Partagez | .
 

 Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lizzy
Invité
avatar

MessageSujet: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Sam 28 Aoû - 17:38



    Matin gris. Le soleil se lève timidement sur un New York encore endormi. Les nuages forment un couvercle épais dans le ciel, couvercle qu’il n’est pas donné à tout le monde de contempler. Le froid se glisse sous les vêtements perfidement, l’humidité suinte partout et l’heure des réveils bougons sonnait pour certains. Allongée sur le dos, Shane sentit immédiatement que quelque chose clochait. Son dos en compote, peut-être. Où alors le fait qu’elle gelait littéralement. Non, il y avait autre chose, un autre truc qui coinçait, qui n’aurait pas du avoir lieu. Sentant son dos craquer dans un faux mouvement, elle retint une moue et sentit sa tête douloureuse. Des courbatures partout, l’impression qu’elle allait s’effondrer d’une minute à l’autre. Son bras lui faisait mal. Sa jambe aussi. Encore dans les bras de Morphée, s’en extirpant peu à peu, la jeune femme tenta de se redresser et constata avec consternation que sa tête heurta quelque chose de métallique. Froid et dur. Sa main fouilla dans l’obscurité mourante au profit de rares rayons de soleil l’objet qu’elle avait heurté. Elle le trouva. Une barre métallique qu’elle palpa avec ahurissement. Ca, ce n’était pas sa tête de lit. Mais pas du tout. Alors tout lui revint en mémoire. Comme une baffe cinglante, un coup qui lui tordit l’estomac. Une évidence qui lui sauta aux yeux et la fit se tendre brusquement dans un grognement amer. Ouvrant les yeux, elle contempla le décor dont les lignes principales se précisaient chaque seconde un peu plus. S’asseyant contre la paroi glacée du lieu sordide dans lequel elle était, Shane contempla le corps inanimé qui gisait non loin d’elle. Epuisé, éreinté, poussé à bout par quelques ahuris, les traits lourds, les mains tremblantes jusque dans son sommeil. Comme elle, peut-être. Détournant le regard, elle plongea son visage dans ses mains glacées et plissa les paupières comme pour se réveiller. Même rituel depuis de nombreux jours. Sept ? Dix ? Plus encore ? Elle avait arrêté de compter. Comme si ça allait lui permettre de se réveiller. De prendre conscience chez elle. Chez une de ses collègues. Chez n’importe qui. Mais pas là. Pas avec ces espèces de psychopathes, de dingues de première classe. « Ils », la jeune femme ignorait qui ils étaient. Des anti-mutants, c’était clair comme de l’eau de roche. Même un aveulge-sourd-muet s’en serait rendu compte sans difficulté. Ils, c’était ceux qui l’avaient attrapé quelques jours plus tôt. Elle ne se souvenait plus exactement comment ça c’était passé. L’un des derniers souvenirs logique qu’elle avait, c’était de fermer la porte de la galerie dans laquelle elle travaillait depuis quelques semaines. Le soir tombait alors, lui laissant juste le temps de faire un tour à la bibliothèque la plus proche. Se rendant en direction du centre ville, les choses avaient brusquement viré au chaos. Les cris, la course, c’était flou. Le danger et l’adrénaline qui monte ainsi que l’envie maladive de fuir et de se retrouver en sécurité, ailleurs, bien enfermée chez elle à double tour pour ne plus en sortir. Elle aurait du fuir, leur échapper. Elle avait couru, certes, mais pas assez vite. Il avait suffit d’un virage, d’un type qui l’attendait au tournant pour que tout disparaisse dans le coup violent qu’elle avait reçu à la nuque. Puis l’inconscience. Le noir. La peur, bien sûr. Et un réveil dans cet endroit lugubre, sur ce sol glacé, avec ces voix sèches qui beuglaient des injures, les cris de rage et de peur qui montaient un peu partout autour d’elle. Dans ce vacarme assourdissant, Shane avait cru qu’elle allait craquer, hurler. Tout simplement à cause de sa propre faiblesse qui lui empêchait de contrôler correctement ses pouvoirs. Autour d’elle, certains avaient peur, certains priaient, d’autres hurlaient de rage, secoués par des envies meurtrières. Elle l’avait senti jusqu’au fond des tripes. Foutus pouvoirs. Première journée, elle était restée terrée dans son coin, dans l’obscurité sans comprendre ce qu’il se passait, regardant d’autres Mutants dans un sale état passer devant elle, traînés souvent par des espèces d’armoires à glace qui circulaient en permanence dans le coin, riant