Partagez | .
 

 Retour à la maison [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Retour à la maison [ terminé ]   Mer 18 Aoû - 16:40

Kitty a écrit:
Kitty Pryde souriait, elle souriait toujours pour détendre la femme
qu'elle avait rencontré dans la rue. Elle voulait seulement l'aider
pour une fois, elle ne voulait pas faire un recrutement total sur
n'importe quel mutant et mutante. L'entrée était assez grande, mais le
gardien de nuit avait reconnu facilement la petite Kitty avec ces
livres d'université en main. Il n'avait pas beaucoup de problème pour
rentrer. Pryde avançait restant très amicale, malgré l'opinion
contraire de la femme. Elle ne voulait pas partir un combat
socio-politique sur la situation humaine-mutante, puis elle connaissait
les arguments. C'était vrai que les humains manquaient beaucoup de
respect envers les mutants. Elle ne voulait pas donner raison à la
femme, elle avait beaucoup plus de principe et de valeur pour éviter ce
genre de sujet. Kitty traversa la grand manoir silencieusement en
installant doucement ces livres dans la salon. Le manoir était quand
même resté magnifique.

Les deux femmes rentrèrent doucement dans l'infirmerie, mais
étonnement, il n'avait personne. Même pas de médecin ou d'infirmiers,
il manquait réellement d'action pour les X-men. Ceux-ci n'intervenaient
pas beaucoup dans les situations de risque, alors c'était un peu
normal. Mais, elle décida de nettoyer doucement un lit d'infirmerie
pour faire asseoir la jeune femme. Elle pourrait peut-être trouver un
médecin mutant. Elle restait toujours très souriante pour faire un
signe de la main à la femme de s'étendre sur le lit.

-Ne t'en fait pas, nous avons plusieurs médecins de qualité dans notre Institut. Je vais aller en appeler un...

Dit-t-elle tranquillement en s'éloignant un peu
du lit pour aller vers une radio intercommunication. Elle avait
toujours un œil sur la mutante, c'était assez rare, même très rare,
qu'une personne invite une autre personne pour lui donner une
habitation, des soins et de la nourriture. Surtout aux États-Unis,
quand le système de santé était plus pathétique que la situation
mutante. L'Institut offrait des meilleurs soins que les hôpitaux de New
York. Elle commença doucement à parler.

-Allo, tout le monde, c'est Kitty, j'ai vraiment
besoin de premiers soins à l'infirmerie, c'est assez aurgent, s'il vous
plait...

Communiqua la jeune Kitty à la radio. Il était
assez tard, 00:34. Alors, c'était un peu nigaud de sa part. Elle
n'avait pas fait d'autres commentaires, on pourrait même croire que
c'était elle qui avait besoin de premiers soins. De plus, avec le
certaine supplice dans son message, les mutants pourraient croire le
pire. Le message était assez naïf, mais c'était à son habitude et Kitty
était un peu fatigué. Elle est revenue tranquillement vers le lit de la
femme peu après.

-Ils vont venir, je ne les appelle jamais pour rien...

Louve a écrit:
    Lorsqu'elles arrivèrent à l'institut, Louve ne prononça plus un mot. Elle ne souriait même plus. Les muscles et le visage tendus, elle espérait qu'elle n'allait pas regretter ce qu'elle allait faire. Elle avala sa salive lorsqu'elle pénétra dans l'établissement, accompagnée de Kitty qui souriait toujours. Evidemment, elle était habituée à venir ici, c'était chez elle. Louve n'avait plus de chez elle depuis la mort de Kyana. Bon sang, si elle n'était pas morte, jamais elle n'aurait eu à mettre les pieds ici. Elle s'interdit de penser à Tiger, sentant la tristesse monter en elle.

