Partagez | .
 

 Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Lun 16 Aoû - 22:46


Just act like animal, cause i am...
Animals bite when they're hurt or scared

Le désert était loin, a plusieurs dizaines de kilomètres, la sensation de quitter le sol du vent puis le noir à nouveau, voilà les seules sensations qu'elle avait ressenties après sa chute et sa première perte de conscience. Un hélico survolant la zone pour vérifier l'état des routes l'avait repérée et emmenée dans l'hôpital le plus proche situé à Cortez. Elle y fut admise et prise en charge rapidement, mise aussitôt sous perfusion pour la réhydrater lui faisant subir radio scanner tandis qu'elle était toujours inconsciente. Il ne faisait aucun doute pour les médecins que la jeune femme avait été sauvagement agressée et pas seulement par des animaux, deux gardes furent désignées pour surveiller sa chambre pour sa propre sécurité.

Trois heures après son arrivée et les multiples examens qui avait suivi, la féline émergea, groggy, de son sommeil sans rêves, ses yeux avaient énormément de mal a s'ouvrir, des odeurs désagréables arrivaient a ses narines, trop d'odeurs, des humains tout autour nombreux, trop d'odeurs différentes, des produits chimiques le métal. À travers la buée de son regard épuisé, son environnement était blanc verdâtre et des silhouettes semblaient tourner autour d'elle, tel des charognards. Cela suffit àa la féline pour angoissé et commencer a prendre peur, cela ne fit qu'empirer lorsqu'il sentit un contact, une aiguille qu'on tenter d'enfoncer dans son bras... La réaction fut aussi rapide que violente, l'infirmier occupé à chercher la veine fut envoyé contre le mur tandis qu'elle arrachait la perfusion qu'elle avait ainsi que les électrodes. Aussitôt le médecin le second infirmier et un garde lui bondir dessus pour la maintenir et lui injecter un sédatif. À bout de force la féline ne sut résister et sombra dans une demi-conscience encore un moment.
Son prochain réveil ne serait pas plus rassurant, l'équipe médicale la sangla au lit pour sa propre sécurité et celle des médecins supposant que le traumatisme subit et l'adrénaline avaient provoqué cette crise, ils n'avaient après tout qu'à moitié tord. Malheureusement pour eux, la dose de sédatifs bien que suffisant pour la calmer et l'assoupir un moment de dura pas aussi longtemps que prévu, même affaibli a ce point son corps rejetait la drogue et nécessité des quantités bien supérieures pour avoir l'effet escompté. Une heure plus tard, la jeune femme émergea à nouveau en ayant la mauvaise surprise d'être prisonnière de ce lit d'hôpital.

Un animal blessé attaque même celui voulant le soigner, un animal blessé et terrifié..... Prise au piège, ligotés pieds et mains à cette planche surmonté d'un matelas, cette pièce aseptisée, ces silhouettes tournant ces grésillements de voix, toutes ces odeurs, ces murs pales comme la mort. Tant son instinct animal de conservation et son combat pour la liberté que ses souvenirs suffirent à savoir ce qu'il fallait faire : s'enfuir. Vite... Loin... Elle ne revivrait pas ça... Elle était peut-être un animal, mais pas un que l'on met en cage et sur qui l'on fait des tests. Elle commença rapidement à s'agiter et à se débattre dans le lit alertant les infirmiers revenant avec un tranquillisant. Hors de questions !!! Pas deux fois... Elle ne savait pas qui ils étaient bien qu'il ressemble à des docteurs, mais ils n'étaient pas ses amis... La féline poussa un cri déchirant le brouhaha des ordres de prescription médicale et réprimande du médecin. Son bras droit se libéra de sa prise attrapant le premier homme près d'elle pour le jeter sur le mur face au lit, peu de temps après tout ses liens avaient disparu sous le coup de ses griffes. Elle arracha à nouveau brutalement tout ce qui la relié a une machine sentant un certain vertige, mais n'écouta que sa peur, son regard d'un orangé d'une couleur presque sanguine luisant dans la pâleur de la pièce dissuadant au moins deux d'entre eux d'approcher.
Un grognement agressif, elle bondit du lit poussa le médecin se retrouvant face aux deux gardes la surveillant en sentant d'autre arriver, 4 marques sanglantes vinrent déchirer l'uniforme camouflage du premier homme tandis que le second vola littéralement à travers la fenêtre grillagée du couloir, elle les fixa une nouvelle fois de son regard animal, primitif avant de s'enfuir a toute jambe à travers les couloirs chutant et se cognant dans tout ce qui se trouvait sur sa route, sa vision animale était bien plus clair, mais cela restait toujours assez flou, des armes, elle voyait des armes. La menace, voilà ce qu'elle comprenait. La loi du plus fort, ses griffes et ses mains furent rapidement couvertes du sang des hommes lui barrant le chemin ou tentant de la retenir, un cou craqua sous ses mains une gorge se vida rapidement. L'odeur du sang... Pure réaction primitive, sans doute ce qui la sauva et lui donna la force de sortir d'ici.
Elle courut, et encore rapidement très rapidement, trop rapidement, elle le sentait a nouveau ce regain de force puis ce malaise, mais cette fois-ci elle se calma se réfugiant dans une ruelle les sirènes se faisant plus lointaine, son poul diminua a nouveau, épuisée elle était épuisée.. Elle se recroquevilla derrière une benne à ordure posée contre le mur pour se reposer, bien qu'un peu réhydrater et ayant reçu sans doute des antibiotiques son état était toujours précaire. Surtout sous la pluie battante qui n'avait fait qu'empirer depuis qu'elle était dehors...