dans ce décor lugubre. La première nuit, elle avait tenté de dormir. Presque réussit, sur une seule oreille. On l’en avait empêchée, pourtant. Il devait être aux alentours de deux heures du matin quand elle s’était retrouvée secouée comme un prunier, embarquée et traînée hors de cette sorte de cellule dans laquelle on l’avait jetée comme un vieux sac. La peur avait prit le contrôle sur tout autre instinct, elle avait hurlé, mordu, s’était débattue. Rien à faire. Lorsqu’elle avait utilisé ses pouvoirs pour faire ressentir un malaise cinglant, une impression de douleur morale violente, un coup avait su la faire cesser dans la seconde, l’assommant à moitié, étourdie, des milliers d’étoiles gravitant autour d’elle. On l’avait fait s’asseoir sur une chaise pendant qu’elle avait posé les premières questions qui lui venaient à l’esprit. « Qu’est-ce que vous me voulez ? », « Qui êtes-vous ? ». Bref, ce genre de mièvreries écœurantes de par leur banalité. Pas de réponse. Juste une aiguille qu’on lui planta sans sommation dans le bras, injectant une espèce de liquide transparent et épais. La plantant sur cette chaise qu’elle ne pouvait quitter, Shane avait attendu de longues minutes avant de se sentir lourde, l’esprit embrumé, perdant tout équilibre. Un dernier mot avait traversé son esprit avant qu’elle ne sombre dans une sorte de torpeur nauséeuse et prenante : « drogue ».Ca avait été comme ça les jours qui avaient suivit. Crise de violence de la part de ses agresseurs, insultes sans qu’elle n’en comprenne la raison, voyant des types se faire droguer et examiner bizarrement avant d’être remis dans leurs sortes de cellules. De manière aléatoire et hasardeuse, on choisissait les « cobayes ». Elle avait été choisie trois fois, se réveillant toujours plus groggy. Et ces drogues qu’on leur refilait à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, au hasard. Les deux premiers jours, son quotidien avait été fait de larmes et de peur. Puis elle s’était tue, comme devant un mauvais présage et s’était murée dans un mutisme qui durait depuis. Rien à dire, comme résolue en sentant la rage monter. Ce qu’elle savait, c’est que ces humains tentaient de faire quelque chose d’eux. Avec ces drogues et humiliations, ces heures qu’on passait à regarder d’autres mutants assis sur des chaises, immobiles, en plein délire, attendant sans aucune impatience le moment où ce serait son tour. Faisant craquer son dos dans un mouvement douloureux, Shane grimaça et se redressa pour s’éloigner de la sorte de porte qui l’empêchait de sortir. Sa tête était encore douloureuse de l’expérience de la veille. Deux types étaient venus la chercher. Ca aurait du être son tour, mais elle ne s’était pas laissée faire, pas si facilement. Ayant perdu son caractère docile sous les autres coups, les drogues qu’on lui avait injectées, la jeune femme avait gagné autre chose bien plus intéressant et profiteur : la hargne. Et c’était avec cette même hargne qu’elle avait envoyé une violente dose de douleur chez ses geôliers. De quoi leur donner l’impression que leur tête allait exploser avant d’essayer de se tirer en courant. Avait-elle couru ? Oui, bien sûr. Pas grand-chose. Dix mètres, vingt mètres, juste assez pour finalement se faire à nouveau rattraper par un autre type ayant surgit de nulle part. Retour à la case départ. Cuisant échec qui a un arrière goût de drogue, piqûre et violence avant qu’elle ne retourne dans la « pièce » qui lui était attribuée pour s’y écrouler d’un bloc. L’éphémère souvenir de fierté qu’elle avait ressentie en repoussant les armoires à glace la saisit à nouveau, le temps d’un instant, avant de disparaître au profit d’une appréhension et envie quasi-cyclique de se tirer de ce bourbier. Se concentrant pour sentir les effets rassurants de ses pouvoirs, la rage suintant dans les injures de son voisin, Shane sentit avec consternation que plus rien ne se passait. L’absence de pouvoir. Son ventre se tordit, elle retomba, les fesses sur le sol glacé, hébétée. La fatigue ou la drogue ? Les deux peut-être. Elle attendit. Une seconde, puis deux avant qu’on ne passe devant elle, un corps sur les épaules. L’un des Rambos qui faisait office de gardien. Chevelure poivre et sel hirsute, accompagné d’un silence de mort avant que sa voix ne s’élève dans un murmure à l’intention du type figé deux mètres devant elle. