Partagez | .
 

 Blood in the sand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:15

Bad day
Tiger a écrit:
    Enfin de l'air. Dieu sais qu'elle en avait besoin après la semaine qu'elle avait passé. 5 jour sans voir la lumière du jour et la seule fois ou elle était sorti du camps le celte avait failli la rôtir vivante. Semaine horrible, elle avait fait du gringue a andrill, rien que cette idée lui donnait encore des frissons, il y avait eu l'infirmier, et le celte.. sans compter warren avec qui elle avait passer la nuit, ok loin d'être désagréable ou quoi que ce soit du genre, finalement elle s'en était mieux tirer que d'habitude mais ça ne la consolait pas et ne l'aider absolument pas a se sentir moins mal a l'aise. Elle n'avait croisé personne, Ok elle avait pris Grand soin de ne croiser personne, elle ne pouvait pas tomber sur eux après ce qu'il s'était passé, pas pour l'instant.

    Si bien que la meilleur solution fut de sortir, l'air chaud de l'été new-yorkais, ses pas la conduisirent tout naturellement vers central park et le zoo de celui ci. Elle y passa deux heures, appréciant l'air et la présence animal tout autour d'elle. Mais quelque chose n'allait pas, elle pu le sentir alors qu'elle faisait route vers la sorti, elle se sentait épié, surveillé. les agents de sécurité? se pourrait il qu'ils ai des affiche? elle n'avait pas vraiment été prudente certes, mais ce ne sont pas de simple agent de sécurité qui allez lui poser problème et le temps qu'il appelle une équipe du shield, elle serait loin, ces patapouf sont si long, humm a moins qu'elle les attendent.
    Elle n'y prêta pas plus attention et s'éloigna de l'endroit traversant le park, dévasté en son centre la ou avait eu lieu la commémoration, quel gâchis, des grues dénaturait la beauté du paysage essayant de remettre un peu d'ordre, des machine creusant. Quelque chose clochait, définitivement, ses tripes le lu disait mais après cette semaines, peut être devenait 'elle simplement un peu parano.
Tony Stark a écrit:
    Central Park. Ou ce qu'il en restait. Le simple fait d'être ici plombait l'estomac du milliardaire qui aidait dans son armure à la reconstruction. Les souvenirs, les morts... Et dire qu'à quelques mètres de là où il se trouvait, il avait failli mourir. Serrant les dents, il se concentra sur sa tâche. Il veillait à ne pas trop user de la puissance de son armure pour ne pas provoquer de nouveau la douleur dans sa poitrine, bien qu'il la sentait revenir progressivement malgré ses efforts. Mais il n'y prêtait pas attention, dans une étrange volonté inconsciente de se faire du mal pour payer le prix de toutes ces vies qu'il n'avait pas été en mesure de sauver ici-même.

    Ce fut là qu'il reçut le signal radio d'un des agents de sécurité du zoo non loin, et un cadre s'ouvrit dans son casque pour lui montrer une photo de femme. Tony reconnut aussitôt de qui il s'agissait. Sa mâchoire se crispa. La colère sourde se fit entendre. Il s'empressa de poser le pied de la grue dans la base tout juste fixée et s'envola sans attendre. Deux secondes plus tard, il devenait invisible, étant passé en mode furtif aussi bien visuellement qu'au niveau sonore. A l'autre bout du parc, volant à moyenne altitude au-dessus des arbres ici intacts, il ne tarda pas à la retrouver grâce à ses multiples visions et capteurs. Elle était là. Aucun doute, c'était bien elle... Son bras-droit, à lui, cette pourriture d'Andrill Elhonna. Il avait tué Betty, ces civils, mais surtout Liam...

    La colère se fit plus forte. L'excitation de la traque aussi. Car il était tel un aigle au-dessus de sa proie, invisible, la suivant, prêt à fondre. Il savait qu'elle le sentait pas loin, même sans le voir. Toujours furtif, il baissa en altitude progressivement jusqu'à frôler la cime des arbres, jusqu'à ce qu'elle atteigne la zone frontière entre la partie dévastée et normale du parc. Moins d'arbres pour le gêner, il mit sa cible en joue et lança aussitôt un projectile extrêmement rapide qui s'ouvrit pour libérer un filet électrique en fibres de titane. Il n'attendit même pas de voir s'il l'avait eu, se doutant que ça ne suffirait probablement pas, il redevint visible, accéléra et atterrit avec une brutalité non contenue à quelques mètres devant elle, faisant trembler le sol, les poings serrés par la détermination haineuse qui l'animait désormais, la fixant férocement à travers son casque. Elle ne lui échapperait pas, pas cette fois, et elle allait comprendre pourquoi Iron Man était tant redouté et craint de ses ennemis...
Tiger a écrit:
    Elle pouvait toujours le sentir. ce n'était plus dans le zoo mais elle était a nouveau observée suivit. et ce n'était pas Victor, elle pouvait reconnaitre son odeur sa présence ce n'était pas lui. Elle ne savait pas d'où ni comment, mais elle le savait, elle se retourna finalement regardant autour d'elle le regard morphé elle entendis les feuilles de la cime des arbre bouger comme sous une bourrasque mais a peine eut t'elle le temps de se retourner vers elle qu'un filet métallique vint se coller a elle.
    Elle poussa un léger grognement de douleur, les décharges électriques, s'ils pensaient l'avoir comme ça elle avait encaissait bien plus qu'une décharge. Elle déchira le filet dans lequel elle était prise en se relevant pour faire face a ce qu'elle pensait être des agents du shield mais se retrouva nez a nez avec... Iron man
    *oh oh*
    Le sol trembla lorsqu'il atterrit laissant de grosse marque dans le sol fragile du park. Ok, ça c'était pas bon. La parfaite fin pour une parfaite semaine. elle détestait ces armure a travers lesquelles ont ne voyait rien, ça n'avait rien d'humain, rien d'animal juste une boite. Elle ne se démonta pas pour autant, regardant discrètement derrière lui; elle connaissait bien le park.Bon sang qu'est ce qu'il foutait là. Elle soupira avant de finalement prendre un air a peu près détendu.

    - Je croyait que vous ne sortiez jamais de votre joli tour de verre...
Tony Stark a écrit:
    Elle ne fuyait pas. Et elle osait lui parler. Etait-elle folle ? Inconsciente ? Pensait-elle qu'il allait la traiter comme les autres rebelles avec un minimum de lois pour protéger ses droits ? Pensait-elle qu'il allait se contenter de la capturer et de la mettre en prison ? Elle le défiait outrageusement oui plutôt. Elle savait ce qu'avait fait Andrill. Elle en était même responsable autant que lui aux yeux du Vengeur qui ne réclamait qu'une seule chose : la vengeance. Tuer un gosse innocent, si lâchement, si cruellement... Oui, elle le savait, son sang était sur ses mains et elle osait faire comme si de rien n'était... Elle allait payer et ensuite viendrait le tour d'Elhonna.

    « Je fais exception quand il s'agit des pourritures dans votre genre... Et je peux vous assurer que vous, vous n'auriez jamais du sortir de votre trou à rats... »

    Sans attendre une seconde de plus, envahi par la colère et la répugnance du simple fait de lui parler alors qu'elle ne méritait que la mort pour ce qu'elle avait fait à Liam directement ou non, il fondit sur elle, répulseurs en avant, et envoya une salve d'énergie offensive en plein dans sa direction, prêtes à l'assommer voire même la brûler si impact il y avait.
Tiger a écrit:
    Il se tenait la face a elle tel une statue métallique, elle était sur ses gardes, prête a bondir au moindre mouvement, elle n'était pas stupide ou inconsciente loin de là, elle savait très bien qui elle avait face a elle et elle l'avait vu se battre ici même il y a quelque temps. Mais il était hors de question qu'elle se démonte, ou qu'elle lui montre ne serait ce que de l'appréhension a son approche.
    Elle n'aurait pas du sortir? hum au moins sur ce point il n'avait pas tout a fait tord, elle aurait du faire demi tour depuis le zoo en sentant qu'on l'épier.

    Elle allez lui répondre lorsqu'il diriga ses espèce de propulseur vers elle en lui foncant dessus. *il est malade!!* la féline bondit instantanément sur le coté roulant au sol pour s'éloigner revenant un genoux au sol.

    - Dire qu'on dit que Tony stark sais parlé aux femmes. Il faudrait sérieusement revoir vos manières

    Elle se releva en le fixant. il n'avait pas l'air de plaisanter ni de jouer, génial et il avait fallu que ce soit elle qui tombe dessus, bon sans pour une fois elle regrettait horriblement que Victor soit hors de la ville et pas là quelque part dans les arbres a la surveiller comme il faisait régulièrement.

    - Vous êtes toujours aussi aimable ou j'ai droit a un traitement de faveur, des salutations peut être un diner avant de me bondir dessus. hum désolée, mais vous n'êtes pas mon type.
Tony Stark a écrit:
    Raté. Seul résultat, son tir alla percuter un arbre renversé derrière qui se carbonisa littéralement à l'impact. Ca voulait tout dire. Il n'avait pas réglé ses répulseurs aux mains sur une puissance destinée à assommer, comme à son habitude, mais bien destinée à brûler et sévèrement, pour ne pas dire quasiment tuer sa cible. En s'en rendant compte, Tony baissa légèrement la puissance, revoyant ses ambitions sur le moment fatales. La tuer ? Pour faire payer Andrill ? Oui, c'était la première chose qui venait à son esprit noyé de rage, mais il ne le pouvait pas. Et il avait un objectif. La faire souffrir... Pour le faire souffrir. Pour lui renvoyer son message à la figure.

    Il se retourna vers elle après qu'elle ait esquivé l'attaque avec habileté. Facultés animales, félines plus précisément. Quelle importance. Elle n'aurait aucune chance. Pas aujourd'hui. Ils étaient seuls, face à face, sans carnage autour, sans Hulk pour le distraire, sans rien d'autre que cet objectif en tête : faire couler le sang. Alors elle pouvait bien jouer avec lui, dans sa folie inconsciente, elle ne le ferait pas longtemps. Elle ne comprenait pas, il allait lui montrer qu'il n'était pas là pour rigoler...

    « Oh vous aurez droit à un traitement tout particulier... Le même que vous et Elhonna avez donné à Liam ! » rugit-il en envoyant une vive et surtout violente impulsion énergétique autour de lui, comme une vague en forme de dôme partant de lui qui balaya tout ce qui se trouvait autour de lui sur des dizaines de mètres, son interlocutrice avec.

    Serrant les poings, enclenchant le mode combat rapproché de son armure, qui fut alors prête à enregistrer chacun des mouvements de son adversaire pour pouvoir mieux les anticiper, les esquiver et les contrer par la suite, lui garantissant une victoire inéluctable comme face à Spiderman, il s'élança presque aussitôt après l'impulsion sur elle en armant son poing pour venir lui décocher un puissant coup dans l'estomac, précurseur de nombreux autres...
Tiger a écrit:
    Elle n'aimait pas ça, malgré son apparente détente et sa façon de jouer avec lui, elle avait un mauvais pressentiment, elle était une prédatrice et a ce titre elle savait très bien lorsque quelqu'un partait en chasse et elle sentait très bien que c'était ça, il voulait la chasser. Mais si il pensait pouvoir l'enfermer, la mettre en cage comme les animaux de ce zoo et pire encore JAMAIS. Jamais elle ne retournerait dans ces geôles dans aucun geôles, il n'y a que son cadavre qu'on y trainera.

    Elle regarda inquiète l'arbre derrière elle complétement brulé. Ok pas bon, pas bon du tout, elle avait eu chaud et elle détestait ça. Bon, il ne jouait pas, enregistré. son cœur commençait a s'accélérer doucement, elle se savait en mauvaise posture mais compter bien trouvait la faille.
    Traitement particulier? jusque là ça l'aurait fait rire mais après l'arbre.. un peu moins. Le même que liam? Liam?

    -lia...

    elle n'eut pas le temps de demander qu'elle fut repousser par une espece de champ de force quelque mettre plus loin. La féline fit un salto arrière et retomba sur ses pieds en le fixant

    -c'est qui ce liam?

    grogna t'elle espérant savoir de quoi il s 'agissait, était il saoul? Il etait rapide très rapide, et elle encaissa durement le coup qu'elle recue a l'abdomen lui coupant le soufle une demi seconde. Ok on n joue plus. la blonde attrapa le poignet de l'armure pour le pojeter contre un arbre proche

    - c'est quoi votre problème!!!?

    lui cria t'elle. Elle savait qu'elle avait peu de chance pour ne pas dire aucune dans un combat contre lui au corps a corps. Elle regarda autour d'elle cherchant un échappatoire. Elle détestait fuir mais elle se doutait qu'elle n'aurait pas beaucoup d'autre alternative si la boite de conserve avait décider de peter un plombs le jour ou elle tombe dessus
Tony Stark a écrit:
    Okay, elle était agile. Agile et rapide. Preuve en était la façon dont elle était retombée sur ses pattes en bon petit minou après l'impulsion énergétique. Mieux encore, elle avait encaissé son coup de poing pourtant puissant avec plus de force qu'il ne l'aurait cru sur le moment bien qu'il l'ait vu en souffrir sur le moment. Et voilà qu'elle avait chopé son poignet pour l'envoyer valser contre l'arbre le plus proche qui se brisa à l'impact dans un vacarme énorme, sans lui faire le moindre mal à lui, bien protégé dans son armure, assez pour avoir tenu plusieurs heures sous les coups de Hulk, alors là, c'était une caresse à côté. Mouvement enregistré. Elle l'avait fait une fois, elle ne le referait pas celui-là... La main gantée de fer émergea des débris pour venir se poser sur le tronc fracassé, et deux yeux luminescents d'un bleu électrique et perçant apparurent dans la fumée provoquée par le choc. Froids, déterminés, presque hargneux, on pourrait croire que c'était ceux du porteur caché derrière le casque qui transparaissaient à travers tellement l'agressivité semblait s'y lire.

    « Qui est Liam ?! QUI EST LIAM ?! » répéta-t-il avec une colère de plus en plus forte, décuplée par le fait qu'elle veuille se moquer de lui en lui posant cette question alors qu'à ses yeux elle connaissait parfaitement la réponse.

    Agrippant le tronc de l'arbre à deux mains pour le soulever du sol, Tony le fit fendre l'air dans un arc de cercle aussi dévastateur que rapide, ne pesant rien pour la force de son armure, afin de frapper dans son geste la mutante qui osait se foutre de lui.

    « Mon problème, c'est vous et votre cruauté ! Oser vous en prendre à un gosse ! JE VAIS VOUS FAIRE PAYER POUR CE QUE VOUS LUI AVEZ FAIT ! » hurla-t-il dans sa rage toujours plus puissante, toujours plus incontrôlable, en balançant l'arbre en plein sur elle avant de foncer en volant à raz le sol droit dans sa direction et ce à une vitesse folle qui garantissait un impact violent, poings en avant. A chaque geste, chaque attaque, il voyait Liam, il voyait ce colis, il voyait sa tête, il sentait l'odeur du sang. Surtout celui qu'il allait prendre de son ennemi dans cette vendetta personnelle et destructrice qu'il venait d'entamer.
Tiger a écrit:
    Il ne lui fallu pas longtemps pour être a nouveau sur pieds, Elle pouvait sentir sa colère malgré l'armure, cette lueur dans ces espèce de lumière, voulant lui donnait un air effrayant. et bien c'était plutôt réussit, il aurait pu terrifier n'importe qui, bien que pas terrifié, elle était loin d'être rassurée. elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait, quelque chose clochait. Oui ça rencontre avec stark certes mais ce n'était pas ça, il l'avait dit il lui réservé un traitement spécial et ça ne semblait pas être le choix du repas avec fois gras si jamais il réussissait a l'attraper alors.... Il semblait lui reprocher quelque chose. Liam? ok elle ne savait pas qui était liam ou ce que ça voulait dire mais ça semblait le rendre furieux

    La féline esquiva l'arbre assez facilement bien que n'ayant pas l'habitude de les voir se mouvoir, elle pris appuie dessus pour l'éviter passant par dessus. Sa cruauté? quoi il l'avait vu tuer des agent, c'était tuer ou être tué. Chacun leur boulot, s'il ne les chassaient pas ils ne seraient pas mort.

