Partagez | .
 

 Un peu de repos... ou pas [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sara louve
Invité
avatar

MessageSujet: Un peu de repos... ou pas [ terminé ]   Mer 18 Aoû - 16:36

Louve a écrit:

    Suite de " Altercations " .---Louve sortait d'un immeuble. Elle avait fait une rencontre un peu étrange. Tout s'est passé tellement vite : d'un simple achat à l'épicerie, elle s'était retrouvée embarquée dans un braquage et avait reçu une balle dans l'épaule, pour finir chez un inconnu, être opérée par un autre inconnu et sortir en s'engueulant avec une mégère à cause d'une rumeur stupide. Ca faisait beaucoup pour la sauvage qu'elle était. Sauvage... Elle ne l'était plus autant que début. Kyana l'avait tellement aidée. Ca lui faisait terriblement étrange de savoir qu'une autre Tiger était là. Elle tentait de ne pas trop se prendre la tête avec cette idée mais ça la rendait malade. Elle avait l'impression de trahir ce qu'elle avait connu, pourtant elle avait très envie de faire la connaissance de l'autre, qui semblait tout aussi perdue et intriguée qu'elle à son sujet. Bon, c'était pas le moment de penser à ça. Pour l'instant, il lui fallait trouver un endroit où se reposer. Elle était épuisée, et son épaule, encore endormie et endolorie par l'opération, lui indiquait qu'elle n'était pas surhumaine et qu'elle allait finir par tomber inconsciente si elle ne dormait pas au moins quelques heures. Mais où se reposer ? Central Park était bien trop loin, elle ne tiendrait pas jusque là-bas. Elle soupira en pensant qu'elle aurait sûrement du rester chez ce Will Porter, mais sa méfiance de louve avait prit le dessus.Elle se baladait donc dans les rues, à la recherche d'un coin un peu tranquille pour s'y poser. Certaines rues étaient très peu fréquentées et comme la nuit était bien tombée, Louve se sentait plus en sécurité. Elle repérait beaucoup mieux un quelconque danger qu'en plein jour. Elle était faite pour vivre la nuit. Du moins pour le moment, elle maîtrisait trop peu sa nature lupine pour pouvoir s'acclimater du jour. Louve repéra une allée encombrée par ce qui semblait être une montagne de caisson en bois. Intriguée, elle s'en approcha. C'était silencieux. Elle regarda la hauteur, l'analysa, et décréta qu'elle pouvait y sauter, malgré son épaule et la fatigue. Ca n'était pas bien haut et il lui suffirait d'escalader ensuite. Elle recula pour prendre son élan, sauta et grimpa caisse par caisse. Il y avait un petit mètre de débris, sans doutes laissés là depuis un moment. Elle s'enfonça une écharde dans le doigt à la dernière caisse, qu'elle retira  avec ses dents en grognant. Saloperie d'écharde, comme si elle ne souffrait pas assez au niveau des mains ! Elle jeta un coup d'oeil en bas. C'était complètement vide. Ca lui suffirait amplement pour dormir un peu, elle ne serait pas repérée ici. Il n'y avait pas de fenêtres, juste un mur, une sorte de cul de sac. Si jamais elle devait fuir, elle repasserait aisément par dessus les caisses qui étaient bien mieux positionnées de ce côté, formant une sorte d'escalier qu'elle mettrait quelques secondes à franchir. Elle se laissa tomber doucement en bas, presque sans un bruit.Elle s'avança jusqu'au bout de la petite ruelle fermée et s'appuya contre le mur. Là, submergée par la douleur, la tristesse, la peur et encore tellement d'autres émotions différents, elle se mit à pleurer. Tout était tellement compliqué, pourquoi ? Pourquoi avait-il fallu qu'il se passe tout ça ? Si seulement son grand loup blanc, qui l'avait élevée pendant des années, n'était pas mort. Elle n'aurait même pas eu à venir ici. Elle n'aurait pas connu Tiger, et elle n'aurait pas souffert de sa mort. Elle n'aurait jamais pris cette foutue balle dans l'épaule. Elle ne serait pas là, à pleurer comme une enfant perdue et sans repères. Elle détestait pleurer. Elle se calma au bout de quelques minutes, essuya son visage et se rendit compte de l'état de ses vêtements : sa robe était déchirée à une jambe, toute ensanglantée dans le dos et sur le bras droit, à cause de la balle... sans parler de son propre état, avec la lutte, l'opération, elle ressemblait à un sac d'os, et encore un sac d'os abandonné là depuis des mois. Quiconque l'aurait croisé l'aurait imaginé clocharde. C'était un peu ce qu'elle était finalement à errer comme ça... A force de penser, elle se laissa glisser peu à peu par terre, pour finir par sombrer dans le sommeil...