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »« Boucle-la. »« C’est les drogues qui lui ont fait ça ? »« Je t'ai dit de la boucler ! Faut te le répéter quinze fois ? »Le ton était monté d’un cran, l’agacement et un brin de violence aussi. On la repoussa en arrière tandis qu’elle grommela une flopée d’injures qui ne passa pas inaperçue au gardien. Il ne manqua pas de se retourner pour la toiser longuement avant d’émettre un grognement animal.« T’as dit quoi, là ? »« Rien, c’est bon, casse-toi. »,lâcha-t-elle avec lassitude en se rasseyant dans l’obscurité, ne connaissant plus de limite.Lui lançant un regard noir, l’homme s’écarta, laissant la Mutante seule. L’envie de frapper la démangeait. Une part d’elle qu’elle n’avait pas soupçonnée auparavant la poussait à envoyer son poing valser dans le nez allongé du type qui venait de s’éloigner, comme s’il avait comprit. Elle ne se reconnaissait plus. Elle grommela quelques insanités et appuya sa tête contre le mur glacé. S’ennuyant à mourir et, paradoxalement, peu désireuse de se retrouver droguée, ce qui arriverait sans nul doute. A côté d’elle, quelques plaines montaient. La fille arrivée la veille au soir n’arrêtait pas de pleurer, se lamenter sur son sort. Comme Shane avait pu le faire à son arrivée. Maintenant, voir le reflet de son propre comportement l’agaçait. Elle avait envie de faire taire cette fille pour que tout ne soit que silence. Elle en avait marre de ces pleurs. A gauche, une pleureuse à laquelle on voulait foutre des beignes. A droite, un con trop intempestif qui était sorti de l’endroit où il était enfermé les pieds devant. Et au milieu, Shane, qui la bouclait en sentant la haine et la hargne monter. Le juste milieu. Toute à son constat, elle sentit brusquement une main s’abattre avec force sur son épaule. On la tira en arrière, lui arrachant un cri de surprise et de rage qui se mêlaient parfaitement. S’indignant, elle leur hurla d’arrêter, sans demander de pitié, donnant plutôt l’impression de proférer des injures. Paradoxal dans cette situation où elle avait le dessous. Et pourtant, elle continuait à s’y accrocher jusqu’à ce qu’on la pose sur la fameuse chaise où on passait généralement des heures, entre abrutissement et impatience, selon l’effet des injections. « Foutez-moi la paix, dégagez ! » leur hurla-t-elle avec hargne. Deux mains plaquées sur ses épaules l’empêchèrent de gesticuler encore. Sans pouvoir bouger, elle vit arriver l’un des hommes avec une seringue dans les mains. Emettant un sifflement suivit d’un « arrête ça tout de suite », Shane recula dans la chaise moisissant jusqu’au moment où on planta sans précaution l’aiguille dans son bras. Dès qu’on l’eut lâchée, elle se planta dans le siège, des sortes de lanières bizarroïdes et droit sorties d’un mauvais film la maintenant immobile. Elle ne pouvait même pas masser son bras douloureux. Alors elle attendit. Il n’y avait plus que ça à faire. Attendre sous les regards curieux et lassés des autres Mutants qui étaient passés par là avant elle. Elle avait attendu avec crainte son tour de repasser sur cette chaise, avec tout ce que ça impliquait. Maintenant elle y était. Les minutes passaient, s’allongeaient considérablement jusqu’à ce que finalement elle sente une torpeur pas naturelle pour un sou s’emparer d’elle. Clignant des paupières, elle lutta pour ne pas sentir sa tête tourner et le vertige s’emparer d’elle, comme s’il n’y avait plus de réel centre de gravité, même assise sur une chaise. Ne pouvant que faiblement bouger les doigts, elle sentit la drogue faire peu à peu effet, devenant à peu près aussi hargneuse qu’un shamallow. Les minutes passèrent, entre conscience et inconscience jusqu’à ce qu’elle se sente ballotée dans un sens puis dans l’autre, portée sur le dos d’un type comme si elle n’était qu’un vulgaire sac à dos, à l’origine de quelques grognements amers et faibles secousses qu’elle tentait comme si elle pourrait s’en aller. Alors qu’on la laissa choir au sol, sa tête heurtant le sol glacé, Shane se recroquevilla légèrement sur elle-même, complètement loin, high, partie dans une torpeur malsaine avec la seule et simple impression que tout cela ne se terminerait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini
~ Mutant lv4 ~
~ Mutant lv4   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Mer 15 Sep - 14:31


