Partagez | .
 

 Je ne suis pas celle que tu crois [ solo Louve / Lily ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louve Sara
Invité
avatar

MessageSujet: Je ne suis pas celle que tu crois [ solo Louve / Lily ]   Mer 18 Aoû - 16:52

" Donnez moi le temps, l'occasion d'avoir de la peine
Laissez moi le crier sur les toits,
Prenez moi pour ce que je suis, donnez vous la peine
Même si je dois m'en brûler les doigts.
Je ne suis pas celle que tu crois
Je pourrais mourir au combat. "

Celle que tu crois - Emma Daumas.



    C'était une soirée froide et Louve était en colère. Elle avait préféré éviter le monde, la foule, l'institut, ses nouveaux amis. Elle avait besoin de s'isoler. Quelques jours auparavant, Kitty avait été massacrée par une jeune femme dont elle ignorait tout et elle n'arrivait pas à se sortir son image de la tête. Elle voyait encore son sourire, entendait son rire, ses moqueries et sentait encore son dos craquer en cognant le mur, lorsqu'elle avait été repoussée par une force invisible. Elle ne savait rien de cette mutante, juste qu'elle travaillait à la bibliothèque. Elle agissait comme si rien ne s'était passé et Louve lui en voulait terriblement pour ça. Elle avait essayé plusieurs fois de l'aborder mais il y avait toujours un problème: trop de monde, trop peu de temps, pas assez d'énergie... et puis il y avait son chien. Louve adorait les chiens mais ça n'était guère réciproque. En effet, ces derniers se méfiaient instinctivement des loups, c'était comme ça, inscrit dans leurs gênes, les loups étaient une menace. Si ça n'était pas réciproque, c'était parce que Louve était... une femelle. Dans la nature, les louves séduisent parfois les chiens pour assurer une progéniture, ou bien pour les entraîner dans la meute et les dévorer. C'était sans cruauté aucune, juste la loi de la nature. Les mushers se méfiaient des loups pour ça, même s'ils ne leur faisaient aucun mal. Enfin... Toujours est-il qu'elle se méfiait de ce chien qui semblait particulièrement attaché à cette femme.Elle poussa un soupir alors qu'elle se promenait au bord de l'eau. Etrangement, cet élément qui l'effrayait systématiquement la calmait également. Elle avait besoin de faire passer un sentiment avec un autre. Que l'un des deux prenne le dessus. Elle se méfiait de l'eau et mais la frôlait. Petit à petit, sa colère se transforma en méfiance. Elle faisait attention où elle mettait les pieds, comme si l'océan allait l'avaler. Au fil des minutes, elle se perdit dans ses pensées, loin de cette femme, loin de Kitty, loin de New York. L'air frais de la mer lui fit penser à son Italie, aux hivers froids et piquants, à son loup blanc qui se fondait avec la neige qui tombait parfois. Elle esquissa un sourire et s'arrêta pour regarder l'horizon.Sa quiétude fut troublée par un aboiement. Détournant son attention de l'eau, elle tendit l'oreille. Un autre aboiement se fit entendre. Immédiatement, elle pensa au Berger Allemand de la brune avec qui elle s'était battue. Elle tourna la tête, se mettant face au bruit. Puis, fermant les yeux, elle concentra son odorat. Elle avait le vent pour elle et il lui amena l'odeur de celle qui avait provoqué sa colère. C'était bien elle. Alors qu'elle était sortie pour penser à autre chose, la voilà qui débarquait. Elle ne put s'empêcher de grogner. Le chien lui arrivait à toute allure dessus mais il semblait courir derrière quelque chose. Une balle, sûrement. Louve avança. Une voix au fond d'elle lui disait "arrête, c'est stupide, ne provoque pas la bagarre, tu risques de ne pas t'en sortir et de t'attirer des problèmes" mais elle ne l'écoutait pas. Accélérant le