Partagez | .
 

 Les nouveau pionier [rescapé de terra 719]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Narrator
~ Maître du Jeux ~
~ Maître  du  Jeux ~
avatar

MessageSujet: Les nouveau pionier [rescapé de terra 719]   Mer 18 Aoû - 14:13

Andrill Elhonna a écrit:
La 1re règle de la guerre est de faire soi même ce que l'on exige de ses hommes

Alexandre le Grand


Si j'avance, suivez-moi ; si je meurs, vengez-moi ; si je recule, tuez-moi.

Henri de La Rochejaquelein

__________________________________________________________________________



On dit que l’humain est une bête sauvage et qu’il pense qu’à lui et que parce qu’il vit en société ses comportements animaux sont étouffés. Peut-être que ceci est-il vrai certes, mais ne croyez-vous pas qu’à force de vouloir supprimer cette partie animale vivant en nous on ne se tue pas soi-même, afin de rentrer dans un système égalitaire sans démarcation. La démocratie, le communiste… Une vraie bêtise. Quand je regarde mon voisin de droite qui prend ces parents pour du bétail et me saoule à longueur de journée tandis que celui de gauche autre que de pouvoir ce faire de la chair féminine, il n’a rien autre comme intérêt. Je me demande… Vraiment cette personne est égale à moi? Cette personne vaut 1 vote comme moi dans un système démocratique, et dans un système communiste il reçoit le même salaire, les mêmes biens? Et puis quand une personne essaie enfin de se démarquer et se faire un nom et est tout de suite accusé de profiteur. Pourquoi? Pourquoi est-il si mal de ne pas vouloir être une pièce de robot ancrée dans une routine. Pourquoi ce sont les faibles et les lâches qui se plaignent toujours de leurs situations au lieu d’essayer de la changer. Pourquoi c’est profiteur sont-ils encore en vie? Moi je ne crois qu’en une seule chose, le travail pour la gloire, l’entraînement pour la force et l’intelligence pour discerner.

Alors à quoi se résume la vie, la vie que j’ai choisi? Un combat sans fin. À quoi se résume ma joie? De nouveaux défis toujours plus difficiles. Qu’est ce que je veux? Toujours m’améliorer. Comment? Éliminer toute faiblesse et ne jamais cesser de travailler surtout mon esprit. Qu’elles sont les faiblesses? La peur, l’amour, la confiance, les illusions, les sentiments, la pitié… l’humanité. Les vertus? La piété, la persévérance, le courage, le travail, l’intelligence, l’apprentissage, les connaissances, les défis et l’effort. Seulement avec ça même le plus cruel des hommes peut changer le monde en claquant des doigts. Alors suis-je cruel? Non, du tout. Même, je souhaite l’élimination de la race humaine et que je ne pense qu’à moi, je ne suis pas cruel. Il faut se souvenir de la définition du mot *cruel* : qui aime à voir souffrir, à torturer. La mort me laisse indifférent, la torture aussi. Jamais je n’eus vraiment de plaisir dans le meurtre ou la torture. Ce que j’aime par contre, c’est de voir ceux-ci confronter à leurs plus profondes peurs et voir comment ils réagissent. J’adore jouer, faut l’avouer, je suis joueur, mais la plupart de ceux qui jouent à mes jeux fuient. Mais certains les confrontent et en ressort grandi. J’aime voir la psychologie sur toutes ces coutures. Cela fait-il de moi un être cruel? Quelqu’un qui ne pense qu’à sa personne et ignore ces sentiments aux profits de ces idées, ces convictions. Non je ne suis pas cruel… Alors pourquoi avec accepté de dirigé la confrérie?

Bien que je sois un solitaire, certaine idéologie, conviction ne peut être réussi seul. Ceux-ci ont également le bénéfice de partager la même idéologie que moi. Bien sûr certains divergent, mais il saura à moi de les ramenés sur le droit chemin. Qu’elle saurait l’homme qui n’essayerait pas de rendre son monde meilleur? Je leur propose mon aide, mon idéologie… alors, voyons comment cette fois ils vont se débrouiller. Voila encore une belle preuve qu’une fois que l'on croit tout avoir un seul grain de sable vous plonge dans un monde totalement différent. Mais cette fois il y aura une différence fondamentale, je ne saurais pas seul. C’est n’est pas ma fin rassurez-vous, je suis en train de naître.

Terra 719: New York, Institut X-Men, Vendredi 23 Janvier 2009, 16h03

Le soleil venait tout juste de commencer à se coucher et les gens revenaient de leurs boulots afin de profiter enfin de la fin de semaine si chèrement méritée. Quoiqu’avec une moyenne annuelle de 35 000 $, il est normal de comprendre que chaque dollar gagné pour eux est nécessaire. Les humains, toujours plongés dans leurs rêves, mais ils n’essaient jamais des atteindrent ; trop occupé, le travail, la famille, le manque d’argent. Et une fois que ces contraintes se dispersent, ils recommencent leurs mêmes charabias ; je suis trop vieux, je suis malade, je n’aie plus de force, j’aurais dont dû…

Comme toujours, à cette heure, dans la Grande Pomme c’était le trafic et toutes les rues se ressemblèrent. Trois voitures pour un taxi jaune, signe universellement connu qui voulait dire… Bienvenu à New York. De plus, quelque commerçant de rue s’efforçait de vendre tous leurs T-Shirt : I love New York.

Bien entendu, la moto que chevauchait Andrill et Kyana avaient prit soin d’évité les embouteillage le plus possible, mais bon évité un embouteillage à New York à une heure pareille c’était comme espérer sortir vivant d’un avion sans moteur au dessus de l’Himalaya. Mais bon ils avaient toujours la possibilité de passé par les trottoirs, mais seul petit problème. C’était la camionnette qui les suivait derrière. Elle contenait en son bord presque toute la confrérie. Donc ce n’était pas le temps de jouer les cascadeurs dignes d’un scénario hollywoodien. Mais sous les instructions de Kyana la troupe arriva à terme à l’institut Xavier, le QG X-Men.

Au premier coup d'œil, on pouvait très facilement voir la différence entre ce manoir et celui de la confrérie, disons qu’il était 100 fois plus modernes et en bien meilleur état.

Va dans la camionnette et attendez le signal.

Tous connaissaient le plan par cœur. Il restait juste à espérer que personne ne soit assez abruti pour l’oublier. De moins, la féline sembla l’avoir bien retenu puisqu’elle fit un sourire au Marcheur et se leva d’un bond et alla rejoindre ces compagnons dans la camionnette. Puis le Marcheur coupa le moteur de la moto et il entendit que la camionnette fasse de même. Puis Andrill fouilla derrière la moto et ramassa deux valises noir de style allemand. D’après le modèle et la forme, il datait de la Première Grande Guerre. Alors, le Marcheur descendit de sa monture et alla rejoindre la petite grille qui protégeait l’institut du monde extérieur.

Que la parti commence!

Puis sans perdre une seconde il appuya sur un interrupteur. Aucune réponse. Il réessaya, toujours pareil. Puis une présence inconnue, mais familière chercha à sonder son esprit. Instinctivement il bloqua son esprit et créa une barrière mentale aux autres qui se trouvait encore dans le véhicule. Puis un brouillard commença à se lever. Un brouillard sortit de nulle part. Le seul X-Men connu qui pouvait faire ça était Tornade, la météorologue africaine. Décidément, les X-Mens n’engageaient pas n’importe qui.

*Kyana, tu t’occuperas de Tornade une fois que j’aurais donné l’ordre de passé à l’assaut*

Dans les fichiers de la Confrérie, Magnéto avait laissé une note en bas de page à son sujet : bien qu’elle contrôle la météo, elle favorise souvent la foudre pour attaquer. En guise de protection, le Marcheur sortit de son étui sa dague.

*Ne sait-on jamais*

Ensuite, il fut rapidement conduits à Emma par Jean Grey. Il n’eut aucune difficulté à la reconnaître puisqu’elle ressemblait beaucoup à sa fille. Rachel Summers, il l’avait rencontré au réveillon de Noël, une rencontre, haut en rebondissement si l’on peut dire ainsi.

Une fois arrivé au bureau d’Emma, le Marcheur lui demanda de leurs donné l’impératrice S’hiar en échange de la vie du sénateur de New York se trouvant au Bronx et il avait été kidnappé par Charlie et en échange de la vie d’un autobus bourré de gamin kidnappé par Evee et Salamander sur le pont de Brooklyn. Bien sûr elle ne l’avait pas cru, mais après lui avoir montré les 2 ordinateurs qui se trouvaient dans les valises et qui projetaient des images en direct elle changea bien vite d’avis. Mais alors qu’elle allait prendre une décision, Malicia arriva sur les lieux ou se trouvait Evee et le Celte et Luaine fussent envoyés, par le S.H.I.E.L.D. pour protéger le Sénateur de New York. Ainsi, le combat commença et Andrill se téléporta à la camionnette ou se trouvait les autres Confréristes. Alors, ils sortirent tous d’un coup : Kyana, Alexiel, Gene, Jurgen, Blink, Pulse.

Andrill prit comme cible Phoenix pendant que les autres effectuaient leurs missions respectives. Le combat entre Andrill et Phoenix se déroulait à distance et pour dire franchement le but d’Andrill était surtout de la tenir éloignée jusqu’à ce que tout le monde soit en place et que Gene et Jurgen aient repéré la position de l’impératrice ce qu’ils réussirent 20 minutes plus tard.

Ensuite Andrill créa un portail de téléportation et alla chercher Charlie au Bronx, qui avait tué Luaine et le sénateur de New York et ensuite il allait chercher Tristan et Evee qui heureusement ne s’était pas fait toucher par Malicia. La seconde partie du plan débuta ensuite.

Evee tenta une première percée dans l’institut. Le leurre marcha puisque presque tous les X-Men lui foncèrent dessus pendant que Charlie, Tristan, Pulse et Andrill filèrent en douce derrière l’institut en direction de l’impératrice S’hiar. Une fois arrivée sur les lieux Emma les attendait ainsi que le garde du corps qui protégeait l’impératrice et Pulse trahis la Confrérie. Donc un 3 contre 3 fut donc créé. Alors Andrill appela Kyana, Gene et Alexiel en renfort. Alexiel qui venait d’ailleurs de mettre au sol sans trop de difficulté, Nel Doran.

Ainsi, Andrill prit Emma comme nouvelle cible, Tristan pris Pulse et Charlie le gorille de l’impératrice. Malheureusement pour eux Tristan perdit ces pouvoirs et Andrill était trop faible pour combattre Emma puisqu’il avait été affaibli lors du combat contre Phoenix. Mais au dernier moment pendant que tout le monde était occupé à se battre, Tristan sortit un pistolet et tua après 3 coups de balle l’Impératrice. Au même moment, Kyana, Gene et Alexiel arrivèrent et prirent le relais.

Mais un énorme tremblement de terre fit s’écroule une bonne partit de l’institut et même le toit ce coupa en deux. Le Celte, Pulse et le Gorille passèrent à l’étage inférieur. Tandis que Kyana, Alexiel, Andrill, Charlie, Gene et Emma réussir à s’accrocher. Mais la féline anticipa toute contre-attaque d’Emma et lui enfila une solide droite qui eut pour effet de la faire tomber sans connaissance. Mais le pire restait à venir. Ils n’avaient quand même pas osé?

Le toit de l’institut était maintenant dégagé, mais une énorme masse noire vint recouvrir le ciel. Mais Andrill figea en voyant un énorme anneau vert s’illuminer. Les Skrulls les avaient trahis, et ils s’apprêtaient à détruire la planète. Les salopards...

Malheureusement pour eux, la seule à pouvoir les sortit cette merde était toujours en train de ce battre à l’extérieur. Avoir su, Blink les aurait accompagnés. Mais il restait encore une solution, de dernier recours, mais extrêmement dangereuse. Boosté son pouvoir de téléportation… c'est-à-dire, boosté un pouvoir non physique.

Boost…Mimic…Téléportation…

Tout le corps d’Andrill fût pris d’énorme convulsion. Il posa une dernière fois les yeux au ciel et la lumière était devenu tellement forte quelle aveuglait tout le monde cette lumière continuait à grossir. Andrill ne pouvait plus distinguée personne, son corps souffrait le martyr il perdait toutes ces forces. Comme si un monstre le grugeait de l’intérieur. Il savait simplement que Kyana, Alexiel, Gene et Charlie étaient devant lui, mais ignorait totalement que Emma se trouvait derrière lui inconsciente comme suite au coup de Kyana. Au pied du Marcheur un Halo de lumière mauve apparaisse et grandi à une vitesse folle, comme si une bombe avait explosé. Mais il était trop tard. Les Skrulls avaient déjà tiré. Le Marcheur n’eut que le temps de voir le jet de lumière se rapprocher et le sol qui se désintégrait à ces pieds avant de perdre connaissance. Ensuite… plus rien.

*Suis-je mort?*

Terra 616 : New York, Manoir de la Confrérie, 28 Mars 2009, 23h46

Un énorme mal de tête réveilla en sursaut le Marcheur. Tous ces membres le faisaient atrocement souffrir. Il essaya de ce levé, mais même son bras refusait de lui réponde. Où était-il?

*Pourquoi la planète est toujours là? C’est impossible, les Skrulls ont tout détruit, je n’ai quand même pas rêvé à ça*

Le Marcheur essaya de lever les yeux aux ciels, il ne voyait rien c’était la nuit dehors. Pourtant, l’endroit lui était familier et il savait qu’il n’était plus à l’institut. Mais un vieux bâtiment presque entièrement détruit gisait devant lui. Puis Andrill reconnut le bâtiment, c’était le Manoir de la Confrérie à l’état de ruine.

Y a quelqu’un qui peut m’expliquer ce qui se passe ici?

Il tourna la tête et il aperçut Kyana, Gene, Charlie, Alexiel qui l’entouraient. Ils avaient l’air assez bien, quoique fatigué et il conservait sur eux les traces de leurs combats, mais aucun n’était dans l’état d’Andrill.

Où sont passés les Skrulls?
gene a écrit:
La mission avait plutôt bien débuté et tout se déroulait comme le chef de la confrérie l'avait prévu. Rapidement Gene et son coéquipier, Jurgen, se séparèrent du groupe et se rapprochèrent de l'Institut Xavier dans le but de repérer la cible. Ils tombèrent alors sur un jeune élève X-Men que Gene neutralisa rapidement en se servant d'une grenade fumigène et de ses techniques de combat rapproché. Une fois cet adversaire hors de course, David et Jurgen repérèrent l'Impératrice Shiar et communiquèrent l'information a Andrill le chef d'attaque de la Confrérie. La suite se déroula comme prévu jusqu'au moment ou le groupe tactique de la Confrérie reçus l'ordre de venir en renfort a l'intérieur du bâtiment suite a la défection de Pulse. Gene n'attendis pas son allié et se hâta d'entrer dans l'Institut, se frayant un passage parmi les autres combattants. Lorsqu'il arriva dans la salle, la Vipère Glaciale entendis trois détonations retentir, Tristan venait d'abattre la cible avec son pistolet semi-automatique. Mais la bataille n'était pas finie pour autant ! Dead Cell se jeta alors dans la bataille en tentant de projeter différents objets sur les cibles ennemies présentes et en faisant feu de son USP dans l'espoir de blesser un mutant ennemi.