Tremblante, elle resta prostré ainsi s'assoupissant un temps complètement vidé par sa course folle, un malaise... la pluie avait fini par s'arrêter, mais n'avait pas nettoyé ni la boue ni le sang de son corps ceux-ci s'étant juste mélangé la recouvrant et lui donnant un air encore plus sauvage.
On la cherchait, partout en ville, traquée tel un animal, un safari. Elle était en danger et ne savait pas comment partir d'ici, elle ne connaissait pas le lieu, était trop faible pour parcourir de trop longues distances et retrouver Mac serait bien trop difficile. Elle se tapis alors de cachette en cachette toute la journée durant fuyant les patrouilles militaires et les forces de police tels les chasseurs qu'ils étaient. Mais cela ne pu durer éternellement vers l'heure du diner elle fut a nouveau repérée, une nouvelle course qui se fini dans un cul-de-sac derrière une école... elle aurait pu bondir sur les toits pour parti a nouveau en temps normal, mais impossible, ses jambes refusaient, le trou béant recouvert d'un pseudo bandage arraché a son abdomen également. Il y eut un cour combat avant qu'elle ne soit coincée entre ces murs de brique. Un policier y laissa la vie plus ou moins déchiqueter par les griffes acérées de la sauvage, son équipier quant à lui eut le bras briser en 3 et sa jambe avait visiblement une belle fracture ouverte. Qu'est ce que cela pouvait bien faire, être le chasseur ou la proie, tuer ou être tuée, il n'y avait aucune réflexion, aucune solution possible. Coincée dans ce coin il n'y avait encore une fois que l'attaque de possible. Ses forces lui permettraient elle de se débarrasser d'eux encore une fois ou s'effondrerait' elle avant elle avait reçue une balle dans le bras la dernière fois, heureusement celle-ci traversa uniquement la chair. Cette fois elle n'aurait peut-être pas cette chance. Dans l'ombre des bâtiments seul son regard à la fois craintif et sauvage luisait rougeâtre comme le sang qu'elle avait fait couler. Paniquée tel un animal pris au piège regardant tout autour d'elle une échappatoire... Mais elle n'en trouvait pas, reculant jusqu'à être acculée contre le mur les armes pointé sur elles ces hommes lui hurlant des ordres qu'elle ne comprenait qu'a moitié. Incapable de répondre autrement que par des cris ou grognements...

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »


Dernière édition par Kyana Mayers le Dim 10 Oct - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warren Worthington
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Dim 10 Oct - 20:59

    Une semaine, cela faisait plus d'une semaine que le mutant ne tenait plus en place. La raison ? Kyana. Non, pas 'sa' Kyana comme à l'accoutumé, mais la jeune féline du camp. Elle avait disparu du jour au lendemain. Warren pensa dans un premier temps que cela était dû à leur nuit passé ensemble. Elle n'avait pas eu l'air très 'heureuse' le lendemain matin. Mais maintenant... non, cela faisait trop longtemps. Il devait y avoir autre chose. Il y avait autre chose, il le sentait dans ses tripes. Quelque chose n'allait pas. Il fit circuler l'information dans toutes ses fondations. C'était un peu comme une bouteille jetée à la mer... mais que pouvait-il faire d'autres ? Attendre d'apprendre une terrible nouvelle sans n'avoir rien fait, n'avoir même pas cherché à la localiser ? Non, il devait la retrouver. Quelle soit enfermée dans une cage au fin fond du Pôle Nord ou en train de se dorer la pilule aux Bahamas, il la retrouverait... et à temps... cette fois-ci.

    ENFIN ! Enfin une piste. Un coup de téléphone du Colorado. La responsable d'une de ses plus grandes fondations là-bas. Une jeune femme anormalement forte s'était échappé d'un hôpital de Cortez. Des yeux d'un orange virant vers le rouge, des griffes... définitivement une mutante. Sa description collerait avec celle que Warren leur avait fournit. Ce n'était pas sûr à 100%, mais c'était tout ce qu'il avait pour l'instant. Hôpital... cela voulait dire qu'elle était blessée. Hum, il valait mieux privilégier la bonne vielle méthode alors : le jet privé. Alors que le jeune homme était sur le départ, sac sur l'épaule et habillé d'un 'costard décontracté' - ce qui n'était jamais le cas au camp - il tomba nez à nez avec Andrill. Grrr, toujours où il ne fallait pas celui là. Il lui demanda où il allait. Perspicace ce con... Après quelques instants d'un joyeux argumentaire verbal, Warren finit pas lui lâcher qu'il avait peut-être trouvé la trace de Kyana. Et évidemment, Le Marcheur insista pour venir, enfin, imposa sa présence plutôt. Bien que cela ne lui plaisait pas, mais alors, pas du tout... Archangel le laissa faire. Il le savait important pour la féline, et c'est elle qui comptait, pas lui.

    Hum, le jeune mutant avait rarement expérimenté un vol aussi... tendu. Mais heureusement pour eux deux, ce jet était on ne peut plus rapide. Il ne leur fallu qu'un peu plus de 2h pour parcourir les 3000 km qui les séparaient du Colorado. Warren posa l'appareil de plus proche possible de Cortez, sans pour autant attirer l'attention. Andrill les téléporta ensuite dans un petit parc à l'entrée de la ville. Le mutant sembla passer en mode 'chien de chasse' après ça... sans l'immobilisation avec la patte levée, ce qui aurait pu drôle à voir. Il disait pouvoir sentir sa présence, qu'elle était bien ici, dans cette ville. O... kay, ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée de l'avoir amené avec lui finalement. Les deux hommes remontèrent sa 'piste' jusqu'à aborder une ruelle près d'une école. Archangel entendit un coup de feu et des grognements sourds. C'était elle ! Cela ne faisait aucun doute. Le jeune mutant courut jusqu'à l'origine de ces bruits jusqu'à voir Kyana, blessée, prise au piège devant plusieurs policiers. Le regard sombre, son sang ne fit qu'un tour dans ses veines. Il sauta sur le premier homme à sa portée et lui assena plusieurs coups d'une rare violence avant de lui briser la nuque. Warren évita la matraque d'un flic, puis la coup de feu d'un autre avant de leur éclater la tronche avec rage. Autant dire qu'entre lui, et Andrill, les hommes ne firent pas de vieux os. Il n'y avait maintenant plus qu'eux, et la blonde, conscients dans cette ruelle.

    Le jeune homme prit quelques secondes pour retrouver son calme avant de se retourner vers la féline. Son regard reprit sa douce couleur bleu azur. Il serra la mâchoire en voyant son état. Qu'est-ce-qui avait bien pu lui arriver ?! Il avança de quelques pas vers elle... prudemment... en la voyant reculer et grogner à son approche.

    "Tiger ? Est-ce-que ça va ?" demanda-t-il doucement

    Pfff, plus débile comme question, tu meurs. Mais il ne voyait pas trop quoi dire dans de telles circonstances. Il était terriblement soulagée qu'elle soit là, en face de lui, bien vivante. Il pouvait bien passé pour le dernier des imbéciles à cet instant... il s'en foutait.

__________________________
 
It's easy to forget just how deadly mutants can be, especially when
we dress in colorful costumes and play hero all the time.
Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Jeu 11 Nov - 6:50

La protection de l'animal, c'est au fond le même combat que la protection de l'homme.

Marguerite Yourcenar


Faire alliance avec un homme puissant n'est jamais sûr.