pas, elle ne tarda pas à rejoindre l'animal qui couina de peur en la reconnaissant et fit demi tour, rejoignant sa maîtresse, laquelle reconnut aussi la mutante qui se trouvait en face d'elle. Elles s'arrêtèrent à quelques mètres l'une de l'autre. Elle se toisèrent un instant tandis que le chien grognait. Louve le fit taire en le regardant dans les yeux et en montrant les dents. La brune prit alors la parole en premier." Tiens, Louve. Si je m'attendais à te voir ici, j'aurais choisi un autre itinéraire. "Louve la regarda en plissant les paupières, silencieuse. Surtout, ne pas répondre. Pas ici. Il fallait qu'elle se débrouiller pour l'attirer à l'abri des regards. Il y avait des rochers plus loin. Il fallait l'attirer là-bas. La louve se retourna et se mit à marcher. " Tu t'en vas déjà ? "Louve ne répondit pas mais elle entendit que la mutante et son chien la suivaient. Bien. C'était tout ce qu'elle voulait. Elle l'entendit alors parler, sans doutes à son chien. Quelques secondes plus tard, elle se retrouva avec le Berger Allemand en face d'elle, tous crocs dehors, poil hérissés et regard menaçant. Louve leva les yeux au ciel. Elle n'avait pas peur des chiens. Elle continua d'avancer, provoquant le canin qui recula tout en la regardant." Rappelles ton chien. Tu vas lui causer des ennuis pour rien. Il ne me fait pas peur. "Mais elle ne le rappela pas. Au contraire, elle lui ordonna d'attaquer. Que cherchait-elle à faire ? Tester les réflexes de la louve ? Ceux-ci ne se firent pas attendre. Mutant immédiatement, ses yeux changèrent de couleur et elle se baissa pour faire face au chien qui lui arrivait en plein visage. Elle mit son bras devant elle puis le repoussa violemment lorsqu'il ferma sa mâchoire, heureusement dans le vide. Il roula sur le sable, un peu sonné, mais se releva et revint à l'attaque. Louve grogna et se jeta sur lui à son tour. Ils roulèrent tous les deux et Louve prit un coup de croc dans l'épaule mais ne s'en soucia pas. Attrapant le chien par la peau du cou, elle le jeta aux pieds de la mutante brune qui arrêta son compagnon. Louve se releva et cracha ces mots, mauvaise :" Lamentable. Envoyer ton chien à ta place. "Puis elle recula. Elle était presque aux récifs. Plus que quelques mètres. Elle regarda la mutante dans les yeux et celle-ci comprit enfin. Stoppant son chien sur le sable, elle s'approcha de Louve et toutes deux s'engouffrèrent entre les rochers. Ici, personne ne pouvait les voir. La brune fit alors un sourire à Louve, mais qui n'avait rien de sympathique." Qu'est-ce que tu veux, là ? La bagarre ? J'ai largement plus de pouvoir que toi. Je croyais que de voir ta copine se faire tabasser t'aurait servi de leçon. "Louve grogna et se jeta sur la mutante brune qui, surprise, se retrouva à terre. La blondinette lui décocha un tel crochet du gauche qu'elle lui ouvrit la lèvre. L'odeur du sang la grisa et elle continua de frapper. Soudain, elle sentit un choc au niveau de la poitrine et elle se retrouva plusieurs mètres plus loin, heurtant violemment le sol. Le souffle coupé, elle se releva en titubant." Je n'ai pas envie de te faire du mal. Mais tu vas m'y obliger, ma belle. "" Cesses de m'appeler comme ça. Je ne suis pas tienne. "" Qui es-tu, d'ailleurs ? "" Et toi ? "La brunette fut ébranlée par la réplique. Elle lui avait répondu ça du tac au tac. Louve fit un sourire mauvais et montra les dents. Puis elle s'avança et la brune recula." Une bibliothécaire devrait avoir l'amour de l'intelligence, de la culture. Tu ne mérites pas le travail que tu fais. " Continuant de parler, Louve avançait encore. " Tu es censée vouloir aider les autres. Au lieu