Ils pensaient s'attaquer à des agneaux... Mais ils ont attiré les loups...

    Ils étaient prêt, depuis des heures déjà, attendant le bon moment pour agir. Ça la rendait folle de devoir attendre en sachant que d'autre étaient à la merci de ces malades mais il fallait être patients, suivre le plan mettre toute les chances de leur coté. Ils avaient repéré les lieux et attendaient les premières lueurs de l'aube. Il avaient entendu il y a deux jour des bruit sur des anti mutants qui se seraient lancé dans une chasse a l'homme grandeur nature ou plutôt mutante, malheureusement il leur fallu longtemps avant de ne réussir a les localiser, tout les moyens avaient été mis en œuvre pour ça. Il était hors de question de laisser certains des leurs ou non au main de monstre dont ils ne savaient que trop bien de quoi ils pouvaient parfois être capable. S'il ne les avaient pas tué de suite, dieu seul sait ce qu'ils pouvaient leur faire subir...
    Il avait été décider de faire deux équipe pour les deux lieux de détention des mutants. Deux ville... Archangel kyana et une recrue capable se transmuter été parti sur un lieu, Elle, Odessa et Appolo s'occupait de celui ci. Ce n'était pas new York, les kidnappeur avaient bien pris soin de s' éloigner légèrement du centre de l'attention constante du shield et de l'initiative, luttant contre les rebelles ils gardaient un peu trop l'oeil partout pour qu'ils puissent agir a leur guise là bas.
    Il y avait une grosse marge de doute, aucun moyen de savoir ce qu'il se passaient à l'intérieur ni combien ils étaient, il pouvait se retrouver 3 contre une armée, cependant cela aurait été assez étonnant, ce n'est pas comme s'il y avait une armée de type près a faire ce genre de chose. c'est ça... la voix de jessica l'agaça un instant sans pour autant la rassurer depuis la guerre le mouvement anti mutant ne faisait que monter encore et encore et avec les extrémistes avec lesquels on les confondait souvent, les choses n'allaient pas en s'améliorant.

    La van se gara non loin de là hors d'atteinte à l'abri de toute oreille indiscrète ou des yeux de leur sentinelles. Les trois mutants en sortirent pour se diriger vers les entrepôts. Appolo ouvrait la voix, on pouvait dire qu'il avait un avantage certain dans ces condition, l'aube arrivant les garde n'avait plus de lunette nocturne mais il ne pouvait pas plus voir l'homme invisible qui se faufilait a travers les bâtiments neutralisant 3 gardes avant de rejoindre les deux jeunes femmes. Parlant de gardes... l'un d'eux eu la mauvaise idée de passer près des deux femme, Il sentit bientôt l(impact du poings de la chef des rebelles titubant jusque sur Odessa qui sans aucun doute se chargerait de lui.
    C'est son équipière et amie qui devrait les faire entrer dans le hangar Appolo leur assurerai un temps hors de vue pour leur permettre d'évaluer rapidement la situation. Gemini sous son demi masque attendit que ses deux équipiers de longue date ne la rejoignent vérifiant une dernière fois que rien n'avait été oublié. Serrant les point ceux ci prirent rapidement une teinte bleuté dégageant une légère brume autour d'elle dans l'air subissant un brusque changement de température.