Phèdre

___________________________________________________________________________________


Depuis que les hommes ont cessé d'être nomades et ont commencé à s'organiser en société, les conflits et les guerres sont chose courante. Autrefois nous assistions surtout à des luttes de territoire, maintenant c'est davantage des luttes religieuses ou idéologiques. Même si les raisons changent, le principe reste toujours le même, celui qui fait le plus de morts et détruit les points stratégiques de l'adversaire en premier gagne. Les combattants ne font que très souvent, copié des ruses de héros du passé. Pourtant l'une des plus belles guerres et une des plus longues fut sans doute la guerre froide. Cette fois, les 2 puissances qu'étaient les États-Unis et l'URSS se craignaient trop pour lancer un assaut direct contre son proche rival. Surtout qu'à cette époque et encore aujourd'hui les 2 puissances possédaient une armada d'arme nucléaire et bactériologique. Alors, au lieu d'une guerre directe on assista à un immense parti d'échec mondial; en Allemagne, Vietnam, Cuba, Laos, Corée...) très vite la phrase; « Paix impossible, guerre improbable » prenait de plus en plus de poids. Cette guerre de 1947 à 1991 opposant le communiste au néo-libéralisme (le Capitalisme). Cette guerre fût remportée par les États-Unis notamment grâce à J-F Kennedy, qui même sous les critiques lui demandant de livrer une guerre sans merci à l'URSS, préféra continuer de négocier sans agir. Ainsi la réussie continuera à se ruiner en armement et en tentative de renversement de pouvoir chez ses pays voisins, tandis que les Américains diminueront leurs interventions. Voyons que l'économie de l'URSS s'effondre Gorbatchev n'aura d'autres choix que de stopper cette guerre. Ensuite très rapidement l'URSS se divisera. Le plus drôle de ce conflit c'est qu'à l'époque, les Américains insultaient Kennedy le traitant de faible, de traite ou encore de responsable de la future défaite des États-Unis dans cette guerre...

Malheureusement, plusieurs n'ont pas su encore apprendre de cette guerre. Foncé la tête baissée et sa même si tu possèdes les plus belles armes du monde ne fera pas de toi un vainqueur. Mais une guerre psychologique et stratégique, l'imiteront très souvent les victimes et t'assura une victoire écrasante. Au plus fort on ne lui donne que ce qu'il a détruit, au plus intelligent on lui donne ce qu'il a construit. Mais l'homme ne souhaite pas construire leur bonheur, ils veulent seulement réduire leurs malheurs.

(...)

Plus le temps passe plus la Rébellion prenait confiance. Contrairement à l'initiative qui eux devaient constamment répondre de leurs actes et de leurs défaites devant une bureaucratie lourde de fonctionnaires qui exigeait des résultats et ça au moindre coût, la rébellion elle agissait sous forme de plusieurs petites cellules regroupées devant 2 leaders, dont l'une qui possédait tous les pouvoirs. Ainsi, 2 branches principales de la Rébellion se créèrent auquel se mélangea un groupe de mutant non recensé neutre qui se promenait d'une branche à l'autre selon les besoins. Le groupe dit rebelle ou "Modéré" était dirigé par l'actuel chef de la Rébellion Gemini assisté de Blink. Ce groupe valorisait davantage les interventions non violentes pour mettre fin à la civil war. C'était les spécialistes en infiltration, espionnage, piratage, destruction de biens stratégique et en diplomatie. Le deuxième groupe, les "Extremiste" étaient dirigés par Andrill assisté sporadiquement par Victor, bien qu'Andrill est à la recherche de vrai bras droit sachant que Kyana ne pouvait pas assumé cette-ci les fonctions et serait davantage utile comme diplomate entre les 2 groupes.

La force de la Rébellion reposait donc sur ses sous-groupes et sont groupé de leader. Même advenant le cas qu'Andrill et Gemini soit capturé, il y aura toujours quelqu'un pour prendre le relais, un peu à la même manière que la mafia. Tandis que pour l'initiative, sinon Tony Stark tombe, tout le groupe le suit dans sa chute. Ainsi, la rébellion avait un sentiment d'invincibilité et ça se lisait sur le visage des rebelles qui débordaient de confiance enfin sauf quelques rares cas donc Andrill qui depuis quelques jours commençaient à s'inquiéter

Depuis leurs différents au sujet du de leurs mondes d'origine Andrill n'avait presque plus de contacte avec sa féline. Au départ il la croisait de temps à autre, mais souvent la féline l'évitait volontairement pour bien lui montrer qu'elle ne lui avait pas pardonné. Mais bon si ce n'était que ça, Andrill ne ferait pas les cent pas dans les couloirs de la rébellion. Le problème était que la féline avait disparu depuis quelque jour, ni lui ni aucun autre rebelle "Extremiste" ou "Modérée" ne l'avait vu et disons que la discrétion, surtout le matin, ce n'était pas son genre. Même avec la télépathie, il n'arrivait à la retrouver et Andrill s'imaginait mal demander au X-Men de lui prêter Celebro. Malheureusement, il n'y avait qu'une seule personne qui pouvait l'aider...

*À non... pas lui...*

D'ailleurs rapidement, il apprit que lui aussi était également à sa recherche. Il espérait simplement que les contacts du pigeon millionnaire allaient trouver quelque chose, car la seule personne qui autre que Warren qui pourrait l'aider était Stark. Mais la une chose est sur, il ne lui fera pas le plaisir de cogner à sa porte une deuxième fois surtout que s'il était responsable de sa disparition... Andrill pouvait être sûr que Tony l'attendait... donc il ne lui restait qu'une seule option, s'allier avec ce X-Men.

Il n'eut pas besoin de le chercher très longtemps. À peine arriver aux camps, il le croisa avec un sac à l'épaule tellement pressé qu'il remarqua à peine sa présence.

Ôh non! Tu ne me fais pas ce coup-là, surtout pas à moi! Si c'est pour ELLE, tu vas me dire ce que tu sais.

Pour une des rares fois, même si Andrill essayait de se montrer indifférent, la crainte se lisait sur son visage. S'il était arrivé quelque chose à la féline, il ne se le pardonnerait jamais. Après une engueulade, réaction stupide de leurs parts, mais légitime vue la situation stressante Warren finit par tout lui dire. En plus il croyait pouvoir partir sans lui non, mais il se prend pour qui?

Elle n'est même pas de son monde, il n'est pas l'homme qu'elle a aimé et elle est sa protégée et il devrait rester la parce que le pigeon veut jouer les Roméo. Mais bien sûr... saleté de X-Men toujours à vouloir jouer les héros. Malgré sa réticence il le laissa venir, au moins ça...