    - tes agent ont eu... Quoi!!?? mais de quoi tu parle ? grogna elle légèrement, il n'était pas le seul a être énervé, elle n'appréciait pas particulièrement se faire agresser pendant une balance encore moins par une boite de conserve sans savoir pourquoi, ça ne semblait pas être juste le fait qu'elle soit une rebelle non, il l'accusé, cet enfoiré qui a&vait été la cause de la mort de son double, d'andrill qui les forçaient a se cachait osé la mettre en cause dans aller savoir quoi!?

    - La seule ordure qui chasse les gosses ici c'est toi et tes hommes!!!elle se baissa pour éviter le tronc qu'elle vit arriver mais ne pu l'éviter lui pas entièrement si bien qu'elle vola s'écrasant durement contre un arbre qui se brisa a son impact, elle passa sa main sur son visage, l'écorce avait rappé son front, elle essuya les quelque trace de sang sur celui ci
    d'un coté le chantier avec les grue, de l'autre les arbres qui la ramenait vers le centre du park. Elle devait sortir, Les grue, le passage était bien plus rapide, mais beaucoup plus a découvert. Par les arbres elle serait un peu plus a couvert mais elle aurait le double de distance a parcourir sans compter qu'elle ne pouvait pas risquer d'emprunter l'entrée donnant aux tunnels.

    - qu'est ce que tu compte faire hein!! Essayer de me battre a mort en plein milieu du park pour montrer a tes supporter comment tu traite ceux qui veulent être libre!?

    peut être cela le ferait réfléchir une seconde, assez pour prendre l'aventage et se mettre a couvert
Tony Stark a écrit:
    Elle avait esquivé le premier coup de l'arbre, pas lui. Et il l'envoya voler contre un autre arbre qui se brisa sous l'impact. Elle se releva quand même, amochée, mais visiblement pas assez. Résistante, vraiment résistante. Tant mieux, il allait pouvoir déverser plus longtemps sa rage sur elle. Cette rage qu'elle décuplait à chaque minute toujours plus par sa seule présence, ses seules paroles provocatrices alors qu'elle continuait de jouer les innocentes.

    « CA SUFFIT ! Ton baratin ne marche pas avec moi, garde tes mensonges pour toi, car tu sais très bien de quoi je parle ! Et tu vas assumer la première les conséquences de ce que vous avez fait à Liam ! » cria-t-il en la pointant férocement du doigt alors qu'elle se remettait du choc contre l'arbre.

    Le pire, c'est qu'elle osa l'accuser. Non seulement elle n'assumait pas ses actes, mais en plus elle retournait ses paroles contre de lui dans des accusations stupidement fausses. Jamais lui n'aurait attaqué un gosse pour lui trancher la tête ! Il n'avait rien à voir avec eux, des monstres sans pitié, cruels et fous qu'il avait trop longtemps épargnés... Mais là, dès le moment où il avait vu qu'il s'agissait d'elle, il avait su, il avait prévu que ce combat ne finirait pas comme les autres. Sa soif de vengeance dépassait de loin toutes les possibles lignes de démarcation en matière de légalité ou d'illégalité. Il se l'était juré, ils paieraient tous pour Liam, et pas que pour lui d'ailleurs. Et il les empêcherait surtout coûte que coûte de s'en prendre à Pepper, à Natasha, à ses proches...

    « Pas tout à fait... » grommela le Vengeur en réponse à sa question, alors qu'il calculait déjà dans sa tête ce qu'il comptait faire par la suite.

    Quand il aurait fini de jouer avec elle ici. Il avait une envie de plus en plus irrésistible de se montrer cruel, de jouer avec cette proie qu'elle était désormais à ses yeux, voulant lui faire payer par tous les moyens les plus durs ce qu'avait du subir Liam en matière de peur, de stress, de torture, de douleur, physique comme mentale. Il allait le lui rendre au centuple. Il revint à la charge, tendant les bras pour cette fois sortir de ses avant-bras deux petits canons noirs. La mettant aussitôt en joue, il les activa et deux puissants jets de flammes en sortirent pour foncer droit sur elle. Ce qu'il voulait ? La faire rôtir ? Pas vraiment, pas encore du moins... Non, il voulait la voir fuir, pour mieux pouvoir la rattraper et faire ce qu'il avait prévu de faire, l'emmener loin d'ici pour en finir, et expédier à son tour un message à ses ennemis qui avaient dépassé les bornes...
Tiger a écrit:
    Bordel, ok ça commençait sérieusement a l'énerver là, cette espèce de boite de conserve qui lui aboyer dessus l'accusant d'avoir tuer un gosse dieu sais qui d'ailleurs. Ce pauvre crétin dans sa tour de verre, s'il avait un minimum de cervelle a lire les soit disant dossier qu'il avait surement sur eux... Jamais, jamais elle ne tuerait un enfant, 'était impossible, elle ne s'en prenait pas ni a des innocents et encore moins a des êtres faibles, bien que tout les hommes soit plus faible qu'elle de manière général ils n'avaient rien d'innocent, et le cherchait. Elle grogna en se retournant vers lui le regard morphé.

    - T'es un pauvre malade stark!! Je sais pas ce que tu raconte ou ce que tu crois, et je m'en tape. Tu devrais allez voir un psy tout suite ça te serais utile...
    Tu n'était pas une ordure pareil d'où je viens.


    sa voix était rauque comme a chaque fois que l'animal ressortait en elle Elle le fixait se doutant que se n'était pas finit, elle n'avait jamais été très douée en négociation, elle connaissait surtout la manière forte et la façon de pousser les gens a bout. Oh oui pour ça elle avait un don plutôt inné. Même andrill qui n'exprimait jamais aucun sentiment ou émotion, elle l'avait poussé a ses dernier retranchement. Hum ce n'était pas toujours une bonne chose mais.. c'était comme ça.
    Derrière elle les grue et véhicule de chantier, derrière lui les arbres... Et il n'avait pas vraiment l'air enclin a un arrangement a l'amiable.. on oubli les arbre. pas tout a fait... Elle fronça les sourcils ayant l'horrible sentiment que ça n'annonçait rien de bon, rien de bon pour elle...
    Son instinct ne l'avait pas trompé il revenait a la charge bras en avant avant que ceux ci ne projette des flammes devant lui, son regard pris a nouveau une teinte orangé, La panique s'y lu asse vite tandis qu'elle bondit sur le coté pour l'éviter, elle regarda autour d'elle rapidement avant de se mettre a courir a toute vitesse vers le chantier pour traverser le park. plus d'obstacle, pas un problème pour elle, avec un peu de chance ça le ralentirait. le feu, elle détestait le feu. Aucun doute que cet enfoiré le savait.
Tony Stark a écrit:
    Elle pouvait bien fuir où elle voulait, le fait était que dans l'état second où était Tony, bloqué sur sa nouvelle obsession de vengeance, il n'était pas prêt de la laisser lui échapper. Même si pour ça il devait user de moyens colossaux, maintenant qu'il l'avait trouvé, elle était à lui, et subirait toute sa colère, directement ou indirectement responsable de la mort de Liam et du reste. Oui il avait lu les dossiers, même des dizaines de fois sur chaque rebelle identifié pendant l'attaque de la cérémonie, comme un bulldog qui avait planté sa mâchoire dans une proie et qui refusait de voir autre chose qu'elle. Cette proie, c'était la petite troupe de rebelle qui avait fait son show sanglant à la commémoration.

    « Vous décapitez un gosse innocent et vous osez dire que c'est MOI l'ordure, que c'est moi qui ait besoin d'un psy ?! Vous auriez du rester dans votre monde et crever avec lui espèce de malades ! »

    Les animaux, ça détestait le feu, c'était universel, et quand en plus les informations recueillies lors de la cérémonie le confirmaient, c'était encore mieux. Il la regarda esquiver son attaque enflammée et s'enfuir à toutes jambes à travers le chantier. C'est ça, vas-y, cours... Tu n'iras pas loin. Ton sort est déjà scellé, que tu l'ait compris ou pas encore, ce n'est qu'une question de temps. Sa vision de tir focalisée sur elle, zoomant pour la suivre entourée d'un cercle télémétrique ultra précis, Tony ne se pressa pas spécialement pour la poursuivre et décolla de quelques mètres au-dessus du sol, comme dans une colère en apparence nouvellement maitrisée, à un autre stade, qui était pourtant encore plus dangereuse, car elle donnait l'impression justifiée que la situation était sous son contrôle total et qu'en effet, elle ne pourrait rien faire pour lui échapper au point où il en était, plus déterminé que jamais.

    Il tendit un bras et par magnétisme attira dans sa main une des énormes poutres de fer qui traînait par terre pour la construction d'un bâtiment, mais qui pour lui et sa force mécaniquement puissante ne pesait presque rien. Il vola quelques mètres derrière et au-dessus d'elle, esquivant les grues, ne la lâchant pas des yeux et surtout de son viseur calculateur de distance et d'autres données multiples. Il attira une deuxième poutre dans son autre main, s'arrêta en l'air, visa, arma son bras et balança la première avec une puissance phénoménale tel un javelot, qui alla se planter dans le sol juste devant elle en fissurant le sol sec et projetant de la poussière autour. Sans attendre il balança la deuxième en essayant cette fois de la viser à elle.

    « Tu peux courir, fuir autant que tu veux, tu ne peux pas m'échapper ! La dernière fois était un coup de chance, aujourd'hui, tu vas voir qu'elle a bel et bien tourné pour toi et la Rébellion, et qu'il est temps de payer pour tout ce que vous avez fait ! »
Tiger a écrit:

    Décapité un gosse. Ok il avait vraiment perdu les pédales ou alors....... Non andrill ne ferait pas ça.. Elle ne voulait pas y croire, quel intérêt ça aurait pour lui, andrill ne voyait que la logique et la façon d'atteindre son but, s'il avait attaquée quelqu'un ça aurait été quelqu'un de l'initiative, pas un enfant, ça ne lui serait pas utile, et a priori ça rendait tony furieux, et puis il lui en aurait parlé. Il lui aurait au moins dit qu'il avait quelque chose de prévu d'être prudente, certes, il lui faisait régulièrement des remarque mais pas plus que d'habitude au vu de leur situations. Il lui avait menti certes, plusieurs fois et avec ses pouvoirs. il avait voulu tué le celte, il était visiblement heureux que leur monde soit détruit. Tout était confus dans son esprit mais elle ne voulait pas y croire. Pourquoi enverrai t'il Victor la surveiller si c'était pour la laisser tomber entre les mains de tony sans protection sans aucun avertissement qu'il tramé quelque chose. non impossible

    - tu mens!!

    lui grogna t'elle dessus. rester dans leur monde y crever? Elle y avait tant et tant pensé au début mais.. comment, comment pouvait il savoir, il bluffer, personne ne savait d'où ils venait ni que leur monde était mort a part.... Blink!! ok pas le moment pour ça tu as une boite de conserve enragée aux fesses ma fille.
    Elle courrait a travers le chantier entre les poutre et les grue lorsque l'une d'elle vint se planté devant elle, elle s'arrêta net la poussière tout autour d'elle elle ferma les yeux une seconde elle vit tout juste l'autre poutre lui arrive droit dessus lorsqu'elle les rouvrit, celle ci effleura son épaule y laissant une entaille diagonale. La blonde grogna bruyamment furieuse, elle avait eut chaud, a quelque centimètre dans son agilité elle se faisait empalée.

    - je n'ai pas fuit la dernière fois. Tu ne me connait pas.

    Ok il voulait se battre, elle allait se battre. Elle bondit aussitôt sur la grue 2 bond a une vitesse improbable avant de s'élancer dans les airs lui fonçant droit dessus les griffes sortis. Si Elle pouvait décapité ou arraché les connexion des sentinelles, il n'y avait pas de raison... ou tout du moins, elle s'en persuadait
Tony Stark a écrit:
    Mentir ? Pourquoi aurait-il besoin de mentir pour s'attaquer à une rebelle ? C'était son travail ! Il était payé pour. Son petit manège de fausse innocente ne prenait pas. Elle devait payer. Ils devaient tous payer pour leurs crimes. Il ne prit même pas la peine de répondre, voyant qu'il l'avait judicieusement piqué à vif sur sa lâcheté et ainsi provoqué l'effet inverse si prévisible, et qui marchait presque à chaque fois. Elle n'avait vraiment aucune chance. Elle bondit avec agilité jusqu'à se propulser vers lui, griffes dehors. Dans son casque, toute sa trajectoire avait été analysée et prévue dès ses cinq premiers mouvements.

    Elle espérait quoi ? Attaquer un alliage de titane et de vibranium à coups de griffes ? Douce folie... Ou naïveté. Elle le sous-estimait beaucoup, et ça lui serait fatal, sans parler de son impulsivité à foncer dans le tas. Il n'était pas leader pour rien. Il n'était pas surnommé l'Invincible Iron Man pour rien non plus. Si elle avait un tant soit peu été au courant de ses exploits, de ses combats, elle aurait compris que la fuite restait la meilleure solution et non un affrontement direct alors qu'elle était clairement largement inférieure à lui avec ses pouvoirs, et qui plus est totalement seule. Mais tant mieux, sa stupidité lui servirait. Ca serait encore plus facile que prévu.

    « Toi non plus... » rétorqua-t-il seulement les dents serrées, attendant le bon moment pour bouger, nullement inquiet quant à la suite.

    Il attendit qu'elle soit à moins de trois mètres pour se propulser subitement vers elle et vint d'une poigne de fer la saisir par le cou, coupant net son élan et sa respiration. La tenant plus haut que lui en serrant assez fort pour lui faire renoncer à tenter quoi que ce soit pour lui échapper, de toute façon elle pouvait le griffer autant qu'elle voulait il ne sentirait rien, il prit de l'altitude en la fixant droit dans les yeux.

    « Dis adieu à tout ça, tu ne le reverras plus... » lui dit-il sombrement en parlant évidemment de New York et à vrai dire du monde qu'elle avait appris à connaître comme terre d'accueil, lui offrant une dernière vue aérienne sur Central Park avant de passer les nuages.

    En lui ayant dit ça, il lui avait parfaitement fait comprendre que c'était bel et bien sa vie qui se jouait. Et qu'il ne comptait pas la lui épargner. Là il la lâcha une demi-seconde pour attraper l'une de ses chevilles, la retournant la tête à l'envers sans sommation avant de passer à une vitesse rapide mais maitrisée afin de ne pas la tuer, à peine un peu en-dessous de mach 1, à travers le ciel à une altitude qui il en était sûr la dissuaderait de tenter quoi que ce soit pour qu'il la lâche de peur de finir en bouillie 1200 mètres plus bas. Sans compter qu'à la vitesse où il allait, le moindre mouvement demandait trois fois plus de force avec la poussée. Il continuait d'ailleurs d'accélérer, serrant fortement la cheville de la mutante, retenant à grand peine son envie de la lui briser d'une simple poigne. A présent, direction le Colorado, le terminus pour sa passagère...