C'est alors qu'il y eu une violente secousse qui ébranla les fondations de l'Institut, Gene chancela et failli perdre l'équilibre. Le bâtiment commença a s'écrouler ! Le toit se divisa en deux. David sentis alors une décharge d'adrénaline lui monter droit au cerveau. Ressentant les mêmes sensations que sur le champ de bataille, son réflexe fut de s'agripper lorsque le sol se déroba sous ses pieds. C'est alors qu'il entendis trois personnes tomber et notamment il entendis les cris de Tristan qui chuta a l'étage inférieur.


- TRISTAN !

Hurla Gene qui même si il ne l'appréciait pas beaucoup, tenait quand même un minimum a son rival. David se hissa et remonta sur l'étage et vit alors qu'il y avait Kyana, Andrill, Alexiel, Firestarter et une mutante des X-Men qui venait d'être assommée par Kyana. Il y eu un grondement sourd et une énorme masse noir d'acier qui recouvris le toit de l'Institut. David quelques peu surpris recula et murmura.

-Qu-est ce que c'est que... Nom de...

Un énorme anneau vert s'illumina. David se servis de ses pouvoirs pour prédire rapidement les intentions hostiles des maîtres de ce... cette chose volante. Il pointa son USP droit vers la cuirasse, même si il savait pertinemment que son arme bien qu'ayant une puissance de feu respectable était incapable de faire quoi que ce soit a cette masse de métal. David dans la force du désespoir vida son chargeur de toutes les balles qu'il disposait. C'est alors qu'une puissante lumière aveugla Gene qui mis son bras gauche devant son visage pour ne pas perdre l'usage de ses yeux. La fin était là, ses dernières pensées allaient a Wanda qu'il ne reverrait plus jamais. Sentant une chaleur venant du ciel se rapprocher dangereusement, David poussa un ultime cri et tout devint blanc.

--------------------------

La première chose qui perturba Gene était ce silence si particulier qui régnait en maître. Était-ce ça la Mort ? L'amante que David défiait a chacune occasion disponible ? Avait-elle enfin remporté son duel contre Dead-Cell ? Était-elle enfin parvenu a lui délivrer son baiser glacial ? Timidement, comme le premier jour de vie, David ouvris les yeux et ne voyait que du noir ce qui contrastait a la vive lumière qu'il avait vue il y a déjà quelques secondes seulement. Le temps que ses yeux s'habituent, il revoyait a nouveau. C'était le manoir de la Confrérie ou il était venu afin d'être brifé sur sa mission. Celui-ci était en ruines. Que s'était-il passé ?

David se sentait encore en vie, mais extrêmement épuisé, il regarda autour de lui et vit alors ses compagnons mutants. Charlie, Kyana, Alexiel et Andrill qui était au sol. Ce fut pourtant lui qui pris la parole en premier demandant ce qui s'était passé et surtout ou étaient passés les Skrulls. Cold Viper toujours armé rechargea son arme et s'approcha d'Andrill l'air déterminé. Il pris la parole d'une voix froide en braquant son arme sur le mutant au sol.


- Je n'en sais rien ! Que s'est-il passé Andrill ? Ce n'était absolument pas prévu dans le plan ! C'est tout ! En tout cas vos petits amis là, vos "Skrulls" me semblent être guère fiables !

Il plia son bras et se décida de rengainer son arme dans son holster. Après tout ceci aurait pu tout aussi bien arriver a Gene et ce n'était pas de la faute d'Andrill. David s'était un peu emporté et se calma en commençant a griller une cigarette. Les mains tremblantes sur son briquet montraient bien un niveau de stress élevé et l'adrénaline n'était pas encore redescendue chez Gene. Il laissa un silence s'installer pendant qu'il tira deux ou trois fois sur sa clope avant de reprendre d'un ton plus posé.


- On dirait bien qu'on est revenus au Quartier Général, enfin si on peut appeler ces ruines notre Quartier Général... Néanmoins, je sens quelque chose de différent. Pas vous ?

Demanda t-il a ses coéquipiers de la Confrérie.
Tiger a écrit:
    Terra 719

    La féline n'avait pas tenue en place de la journée, Elle connaissait le plan d'Andrill par cœur, elle était d'accord avec ça évidemment, mais ça ne l'empêchait en rien d'être nerveuse. Car oui la blonde l'était au plus haut point, lancer l'assaut sur la demeure de ses ancien amis, de ses anciens collègues, certains qu'elle voyait toujours comme tel. Il y avait de quoi être déstabilisé, mais les X men étaient aveugles; ils protégeaient cette impératrice extra terrestre qui en plus de ça avait failli tuer Archangel par le passé, pour la sauver d'autre extra terrestre? mais qu'il règle leur affaire entre eux, seulement a cause de leur bêtise, aujourd'hui nous étions tous concernés.
    De part leur inconscience et leur volonté a aider tout le monde, ceux qui ne le mérite pas, ceux qui mériteraient de mourir, ceux qui ne sont pas de notre planète, c'est la notre qu'ils avaient mis en danger, et aujourd'hui c'est a nous de réparer les dégâts. Si on m'avait dit avant aujourd'hui que c'est la confrérie des mutants qui un jour sauverai le monde en combattant les X men, je n'y aurait pas cru et pourtant.
    Les choses étaient bien clair, les Skull avaient décidé d'anéantir la planète entière pour détruire l'impératrice. Ils ne plaisantaient pas et avaient les moyen pour mettre leur menaces a exécution, même si la confrérie et les X men se réunissait cela ne les empêcherait pas, de plus les X men était bien trop bornés pour ça. Aussi ce soir elle devrait y aller, elle ouvrirait la route pour amener les confréristes a l'institut Xavier et s'il le fallait elle combattrez ses anciens amis.

    Les choses étaient inévitable, le soir venu, au manoir, Andrill pénétra la bâtisse tandis qu'elle attendait avec les autres dans la camionnette pour n'être vu de personne. Tout du moins ce fut le cas jusqu'à ce que les négociations échouent, le Shield sembla se mêler de l'affaire, les X men refusé de leur laisser l'impératrice. Le combat eut donc lieu, c'était une grand pagaille générale, on les avait trahis, Pulse,il avait été séparé mais une fois le combat fini elle aurait quelques mots à lui dire en tête a tête à celui la. La féline n'avait pas aimé l'ordre qu'Andrill lui avait donné par télépathie, s'occuper de Tornade... La seule qui semblait ne pas l'avoir trahis malgré qu'elle l'ai délaissé, saurait elle la combattre, arriverait elle a lui faire face et a engager le combat... Quand les deux jeunes femmes furent face a face, Ororo sembla choqué et déçue à la fois. Elle ne semblait pas avoir plus envie de se battre contre la féline qu'elle même, elle restèrent un moment a se faire face a échanger des mots pour dissuader l'autre et empêcher un combat, mais impossible d'être d'accord, elle commencèrent alors a se battre mais une arrivée de combattants dans leur secteur les "obligea" a leur soulagement a se séparer, chacune alla s'occuper d'un autre mutant.
    A un autre endroit du manoir certains semblaient éprouver des difficulté assommant la première personne se trouvant sur son chemin la blonde fila devant l'appelle de son "chef" arrivé près de celui ci, il semblait faible, les siens n'était plus en position de force, le combat avait du l'épuiser, Tristan avait trouvé le moyen de perdre ses pouvoirs. Bon sang a quoi lui servait ses armes si il ne savait pas s'en servir, se laisser toucher par pulse quelle idée vraiment. heureusement il était loin d'être dépourvu de ressource, ancien militaire il savait se battre avec ou sans ses pouvoirs et il visait comme un tireur d'élite. notre mission était accompli l'impératrice était morte. j'allais rejoindre le petit groupe, il fallait préparer la sortie.

    Mais le sol se mis a trembler, l'institut était comme en train de se déchirait en deux, le sol s'échappait sous leur pieds et le toit s'effondrait. la féline bondit en arrière gardant son équilibre comme elle le pu mais ne parvint pas assez rapidement pour attraper Tristan qui venait de tomber, espèreront qu'il n'ai pas trop de mal. Elle poussa légèrement Alexiel sentant une faiblesse dans le sol proche de la ou la jeune femme se trouver, ce n'est pas un effondrement qui allait la perturber, d'ailleurs une autre qui semblait avoir réussi a s'accrocher Emma, la féline n'attendis pas une seconde que celle ci comprenne ce qu'il se passe ou ne la voit, elle arriva a sa gauche et lui assena un violent coup de poing qui eu pour effet de sonner la X men, avec surement un joli bleu quand elle se réveillerait...
    Pas perturbée donc, ok retirons ce que nous venons d'annoncer, la féline le fut quand une ombre leur parvint, au dessus de l'institut quelque chose une présence. Il ne lui fallu pas longtemps pour comprendre, un vaisseau Skull? qu'est ce qu'il....? mais une lumière verte l'aveugla totalement alors qu'elle fixait le vaisseaux. Le bâtiment se remit a trembler,une voix au loin cria son nom. La féline essaya de retrouver la vue pour l'apercevoir. la lumière était de plus en plus forte et elle ne le voyait presque pas. Warren, elle apercevait ses grandes ailes au fond du couloir, elle esquissa un léger sourire, attendant qu'il la rejoigne pour sortir de la mais elle fut soudainement aspirer, une sensation qu'elle avait déjà ressenti une fois. Lorsque blink l'avait téléporter.

    - Warren......



    Terra 616

    Cette lumière... elle n'y voyait plus rien. avant d'être aspiré c'est comme s'il y avait eu un choc. Elle rouvrit les yeux doucement, secouée par le voyage. Qui avait fait ça? regardant autour d'elle elle aperçu les personne qui était proche a ses coté Andrill au sol, blink n'était pas la c'était donc Andril. c'était lui qui les avait téléporté. La féline ne prêta pas attention au autres personne elle n'en cherchait qu'une... warren, ou était il? Elle ne vit que le ciel, vide, pas de vaisseau skull rien a l'horizon, on devrai les voir, il n'avait pas pu être si rapide a disparaitre. Ils se trouvaient tous devant la confrérie ou plutôt ce qui en restait... des ruines...

    - ce n'est pas normal...

    les ruines n'était pas fumante, en quelque heure qu'il avait quitter les lieux si l'endroit avait été détruit, il y aurait du monde.. Il y aurait des feux... des grava poussiéreux. un amas de poussière qui rendrait l'air insupportable mais rien...

    - Ils ont disparut.

    Dit elle simplement a l'adresse d'anrill, trop perturber pour se soucier de l'état de celui ci pour le moment elle pensait a une chose. le bâtiment, s'était écroulé. Warren, warren était la bas, elle était sur que le bâtiment n'avait pas tenue le coup, elle l'avait sentit avant de disparaitre dans le portail qu'Andrill avait créé. Elle avait une atroce sensation de malaise, un pressentiment qu'elle voulait ignorait au plus profond d'elle même, quelque chose qui vous prend aux tripes.

    - Quelque chose ne va pas... quelque chose ne va pas

    la féline tourner en rond l'air inquiète, complètement perturbée. Surement ce 6ème sens qu'on les animaux qui savent quand une catastrophe se prépare qui savent quand quelque chose ne tourne pas rond? Et warren était encore la bas, si les skulls... Elle devait y retourner, elle devait aller le rejoindre être sur qu'il aille bien.

    - Ramène moi... je dois y retourner. Warren est la bas, je dois y aller...

    l'expression tourner comme un fauve en cage ne fut jamais si bien illustrer que par la blonde a la crinière défaite qui semblait dans un état de tension extrême.
FireStarter a écrit:
Ce soir là la brune avait u rôle précis et elle comptait bien s’y tenir pour que tout ce passe au mieux. Même si elle n’était pas d’accord avec une partie du plan qui consistait à tuer l’otage en cas de nécessité absolue et s’était résignée à le faire mais seulement en dernier recours. On désir de changer le visage de la confrérie était toujours aussi grand. Elle était donc dans un petit appartement minable et sale perdu dans le Bronx en compagnie d’un sénateur de New York. L’homme n’avait pas été malmené, et elle faisait en sorte qu’il soit en pleine forme lorsqu’il sortirait d’ici. Elle l’avait ligoté sur une chaise en prenant soins de protéger ses poignés pour que la corde ne laisse pas de traces. L’homme n’en menait pas large et c’était normal dans une situation pareille.
Hélas tout ne marcha pas comme elle l’espérait, une certaine Luaine ce pointa dans l’appartement et tenta de libérer le sénateur. La femme bien décidée à régler cela rapidement en tentant de supprimer Charlie sans lui laisser le temps de parlementer histoire d’éviter une effusion de sang. Un combat s’engagea rapidement, et la jeune femme n’eut pas de peine à prendre le dessus sur son adversaire. Hélas, dans le feu de l’action de sénateur reçu un coup qui lui fut fatale.
La mort ne la choquait pas, elle côtoyait ce genre de scènes depuis son enfance, mais loin d’être sans cœur elle ne pouvait pas s'empécher de penser à la famille du sénateur qui dans cette histoire était innocente et venait de perdre un être aimé. Sur le champ elle rangea ses affaires, remettant son épée dans son fourreau et pris soins d’effacer ses trace en brulant tout ce qu’elle avait touché y compris le corps de Luain.
Selon le plan elle devait attendre Andrill qui devait la chercher ce qu’il fit quelque minutes après la mort du sénateur. Elle arriva donc à l’institut pour la seconde partie du plan. Elle devait pénétrer dans l’institut avec Tristan, Pulse et Andrill pour rejoindre l’impératrice S’hiar. Hélas ils furent trahis par l’un des leurs Pulse et durent ce battre contre Une télépathe répondant au nom d’Emma, Pulse et le garde du corps de l’impératrice. 3 contre 3 cela n’allait pas être facile.
La jeune femme hérita du garde du corps qui lui donna du fils à retordre mais à force de ruse et d’attaques rapides. Tout ce déroula très vite pas la suite. Un tremblement de terre, un toit qui disparait, un vaisseau alien et la terre qui allait être détruite. Ils ne pouvaient rien faire contre cela et tout à coup quelque chose d’étrange arriva, une sensation inconnue et la lumière disparue.

Andrill était à terre épuisé sans me poser plus de questions je me penchais près de lui pour voir ce qu’il avait.

Andrill ne bougez pas.
Laissez-moi vous examiner avant de vous lever.
Ditez-moi ce que vous ressentez…


Elle ne savait pas si son état était du à un coup ou à la fatigue mais elle préféra parer à toute éventualité.

Gene, Kyana vous avez du sucre ou quelque chose à manger sur vous ?

Gene demandait ce qui ce passait et Charlie aussi cependant sa préoccupation principale du moment n’était pas son environnement mais plutôt l’état de santé des personnes présentes. Ils paraissaient tous sain et sauf, pas de trop grosses blessures, rien qu’elle ne pourrait pas soigner.
Cependant Kyana semblait nerveuse pour une raison qu’elle ne comprenait pas. Sentant qu’elle devait faire en sorte que la situation ne dégénère pas elle décida de prendre les rênes de la situation.