    Regardant partout autour d'elle, ultra méfiante, quand elles traversèrent le hall, elle ne se sentait pas du tout en sécurité ici. Elle était enfermée et elle détestait ça. Pourvu qu'elle ait eu raison d'accord une once de confiance à cette x-men. Pourvu qu'elle ne fasse pas la plus grosse bêtise de sa vie. Une fois arrivées dans l'infirmerie, Kitty fit un lit à Louve puisqu'elle puisse s'y asseoir. Elle s'y exécuta, silencieuse et inquiète. Sa nature lupine, qui lui avait indiqué de se défendre il y a quelques minutes, lui disait d'observer et d'attendre. Elle trembla un moment, serrant les draps pour se contrôler. Elle ferma les yeux et ramena ses pieds sous elle. Elle remarqua alors qu'elle s'était entaillé le pied quelque part. Être louve avait ses avantages : elle avait rarement froid, ayant une température plus élevée que la normale ce qui lui permettait de marcher pieds nus tout le temps. D'ailleurs ses pieds étaient durs comme du bois à force d'être malmenés. Aussi elle ne s'était pas aperçue quand elle s'était faite mal. Bah, une de plus ou une de moins, ça ne ferait jamais qu'une blessure en plus, et puis c'était pas bien grave. S'asseyant en tailleur sur le lit, elle prit sa tête dans ses mains.

    " Ma tête va exploser... "

    Elle avait une petite voix toute faible et fatiguée. Elle se massa la tête quelques secondes pour calmer un peu la migraine. C'était infernal. Chaque fois que ses pouvoirs se déclenchaient c'était la même chose. Epuisée, elle perdit un instant le sens des réalités et n'entendit même pas Kitty appeler du secours. Aussi, elle sursauta lorsque celle-ci lui parla directement.

    -Ils vont venir, je ne les appelle jamais pour rien...
    " Hein ? Oh. Ouais. "

    Elle n'avait absolument rien suivi. Sa vue se brouillait et la tête lui tournait. Elle allait finir par faire un malaise.

    " Tu aurais un verre d'eau ? "

    Il fallait qu'elle s'occupe, sinon elle perdrait conscience pour de bon.

Invité a écrit:
Le jeune Mutant était sous sa forme de chair, engoncé dans un peignoir épais, en sous-vêtement noir moulant en-dessous, et chaussettes blanches de tennis. Son regard triste, sincère et inspiré n'en croisait aucun autre. Il ne rencontrait ni compréhension, ni sympathie, ni amitié. Non pas qu'il les recherche. En fait, il fuyait toute compagnie humaine - ou Mutante, par ailleurs. Il en avait lourd sur le cœur, mais se retrouvait incapable de s'en ouvrir ou s'en sortir tout simplement. Ses lèvres fines et douces étaient pincées, la langue pointant légèrement au coin droit, dans une expression de grande concentration. Ses narines dilatées prenaient tout l'air dont il avait besoin pour achever avec une douloureuse franchise le travail qu'il avait entamé. Tous ses muscles bougeaient au rythme de ses mouvements. D'une anatomie bien dessinée, chaque geste voyait le muscle idoine se contracter ou se détendre, et prendre une forme temporaire d'une beauté particulière.
Installé sur un fauteuil rembourré, Piotr était occupé à dessiner avec un pinceau et de l'encre noire. Ses dessins étaient très sombres et révélateurs de son moral du moment. Il ne pouvait pas s'empêcher de dessiner des figures étranges, presque mystiques, et surtout qui témoignaient d'une grande souffrance interne. On pouvait voir une météorite, un œil qui pleuraient de grosses larmes opaques, une partie de carte géographique, des ailes arrachées... Le mutant allait esquisser une nouvelle figure sur cette feuille où il couchait son champ de ruines mental. Lorsqu'il entendit l'appel de Kitty dans les communicateurs de l'Institut :

-Allo, tout le monde, c'est Kitty, j'ai vraiment
besoin de premiers soins à l'infirmerie, c'est assez aurgent, s'il vous
plait...