Kitty a écrit:
Kitty Pryde était une élève exemplaire pour n'importe quel professeur de l'Université de New York. Très douée, restant pendant des soirées entières à étudier, elle ne restait pas très longtemps avec l'Institut pour se pratiquer. Ces études étaient la chose la plus importante pour elle. Elle voulait oublier plusieurs choses, elle voulait oublier tout les souffrances pour recommencer de nouveau. Restant toujours très neutre pendant le conflit, elle ne supportait pas plus les conflits et la violence. Elle était redevenue une X-men, mais elle était devenue beaucoup moins combattive que les dernières années. Traversant les rues de New York, avec un gilet bleu pâle très clair et des jeans, elle semblait très claire entre les différentes personnes. Son habit démontrait bien les atouts d'une jeune femme encore très belle. Elle avait manqué le métro pour se rendre le plus vite possible à l'Institut de Xavier. C'était à cause du petit joueur de guitare près du métro, il jouait tellement les grands succès des Beatles. Elle s'était promit de lui mettre deux dollars américains pour être gentille.

Elle rentra dans un quartier peu fréquenté par la population avec plusieurs livres de l'Université. Elle avança tranquillement dans les différentes rues, elle ne rencontra pas que quelques pauvres, mais elle faisait comme n'importe quelle new yorkaise, l'ignorance. Elle ignorait la pauvreté comme la majorité des membres de New York. La pauvreté était un problème, mais le problème mutant était beaucoup plus important pour les gens. C'était assez méprisant, cela semblait typique dans plusieurs cultures. Nuire aux gens qui avaient le plus de problème et ne pas aider les gens qui avaient besoin d'aide. C'était complètement superficiel et inutile, c'était une société superficielle et destructrice. Peut-être que Peter avait raison, mais elle ne semblait plus s'en soucier. La vie continuait et Kitty devrait continuer pour ne pas terminer comme plusieurs mutants. Elle soupira. La nuit était un peu froide et il restait quand même une longue marche pour arriver à l'Institut.

Puis, elle s'arrêta devant une ruelle, elle entendait des pleurs. C'était la première fois qu'elle s'arrêtait depuis son départ de l'Université. Elle lui restait un peu d'humanisme, malgré ce que la plupart des personnes disaient. Elle supportait très mal des pleurs, étant assez émotive, elle décida de s'avancer tranquillement. Elle n'était jamais assurée dans une ruelle, mais elle voulait seulement aider. C'est vrai, elle est un peu naïve, mais c'était dans sa nature. Elle découvrit une femme blonde, qui semblait doucement s'endormir. Elle laissa tomber ces livres scolaires pour aller directement vers la jeune femme, elle semblait blessée.

-Madame, écoutez-moi, j'ai fait mes cours de premiers soins. Je peux vous aider, mais restez réveiller, je vous en supplie. Réveillez-vous! Réveillez-vous! Réveillez-vous! Réveillez-vous!  

Kitty criait pour que la jeune femme l'entends, elle prit doucement la femme pour essayer de la placer assise. Elle essaya peu après de prendre la main de la femme pour créer une compresse sur sa blessure. Elle ne semblait pas vraiment se soucier de sa sécurité, elle voulait seulement aider et elle avait les moyens d'aider. Pourquoi elle devrait ignorée? Elle pourrait peut-être sauver une vie comme pendant ces missions. Elle commença à sortir son téléphone sans fil.

-Je vais appeler une ambulance, ne vous en faites pas...

Dit la jeune mutante en regardant la femme blessée. Elle commença à faire le numéro, mais elle le faisait très tranquillement pour ne pas perdre contrôle sur son comportement. Elle restait une femme très émotive et elle ne voulait pas laisser paraître une once de panique pour la femme.

-Ne vous en faites pas...