Kyana, calme toi pour le moment on ne peut pas ce jeter dans tous les sens.
Nous devons d’abord sortir d’ici sans ce faire tuer.
Gene, et toi dites moi si vous allez bien.
Avez-vous des blessures ou des douleurs quelconques.
Gene, peux-tu regarder si on aurait un véhicule en état de marche à portée.
Kyana, est-ce que tu peux m’aider à transporter Andrill en cas de besoin.
Andrill, savez-vous ce qui c’est passé.
J’ai vu un cercle violet autour de vous.
C’était quoi.

En attendant la réponse de ses cohéquipiers, Charlie observait les lieux autour d'elle. Il s'agissait de manoire qui aurait dû être détruit suite à l'attaque qui était survenue. Elle ne comprenait cependant pas ce qui c'était passé et ne cherchait pas à spéculer. Les conclusions auxquelles elle arriverait ne pourraient être que fausses.
Une jeune femme blonde était toujours terre non loin d'eux. Elle n'avait pas fais attention à sa présence et quand elle reconnu Emma frost elle ce releva et alla la voir. La jeune femme était assommée, et cela dureriat un bon moment. L'espace d'un instant elle songea à abréger les souffrance d'Emma ou plutôt en finir avec elle.

On fait quoi pour elle?



[EDIT KYANA: ma belle luaine est une femme, on est deja a l'exterieur, le manoir est devant nous c une ruine. Et emma est au sol derriere nous aussi Wink]

[Edit Charlie: désolé je ne savais pas et comme je suis limitée niveau mouvement de pages j'ai un peu de mal à chercher les infos je vais corriger. 1 minute pour charger la page, j'ai l'impression d'être à l'âge de pierre lol]
Alexiel Kowalsky a écrit:
PARTIE I

« Agissez comme s'il était impossible d'échouer. »
W. Churchill

_______________________________________________________________

TERRA 719
Jeudi 22 janvier 2009, Université de New-York, bâtiment des sciences, 18h58


Alexiel était plongée dans ses recherches et expériences. Depuis qu’elle était entré dans la confrérie même si elle s’était beaucoup entrainé avec le Celte elle n’avait pas pour autant abandonnée ses projets originels. Ses recherches avaient fait un bond énorme grâce à son pouvoir. Mais pour l’instant elle travaillait sur un nouveau projet dont elle concevait les plans. Un projet ambitieux mais réalisable. Et puis surtout plus qu’utile pour son futur en tant que confrériste.

Ses mains pianotaient à une vitesse folle sur son clavier, le bruit des touches était ponctué par celui des clicks de sa souris. Demain. Demain beaucoup de chose se passeront. Sa première mission vraiment importante. Sauver le monde, celui dans lequel elle vivait. Calcul simple. Plus de planète, plus d’Alexiel. Tout ça à cause d’une bande d’imbécile qui veut jouer les super-héro super-gentil et super-crétin pour l’occasion.

Demain elle serait encore de ce monde. Elle était là à faire comme si de rien n’était car ils n’échoueraient pas. Elle passa une bonne partie de la nuit dans son labo finissant finalement ses plans. Elle regarda une dernière fois son labo impeccablement rangé. Puis ferma la porte. « Dr. A. Kowalsky » le concierge avait apposé l’inscription, le matin même où le doyen reçut un coup de fil pour lui signaler qu’Alexiel avait bel et bien sa thèse. Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres. Elle rentra ensuite chez elle où un sommeil agité l’attendait.



Vendredi 23 janvier 2009

A l’Aube elle se leva, se prépara calmement. Passant en revue toutes ses affaires, préparant ce dont elle aurait besoin pour l’assaut. Vérifiant plusieurs fois tout, en particulier les armes. Une fois qu’elle avait coché toutes les cases de sa liste, elle prit ses affaires et enfourcha la moto que le Celte lui avait offerte. Direction la confrérie.
Elle gara sa moto à coté de celle du Celte dans l’allé du Manoir, puis attendit le départ craignant que l’attente la tue avant même être parti. Elle savait ce qu’elle avait à faire.

Andrill se présenta devant la grille de l’institut. Pendant ce temps, Alexiel ne resta pas inactif. Elle sortit un objet de forme rectangulaire pas plus long que dix centimètres, et le posa sur le tableau de bord. Alexiel appuya sur le rectangle noir qui s’allongea de 3 cm à chaque extrémité. Deux branches furent expulsées de deux coins de l’appareil puis se redressèrent de façon parallèle. Un écran apparu et des touches s’éclairèrent. Deux fenêtre s’ouvrirent avec l’autre partit du groupe qui s’occupait des otages à prendre en vérifiant bien qu’Andrill Elhonna recevait les images pour la directrice.

Elle commença ensuite à tapoter dessus, piratant l’institut Xavier. Elle fit diversion en envoyant des virus de son crue pour occuper le système de sécurité virtuelle. Dans le même temps, elle transféra leur base de données et commença à déverrouiller le système de sécurité paramilitaire hi-Tech dont disposait l’institut. Pas mal. Vraiment pas mal. Valait vraiment mieux le désactiver, à moins vouloir être accueillit et ralentit par toute sorte d’armes.

Le marcheur donna le signal pour l’attaque, ça voulait dire que la blondasse de l’institut campait sur ses positions. C’était bien. Quand on avait raison. Or elle avait tort. On ne sacrifie pas sa propre planète pour une extra-terrestre même pas reconnu officiellement ambassadrice de quoi que ce soit. Elle sortit de la camionnette, son masque sur le visage, puis se dirigea vers l’enceinte du mur de l’institut, repoussant des branches pour enfin trouver un boitier métallique. Elle utilisa ses pouvoirs et l’ouvrit comme s’il n’avait jamais était fermé. Elle acheva de désactiver entièrement le système de sécurité. Autrement le système de défense posséder un autre circuit indépendant qui s’activait automatiquement quand il ne recevait plus de signale du centrale. Malin, voir intelligent de mettre la sécurité sur deux niveaux. Mais comme son oncle lui avait déjà dit « Les systèmes de sécurité ne sont là que pour gagner du temps en ralentissant l’ennemi, car il finit toujours par arriver peu importe le degré de sécurité engagé».

Ce qui laissait à présent que les mutants pour défendre l’institut. C’était déjà ça de gagner. Alexiel utilisa son bâton télescopique et passa de l’autre coté du mur en manquant de se fouler la cheville. Direction la salle des machines. Tout comme elle, chacun avait ses ordres et quelque chose de précis à faire. Elle sortit une cigarette et l’alluma, puis d’une pichenette l’envoya en direction des buissons. Au dernier moment, elle coupa l’oxygène autour de la cigarette avant de le remettre avec de l’hydrogène en plus. La cigarette s’enflamma d’un coup prenant la forme d’une boule de feu de quasiment 1 mètre. Les buissons prirent feu au passage de la cigarette. Spitfire répéta l’opération plusieurs fois. Tout était bon pour occuper l’ennemi. Elle entra dans le bâtiment, prenant couloir sur couloir pour atteindre son but.

-Stop, tu n’iras pas plus loin.

Un blondinet se tenait face à elle. Elle n’irait pas plus loin ? Il ne lui restait qu’un couloir à traverser. Mais qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ici ? Il n’avait pas autre chose à faire, comme, au hasard, faire ses devoirs ?

-Te met pas à travers mon che…

D’un coup elle se sentait lourde. Elle regarda le mutant.

-Je suis Nel Doran, je contrôle la gravité. Donc je peux te rendre aussi lourde ou légère que je le souhaite…

Alexiel n’écoutait déjà plus ce que ce Doran pouvait bien avoir à dire d’autre. A partir du moment où il avait révélé en quoi consistait son pouvoir elle ne l’écouta plus que d’une oreille, cherchant un moyen de s’en débarrasser. Elle le regarda il semblait avoir du mal à la maintenir, fronçant les sourcilles en la fixant. Lentement, elle referma sa main sur la cross de son Desert Eagle, puis se concentra. Elle banda les muscles de son bras. Elle respira lentement puis d’un coup dégaina en grognant. Pour alléger le poids de son bras et de son arme, elle pivota entrainant l’arme et son bras dans son sillage. Une fois le chien du canon relevé vers son adversaire, elle tira dans sa direction sans prendre la peine de vraiment viser.

La balle du Desert Eagle tomba à à peine un pas de Doran. Comme prévu il s’était concentré sur la balle pour l’alourdit un maximum et la faire tomber au sol. Pendant ce temps sa prise sur Alexiel c’était libéré. Elle ne perdit pas de temps et fonça sur lui avant d’abattre d’un revers la cross de son arme sur la mâchoire du jeune-homme. A défaut de faire ses devoirs, il dormirait.

Les ordres changèrent entre temps, tout le monde était appelé en renfort, l’ordre était prioritaire. Pulse. Depuis le début elle ne pouvait pas le saquer, là maintenant elle avait une bonne raison au moins.
Elle fit volte-face et se pris un coup de poing. Un homme se tenait devant elle et sortit de longue griffes en métal ou du moins ce qui y ressemblait.

-Toi, je vais t’écharper avec mes griffes de métal. Je suis Wolverin le seul et l’unique arme ultime.

Alexiel arqua un sourcille derrière son masque, tout en prenant ses distances. Elle pencha légèrement la tête de coté.

-Du métal ? Ca ? C’est pas du métal pauvre crétin.

-Si c’est du métal, j’te dis ! Tout comme mon squelette recouvert de métal. Grrr je suis Wolverin, crains moi et fuit avant que je te transforme en confettis.

-Ce n’est pas du métal, tout comme ton squelette. Alors arrête de raconter des conneries ! Le métal c’est pas comme ça ! Aux dernières nouvelles y a pas de calcium dans le métal !

L’homme mis la main sur sa taille en se déhanchant, et agita son autre main libre avec des griffes. Il ressemblait à certain travestie qu’on pouvait croiser dans New-York.

-Ecoute moi sale garce si je dis que c’est du métal, c’est du métal alors me casse pas les bonbons et ramène toi que j’te démolisse.

-Bring it on, B**** !

Le soi disant homme aux griffes de métal l’attaqua, ils échangèrent quelques coups, dont un qui envoya Alexiel glisser sur le sol du couloir. Elle en profita pour sortir sa paire de coup de poing américain. Une fois enfilait, elle fonça droit su l’homme et modifia la forme de ses coups de poings américain pour des griffes semblable visuellement à celle de l’homme. Griffes contre griffes, Alexiel l’emporta en faisant voler une parti des griffes de son adversaire. Elle coinça ses griffes avec celles restante de l’homme.

-Tu vois, ça, c’est du métal, aujourd’hui tu auras au moins appris un truc d’utile avant d’aller dormir.

Sur ce, elle manipula les électrons à l’entoure qu’elle redirigea vers l’homme qui fut électrocuté, parcourut par des arcs électriques, il s’effondra en convulsant. Alexiel recula pour ne pas être malencontreusement électrocuté à son tour. L’homme changea alors de forme pour prendre celle d’une gamine qui ne devait pas avoir plus de la quinzaine. Une polymorphe, ça expliquait pas mal de choses d’un coup. Les X-men recrutaient vraiment au berceau.

Elle sentit une ombre sur elle, elle se retourna et vit une armoire à glace au regard plus que menaçant. Son corps se recouvra de métal. Elle ne perdit pas de temps à déguerpit en direction d’où elle était attendu. Elle se sentit happer par derrière. L’homme de métal la balança derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
The Narrator
~ Maître du Jeux ~
~ Maître  du  Jeux ~
avatar

MessageSujet: Re: Les nouveau pionier [rescapé de terra 719]   Mer 18 Aoû - 14:14

Alexiel Kowalsky a écrit:

PARTIE II


« Je n’ai que du sang, de la peine, de la sueur et des larmes à offrir »
W. Churchill

http://www.youtube.com/watch?v=VdNvDbX-BGQ

____________________________________________________________

-Tu n’iras nulle part. Surtout pas après ce que tu as fait aux nôtres. Ce n’était que des enfants que tu as tué.

-Tué ? Ca tombe bien, parce que je les ai pas tués, donc tu peux me laisser passer maintenant.

-Menteuse.

Ok, elle était face à un crétin qui ne comprenait rien à ce qu’elle disait. Il n’avait même pas vérifié l’état des deux morveux. Elle se releva, sortit son bâton, seulement cette fois elle activa le plasma. Rien ne servait d’y aller en douceur avec ce crétin d’acier.

Son arme ne sembla pas faire grande effet à la statue de fer, se contentant d’étincelles et d’une éraflure qui ne sembla pas lui faire plaisir. D’un mouvement il envoya valdinguer son arme qui s’éteignit sans la source d’énergie qu’Alexiel fournissait par l’intermédiaire de son pouvoir.

Il la saisit fermement par le cou et la jeta violemment au sol. Le choc lui coupa le souffle. Au vu de la situation, elle se dit que ce n’était pas le moment de jouer les fines bouches. L’électricité ne servirait qu’a l’électrocutée elle-même, et le feu n’aurai également aucun effet sur le monstre de fer. Il s’approcha d’elle d’un pas lourd. Il était hermétique à tout ses propos pour l’arrêter. Elle n’avait plus tellement le choix.

Allongée, elle donna un coup de pied dans le genou de son adversaire. Sa jambe fut littéralement brisée en deux à l’endroit de l’impact, donnant deux morceaux distinct. L’un du pied au genou tomba sur le sol dans un bruit métallique, le reste resta accroché à l’homme. Il regarda sa jambe amputé et hurla qu’on la lui redonne. Il arma son poing pour frapper Alexiel en se laissant tomber sur elle. Au dernier moment elle attrapa le bras de l’homme, puis roula sur le coté en l’emportant. Elle se releva avec le bras de l’homme dans sa main. Elle le jeta plus loin avec un certain dégout.

L’homme criait qu’on lui redonne son bras et sa jambe en rampant pour récupérer son bras. Elle reprit son souffle et ses esprit. Alexiel n’avait pas le temps de le regarder faire. Cela faisait un moment qu’elle devait rejoindre le reste du groupe, elle avait déjà perdu suffisamment de temps comme ça. A l’autre bout de l’institut, le moyen le plus simple pour rejoindre les autres était la ligne droite. Elle récupéra son bâton qu’elle rangea et sortit un boitier noir qu’elle jeta devant elle. Le boitier se déplia et pris la forme d’une planche. Spitfire sauta dessus achevant de l’activé avec ses pouvoirs. Elle s’éleva un peu dans les airs, recula puis fonça dans le mur face à elle. Au dernier moment il s’éclata, laissant Alexiel passer à travers un nuage de poussière blanche. Elle réitéra l’opération jusqu’à enfin rejoindre tout le monde.

C’était un vrai foutoir, tout le monde se battait à tout va. Le corps de l’extra-terrestre jonchait le sol. Au moins les Skrulls ne seraient plus un problème pensa-t-elle. Elle rangea son overboard et se joignit à la bataille pour l’achever plus rapidement.

Elle sortit son Beretta et tira à vu sur ce qu’elle identifia comme étant Pulse. Le sol trembla, son coup rata le traitre. Le toit s’effondra et la pièce se sépara en deux. Elle s’accrocha à la porte pour ne pas tomber à l’étage inférieur. Alexiel se releva tant bien que mal. Elle aperçut le celte à l’étage d’en-dessous et voulu l’aider. Kyana la repoussa contre le mur, le sol s’effondra à l’endroit où elle était quelques secondes plus tôt. Tout s’assombrit. Le vaisseau Skrulls. Une lumière éclatante l’aveugla. Elle détourna la tête. Non. Ils avaient tué l’impératrice. Ils avaient tenu parole. Pourtant la planète allé être détruite. Une série d’insulte lui vint en tête. Plaquée contre le mur, elle glissa en y restant adossée, comme si par le seul fait de sa volonté elle pourrait se cacher du rayon destructeur.