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:17

BLOOD IN THE SAND



    "Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures."
    Francis Bacon



    Quelque part au milieu du Désert du Colorado[/i][/color]

    Le problème avec les voyages entrecoupant une situation donnée, c'est qu'ils ont toujours tendance à faire retomber par l'inaction le sentiment de la situation précédente. Cependant, pour Tony, c'était l'effet inverse qui se produisait. Tenant toujours fermement la cheville brisée de la rebelle, volant à environ 577 kms/h à travers les nuages qui camouflaient son trajet, le Vengeur ressassait avec hargne et douleur chaque moment qu'il avait passé avec Liam. Il revoyait ce jour où il avait décidé, pour son image soit disant, de parrainer financièrement un enfant orphelin dans le besoin, lui offrir l'occasion de faire des études etc. Liam avait été cet enfant, cet ado un peu perdu, mais brillant qui s'était illustré à Harvard. Autrefois pauvre et sans avenir, il était devenu quelqu'un, innocent, incapable de vouloir du mal à qui que ce soit, passionné par la recherche scientifique et promis à un brillant avenir. Mais voilà, on le lui avait définitivement volé. En lui tranchant la tête.

    Le regard haineux fixé sur ses écrans holographiques, indiquant toutes sortes de données avec une vue zoomée de sa destination qui se profilait au loin, Tony resserra méchamment sa main de fer sur la cheville déjà en piteux de sa proie. Il lui avait fait tellement de promesses à ce gosse. Il lui avait promis tellement de belles choses pour son avenir, il avait placé tellement d'espoirs en lui. Il revoyait encore leurs parties de poker avec Hank et Red, Liam et lui. A rigoler entre "hommes" jusqu'à pas d'heure. Ou encore leurs parties de cartes en tête à tête juste lui et le jeune homme quand il s'agissait d'évoquer avec lui des sujets importants vis-à-vis de son avenir. De ce qu'il voulait faire. Ou encore de quelle fille le faisait craquer, et de plein d'autres choses qui avaient presque amené le milliardaire à considérer le jeune homme comme un membre de sa famille, presque comme un fils. Presque. Liam de son côté en tout cas, étant né orphelin, avait de suite su exploiter leur relation pour faire de lui la figure paternelle qui lui avait toujours manqué, et ça même si au début Tony avait tout fait pour l'en dissuader en restant froid et en se contentant de signer les chèques pour son éducation et le reste. Mais à force il s'y était quand même attaché. A tort. Il n'avait pas su le protéger. Il l'avait mené tout droit à la mort rien qu'en le prenant sous son aile. Rien qu'en voulant aider.

    Il accéléra légèrement sous le coup de la hargne qui l'habitait et finit par descendre en altitude, repassant sous les nuages pour laisser entrevoir une étendue désertique à perte de vue. C'était les derniers nuages sur des centaines de kilomètres à la ronde qu'il venait de percer, car désormais, il se trouvait en train de survoler le Désert du Colorado. Il alla se perdre au beau milieu de cette zone de mort jusqu'à ce qu'aucun horizon de quelque côté que ce soit ne montre rien d'autre qu'une ligne continue de terre craquelée et de falaises rocheuses. Finalement il ralentit considérablement jusqu'à rester en lévitation à plusieurs dizaines de mètres au dessus du sol et de balancer dans le peu d'élan qui lui restait sa victime dans le vide histoire qu'elle aille mordre la poussière sans attendre. Histoire de voir si les chats retombaient bien toujours sur leurs pattes à une telle hauteur et avec une patte cassée. A une telle hauteur, pour une mutante comme elle, ça ne devait pas être trop difficile, il avait déjà vu Tigra - la tarée qui le prenait pour un skate volant grrrr mais qu'il adorait quand même - sauter de là sans se faire mal, cependant avec une cheville brisée et balancée comme un vulgaire chiffon après un voyage sûrement éprouvant, c'était moins sûr. Mais qu'importe. Il n'était pas là pour ménager sa captive, loin de là. Il l'aurait fait s'il avait décidé de respecter les règles du jeu habituel, s'il avait choisi de rester dans les carcans des lois et des droits accordés même aux criminels.

    Mais ce n'était pas le cas. La destination en témoignait. Son attitude aussi. Et pendant tout le voyage, le Vengeur n'avait pas cessé de se poser une question : en était-il capable ? Etait-il capable de faire ce qui le démangeait plus que tout ? Etait-il capable de se laisser abaisser au niveau de ceux qu'il traquait avec acharnement sans jamais toutefois avoir manqué aux droits accordés par les conventions internationales et nationales ? Le droit d'être jugé, de se défendre juridiquement, de s'exprimer... Etait-il capable de renier tout ce qu'il s'était juré de combattre ? La tentation de la vengeance ? Tout ce qu'il savait, c'était qu'il y avait eu assez de morts innocents, il fallait que cela cesse. Même si le prix à payer pour celui qui en prendrait la responsabilité serait terrible et irréversible. Et celui qui le ferait, lévitait toujours dans son armure rouge et or, les poings serrés, analysant ses capteurs, paramétrant sa position, ressassant toujours sa haine pour focaliser son objectif qui à coup sûr mettrait définitivement à mal sa conscience vu ce qu'il projetait de faire. Vu ce qu'il était en train de faire.


    Il finit par atterrir, ses propulseurs se posant dans un bruit métallique sur la terre sèche qui voleta autour, à quelques mètres de la mutante. Et il ne s'était pas posé n'importe où, non. Il avait "déposé" la mutante au sommet de l'une de ces fameuses falaises ocres de cet immense désert. Ces falaises étroites aussi abruptes que hautes sans aucun moyen de descendre hormis un saut dans le vide avec un ticket direct pour le paradis, ou l'enfer, au choix. Le soleil cognait fort, du moins ça devait être le cas pour elle. Lui était bien protégé sous son armure hermétique qui le maintenait en permanence à température ambiante. La seule chose qu'il ressentait, c'était certes la haine mais aussi nouvellement cette petite douleur naissante dans son torse, conséquence de son long voyage et de son précédent combat contre la mutante qui avait tiré sur la puissance de son générateur, détraqué depuis la cérémonie. Une douleur pour le moment négligeable cependant, qu'il ignorait plus que facilement, concentré sur elle, sur Liam, sur la Cérémonie, sur la menace envers Pepper.

    De profil par rapport à elle, observant l'horizon sans le voir, le vide autour d'eux sur cette plate-forme surélevée, il essayait de ne pas penser à ce qui allait se passer dans les prochaines minutes, alors que paradoxalement, ça l'obsédait. Il voulait faire couler le sang, il réclamait vengeance, une vie pour une vie, une vie pour plusieurs vies même quand il pensait à ses hommes, aux civils et à Betty toujours dans le coma. Et en même temps, cette envie haineuse le terrifiait. Il ne devait pas la ressentir, son devoir de "héros" l'en empêchait généralement, pour ne pas tomber dans la sphère infernale d'une vendetta personnelle destructrice, pour ne pas devenir comme eux. Mais là ils étaient tous allés trop loin, en trop peu de temps. Ils l'avaient poussé à bout et il savait que ce n'était que le début. Il devait y mettre fin avant qu'ils n'aillent plus loin. C'était son devoir. Il sauverait des vies. Son avenir allait se jouer dans les prochaines minutes, dans les prochaines heures, suivant la décision qu'il prendrait.

    « Kyana Mayers, surnommée Tiger, née un 19 juillet à Détroit, Michigan, un mètre soixante-treize, soixante-et-onze kilos, recherchée pour meurtres, ancienne barmaid, membre de la Rébellion confirmée, décédée le 30 décembre 2008... »

    Le dossier holographique sous les yeux dans un coin de son casque, Tony fit quelques pas toujours sans regarder la mutante quelques mètres plus loin. Il savait qu'elle venait, elle et d'autres comme Elhonna, d'une autre réalité. Et il s'en posait des questions sur le sujet. Un sujet frustrant. Il avait défait et tué Andrill, et voilà qu'un autre revenait, encore pire... Pour vaincre cet ennemi nouveau, pour assouvir son besoin de vengeance, il lui faudrait avoir toutes les cartes en main. Elle devait certainement se demander où elle était, comment s'en sortir, se poser des dizaines de questions sur sa situation plus que critique. Devait-elle l'affronter ou tenter de fuir ? Qu'elle essaye seulement l'un ou l'autre, elle n'avait aucune chance. Face à son armure, elle n'aurait aucune chance, il ne lui en laisserait pas. Quant au désert, il s'étendait sur des centaines de kilomètres à la ronde, sans grande possibilité de pouvoir le semer lui et sa technologie de pointe, constamment à découvert dans ce lieu presque sans vie. Avec 40 000 kilomètres carrés de superficie environ, sous un soleil de plomb sans eau et sous la menace de bêtes sauvages et de l'homme doté de l'armure la plus sophistiquée du monde, elle n'aurait aucune chance. Et de toute façon, pour fuir, il lui faudrait déjà trouver le moyen de descendre cette falaise de plusieurs centaines de mètres de hauteur sans y laisser la vie. Plusieurs dizaines de mètres, elle aurait pu sauter. Là, impossible. Il le savait suivant ses pouvoirs. Elle était féline, c'était tout. Elle n'était pas un aigle sachant voler. Non, elle était coincée. Sous son joug total. Obligée de faire face. Et d'en subir les conséquences.

    Voilà pourquoi Tony semblait soudain beaucoup plus calme, du moins en apparence. Sa victime ne pouvait définitivement plus lui échapper. Et à vrai dire, il jouait quelque peu avec ses nerfs. Il voulait que ses capteurs détectent la panique chez elle, qu'ils lui montrent un rythme cardiaque accéléré, un taux de transpiration surélevé et tous ces autres détails qui démontraient la peur. Il voulait qu'elle sente justement la peur l'envahir progressivement en comprenant qu'elle était piégée comme un rat, en comprenant que ça allait vraiment mal se terminer pour elle, que les règles n'existaient plus ici, et qu'il était le dernier homme à pousser à bout sur cette planète...

    « Combien êtes-vous ? Comment avez-vous fait ? De quel monde venez-vous ? Plus tu m'en diras, plus longtemps tu resteras... vivante... » reprit-il alors qu'il marchait lentement autour d'elle, toujours de sa voix métallique aussi froide qu'impersonnelle, qui pourtant cachait une colère bien réelle.

    La rationalité avait quelque peu repris le dessus. Obtenir des informations, même en sachant qu'il y avait peu de chance qu'elle lui dise ce qu'il voulait savoir. Essayer d'en apprendre autant que possible, même s'il savait déjà pas mal de choses, avant... Avant de passer à la suite. Avant de faire ce pour quoi il l'avait emmenée ici, au milieu de ce gigantesque désert, au sommet de cette falaise rougeâtre sous ce soleil de plomb qui se reflétait sur son armure. Elle pouvait bien l'attaquer, essayer de l'avoir par surprise ou non, il s'en fichait, ne craignait rien, surtout pas elle. Ses capteurs la verraient venir, il esquiverait. Et même s'il n'esquivait pas, il encaisserait. Ses griffes et ses prises de karaté ne pourraient pas lui faire grand chose. Pas après avoir survécu à l'invincible Hulk quelques semaines avant. En fait, il attendait presque qu'elle l'attaque, histoire de pouvoir riposter légitimement même s'il n'était plus question depuis longtemps de s'accorder avec la loi et les droits de légitime défense. Non, il avait surtout tout simplement envie d'être cruel, de jouer avec elle avant de l'achever, comme elle l'avait sûrement fait avec Liam...




Dernière édition par Tony Stark le Mar 17 Aoû - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:17

    Ok... On ne pouvait pas vraiment dire que c'était le meilleur jour de son existence, non pas vraiment, a vrai dire sans beaucoup réfléchir il y en avait eut énormément de bien meilleur que celui ci. Surement une de ces histoires de suites ou de chaînes d'ennuis après quoi elle serait tranquille... Ouai elle avait eut des jours bien meilleurs. Finalement l'idée de resté enfermée une journée dans ces sous terrain terreux alors qu'il y avait un grand soleil n'était pas forcement si horrible que ça en y repensant bien.
    Réfléchissons peut être que ces idioties n'était pas si idiotes après tout Il y avait eu la commémoration et puis ses chaleurs, elle avait failli séduire Andrill, ne parlons même de ce qu'elle avait éviter en l'absence de Victor, le celte n'avais pas retenue ses mains baladeuse et elle avait fini la nuit avec Archangel, bon ok ce passage n'était pas vraiment désagréable contrairement a ce qu'elle aurait aimé se convaincre mais ca avait mis une belle pagaille, oh et elle avait faillit se faire grillé vive par le celte entre temps. Elle voulait juste sortir prendre l'air, un peu de détente au zoo les animaux, le grand air, le soleil, respirer un peu et s'éloigner des autres surtout des ses 3 équipiers qu'elle avait séduit ou tenter. Ouai les éviter quelques jours lui ferait du bien et aiderait a oublier cet incident. ce n'était pas beaucoup demandé si?
    Ouai surement une de ces chaine d'évènement et après elle serait tranquille.... Enfin si elle était toujours en vie...

    Pour le coté s'éloigner, on peut dire qu'elle fut exaucer au delà de ses espérance. Elle pensait juste les éviter quelque jour et pas atterrir a l'autre coté du pays. Iron-Man air Line? Ouai elle demanderait le remboursement. vraiment loin d'être un vol agréable et le service était vraiment déplorable. Elle se débattit un moment lorsqu'il l'attrapa mais se ravisa au bout d'un moment lorsqu'il furent bien trop haut et qu'elle ne soit plus sur de s'en sortir en tombant de cette altitude: Enfoiré. Il accélérait encore et encore. le vent, la pression de l'air qui la fouettait avec la vitesse, le frottement de l'air chauffer sa peau, la brulait chaque parcelle de peau non couverte la piquait, la brulait. elle remis sa veste pour se protéger au maximum et se protégea le visage avec les bras.
    Ils s'éloignaient, encore et encore toujours plus de New-York. elle essayait d'ouvrir les yeux parfois évitant le vent pour regardait. Bon sang ou est ce qu'il l'emmener? Elle n'en avait pas la moindre idée mais elle était sure d'une seule chose. ce n'était pas pour un pic nick, et ce n'était pas bons signe. Elle était furieuse, furieuse et frustrée, impuissante dans les airs contre son assaillant, elle ne pouvait qu'attendre, attendre qu'il décide de s'arrêter, sans savoir ou ni comment. Elle se recroquevillait sur elle même comme elle le pouvait a cette vitesse, l'altitude, elle n'était pas faite pour voler, elle était une féline, la terre, la forêt était son élément, les cieux, c'était l'élément de Warren pas le sien. Elle serait sans doute inconsciente depuis longtemps si elle n'avait pas eut cette condition physique. Il n'était pas évident de respirer a cette vitesse, elle ne se concentrer que la dessus essayant d'oublier sa cheville son of a b** grogna telle intérieurement en le sentant resserrait sa prise sur celle ci, elle n'était pas brisait elle le sentirait, elle était solide mais ca n'empêchait pas de faire un mal de chien.
    Elle pouvait ressentir certaines émotion humaine, quelque chose que les animaux savent, ressente, la peur, le désir... La rage. Et malheureusement elle pouvait sentir par tout les fibres de son être cette rage qui venait de lui, elle savait très bien qu'il n'avait pas l'intention de l'amenait dans une cellule, ce qui en fait la rassurait d'un certain coté. Elle s'était juré de ne plus jamais se faire capturé, jamais elle ne se laisserait enfermée, pas vivante....




    L'homme est un animal qui sécrète de la souffrance
    pour lui-même et pour les autres.