Louve a écrit:

    S'endormir. C'était tout ce qu'elle voulait. Mais est-ce qu'elle s'endormait vraiment, ou est-ce qu'elle sombrait dans l'inconscience ? Ca se rapprochait tellement qu'elle n'en savait rien. Elle était épuisée, elle avait dépassé ses limites et son corps lui disait stop, son esprit aussi. Stop, trop de fatigue, trop d'efforts, met le pied sur le frein, tu vas tomber ! Elle entendit du bruit mais ne réagit pas. C'était comme si c'était lointain, à des mètres voire des kilomètres d'elle. Elle voulait dormir, juste dormir, qu'on lui fiche la paix... Son instinct lui disait de bouger, son corps lui intimait de rester là. Elle finit par laisser tomber et ferma les yeux pour de bon. -Madame,écoutez-moi, j'ai fait mes cours de premiers soins. Je peux vous aider,mais restez réveiller, je vous en supplie. Réveillez-vous!Réveillez-vous! Réveillez-vous! Réveillez-vous!Qui l'appelait ? Quelqu'un lui parlait ? La louve en elle grondait. Il fallait déguerpir d'ici. Debout, debout, debout ! Non, couchée, dormir. La ferme, la louve, dormir, c'est tout.-Je vais appeler une ambulance, ne vous en faites pas..Une ambulance ? Ah non, non pas une ambulance ! Elle avait échappé à un braquage. Elle avait abattu un homme de sang froid, avec une arme à feu qu'elle avait laissée sur place. Non non, pas l'ambulance, il y avait des gens là-bas, et quand ils verraient sa blessure, elle devrait expliquer ce qui s'était passée, pourquoi l'opération avait-elle était faite si vite, bien que bien faite, pourquoi elle avait prit cette balle dans l'épaule, pourquoi est-ce qu'elle n'était pas allée voir la police...-Ne vous en faites pas...Réveilles-toi, nom d'un chien ! Lui hurlait la louve à l'intérieur. Réveilles-toi et barre toi d'ici ! Elle finit par reprendre le dessus sur elle-même et ouvrit les yeux. Sa vision était complètement brouillée. Elle poussa un gémissement de douleur, c'est difficile de reprendre conscience mais il fallait qu'elle prenne sur elle. Il ne fallait surtout pas qu'elle se laisse emmener à l'hôpital. C'était la pire des choses qu'il pouvait lui arriver maintenant. Elle vit que la jeune femme commençait à composer un numéro. C'était maintenant qu'il fallait répliquer, ou tout serait foutu. Elle aurait fait tout ça pour rien. Elle prit une respiration :" Non. " Elle avait été un peu agressive. Elle tenta de se prendre, mais elle restait froide. Elle n'était pas d'accord pour qu'on s'occupe d'elle sans lui demander son avis. " Je vais bien. Ca va. Je suis juste... "Blessée, avec une opération de l'épaule, j'ai l'air d'une pauvre fille égarée, j'ai retiré un peu trop violemment un morceau de bois que je me suis enfilé dans la main en grimpant sur ces foutues caisse si bien que je me suis ouvert un doigt (ben tiens, comme si c'était pas suffisant), mais je vais bien, ne vous inquiétez pas. Comment espérait-elle convaincre quelqu'un ? D'autant qu'elle avait un mal de crâne abominable. Malgré tout, elle posa sa main sur celle de la jeune femme en face d'elle, celle qui tenait le téléphone. Il ne fallait pas qu'elle appelle." Je suis fatiguée. Rien de grave. " Elle aurait voulu la regarder, mais elle savait que ses yeux avaient changé. Elle ne voyait plus le sol de la même façon et elle repérait chaque infime mouvement de cette fille. C'était bien le moment que sa nature de mutante ressorte, tiens ! Elle était plantée là, debout devant quelqu'un qui souhaitait l'aider et ne pouvait même pas la regarder ou bouger pour lui prouver qu'elle allait bien. " S'il vous plaît. Je ne veux pas aller à l'hôpital. Je ne peux pas. "Ses derniers mots étaient étouffés, comme si elle allait se remettre à pleurer.


Kitty a écrit:
Kitty Pryde écoutait la réponse, mais la blessure était bien trop grave, Kitty ne pouvait pas écouter les directives de la jeune femme. Peut-être que c'était une prostituée ou une membre de gang de rue, ce n'était pas très rare pour les gens dans le crime organisé de ne pas rentrer dans les domaines publics comme les hôpitaux ou les postes de police. Mais, Kitty était toujours trop humaniste pour laisser une femme ayant une blessure à l'épaule. Elle regarda la femme pour regarder son téléphone, il ne restait qu'un numéro pour faire l'appel. Elle hésitait, mais la vie de la femme semblait être en danger. Elle prends une grande respiration pour continuer à parler malgré le gémissement de douleur et le refus.

-Je refuse madame, votre blessure est trop grave pour vous laisser dans une ruelle. Je ne peux pas comprendre le rôle d'une gangster ou d'une prostituée, mais ils restent des gens. Je vais vous aider madame que vous ne voulez ou pas. La blessure pourrait devenir beaucoup plus grave. Il ne faut pas que vous vous endormez. Je vais appeler une ambulance, madame. Je suis vraiment désolée, mais je ne peux pas vous laisser dans un état pareil.