Un peu plus loin, face à eux, elle vit l’ombre de deux longues ailes se profiler. Alors Alexiel ferma les yeux et fit quelque chose qu’elle n’avait pas fait depuis un long moment. Elle se signa en faisant une petite prière pour sa vie, puis pris dans sa main les deux petites médailles à l’effigie de deux saints patrons ainsi que les plaques d’identités de Luc et les porta à sa bouche. Elle n’était pas d’une grande croyance, mais là elle était prête à croire à n’importe quoi pour s’en sortir. Une lumière violette les entoura aussitôt avant qu’elle sente un choc et un silence.

Allongée sur le dos, elle ouvra un œil, puis le second. Le ciel. Le ciel s’offrait à elle. Il faisait nuit et elle sentait l’air frais effleurer sa peau. Elle resta étendue un moment. Etait-elle encore en vie ? Les douleurs dû aux coups reçut durant ses combats confirma qu’elle était belle et bien en vie. Elle enleva son masque et se redressa. Le psychotique semblait mal en point demandant ce qu’il s’était passé, le gène sortit son arme la pointant sur le leader puis la rangea avant d’allumer une cigarette en tremblant. Firestarter, s’occupa de l’état de santé du leader qui semblait encore plus pommé que d’habitude. Ce qui inquiéta et finit de réveiller Alexiel fut le comportement de Tiger. Elle l’observa attentivement.

Les animaux avaient quelques choses en plus de leur instinct développé, un sixième sens les prévenant de danger ou changement éminent sans signes précurseur. Les études sur le sujet était encore vague mais suffisamment développé pour qu’Alexiel prennent au sérieux le stress anormal de Kyana qui était une mutante de type « animal ».

Elle savait déjà comment ils s’en étaient sortit. Grâce à la téléportassions. Pas compliqué à comprendre. Par contre pour comprendre l’état du manoir, là c’était autre choses. Les travaux pour le rénover devaient commencer la semaine suivante. Il était dans un état de ruine avancé qui laisser penser le temps comme étant la coupable et non autre chose. Sa moto n’était plus là également. Elle sortit aussi tôt son micro ordinateur. Aucune connexion internet dans un premier temps. Elle appuya sur une touche et une tige sortit de l’engin. Elle capta un signale. Elle voulait savoir qu’elle était la situation. Avec ce qui venait de se passer il devait bien y avoir quelque chose dans les « breaking news »… Rien. Un mutant qui avait engendré pas mal de dégâts dans la ville avait été arrêté par « l’initiative » ?

«28 mars 2009 – 23h46 » ! Qu’est-ce que ça voulait dire ?! Ils étaient partit mener l’assaut le 23 janvier vers 16h00. Pourtant, la page internet afficher cette date et heure. Elle vérifia ailleurs. La même date.

Conclusion ils avaient fait un voyage dans l’espace et le temps. Andrill Elhonna, dans la précipitation n’avait certainement pu prendre en compte la loi de la relativité d’Einstein, soit le continuum espace temps. Ils venaient d’être propulsés dans le futur par rapport à leur point de départ. Elle jeta un coup d’œil aux archives des informations pendant que tout le monde lançait des questions en l’air en attendant que le saint esprit leur envoie un message divin pour tout leur expliquer.

En voulant remonter jusqu’au 23 janvier. Elle s’arrêta devant certains titres comme « Fin de la Civil War, le registration act l’emporte » « Tony Stark le leader de l’initiative » ?! « Le leader de la rébellion, Andrill Elhonna, achevé par Iron Man »… Tiger aussi était signalé comme étant morte. Pourtant ils étaient tout les deux là. Ils étaient vivants. Son cerveau analysait toutes ces données. Le raisonnement qu’elle en tirait ne lui plaisait en rien.

Ils avaient tout les cinq survécu. Et certainement, uniquement eux cinq. Pour ce résultat, Andrill Elhonna les avait téléportés avec les pouvoir de Blink. Dans un autre monde, une dimension différente de la leur, de la même façon que Blink venait d’une autre dimension.

Elle resta silencieuse un moment, assimilant l’idée et les extensions qu’elle pouvait bien avoir. D’après ce qu’elle savait, les skrulls n’étaient pas des êtres très… « Compatissant et des plus civilisé ». Les chances qu’ils aient rayé de la carte uniquement l’institut et non la planète étaient quasi-nul.

Dans tout les cas ceux qui étaient resté dans l’institut devaient être mort. Le celte était mort. Et Warren qu’elle avait pris pour un ange salvateur dans la confusion, devait l’être également. Ils étaient tous mort. Ses travaux, ses projets, tout tombait à l’eau. Ils étaient dans une autre dimension. Là où régnait une politique contre laquelle ils se battaient déjà.

Elle rangea son ordinateur et se leva, faisant dos au reste de l’équipe. Son premier réflexe avait été vouloir secouer Andrill Elhonna comme un prunier pour non pas des explications, mais pour… pour quoi ? Qu’il les téléporte à nouveau sur leur planète ? A quoi bon, elle… elle n’existait plus. Autant regarder la vérité en face et arrêter de se faire de faux espoirs. Ce n’était ni un rêve ni une blague.

Alexiel réfléchissait à leur position actuel, à ce qu’elle devait faire. Compter sur Andrill dans l’état actuel des choses n’était pas possible. Et Kyana… Elle jeta un coup d’œil à la féline qui faisait les cents pas et laissa son jugement en suspend. Ce qui laissait le gène, Firestarter et elle-même pour prendre les décisions, car il était évident que se séparer était à totalement exclure pour le moment. Que ça plaise ou non ils devraient rester tous groupé.

-On fait quoi pour elle?

Alexiel se tourna vers Charlie et la rejoignit. Au passage, elle chercha une barre énergétique, équivalent d’un repas complet, et la lança au marcheur. Elle en avait toujours sur elle pour compenser au cas où son pouvoir lui prenait trop d’énergie d’un coup.

Emma Frost était étendu sur le sol. Elle avait du être prise avec eux dans le champ de téléportassions. Elle avait eut de la chance si on pouvait dire. Spitfire hésita. Après tout c’était sa faute tout ça. A cause d’elle les Skrulls avaient détruit leur planète.

-Rien. Pour l’instant on a des problèmes bien plus graves à gérer. Personne ne bouge d’ici.

Pour une fois, Alexiel faisait un effort pour chercher ses mots. Comment annoncer qu’ils avaient atterrit non seulement dans un autre monde totalement différent du leur et qu’en plus leur planète devait être à l’état de poussière à l’heure actuelle ? Et le tout sans provoquer de crise d’hystérie.
le celte a écrit:
Terra 719:

Le bruit des coups répété, cette odeur qui vous prend au nez, cette énergie qui se dégage de cette porte au fond du couloir et quand vous la poussez pour y entré, vous y trouvé une vaste pièce peu éclairé avec des tatami en guise de sol, l'odeur et l'humidité y sont encore plus forte et l'on peut voir rapidement la source de cela.
Dans la pénombre de la pièce, deux hommes s'affrontaient plus ou moins sérieusement, enchaînant les coups, les bottes, les prises, les mouvements. Les deux hommes étaient torses nu et couverts de sueur. Leurs poing étaient recouverts par des gants de boxe et un casque de protection évitait toutes blessure idiote, ce n'était ici qu'un entraînement. Le Celte et la Vipère l'avait débuté voilà quelques heures auparavant, afin de se préparé à l'intervention militaire du lendemain. Une mission pour la confrérie à laquelle ils étaient affectés tous les deux. Depuis qu'un groupe de représentant avait été « marchandé » avec des extra-terrestre, tous le manoir était en branle-bas de combat et on affectais des missions à tous et à n'importe qui. Même sa petite protégée, Alexiel, avait été « réquisitionné », Tristan ne la pensait pas prête, botté le cul par surprise à une bande de dégénéré anti-mutants c'est une chose, mais devoir affronter le gratin des combattants mutants, c'était autre chose, et il n'allait même pas pouvoir la protégé. A cette nouvelle pensée, il activa sans le vouloir son pouvoir alors qu'il allait donner un coup de poing, un trou apparut dans son coude et une petite flamme propulsa l'avant bras plus rapidement que prévu brisant les défenses de son adversaire et le frappant violemment au sternum. Gene s'envola pour quelques mètres en arrières sous une exclamations étouffés et se releva en se plaignant qu'ils avaient dit pas de pouvoirs. Tristan s'excusa et mit fin à l'entrainement. De toutes façons il était tard et il fallait que leur corps se repose. Le jeune mutant français alla alors prendre une douche.
Peu de temps après, il se retrouva sur le toit du manoir, observant calmement le ciel et les étoiles. Si son corps avait besoin de repos, son esprit lui devait demeuré vif et parfaitement éveillé. Du temps ou il fut militaire, il n'avait jamais réussi à trouver le sommeil la veille d'une mission, préférant toujours revoir encore et encore son plan en tête. Là ce soir, d'autres choses venaient égayé son esprit sombre. Il repensait à la jeune scientifique. Elle l'avait amusé et intéressé par sa manière désinvolte de voir les choses, les prenant avec une distance et une raideur toute particulière. Le jour, ou plutôt le lendemain de leur première rencontre, il avait confié entre ses doigts agiles un desert eagle qu'il avait modifié lui-même, mais devant son aisance à manier l'arme, il avait consenti à le lui offrir.

Quelques semaines plus tard, elle rejoint officiellement les rangs de la confrérie et pour célébrer cela, il lui avait offert un autre pistolet, un berreta, sorti d'usine, cela allait être à elle d'apporter les modification, les améliorations nécessaire pour en faire une arme encore plus redoutable. Il l'entraina pendant quelques semaines encore avant qu'elle ne réclame l'opportunité de se venger d'un groupe de radicaux anti mutant grâce à qui ils s'étaient rencontrés. Là encore pour l'occasion, ils volèrent ensemble sa moto afin de la rendre plus indépendante et facilitant le fait qu'ainsi le Celte pouvait plus aisément surveillé ses arrières.

Dans le ciel nocturne, des lumières plus colorés que les étoiles habituelles étaient réunis en cercle, confirmant le fait qu'un vaisseau extra terrestre était toujours présent, c'était à cause d'eux qu'ils avaient cette mission. Une impératrice à tuer avant que eux ne soit pris d'envie d'exploser la planète. Et selon le plan, c'était à lui de ne pas se planter. Toute l'équipe, le fondement de leur opération avait été préparé afin d'aboutir à cette seule et unique occasion pour lui de tuer l'impératrice. Il respira profondément, ce n'était pas le poids de son importance qui allait le dérangé, les responsabilités comme celle ci il en avait eu l'habitude. Combien de fois il avait dû diriger ses troupes pour aller combattre des rebelles, sauver d'autres prisonnier ou arrêter les bandits du désert... Finalement le ciel commença doucement à se peindre de couleurs plus chaudes annonçant le renouvellement du cycle de la journée. Il quitta son perchoirs et alla se préparé. T-shirt noir moulant, gilet tactique pourvu de plusieurs poches pour les chargeurs les grenades et tout autre équipement, un pantalon de toile style baggy et des rangers. Il plaça ses deux armes dans son dos, sous son t-shirt, enfila sa paire de lunettes de soleil et sorti du manoir. Il attendit dehors celle qui allait l'accompagner dans la première partie de la mission. Une fille assez spéciale au pouvoir assez terrifiant. Elle arriva avec une mallette à la main et lorsqu'elle eut enfourché sa moto derrière lui et qu'elle ai passé une main autour de sa taille, il démarra en direction de la grosse pomme. Ils passèrent sans encombres le défilement incessant du flot de véhicule qui traversait continuelle la ville jusqu'à arriver au pont de Brooklyn. Ils s'arrêtèrent au milieu et laissèrent la moto sur le trottoir, plus que cinq minutes à attendre, pour savoir cela, Tristan avait surveiller durant ces dernier jours le trafic et les horaires du bus scolaire afin d'être sur de connaître son parcours. Et comme d'habitude, celui là se rapprocha, à l'heure prévue. A ce niveau de son parcours, ce véhicule était bourré d'enfants et d'adolescents. Des proies facile en somme. Ce fut Tristan qui se mit sur son chemin, au milieu de la route. Le chauffeur pila violemment et s'arrêta à quelques mètres de lui. Le chauffeur visiblement énervé, se leva de son siège et ouvrit la porte, Evee s'infiltra et le repoussa, lorsqu'il la rejoignit, elle lui demanda s'il avait besoin de lui vivant, il lui répondit alors:


-J'ai juste besoin que le moteur tourne.

Il ouvrit ensuite le capot et re-sortit. Laissant ainsi à Evee le loisir de faire ce qu'elle voulait de son jouet. Tristan ouvrit grand le capot et enleva chaussures et chaussette avant de monter directement sur le moteur. Celui ci était chaud bouillant, un vrai plaisir pour lui. Il ferma les yeux et se délecta de cette source de chaleur. Son apparence se transforma alors quelque peu, des cheminées et des trous apparurent le long de ses bras et sur son visage. Mais il fut tiré de sa rêverie par le concert des klaxons. Il regarda alors autour de lui. Le pont était bloqué des deux côtés et les chauffeurs les plus proche l'injuriait déjà. Il eut alors un terrible sourire, un sourire démoniaque. Il leva ses deux bras vers eux, paume ouverte. Deux boules de feu jaillirent et frappèrent les premières voiture qui explosèrent et volèrent en l'air sous le souffle de l'explosion. En moins de deux secondes la panique s'installa. Craignant de voir le même événement que lorsque Magnéto avait utilisé ce pont pour rejoindre Alcatraz, les plus rapides à réagir firent demi tour mais la plupart des automobilistes abandonnèrent leurs voitures pour fuir à pied, avec raison.

En jouant de ses boules de feu, le Celte créa une vraie muraille de taule et de ferraille de chaque côté dans un rayon de dix mètres. En quelque minutes, la police intervint, Tristan avait gardé quelque voitures près de lui en réserve et lorsque les flics furent déployé, il envoya une boule de feu sous l'une d'elle, faisant exploser le réservoir, la voiture s'éleva dans les aires et il l'envoya voler d'un autre jet de flammes. Le projectile ainsi enflammé alla s'écraser sur la masse de policier et il renouvela l'opération des deux côtés, il y'avait de violentes explosions lorsque les voitures de fonctions explosèrent et on pouvait déjà voir plusieurs cadavres de policier éparpillés sur le pont.
Puis les renforts arrivèrent. En la personne de Malicia, X-girl actif venant essayer de réglé ce conflit. Ce fut à Evee qu'elle eut à faire. Tristan devait juste les surveillés et agir au cas ou il la voyait enlever ses gants. Le combat se passa loin de lui. Puis on les téléporta. Début de la seconde partie du plan...
ceter a écrit:
Malicia ainsi éloigné de l'institut ne représentait plus un danger. Evee fut téléporté près de la porte principal alors que Tristan rejoignit sa nouvelle équipe derrière le bâtiment, accompagné par Andrill, Charlie et Pulse, ils pénétrèrent dans la bâtisse, guidé par Pulse qui avait effectué un repérage des lieux. Selon le plan, Charlie allait lui servir de carburant, et lui allait amplifier son feu pour tout faire péter, en gros... Mais tout plan à son accroc quand trop de personnes sont impliqués, et ils découvrirent trop tard un traître dans leur rang. Pulse se retourna contre eux et coupa les pouvoirs du Celte. Celui s'énerva, il détestait les trahisons, ce fut le combat entre ces deux personnages qui commençât en premier, Andrill, malgré son état, s'attaqua à la directrice de l'institut, Emma Frost. Charlie elle, était à couteau tiré avec l'un des deux extra terrestre responsables de tous ce fourbi. Comment Pulse aurait il put prévoir que toute sa bonne volonté allait l'empêché de se prendre une dérouillé? Ce fut un vrai massacre, Tristan le roua de coup, le pauvre inexpérimenté ne pouvait que subir ses assauts. A un moment, il fut acculé contre un mur, le visage boursoufflé, le nez en sang, Tristan s'approcha lentement, les poings serré de lui.