    [Henri Daniel Rops]
    Il ralenti et repassa sous les nuages l'aidant a mieux respirait, sa gorge la brulait, sa peau la brulait. Si elle n'avait pas encore envie de le massacrer jusque là, il aurait plutôt bien réussit a l'énerver. la vitesse lui permettait maintenant de voir les lieux qui s'annonçait et pour être honnêtes ça s'annonçait mal, rien que le désert a l'horizon de la pierre des sapin ou des arbres mort.. Aucun signe de vie a des kilomètre a la ronde, ok c'est ce qu'il cherchait... Il voulait quoi? la tuer sans témoin? A l'abri de tout soupçon, il rêvait un peu trop là. Et elle n'était pas décider a mourir aujourd'hui pour l'instant. Il baissait son altitude, il s'arrêter presque mais la secouait toujours, grrr il la prenait pour un sac de chiffon ou quoi. Elle se rebiffa en donnant un coup de griffe vers son bras mais en vain tandis qu'il la lâcha pour la jetait vers des rocheuse en hauteur. c'était haut, très haut, Elle n'avait pas le vertige mais quand même, Elle poussa un léger cri de surprise et serra les dents, ça risquait de faire mal. Sa cheville la faisait souffrir, elle devait être foulée.. ok mauvais point noté.
    Elle atterri durement au sol sur la pointe des pieds et sur les mains comme si elle allait faire des pompes. Aohhh, ok cette cheville n'aimait pas les choc. cet enfoiré l'avait fait exprès. Elle resta un instant dans cette position la mâchoire serrait avant de relevait un regard morphé vers lui en se relevant doucement, bon sang le retour a l'air normal. Vous connaissait cette douleur qui vous brule les main lorsque vous resté dehors sous la neige sans gant et que vous rentrer ensuite. Ouai sauf que le voyage n'avait pas durée une minute et que ce n'était pas une petite brise ou un peu de neige dans ce cas ci. La chaleur n'avait pas l'habitude de la gênait ça ne serait surement plus le cas lorsque la douleur du au vol et a l'air glacial a cet altitude aurait disparut.
    Pour l'instant elle le fixait, le regard noir, méfiante, La tuer ou lui faire mal, elle ne savait pas mais ce qu'elle savait en revanche c'est qu'il ne comptait pas faire ça dans les règles. Elle n'avait pas peur, non, mais inquiète, qui ne le serait pas en se sachant avec une machine a tuer qui en a après vous?
    Elle observa les paysage environnant enregistrant chaque endroit chaque relief, ou elle pourrait bondir s'agripper se protégeait. Tout ces rocheuse devait s'effriter facilement seules les grosses falaises...
    Son regard se posa a nouveau sur lui lorsqu'il commença a réciter sa petite leçon sur elle, non pas sur elle, il ne la connaissait pas: sur son double

    - Désolée erreur sur la personne, je ne suis pas morte...
    ouhh on dirait que mon double a été une vilaine fille elle aussi... Surement la raison pour laquelle tu l'a fait abattre.

    Il pensait l'impressionnait avec un petit dossier? Hum au moins elle savait son double plus légère qu'elle, ouai pas le genre de super information. Merci le toaster sur patte mais on a eu mieux comme info chez nous.
    Elle ne comptait pas fuir, elle savait très bien que cela serait inutile et de plus ce n'était pas vraiment son genre de manière général, foncer tête baisser sur le danger, ça c'était plus son genre. Il semblait s'être calmait, semblait, il ne lui condissait pas dessus en tout cas mais pourtant elle ne se détendis absolument pas pour autant, elle pouvait le sentir, rien n'avait changé. Elle rouvrit doucement les premier bouton de sa veste essayant d'oublier ces première douleurs, le feu de l'air. Qu'il prenne son temps, elle récupérait pendant celui ci. gagner un peu de temps...
    Hum Elle compris bien vite le pourquoi du comment, il voulait des informations. Il pensait vraiment l'impressionait visiblement oui, la terrifiait, elle avait vu vécut trop de choses pour ça. Cela dis du temps, elle devait gagner un peu de temps juste le temps de reprendre son souffle. Elle regrettait en ce moment de ne pas être totalement comme victor. Peut être cela viendrait avec le temps régénérerait elle comme lui au bout du compte, ouai aujourd'hui ça lui aurait bien servit, elle n'en doutait pas. Elle le regarda avec un pti sourire.

    - Hum je sais pas de quoi tu parle plus précis ? Des rebelles, de la rébellion? de lion? hum sur ce continent il ne doit pas y en avoir beaucoup a vrai dire, plutôt des cougar jaguar tout ça, je te conseillerais un bon site pour t'instruire...


    Un sourire sarcastique, bien décidée a lui montrer qu'il ne l'impressionnait pas et qu'elle n'avait pas peur de lui

    - Tu crois vraiment, que j'ai peur de mourir, peur de toi? désolée chéri mais j'ai connu bien pire.
    Maintenant si tu tiens a le savoir je viens de la terre 719. Mais a moins que tu voyage de dimension en dimension ça ne t'aidera pas beaucoup. Alors heureux? Tu veux peut être une carte aussi? oh tu voulait la population total de ma terre, hum je dirait environ 6 milliards. Ouai désolée tu n'avais pas eu le temps de tuer la moitié des notres la bas...


    Elle se foutait ouvertement de lui, ok personne n'a dis non plus que la féline était ce qu'il y avait de mieux dans le genre pour-parlé ou diplomatie. En général sa façon de négocier se faisait a coup de griffe. c'était risquait mais s'il voulait des infos il hésiterait peut être avant de l'attaquer.... Ouai ou alors il essayerait de la cogner ou la torturer pour les obtenir... Pfff comme si ca changeait quelque chose. Elle n'était pas enchainée cette fois, elle n'était pas droguée et impuissante, elle pourrait rendre les coups.
    Elle n'était peut être pas aussi forte, aussi rapide que lui et n'avait pas tout ces gadjets mais elle était animal et tétu. Ça pouvait parfois faire la différence

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:18



    « Pas encore... »

    Ce fut les seuls mots qu'il rétorqua, les dents serrées de détermination, plus pour lui-même que pour la mutante, lorsqu'elle s'excusa de ne pas être morte. Des mots à peine audible, mais bel et bien prononcés. Qu'elle l'ait entendu ou pas grâce à son ouie surdéveloppée, il s'en foutait, il avait juste ressenti l'irrésistible besoin de dire son objectif à haute voix, comme pour faire taire cette hésitation de conscience qui le tiraillait de mille questions, de mille souvenirs. Ce qu'il était en train de faire, chaque cellule de son corps le rejetait. Tuer... Il n'avait jamais été un soldat, il n'avait jamais été un tueur de sang-froid, non, et ça quoi que les gens en pensaient. Ca ne voulait pas non plus dire qu'il n'avait jamais tué personne. Mais les circonstances avaient toujours été exceptionnelles et justifiées. Celle-là ne le serait cependant pas. Pas aux yeux de la loi, ni aux yeux des autres héros, elle ne serait justifiée que pour lui. Mais personne n'en saurait rien avant très longtemps, il était déjà en train de réfléchir à comment il masquerait ça. Et son estomac continuait de se nouer à mesure qu'il pensait, qu'il s'enfonçait dans cette détermination meurtrière contre tous ses principes.

    Marchant lentement autour d'elle sans vraiment la regarder, le Vengeur, qui portait mieux que jamais ce nom, l'écouta lui répondre avec cette insolence désinvolte qui avait le don de faire tout sauf le calmer. Elle était inconsciente, elle n'avait pas l'air de comprendre dans quelle situation elle se trouvait. Elle pensait peut-être qu'il ne s'agissait que d'intimidation ? Comme elle se trompait... Contre toute attente, il lâcha échapper un léger rire en réponse à ses paroles, à cette caricature de tyran à son égard, tellement banale, à son humour provocateur sur la faune environnante auquel il ne voulut même pas prendre la peine de répondre. Un rire froid, sarcastique, qui ne présageait vraiment rien de bon. Si lui ne savait rien d'elle d'après ses paroles, elle non plus ne savait rien de lui. Et le fait de penser avec cet air moqueur que ça ne lui serait d'aucune utilité de savoir qu'elle venait d'une autre dimension parce qu'il ne pouvait voyager entre celles-ci en était déjà la preuve.

    Comme tous ces gens de l'extérieur, qui ne le voyaient qu'à travers les journaux, les apparitions, les conférences de presse, elle ne savait absolument rien. Qui pouvait savoir que dans les fondations de sa Tour il avait construit une machine à voyager dans le temps ? Qu'il avait visité les 30 autres Terres à des époques différentes et certaines par accident à cause de Fatalis ? Qu'avoir vu que la quasi totalité d'entre elles étaient détruites, dévastées et que c'était là aussi une raison de son engagement pour la Loi ? Qui pouvait savoir qu'il avait en sa possession l'une des Gemme de l'Infini, aux pouvoirs illimités bien qu'il ne s'en soit jamais servi ? Qui pouvait savoir toutes ces centaines d'autres choses qu'il avait vécu, fait, accompli et ça dans le plus grand secret ? Tout le monde avait ses secrets. Elle avait vécu pire ? Lui aussi. Mais les gens avaient tendance à oublier, en ne voyant plus que le playboy, le gosse de riche qui se la pète, qu'il était un génie aux ambitions démesurées et qu'il pouvait par la force de son esprit et de sa détermination sans limite faire des choses tout aussi folles. Le simple fait d'avoir crée un portail menant dans la Zone Négative, ou d'avoir déjà accompagné Strange dans la Dimension Sombre - mauvais souvenir - suffisait à prouver qu'il savait voyager de réalités en réalités, de mondes en mondes. Et ça même s'il s'interdisait de le faire sauf en cas d'extrême nécessité.

    Et là, avec ce qu'elle lui avait dit, qui pouvait paraître inutile, elle ne semblait pas avoir idée d'à quel point elle venait de lui ouvrir la voie sur des dizaines d'indices, sur des dizaines de possibilités. La Terre 719. C'était noté. Enregistré et ça plutôt deux fois qu'une. Il aurait déjà du être en train de réfléchir à comment il allait exploiter cette information une fois rentré à la Tour si sa vengeance n'aveuglait pas ses pensées en permanence, surtout en prenant compte de ses premières paroles et accusations. Des accusations auxquelles il se devait de répondre, même si ça ne servait à rien, même si elle ne reviendrait pas vivante de ce désert. Même s'il savait qu'elle s'en ficherait, qu'elle n'en croirait rien. Juste pour lui. Pour sa conscience. Pour se justifier d'un meurtre qu'il n'avait pas commis, d'un accident, d'une bavure commise par des hommes extrémistes, pour équilibrer avec ce qu'il allait faire dans les prochaines minutes ? Peut-être. Probable. Evident.

    « Je ne l'ai pas fait abattre... Elle devait simplement être arrêtée, pas tuée. Avant de parler, réfléchis, ce n'est ni dans l'intérêt de l'Initiative et encore moins son but d'avoir des cadavres dans les placards. Certains de ces agents étaient des extrémistes, ils ont été puni en conséquence, ça n'aurait pas du arriver, c'était un accident... Celui-là n'en sera en revanche pas un. »

    Il se tourna vers elle, les yeux perçants d'un bleu lumineux de son casque trahissant malgré l'immobilité du métal toute la haine revenue au grand galop qu'il éprouvait pour elle. Son ton avait été d'une fermeté indescriptible sur les derniers mots, comme le couperet tombant définitivement pour ne plus laisser de place au doute. A l'hésitation. Les questions ne servaient à rien. Pas tant qu'elle serait encore en état de marcher, de ramper, de jouer les rebelles dans tous les sens du terme. Non, les questions, si question il devait y avoir, il les poserait quand il en aurait presque fini avec elle, quand la douleur sera trop insupportable pour son corps et son esprit pour qu'elle ose encore lui tenir tête. Et son impatience grandissait autant que l'envie de lui faire fermer sa grande gueule de femme indomptable. Liam obsédait ses pensées et sa culpabilité avec.

    « Je crois que le pire dans tout ça, c'est d'avoir osé non seulement vous attaquer à un gosse innocent, mais d'oser en plus menacer une autre personne tout aussi innocente, qui n'a rien à voir dans ce conflit... Et de me pousser à prendre les mesures qui s'imposent pour vous empêcher de vous en prendre à elle... vous empêcher de nuire... définitivement... Je ferai ce qui doit être fait... Une vie pour une vie, c'est la seule règle qui importe désormais... »

    Et sans attendre une seconde de plus, il balança tout autour de lui une onde de choc dans le but de la projeter au sol. Il n'attendit pas de voir si ça avait marché qu'il s'élançait déjà vers elle. Il bondit, son poing de fer armé entouré de multiples décharges électriques, pour venir aussitôt l'écraser sur la mutante au sol avec toute la colère que la simple idée de perdre Pepper, de perdre Natasha qui il le savait pourrait très bien être la suivante après Pepper, de perdre les personnes qui comptaient le plus dans sa vie, pouvait lui insuffler... Il avait passé le premier stade de la colère subite dans Central Park, à présent, sa détermination à ôter cette vie face à lui qu'il croyait responsable de son deuil, de ses peurs les plus secrètes, avait pris le dessus pour lui conférer une efficacité qui s'avèrerait de plus en plus redoutable dans ce combat qui venait à peine de recommencer. Elle n'avait pas peur de lui ? Ca allait changer. Il allait la faire souffrir, la tuer lentement mais sûrement à force de coups de poings métalliques, de décharges électriques, de brûlures, de tout ce qui pourrait servir à assouvir ce besoin de faire couler le sang, de tout ce qui pourrait lui servir d'exutoire à cette envie de vengeance qui gangrénait son coeur. Un coeur dont le générateur n'allait d'ailleurs pas tarder à se faire douloureux et défaillant si par malheur sa haine le faisait dépasser un certain stade de puissance...
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:19

    Pas encore? hum le coté dramatique la voix robotisé par l'armure on ne peu plus froide dans cet endroit des plus.. vide. Ouai ça pouvait vous donnez la chair de poule. La blonde prenait bien au sérieux les menaces de l'homme face a elle, tout du moins si l'on pouvait appeler ça un homme, moitié homme moitié grille pain...Hum c'était un bon résumé. Elle ne l'aimait pas oh non et ça bien avant aujourd'hui; Ok chez elle il lui était indifférent, une bizarrerie juste dans le monde. Mais ici tout ce qu'il représentait, ses choix, ses actions, non elle ne portait pas cet homme dans son cœur bien au contraire. Mais sur ce point là cela semblait être réciproque, Assez équilibré comme relation finalement non?

    Ce qu'elle n'aimait pas non plus était sa façon de bouger de la scruter derrière son regard sans émotion, elle n'avait pas besoin de voir ses yeux pour ressentir sa rage. il avançait doucement tournant autour d'elle comme un léopard qui cherche le meilleur coin pour se positionner avant le passage d'un troupeau pour leur sauter sur le poil. Non elle n'aimait vraiment pas ça, elle n'était pas la proie , jamais. Mais on ne choisit pas toujours, le choix reste de se comporter comme une proie... ou pas.
    Il rit a ses réflexion moqueuse, ce n'est pas vraiment la réaction qu'elle attendait et elle savait que ça n'annonçait rien de bon. Quoi qu'il est en tête, ce qui dans son esprit somme toute devenu on ne peut plus clair au fur et a mesure des seconde, il cherchait a l'intimider et a l'effrayer, bien que ses menaces n'ai rien de suspendu.

    Il se défendit tout de même au bout d'un moment quand au meurtre de Kyana, celle de ce monde. Il y avait une certaine logique dans ce qu'il disait, en effet ce n'était pas leur intérêt ce genre de bavure. Mais après tout, qui pouvait savoir. Elle le scrutait, ne le lâchant pas du regard. Il n'attendait pas qu'elle le croient? Elle eut un léger rire sarcastique.

    - Un accident.. Tu as raison, ça paraitrait plus crédible, si tu n'était pas venu ici pour faire exactement la même chose. tu as évolué cependant, tu te décide a te salir les mains toi même. Quel courage...


    les yeux plissés autant que des yeux puissent l'être, elle était sur ses gardes, en colère, méfiante, sachant exactement dans quelle situation elle se trouvait et ne trouvant aucun moyen de se sortir de la pour l'instant. Il se fichait de ça, de son double, c'était plus par habitude sans doute ou par principes, si jamais cet homme pouvait encore en avoir, qu'il avait répondu.
    Et il repartait avec son histoire de gosse, c'est bon elle avait saisi un gosse était mort il était furax et avait décider de lui faire porter le chapeau. Surement avait il mis dans un chapeau des nom au hasard de rebelle connu pour choisir celui qu'il tuerait, hum elle avait toujours eu de la chance a ce genre de jeu. Mais ce prix là, elle s'en serait passé volontiers.