Dit la jeune Kitty en tapant le dernier numéro pour faire le 9-1-1. Elle tendit doucement son téléphone vers son oreille gauche en regardant toujours la femme. L'appel était très vite répondu, Kitty commença à donner les renseignements primaires dont son nom, le type de blessure, le nombre de victime, mais sa pile était morte. Pauvre Kitty, elle n'avait jamais penser à recharger son téléphone à l'Université. Mais, la jeune femme connaissait très bien les soins, les appels téléphoniques pourraient être un genre de GPS. Elle avait confiance, elle avait un peu peur de la réaction de la femme, mais elle était obligée.

-Mon nom est Kitty Pryde, je peux vous aider. Je n'ai pas eu le temps de donner notre position, mais je pense qu'ils ont une sorte de GPS pour détecter les appels téléphoniques, alors cela va seulement prendre un peu plus de temps. Parlez-moi pendant ce temps, il ne faut pas que vous vous endormez. Comment avez-vous fait pour avoir ce genre de blessure? Quel est votre nom? Parlez-moi, c'est vraiment important...

Dit la jeune femme en regardant la mutante blessée. Elle semblait toujours un peu naïve dans ces dialogues. C'était assuré que sa blessure était fait par un coups de feu. Sa main caressait seulement un peu le visage de la femme. La femme était dans un état pitoyable, vêtement déchiré et ensanglanté, elle était très maigre et sa blessure était encore très grave. Pour Kitty, la blessée faisait très pitié. Elle semblait un peu réfléchir, peut-être qu'elle aurait été dans le même état, si ses parents étaient beaucoup plus conservateurs. Elle restait toujours très souriante pour essayer d'encourager la femme à la parler. Elle était un peu hésitante au début, elle avait le choix entre les services publics et l'Institut, mais elle ne voulait pas les déranger en pleine nuit. Elle était beaucoup trop attentionnée pour les déranger. Les membres des X-men la connaissaient assez, elle était toujours un peu timide de les déranger en pleine nuit, malgré que certains membres ont appuyés que cela ne les dérange pas. Kitty appelait seulement en cas d'extrême d'urgence pour elle ou pour une masse de personne.

Louve a écrit:

    Louve écouta sans un mot ce que lui disait la jeune femme, qui téléphonait aux secours malgré la demande de la lupine. Elle ferma les yeux, tentant de rester calme. Surtout, ne pas exploser. Ca ne servirait à rien. Elle était tombée sur aussi butée qu'elle. Non, même pas butée, c'était de la gentillesse, elle voulait l'aider, mais elle allait lui attirer des ennuis. Surtout, rester calme. Ne pas laisser sa nature mutante prendre le dessus. C'était l'humaine qui devait rester, pas l'animal en détresse. L'humaine parfaitement consciente, pas la mutante incontrôlable. Elle venait de se faire traiter de gangster, de prostituée. Soit. Bon. Elle en avait sûrement l'air. Mais c'était quand même fort ! Mince, de quoi elle se mêlait après tout !La jeune femme composa le dernier numéro. Louve perdit conscience un instant, sans s'évanouir, mais son cerveau déconnecta quelques secondes. Laissant la nature lupine prendre le dessus sur elle, elle sentait la colère l'envahir. De quel droit se mêlait-elle de sa vie, celle-là ?! Elle faisait ce qu'elle voulait d'elle. Si elle voulait rester dormir dans un coin de la rue, qu'est-ce que ça pouvait lui faire ! Frémissant sous la colère, Louve tenta de resta silencieuse malgré tout. Elle essayait de garder le contrôle d'elle-même. - Comment avez-vous fait pour avoir ce genre de blessure? Quel est votre nom? Parlez-moi, c'est vraiment important...C'était les question de trop. Louve repoussa violemment la main de la jeune femme, qui s'appelait Kitty d'après ce qu'elle venait d'entendre. Elle refusait catégoriquement qu'elle aille contre sa propre volonté. Et après tout, non, elle n'allait pas se laisser traiter de prostituée. pour qui se prenait-elle ? Elle ne connaissait pas sa vie. Le sexe la répugnait à un point abominable, bien plus que n'importe quelle autre chose, à cause de son père et de tout ce qu'il lui avait fait subir. Sa nature lupine l'aida à reprendre des forces, et ce fut comme si l'espace d'un instant elle était en pleine force. Elle poussa un grognement colérique en fixant Kitty. Ses yeux avaient viré au jaune mais elle s'en moquait complètement. Quiconque était en face d'elle, peu lui importait maintenant. Elle ne maîtrisait pas assez ses pouvoirs pour se contrôler en cas de détresse et à présent elle ne se contrôlait plus du tout. Grognant de nouveau, montrant les dents, elle explosa :- Ne me touchez pas ! Ne m'approchez pas. Foutez-moi la paix, ok ? Je suis fatiguée. D'accord ? FATIGUEE ! J'ai échappé une situation dont vous n'avez pas idée. Vous allez me mettre dans une situation abominable en appelant ces foutus ambulanciers. Je refuse  catégoriquement de mettre un seul pied dans une de ces voitures. ET JE NE SUIS PAS UNE PROSTITUEE !Elle avait réellement explosé sur la dernière phrase. A présent baissée et en position d'attaque, l'humaine l'avait complètement quittée. Elle grognait et tremblait, haineuse. Elle ne se laisserait pas embarquée dans une ambulance. Jamais !