Ainsi l'un des duos les plus loufoques se créa, Andrill et Warren combattant ensemble. Loufoque, mais efficace. Disons que le Jet de Warren n'était pas de trop, car allez au Colorado à partir de New York... 32-33h de voiture au minimum... Ainsi grâce au Jet ils arrivèrent en à peine 3h à Cortez. Ils sembleraient que la féline se soit échapper de l'hôpital de l'endroit...

Bon, donc première chose dont il était sur, si elle avait fui, elle était donc loin du périmètre de l'Hôpital, et la connaissant elle chercherait une zone verte. Bon, étant donné que l'hôpital est au milieu de la ville le parc à l'entrée de la ville serait la meilleure piste. Il téléporta alors Warren avec lui et remercia le ciel que Warren avait eu au moins l'intelligence de demander à ses gorilles de lui laisser une carte de Cortez dans le Jet.

Une fois au Parc, Andrill repéra la féline grâce à sa télépathie il fît signe a Warren de le suivre

3 km... à l'est... elle n'est pas seul va falloir faire vite!

Les 2 mutants rapidement se dirigèrent en direction de la "piste" jusqu'à ce qu'un coup feu et un grognement viennent confirmer ce qu'ils craignaient. C'était elle! Elle était en danger.

Des policiers avaient encerclé la féline dans une ruelle près d'un lycée. Andrill et Archangel ne perdirent pas une seconde et forcèrent sur les policiers. Andrill utilisa rapidement le "copié" de la féline ainsi que son boost et fonça sur le premier policier à porter de main et le balança tête première dans le pare-brise de son véhicule. Ensuite deux policiers sortirent rapidement leurs pistolets et visèrent Andrill qui leurs donna sans doute la plus grosse migraine de leurs vies, les empêchant ainsi de tirer correctement et avec sa dague il trancha la gorge d'un des deux policiers et attrapa le pistolet de se dernier avec de tirer une balle directement entre les deux yeux de son complice. Le combat dura quelques minutes et se fût un véritable carnage.

Archangel fût donc le premier à s'adresser à Kyana pendant qu'Andrill en retrait essuyait sa dague et la rangea dans son fourreau prenant bien soin de la laisser loin du regard de la féline... disons que par le passer elle l'avait déjà vu de beaucoup trop près.

Tiger ? Est-ce-que ça va ?


OK, niveau phrase la plus pathétique... c'était dur à battre. Avant même que la féline lui réponde il leva les yeux au ciel et lui répondu sèche.

À ton avis!?

À l'entendre, il se prend encore pour Warren de son monde. Et puis quoi encore? Il va la demander en mariage? Qu'il s'occupe de ses affaires

Le Marcheur s'approcha de la féline pour la sonder pour savoir ce qui s'était passé, mais vu son état, ce n'était pas une bonne idée, il se tourna vers et Warren et continua...

Je sais bien qu'elle te fait penser à la Kyana de ton monde, mais il va falloir te faire une idée celle-ci en aimait un autre que toi, et même si tu lui ressembles tu ne seras jamais lui. Alors si ça ne te dérange pas, va rappeler tes gorilles pendant que je m'occupe d'elle.

Lentement, avant même d'entendre la réponse d'Archangel il s'approcha lentement de la féline murmura pour être sur que seulement la féline puisse l'entendre

Allez ma belle, je suis là, tout va bien je vais te ramener avec moi aux camps et je demanderais à Alexiel de te préparer du lait aux fraises. Tu me raconteras tout plus tard.



Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Jeu 11 Nov - 19:27

    Tiger était prise au piège, coincée dans cette ruelle sans autre issue que l'endroit d'où elle venait, que ce passage ampli d'ennemis, quel qu'il soit, son bras tirait, la balle avait traversé la peau heureusement sans touché ni l'os ni le muscle, mais ça n'empêchait la douleur... Elle se savait faible, trop faible, ça la rendait furieuse alors qu'elle en voyait d'autre arriver et approcher, elle ne pourrait pas tous les tuer, se protéger d'eux, pas avec leurs armes, pas dans cet état.
    Elle resta collée au mur cherchant autour d'elle un moyen de s'enfuir ses mains cherchant dans la pierre un potentiel passage tout en continuant de grogner a l'attention de ses agresseurs qui pourrait faire pensera ces ordures de la fourrière avançant vers une pauvre bête pour les conduire a l'abattoir. Ils devaient être sept, ou huit, jamais elle n'aurait la force et la rapidité de s'en défaire...
    Mais étrangement elle n'eut pas a le faire, au milieu des odeurs de la ville, de la pluie et du sang elle pu discerné une odeur familière, peu après il y un combat, elle ne voyait réellement que des ombres dans la ruelle de la ou elle était en profitant pour s'assoir un instant ses jambes étant faibles, l'odeur de sang revint a nouveau, plus forte, toujours aussi enivrante le sang coulait, des cris des coup de feu puis plus rien....
    Le silence.....

    Deux silhouettes restées là debout face à elle dans la ruelle, s'approchant d'elle doucement. Elle se replia aussitôt dans le coin du mur mettant le plus d'écart possible entre eux et elle. L'un des deux hommes lui adressa la parole approcha un peu plus. Ces odeurs familières, elle pouvait les distinguer maintenant deux odeurs et toutes les deux familières, mais son esprit trop embrouillé n'arriver pas a remettre les odeurs ou même les gens dans leur contexte. Elle essaya doucement de se relever semblant glisser se rattraper jusqu'à être sur ses jambes grognant toujours poussant de légers cris préventifs.
    Elle voulait qu'ils s'en aillent, elle voulait partir d'ici, dans la nature dans un endroit en sécurité ou elle aurait le temps de reprendre des forces. Mais il ne le lui laissèrent pas, ses cheveux collés sur son visage boueux qui les suivait du regard essayant de les dissuader d'approcher. Le second homme haussa la voix elle voyait a présent bien mieux leur silhouette même si leur visage restait flou, mais ce qu'elle pouvait sentir c'était la tension entre les hommes, ce qui ne la rassura pas vraiment. Elle poussa un grognement plus puissant découvrant ses croc pour dissuader l'homme aux cheveux de s'approcher davantage, mais il n'écouta pas, il ne comprenait pas. Elle pouvait voir son visage à présent, son odeur son visage, sa voix... Elle ne comprit pas vraiment ce qu'il lui dit, les mots se mélangeaient dans son esprit qui refuser de les remettre dans l'ordre, ce sont les souvenirs des brides qui lui revinrent par contre.... Lait fraise, manoir un déjà vu.. elle était mal, la dague, il l'avait blessé.... il la pensait faible, leur monde détruit. Elle ne comprenait pas la moitié de ce qui lui revenait, mais garda une chose en tête, il l'avait blessé par le passé et la destruction de son monde semblait lui indifférer.