    - Appolo?

    Le jeune homme lui fit un signe de tête avant de poser ses mains sur les épaules des deux jeunes femmes qui disparurent doucement dans le paysage environnent à sa suite. Elle appréhenda ce qui les attendait a l'intérieur, non pas les gardes ou les armes, mais ce qu'ils pourraient découvrir, s'il n'était pas trop tard.


[sorry c'est pas terrible mais ça laissera chaos nous faire entrer et des libertés. et vraiment vraiment sorry shane pour l'attente]

__________________________

And when she whispers, your blood shall run cold
Cause i won:
 


Revenir en haut Aller en bas
Odessa Stane
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Mer 22 Sep - 22:24

    La rumeur courait depuis deux jours environ. Il y avait quelque part en ville où à sa périphérie, rien n’était sûr à l’époque, des types qui avaient choisi de se délirer dans leur pauvre vie misérable en malmenant des mutants. On les appelait classiquement des antis-mutants mais la formulation la plus adéquate était en fait des néo-nazistes du troisième millénaire. Ces types là n’avaient en général rien pour eux. Déjà physiquement parlant, mais aussi et surtout mentalement parlant. Ils vivaient en fait dans des idées tellement trop étriquées que ça leur serrait le cerveau au point qu’ils n’étaient plus à même de se rendre compte de leur connerie pourtant si évidente. Des mecs comme ça, Odessa en avait déjà croisé par le passé, de près comme de loin et la plupart voire la totalité de cette fameuse espèce reposait à présent entre quatre planches ou occupait un lit à l’hôpital en tant que coma végétatif définitif.

    La tâche de les retrouver eux et leur petit coin où ils retenaient apparemment plusieurs mutants n’avait donc pas été chose facile mais quand on avait les bons contacts tout pouvait arriver même ce qui pouvait être qualifié d’inimaginable. Une chance sur beaucoup, beaucoup d’entrepôts, de hangars, de coins lugubres en tout genre qu’ils avaient finalement su saisir au passage. Maintenant ils étaient là et patientaient dans le van depuis l’aube, elle, Gem et Appolo. Ils avaient réviser le plan un nombre incalculable de fois et d’ici à quelques minutes, ils allaient enfin le mettre à exécution. Ils entraient, se débarrassaient des potentiels obstacles, libéraient les mutants retenus contre leur gré là dedans et embarquaient en prime avec eux un ou deux de ces couillons pour les faire parler et savoir s’il y avait d’autres de ces pseudos labos à connerie humaine.

    Odessa revérifia ses flingues une fois de plus. Dans la logique des choses, elle n’en aurait pas besoin. Elle ne se servirait que de son pouvoir et de ses lames, les meilleures armes pour se genre d’opération. Pas de bruit, facilement dissimulables et oh miracle de la vie, ça ne s’enrayait jamais. Elle jeta un coup d’œil sur la petite pendule du tableau bord. Au même moment, dans un autre coin, Archangel, Tiger et un autre mutant se préparaient eux aussi à livrer le même combat pour les mêmes raisons. Quand vint enfin l’heure, ils se garèrent à proximité des entrepôts. Pas trop loin pour ne pas avoir à faire quinze kilomètres à pieds et laisser le temps à l’ennemi de voir venir mais pas trop près non plus pour ne pas se faire griller dans la seconde qui suivait. La jeune femme observa les lieux et ne put s’empêcher de sourire en voyant toutes ces structures en métal qui n’attendaient qu’elle. Ils descendirent. Appolo neutralisa trois gardes tandis qu’un autre vint se frotter de trop près à Gemini et elle. La Chef de la bande le frappa alors et titubant vers Odessa, il ne vit rien venir. Elle posa une main sur sa bouche pour qu’il ne donne pas l’alerte et de l’autre, elle lui trancha la gorge, net. Elle le laissa tomber au sol et ils purent poursuivre leur petit expédition de sauvetage, en espérant qu’il ne serait pas trop tard et qu’il y aurait tout de même de survivants.