-Ce qui est pratique avec ta traitrise...
Il lui prit la gorge dans sa main gauche et le souleva de terre avant de continuer:

-C'est cette fenêtre que tu m'as offerte.
Pulse ne compris pas, mais de sa main libre, Tristan chercha l'une de ses armes dans son dos, prête à tirer, il dirigea son bras vers sa cible et tira trois coups, tête, coeur, poumons droit. Trois blessures mortelle, et l'impératrice ne se releva pas. Une nouvelle détonation eu lieu et Tristan se retrouva couvert de sang. Il tourna la tête et vit que celui qu'il tenait de sa poigne de fer venait de recevoir un pruneau dans le crâne. En tournant encore la tête, il vit un berretta bien connu tenu par Alexiel, au moins elle avait l'air indemne. Il pensait que c'était finit lorsqu'un tremblement fit s'effondrer le toit au dessus d'eux, s'écrasant sur le sol, le traversant, il attira Tristan dans sa chute. Il entendit juste Gene crier son nom avant de se cogner sur le sol.
Ce fut l'intense lumière aveuglante qui le réveilla, une lumière qui irradiait tout autour de lui comme un champs d'émeraude, il se releva et leva la tête vers cette lumière, ou était tous les autres? Il n'y avait plus aucun bruit autour de lui, comme si le temps lui même s'était figé. Il sentait la chaleur de l'énergie se déversé sur lui mais il n'avait pas peur. Il voyait ce signe, la lumière au bout du tunnel, et au bout...

Lisa...

Mais la encore tout ne se déroula pas comme prévu. Tristan se réveilla en sursaut, regardant autour de lui. Il était dans une pièce éclairé uniquement par ce qui pouvait s'apparenter a des diodes dans le sol. Par pur réflexes il se releva et se précipita droit devant lui avec les bras tendu pour toucher un mur ou un obstacle. Rapidement il fit le tour de la pièce, pas de porte, pas de rainures ni même de nervures, les murs étaient lisses et froids. Puis une voix résonna en écho dans la pièce, un simple bonjour mais qui fit un peu paniqué Tristan dont le choc n'était pas encore passé

-Qui êtes vous? Répondit-il. Les Skrull? Pourquoi je suis là?

Il n'y eut pas de réponse, Tristan les appela, en réclama, il hurla, mais il n'entendait que l'écho de sa propre voix brisé. Puis au bout d'un moment, lorsqu'il fut calmé, on lui répondit enfin:


-Vous nous connaissez sous le nom de Krees. Nous vous avons sauvé au moment ou le rayon à frapper la terre.

-Quoi? Y'a t'il d'autre survivants?

-Non, nous avons utilisé la puissance maximal de notre technologie pour vous sauvez vous, ou du moins vous récupérez.

Tristan en déduisit que la terre était détruite, c'était fini, ils avaient perdu. Il s'adossa contre le mur, étrangement cela ne lui faisait pas plus d'effet que l'utilisation des mots employé par ces extra terrestre dont seul la voix lui parvenait.


-Que voulez vous dire?

-Nous vous avons gardé en vie terriens, après votre récupération, nous vous avons étudiez, et décidé de faire de vous notre parfait cobaye.
-Quoi? Cobaye? Etudié? Les mots s'emmêlait dans la bouche et dans l'esprit de Tristan, il garda donc le silence pendant un moment puis reprit.

-Pourquoi m'avez vous choisit? Il avait bien d'autres questions mais avait choisit un certains ordre.

-Parce que plus rien ne vous attachais à cette planète, vous avez déjà tous perdu, ce qui fait de vous quelqu'un de stable, si cela n'avait pas été le cas, nous vous aurions tué, cela n'aurais rien changé pour vous puisque de toutes façons vous étiez condamné.

La encore il attendit quelque minutes silencieusement pour encaisser cette réponse. Oui il avait déjà tout perdu, oui plus rien ne le retenait spécialement sur la terre, c'est pour cela que sa destruction ne le touchait pas vraiment. Et cette inhumanité, ce détachement lui avait permit de survivre? Lorsqu'il fut prêt à poser sa nouvelle question, il demanda:

-De quelle expérience suis-je le cobaye?

-D'une nouvelle technologie, nous avons repéré sur nos écrans la téléportation d'un petit groupe peu avant l'explosion de la planète, cette téléportation n'a pas eu d'arrivé dans ce monde.

-Quoi? Vous voulez dire que ceux qui se sont téléporté sont en vie? Dans un autre monde?

-En effet.

Là c'était du délire total, ces derniers jours n'avait été que du délire pur, devait il se réveiller? Etait il tomber sur la tête? Il tenta de prendre du recul dans cette situation et de mettre de l'ordre dans son esprit.

-Que me proposez vous?

Une lumière jaillit du sol en son milieu, un réceptacle s'éleva alors dans la pièce, un objet aux reflets argentés était posé dessus. Tristan s'en rapprocha e fit le tour de l'objet pour l'étudier sans y toucher, c'était un bracelet à l'aspect d'argent, la particularité étant qu'il ne possédait aucun défaut, sa surface était si lisse qu'une goutte d'eau se répandrait de manière égale sur toute sa surface, avant qu'il n'ai put poser de question, la voix lui parla:

-Passez ce bracelet à ce poignet, il va vous permettre de voyager de monde en monde, il a une commande vocal qui va vous permettre de rejoindre soit au hasard de nouveaux monde, soit de vous rendre dans un monde connu. Mais il y a un risque à l'utilisation aléatoire, si la combinaison n'aboutit sur aucun monde, vous mourrez.

-C'est rassurant... Et si je refusais?

-Nous vous rendriez le destin qui aurait dû être le votre.

En clair, ils le tuerais, et s'il y avait bien une chose à laquelle était décidé Tristan, c'était mourir le plus tard possible pour mérité sa place près de Lisa. Tristan accepta et passa ce qiu ressemblait à un bijoux autour de son poignet, on lui passa alors une série de commande vocal, lui expliquant les fonctionnalité de l'appareil. Ce dont ce petit objet était capable le sidérait, il était capable de rester en contact avec les kree, un champ de force pouvait le protégé, bref il ne lui manquait plus qu'à savoir faire le café. On lui expliqua aussi que ce qui allait lui fournir du carburant était son propre pouvoir. Il fut invité à essayer pour son premier départ, il se concentra et voulut faire jaillir une flamme de sa main. Mais il sentit une aspiration de son énergie et l'objet pris des teintures dorés, puis une forte lumière l'aveugla et l'engloba.

Tristan effectua son premier voyage...


Terra 616

Des cris, de la hardiesse, de la musique. Tout cela mélangé dans le Madison Square Garden pour un concert de rock, et en plus Tristan aimait bien ce groupe! Il avait donc la chance d'avoir une accréditation pour pouvoir prendre le groupe en photo, il pouvait se déplacer partout, dans la fosse qui séparait les fan de la scène, d'un point de vue aérien dans la structure métallique du bâtiment, depuis les coulisses... Tristan s'éclatait et en profitait pour prendre des photos du publique. Connaissant les chansons joué par coeur, il s'imaginait les jouant sur sa propre guitare et répétait a voix basse les paroles. Il sourit en voyant un adolescent soulevé par la foule et le prit en photo, peut être aurait il la chance de figuré dans le magazine musical pour qui il bossait ce soir. Il repéra aussi une jeune femme contre la rambarde de sécurité hurlant au groupe des paroles incompréhensible, mais cela devait concernés quelques propositions alléchante vu qu'elle souleva son t-shirt pour montré deux arguments en sa faveur, et hop photo! Non Tristan n'est pas un pervers mais il sait ce qui fait vendre. La soirée était bien avancé et il faisait très chaud, la voix de la foule reprenait en coeur celle des deux chanteurs et Tristan s'empressa de passez par les coulisse pour avoir une vue du groupe, ou du dos du groupe plus précisément, et du publique chantant. Il y parvint rapidement et eu tous juste le temps d'une photo avant qu'ils ne s'arrêtent puis il fila vers un autre point de vue. Cette course dura encore plus d'une heure avant que le concert ne se termine, mais le boulot de Tristan ne s'arrêta pas la. Quelques minutes plus tard, le temps laissé au groupe pour prendre une douche et être présentable, chose dont il profita aussi, ils se retrouvèrent dans leur loge pour une interview banale sur le concert, la tournée, le prochain album...
Cette rencontre se termina dans les rires, les anecdotes, la boisson, puis face à l'heure avancé, il fut décidé que chacun rentre chez soi, Tristan eut juste l'occasion de prendre une photo de lui et de tout le groupe, de quoi rendre jaloux ses potes. Puis il quitta le groupe avec la promesse de revenir la prochaine fois.

Une fois dans sa voiture a reprendre les paroles des chansons du concert, Tristan profita de la fraicheur de la nuit, capote replié dans son coffre, il roula tranquillement à travers la ville en essayant déjà d'imaginer le résultat de son travail. Il fit quelques détours pour éviter les rues sombre et passa à côté d'un mur cachant un parc. Il remarqua alors une étrange lueur violette, il hésita quelques instant puis se rangea sur le côté et sorti de la voiture, appareil photo en main. Il sauta par dessus le mur et alla se cacher derrière les arbres. Il vit un drôle de spectacle, un groupe de personne au nombre incertain se retrouvait sur la pelouse. Ils avaient l'air assez désorienté, le jeune photographe les mitrailla de son appareil sans utiliser de flash et les observa un long moment. Mais il se rendit compte que son appareil n'avait plus de batterie. Il resta alors un long moment à les observé, imaginant toutes sorte de scénario possible, il n'entendait pas ce qu'ils disaient. Il était juste quasiment sur que c'était des mutants, raison de plus pour déguerpir, il n'était pas en odeur de sainteté en ce moment, alors il préféra s'en aller pour étudier ses photos plus tard. En plus il avait pas mal de boulot encore et l'étrange sensation qu'il les reverrais...
Andrill Elhonna a écrit:
Dominez votre peur, et je vous promets que vous serez plus fort que la mort

Alexandre Le Grand


Avant que tu ne parles, on doit pouvoir lire sur ton visage ce que tu vas dire.

Marc Aurèle

______________________________________________________________________________


6 milliards d’humaine ou mutant mort du même coup. Combien de survivants? 5 ou non plutôt 6. Enfin 1 seul survivant dans les faits qui en a rescapé 5 avec lui. Bon il était surtout drôle de constater que seul un vaisseau extraterrestre avec pu causer ça, mais encore une fois, ont faisait prolonger la vie du Marcheur. Encore une fois il vivrait. La mort avait peur de lui faut-il croire. Mais bon… une planète détruite, une planète remplie de faible et d’imbécile avait disparu. Pourquoi être si triste? Andrill avait réussi sa mission. Anéantir la race humaine, du moins, dans un univers. Dans ces 6 milliards de morts que 3 l’attristait. Blink, une mutante remplie de potentiel, malgré le fait quelle le portait pas dans son estime, le Marcheur avait vu en elle, une guerrière vive d’esprit et remplie de potentiel… qu’elle gâchis… 2ième mort qui l’avait peut-être un peu attristé était celle de Tristan. Un peu limité d’esprit parfois, mais il était fiable et le Marcheur savait qu’il pouvait compter sur lui. La dernière victime était Rachel Summers. Qu’il s’était amusé à la prendre comme rivale. Rachel et Emma dans ce monde pouvaient se vanter d’avoir une certaine admiration de leurs ennemis communs. Bien qu’elle possède une idéologie complètement différente à la sienne. Andrill admirait les adversaires qu’il jugeait dignes d’être considérés comme ces *rivaux*. Car cette classe d’adversaire, permettait après chaque combat contre eux, de le rendre encore meilleur. Mais bon, c’était fini. La seule rivale à avoir survécu était Emma, mais dans ce monde, elle n’était plus rien et la tuer alors qu’elle ne pouvait se défendre aurait été déloyal et il n’aurait jamais pu se pardonner cet acte de mauvais foie. Il savait pertinemment bien que plus tard elle redeviendrait une menace… enfaîte, il espérait qu’elle le redeviendrait. Comme ça il la combattrait de nouveau.


Pourquoi verser une larme? C’est une victoire. Les humains et les X-Mens sont éliminés et la confrérie a survécu. Et comme à chaque fois qu’Andrill gagnait, Le Marcheur changeait d’endroit et il se trouvait ainsi de nouveaux ennemis, de nouvelles cibles. Mais habituellement il voyageait… seul. Kyana, Alexiel, Charlie, Gene et Emma avaient survécu.
Pourquoi pas? Ça fera changement pour une fois. Mais changer de monde c’était une première. Enfin pas tout a fait. Le Marcheur avait déjà fait des voyages inter-monde, mais plus à titre touristique et informatif qu’autre chose. Mais la il savait qu’il devrait vivre dans ce monde et pour ça il devait, à nouveau fait c’est marque. Enfin, tout dépendant de sa situation dans ce monde. Il ignorait même s’il existait un Andrill dans ce monde. Enfin, nous verrons bien. C’était un nouveau départ pour le Marcheur, une nouvelle naissance qui commençait à présent.

______________________________________________________________________________

Arrête de bouger et ferme les yeux!

Pourquoi?

Fait le pour moi. Aller ferme les yeux

Mon souffle semblait me manquer juste à l’idée de faire confiance à quelqu’un. Une situation de panique commençait déjà à m’envahir. Oui je me souviens encore… mais lentement mes paupières baissèrent

Calme-toi, calme-toi et donne-moi tes mains.

C’est… c’est froid. Tu vas bien?

Oublie ça… je voudrais te demander quelque chose. Je voudrais savoir…

Tu… tu trembles-tu es sûr que tu vas bien?

… je voudrais savoir, qui tu es, je voudrais savoir ce que tu es réellement.

Que veux-tu dire?

Que tu n’es pas celui que tu montres à tous, mais en toi, il semble avoir une partit qui ta été volé et qui par ton esprit essai de faire fuir tous ceux qui pourraient le découvrir… Pourquoi?

La…lâche moi… tu ne vas pas bien.

Mes mains la lâchèrent et mes yeux ouvrir tout grand. Elle avait été trop loin et pour l’instant elle était dans un état lamentable. Oui je me souviens encore.