    La peur mêlée à certains souvenirs et sa rage toujours présente et attisée par ses sens stimulés de toute part, elle ne voyait toujours qu'une chose: la fuite, et elle était certaines que ces hommes ne la laisseraient pas s'enfuir, elle chercha encore du regard un moyen de leur échappé, mais lorsqu'il fit un pas de plus, elle ne réfléchit pas et lui bondit dessus le projetant violemment contre le mur avant de le frapper au visage une fois, deux fois, trois fois, sortant les griffes et lui arrachant presque la moitié du visage en poussant un cri des plus bestial. Il ne s'y attendait surement pas, son regard sanguin se posa presque aussitôt sur l'autre homme, encore dans son chemin, elle le connaissait lui aussi.
    Il fallait qu'elle passe, qu'elle s'enfuie tant qu'elle en avait encore la force, elle sentait ses forces la quitter et savait que le moindre effort supplémentaire pourrait la perdre.

    Elle regarda à droite et à gauche du nouvel homme choisissant par quel coté elle aurait le plus de chance de le contourner, elle se mit aussitôt a courir, mais arrivé a son niveau il lui barrait le chemin. La blonde grogna avant d'essayer de le pousser. La main sur elle, l'angoissa aussitôt et ses griffes ressortirent d'un geste brusque elle lui lacera le bras avant d'essayer a nouveau de le pousser de sa route, malheureusement cet adversaire était plus tenace et elle sentit bientôt qu'on la retenait a nouveau. C'est la qu'elle vit vraiment le visage de celui qui lui barrait le chemin, des flashs a nouveau son odeur... Son instinct lui disait toujours de courir, de s'enfuir, mais une part similaire lui disait qu'il n'était pas une menace pour elle. Pas une menace ne voulait pas dire un ami pour autant.....
    Elle grogna a nouveau encore, voulant le convaincre de la laisser.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Warren Worthington
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Dim 14 Nov - 23:08

    Warren lança un regard noir au mutant lorsqu'il se fouta royalement de sa gueule. Bien sûr qu'il voyait qu'elle avait souffert le martyre. Elle était couverte de boue et de sang. Mais, plus que tout, elle était apeurée et sur la défensive. Il avait vu ça des dizaines de fois dans ses fondations. Des jeunes gens traumatisés par la violence que les humains avaient pu avoir à leur égard. Andrill était véritablement con. Qu'est-ce-qu'il aurait dû lui dire ? "Wouahh !! On dirait que t'as sacrément morflé !" N'importe quoi... Cet ego-maniaque ne comprenait rien à rien. Le Marcheur s'approcha de la féline sans réelle 'précaution' pour lui murmurer quelques mots. Warren n'arriva à discerner qu'une bribe d'information : "lait aux fraises". Et c'était lui le débile ?! Tiger n'était pas une gosse perdue qui avait un gros chagrin, c'était un animal blessé et terrifié ! Ce qu'elle ne tarda pas à rappeler au chef des Extrémistes. Kyana lui sauta, en effet, dessus pour lui déchiqueta, littéralement, le visage. Archangel esquissa un léger sourire à cette vision. Cela n'était pas pour lui déplaire, il devait bien l'avouer. Et Andrill l'avait bien cherché...

    "Tu as raison. J'ai bien fais de te laisser t'occuper d'elle." lança-t-il avec un petit sourire, à l'homme qui pissait le sang

    Archangel se reconcentra bien vite sur la féline lorsqu'elle essaya de s'enfuir, lui barrant rapidement le passage. Elle fonça sur lui pour le pousser et tenter de dégager la voie. Il posa sa main sur l'épaule de la blonde pour l'en empêcher. Le mutant retint un grognement douloureux et serra la mâchoire en sentant les griffes de Kyana lacérer son bras. Okay, c'est moins drôle lorsque ça vous arrive personnellement. Il recula d'un pas, et leva les mains comme pour s'excuser.

    "Okay, j'aurais pas dû. Pardon." dit-il sincèrement

    Il soupira longuement, pour reprendre un peu ses esprits et baissa les mains doucement. Il commença à enlever lentement sa veste, sans mouvement brusques. "Tu sais. Ce mec est peut-être un enfoiré..." dit-il en désignant Andrill, "mais on est tout les deux là pour t'aider." Warren lança la veste sur une benne à proximité et se mit à enlever sa chemise blanc tâchée de sang, non sans une petite grimace de douleur. "On est amis. On est dans le même camp." Il fronça un instant les sourcils devant sa blessure au bras avant de dénouer son harnais et de l'envoyer rejoindre sa veste et sa chemise, libérant ainsi ses grandes ailes dans son dos. "Nous sommes des mutants, comme toi."

    Archangel espérait que la vue de ses ailes déclencherait quelque chose chez Tiger. Lui, ou son double, peut importe, quelque chose quoi. Il tenta une nouvelle approche, doucement, très doucement.

    "C'est moi. Warren. Enfin, pas 'ton' Warren mais... Blue... Tu te souviens ?" dit-il doucement

__________________________
 
It's easy to forget just how deadly mutants can be, especially when
we dress in colorful costumes and play hero all the time.
Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Mar 16 Nov - 1:41