Kitty a écrit:
La jeune femme semblait se frustrer très rapidement, elle recula seulement un peu en voyant les yeux de celle-ci. Kitty voulait seulement l'aider, mais elle semblait complètement hostile, elle soupira, mais elle ne va pas renoncer. La mutant était blessée physiquement et c'était beaucoup plus important que n'importe quelle blessure. Kitty essaya de calmer la femme en faisant simplement des signes des mains. Pryde, malgré la grande frustration de la femme, ne semblait pas vouloir l'abandonner.

-Je ne veux que vous aider. Je ne voulais pas vous insulter, habituellement les gens qui ont des blessures comme la votre, sont dans le marché noir. Je ne voulais pas, excusez-moi et je veux seulement m'assurer de votre sécurité. C'est impossible que vous soyez seulement fatigué. J'étudie à l'Université et je connais les blessures. Votre blessure est très importante, je suis désolée, mais c'est contre mes principes de vous laisser dans cet état. Moi aussi, j'ai fait des choses risqués dans ma vie et je ne pense pas que vous pouvez savoir ce que j'ai supporté. Je peux vous comprendre, mais coopérez, je vous en supplie. Dites moi pourquoi vous êtes tant hostile à les services publics. Je peux vous aider d'une autre façon. Je ne veux pas me battre contre vous, je veux seulement vous aider et ce n'est pas en restant sans soins que vous allez vous aider!

Cria la jeune X-men, malgré la position de combat de la femme. Elle ne semblait pas très dérangée par cette position. Elle voulait seulement faire croire que celle-ci n'était pas capable de se défendre. Elle était capable de se défendre seule, mais jamais capable de combattre une mutante ayant des capacités de combat dès la mutation. Elle avait seulement son pouvoir de phaser, si celle-ci voulait l'attaquer directement. Elle ne voulait pas frapper une personne déjà blessée, elle était beaucoup trop loyale et pacifique pour faire ce genre de chose. Elle recula de quelques centimètres en montrant toujours ces mains.

-Je refuse catégoriquement de vous abandonner...

Dit-t-elle en reculant un peu, mais restant toujours très vigilante au cas d'attaque. Elle regardait chaque mouvement de la femme pour analyser sa position et ces blessures. Elle se préparait au cas où, en bougeant tranquillement les livres de l'Université. Elle devrait bien étudiée pour demain. C'était un examen important pour elle et son avenir, mais elle doit se soucier avant tout d'aider les gens avant de se soucier d'elle-même et de son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un peu de repos... ou pas [ terminé ]   Mer 18 Aoû - 16:37

Louve a écrit:
    Louve continuait de grogner. Au fond d'elle, une voix lui intimait de se calmer. Sa partie mutante prenait beaucoup trop le dessus pour le peu de force qu'il lui restait. Si elle restait ainsi, ça finirait par la tuer. La jeune femme était complètement perdue, ne sachant plus qui de l'une ou de l'autre partie d'elle-même elle devait écouter. Elle commençait à suffoquer, luttant contre elle-même, contre ses pouvoirs. Elle ne voulait pas lui faire de mal. Elle ne voulait faire de mal à personne. Elle voulait juste qu'on la laisse tranquille. Les paroles de Kitty la calmèrent suffisamment pour qu'elle cesse de trembler. Un sanglot secouant Louve, mais la colère l'envahissait toujours. La colère et la peur étaient les émotions les plus puissantes qu'elle ressentait, et dont elle avait le plus de mal à se débarrasser. Si Kitty continuait à lui parler calmement comme elle le faisait, elle aurait peut-être une chance.