Elle trébucha sur le dos ne s’attendant pas à un tel geste. Elle était tout en sueur. Je voulu me rapprocher, mais j’étais figé, je ne comprenais, plus ce qui ce passait. Que m’avait-elle fait… que s’était-elle fait?

And…Andrill. Ce ne sont pas tes pouvoirs ni même ton esprit qui te diront qui tu es. Mais tes actes… Ta haine continuera à t’aveugler et c’est pour ça que tu vis encore… tu n’as encore jamais vraiment vécu… un jour peut-être tu comprendras. Car ton combat n’aura jamais de fin. Retrouve… retrouve ta jeunesse.

Puis elle fut prise d’une deuxième convulsion plus violente… et son corps se raidit et elle mourut. De nouveau, mon monde bascula. Alyssonna, venait de mourir d’une attaque cardiaque. Oui je me souviens encore…

Marcheur solitaire, Marcheur des ténèbres

________________________________________________________________________

Tout le monde était maintenant debout. Le Marcheur aurait bien voulu ce lever, mais son corps refusait de bouger. Il avait dépassé le stade de simple crampe. Il avait boosté un pouvoir non physique. Ce qui anatomiquement parlant lui était impossible. Mais quand tu fais face à la mort. Tu peux dépasser les limites mêmes du possible. Par contre, il devrait vivre avec les conséquences. Mais sa plus grande peur était au niveau de ses pouvoirs. Les avaient-ils perdus… était-il devenu l’un d’eux? Dur savoir pour le moment. Plus aucun muscle, autre le cerveau, ne répondait. Malgré les questions qu’ils avaient posées par pur automatiste il se doutait très bien de ce qui se passait. Il avait déjà fait ce genre de voyage. Mais les humains et même la plupart des mutants ignoraient l’existant de monde semblable que l’on distinguait à l’aide de chiffre. Maintenant, Terra 719, venait de sombrer dans l’oublie. La question était à présent de savoir, où était-il? Mais surtout, dans ce monde, qu’était-il devenu. Était-il dangereux pour eux de se montrer ou non? Pour l'instant, il fallait filer en douce avant qu’on les repère. Surtout que la première impression était loin d’être bonne. Le fait que la confrérie soit en ruine n’était pas un très bon signe. Restait à savoir qui était derrière ça. Les X-Mens, le S.H.I.E.L.D. ou les antimutants ou un autre groupe. Ici il fallait s’attendre à tout. Andrill regarda autour de lui et en regardant Alexiel il comprit qu’elle avait tout pigé. Et d’ailleurs, la gamine, grâce à son micro-ordinateur, avait l’air d’en savoir beaucoup. Mais le véritable problème était Kyana. Le Marcheur était le seul à savoir pourquoi elle était comme ça. Lui aussi il l’avait vu. Lui aussi avait vu cet homme ailé… Warren. Il ne pouvait pas se tromper, car il l’avait vu auparavant dans l’esprit de la féline. Mais la réalité c’est que comme les autres, il était mort. Normalement Andrill aurait tout dit sans problème, mais vu son état, il suffisait que la féline s’emporte et c’était fini de lui. Il était joueur, pas suicidaire.

Mais Gene fut le premier à adresser la parole après Andrill. Dans les faits, Le Marcheur ne connaissait pas grand-chose sur ce type, la seule chose qu’il savait c’est que le Celte l’avait engagé et qu’il était un mercenaire. Pour cette raison, Andrill avait décidé de le laisser lui prouver sa valeur à le faisant participer au combat. Mais outre cela il ne connaissait rien en lui et il n’avait pas jugé bon de le sonder. Enfin, il savait maintenant qu’il pouvait lui faire confiance, contrairement à Pulse.

Je n'en sais rien ! Que s'est-il passé Andrill ? Ce n'était absolument pas prévu dans le plan ! C'est tout ! En tout cas vos petits amis là, vos "Skrulls" me semblent être guère fiables !

À ce sujet, il avait raison. Mais ce n’est pas de sa faute si les X-Mens avaient pactisé avec les Shi’ars et de toute façon il avait 2 choix. Soit, rester là à rien faire ou agir. Donc il était obligé de faire confiance aux Skrulls. Mais maintenant il savait à quoi s’en tenir. Dans son monde, les X-Mens avaient causé la fin du monde. Plutôt ironique comme sort..

On dirait bien qu'on est revenus au Quartier Général, enfin si on peut appeler ces ruines notre Quartier Général... Néanmoins, je sens quelque chose de différent. Pas vous ?

Le Marcheur espérait qu’il n’apporte pas sa réflexion plus loin, afin le temps qu’il soit capable de ce remettre sur les pieds. Se faire déchiqueter au beau milieu de la nuit dans un autre monde ne le faisait pas vraiment saliver d’envie.

Trop tard la féline avait déjà réagi. Elle s’était mis en mode *Panique*. De plus, elle était encore sur le coup de l’adrénaline du combat. Était-ce vraiment une bonne idée de la sauver?

Ce n'est pas normal... Ils ont disparut. Quelque chose ne va pas... quelque chose ne va pas. Ramène moi... je dois y retourner. Warren est la bas, je dois y aller...


Bon, c’était encore pire qu’il ne le pensait. Non seulement, elle était en état de panique, mais elle était perdu dans son monde et ignorait le monde réel. Même si terra 719 était encore là. Il était impossible pour le Marcheur d’y retourner, surtout vu son état et s’il devait le refaire, ces chances de survit saurait quasi nul. La dernière fois il faisait face à la mort. Mais dans une situation sans danger, son corps ne pourra reproduire le geste.

Mais avant qu’il puisse répondre quelque chose, Charlie fit comme toute bonne infirmière qui voit un patient en train de se réveiller après un long coma, elle le bombarda de question…

Andrill ne bougez pas.
Laissez-moi vous examiner avant de vous lever.
Ditez-moi ce que vous ressentez…
Gene, Kyana vous avez du sucre ou quelque chose à manger sur vous ?
Kyana, calme toi pour le moment on ne peut pas ce jeter dans tous les sens.
Nous devons d’abord sortir d’ici sans ce faire tuer.
Gene, et toi dites moi si vous allez bien.
Avez-vous des blessures ou des douleurs quelconques.
Gene, peux-tu regarder si on aurait un véhicule en état de marche à portée.
Kyana, est-ce que tu peux m’aider à transporter Andrill en cas de besoin.
Andrill, savez-vous ce qui c’est passé.
J’ai vu un cercle violet autour de vous.
C’était quoi.


*Et puis quoi encore, qu’est-ce que j’ai mangé au petit déjeuner un coup partit*

C’était à se demander si c'est Kyana ou Charlie qui était le plus grand danger pour lui. Il lui arrive de respirer? Ou du moins laisser c’est patient le faire? Pour une deuxième tentative Andrill essaya de placer un mot, mais miss je-parle-plus-vite-que-mon-ombre repris la parole :

On fait quoi pour elle?

*Elle? *

Le Marcheur tourna la tête légèrement et il faillit s’étouffer en voyant une 6ième survivante. Emma Frost, la responsable de toute cette merde. Mais aussi une très bonne rivale. Ce qui lui donna le privilège de mériter le respect du Marcheur.

-Rien. Pour l’instant on a des problèmes bien plus graves à gérer. Personne ne bouge d’ici.

La gamine avait répondu exactement ce qu’il souhaitait entendre, enfin au sujet d’Emma. Pour ce qui est de leurs positions au contraire il fallait foutre le camp au plus vite.

Ne lui faites rien, je ne tolérais pas qu’on frappe quelqu’un déjà au sol et de toute façon pour le moment, elle est loin d’être dangereuse. Avant tout, il faut se trouver un abri avant de se faire repéré. Ensuite je vous expliquerais ce qui sait passer.

Le Marcheur marqua une pause et reprit une dernière phrase pour Kyana.

Calme toi, je te promets que tu va revoir Warren, mais il a certaine chose que tu va devoir comprendre, notamment qu’il met impossible pour l’instant d’utiliser aucun pouvoir. J’ai de la difficulté à me lever sur 2 pieds alors, imagine.

Ensuite Andrill fît signe à Gene et Charlie de l’aider à ce lever, puis il reprit la parole.

Il nous faut un véhicule, regardé si vous ne trouviez pas une camionnette dans le coin. Pour l’endroit, je sais déjà où l’on pourrait aller.

Puis pendant que les autres cherchaient un véhicule adapté à la situation, le Marcheur s’approcha d’Alexiel et lui dit en chuchotant.

Allez, dit moi ce que tu as découvert, ont est peut-être les 2 seuls ici à savoir la vérité.


gene a écrit:
Rapidement après la prise de parole de David, il y eu plusieurs réactions. Tout d'abord la dénommée Kyana montrait une certaine nervosité si Gene se fiait a ses dons d'empathie qui lui permettaient de capter les émotions d'autrui. Par ailleurs elle adoptait un comportement quelques peu étrange, un peu comme bête tournant en rond dans sa cage. Gene savait que certains animaux "sentaient" des choses comme les séismes, les tsunamis bien avant qu'il arrivent. D'autres personnes pensaient également que les chats étaient capable de voir les esprits de personnes décédées. Cette croyance remontait a l'époque des Pharaons pendant l'Egypte antique si David avait bonne mémoire. En tout cas, il était persuadé qu'elle sentait que quelque chose n'allait pas. Ce fut autour d'une femme que David connaissait peu mais qui répondait au nom de code de Firestarter qui pris la parole. Demandant si Gene n'avait pas du sucre ou quelque chose a manger sur lui, ce a quoi il répondit non de la tête. La femme mutante conseilla a Kyana de se calmer et demanda a Cold Viper si il n'était pas blessé.

- R.A.S pour moi. Juste un peu de poussière et quelques égratignures.

Répondit-il tout en dépoussiérant son épaule gauche d'un revers de la main droite. Puis Charlie lui ordonna de trouver un moyen de transport afin de partir. C'est alors qu'elle mentionna la présence d'une autre mutante. Avant de partir, Gene vit le corps d'une femme a terre et il la reconnaissait. Il s'agissait d'Emma Frost, une X-Men. C'est tout ce que David savait sur elle... Le mutant pensait que beaucoup trop de sang avait coulé aujourd'hui pour qu'on en rajoute une couche. Qui plus est elle était a terre et inconsciente. Alexiel jeta une barre de céréales au Marcheur. Ce dernier répondit qu'il ne fallait pas profiter qu'Emma était neutralisée pour l'achever. Puis Andrill fit signe a Cold Viper de l'aider a se relever, ce qu'il fit sans hésiter. Le chef de la Confrérie déclara qu'il fallait trouver au plus vite un véhicule pour quitter le secteur au plus vite.

Dead Cell se sépara du groupe sans un mot et choisis sa propre direction. Un peu plus éloigné, il réfléchissait tout en fumant une cigarette. Ou était-ils ? En tout cas il espérait qu'il n'était rien arrivé a Wanda. Pour l'instant, il fallait trouver un véhicule de type camionnette. Mais David avait déjà sa petite idée sur le lieu ou trouver le moyen de transport.


- Ben mon vieux, va pas falloir faire le difficile sur ce coup là.

Grogna t-il a voix basse des fois qu'il serait suivi. Il continua de marcher jusqu'à un petit portail menant sur la route. Gene posa sa main sur la poignée et enclencha le mécanisme sans parvenir a ouvrir le portail.

- Grr fermé.

Le mutant s'agenouilla devant la serrure et se concentra, se servant de la psychokinésie afin de déverrouiller le portail ce qu'il fit environ une minute plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
The Narrator
~ Maître du Jeux ~
~ Maître  du  Jeux ~
avatar

MessageSujet: Re: Les nouveau pionier [rescapé de terra 719]   Mer 18 Aoû - 14:16

Tiger a écrit:

    Kyana était a bout de nerf, le voyage avait été étrange et avait quelque peu déboussolé ses sens, elle n'avait été téléporté qu'une fois avant ça, sur le vaisseau des skull. Ces sales ordures de skull, ils paieront..; ils les avaient trahis, tout ce qu'ils avaient fait n'avaient servis a rien du tout. Tout ça pour quoi? pour une querelle familiale, le pouvoir? un trône?
    Des flash lui revenait sans cesse a l'esprit. Leur rencontre avec ces pourriture aliens, le plan, le combat, warren... Tout, ils avaient tout prévu, enfin non pas que pulse ne les trahissent en effet. peu importe, le combat se serait bien passé. Bon sang tristan avait réussi a tuer l'impératrice, ils avaient respecté leur partie du pacte!!!!!!!!!!!! créature sans parole, sans honneur, ils ne méritaient pas de vivre et a leur prochaine rencontre, elle se ferait un plaisir de remédier a ça.
    Tiger ne tenait pas en place, elle n'y arrivait pas, sans doute la téléportation aussi puissante et lointaine demanderai quelque minute pour qu'elle retrouve ses sens fonctionnel a 100 %. En attendant elle faisait les cent pas, elle sentait bien que ça n'allait pas, l'air n'avait pas la même odeur, la confrérie n'existait plus, même l'environnement ici autour, non ce n'était pas leur confrérie, ou était il? Son instinct lui perturbé ou non ne cesser de lui tordre les tripes. Ou était l'institut? ou andrill les avait il téléportait? dans quel pays, non new york elle reconnaitrait cette ville n'importe ou et puis les immeuble était toujours la et bien visible eux. une réplique peut être....
    Elle perdit pied ordonnant littéralement a andrill de la ramener, warren, elle devait le retrouver, l'aider, elle devait être près de lui.
    Bon sang mais a quoi bon? Elle ne se souciait pas de son état malgré la faiblesse bien visible de son " protecteur" charlie entrepris de s'occuper de lui et lui demanda de se calmer chose impossible évidement

    - Je ne t'ai rien demandé charlie!!!

    Cria t'elle sur la jeune femme avant de tourner a nouveau, elle pouvait semblait avoir perdu la raison la notion de ce qui l'entourait. Non c'était le contraire, ces images, ses souvenirs tout ça repassait en boucle, elle ne savait que trop ce qui s'était passé elle était rapide, plus rapide que la plupart des gens, ele eut le temps de voir avec précision ce qu'il se passait. Son cerveau et sa raison savait très bien ce qu'il en était. les skull les avaient trahis oui, mais ce n'était pas tout. il avaient mis leur menaces a exécution. Ce rayon vert. oh oui il provenait de leur vaisseau. Elle le savait elle avait pu en sentir la chaleur alors qu'il se téléportait, elle avait pu voir cette lumière aveuglante détruire le reste du toit le pulvérisant tandis qu'elle disparaissait. Non tandis que leur monde disparaissait. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre la suite, leur menace de détruire la terre... qu'est ce que cela pouvait être d'autre? Non elle n'était pas stupide ni folle, elle savait, au fond d'elle elle le savait et c'est ce qui la mettait dans cet état. Elle comprenait... la mort... la destruction c'est tout ce qu'il restait. Bien que d'après ses discussion avec andrill au moment du conflit elle ne soit pas sur qu'il reste même quelque chose de chez elle, la terre existait telle seulement encore un caillou ou vaporiser? Elle ne voulait pas savoir.
    Elle ne voulait pas savoir non, elle refusait de la savoir, d'y croire. cette idée était bien trop douloureuse. Elle refusait de toute ses force de laisser la vérité s'imposait a elle. Non, une chose importait, son petit ami, la seule personne dont elle ai été si proche. Il était la, dans le couloir avant la lumière avant sa disparition.
    Comment accepté la vérité quand elle signifie que vous avez tout perdue? La féline tournait en rond laissant les autres s'occuper, plongée au plus profond de ses pensées, torturés, le combat ne l'avait pas vraiment amoché, une petit coupure par ci par à mais pourtant elle avait l'impression d'avoir reçu de nouveau coup de poignard son ventre la faisait souffrir. ne dis ton pas que les animaux sentent plus que les humains lorsqu'il perde un proche? lorsque les catastrophe arrivent? Son cœur battait tellement fort.
    Contrairement a ce que pensait Andril elle ne paniquait pas, elle était plutôt en état de choc, mais contrairement a la plupart du monde qui dans ces circonstance reste immobile hagard, elle, pétait complètement les plombs, 'impression d'exploser si elle arrêtait une seconde. Son cerveau refuser de se calmer refusait de cesser de lui envoyer toute ces information qu'elle refusait.
    Finalement quelque chose attira son attention, vraiment ses sens était perturbé pour qu'elle ne la vois pas Emma frost. celle sale petit g*** qui les avait conduit au désastre tout ça était autant sa faute que celle des skull. Que faire pour elle?