Pensant que Kitty était peut-être en danger, il lâcha sa plume, et ne vit pas son pot d'encre de Chine se renverser. Rien n'était plus important. Si son amour de jeunesse avait des blessures graves, il voulait l'accompagner moralement. Il priait intérieurement pour qu'elle n'ait qu'un problème bénin, bien qu'il savait qu'elle demandait des soins de toute urgence. Il détruit une porte qui se dressait dans son chemin, bouscula quelques étudiants. Tout le monde avait peur d'être culbuté à son passage.

Lorsqu'il arriva à l'infirmerie, il poussa le battant brutalement et jeta son regard sur toute la pièce. Le souffle coupé, il prit une demi-seconde pour parler d'une voix aphone. Ses grands yeux bleus étaient écarquillés, son sang battait à ses tempes. Ses paroles à peine soufflées, étaient les suivantes.

"Katya ! Le ciel soit remercié, tu n'as rien."


Il n'aurait pu décrire son bonheur. Son estomac alors lourd et noué était devenu léger. Le souffle lui était revenu. Il avait l'impression de la retrouver pour la première fois. Mais il se rappela qu'un virus pouvait causer la mort sans signes apparents, comme une hémorragie interne. Cette idée du virus était persistante. Il ne supportait pas l'idée de sa propre mort, depuis qu'elle était survenue. Et il ne parvenait pas à la dépasser. Un doute, une paranoïa, avait eu le temps de s'installer en lui avant qu'il n'ajoute :

"Enfin, je crois. Rassure-moi, tu vas bien?"

Alors qu'il avait le regard hagard, interrogatif, il passa la pièce sous détection visuelle et remarqua enfin la jeune femme qui était là. Il reprit un certain sens des manières, et s'inclina, avant de saisir le poignet de la mutante :

"Pardonnez ce campagnard que je suis. Je ne vous avais pas vue. Je m'appelle Piotr Ra... Heu. Mes amis m'appellent Colossus."

Le mutant baisa la main de la jeune fille, puis se releva. Il n'entendit presque pas la réponse, bien qu'embarrassé, il s'inquiétait pour Kitty et personne d'autre pour le moment. Elle était la seule femme qu'il ait jamais aimé, devant sa mère et juste devant sa petite sœur. Celle-ci était apparemment décédée, et Piotr et Kitty n'avaient plus que l'un et l'autre pour en parler. C'était un traumatisme très grand. Piotr n'était pas prêt à accepter de perdre celle qui lui renvoyait un regard si profond et chaleureux, curieux et intelligent.

Kitty a écrit:
Kitty écouta la jeune femme, elle semblait de plus en plus dans un état assez critique, elle alla chercher rapidement un verre d'eau pour la jeune femme grâce au lavabo seulement à coté pour les médecins. La jeune X-Women semblait de plus en plus inquiète, elle aussi. Il était assez tard, mais elle avait confiance envers envers les X-men. Ils ne vont pas seulement restés endormis, surtout un jeudi soir. La majorité des mutants font quelque chose le soir, même si les cours sont assez tôt. Elle regarda sa montre hésitante, puis elle donna le verre d'eau. Elle ne connaissait rien à la femme, mais elle voulait vraiment l'aider. Peut-être si elle demandait seulement le prénom.

-Tiens ma belle, est-ce que je peux seulement avoir ton prénom?

Demanda doucement Kitty restant toujours très gentille et souriante. Elle semblait se soucier beaucoup plus et elle voulait lui faire parler pour éviter qu'elle s'endorme pour de bon, mais Kitty avait fait quand même un gros sursaut quand la porte se frappa avec force sur le mur. Elle regarda son aimant un peu bizarre, il croyait qu'elle était blessée. Elle s'en voulait un peu. Elle s'approcha seulement de Piotr pour donner un câlin très rapidement, malgré qu'elle appréciait beaucoup celui-ci, elle ne voulait pas laisser la femme.