    A bonne distance du fameux entrepôt qu’on leur avait gentiment indiqué, Gemini qui se préparait déjà au combat fit appel à son troisième équipier du jour afin qu’il les deviennent tous les trois invisibles pour un effet de surprise garanti. Il se positionna alors entre elles deux et posant une main sur leurs épaules, il officia comme un professionnel pour ensuite laisser place à Chaos qui était chargée d’ouvrir la voie où plutôt le bâtiment métallique. Cette dernière se concentra l’espace d’une seconde. Les tôles qui constituaient l’endroit commencèrent doucement à trembler avant de grincer bruyamment l’instant suivant. Une seconde supplémentaire et les parois les plus proches furent tordues comme du beurre. Elle tendit les mains en avant et d’un geste souple ouvrit le hangar comme une vulgaire boîte de conserve, révélant alors ses entrailles peu glorieuses et des hommes complètement perdus face à un tel phénomène qui ne semblait pas avoir d’origine précise. Apeurés, certains n’hésitèrent pas à dégainer leur fusils. A ces humains et leur culte des armes. Ils tirèrent une rafale de balles qui s’arrêta net devant un mur invisible avant de tomber par terre dans un petit bruit métallique. Ils commencèrent enfin à faire une chose raisonnable, paniquer.

__________________________

Are You Ready To Die ?


Revenir en haut Aller en bas
Gemini
~ Mutant lv4 ~
~ Mutant lv4   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Mer 24 Nov - 23:50

    Tout avait été préparé, calculé, faire le moins de dégât humain possible, assurer la sécurité des mutants, les sortir de la était la mission principale. la seconde? Avoir des informations sur ce qu'il se passait ici. A eux trois la mission ne devait pas être compliquée, il fallait bien avouer que leur pouvoir combiné leur donner un immense avantage.
    La mutante était plus que déterminée et d'assez mauvaise humeur, elle avait bien précisé qu'ils devaient éviter les pertes humaines, ce n'était pas bon pour eux, toute cette publicité des extrémistes, cela les mettait dans une mauvaise posture et porter préjudice à tout le camp, mais face à des anti mutants, ne sachant pas ce qu'il se passait l'idée de leur faire du mal était vraiment plus que tentante. Jessica n'aurait pas hésité un instant, mais, elle, avait des responsabilités. Elle ne dit cependant rien lorsqu'Odessa en élimina un, s'il y avait quelque chose à redire ce serait après la mission.

    Chaos éventra le bâtiment comme on ouvre une boite de sardines, ils étaient plus nombreux que prévu à l'intérieur. Peut importe, leur assaillants aveugles face à eux lancer une salve de balle dans leur direction, toute arrêter par la mutante, le bruit des projectiles tombant au sol., Un pas, deux pas vers eux.... Gemini lança une puissante bourrasque glaciale envoyant plusieurs hommes au sol et réant un léger brouillard leur permettant de se séparer . Sur la droite de bâtiment se trouver des cages, le genre que l'on trouve dans les cirques avec ces pauvres bêtes, sauf que cette fois il s'agissait de mutants, emprisonnés, et visiblement en mauvais état.

    - On les sort d'ici!!!

    Ordonna'elle d'un voix glaciale dans un autre coin d'autre étaient encore avec leur bourreau. Appolo avait disparu du radar pas étonnant, mais a voir certain s'écrouler il était dans le coin et se dirigeait vers les mutants ligotés près de leurs bourreaux. Odessa était la mieux placée pour libérer leur frère et sœurs mutant de leur prison de métal.
    Les hommes présents étaient nombreux. Mais le nombre ne faisant pas toujours la force lorsqu'on a plus puissant ou plus malin face à soi. La mutante pouvait sentir son alter ego si proche, elle-même en voyant ça avait envie de la laisser prendre le contrôle, de tous les tuer, mais la vengeance n'arrange rien. Jessica en était la preuve, ils ne leur donneraient pas raison.. Elle gela le sol du bâtiment le rendant aussi glissant qu'une patinoire sur une grand majorité de sa surface. se battant mano a mano avec chaque garde proche d'elle. Son corps alerte se changeant à chaque impact en neige fine pour eviter tout dommage avant de se reformer totalement. L'un d'eux cependant eux l'idée de sortir un tazer la mettant au sol. Un appel a Odessa qu'elle n'avait pas dans son champ de vision, mais savait proche.... le bâtiment avait des canalisations assez rustique et surtout métallique. S'il voulait de l'électricité, il y aurait droit aussi. Ils ne pourrait plus utiliser leur jouets, mais elle aurait toute utilité de toute cette eau.