de ça, tu fais quoi ? Tu te prends pour une reine. Regardez-moi ! Je suis puissante ! J'ai du pouvoir ! Mais quel pouvoir ? Celui d'être orgueilleuse ? Oui, voilà ce que tu es. Une sale orgueilleuse qui se prends pour ce qu'elle n'est pas. Tu ne mérites même pas d'être une mutante. " " CA SUFFIT ! Je t'interdis de me parler sur ce ton ! " Prenant une nouvelle onde, Louve recula de nouveau de plusieurs mètres. Mais elle ne sa calma pas pour autant. Elle fulminait et ses yeux habituellement si doux trahissaient une colère presque haineuse. La brune, elle, restait plus calme." Ecoutes-moi bien, jeune fille. Tu ne sais pas qui je suis. Tu ne sais pas pourquoi je vis, ni pourquoi j'ai choisi ce métier. Tu ne sais pas non plus pourquoi j'ai agi comme ça avec cette sale gosse de Kitty. Tu ne sais pas dans quel pétrin tu te mets en t'engageant chez eux. "Louve ne répondit pas. Bondissant, elle lutta contre les ondes que la mutante lui envoyait pour se rapprocher d'elle. A chaque choc elle gagnait un peu plus de terrain et elle finit par réussir à l'atteindre au visage. Elle frappa une fois, puis deux, suffisamment fort pour que la mutante ne puisse pas répliquer. Puis elle envoya un fort coup de genou dans le ventre de cette dernière, la frappa sur le dos pour la faire tomber. Puis elle la retourna et se mit à genou sur elle. La brunette suffoquait, manquant de souffle et de force. Louve la maintint au sol tandis qu'elle passa une main dans la poche de la veste de la jeune femme et en ressortit un portefeuille. La frappant de nouveau pour l'empêcher de lui attraper la main, elle se releva vivement et sortit ce qui l'intéressait." Eléa Miller. Eléa... C'est un joli prénom. Tiens, et qui est cet homme? Ton petit copain ? "" Rends-moi ça ! "Recouvrant ses esprits, Eléa fixa Louve et lui envoya une onde. Puis elle fit trembler le sol de manière à faire tomber un rocher à côté de la lupine pour la déstabiliser. Louve prit peur et recula. Eléa en profita pour la pousser contre le mur. Se servant à la fois de se son pouvoir, elle serra la gorge de Louve si fort que celle-ci se sentit défaillir." Je t'interdis de toucher à ce qui m'appartiens. "Louve rit doucement." Tu ne t'appartiens même pas. Tu luttes contre les autres parce que tu luttes contre toi-même. "" Je pourrais t'étrangler si je le voulais. Je suis suffisamment puissante pour ça. "" Tu es peut-être puissante. Mais crois-tu vraiment être la plus forte de nous deux ? "Retournant à nouveau la situation, Louve empoigna le bras d'Eléa et le lui tordit. Cette dernière hurla de douleur et se retrouva à son tour contre le rocher. Louve recula." Tu vois, Eléa... Je pourrais te dénoncer, à présent que je connais ton identité. Je pourrais te livrer aux x-men. Non seulement ça ferait une emmerdeuse de moins, mais en plus je serais bien vue là-bas. Mais je ne le ferai pas. Et tu sais pourquoi ? "" Parce que tu n'es pas assez courageuse ? "" Parce que les loups n'attaquent pas les plus faibles. "Sur ces mots, Louve bondit sur un rocher et se laissa tomber de l'autre côté. Le temps qu'Eléa en fasse le tour et elle avait disparue, la laissant seule avec sa dernière phrase qui lui résonnait dans la tête et son Berger Allemand qui vint s'appuyer contre elle. La tâche n'allait peut-être pas être si facile qu'Eléa l'avait prévue...[ RP TERMINE. ]
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celle que tu crois [ solo Louve / Lily ]   Jeu 3 Avr - 9:44

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne suis pas celle que tu crois [ solo Louve / Lily ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: New York :: Environnement :: Plages-