    - Je peux m'en charger

    dit elle froidement avant qu'alex et andrill ne réagissent, ne pas permettre de cogner quelqu'un au sol? Hum en temps normal elle aurait était totalement d'accord avec ça, c'etait une règle mais cette fois ci c'était différent, les skull et emma avait toute sa haine, malheureusement les skull eux ne se trouvait pas là, cette blondasse décolorée oui...La voix de la féline se fit plus calme froide mais rauque.

    - c'est de sa faute, tout ça, a terre ou pas elle ne mérite pas de vivre...


    lâcha-t-elle sèchement avant de grogner en fixant andrill voyant qu'il était sérieux, pourquoi obéissait elle? allait savoir, l'envie de serrer cette petite gorge entre ses main et de lui briser les os était pourtant vraiment tentante. Elle allait lui tourner le dos quand il ui adressa directement la parole, il lui assura qu'elle reverrai warren mais qu'il fallait qu'elle se calme. Son regard changea alors, elle sembla se calmer l'espace d'un instant, ses yeux le dévisageait, il mentait, il mentait avec tant de facilité. la féline pencha légèrement la tête la mâchoire serrer son regard disait bien avant qu'elle n'ouvre la bouche ce qu'elle pensait, elle était furieuse, furieuse qu'il lui mente furieuse qu'il la prenne pour une idiote. pendant ce temps andrill lui avait rejoint la jeune alexiel penché sur son ordinateur portable, étrange d'avoir cette chose même pendant un combat, elle entendis quelque parole sans écouter ce qu'ils disaient réellement, peut importe son regard ne quitta pas andrill jusqu'à ce qu'elle explose a nouveau, sa voix était menaçante, rauque. Son mensonge n'avait fait que confirmer un peu plus ce qu'elle savait au fond d'elle et attiser sa rage

    - Tu mens!!!!! je me fiche de tes pouvoir, c'est toi qui m'a amener ici , ramène moi!!! ne me prend pas pour une idiote andrill


    fit elle froidement en se contenant, elle ne voulait pas s'en prendre a lui, elle ne voulait pas le blesser, malgré ses mensonges, elle le respectait et elle l'appréciait beaucoup et même avec cette rage elle avait peur de le blesser, de lui faire mal. Elle attrapa sans y prêter attention un parpin venant des ruine de la confrérie et le lança a coté d'andrill et alexiel.

    - On est ou bordel

    hurla-t-elle en se détournant de lui sans l'avoir lâcher une seconde du regard, elle pouvait le sentir, l'instinct, l'animal, la rage, la douleur, Elle le voulait oui, lui faire mal. Elle en avait besoin, besoin de cogner sur quelqu'un, besoin de détruire quelque chose. Elle se retourna vivement pour ne pas céder a cette envie. et regarda les alentour une benne des poubelle, des débris.
    la blonde attrapa les gravas sur un petit muret de la confrérie les jetant avec une force incroyable si bien qu'un morceaux de muret de la taille de 4 parpin quelle jeta sur un des mur de l'enceinte affaibli transperça celui ci et le fit s'écrouler dans un bruit de pierre. un autre sur la benne l'enfonçant, elle frappa dans la benne, la forme de son poing restant incruster dans le métal qui se plia sous le coup. Elle s'arrêta une seconde sentant quelque chose mais rien, une odeur familière, non ses sens etait perturbé. elle avait rêvé, ils étaient seuls ici. la blonde ne cesser pas une seconde, grognant, criant a demi voix des question n'attendant pas de réponse. elle se fichait des réponse, elle les avait déjà pour une bonne part, l'autre partie lui importait peu pour l'instant. Tout ce qu'elle voulait c'etait briser tout ce qu'elle trouvait. Elle essayait de se maitriser, oui un peu tout du moins son visage était contracter comme si elle etait blessé, elle luttait seulement. Elle ne devait pas être une menace pour les personne l'entourant mais pourtant........
FireStarter a écrit:
De nombreuses questions s’entrechoquaient dans mon esprit mais un seul but m’aidait à aller de l’avant et surtout de ne pas sombrer dans l’hystérie ce qui serait une catastrophe pour le groupe. Déjà qu’avec Kyana qui panique et Andrill qui est faible, je ne pouvais pas me permettre d’en rajouter. Faire tout ce qu’il fallait pour arranger la situation était donc mon but du moment.
La question que j’avais posée par rapport à Emma, la dernière X-man survivante de notre monde, avait eu une réponse qui ne me plaisait pas trop. Ne rien lui faire, ou plutôt la laisser ce réveiller et ajouter un peu plus de pagaille dans notre situation était une mauvaise idée. Et comme l’idée d’Alexiel était appuyée par Andrill je ne pouvais rien dire. Il était notre leader et il nous avait sauvés la vie, je lui devais donc le respect mais pas l’obéissance n’aveugle. Je ferais ce qu’il demanderait tant que cela ne va pas à l’encontre de mes opinions. Pour le moment le sort d’Emma ne m’intéressait pas et j’avais autre choses à faire.
Malgré sa faiblesse Andrill était lucide et il demandait à ce qu’on ce mette à l’abri, ailleurs. Un choix ou une décision qui me paraissaient des plus sensées. Pendant que Gene et moi aidions Andrill à ce relevé, je remarquais que Kyana était de plus en plus paniquée et malgré les paroles de notre Leader elle restait énervée. Il était debout et il fit quelque pas vers Alexiel et il lui parla. Je profitais de cela pour parler et surtout réconforter mon amie.

Même si elle ne semblait pas vouloir de mon aide je ne pouvais pas la laisser seule, elle voulait tuer Emma et je ne pouvais pas l’en blâmer, cette femme était en partie responsable de ce désastre. Quand à ses autres questions elle était en droit de les poser. Tout ce qui m’inquiétais c’était ses réactions colérique et connaissant Kyana, si elle perdait pied cela risquait de faire mal.


*Dommage que je n’ai pas de tranquillisants sur moi ça aurait pu aider à la calmer un peu.
Bon et bien ce sera la méthode traditionnelle…
Les paroles réconfortantes.*


Elle ne cessait de bouger, de grogner et de dire des choses que je ne comprenais pas. Elle ressemblait à s’y méprendre à un animal en cage prêt à sauter sur la première proie qui serait à sa portée. Malgré le fait qu’elle soit plus forte que moi, qu’elle puisse me faire du mal voir me tuer d’un coup je m’avançais vers elle calmement en prenant le soin de ne pas être menaçante ce qui risquait d’être difficile à cause de ce que je suis. Kyana et moi savions que le feu était problématique pour elle car c’était ce qui lui faisait le plus peur. J’espérais qu’elle serait assez lucide pour savoir que je ne ferais jamais rien pour la blesser.

Kyana…
Te mettre dans cet état ne sers à rien.
Je serais toujours là pour toi.


Je ne savais pas quoi faire en vérité. Je savais que ce que je lui disais ne valait pas grand choses. Je n’étais pas Warren et encore moins une personne en qui elle avait confiance.
Pendant un instant je les regardais tous, et je me demandais s’ils valaient la peine que je me soucie d’eux. Surtout Andrill. Je m’étais préoccupée de lui et il n’avait même pas eu l’obligeance de me remercier voir de me parler.
Il me prenait pour quoi ? Pour un chien à qui ont fait un signe pour qu’il obéisse ? Non… Ce n’était pas moi ça. Il ne devait pas oublier que dans son état actuel il me suffirait d’une petite étincelle en lui pour le tuer.


Que devais-je faire ? Partir, prendre Kyana avec moi et faire en sorte qu’on survive ? Ou m’en aller en laissant ce type avec sa cours de lèche botte ?
Maintenant tout était clair pour moi, je devais donner la priorité à ma survie et là je perdais du temps. Peu importe l’endroit dans lequel je me trouvais, rester ici après une téléportation n’était pas une bonne idée.


Andrill.
Il serait bien que tu partages tes informations avec tout ceux qui sont ici.
A moins que seul Kyana et Alexiel comptent pour toi.
Si c’est le cas dis le tout de suite que je me casse avant que je ne sais quoi nous tombent sur le dos.
Alexiel Kowalsky a écrit:
« Règle numéro 1 ne pas paniquer, restait concentré, sécuriser le périmètre si possible et ne pas s’éparpiller inutilement dans la précipitation sans avoir déterminé un minimum la situation ! » L’une des premières choses apprise dans les camps d’entrainement où l’envoyait son oncle. Dernièrement, les enseignements que son oncle l’avait obligé à suivre lui était de plus en plus utile. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle pour évaluer la situation de ses camarades. Certains points de cette règle ne ferait décidément pas de mal à être apprise par le reste du groupe.

Alexiel avait déterminé la situation. Et cette situation n’était pas favorable au nouveau groupe d’arrivant sur ce monde parallèle ou nouvelle dimension. La dispersion désordonnée du groupe n’aidait pas non plus. Le seul qui semblait penser encore de façon à peu prêt clair était le leader psychotique. Les autres ne brillaient pas par leur raison aux yeux d’Alexiel. Quand elle avait demandé que personne ne bouge c’était pour avertir rapidement tout le monde du fait qu’ils étaient dans une autre dimension dans laquelle ils avaient accessoirement perdu la civil War. Et que la moitié d’entre eux, en l’excluant, était tout simplement mort et reconnu en tant que rebelles, voir terroristes pour certaines infos qu’elle avait pu voir rapidement. Elle n’avait pas vérifié pour les autres, mais un destin semblable ne l’étonnerait pas. Pour faire simple la conclusion d’Alexiel sur ce premier aperçut de la situation était *Bon sang, ça craint dans tout les sens !*

Finalement l’ordre d’Elhonna était le bienvenu. D’une elle évitait d’avoir à dire quoi que se soit, et deux vu comment les membres de l’équipe agissaient, ils n’auraient certainement pas pris la nouvelle avec sérénité après une courte réflexion. Alexiel jeta un coup d’œil à la féline. Oui vraiment pas.

Alors que le Gene se dirigea immédiatement vers le portail pour l’ouvrir, le marcheur s’approcha d’elle en racontant des salades à Tiger qui pour une fois se rendit compte du mensonge. Le psychotique était certainement trop épuisé pour se montrer plus convaincant dans ses paroles.

Les yeux colorés d’une légère lueur violette durant moins d’une seconde, elle suivit un instant du regard le Gene. Elle ne pouvait s’empêcher de le trouver étrange.

D’une c’était un mercenaire, ce qui de suite enlever toute confiance plausible et deux le pouvoir d’Alexiel ne faisait que la conforter dans sa méfiance envers… envers quoi ? Ca structure moléculaire, même pour un mutant était bizarre. Elle n’arrivait pas à déterminer en quoi exactement mais elle était persuader qu’il n’était pas « normal », enfin si ce mot voulait encore dire quelque choses. Le terme le plus juste aurait certainement était « naturel ». Alexiel avait appris à se fier à son pouvoir et ne préférait ne pas prendre de risque en ignorant ce qu’elle prenait comme un avertissement. En attendant, elle était plus attentive que jamais, les sens en alerte, même s’ils n’égalaient pas ceux de Tiger, elle restait vigilante.

Le psychotique finit par s’approcher d’elle tout en finissant de raconter n’importe quoi à Tiger pour la rassurer. Les ramener dans leur monde ? Quel monde ? Ils n’avaient plus de monde. Déjà qu’il semblait miraculeux qu’Elhonna soit encore en vie et puisse à peine se tenir debout, Alexiel doutait fortement qu’il souhaiterait ne serait-ce réitérer l’expérience. Il lui parla à voix basse pour n’être entendu que d’elle.

-Allez, dit moi ce que tu as découvert, ont est peut-être les 2 seuls ici à savoir la vérité.

Alexiel regarda droit dans les yeux leur leader. Il avait rapidement saisi qu’elle avait compris et plus encore, certainement en la voyant pianoter sur son micro-ordinateur, qu’elle détenait des informations cruciale sur le monde dans lequel ils avaient atterrit.

L’air peu commode du marcheur se trouvait aggravé par son actuel état de santé. Il fallait vraiment qu’il mange la barre énergétique qu’Alexiel lui avait donné ou bien il ne tarderait pas à tomber dans les pommes. Or, ils n’avaient pas besoin d’un poids mort, surtout si ce poids mort prenait les décisions. Et vu que s’il tombait dans les pommes ça ne serait certainement pas elle qui pourrait empêcher sa chute ou le soutiendrai. Elle ne se priva pas de le lui faire remarquer.

-Mangez votre barre énergétique, c’est vraiment pas le moment de tomber dans les pommes. Car pour résumé on est vraiment dans de sales draps.

Alexiel s’approcha de l’oreille du psychotique, de sorte que seul lui l’entende. Sa bouche était cachée au reste du groupe par le visage d’Elhonna. Sa voix n’était qu’un léger murmure à peine audible.

-Ici… On a perdu la Civil War.

Cette simple phrase résumé toute la gravité de la situation. Alexiel estimait ne pas à avoir à fournir d’autre explications. Elhonna pouvait avec cette simple phrase en comprendre les principaux découlements et donc la situation dans sa généralité, les détails viendraient plus tard. Il y avait toutes les chances qu’ils soient dans un environnement plus qu’hostile à leur ADN. Elle voulut rajouter qu’il était mort, tout comme Kyana, et donc ils devaient être plus prudent et discret que jamais, mais Tiger en décida autrement.

- Tu mens!!!!! Je me fiche de tes pouvoirs, c'est toi qui m’as amené ici, ramène moi!!! Ne me prend pas pour une idiote Andrill

Alexiel se tourna juste à temps pour voir un parpaing fonçait droit sur eux. Elle réagit par un saut précipité sur le coté. Apparemment le parpaing ne l’aurait pas touché de toute façon, Alexiel était toutefois sur le point de dire tout haut à Tiger qu’elle était *complètement tarée !*, seulement encore une fois la féline la contrecarra en hurlant d’autant plus.