    Après l'avoir lacéré, l'homme la lâcha, elle en profita pour reculer assez vivement en le fixant plus que méfiance en le fixant, qu'est ce qu'il faisait, enlever sa veste, elle fit un bond lorsqu'il la jeta. Elle se retourna lorsqu'il sembla faire mention de l'autre homme, les mots étaient toujours confus, elle en comprenait des brides mais c'est comme s'il n'avait pas vraiment ne sens malgré tout. C'était un cul de sac, elle ne pouvait pas reculer et elle pu remarquer que l'autre homme bougeait encore, il n'aurait pas du, si il le pouvait, information contradictoire sur ce qui est habituel et ce qu'elle se souvenait d'eux par flash.
    Elle se retourna a nouveau vers l'homme qui lui barrait la route et qui pendant ce temps avait visiblement déboutonner sa chemise et l'enlever a présent la jetant avec le manteau, cela ne rassura pas vraiment la blonde pourquoi s type se déshabiller si il penser pouvoir profiter de quoi que ce soit, il virait ce dont sont capable des griffes. Le harnais, étrange et si familier elle n'aimait pa cette chose, elle eu aussitôt envie de le trancher mais n'osait pas bouger sentant la présence dans son dos effrayer par la situation/
    Elle ne pu s'empêcher de suivre les mains du mutant détachant le harnais sur son torse,ces impression si familière la perturbé, ne voulant pas se laisser aller a un faux sentiment de calme, ils voulaient l'aider, elle avait compris aider,mais pouvait elle les croire? Elle grogna légèrement dans une posture défensive sans quitter le mutant du regard, sursautant lorsque celui ci libéra ses ailes. "mutants" Elle compris ce mot, il faut dire que l'illustration allant avec était assez parlante. Elle le fixa comme fasciné, comme si elle le voyait ainsi pour la première fois, la tête penché sur le coté elle avança légèrement vers lui scrutant ses grandes ailes blanche, elle pensa un instant a cet oiseau que le plus vieux des petit avait attrapé, mais celui là.. n'avait rien à voir. Elle détailla son torse avant de passer a l'autre ailes fronçant les sourcils. Des flash lui revinrent en tête a nouveau, sa terre l'explosion, ce meme visage souriant, mais quelque chose sonnait faux, puis une ruelle et une bagarre, il la menaçait. La féline secoua la tête, tout ces flash lui donnait la migraine et embrouillait son esprit. Des dispute, un baiser... Elle ne comprenait rien.

    L'envie de fuir a nouveau, elle fixa la rue derrière le mutant, avec ses ailes il barrait presque la totalité de la largeur de la ruelle, elle ne pouvait pas passer sans l'éviter. tant pis elle devait tentait, le mouvement derrière elle l'en convaincu rapidement, ne voulant pas faire fasse a l'homme surement furieux qu'elle avait défiguré, ni se battre contre les deux. Elle fixa archangel un instant avant de lui foncé dessus pour a nouveau essayer de le dégager de sa route. Mais une nouvelle fois elle n'y parvint pas il la retint, la féline se débattit tentant de le repousser réussir a passer mais tout ces souvenirs embrouillé ne l'aider pas, des flash des deux homme. Elle attrapa le mutant ailé d'une main par la mâchoire serrant, grognant a son intention en le fixant, scrutant son visage, de fine trace d sang apparurent sur sa pau du aux griffes de la mutantes qui n'étaient pas entièrement rétractées mais assez pour ne pas réellement le blesser. Son odeur, son visage... Des disputes, un entrainement, des caresses et des baisers, elle le fixa essayant de comprendre... Amis, aider, elle n'etait toujours pas sur, mais elle savait qu'elle ne voulait pas le blesser pas réellement en tout cas, quelque chose de ces souvenirs rassurait l'animal. Il le connaissait, les souvenirs de leur nuit ensemble, il acceptait l'animal, l'accepter elle donc, c'est ce qu'elle était totalement pour l'instant, Elle resta immobile, resserant sa prise sur son visage le ixant toujours comme pour le décoder

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Warren Worthington
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Mer 17 Nov - 0:30

    Warren ne bougeait pas d'un pouce pendant que la jeune femme le scrutait en détails. Il la suivait simplement du regard, essayant de décrypter ce qu'il pouvait bien se passer dans son esprit. Elle semblait être revenu à l'était primaire, animal. Il était sérieux lorsqu'il lui avait dit qu'il acceptait complètement cette part de la blonde, mais il ne pensait pas y être confronté dans sa forme aussi 'brute'. La femme en elle avait presque entièrement disparue, il ne restait que l'animal. Il l'observait lui aussi, toujours sans bouger, très soucieux. Elle été blessée... et pas qu'un peu. Il mourrait d'envie de lui demander ce qui lui était arrivé. Mais il savait qu'elle ne répondrait pas. Elle n'avait pas dit un mot depuis qu'ils l'avaient retrouvée d'ailleurs, seulement des grognements. C'est donc avec un air des plus inquiet que le mutant imaginait les pires scénarios dans sa tête. La voir comme ça le mettait en rage. Mais il se défoulerait plus tard. La priorité c'était Kyana, c'était de la ramener au plus vite au camp, et si possible, de son plein gré. Après son examen minutieux, la féline se mit à secouer la tête. Des choses lui revenaient en mémoire. C'était déjà ça. Elle n'était pas amnésique, juste... complètement paumée.

    Effrayée par un mouvement d'Andrill derrière elle, la blonde fut à nouveau prise de panique et voulu s'enfuir. P*tain, il aurait mieux faire de le laisser à New-York celui là. A part se faire charcuter, il n'avait rien apporté de bon. Voilà qu'elle fonça à nouveau sur lui pour forcer le passage. Le jeune homme la retint à chaque fois au niveau des épaules. Elle se débattait comme une diablesse. Il reçut quelques coups de griffes au torse et aux épaules mais ne dégagea pas le chemin pour autant.

    Le mutant ne riposta pas lorsque Kyana l'attrapa soudainement et fermement à la mâchoire. De petites trainées de sang s'échappaient des griffes pas encore tout à fait rentrées de la féline, mais rien de bien méchant. Il baissa doucement les bras, ses ailes suivant le même mouvement. Il n'opposait aucune résistance, se contentant de la regarder dans les yeux.

    "Si tu veux passer, il faudra me tuer... parce qu'il est hors de question que je parte d'ici sans toi. Il est hors de question que je t'abandonne." réussit-il à articuler, malgré la prise de la jeune femme

__________________________
 
It's easy to forget just how deadly mutants can be, especially when
we dress in colorful costumes and play hero all the time.
Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Mer 17 Nov - 1:43

[Dsl andrill tu récupèreras a la suite hein façon tu pourra pas l'approcher huhu]

    La sauvageonne serrait la mâchoire de l'ange entre ses doigts avec une force qui aurait pu surement briser par cette simple pression celle d'un homme normalement constitué, heureusement pour eux, Warren était résistant. Elle le scrutait, l'examinait presque...
    Elle pencha la tête sur le coté en fronçant les sourcils lorsqu'il s'adressa a elle sa voix étrange surement du a la prise sur la mâchoire. Le tuer? Elle grogna légèrement visiblement contrarié, elle ne voulait pas la mort de cet homme. Elle ne voulait plus non plus se battre, juste trouver un endroit sûr, une grotte ou se tapir le temps de récupérer de ses blessures.
    Le mutant baissa les bras et les ailes suivirent libérant la voix vers.. Vers quoi? le reste d'une ville grouillant de flics de militaire qui seraient surement tous ravis de lui faire la peau ou la mettre en cage? Elle fixa Archangel un moment encore, mais la méfiance prise a nouveau le dessus et elle le repoussa violemment avant tenter sa chance dans la ruelle, mais elle perdit un peu l'équilibre et à peine avait'elle fait deux mettre qu'elle sentait a nouveau une prise sur son bras puis ses épaules. Elle se débattit tant qu'elle pu comme l'aurait fait un enfant, essayant de pousser son assaillant, mais ses griffes étaient rentrée cette fois-ci...