    - Tu te fiche de la vérité, des autres. Si tu cherchais un peu tu saurais que jamais je toucherais un gosse. Mais si tu crois qu'essayer de me tuer va t'aider... hum tu es encore plus stupide que tu en a l'air. Tu ne penses qu'a ta petite personne stark n'essaie pas de faire le noble chevalier tu cherche une raison pour abattre des rebelles alors qu'est que...

    Elle ne pu finir sa phrase qu'une ondes de choc arriva vers elle. propulser en arrière elle fit un salto se réceptionnant a genoux, assez pour éviter de s'écraser au sol mais pas assez pour éviter en plus le poing métallique qui arrivait vers elle et percuta violemment sa mâchoire puis son cou en glissant, le coup et la décharge lui arrachèrent un cri et la firent tomber en arrière. Elle pu sentir le gout du sang, son propre sang dans sa bouche. L'enfoiré cognait fort.Si la situation n'était pas si mauvaise elle aurait surement plaisanté sur cette poigne mais elle n'avait pas vraiment envie de rire pour l'instant. elle roula en arrière et cracha dans le vide un léger filet de sang.
    Son regard se morpha lorsqu'elle le regarda a nouveau.

    - c'est tout ce que tu as?

    demanda t'elle en changeant de posture prête au combat cette fois, un combat on ne peut plus déséquilibré mais un combat qu'elle ne fuiraient pas. Elle n'avait rien a se reprocher quant a ce dont il l'accusait. Et elle ne retournerait jamais en cage, elle ne lâcherait pas non plus le combat. Celui ci, n'avait aucun moyen de s'annuler. l'affrontement était inévitable. Elle ressorti les griffes attentives au moindre mouvement attendant le plus petit signe de sa part, elle avait vu une partie de ce qu'il pouvait faire. son avantage? la rapidité et l'agilité. Ok tout le reste était a son désavantage mais n'y pensons pas.
    Elle se tourna légèrement pour être dos au vide, bien qu'ayant malheureusement très peu d'espoir que ses réacteur façon boite de conserve géante, aussi appelé sentinelle, ne tombe en panne et qu'il s'écrase au sol, ça ne coutait rien.Pas plus que de ne rien faire en tout cas.


__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:19


    Se salir les mains lui-même... Et comment qu'il y était prêt. Il n'avait attendu que ça, pouvoir les tâcher du sang d'assassins. A toujours devoir jouer les héros, à toujours devoir rester impartial et impassible, à toujours devoir se contenter d'arrêter et de coffrer toutes ces pourritures, ces meurtriers, ces violeurs, ces psychopathes qui courraient les rues pour les voir parfois être relâchés par des vices de procédures et parce que certains étaient assez friqués pour se payer les meilleurs avocats et parfois carrément les juges par des pots-de-vins mirobolants, à toujours vouloir faire au mieux en tentant de trouver le juste milieu entre l'intransigeance et le respect des Lois et de la Constitution dont les valeurs primordiales avaient formé ce pays précurseur... A force de devoir toujours se retenir, analyser si c'est trop ou pas assez, à force de tout ça, oui, il y avait de quoi péter les plombs des fois, surtout quand vous vous rendez compte qu'au final ça suffit jamais, que ce que vous faites n'est jamais bien. Le peuple vous demande d'agir, vous agissez, il vous élève sur un pied d'estale, comme un sauveur, avant de vous cracher dessus et de vous écraser du talon à la moindre petite erreur.

    Le peuple était cruel, Tony le savait. A vrai dire, il avait su en acceptant son poste de Directeur du SHIELD que quoi qu'il accomplirait, que même si dans la plus belle des utopies, il apportait une paix absolue, qu'il mettait fin à la famine dans le monde et qu'il transformait cette planète en un véritable paradis, il n'en aurait au final aucun remerciement. Aucun homme politique n'en obtenait jamais. Qu'il ait fait un mandat potable ou désastreux, il repartait toujours sous les huées. Mais ce que Tony ne supportait pas, c'était de voir que les rebelles, qui au départ, défendaient une cause respectable, compréhensible et qu'il avait d'ailleurs lui-même défendu lors du tout premier projet de Loi en se dressant contre le gouvernement, avaient aujourd'hui transformés les idéaux de Cap' en une sorte de secte des bas-fonds composée principalement de criminels de la pire espèce. Comment pouvaient-ils penser qu'avec Dents-de-Sabre ou Andril Elhonna, la Rébellion oeuvrait toujours pour la même chose que pendant la Guerre Civile ? De quoi s'étonnaient les rebelles de voir leur popularité au plus bas et celle de l'Initiative au plus haut ?

    Pour le Vengeur, depuis que Cap' était mort, la Rébellion n'était devenue ni plus ni moins qu'un foyer d'assassins qui en avaient gardé le nom pour tenter de faire perdurer l'illusion. Grâce à la Cérémonie, cette illusion était enfin définitivement tombée. Mais Tony se posait encore une question entre autres, à savoir pourquoi des héros tels que Daredevil ou Oeil-de-Faucon restaient parmi ces criminels ? Des criminels comme celle qui avait encaissé rageusement sa première attaque, et dont le regard foudroyant plein de colère n'intimidait en rien le milliardaire. Il ne voulait même plus prendre la peine de répondre à ses accusations. Tout ce qu'il voulait, c'était frapper. Et c'est ce qu'il fit ou presque. Il leva son pied de métal pour venir le rabattre violemment sur le sol devant lui sans prévenir, concentrant une bonne partie de la force de son armure dans ce simple geste. Résultat, la terre en trembla et se fissura tout autour, l'onde de choc se répandant en une fraction de seconde jusqu'à la mutante qui avait pris la mauvaise décision de se placer non loin du vide, un vide qui n'attendait qu'elle alors que cette onde avait eu de quoi faire sauter les rochers autour d'eux sur le coup, et même faire s'égrener quelques parties du bord de cette falaise rocailleuse.

    « Vous agissez comme des animaux sanguinaires et enragés... »

    Le but ? Evident. Lui faire perdre l'équilibre le temps d'une seconde là où elle se serait sûrement attendu à une nouvelle attaque directe. Et celle-ci arriva d'ailleurs. Tony élança son bras tout en faisant jaillir du dessous de son gant une sorte d'épais filin métallique qui vint s'accrocher ferment à la gorge de son ennemie qui il l'espérait ne pourrait l'éviter à cause de sa déstabilisation première. Sans attendre il s'envola verticalement en la traînant à sa suite sans aller forcément trop haut à une dizaine de mètres tout au plus, agrippant le filin d'une main pour ensuite l'envoyer valser au-dessus de lui dans un demi-cercle parfait et sûrement déroutant niveau repère du haut et du bas.

    « Je vais donc vous traiter comme tel ! » rugit-il en la propulsant de nouveau vers le sol, détachant le filin au même moment pour que tout l'élan l'envoie s'y écraser sans aucune pitié non loin du bord.


    Loin de vouloir s'arrêter, lévitant au-dessus à quelques mètres, il braqua ses deux mains vers le sol et envoya un puissant rayon répulseur de chaque en continu, décrivant un arc de cercle autour de la mutante jusqu'aux bords de la falaise à côté d'elle. Il ne fallut pas deux secondes pour que l'énorme morceau de ladite falaise où se trouvait la mutante ne se sépare du reste et entame sa chute vers le sol rocailleux beaucoup plus bas. Puis soudain, une vive douleur le bloqua au niveau du torse et le força à revenir très vite se poser au bord des limites de ce nouveau précipice, arrêtant en même temps ses répulseurs. Il ravala un cri de douleur, et de colère surtout en portant la main à son générateur le temps d'une seconde, observant avec frustration sur ses écrans internes qu'il avait usé d'un coup de trop de puissance ARK par rapport au seuil à ne pas dépasser, qu'il avait réussi à calculer vis-à-vis de ce problème de santé plus qu'handicapant. Mais ça ne dura que quelques secondes, le pourcentage de puissance répulsive utilisée retombant sous le seuil de danger très vite maintenant qu'il avait coupé ces derniers. Ignorant superbement sa douleur qui se calma progressivement à présent qu'il était au sol, rien ne l'empêcha de venir observer sans pitié le bloc de falaise en question se détacher définitivement, curieux de voir si l'agilité féline de son adversaire condamnée allait pouvoir la sauver de cette chute qui à coup sûr se révèlerait très douloureuse pour elle voire fatale si elle ne trouvait pas le moyen de remonter très vite sur la partie stable où lui se trouvait.

    Il voulait la voir crever, ne cessant de revoir des flash-backs de l'ouverture du colis et de ce qu'il contenait, ne cessant d'imaginer à quel point il deviendrait fou si jamais ils s'en prenaient à Pepper parce qu'il n'aurait pas eu le cran de faire ce qu'il fallait alors qu'il avait reçu un avertissement très clair sur le sort que ces enfoirés lui réservaient. Et en même temps, quelque chose en lui grondait, s'insurgeait toujours contre ce qu'il était en train de faire, ce qu'il venait de faire, ne rendant en rien impossible le fait qu'il puisse au dernier moment vouloir la rattraper si jamais elle ne parvenait pas à se reprendre malgré ses pouvoirs. L'affrontement que menait sa conscience était intérieurement bien plus violent en lui-même que le combat réel qui se produisait dans ce désert, qui pourtant n'avait rien d'un combat d'enfants de choeurs.

Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:19

    Il croyait savoir, il croyait tout savoir. La vérité? il ne voulait pas savoir, il ne savait pas grand chose. Mais ça n'avait plus d'importance, elle ne voulait même plus essayer. Elle savait que ça avait de forte chance de mal finir et pour être honnête de très mal finir pour elle. Mais elle n'avait jamais abandonnée jamais jetée l'éponge et ça n'allait pas commencé aujourd'hui, elle n'était pas lâche, elle rendait coup pour coup peut importe la force de son adversaire peut importe les coup pris, peut importe la douleur.

    le sol se mis a trembler sous le coup de pied de l'homme de fer face a elle a quoi il jouer? il pensait vraiment réussir a la faire perdre l'équilibre de cette façon? si elle était capable de bondir d'arbre en arbres sur de faibles branche vaillante ce n'était pas un tremblement de terre aussi faible qui aller la perturber plus que cela. Ce qui l'inquiéta plus fut le bruit de la terre de la pierre se brisant craquant, elle se retourna pour voir un bloc s'ecrouler derrière elle et du se ravancer pour assurer un minimum de sécurité si tant est qu'il puisse y en avoir même un minimum avec un machine a tuer métallique a vos coté
    Des animaux? ils n'étaient donc que des animaux pour lui sanguinaires et sauvages? cela arracha un léger sourire au visage de la féline, pensait il vraiment l'insulter en la traitant d'animal. Elle l'était a n'en pas douter après tout mais malgré les mauvais coté elle avait toujours été fière de ce qu'elle était de sa nature animale, sauvage, même si cela pouvait parfois l'effrayer. Elle pensa a lui répondre lorsque contre toute attente un filet j'aillit de son poignet, Damn it! c'était quoi ce truc encore il se la jouer spoiderman aussi!? elle n'eut pas le temps de se dévier assez pour ne pas être prise au piège par le filet puissant se resserrant autour de son coup mais elle pu y glisser une main limitant ainsi l'impact, impact qui ne tarda d'ailleurs pas a venir.
    Propulser dans les air elle tentait de passer son autre main sous le filet pour se dégager son cou, son point faible, elle devait se dégager elle n'eut pas le temps de bien tenter de trancher le fil qu'il la jeter a nouveau au sol ou elle s'écrasa lourdement incapable de retrouver un quelquonque équilibre occupé par son coup qui manquait d'air et la puissance qui l'avait amener là. Elle pu sentir le sol craquer sous son dos et poussa un léger cri sourd se battant contre le filet finissant a moitié par le dechirrer le desserrant et s'en défaisant.

    Mais a peine essayait elle de reprendre de l'air qu'elle senti un mouvement au dessus d'elle, elle eut juste le temps de rouler sur le coté pour éviter de se faire trancher menu façon éventration de poisson parles rayons de la boite de conserve.
    Non griller n'était vraiment pas au programme, au fur et a mesure des coups, des insultes et du reste la colère et la rage montait, oui un peu lentement accordons le sans doute a cause de ces questions au sujet du fameux gamins, mais c'était finit. Tuer ou être tuer, elle avait choisi son camp. la roche sur laquelle elle était toujours allongée se détacha brutalement, bondir ou.... La féline disparut avec la pierre ne laissant que le vide devant le vengeur enragé.
    Écrasée 50 mètres plus bas? nonnn pas vraiment. Elle attendis de sentir un mouvement le moindre mouvement d'approche de Stark, il voudrait surement contempler son cadavre ou qui sais peut être la rattraper s'il voulait continuer a la faire souffrir, peut importe du moment qu'il approche. Elle bondit alors accroché depuis le milieu de la roche au dessus du vide. s'élançant en tournant sur elle même elle frappa l'homme de fer d'un coup de pied a la poitrine avant de s'agripper a lui griffe sorti pour plus de stabilité un pied sur sa jambe l'autre sur sa taille frappant encore et encore le ruant de coup aussi puissant qu'elle le pouvait, l'ayant vu une seconde avec son générateur.

    - Tu as raison, je suis un animal. Mais tu ne sais rien des animaux!!

    Grogna t'elle en cognant, Coup sur coup jusqu'à ce qu'il la repousse ou rende les coups.
    C'était plutôt inévitable, elle le savait elle attendait donnant le maximum pendant qu'elle le pouvait, elle pouvait le blesser...Elle pouvait le cogner s'il ne la tenez pas a distance, Elle pouvait lui faire mal, elle en était sur. Elle attendit attendis le coup qui serait surement violement ne sachant pas ce qu'il serait mais sachant déjà qu'elle le sentirait passé. Elle savait ce qu'elle voulait faire, ce qu'elle avait en tête. Fou? surement oui mais a situation désespéré méthode désespéré.

    Ses griffes s'enfoncèrent dans le sol lorsqu'il se décida a rendre la pareille. Mais la féline ne lui laissa pas le temps d'une charge, ce fut elle qui chargea aussitôt l'attrapant a la taille et les jetant tout deux dans le vide. On l'avait dis un peu fou, avec son élan et leur poids aucun doute qu'il réussiraient a s écraser violemment sur la falaise en face et ensuite et bien il se pouvait bien que le sol bien lus bas les attendent. tant pis.

    - bas toi comme un homme si tu en a le courage

    Lui grogna t'elle dessus alors que la falaise se rapprocher, pour le coup elle espérait qu'il réussissent a amortir si ce n'est le choc au moins la chute, un endroit assez large, les falaise ou le sol. tout était mieux que cette minuscule place coincé avec lui. utiliser ses rayons semblait l'affaiblir, au sol elle pourrait lui échapper, l'éviter, il devrait se rapprocher. Elle n'avait pas forcement totalement idée de la force brute d'iron man au coup pour coup il gagnerait aussi a n'en pas douter mais il y aurai un contact.

    - Avec tes poings...