    " Je ne peux pas... "

    Elle était essoufflée à présent. Il fallait absolument qu'elle se reprenne, elle allait y rester. Elle secoua la tête, refusant de parler à la jeune femme en face d'elle. Ne rien lui dire. Il ne faut rien lui dire. Elle n'est peut-être pas de confiance. Elle ne savait plus qui de Louve ou qui de Sara elle était. Sara qui était si douce et si fragile, alors que Louve était bagarreuse et forte. Elle ferma les yeux un instant, continuant à écouter Kitty. Il y eut un silence durant lequel elle rouvrit les yeux et vit la jeune femme reculer. Ainsi elle était sincère. Elle ne lui voulait pas de mal. Elle désirait simplement l'aider....

    -Je refuse catégoriquement de vous abandonner...

    Ce fut ces derniers mots qui firent que sa nature animale se calma. Ses pouvoirs la lâchèrent d'un seul coup et elle s'écroula à terre. Elle se mit à genou et mit sa tête entre ses mains. Elle avait l'impression que sa tête allait exploser. Elle se releva à peine quelques secondes plus tard seulement et recula vivement, trop vivement, prenant le mur derrière elle du côté où elle était blessée. Elle gémit de douleur et regarda Kitty, complètement perdue. Elle fut prise de sanglots qu'elle contint tant bien que mal.

    " Braquage. Pure défense. "

    C'était incompréhensible. Elle prit une grande respiration. Elle était à bout de forces et même parler lui était de plus en plus difficiles. Quelle idiote, elle aurait du accepter de rester chez Will. Tout avait été fait trop à la va vite. Elle aurait eu besoin de bien plus de repos qu'un simple repos. Elle déglutit et tenta de s'expliquer.

    " Une petite épicerie pas loin. J'ai défendu quelqu'un. Pris une balle dans l'épaule. Celui qui m'a tiré dessus est mort. Je l'ai tué. "

    Elle passa une main dans ses cheveux, retenant difficilement ses larmes.

    " J'ai été soignée rapidement. Si ça se sait... Ca ne doit pas... "

    Elle se laissa glisser contre le mur pour s'asseoir par terre. C'était trop dur. Elle n'en pouvait plus. Elle se mit à tousser et ramena ses genoux contre elle pour tenter de se calmer.

Kitty a écrit:
Kitty écoutait la jeune femme et elle présentait toujours ces mains pour éviter qu'elle soupçonne quelque chose comme les premiers soins l'indiquent habituellement. Elle semblait se calmer pour laisser place à une femme beaucoup plus stable. Elle se rapprocha doucement en montrant toujours ces mains. Elle ne voulait pas que la mutante panique encore une fois. Elle ne semblait pas vouloir rentrer dans un office publique, alors elle décida d'être gentille pour une fois.

-Je fais partie des X-Men, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais l'important est de vous soigner. Nous avons une infirmerie avec des excellents médecins si vous voulez. Les X-men vont seulement vous soigner et après vous pourrez partir. Je comprends que vous ne voulez pas aller à l'hôpital, mais je veux seulement vous aider à soigner. Je suis en train de faire des études en science pure, mais je ne suis pas une infirmière pure et simple. Je ne veux pas faire de recrutement, je veux seulement vous aider, peu importe de votre position politique...

Dit-t-elle beaucoup plus calme en posant une main doucement sur l'épaule de la femme. Elle voulait aller très tranquillement pour ne pas éviter une autre crise de frustration pour la femme. Elle pouvait se faire cogner n'importe comment et être facilement mise hors combat. Mais, elle voulait seulement essayer d'aider la femme. Elle se baissa tranquillement pour arriver devant pour seulement montrer à la femme qu'elle est complètement pacifique.

-Je vous promets sur ma tête que je vais simplement vous aider. Je ne veux même pas savoir ton nom, je veux seulement t'aider à vérifier ta blessure. Après tu pars, je veux seulement te donner un peu de charité. Mais, il faut partir vite. L'Institut est à 30 minutes de marche rapide et l'ambulance va bientôt arriver. C'est maintenant ou jamais...

Demanda la mutante toujours très douce et souriante devant la femme. Elle offrait seulement de l'aide pour une fois, en espérant de ne pas recevoir un coups sur la gueule. Elle ne connaissait rien en cette mutante, alors elle pourrait bien être tuer sans s'en rendre compte. Elle espérait seulement la mettre en confiance. Dans la ruelle, les deux femmes étaient capable d'entendre l'ambulance s'approchait avec une grande vitesse vers le téléphone de Kitty.