-Tout va bien, désolée... vraiment désolée, je ne voulais pas t'inquiéter et te déranger. J'ai seulement retrouver une femme qui était quand même dans un état un peu critique. En tout cas, je suis vraiment désolée de t'avoir déranger. En passant, j'ai loué un livre de Grossman pour toi à l'Université. Cela devrait vraiment t'intéresser.

Dit-t-elle doucement en retournant vers la jeune femme. Pryde avait besoin beaucoup de sommeil pour ces examens de demain, mais elle refusait d'abandonner la jeune femme. Elle voulait seulement attendre un médecin de qualité pour aider celle-ci. Elle connaissait très bien le corps humain, mais elle était très loin d'être une grande infirmière de qualité. Elle espérait voir une personne avec beaucoup plus expérimenté, Hank ou autres.

-As-tu vu Hank ou un médecin qui se dirigeait par ici? Piotr?

Demanda la mutante à son amoureux, mais restant toujours au coté de la femme. Elle restait toujours souriante en essayant de toujours la laisser réveiller en la faisant bouger avec son bras sur son épaule. Elle soupira doucement en regardant l'état de la femme, peut-être elle n'avait pas le choix d'essayer seulement de la soigner.

-Madame, comment cela fait de temps que vous avez été soigner? Est-ce que la balle est encore sur vous? Est-ce que vous êtes touché sur une autre partie de votre corps?

Demanda avec gentillesse Kitty à la femme. Pryde bougeait tranquillement pour aller chercher des instruments médicaux. Elle voulait seulement connaître un peu la situation avant d'embarquer dans les méthodes de premiers soins. Elle espérait peut-être seulement voir un médecin pour prendre sa place.

-Tu veux m'aider petit Piotr?

Kitty semblait encore très gentille et positive. Elle connaissait très bien Piotr, mais elle ne croyait pas qu'il avait des compétences en premiers soins. Il était beaucoup plus bon en littérature ou en art, elle adorait les grands arts de son homme. Kitty avait toujours un grand faible pour les existentialistes.

Louve a écrit:
    Louve s'accrochait aux paroles de la jeune femme, qui ne cessait de parler, d'ailleurs. Elle ne savait pas si c'était parce qu'elle était d'un naturel bavard, ou si c'était pour l'aider. Peu importe, elle n'avait vraiment l'envie d'y réfléchir. Elle but doucement son verre d'eau, qu'elle manqua de renverser en sursautant vivement lorsque la porte s'ouvrit à la volée. Heureusement qu'elle avait de bons réflexes, elle avait pu le rattraper avant qu'il ne tombe à terre, s'arrachant un gémissement de douleur au passage. Oui, elle aurait vraiment du se reposer pour de bon au lieu d'aller se balader en ville. Quelle idée... elle s'était très certainement rouvert l'endroit de l'opération, qui avait était faite rapidement en plus. Elle regrettait amèrement de ne pas être restée chez Will. Il avait l'air si sincère lorsqu'il lui avait proposé de l'héberger... Enfin, ça ne servait à rien de regretter.

    Elle sourit faiblement lorsque Piotr lui baisa la main, trop épuisée pour faire quoique ce soit d'autre. Elle ne se demanda pas pourquoi il portait un tel surnom, vu la force avec laquelle la porte avait été ouverte, elle se doutait qu'il était particulièrement fort. Ca ne la rassurait pas vraiment, d'ailleurs. Elle tenta de penser à autre chose, lorsque Kitty lui parla à nouveau, lui demandant son prénom. Elle n'eut pas le temps de répondre, qu'elle lui posa d'autres questions. Ca la fit sourire intérieurement, elle semblait tellement inquiète. Elle n'avait pas l'habitude qu'on s'inquiète à ce point pour elle. Il était évident que la x-men tentait de garder son calme, mais qu'elle était en fait peut-être tout aussi stressée que Louve.