    Finit t'elle le regard toujours doré sauvage la voix de plus en plus rauque. Elle le voulait ce combat a présent, elle ne voulait pas jouer a cache cache, pour l'affaiblir peut être mais, elle voulait sentir la taule sous ses poings. Pouvoir lui faire mal quoi qu'il en coute.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:20


    Venait-il d'aller trop loin ? L'avait-il... tué ? Le sang battant toujours durement ses tempes, assommant le peu de clarté que pouvaient avoir ses pensées en vérité aveuglées depuis des heures déjà par la colère et la rage, Tony respirait bruyamment, tentant de canaliser la douleur qui prenait peu à peu progression de son torse. Les hologrammes montrant l'image de son propre corps et de son état commençaient déjà à s'afficher en orange au niveau de son réacteur et de certains muscles qui subissaient déjà les affres de la défaillance de ce point central. Mais rien d'assez grave encore pour pouvoir s'en inquiéter, du moins ce fut ce dont le Vengeur se persuada, n'accordant aucune importance à sa santé tellement l'image de Liam et de ses souvenirs avec lui obsédaient ses pensées et alimentaient continuellement cette haine qui ne cessait de l'aveugler. S'approchant du bord, Tony eut une certaine appréhension malgré tout qui s'insinua au milieu du chaos de ses autres émotions violentes, celle d'avoir tué la jeune mutante. Un meurtrier... Lui ? Mon Dieu, non... Il n'était pas censé l'être, il n'était pas censé faire ça ! Devenir comme eux, non !

    Mais soudain, il reçut un violent choc en plein dans le torse qui le fit reculer de plusieurs pas alors que dans un tourbillon extrêmement rapide qui vint s'agripper à lui, il se retrouva assailli et roué de coups par celle qu'il avait cru morte le temps d'une seconde. En équilibre accrochée à lui, elle balança tout ce qu'elle put, le Vengeur se retrouvant violenté de chocs tous plus puissants les uns que les autres qui se répercutèrent à travers le métal sur son propre corps à l'intérieur. Malgré son casque, sa tête se tournait brutalement de côté à chaque frappe qu'il recevait et qui le sonnait un peu plus à chaque fois tant la rapidité et la force étaient bien calculées pour ne lui laisser aucun répit. Bon sang, cette garce avait de la force, plus qu'il ne l'aurait cru ! Et la douleur de son générateur, avec le coup qu'elle lui avait donné, avait presque doublée en quelques secondes, le choc ayant comment enfoncé le réacteur dans son poitrail sur le coup.

    La respiration coupée, lâchant des soupirs de surprise et de colère, le Vengeur encaissa durement jusqu'à déclencher le système de défense corporel de son armure, la faisant parcourir d'une brève décharge pour obliger la féline à lâcher prise sous peine de prendre le jus jusqu'à l'évanouissement si elle persistait dans sa prise. Ca marcha mais pas comme il l'aurait voulu, il eut à peine le temps de lui rendre un coup à moitié dans le vide, frappé au hasard tant il avait mal pour bien viser sur le moment, qu'elle revint à la charge, le saisissant par la taille et les envoyant tous deux dans le vide. Hurlant de rage sous ce coup surprise, et alors qu'il se mettait à tourner dans le vide avec elle, Tony sentit une vague impressionnante de haine le submerger surtout quand elle le provoqua, lui demandant de se battre comme un homme.

    « En tant que dernière volonté de la condamnée, comment refuser ! Mes poings seront la dernière chose que t'auras ! » ragea-t-il.

    Tombant dans le vide, il la frappa à plusieurs reprises avant d'activer ses propulseurs et de lui foncer à son tour dans le ventre pour venir l'écraser contre la falaise juste en face, et il ne ménagea pas sa force pour l'enfoncer dans la roche qui s'effrita à l'impact, faisant s'écrouler des blocs qui se détachèrent autour alors que soudain, une nouvelle fois une douleur cuisante lui transperça le torse, plus violente que la précédente. Ses propulseurs se mirent à grésiller dangereusement, son générateur aussi. Il frappa la mutante au visage mais la seconde d'après, ses propulseurs s'éteignirent soudainement. Il planta ses doigts de fer dans la falaise pour tenter de freiner sa chute inévitable, mais ne parvint qu'à le faire sur quelques mètres avant de perdre complètement prise. La seule chose qu'il parvint à agripper fut la cheville de la jeune femme qu'il était déterminé dans sa haine à entraîner avec lui. Elle avait voulu le vide, elle l'aurait quoi qu'il arrive ! Et avec le poids de l'armure, il serait très dur pour elle de s'accrocher à la paroi rocheuse.

    Poussant des jurons rageur, Tony tenta de réactiver ses propulseurs qui ne s'activèrent que par intermittence le long de sa chute de plus en plus rapide, s'allumant puis explosant légèrement pour s'éteindre de nouveau chaque botte l'une après l'autre. Son réacteur grésillait dangereusement au même rythme, et plus il cherchait à y puiser de l'énergie pour rallumer son armure, plus la douleur se propageait cruellement dans son corps et plus ses hologrammes corporels viraient au rouge un peu partout. Tout autour de lui les blocs rocheux suivaient la même course mortelle vers le sol qui se rapprochait de manière inévitable.

    « Rallume-toi, rallume-toi put*** ! » vociféra le milliardaire qui ne sentit même pas le sang commencer à envahir sa gorge dans la panique et l'énervement extrême.

    Un seul de ses propulseurs se ralluma quelques mètres avant l'impact, lui permettant de redresser de quelques degrés son cap vertical dans une vrille mal contrôlée. Le choc fut malgré tout extrêmement brutal lorsqu'il toucha durement la terre sèche en plein sur l'épaule, rebondissant et roulant sur plusieurs mètres en arrachant au passage le peu de fougères qui poussaient ici et pulvérisant les rochers terreux sur son passage, le tout dans un tourbillon de poussière et un vacarme assourdissant. Puis ce fut le silence. Pendant plusieurs secondes, rien ne se passa, la terre flottant dans les airs autour du corps métallique inanimé, retombant doucement autour alors que rien d'autre ne bougeait. Tony toussa. Une fois. Deux fois. Le sang franchit ses lèvres, coula le long de sa joue droite alors que, étendu sur le dos, il se mit à tourner la tête de chaque côté en grimaçant, tentant de se remettre du choc qui venait de le mettre littéralement K.O. quelques secondes, quelques secondes où il ne se souvenait de rien. Il avait perdu connaissance. Ca n'avait pas duré longtemps certes, mais le premier impact avait été assez violent pour provoquer ça. Comment était-ce possible ? Son armure était censée le protéger de ce genre de choses, il avait affronté Hulk bon sang ! Et il avait survécu ! De tous les coups qu'il lui avait donné, bien plus puissants que ce choc-ci, il n'avait pas perdu connaissance ! Du moins avant le pieux de fer planté dans le torse.

    Il allait vraiment devoir s'inquiéter de ce problème de réacteur quand il rentrerait. Vraiment. Parce que tout venait de là. Se voir aussi affaibli était alarmant, rageant, frustrant. Il détestait ça. On le surnommait l'Invincible Iron Man, et voilà qu'à la moindre demande d'énergie un peu élevée, il tournait de l'oeil. Autant dire que cela n'arrangea rien à son état d'esprit actuel déjà gangréné par la vengeance, au contraire, ça alimenta toujours plus sa colère qui atteignait un point indescriptible. Et c'est de cette colère qu'il puisa la force de passer outre l'horrible douleur qui paralysait presque son corps pour prendre appui sur le sol et se relever bien que chancelant légèrement sur le moment. La terre lévitant presque comme figée autour de lui dans l'air retomba doucement, il chercha aussitôt du regard son ennemie avec qui il n'en avait absolument pas fini, pas tant qu'il ne serait pas sûr que son coeur ne battait plus. Sauf qu'il ne la trouva pas. Où était-elle passée ? Elle était tombée comme lui ! Encore plus agacé, il releva la visière de son casque et inspira un grand bol d'air avant de se pencher et de cracher le sang qui lui obstruait la gorge sur le sol le temps d'une seconde avant de se redresser.

    « T'as pas intérêt à être déjà morte, espèce de sale garce ! Tu ne mourras que quand je le déciderai, de mes mains, de mes poings comme tu l'as demandé ! » hurla-t-il dans le vide en faisant des pas rageur sans but précis, frappant du pied dans les rocher devant lui qui explosaient à l'impact, « Allez, montre-toi ! MONTRE-TOI ESPECE D'ASSASSIN ! MONTRE-TOI ! » cria-t-il totalement hors de lui de nouveau en attrapant un énorme rocher enfoncé dans le sol pour le balancer plus loin, perdant toute contenance dans un trop plein de rage qu'il ne maitrisait plus, et augmentant la douleur par la même occasion, physique comme morale.

    Les larmes embuaient ses yeux alors qu'il sentait ses nerfs lâcher. C'était trop. Liam ne le lâchait plus, il le voyait sans cesse, et cette souffrance physique qui le rendait fou d'impuissance, sans parler du reste, de la cérémonie, de la mort de Steve, de Bill, de Happy à cause de lui, de Pepper, de Natasha et de tous ses proches qui étaient menacés par sa faute et qui risquaient de subir le même sort que les précédents... Il avait tout accumulé, tout intériorisé en bon leader qu'il était et qui se devait de garder son sang-froid en toutes circonstances à la tête de ce vaisseau géant qu'était l'Initiative. Mais là c'était trop oui. Il ne savait plus quoi faire, comment agir, et chaque décision qu'il prenait se retournait contre lui alors qu'il ne voulait que faire au mieux pour ce monde. Alors oui, seul au milieu de ce désert avec celle qu'il pensait être l'assassin de Liam, Tony pétait littéralement les plombs. Et il fallait malheureusement que cela tombe sur une innocente dans l'affaire, chose qu'il finirait par apprendre tôt ou tard et d'une manière qui ne pourrait qu'ajouter à sa culpabilité déjà bien grande pour de nombreuses choses. Comme si véritablement, le destin avait décidé de le punir et de le plonger dans une spirale de drames qui n'en finissaient plus de lui tomber dessus, lui faisant courber l'échine à chaque coup et le précipitant un peu plus à chaque fois vers cette limite qu'il s'était toujours juré de ne jamais franchir... Elle était plus proche que jamais aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:20

    La chaleur du lieux empirait la chaleur du au combat, le soleil tapait de plein fouet dans ce semi désert brulant par cet après midi d'été. Mais ce qui se dérouler sur ce paysage de carte postale n'y figurerait jamais. La soif après ce voyage forcé et brutal dans les airs, la sécheresse de l'endroit, l'adrénaline; le corps réclame de l'eau seulement il n'y a rien ici. Hormis bien sur, le terminator en colère. Et il était très loin de penser a offrir le rafraichissement...
    Il ne l'avait pas vu, pas sentit arriver, il pensait l'avoir tué et avais comme prévu voulu contempler son œuvre... Il voulait du spectacle, qu'il s'accroche il allait en avoir. Elle lui avait bondit dessus et l'avait ruer de coup, écorchant toujours plus la peau de ses mains déjà abimé et a présent ensanglanté.
    La rage et la colère avait pris le dessus sur le reste, elle voulait rendre coup pour coup arrêter de jouer au chat et à la souris, surtout lorsqu'elle n'était pas le chat.
    Comme elle s'en doutait la riposte ne tarda pas une violente décharge électrique qui la fit vaciller avant qu'elle ne se prenne un coup de poing qui l'écorcha juste un peu a la lèvre, assez pour bruler et arracher un petit bout de peau. La gout du sang... Tout ce qui manquait a la bête en elle.

    Quelque seconde plus tard, la chute..... Le vide, c'était du suicide, elle les avait jeté tout deux dans le vide. On pouvait dire que le Vengeur n'avait pas semblait apprécier sa remarque quand au fait de se battre comme un homme mais l'avait relevé cette fois, lui assurant qu'il s'occuperait d'elle a coup de poings si c'est ce qu'elle voulait. Et oui c'est ce qu'elle voulait, non pas se prendre des coups, mais pouvoir lui rendre, un vrai combat, a main nue, enfin nue... A poings et armure nue diront nous plutôt. Encore fallait t'il survivre pour ça.
    Son plan rata, Le nouveau modèle stark/silon était agile dans les air, si bien qu'il en profita pour la cogner, et encore, et encore une fois, elle sentait chacun de ses coup de plein fouet, impuissante entre la force de la gravité et celle des coup de Stark.Il finit par lui foncer dessus pour l'écraser sur la falaise, elle qui pensait qu'il amortirait sa chute ce fut tout le contraire. Elle poussa un cri de douleur en sentant la roche dans son dos, pensant un instant que ses cotes avait perforer un de ses poumons tant sa respiration était devenue difficile presque impossible. Impossible de riposter, elle fut incapable de bouger pendant de longue seconde ne pouvant qu'encaisser ou plutôt subir le coup qui arriva droit sur son visage lui explosant l'arcade, sa tête tournait et lui faisait mal, entre le choc de la main de fer et la roche. Elle pensa que celle ci allait explosait. Le sang coulait dans ses yeux et sur la moitié de son visage. Autour d'eux, les débris et la roche se détachaient.

    Soudainement Le chef de l'initiative vacilla, elle ne compris que lorsqu'il commença a s'effondrer.. La panne? Cela l'aurait surement amusé si elle ne souffrait pas autant. Ce qui fut moins amusant fut lorsqu'il lui attrapa la cheville n'arrivant plus a se tenir lui même. Les griffes sorties, l'instinct de la blonde repris le dessus, elle s'agrippa a la roches mais le poids de l'homme de fer était tel, la roche s'effriter les faisant descendre encore et encore pas assez de prise , trop de poids, trop de douleur. Une de ses griffes fini par se briser avant qu'elle ne puisse plus tenir. Le sol les attendait plusieurs centaines de mètres plus bas, ça allait faire mal: ce fut la seule pensée de la blonde. il tournoyèrent dans les cieux stopper par les quelque reprise de l'armure mais cela ne suffit pas, la mutante tenta plusieurs fois de se raccrocher a la paroi mais en vain des que le poids de Tony revenait. Il finit par la lâcher dans une dernière figure de secours lors d'un soubresaut des réacteur de son armure. Elle fut propulser avec force plusieurs dizaine de mètres plus loin, s'effondrant violemment contre une petit falaise avant de retomber au sol entre et sou un monceaux de gravats.

    Elle ne saurait dire ce qu'il se passa ensuite, le trou noir total, l'engourdissement, sans doute le choc lui avait fait perdre conscience un instant. Lorsqu'elle rouvrit les yeux sa vue était embuées par les larmes de douleurs et le sang, son sang. Sa tête tournait et la faisait souffrir atrocement, comme tout le reste de son corps a vrai dire, son épaule gauche était démise, mais elle n'arrivait pas a bouger, à faire le moindre mouvement, son corps refusait de répondre a ses appels désespérés. Si sa constitution et ses pouvoirs n'avaient pas pris en puissance ces derniers mois aucun doute qu'elle aurait eu très peu de chance de survive à cette chute. Elle avait sans doute des cotes cassés, chaque respiration la faisait souffrir horriblement. Elle entendis un bruit de pierre au loin, l'homme de fer se rappela alors a sa mémoire, il fallait qu'elle bouge, qu'elle se dégage de ses pierres sur son dos, qu'elle se lève. Bordel son idée n'était pas la plus lumineuse qu'elle ai eu finalement et elle en subissait lourdement les conséquence. Elle pouvait l'entendre, des pierres tombées... Avait il seulement eu mal dans son armure? Elle l'espérait en tout cas, bon sang elle l'entendait se rapprocher...

    Bouge kyana, bordel bouge. Elle réussi doucement a repousser les pierre sur elle pour se mettre a quatre pattes, crachant un peu de sang par ce seul geste, elle s'essaya contre un énorme rocher derrière elle ou elle se claqua l'épaule pour la remettre en place, se mordant pour étouffer un gémissement de douleur espérant de pas attiré l'attention Du vengeur.
    Furieux, oui il était visiblement plus que furieux, il se mit a hurler à son attention. Tiger, elle tentait de reprendre son souffle, de reprendre possession de son corps aussi douloureux soit il.
    Les roches se briser et voler allant s'écraser plus loin, sa voix menaçante siffler a ses oreilles, il ne pouvait pas la fermer!!!? Promettant de la tuer de ses propre mains. Dos a la roche la mutante respirait difficilement, la rage, la douleur, la peur aussi il fallait bien l'avouer.