    Elle aurait dû resté avec Mac dans les rocheuses, cette idée fit ses idées et souvenir se bousculer encore plus dans sa tête tandis qu'elle frappait plus ou moins le mutant ailé au niveau du buste pour le faire lâcher prise.. Mac, il ne l'abandonnerait pas jamais, il voulait la protéger, l'accepter comme elle était, quelque part, quelque chose lui dit que cet homme fasse a elle lui ressemblait. Son odeur, sa peau nue la laisser bien plus se dégager, elle agrippa son épaule avec force en continuant de le repousser de l'autre main assez étrangement puisque le tenant de l'autre, aucun mot juste des plaintes entre le grognement et le gémissement confirmant simplement dans leur ton son indécision

    Elle huma son odeur se rapprochant se lui pour mieux sentir, sa peau était chaude, son odeur rassurante,d'autres souvenirs de leur nuit ensemble, il avait voulu d'elle; l'animal accepté. Pouvait elle arrêter? cela lui semblait avoir été une éternité depuis qu'elle essayait de survivre simplement se battre sans arrêt rejeter au loin tout ce qui l'approcher, étais ce fini? Andrill avait beau lui faire peur aussi d'autre souvenir tendirent a donner raison au grand blond. lorsqu'elle eu l'impression qu'il resserrait sa prise sur elle plus proche de lui la blonde se debattti a nouveau, mais sans force en poussant de leger grognement dissuasif mais recommençait encore a humer son odeur, elle enfoui finalement sa tête dans le cou du mutant. Elle ne pouvait pas être sur, son esprit était tant brouillé, confus, mais son instinct la convaincu d'arrêter de se battre, elle s'agrippa a lui un moment, enfin immobile, arrêtant petit a petit de grommeler ou sursauter, refusant de bouger la tête de son cou comme elle l'aurait enfoui dans la fourure de mac. Oui, elle pouvait arrêter de se battre... Elle se calma et se detendi doucement, mais ses forces l'abandonnèrent, elle n'avait tenue que bien trop longtemps, les soins sommaire qu'elle avait reçue lui avait permi de fuir, mais cette fuite et les combat qui suivirent eurent finalement raison de toute ses forces. Elle s'écroula alors inconsciente, son tee shirt avait entre temp repris une teinte d'un rouge sombre, la plaie s'etant remise a saigner tandis qu'elle se débattait.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Warren Worthington
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Jeu 23 Déc - 22:22

    Rahh, c'est pas vrai. La jeune femme commençait à lui faire perdre patience à s'en cesse fuir ainsi. Il ne pouvait pas réellement l'en blâmer, il aurait probablement fait la même chose dans sa situation. Mais il était très difficile à encaisser qu'elle se méfait de lui... Warren. Ils n'étaient pas spécialement très proches, mais il pensait quand même éveiller quelque chose en elle, quelque chose d'un tant soit peu rassurant... principalement à cause de sa ressemblance frappante avec son double. Mais rien... Elle semblait vouloir le fuir autant que les autres.

    Cependant, elle n'avait pas l'air de lui vouloir du mal. Archangel baissant complètement sa garde, elle aurait pu le tuer si elle le voulait vraiment, ou essayer tout moins. Hors la féline le lâcha et tenta une nouvelle fois de fuir. Le jeune mutant la rejoignit bien vite en la prenant cette fois-ci plus 'fermement' dans ses bras. Il était sérieux, il ne l'abandonnerait pas. Jamais. Tiger se débattait encore et toujours, mais cette fois, griffes rentrées. Était-ce une prise de conscience ou simplement la fatigue ? Toujours est-il que Warren n'avait pas grand mal à la tenir contre lui.

    La jeune femme vint alors se frotter légèrement contre lui, humer son odeur avant d'enfouir son visage dans son cou. Archangel laissa échapper un soupir de soulagement. Elle cessait enfin de lutter. Il l'accompagna lentement au sol lorsqu'elle sombra dans l'inconscience. Il attrapa sa chemise à proximité et la déchira pour faire un bandage sommaire autour de la taille de Kyana. Son état le préoccupait beaucoup. Il était temps de rentrer. Il se releva en portant la mutante dans ses bras et dit à Andrill de le rejoindre au jet. Lui, toutes ailes dehors, et l'autre guignol avec la gueule en sang... il ne passeraient pas inaperçus dans les rues.

    Il s'envola donc en direction de la sortie de la ville, et arriva en quelques minutes à bon port. Andrill était déjà là grâce à sa téléportation. Warren installa confortablement la féline à bord du jet, la laissant, bien malgré lui, aux soins du Marcheur. Il rejoignit ensuite les commandes de l'appareil... Direction, New-York.

__________________________
 
It's easy to forget just how deadly mutants can be, especially when
we dress in colorful costumes and play hero all the time.
Spoiler :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Ven 24 Déc - 5:41

Quand on s'abandonne, on ne souffre pas. Quand on s'abandonne même à la tristesse, on ne souffre plus.

Antoine de Saint-Exupéry

La mémoire de la plupart des hommes est un cimetière abandonné, où gisent sans honneurs des morts qu'ils ont cessé de chérir.

Marguerite Yourcenar

___________________________________________________________________________________

Physiquement je dois le dire je n'aie jamais vraiment été choyé. Je n'ai jamais eu ce que les Américains nomment un "6 packs" (en référence avec la similitude entre la forme d'une bouteille de bière et la forme que prend les abdos une fois entraîner) ni de muscle superbement développer et en course je suis dans le peloton du milieu. Dans notre ère moderne outre le fait de ne pas attirer les regards féminin l'effet est sans conséquence, mais dans un monde où la guerre est un mode de vie c'est un lourd handicap. Inutile de vous dire que pendant les combats corps à corps j'embrassai souvent le sol. La honte était doublement grande sachant que j'étaie le fils d'une légende et qui plus est était le chef de notre tribu.