    " L'opération ? Je n'en sais rien... quelques heures tout au plus. La balle a été extraite et je n'ai que l'épaule de touchée. Et par pitié, arrêtes de m'appeler Madame, je ne suis pas mariée, je m'appelle Louve. Et en plus, je suis sûre que tu es plus âgée que moi. "

    La dernière phrase avait été dite sur le ton de l'humour. Elle se détendait peu à peu. Elle lui en était vraiment reconnaissante de vouloir l'aider à ce point. Elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait en étant chez les x-men, mais pour l'instant, il s'agissait de rester en vie. Son regard se tourna vers Piotr lorsque Kitty en parla. Elle se perdit un instant dans ses pensées en le regardant. Elle avait du mal à comprendre l'amour. Elle ne l'avait jamais connu et elle ne souhaitait pas le connaître. L'amitié n'était-elle pas suffisante ? L'amour pouvait être tellement stupide et douloureux. Elle baissa les yeux, pensant que l'amitié pouvait l'être tout autant. La douleur qu'elle ressentait depuis la mort de Kyana en était le parfait exemple.

Invité a écrit:
Piotr ne savait trop que faire. Seul, un ami en danger, ou en l'occurrence Kitty, qui était plus qu'une amie, le poussait à utiliser ses muscles avant sa tête. Il aurait dû se montrer plus mesuré. Alors que Katherine le lui demandait, il aurait été incapable de dire qui il avait croisé dans la précipitation. Il inspira et répondit, d'une voix suave et embarrassée :

"Non, je ne crois pas l'avoir vu. Mais merci pour le bouquin. Tu devrais te reposer, ou rester sur le campus quelques temps. Tu m'as l'air lessivée."

En effet, il la sentait tout juste apte à aider la demoiselle, Louve, puisque c'était son prénom. Elle lui paraissait bien capable de s'écrouler dès qu'elle en aurait fini. En vivant dans une ferme isolée, on apprend à s'occuper de soigner les gros et les petits bobos de la vie quotidienne. Surtout avec beaucoup de travail et du mauvais matériel. Et malgré les bons gènes de la famille, Piotr avait eu son lot de mauvais sorts à guérir. Il posa une main sur celle de son amoureuse, l'autre sur l'épaule de la jeune invitée souffrante.

"Laisse, va, je m'en occupe. Quelqu'un va finir par arriver, donc détends-toi. Quant à toi, jeune amie, dis-moi ce que tu as. Ca ne peut pas être pire qu'un accident de tracteur. Crois-moi, c'est plus fréquent qu'on ne croit. Du moins, quand on a des pouvoirs mutants qui se manifestent aléatoirement dans le temps."

Il continuait de parler pour ne pas penser. Réfléchir était encore douloureux. Surtout que le tracteur lui rappelait la petite Illyana. Lui-même se demandait régulièrement ces temps-ci si se supprimer ne ferait pas du bien au monde entier. Soigner quelqu'un était à l'opposé de ses idées noires. Mais la présence de tous ces scalpels et instruments le mettaient curieusement dans son élément de noirs fantasmes.

"Où vous êtes vous rencontrées ? Il y a un forum sur la place publique où ne vont que les belles demoiselles ?"

Il attendait une réaction furieuse de Kitty mais avait besoin d'humour bête et flatteur pour décompresser. De plus, il y avait assez de tension comme ça. Il valait mieux mettre tout le monde à l'aise, quitte à le faire un peu trop largement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retour à la maison [ terminé ]   Mer 18 Aoû - 16:41

Kitty a écrit:
Kitty avait un grand sourire, quand la jeune adulte a commencé à devenir beaucoup plus coopérative et à l'aise. Mais, la louve, c'était un drôle de nom. Ce n'était pas très grave, l'important était de la soigner avant tout, avant de laisser seulement quelques secondes pour faire parler Piotr. Elle recommença à parler de manière très rapide et sans reprendre un petit souffle, elle était toujours ainsi. Un peu maladroite, mais toujours très attentionné envers les autres.