    Il exigeait a présent qu'elle se montre, la traitant a nouveau d'assassin, cela suffit a la féline pour que la rage remonte a nouveau, un anima blessé attaque après tout non... Mais elle savait bien le rapport de force totalement déséquilibré entre eux, peut importe. Un rocher s'écrasa plusieurs mètres devant elle. Il était là, tout proche... Elle pourrait le sentir, son odeur, quelque chose avait changé, l'armure était t'elle abimée? briser en partie?
    Elle resta totalement immobile jusqu'à ce qu'il soit assez près... Elle bondit alors de derrière la pierre griffe sorties sa main partie directement en direction de la chair laissée nue. la marque de ses griffes alla s'incruster le long de la joue De Stark y laissant un filet de sang couler, surement bien douloureux malgré que l'armure présente autour de son visage ai atténuer le coup.

    -Je suis là...

    Grogna t'elle en reculant se rendant compte que le simple fait de tenir debout lui demandait certain effort. Mais elle n'était pas prête a abandonné sans se battre. Il n'y avait aucun retour en arrière possible, et la seule chose qui importait était la survie et la souffrance ou la mort de son adversaire, voir son sang couler, en sentir l'odeur... Elle voulait s'enivrer de cette odeur.
    Il voulait l'animal, il l'aurait, son regard se morpha a nouveau d'une couleur orangé sanguine, le fixant avait un regard assassin. Elle ne cachait plus sa haine, plus de petits jeux, plus de faux sourires. Elle était ce qu'il cherchait a présent, une bête sauvage qui voulait du sang, la mort, ce que Victor avait déjà essayé de libérer chez elle. C'est lui, son ennemis qui aura réussit a libéré la bête.

    - Ton armure est pas a tout épreuve finalement... Ni toi...


    Sa voix n'avait plus rien a voir, caverneuse, rauque, cinglante. Il avait cru se débarrassait d'elle facilement avec ses petits dossier, ses informations sur son double dans ce monde, mais il n'avait pas pensé a une chose: elle n'était pas son double. Les deux jeunes femmes n'avait rien a voir, elle n'avait eu ni le même passé, ni les même épreuves, et leur pouvoir ne s'était pas développé de la même façon. Si son double pouvait être une chatte de compagnie, elle, était la tigresse. Et elle comptait bien le montrer à son adversaire peut importe l'issu du combat. Elle voyait bien qu'il était affaiblit, malgré la rage, cela se voyait a son visage, sa posture; une proie blessée est bien plus facile a tuer. C'est tout ce qu'elle voyait a présent, oubliant le fait que jusque là, c'était elle la proie et qu'elle était bien diminuée également.

    - Ce n'est pas si facile de me tuer..

    Ses griffes avaient transpercé ses boots lors de la chute, elle aurait surement était plus a l'aise a pieds nu mais peut importe. Elle pouvait le sentir... la rage, le sang, la haine, c'était enivrant, existant,ça lui fit tourner la tête un instant comme droguée par toute ces sensations et l'adrénaline, inconsciente de ce que cela pourrait déclencher. Elle poussa un cri animal sauvage qui résonna dans les falaises avant de fondre sur lui poing levé, prête a donner et sans aucun doute a recevoir autant qu'il le faudrait.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:21




    Le soleil incandescent, le goût du sang et de la terre séchée dans la bouche, et ce feu bouillonnant douloureusement dans le torse, aucun doute, cette journée était l'une des pires que le Vengeur ait vécu depuis la Cérémonie. Son visage était maculé de sueur, de terre, et du sang coulait de son nez en plus de ses oreilles. Il était obligé de plisser fortement les yeux pour ne pas se laisser aveugler par la lumière perçante que Cet espèce de monstre de rage qui le bouffait de l'intérieur ne le lâchait plus, se nourrissait de sa douleur, de ses souvenirs cruels, de ses envies de sang et de vengeance pour décupler le tout un peu plus à chaque minute qui passait. Cherchant avec violence celle qu'il était parti pour tuer de sang-froid dans ce désert, s'étant implanté l'idée en tête, un objectif sur lequel il était focalisé comme un taureau sur une cape rouge, comme une prédateur sur sa proie, Tony continua de marcher en titubant à moitié entre les rochers, les pulvérisant, les balançant à tout va, hurlant pour extérioriser ce qu'il ressentait, pour appeler la mutante. Et puis soudain...

    Quelque chose de très rapide bondit vers lui, et il n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait, à peine celui d'avoir dans un réflexe instinctif un mouvement de recul pour tenter une esquive, qu'il ressentit une vive douleur au visage au niveau de la joue, comme si un poignard lui avait soudain lacéré la chair avec autant de rapidité que de violence. Il lâcha un hurlement de douleur sur le coup en reculant de plusieurs pas, manquant de trébucher en arrière mais se rattrapant de justesse à un énorme rocher de pierre et de terre compacts. Il porta sa main à sa joue dans un autre réflexe, le métal venant au contact de la chair ouverte et du sang qui en jaillissait, coulant jusque dans son cou alors que sa joue semblait en feu. En voyant le sang ruisseler sur son gant de fer, Tony serra les dents et fixa son regard noir sur la mutante qui lui parlait justement, déclarant qu'il n'était pas plus à toute épreuve que son armure, ce qui pour le coup ajouta à sa rage. Lui renvoyant à la figure cette faiblesse physique qui le rongeait de l'intérieur, piétinait son égo de héros invincible qui ne l'était plus du tout. Du sang sur son visage qui s'ajoutait à celui qui avait déjà coulé, comme marquant parfaitement celui qu'il allait également avoir sur les mains dans quelques minutes. Le sang de celle qui était face à lui, toujours aussi teigneuse, arrogante, ne courbant pas l'échine. Ce combat aurait été un combat neutre, sans la haine personnelle, Tony aurait sans nul doute apprécié et admiré fortement le caractère de battante de la jeune mutante. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, plus elle résistait, plus elle le provoquait, plus elle développait elle-même son envie de meurtre envers elle. Son envie de violence. De sang. De mort.

    Il ne répondit rien à son affront, son regard parlant pour lui alors qu'il se redressait en tentant de ne pas chanceler, de paraître fort, et non blessé et affaibli comme il l'était réellement. Encore heureux qu'elle ignorait que le temps jouait contre lui, que s'il ne pliait pas rapidement le combat, il finirait par le perdre. Par en mourir. Etre venu ici dans ce désert si loin de toute civilisation, de tout hôpital, si ça avait joué en sa faveur jusqu'à maintenant, ça risquerait à force d'inverser la tendance. Il fallait qu'il en finisse. Le seul problème, c'est qu'il semblait avoir également de son côté provoqué une sorte de transformation chez son adversaire. Il semblait l'avoir comme poussée à bout, dans ses derniers retranchements. Son regard, sa voix, sa posture, tout avait changé, elle semblait terriblement plus... bestiale. Sauvage. Elle morpha son regard en réponse au sien, affirmant qu'il n'était pas si simple de la tuer.

    « Mais largement à ma portée malheureusement pour toi... » fut la seule réponse qui franchit ses lèvres rougies de sang.

    La seconde d'après, elle poussait un cri sauvage en se jetant sur lui, poing prêt à s'abattre sur lui, ce qu'il fit bien que juste à temps Tony réussit à rabattre sa visière sur son visage, bien décidé à ne plus laisser un bout de chair à la portée des griffes ou crocs de sa redoutable adversaire. Il encaissa le coup en pleine tête, reculant encore de deux pas sous le choc violent - car cette sale garce avait de la force ! - et ne perdit pas une seconde pour lui en rendre un aussitôt dans l'estomac, son poing de fer frappant sèchement son ventre, avant d'enchaîner sans attendre une multitude d'autres coups enchaînés à la manière que lui avait enseigné Steve. Cependant ça n'avait pas autant d'effet que s'il avait été en pleine forme. En effet, là, sa vision était embuée, ses muscles souffraient du manque d'oxygène provoqué par l'obstruction de sa gorge à cause du sang qui le faisait respirer de façon saccadée, sans parler de ses oreilles elles aussi bouchée partiellement par le sang et qui jouaient sur son oreille interne, son équilibre, sa perception des choses. Et puis la fatigue, les nerfs, le réacteur...

    Ses pensées n'étaient définitivement plus claires. Aussi peu claires que ses coups étaient envoyés avec force mais sans forcément de précision. Il parvint néanmoins à projeter la féline quelques mètres plus loin après avoir donné et reçu en même temps. Il agrippa alors à deux mains un énorme rocher à sa gauche qu'il décrocha de terre pour l'envoyer sans sommation en plein sur elle avec violence en poussant un cri de rage avant de manquer de chanceler sous la force brute envoyée qui lui fit tourner la tête au même moment. Mais guidé par la colère à l'état pur, il trouva le moyen de se jeter vers elle, l'enserrant sans prévenir par derrière de ses bras de fer pour la presser contre son torse en vu de la faire suffoquer, de lui broyer les côtes, ayant profité de la diversion du rocher lancé pour agir.

    « Pas si facile hein ? C'est pas ce que dira Elhonna quand je lui expédierai ton cadavre ! Vous... Vous ne m'avez pas laissé le choix... Tu ne me laisses pas le choix... Tu dois payer... Vous paierez tous... » dithurla-t-il à son encontre alors qu'il resserrait son étreinte métallique sur son corps, en référence à ce qu'elle lui avait dit quelques minutes avant.

    En finir. Vite. Ne plus penser. Ne plus réfléchir. Sauf qu'il ignorait qu'en repoussant autant les limites de sa propre violence, il se perdait un peu plus à chaque coup. Sans savoir aussi et surtout que par la force des choses, il avait fini par provoquer une mutation autant physique que psychique chez son adversaire, une mutation nouvelle qui allait lui revenir en pleine figure dans très peu de temps, à n'en pas douter...

Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mar 17 Aoû - 15:21

    Elle se tenait la, debout face a lui, les jambes écartées légèrement pliées vers l'intérieur pour garder un meilleur équilibre respirant avec force ses longs cheveux blond pendant devant elle tandis que son regard sanguin fixé son adversaire. Il n'y avait rien d'autres qu'eux ici, un duel, un affrontement a mort. Ce n'était pas dans sa nature, les animaux se battent, se blessent mais mettent rarement a mort leur adversaire sauf qu'il s'agit de leur proie pour le diner. Ce n'était pas ce qu'il était mais c'est ce qu'il voulait, il l'avait poussé, poussé au delà de ses limites, des limites de ce que son corps était capable de supporter. Il libérait lui même ce qu'il pouvait y avoir de plus bestiale et sauvage chez elle. Son cœur battait, battait si fort dans sa poitrine elle pouvait le sentir autant qu'elle sentait son souffle qui semblait mouvoir a lui seul la totalité de son corps. Elle appréciait la vue de sa marque sur le visage du vengeur, il était peut être fort, très fort, elle avait réussi a l'affaiblir mais surtout a marquer sa chair. Il voulait sa mort, plus que le savoir c'était quelque chose qui pouvait se ressentir sa colère et sa haine envers elle semblait alourdir l'air ambiant autour d'eux.
    Elle n'avait pas conscience de l'état de son chasseur, ni même de la possibilité qu'elle avait peut être encore de s'en sortir si elle réussissait a le fatiguée a tenir encore. Elle n'y pensait plus de toute manière.Il n'y avait que ce grognement intérieur qui ne demandait plus que de bondir sur son adversaire.

    Et ce fut, ce qu'elle fit son cri résonnant dans les rocheuse alentour tel l'animal qu'elle était devenue, elle se jeta sur lui plus en bondissant qu'en courant chose qu'elle aurait sans doute eux grand mal a faire sans tituber. Malheureusement sa main ne rencontra pas son visage mais son casque qui s'était refermer juste avant le choc. Lâche!!!! Peut importe il tituba sous le coup. - La satisfaction ne fut que de courte durée lorsque son poing vint s'enfoncer dans son estomac la faisant se plier en deux sous le choc craquant une gorgée de sang sous le coup, le souffle coupé incapable de bouger pendant un instant, si bien qu'elle ne sut ni ne peu éviter les coup qui suivirent. Il avait beau y mettre un peu moins de force que tout a l'heure, son état ne lui permettait plus de les encaisser aussi bien non plus. Elle tenta de se protéger comme elle le put reprendre pied sous la pluie des choc métallique sur sa peau pour pouvoir réagir. Elle pouvait sentir sa chair s'ouvrir par endroit sous les assaut du métal de l'armure s'abattant sur elle.
    Son corps entier s'engourdissait de plus en plus et son cœur.. Boum boum - boum boum.. Toujours plus fort, elle pouvait le sentir dans presque tout ses membres chacune de ses artères battaient au rythme de son cœur qui semblait s'affolait de seconde en seconde. Ou était elle blessée? Elle n'en avait pas la moindre idée la douleur rayonnait dans la totalité de son corps, seule son épaule et sa cheville se faisait sentir un peu plus lorsqu'elle devait tenter de garder un semblant d'équilibre.

    Équilibre plus qu'incertain ou était ce seulement l'énergie déployer par chacun des choc qui la maintenait a la position vertical pour l'instant? Elle se battait contre son propre corps pour en reprendre le contrôle, ayant l'impression pour l'instant d'être une poupée de chiffonnée avec laquelle Iron man jouer au voley. A bout de force elle s'écrasa au sol glissant sur celui ci lorsqu'il la jeta loin de lui. Ne plus bouger, souffler, respirer... Non elle ne voulait plus, se relever... boum boum - boum boum. Tel le battement d'un tam tam dans le désert, rythme tribal et primitif la commandant. elle s'appuya a bout de bras pour se relever a nouveau ses jambes menaçant de céder sous elle, elle du s'y prendre en 3 fois avant de se tenir debout a nouveau. Fierté primitive sans doute de mourir en faisant face a son adversaire. Il avait raison plus tot, la tuer semblait bien a sa portée mais il était trop tard pour y penser a présent.
    Terminator or et rouge décida alors de recommencer a jouer avec les caillou, cailloux de taille plus que conséquente en passant.Elle bondit dans un effort surhumain pour éviter que la roche ne vienne se pulvériser sur elle. Combien pourrait elle en éviter avant de ne plus être capable de bouger?

    Elle eut sa réponse rapidement, aucune, elle n'eut pas le temps d'atteindre le sol que son bourreau l'enserrer de ses bras métallique avec encore moins de douceur qu'un boa constritor, les bras coincé le long du corps tandis qu'il l'enserrait en la maintenant contre lui. En tant normal, elle lui aurait surement sortir une petit réflexion provocante sur sa façon de la tenir mais le manque d'air semblait fortement affecter son naturel amusé et son humour. Boum boum - boum boum. Son cœur semblait sur le point d'exploser, elle pouvait entendre ses battement dans ses oreilles tel les basse d'un musique puissante dans l'appartement adjacent. Elle suffoqua rapidement en tentant de se débattre.
    Mais rien a faire, et cette enfoiré semblait en avoir pleinement conscience, au oui il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il sache qu'il était on ne peut plus en position de force voir même qu'il avait cagné, il pourrait sans difficulté lui briser la nuque avant qu'elle ne puisse réagir. Mis au lieux de sa il la provoqua un peu plus affirmant qu'il renverrais son cadavre a Andrill. ses hurlement se mélangeait au son de son cœur. Mais elle ne voulait pas qu'il pense avoir tout gagner. S'il espérait qu'elle lui demande ou le supplie pour sa vie... jamais. Elle se redressa comme elle pu pour rapprocher son visage du casque du leader de l'initiative.