-S'il te plait, vient avec moi...

Conclu Kitty restant toujours un peu stressé par l'humeur de la femme. Elle bougeait de façon très calme pour qu'elle accepte son aide.

Louve a écrit:
    Louve leva le regard vers Kitty lorsque celle-ci recommença à lui parler. D'habitude, elle n'aimait pas vraiment qu'on lui parle. Ca la fatiguait. Mais là, elle en avait besoin. Il fallait absolument qu'elle se calme et qu'elle ne laisse plus ses pouvoirs s'emparer d'elle comme ça. Contrôlant sa respiration, elle se força à garder son regard sur elle. Elle lui parla des x-men et elle frissonna à ce mot. Elle en avait entendu parler et elle ne savait pas qu'en penser. Malgré tout, Kitty avait raison. Elle avait besoin d'aide. Et puis elle n'était pas obligée de rester...

    Elle ne bougea pas cette fois quand elle sentit une main sur elle. Au contraire, elle ferma de nouveau les yeux, avala sa salive et regarda de nouveau la jeune femme qui continuait de lui parler. Elle tentait de la suivre mais ça n'était pas évidemment de tout comprendre. Elle ne comprenait déjà pas cette histoire de recensement, pourquoi c'était bien ou mal, alors si elle commençait à lui parler position politique elle n'était pas sortie de l'auberge ! Kitty ne cessait de répéter qu'elle voulait juste l'aider. Louve se retenait de pleurer. Elle était absolument terrifiée à l'idée de rencontre encore du monde. Mais elle n'avait pas le choix.

    Louve entendit alors les ambulances. Non, pas les ambulances ! Il fallait s'en aller d'ici. Peu importe le moyen il fallait partir. Mais partir avec cette fille ? Elle ne la connaissait même pas ! Ca fait trop de rencontre d'un coup, trop de choses d'un coup. Le braquage, l'arme à feu, cet homme qu'elle avait tué, la rencontre avec Will, cet abruti de médecin, l'ex de Will qui s'appelait Sarah aussi, cette idiote de bonne femme et maintenant une x-men qui cherchait à l'aider ! Elle était complètement perdue entre l'hésitation, la peur, l'envie de lui faire confiance, la recherche de la protection, sa méfiance... Une véritable horreur, un capharnaüm dans sa pauvre tête qui allait vraiment finir par exploser. Elle n'avait pas le choix pourtant il fallait suivre Kitty. Elle prit sur elle au maximum et se releva tant bien que mal.

    " D'accord. " dit-elle dans un murmure. Il fallait y aller. Elle espérait de pas se tromper...

Kitty a écrit:
Kitty se laissa utiliser pour faire un support, mais elle semblait assez hésitante pour faire un autre support pour que la jeune femme évite de marcher. Elle avait toujours un œil sur la femme, elle n'avait pas une confiance aveugle. Elle ramassa tranquillement ces livres. Elle était assez méfiante, beaucoup de mutant avait une opinion néfaste sur le groupe à cause de leur idée d'égalité. Elle restait très proche de la femme pour éviter qu'elle tombe ou qu'elle a un malaise. Mais, elle restait toujours assez méfiante, elle voulait que la femme passe devant elle. La X-Women restait toujours souriante avec ces livres en main, elle regardait doucement ces documents pour éviter qu'elle n'oublie rien. Oh non! Elle avait oublié son livre de philosophie, elle semblait assez stressée, mais peut-être que sur l'internet pourrait l'aider. Demain, c'était une grosse journée, deux examens et plusieurs autres études. C'était bien l'été, mais malheureusement, elle avait décidé de faire une session cette saison.

-Oh là là, j'ai oublié mon livre de philosophie sur l'existentialisme. Tu connais l'existentialisme? Genre l'angoisse et tout? Genre la philosophie pour les dépressifs. J'aime pas beaucoup, mais obliger pour avoir mes crédits...

Dit-t-elle souriante et en blaguant. Elle semblait beaucoup plus à l'aise et elle parlait à celle-ci comme une amie. Elle était beaucoup plus amicale pour la mettre en confiance. Elle regardait toujours plusieurs de ces documents souriante et beaucoup plus en confiance.

-J'adore Albert Jacquard, c'est mon humaniste préféré, il pense toujours à l'environnement et autres générations. C'est très important pour les mutants de se placer dans l'humanité pour survivre. On ne doit plus créer de différence, mais beaucoup plus d'unification pour aider l'humanité. Il parle pleins de sujets intéressants comme son utopie dans le livre nommé: Utopie. La famille, les mutants et autres, c'est vraiment sympathiques.