- On est ou bordel

L’excitation de Tiger se traduisit par une suite de massacre d’objet inanimée. Devant cette agitation, Alexiel ne put s’empêcher de penser à un dessin animé. Un personnage Disney pour être plus précis. Un dessin animé avec du miel et un ours empoté exaspérant par sa stupidité. Un des personnages était justement un tigre qui s’agitait sans arrêt. Ah oui, voilà. Tigrou. Un Tigrou vraiment pas content qui cassait tout autour de lui. Génial… tant qu’il se limitait aux simples objets.

Alors que médecin sans frontière effectua une tentative pour calmer Tiger, Alexiel s’adressa rapidement à Elhonna.

-Ok, maintenant faut vraiment qu’on mette les voiles. On n’a pas beaucoup de...

-Andrill. Il serait bien que tu partages tes informations avec tout ceux qui sont ici. A moins que seul Kyana et Alexiel comptent pour toi. Si c’est le cas dis le tout de suite que je me casse avant que je ne sais quoi nous tombent sur le dos.

Un air de profonde incrédulité passa fugitivement sur le visage d’Alexiel qui finit par laisser échapper un soupir. Et c’est elle qu’on appelait gamine ou qu’on regardait de haut avec condescendance du fait de son jaune âge et ou bien à cause du fait qu’elle n’était pas une « guerrière » classique. On avait fait appel à elle non pas pour fonçait dans le tas, mais pour permettre de fonçais dans le tas sans avoir en plus à gérer le système de sécurité sophistiqué dont l’institut disposait. Valentin avait disparut, du moins personne n’avait trouvé son corps et tous avait supposé qu’il avait simplement quitté la confrérie. A l’époque les départs n’était pas rare. En réalité, il était tout simplement mort. Et Alexiel en était la principal responsable. On l’avait inclut dans l’attaque car elle était la seule à pouvoir reprendre la tâche de Valentin Cross à partir de l’un de ses programmes. Il n’y avait donc rien d’étonnant à ce qu’elle est un micro-ordinateur. C’était son arme. Et c’est cette arme qui permettait à Alexiel de concevoir sommairement dans quel pétrin ils étaient.

C’était un cauchemar. Oui, un cauchemar. Dans un instant elle allait se réveiller et faire une partie d’un jeu vidéo obscure, connu uniquement des initiés. Parce qu’il n’y avait aucun moyen qu’elle soit coincé dans un monde aussi pourrie avec un psychotique au bord de l’agonie, un mercenaire dépressif qui semblait de surcroit un peu lent mentalement vu le temps qu’il mettait pour ouvrir une simple grille, un Tigrou sur les nerfs qui faisait tout pour produire un vacarme monstre juste histoire d’ameuter à peu prés tout ce qui pouvait leur nuire, et enfin une médecin sans frontière qui trouvait judicieux de faire sa crise d’égo évidemment au moment où ils en avaient le plus besoin. Oh, et elle avait presque oublié la blonde décoloré qui se prenait pour la belle aux bois dormant après avoir battu tout les records de génocides possible. Félicitation Miss Frost ! Vous avez détruit une planète ! Et la récompense est… un coma indéterminé avec petit-déjeuner compris ! Pour peu, Alexiel était littéralement prête à jeter la si perspicace x-men en pâture à Tigger**, si cela pouvait la ramener à la réalité.

Elle s’adressa à Andrill, ignorant royalement sa « collègue » et sa crise de jalousie enfantine, de la même façon que la jeune-femme avait négligé de demander l’état de santé de la jeune scientifique. Alexiel n’y avait pas fait plus attention que ça lorsqu’elle avait demandé personnellement à tout le monde comment ils allaient. A tout le monde, sauf elle. Ce n’était pas la première fois que la jeune-fille suscitait la jalousie après tout cela pouvait être justifié, se fit elle rapidement comme réflexion.

-Les Baker ont un mini-van, à cette heure-ci ils doivent être couché. Je m’en charge, je vous laisse vous occuper du reste.

Aussitôt dit, Alexiel s’éclipsa en contournant la violence de Tigger et finit par rapidement parvenir aux grilles de la confrérie. Elle abandonna de façon éhonté Elhonna face à ses confrères. Elle rattrapa le Gene qui venait de réussir à ouvrir la grille et lui montra le chemin inverse en l’interrompant dans sa démarche.

-Le Gene, le marcheur à besoin de toi tout de suite. Je vais chercher de quoi quitter les lieux.

Le regard résolut, elle s'éloigna sans se soucier plus du Gene, puis couru à toute allure vers la demeure des Baker qui se trouvait à moins de dix minutes à pieds. Les environs étaient mal éclairé permettant ainsi de la dissimuler un minimum avec sa combinaison noir. Elle aurait bien sortit son overboard seulement elle préférait le garder comme dernier atout, surtout que son utilisation la fatiguerai plus que de simplement courir.

Moins de dix minutes plus tard, elle était de retour à la confrérie en espérant que les choses n’avaient pas dérapé durant son absence. Leur chance de survit était dans un premier temps, plus grandes s’ils étaient tous réunis que séparé. Le vol s’était passait sans anicroche et en toutes discrétions, toutefois c’était par pour autant qu’elle souhaitait rester dans le coin.

Ses yeux luisirent d’une intense couleur violette lorsqu’elle força le portail à s’ouvrir plus pour laisser entrer non pas le mini-van initialement prévu, mais un break familiale, sur lequel on pouvait lire sur le par choque arrière, un autocollant « Jesus Loves You », suivit d’un second « Stark the Initiative ». Les Baker avaient apparemment déménagé. Toutefois leurs pieux voisins avaient ce break qui était suffisamment spacieux pour accueillir tout le monde, y compris Frost… Au pire ils pouvaient toujours la mettre dans le coffre si elle était vraiment encombrante, pensa Alexiel avec un léger rictus moqueur.

Le souffle court, elle gara la voiture et laissa tourner le moteur. Puis se pencha pour ouvrir la portière coté passager, comme une invitation à monter rapidement en voiture.
[Tigger**(avec 2 "g") est le nom anglais de Tigrou]
Andrill Elhonna a écrit:
Il faut être perdu, il faut avoir perdu le monde, pour se trouver soi-même.

Henry David Thoreau


J'ai perdu ma force et ma vie, et mes amis et ma gaieté ; J'ai perdu jusqu’à la fierté qui faisait croire à mon génie.

Alfred de Musset
______________________________________________________________________________


Extrait d’archive confrérie : ‘conclusion voyage 3 par le Marcheur, 1859 ’

Naples, Royaumes des deux Siciles (actuellement l’Italie), Terra 719

« … ce qui m’apparaît le plus évident de la réalité alternative T-14 523, c’est son occupation par une race mi-crapaud mi-humanoïde. Cette race porte le nom de Skrull et elle viendrait des étoiles. Le plus inquiétant, c’est que si y a bien une leçon que j’ai retenue de mes précédents voyages, c’est que malgré le fait que chaque monde propose un scénario différent, les acteurs restent toujours les mêmes. La question qui me tourne sans dans la tête est un passage bien connu de la bible. Dans l’apocalypse, on annonce une pluie de crapauds venant du ciel. Est-ce que cette race sera responsable d’un génocide planétaire…»

« … le raisonnement que j’ai eu après ce troisième voyage
fût de détruire le portail de Rome et celui à Amsterdam.
J’ignore encore qui les a créer et pourquoi.
Ce que je sais c’est que Panulu n’est pas le responsable.
Le shaman m’avait bien prévenu qu'il y avait d’autres *voyageurs*…»

« … j’ignore encore le nombre total de réalité parallèle qui existe,
mais une chose est certaine,
ceci saura mon dernier voyage,
ma place est sur T-719. Allen avait raison.»


______________________________________________________________________________


Andrill s’était promis de ne plus faire ce genre de voyage inter-dimension, mais cette fois il n’avait pas eût le choix. À vrai dire, il avait agi plus d’instinct qu’autre chose en tentant de mélanger 2 pouvoirs habituellement incompatibles, mais face à la mort des miracles peuvent se produire. Pourtant, contrairement aux autres mondes visités, celui-ci est étrangement, très ressemblant. Bon c’est sur que le manoir n’était pas en si mauvaise posture, mais quand même… aux moins dans ce monde, il avait eût une confrérie. Donc, logiquement à partir de là, il pouvait en déduire qu’ils étaient à un chiffre près de 719. Mais il devait impérativement avoir un accès à une bibliothèque, un ordinateur, des journaux, n’importe quoi! Pour l'instant, Alexiel était la seule à posséder de telles infos. D'ailleurs, elle était la seule à qui le voyage ne semblait pas trop l’affecter et qui réagissait… logiquement.

Andrill avait vraiment l’impression d’être face à une garderie de gamin attardé. Une infirmière en manque d’attention, une féline qui faisait la gueule parce que la situation ne faisait pas son affaire, et un… mercenaire autant utile qu’une roche dans un soulier. Pour rajouter au ridicule de la situation. La toubib s’improvisait psychologue et alla voir la féline enragée.

Kyana…
Te mettre dans cet état ne sert à rien.
Je serais toujours là pour toi
.

*tuer moi quelqu’un*

Plus ridicule tu meurs! Un coup parti, va essayer de calmer une meute de tigres qui n’a pas mangé depuis 2 semaines avec un gros morceau de viande fumant dans tes mains. Et encore, les tigres auraient été plus compatissants.

La réaction fut prévisible, la féline assomma Miss Croix-Rouge d’une solide droite. Elle s’effondra du même coup au sol, K.O. Ça ferait au moins une bonne nouvelle aujourd’hui. Le Marcheur se retint de l’applaudir, mais bon, bien entendu tiger-cat n’allait pas en rester là. Après avoir voulu décapiter Miss givrée, elle s’attaquait au Marcheur et à tout ce qui lui tombait sous la main. Andrill craignait presque qu’elle devienne verte et se transforme en Hulk…

Tu mens!!!!! je me fiche de tes pouvoir, c'est toi qui m'a amener ici , ramène moi!!! ne me prend pas pour une idiote andrill


*Ne pas te prendre pour une idiote? Est-ce que vraiment tu m’en laisses le choix après ce que tu viens de dire*

- Je ne te mens pas, Warren est bien vivant ici. Mais le Warren que tu as connu est mort. Tous ceux que tu as connu son mort. Le monde dans lequel nous avons vécu à été réduit en poussière voilà la vérité. Alors, tu la fermes un peu ! Il a plus urgent que de régler tes petits problèmes de cœur. Tu vois l’état du manoir? Nous ne sommes pas les bienvenus ici. Alors, on fout le camp et on fera le point ensuite.

C’était la première fois depuis des années qu’Andrill levait le ton et parlait si sèchement. Habitué à l’indifférence ou bien à son tempérament joueur, il était rare qu’il s’emporte. Mais vu son état, qu’elle lui saute dessus ne changerait pas grand-chose.

On est ou bordel

Il ignora la question, car lui-même n’avait aucune réponse. Une fois que la féline lui tourna les talons et qu’elle recommença son carnage et se retourna face à Alexiel qui semblait aussi exaspérer que lui et lui fît signe de continuer. Mais il fût pris d’un vertige, mais rapidement il se ressaisit.

-Mangez votre barre énergétique, c’est vraiment pas le moment de tomber dans les pommes. Car pour résumé on est vraiment dans de sales draps.


- Pour changer…

Néanmoins, la gamine avait raison. Vu son état il ne tiendrait pas longtemps le ventre vide. Alors, il déballa la barre la pressant de continuer.

-Ici… On a perdu la Civil War.

Ça par contre il ne si attendait pas. Même sur le coup, la barre énergétique faillit l’étouffer. Le scénario se dessina dans sa tête en millier de photos qui défilait dans sa tête. En guise de réponse, il ne prononça que 2 mots :

- Tony Stark…

Andrill se souvenait très bien de la Civil War. Pendant le conflit il se trouvait à Genève en Suisse. Il avait d’ailleurs attendu la fin de ce conflit avant de venir s’installer à New York. Le problème avec ce conflit, c’est qu’il avait tellement pris d’importance que même si Andrill s’en était mêlé, tout aurait passé comme du vent. Alors au lieu de combattre pour rien, il avait préféré attendre. Mais ici, les règles étaient changées. Stark dirigeait tout.

Andrill commençait à monter un scénario logique dans sa tête. Les plans de ce monde se dessinaient lentement. En même temps, Alexiel était parti s’occuper de trouver un moyen de transport ce que l’autre dégénéré n’avait même pas réussi à faire et elle s’en débarrassa en l’envoya à lui comme si ce n’était pas assez. Mais il le redirigea rapidement vers Charlie. Puis il fallut que quelque minute a la gamine pour revenir avec une fourgonnette ou tout le monde pris place et où Andrill demanda à Alexiel d’installer Emma dans le coffre peu il s’installa au font de la camionnette. Ils laissèrent le Gene sur place à sa demande. Après lui avoir fait promettre de ne rien dire de leur passé et de leur arriver ici, le véhicule décolla et une fois qu’ils eurent quitté le manoir, le Marcheur donna le chemin à la gamine.

- Maintenant Alexiel, continue à 30 km vers l’ouest il devrait y avoir une rivière qui est traverser pas un pont, conduis-nous là.

Étonnamment personne ne semblait se demander pourquoi nous nous dirigions vers cette rivière, toutes trop absorbée dans leurs pensées. La camionnette démarra et Alexiel fît attention pour éviter que le petit groupe ce fasse remarquer

La camionnette continua à rouler pendant une demi-heure puis elle s’arrêta à l’entrer du fameux pont. Lui au moins il était encore là. Andrill fît signe aux autres de rester dans la camionnette et il en sortit seul. Lentement, en boitant il se dirigea vers le coffre de la camionnette. Puis il s’arrêta net et ferma les yeux. Il se concentra sur son adrénaline qu’il tenta de répandre à travers tous ses muscles.

Boost… force.

Au départ son pouvoir le donna une énorme envi de vomir, mais il réussi à se contrôler. Également autres faits surprenants, son pouvoir lui avait demandé de tripler sa concentration, il n’arrivait plus à le contrôler parfaitement. Mais ce n’était pas le temps de penser à ça. Il devait s’occuper d’Emma et de s’en débarrasser une fois pour toutes. Il l’avait cru digne d’être sa rivale, mais enfaîte-elle n’était qu’un pion.

Sans baisser les yeux sur elle, il l’attrapa à la gorge et il se dirigea vers le côté droit du pont. Son corps inerte ne tenait plus que par la main d’Andrill qui lui serrait la gorge pendant que ses pieds se balançaient dans le vide.

- J’ai cru voir en toi une combattante, mais je me trompais. Tu n’es rien. Ta stupidité a détruit notre monde. Mais compte-toi chanceuse, je ne n’attaque personne qui n’est pas en position de ce défendre. Alors, je laisserais les eaux décider de ta vie.

Une fois la phrase terminée, il lança son corps à l’eau et il tourna les talons

- Au revoir Emma Frost

Puis il monta dans la camionnette, son adrénaline se dissipa et avant de tomber dans les bras de Morphée il donna à Alexiel les nouvelles indications de leurs prochaines destinations et voyant que tous se demandaient où ils allaient il souffla.

- …New Jersey…

Puis il tomba dans les vapes.

FIN DU TOPIC!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les nouveau pionier [rescapé de terra 719]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les nouveau pionier [rescapé de terra 719]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Le monde est vaste :: Les Etats Unis-