    - Va te faire foutre...
    si.. tu me tue... ca ne changera rien.... Andrill ne tombera pas dans ton piège...
    ahhh


    Cet ordure avait resserrer sa prise sur elle, l'etaut se resserrait de plus en plus sur elle sentant ses cotes se briser son souffle incertain se couper et s'accélérer. et son cœur, Boum boum - boum boum- boum boum. Jamais il n'avait battu aussi fort, la douleur était insoutenable et sang et son sang venait claquait comme temps de giffle contre son crane a chaque battement de cœur , allait t'il lacher se rompre sous la pression? Elle ne s'en sortirait pas, elle en avait conscience et puis bientôt rapidement la douleur s'atténua son corps totalement engourdissement allez mieux.
    Lors que ses yeux se rouvrirent plus que soudainement son regard était totalement rouge derrière son iris féline. Inconsciente même de ce qu'elle pouvait faire, elle agit par pure instinct. sentant une nouvelle force soudaine parcourir son corps a travers ses veine qui semblait d'ailleurs ressortir sur ses mains et son cou. un violent coup de tête en arrière surpris sans doute son adversaire et lui ouvrit le crane en même temps au vu du sang qui se répandait dans ses cheveux d'or, elle força sur ses bras pour se défaire de l'emprise du vengeur avant de lui mettre un coup au ventre pour le rejetait loin d'elle avant de lui faire face, loin était un bien grand mot a vrai dire elle ne l'avais poussé que de deux mètres. Debout elle se tenait a nouveau debout, ayant l'impression pour l'instant que son corps s'était recouvert d'une pellicule protectrice.
    Entièrement portée et booster par cette poussée d'adrénaline qui n'avait cependant rien de naturelle. Sa force précédemment plus qu'affaiblit sembla revenir d'un coup avançant vers son bourreau elle le frappa au visage, une fois, deux fois trois fois totalement sous l'emprise de ce regain d'énergie, sa force ayant doublé en l'espace de quelque seconde. Elle attendis presque qu'il rende le coup se sentant presque invincible, son corps pouvait saigner son cerveau ne semblait pas emmagasiner l'information refusant la douleur associée, aucun doute qu'elle le payerai lourdement plus tard si ces blessure de la tuer pas ce qui était bien plus qu'incertain même si le combat s'achevait maintenant. Un échange de coup. Coup pour coup sou le soleil éblouissant qui rayonner sur l'armure doré de Stark. Malheureusement quelque signe de faiblesse réapparurent au bout de 2 ou 3 minute la douleurs notamment qui la surpris a refaire son apparition tandis qu'elle titubait sous la force du gants métallique qui venait de la percuter.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Mer 18 Aoû - 0:13

    La briser. Briser la Rébellion. Atteindre Elhonna. Ou ne serait-ce que compter un ennemi de moins dans le camp adverse, un ennemi en moins signifiait des victimes en moins de sa part, voilà ce que voulait Tony. La féline venait de lui dire que ça ne changerait rien, sauf qu'il ne l'entendait pas du tout de la même oreille. Non, comment aurait-il pu ? La souffrance de la perte de beaucoup trop de ses proches depuis la Guerre Civile lui avait mis des œillères qui avaient écarté toute possibilité pour lui de se sortir de ce cercle vicieux qu'était celui de la vengeance.

    « Laisse-moi voir ça par moi-même okay... De toute façon, que ça marche ou pas, ça fera une meurtrière de moins sur cette Terre... » lui répondit-il en resserrant son étreinte un peu plus sèchement.

    Sauf qu'il se passa quelque chose à laquelle il ne s'attendit pas. Mais alors pas du tout. Là où pour lui le combat était déjà plié, ou la force de son armure était en train d'avoir définitivement raison de la jeune mutante déjà trop affaiblie pour pouvoir s'en défaire d'après ses capteurs, il se trouva que contre toute attente, comme sous le coup d'une puissante nouvellement acquise, la mutante lui asséna un coup de tête pour le surprendre et ainsi se défaire de son emprise non sans lui en donner d'autres au passage, jusqu'à le faire reculer de plusieurs mètres. Pris au dépourvu, Tony eut à peine le temps de remarquer le regard rouge de son adversaire et sa transformation apparente qu'elle lui sauta dessus et le frappa sans relâche. Les coups avaient une violence nouvelle, bien plus forte que les précédents qu'elle avait pu lui donner. Tellement qu'il sentit une vive douleur à la nuque alors que sa tête, pourtant protégée par le casque, se tournait brutalement de chaque côté à chaque coup qu'elle lui portait au visage. Bon sang que venait-il de se passer ? Il rêvait ou elle avait complètement changée ? Elle avait l'air plus forte, plus agile, plus... animale. Sonné et déconcerté, Tony se sentit projeté en arrière sous les coups répétés et dut enfoncer ses doigts de fer dans la terre sèche pour freiner son éjection, glissant un genoux replié devant lui sur plusieurs mètres. Okay elle voulait jouer à ça... Secouant la tête pour se remettre les idées en place en ignorant totalement les alertes multiples sur l'état de son armure et son état physique à lui qui apparaissaient sur les écrans holographiques dans son casque, le Vengeur serra le poing et ni une ni deux, força sur ses jambes pour se propulser vers elle avec la ferme intention de lui faire payer ça, de lui rendre au moins le double de ce qu'elle venait de lui faire. Il la frappa, encaissa ses frappes, frappa de nouveau, absorba la douleur, libéra sa rage.

    Il la libéra, oui. Définitivement. Il ne retint plus sa force, il s'aveugla sous le coup de l'adrénaline, son cerveau n'enregistra plus rien, ne laissa plus aucune pensée cohérente le parasiter, le calmer un tant soit peu. Non. Seule resta la colère à l'état pure. Les nerfs qui lâchaient. Pour toutes ces personnes qu'il avait aimé qui étaient mortes par sa faute, pour la justice de leur mort qui n'avait jamais pu être faite, Steve, les agents du SHIELD, leurs familles, les civils... Ca suffit. C'en était trop. Il ne tenait plus, ne pouvait plus se blinder, rester impassible, penser comme un soit disant super-héros qui ne franchit pas la ligne alors que chaque cellule de son corps hurlait vengeance, appelait le sang. Ses poings de métal déjà souillés par le sang s'abattirent sur la chair de la mutante sans plus aucune pitié, avec une volonté clairement définie comme étant celle de tuer. La rouer de coups violents jusqu'à ce que mort s'en suive, voilà ce qu'il était en train de faire. Et avec la soudaine faiblesse de son adversaire, il n'en devint que plus agressif encore. Il parvint à l'agripper par les cheveux qu'elle avait déjà tâchés de sang et de terre, la traînant sur le sol, tirant dessus avec hargne jusqu'à lui fracasser la joue et l'arcade sur le premier rocher venu. Une fois, deux fois. Hurlant de rage et de désespoir, il en arriva même à pleurer de douleur et de tous ces sentiments contradictoires qui se mêlaient en lui, tout ce qu'il avait compartimenté ces dernières années. Ces sentiments avaient crée un monstre, un monstre qu'il avait enfermé au plus profond de lui-même pour faire son travail sans y succomber, mais qui ressortait en cet instant.

    « VOUS NE MERITEZ PAS DE VIVRE ! VOUS N'ETES QUE DES ASSASSINS ASSOIFFES DE SANG ! DES... DES ABOMINATIONS ! » vociféra-t-il plus fort que jamais en lui écrasant la tête contre le rocher avec une force croissante.

    Il lui suffisait de forcer un peu plus et son crâne imploserait sous la pression. Sauf qu'il n'en fit rien, au lieu de ça, il referma sa poigne de fer sur sa nuque et la souleva au-dessus du sol, face à lui, l'étranglant déjà à moitié.

    « Vous détruisez... Vous tuez... Vous... Il n'avait que 17 ans... 17 ANS PUT*** ! » hurla-t-il d'une voix qui tremblait de rage et de douleur au simple souvenir de Liam. Sur ses derniers mots, il resserra ses doigts un peu plus mais surtout, activa presque sans s'en rendre compte son répulseur qui chauffa, brûla sans retenue la peau de la jeune mutante alors qu'il la tenait toujours. Un geste et il lui broyer les os. Une pensée et son rayon répulseur pulvérisait ce qui lui servait de tête, comme il l'avait fait à Obadiah par le passé.

    « Il n'avait... rien à voir... avec cette guerre... vous n'avez... aucune éthique... aucun principe... des monstres... vous êtes des monstres... » maugréa-t-il alors qu'il sentait le goût de ses propres larmes sur ses lèvres.

    De son autre main, il ôta brutalement son casque, le laissant tomber en arrière sur le sol alors qu'il laissait donc son visage complètement à l'air libre. Les cheveux mouillés de transpiration, plein de sang, de terre et de sueur, déchiré par la souffrance et la rage, il fixa la jeune femme droit dans les yeux comme prêt à la tuer dans la seconde. Ce qu'il voulut faire, en était la preuve de ses doigts qui se crispèrent encore plus sur sa peau, coupant sa respiration de plus belle, chauffant sa peau pour amplifier la brûlure déjà violente. Sauf qu'il ne savait plus, à la voir là, à sa merci comme ça, prêt à la tuer d'un seul geste, il perdit pied. Son visage se crispa de volonté, mais il n'agit pas. Pourtant il le fallait. Elle méritait de mourir. Il devait le faire. Il ne devait plus avoir de pitié pour eux vu qu'ils n'en avaient aucune pour les innocents. Dans une dernière volonté de meurtre, il la plaqua alors avec une extrême brutalité sur la sol, la tenant toujours fermement par le cou. Un genoux à terre à côté d'elle, il appuya sa nuque contre le sol, dans une volonté de l'étrangler définitivement. Tout se lisait sur son visage, et par-dessus tout le combat qui se livrait en lui. Il avait tellement mal, il était tellement... épuisé, las de tout ça, de ce monde, de sa cruauté, de ce qu'on lui demandait de faire à longueur de journée et des reproches d'échecs qui auraient pu être tellement pires si ça avait été quelqu'un d'autre que lui à la barre.

    Un détail sauta aux yeux du Vengeur qui jusque là complètement perdu dans un état secondaire, meurtrier, désespéré, n'avait pas réalisé ce qu'il faisait réellement, ce qu'il avait fait plus précisément. Car elle ne bougeait plus. Ses yeux étaient fermés. Elle ne bougeait plus, vraiment plus. Pendant plusieurs secondes, il eut l'impression d'avoir reçu un coup sur la tête, ayant soudain l'impression de ne plus rien entendre autour de lui, de ne plus rien comprendre, d'être prisonnier dans une sorte de bulle qui l'isolait de la réalité. Que se passait-il ? Où était-il ? Que venait-il de faire ? Ca ne pouvait pas... Pas lui... Il n'avait pas fait ça... Comme un électrochoc le ramenant brutalement sur Terre, chassant la colère au profit d'une soudaine panique, il lâcha brusquement le cou de la jeune mutante.

    « Non... Non je... Pas... »

    Il secoua avec une panique évidente le corps inerte de la mutante, cherchant sur ses capteurs en se connectant à son casque tombé derrière son état physique qui refusait de s'afficher clairement, mais qui lui montra au minimum qu'elle n'avait plus de poul. Sa panique redoubla. Ses gestes furent désordonné, hésitants, comme s'il voulait tenter de la ranimer, et à la fois ne rien faire. Au final il ne fit rien, son esprit complètement désorienté et consumé par un trop plein d'émotions incapable de réfléchir correctement, il recula, tombant presque à la renverse alors qu'il se retrouvait assis contre un rocher à à peine deux mètres du corps mutilé de la féline. Il voulait s'en écarter mais il était comme paralysé, il n'arriva pas à aller plus loin que ce rocher qui le bloquait dans le dos, et son regard ne la lâchait plus. Bon sang... Il l'avait tuée. Il avait commis un meurtre. Un vrai meurtre. De sang froid. De ses propres mains. Ses mains de fer qu'il voyait couvertes de sang. Le souffle haletant, la tête penchée en arrière contre la roche, Tony essaya de trouver de l'air, d'en emplir ses poumons qui refusaient de fonctionner correctement, non seulement à cause de son réacteur en piteux état, mais surtout à cause du stress intense qui le submergeait. Il était en train de faire une crise d'angoisse en bonne et due forme.

    Il fallait qu'il se réveille. Il était en train de rêver là, c'était pas possible. Pas lui. Il n'avait pas pu faire CA. Un genoux replié devant lui, il posa maladroitement son coude dessus et se tint le front de la main, le regard toujours rivé sur elle. Les images de ses mains sur sa gorge, de ses poings frappant son visage et son corps de toutes parts le hantaient déjà, implantant les prémices de remords qui allaient à n'en pas douter lui pourrir le restant de son existence. Il passa bien le quart d'heure suivant sans bouger de là où il était, à fixer ce corps à qui il avait ôté la vie sans y croire, alternant entre les larmes et les grimaces de colère et de douleur. Finalement n'y tenant plus, et une fois sa crise d'angoisse empêchée et maitrisée à temps, il se leva, reprit rapidement son casque, tituba sur plusieurs mètres avant de s'envoler en trombe. Il fuit. Très loin. Très haut. Le plus loin possible de ce désert, de cette mutante qu'il venait sauvagement d'assassiner. Ses pensées refusaient toute cohérence, enveloppée dans une bulle de panique et de refus de la réalité qui n'arrangeait rien à son état. Heureusement qu'il usa du système d'alimentation énergétique solaire pour remplacer celle pompée sur son réacteur, parce qu'autrement nul doute qu'il n'aurait jamais pu redécoller et parcourir la distance retour sans faire définitivement un malaise et en mourir après un crash violent, sans assistance secours et à la merci de la première crise cardiaque venue. Le malaise en question qui le foudroierait bel et bien un jour s'il ne réparait pas son générateur, ne lui laissant que quelques mois à vivre d'après ses calculs.

    Tony ne sut pas exactement comment il avait trouvé la force de rentrer à la Tour, une chose est sûre, quand il y arriva, il faisait nuit. Il ne rentra pas à la villa de Natasha ça non. Pas dans un tel état. Pas après ça. Pas si à fleur de peau. Il suffisait de voir à quel point il tremblait de la tête aux pieds lorsque son armure tomba en pièce sur le sol de sa chambre et avec quel mal il peinait à marcher sans chanceler pour le comprendre. Il était blafard, ses yeux étaient embués de larmes, rouges comme le sang qui coulait de ses oreilles, de la plaie de sa joue et de son nez, il parvint avec ses dernières forces à se rendre jusque dans sa salle de bain où il ouvrit le placard du miroir au-dessus du lavabo. Il renversa la plupart des médocs sur les étagères à l'intérieur pour parvenir à trouver les seringues de morphine qu'il cachait au fond dans une boîte à somnifères factice. Avec des gestes maladroits et de plus en plus tremblants, alors que son corps semblait à la limite de tout, il s'injecta les trois doses et se traîna de nouveau jusqu'à la chambre. Cependant il s'écroula juste avant le lit, ne tenant plus, ses nerfs lâchant, ses muscles le brûlant de douleur et les crampes le paralysant de toute part. Il ne réussit dans un dernier geste qu'à agripper la couverture du lit pour la tirer sur lui, s'enroulant dedans en se tournant sur le côté. Agonisant ainsi au sol, proche de la rupture physique, Tony lutta pourtant contre le sommeil que cherchait à provoquer la morphine autant qu'elle cherchait à atténuait la douleur. Son regard était fixé droit devant lui dans l'obscurité de la chambre, prit de mauvais soubresauts, ressassant pendant plusieurs longues secondes avant de finalement sombrer dans un lourd sommeil de récupération ce qu'il avait fait sans y croire toujours. La morphine endormirait sa douleur physique, mais sa douleur psychologique, morale, ne partirait plus jamais. Il avait l'impression qu'il allait devenir fou, que tout son corps rejetait son esprit, ses pensées, que tout se retournait contre lui. Il avait franchi la ligne... Définitivement. Il le savait déjà. Il ne se pardonnerait jamais ce qu'il s'était passé dans ce désert. Bon sang, qu'avait-il fait... mais qu'avait-il fait...



[PARTI]
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Blood in the sand   Jeu 3 Avr - 10:19

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Blood in the sand   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blood in the sand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Le monde est vaste :: Les Etats Unis-