Discuta Kitty en montrant l'un des livres d'Albert Jacquard. Kitty semblait assez naïve et lunatique, elle ne faisait presque plus attention aux mouvements de la femme. Kitty ressemblait de loin à une femme complètement normale qu'une combattante dans les X-men. Elle semblait plutôt faible.

Elle respirait tranquillement, les deux femmes étaient presque arrivés proche de l'Institut. Seulement une dizaine de minute de marche avant d'arriver finalement. Il semblait avoir presque personne autour. C'était d'une grande sécurité. Pryde semblait toujours très amusé et elle regardait parfois la jeune femme. Elle voulait la recruter sérieusement pour seulement l'aider beaucoup mieux.

Louve a écrit:
Louve resta très méfiante au début. Elle suivait quelqu'un qu'elle ne connaissait pas après tout. D'accord, Kitty lui avait répété au moins cent fois qu'elle voulait juste l'idée, qu'il n'y aurait pas de problèmes ensuite si elle voulait partir, que c'était juste pour la soigner... Elle était trop faible pour l'instant pour se battre si jamais quelque chose se passait, ou alors elle ne tiendrait que quelques minutes avant de s'écrouler, alors elle restait sur ses gardes. Elle n'aimait pas beaucoup être devant, même si elle savait que Kitty ne pourrait la surprendre elle restait très attentive. La jeune femme se mit à lui parler de l'existentialisme. Qu'est-ce que c'était que ça encore ?

Elle se tourna pour la regarder, croisant les bras. Plus elles marchaient et plus Kitty se détendait. Ca aidait Louve à se détendre également étant donné qu'elle ne ressentait pas de menace quelconque. Elle la trouve bien plus humaine que ce qu'elle aurait imaginé pour une x-men. Ca aussi, ça la rassurait, ils gardaient peut-être leur humanité après tout. C'était quelque chose qui lui faisait peur : que ses pouvoirs et sa nature de louve prennent totalement le dessus sur elle, même si ça lui plaisait, elle savait que c'était dangereux pour tout le monde alors elle aurait aimé pouvoir faire la différence. Plus le temps passait et plus elle était forte, mais elle ne contrôlait rien et ça n'était pas pratique du tout.

Tandis qu'elle écoutait parler, Louve regardait autour d'elle. C'était la première fois qu'elle se promenait vraiment dans les rues. Il n'y avait pas grand monde pour le moment, il était très tard, la ville dormait un peu. Tant mieux, parce que les seules personnes que les filles croisaient se retournaient en fixant Louve. Forcément, elle avait l'air tellement minable... Elle fut interpellée par une remarque de Kitty sur l'humanité.

" Personnellement, je n'ai pas franchement envie d'aider les humains. Ils ne nous aident pas, eux. Et je n'ai pas envie de faire l'effort de protéger ces gens-là. Quand tu vois comme ils te dévisagent ou s'enfuient devant toi, ça donne pas envie de les rattraper pour leur dire ouhou, venez, je suis une gentille fille, je ne mords pas ! "


Elle mima la dernière phrase avec ses bras. Elle était elle aussi beaucoup plus détendue, prenant part à la conversation. Elle se tourna vers Kitty pour continuer de lui parler.

" Puis tu vois, les seuls humains que j'ai réellement connus, c'était de vraies saloperies. Et ça aide pas non plus pour être de leur côtés. Je préfère qu'on me laisse tranquille dans mon coin, qu'on me fiche la paix, comme ça je fiche la paix à tout le monde aussi. "

Elle haussa les épaules.

" Et puis de toutes façons il faudra beaucoup trop de temps pour qu'ils se rendent compte que nous ne somme pas des monstres. Je ne serai sûrement plus en vie pour voir ça, si ça arrive un jour, et quelque part ça m'arrange. "

Elle se tut, continuant de marcher. Elle connaissait un peu le point de vue des x-men, elle en entendait parler et elle n'était pas forcément d'accord avec eux. Elle ne changerait pas d'avis parce que cette jeune femme voulait lui apporter son aide. Elle n'aimait pas les humains et n'avait aucune envie de les aider.

---

TOPIC CLOS
SUITE ICI

Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Un peu de repos... ou pas [ terminé ]   Jeu 3 Avr - 9:03

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un peu de repos... ou pas [ terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de repos... ou pas [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: New York :: Les Institutions :: Rues-