Je compris vite que si je devais survivre je devais être capable de trouver un domaine de spécialisation qui remplacerait mon handicap. Je pus en trouver deux, l'intelligence et le leadership, pour se dernier j'avais un chef de tribu pour m'aider, mais pour le premier je dus sans cesse inventer de nouveau piège, m'instruire et étudier la psychologie afin de combler se manque. Je devins un stratège hors pair qui savait commander une ou plusieurs troupes, mais seul je restais encore faible. Plusieurs personnes que je chérissais sont mortes parce que j'étais trop faible pour les protéger, alors je me suis promis de devenir plus fort pour protéger ceux que j'aime. Bien que j'avais aussi décidé de fermer mon cœur jusqu'à tout récemment quelqu'un avait réussi à l'ouvrir.... et j'allais bientôt le regretter.

La diplomatie n'était vraiment le domaine d'Andrill, à une certaine époque peut-être, mais quand il ne contrôle pas l'environnement qui l'entoure le Marcheur s'arrange toujours pour ne par participer à un évènement où il a déjà l'avantage. Mais disons que depuis plus d'1ans la féline avait fait surgir en lui une personnalité qui avait essayé le plus possible d'effacer. Ils devaient jouer les gentils, agir comme un ami même encore pire, avec la féline c'était devenu celui d'un père qui parle à sa fille.

Visiblement la féline senti son malaise, enfaîte vu sa riposte c'était peut-être autre chose. Mais Andrill ne s'y entendait pas du tout. Il avait l'habitude de voir le caractère instable de la féline, mais à ce point il ne l'avait jamais vu, pas même lors de leurs premières rencontres aux manoir de la confrérie. Le Marcheur fût projeté au mûr et avant même qu'il puisse comprendre ce qu'il lui arrivait la moitié de son visage fût charcuté par la féline.

Salope...

Instinctivement il sortit sa dague, mais il la laissa tomber au sol. La douleur était trop forte pour qu'il puisse penser à une contre attaque et pour une raison qu'il ignorait il se savait maintenant incapable de faire du mal à la féline. Ainsi le Marcheur se retrouva au sol les deux mains sur son visage ensanglanté qui lentement guérissait.

Smutsiga tik skit!

C'était bien la première fois depuis une décennie qu'il parla suédois et c'était pour sortir des insultes. Pourquoi lui faisait-elle ça? D'ailleurs depuis quelque mois elle l'évitait, il lui avait fait quoi? Au contraire il avait commencé à lui parler gentiment lors de leurs derniers entretiens. C'est comme ça qu'elle le remerciait? Ça lui apprendra...

Lentement la douleur se dissipa légèrement pour devenir endurable et Andrill releva la tête pour voir la féline lentement se calmer pour finalement se laisser reposer dans les bras de Warren puis il s'envola demandant au Marcheur des rejoindre au jet. Andrill ne répondit rien. Le constat était simple, il avait échoué et il avait agi comme un con. Tout d'abord en croyant qu'un lien s’était créé entre lui et la féline et ensuite en sermonnant Warren. Finalement elle n'était que comme les autres, elle ne lui montrait de l'intérêt que parce qu'il était le chef ou lui faisait peur, mais il n'avait jamais rien eu entre eux. Elle est encore qu'une sale X mens.

Les yeux d'Andrill s'illuminèrent en jaune et à l'aide du pouvoir de la féline et de son propre pouvoir et il effectua un double boost et frappa le véhicule de police qui vola plusieurs dizaines de mètres plus loin. Il avait échoué a protéger quelqu'un qu'il avait jadis aimé, tout comme il n'avait pu protéger ses parents, son frère et sa femme et il s'était fait duper par la seule personne en qui il avait encore confiance et qui rendait la destruction de leurs mondes plus ou moins importante. Enfaîte, rien n'avait changé il était encore seul et...faible.

C'est à contrecœur que le marcheur se téléporta jusqu'au Jet et Warren déposa le corps semi-conscient de la féline devant lui. En plus il devait s'en occuper? Ce sera le dernier service qu'il lui rendrait, le Marcheur prit la féline dans ses bras ne dit rien à Warren et prit place dans le jet au coté de la féline.

Grâce à son pouvoir de télépathie il prit contrôle de se cerveau et plongea lentement la féline dans un sommeil profond ce qui aidera son corps à guérir plus rapidement et il demanda activa dans la mémoire de la féline une sorte de court montage vidéo des meilleurs moments passez avec Warren en lui laissant l'impression d'être toujours dans les airs avec lui à respirer son parfum. La manœuvre prit une vingtaine de minutes et épuisa le Marcheur, il avait presque atteint les limites que la télépathie de Rachelle Summers lui permettait. Il prit bien soin d'éviter qu'elle ne pense à lui. Mais, il ne lui manquait plus qu'une chose... une seule question sans réponse. Le nom du coupable.

Malgré que la "bande vidéo" continuait de passer dans la mémoire de la féline, Andrill chercha dans sa mémoire le couple et fous de colère c'est un homme qu'il connaissait trop bien qu'il vit et son sourire de victoire lui donnait envie de vomir. Il ne put s'empêcher de le crier et il ignorait si Warren l'avait entendu.

TONY STARK!

*Oh, la boite-de-conserve (HJ: le trait d'union est voulu) tu vas souffrir comme jamais tu ne la jamais imaginer, tu m’as enlevé la seule personne à qui je tenais, alors je jure que je vais moi aussi te briser le cœur*

Il prît quelques minutes pour ce calmer et lança un dernier regard à la féline avant de rejoindre Warren et tentant sans succès de cacher la tristesse dans sa voix et lui dit sans jamais le fixer:

Elle dort maintenant, elle rêve à toi et se croyait toujours dans tes bras à survoler la ville et à humer ton parfum. C'est le mieux que je peux faire pour l'aider.

Il marqua une pause et continua:

Va la rejoindre, l'effet n'est pas permanent et se sentira mieux si tu restes à ses côtés. Je me suis trompé sur toute la ligne, il n'y a qu'à toi qu'elle tiens donc essai d'être la à son réveil, moi je n'aie plus rien à faire ici.

Le jet atterrit quelque minute plus tard et Andrill se sépara du duo et avant de se téléporter il demanda à Warren de ne pas dire à la féline qu'il était venu avec lui et il lui mentionna qu'il allait personnellement s'occuper du responsable.. Puis il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   Jeu 3 Avr - 10:18

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles peu chaleureuses [Andrill - Archangel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Le monde est vaste :: Les Etats Unis-