-Tu sais que tu peux toujours venir si tu veux, en tout cas, si tu en as besoin. Je suis vraiment désolée pour t'avoir insulter dans la rue, je ne voulais pas. Mais, je suis assurée que je pourrais t'aider énormément ici, tu sembles triste et je pense que tu as besoin d'un petit soutien moral comme la mienne. En tout cas, c'est comme tu veux, je ne veux pas t'obliger à rester ici, je pense seulement qu'on pourrait beaucoup t'aider ici.

Dit-t-elle doucement toujours assez souriante, en restant toujours très à l'aise devant celle-ci pour commencer à désinfecter un peu la blessure. Piotr avait peut-être un peu raison, elle n'était pas en état pour la soigner. Il était minuit et elle devra se réveiller vers 7:00 demain. De plus, elle n'avait pas dormi presque que pendant une journée, c'était un peu dangereux pour sa santé, mais aussi pour Louve. Elle ne voulait pas aggraver sa blessure. Elle frotta doucement ces yeux avec quelques cernes. Elle respira tranquillement avant de répondre.

-Je pense que tu as raison, je ne vais pas être capable de la soigner parfaitement. Je te la laisse, mais fait attention s'il te plait. Mais, je ne pense pas que je peux me reposer, j'ai pleins d'examens et pleins de choses à faire. Je vais aller me reposer sur le lit seulement à coté, si il a un problème, contacte moi et si un médecin arrive, tu as seulement à m'amener à la chambre pour dormir dans notre chambre...

Dit-t-elle en se plaçant doucement sur le lit seulement à coté en écoutant les dernières répliques de son conjoint. Mais, elle était beaucoup trop fatiguée pour y répondre avec agressivité et jalousie. Elle ne voulait pas aussi, elle resta seulement souriante pour répondre en blague.

-Tu sais très bien qu'il a toujours des magnifiques femmes à l'Université, belle et intelligente...

Répondit Kitty restant toujours assez fatigué et souriante. Elle ne voulait pas donner de mauvaise impression devant sa nouvelle amie. Elle s'endormit tranquillement, laissant place seulement à Colossus et à la Louve, elle avait confiance à Piotr pour s'occuper de la jeune mutante.

Louve a écrit:
    Louve était toujours attentive. Elle essayait de ne laisser s'échapper aucun mot. C'était difficile avec la fatigue, mais elle prenait sur elle, parce qu'elle voulait par dessus tout toujours savoir où elle se trouvait, et avec qui. Il allait bien falloir à un moment ou à un autre qu'elle dorme, mais pour le moment, elle voulait rester consciente. Elle avait envie de faire confiance à cette jeune femme. Elle n'était pas vraiment à l'aise en présence de Colossus, mais Kitty lui faisait confiance, alors après tout pourquoi pas... Il y a bien un moment où il faut enterrer ses démons, n'est-ce pas ? Il était peut-être temps pour elle de commencer une nouvelle vie... Une vie sans Kyana allait être difficile, mais il fallait se relever. Il y avait un temps pour chaque chose et elle s'était toujours promis d'être à la hauteur du loup qu'elle portait en elle. Or le loup relevait toujours la tête. Relever la tête et se battre, voilà ce qu'il fallait qu'elle fasse à présent. Quitte à mettre les pieds là où elle n'aurait jamais imaginé entrer un jour...

    Kitty semblait totalement en confiance dans cet endroit là. Visiblement, c'était chez elle. Elle semblait même y avoir trouvé l'amour. Elle frissonna à cette pensée, elle avait encore tellement de mal à comprendre comment une chose pareille pouvait exister. Elle ne l'avait jamais connu. Elle répondit enfin à Colossus qui lui avait posé une question il y avait plusieurs minutes maintenant. Elle parla d'une petite voix, on sentait clairement la fatigue. Elle ne pourrait plus lutter longtemps contre.

    " J'ai été prise dans un braquage. J'ai défendu... "

    Elle baissa les yeux et resta silencieuse quelques secondes. Elle s'était elle-même surprise de défendre des êtres humains.

    " J'ai défendu plusieurs clients et je n'ai pas eu le temps d'esquiver quand j'ai entendu du bruit derrière moi. Quelqu'un m'a tiré dessus. J'ai été rapidement soignée, mais j'ai pas pris le repos nécessaire, alors... "

    Elle soupira. Elle avait été stupide de se comporter ainsi. Elle évita de parler de l'homme qu'elle avait tué, elle en avait parlé à Kitty, c'était suffisant. Plus tard, peut-être, là, elle avait déjà du mal à avaler son geste. Bon, d'accord, ça n'était pas la première fois qu'elle... elle chassa cette pensée de son esprit. Elle tourna son regard, enfin, vers Colossus.

    " Merci. Pour ton aide. Et Kitty, aussi. "

Invité a écrit:
Le temps de se réadapter au monde moderne, Piotr et Kitty avaient pris une chambre de colocation prévue pour deux étudiants. Le jeune slave donnait étrangement de l'importance à son intimité, aussi il savait qu'elle ne fouillerait pas dans ses tiroirs ni rien d'autre. Mais il n'empêche, il découvrait en lui-même une certaine réticence à laisser son ex - sa petite-amie - sa quoi que ce soit, seule dans le lieu où étaient ses seules possessions à valeur sentimentale. Il avait surtout une toile dont il tenait pas qu'elle la voie. Elle n'était pas terminée, et il ne savait pas dans quel sens l'œuvre allait tourner. Aussi il se sentit rassuré lorsque celle-ci s'annonça dans un lit de l'infirmerie. Il se tourna de nouveau vers la jeune blessée et enregistra son compte-rendu succinct. Il avait peut-être quelque chose, mais il fallait qu'elle soit d'accord. Il était sûr que le Fauve n'y verrait aucune objection.

"Un somnifère léger devrait faire l'affaire, si tu n'as rien contre. Au fait, je dois ajouter que c'était très courageux. Quand on est en civil, les chances sont vraiment rares de tomber sur un incident de ce type. Tu devrais songer à patrouiller ou quelque chose comme ça, si tu en as le pouvoir."

Un grand pouvoir implique de grandes respponsabilités... Il avait entendu ça de quelqu'un... Etait-ce Captain America ? Il n'en était plus sûr. Il devrait revoir son histoire des idées super-héroïques. En tout cas, il espérait que le Fauve ne serait pas contre l'usage de médicaments à petit dosage. Il sourit à Louve, car il la trouvait mignonne et sincère. De plus, elle avait besoin qu'on s'occupe d'elle. Même si aucun soin ne semblait nécessaire, elle avait vécu une expérience traumatisante et il fallait l'aider.

Louve a écrit:
    Louve écouta ses conseils. Un somnifère ? C'était quoi, cette chose ? Elle fréquentait tellement peu les médecins et les pharmacie... d'ailleurs pour tout dire, elle ne les avait même jamais fréquenté du tout. Comment aurait-elle pu expliquer à qui que ce soit l'état étrange dans lequel elle était ? Et puis il lui aurait fallu de l'argent, oh certes elle en volait par-ci par-là, récupérant de la monnaie dans les bars la plupart du temps, elle était si rapide qu'on ne pouvait la voir, mais jamais une grosse somme pour ne pas se faire remarquer ou mettre quelqu'un dans l'embarras. Elle avait beau ne pas aimer la race humaine, elle ne souhaitait pas leur faire de mal non plus, même si certains ne s'étaient pas gênés pour la prendre pour une malade mentale ou autre chose du genre...

    " Je te fais confiance pour le somnifère, même si j'ai aucune idée de ce que c'est. "

    Puis il lui parla de patrouilles. Elle fronça les sourcils et fit une petite moue boudeuse tout en l'écoutant. Ca ne l'enchantait pas franchement, ce genre de plans. Si c'était pour revenir dans le même état que ce qu'elle était maintenant, non merci ! Elle lui fit un petit sourire lorsqu'il finit de parler.

    " Les capacités... Je suis lupine, je suppose que tu l'as compris. Alors j'entends mieux, je sens mieux, si c'est ça que tu veux dire. Mais j'ai pas cherché la situation, j'avais rien demandé et je m'en serais bien passé. Alors d'ici à carrément patrouiller pour revivre ce genre de trucs... J'ai déjà du... " Elle baissa les yeux, entendant de nouveau le bang du revolver lorsqu'elle avait abattu un des braqueurs. C'était une arme à feu qui avait tué son loup et brisé sa vie. Plus jamais elle ne voulait avoir à faire avec une situation de ce type.
    " J'ai pas envie de revivre ça. Ma vie est assez compliquée comme ça pour que j'en rajoute encore. J'ai déjà assez perdu à cause de ce genre de connerie. J'ai plus envie de perdre. Je commence à être à bout, là... "

Invité a écrit:
Piotr hochait de la tête en farfouillant dans la boîte à pharmacie. Il avait du mal à accepter le refus d'implication de la part d'autres mutants, lui qui avait donné le prix ultime pour les sauver tous. Néanmoins, il n'était pas homme à imposer son opinion, aussi tranchée soit-elle. Aussi était-il forcé de comprendre, ou du moins faire semblant.

"Je vois. Tu sais, même si ce n'est pas facile tous les jours... Il faut au moins s'accepter. Un jour peut-être, tu seras prête à donner ta vie pour ceux que tu aimes. Quand on a l'espoir, on se surprendrait à tout donner pour même des inconnus. Bon..."

Il ne pouvait s'empêcher de penser à sa propre expérience... Se sacrifier pour guérir une pandémie mutante. Mais il avait survécu. Ou plutôt, puisque tel était le terme, ressuscité. Le grand brun ténébreux eut un sourire blasé, lorsqu'il dénicha ce qu'il cherchait.

"J'ai trouvé. Un petit comprimé avant de te coucher... Et c'est tout ! Avec ça, tu seras capable de t'endormir même devant le Superbowl !"

Louve a écrit:
    Louve sentit qu'elle avait atteint quelque chose chez le jeune homme. Il semblait très attaché aux êtres humains. Elle n'apprécia pas cependant une de ses phrases et elle ne put s'empêcher de grogner doucement.

    " Donner ma vie pour ceux que j'aime, oui. Pas pour des gens qui me traitent de monstre. "

    Elle se sentait assez en colère à présent, mais se retint d'en dire plus, se contentant d'intérioriser. Il n'avait pas le droit de lui dire des choses pareilles. Il ne la connaissait pas, il ne savait pas ce qu'elle avait vécu. Il faudrait qu'elle ait une discussion avec lui à propos de ça quand elle se serait reposée. Elle ne voulait pas se faire d'ennemis et surtout pas s'accrocher avec quelqu'un qui était proche de Kitty, qui venait de lui sauver la vie en l'amenant ici. Peut-être en effet pourrait elle trouver refuge ici... Sauf que si tout le monde pensait comme Kitty et Piotr, elle aurait bien du mal à se faire à l'idée... Enfin. Peu importait. Maintenant, il fallait se reposer. Lorsqu'il lui tendit un comprimé, elle lui fit un sourire reconnaissant.

    " Merci. J'ai du mal à comprendre certaines choses, mais merci. "

    Elle prit le comprimé, s'allongea et ne mit qu'une minute à plonger dans un profond sommeil.

    [ TOPIC TERMINE. ]

Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Retour à la maison [ terminé ]   Mar 1 Avr - 12:07

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour à la maison [ terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la maison [ terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: QG des Organisations :: Institut Xavier :: Sous sol :: Infirmerie-