__________________________

And when she whispers, your blood shall run cold
Cause i won:
 


Revenir en haut Aller en bas
Odessa Stane
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Ven 17 Déc - 1:25

    Ça courait dans tous les sens et ça essayait de se défendre tant bien que mal, mais pour eux c'était perdu d'avance. Ils avaient beau n'être venus qu'à trois, s'ils travaillaient ensemble, ils pouvaient faire des dégâts considérables. C'est vrai que l'ordre était de ne tuer personne ou vraiment très peu afin de ne pas s'attirer la mauvaise réputation que pouvait apporter les faits et gestes des extrémistes, mais le bazar pouvait tout aussi bien être matériel. D'un geste, Odessa en désarma une poignée qui apparemment n'avait toujours pas compris les tenants et les aboutissants de son pouvoirs puisque que durant quelques secondes ils observèrent leur mains vides sans trop rien comprendre. La jeune femme en profita. Elle s'élança et frappa dans le tas à main nues. Droite, gauche, uppercut, de quoi les calmer pour un petit moment et lui permettre de s'occuper des autres.

    L'ordre de Gemini retentit dans tout l'entrepôt bien que la jeune femme ne l'avait pas en visuel à cause de ce brouillard que son amie avait créé pour leur permettre une meilleure dispersion et Chaos ne se fit pas prier. Elle tendit les bras en direction des deux côtés où se trouvaient les cages et d'un geste elle les débarrassa du moindre barreau, envoyant le tout loin au fond du bâtiment pour ne pas encombrer leur route. Les plus valides purent sortir aussitôt, quant aux autres, ils devraient attendre que tout ces petits crétins soient maîtrisés, ce à quoi s'employa la mutante comme le faisait ces deux camarades.

    D'une main elle en coinçait quelques uns possédant une quantité non négligeable de fer sur eux et les envoyaient balader un peu plus loin, de l'autre elle distribuait des marrons à qui voulait s'en prendre un sur le coin du nez. Un gros tas tenta même de l'immobiliser mais ça ne dura que l'espace d'une seconde car elle le saisit par l'endroit le plus sensible et serra vivement pour l'immobiliser. Se dégageant sans se presser mais le tenant toujours par là où ça fait mal, elle finit par lui donner un violent coup de coude dans les côtes, puis un coup de poing dans le visage avant de le calmer définitivement avec une chaise en métal qu'elle avait fait venir juste exprès pour lui.

    Une bonne partie du sol se transforma brusquement en patinoire, ce qui fit sourire la jeune femme surtout lorsqu'elle vit ses prochains assaillants essayant de ralentir dans leur course vers elle avant de s'étaler par terre l'un sur l'autre. Un nouvel appel la sortit de son petit divertissement. Gemini avait besoin de ses compétences et bien entendu, elle s'exécuta de suite. Elle se concentra un quart de seconde pour pouvoir contrôler la moindre canalisation de flotte et lorsqu'elle fit un petit mouvement des doigts, toutes cédèrent en même temps, dans un bruit métallique légèrement assourdissant pour ceux qui n'avaient pas l'habitude.

    D'autres vinrent ensuite à sa rencontre, elle les arrêta net et voyant une cellule libre, elle les y jeta dedans sans le moindre soin. Pourquoi faire attention à eux vu le sort qu'ils traitaient aux mutants ? Ils avaient de la chance qu'il ne fallait tuer personne, parce que sinon elle se serait fait un plaisir de tous les égorger un à un. D'un autre geste, elle fit revenir une des portes de leurs prisons et elle boucla sans la moindre difficulté leur nouvelle habitation. Ils aimaient les cages ? Ils allaient être servis.

__________________________

Are You Ready To Die ?


Revenir en haut Aller en bas
Gemini
~ Mutant lv4 ~
~ Mutant lv4   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Sam 15 Jan - 11:56

    Tout allait bien jusque-là, Odessa avait comme prévu libéré les otages de leurs cages métalliques bien que certains ne soient visiblement pas en état pour s'en extirper eux même. Il allait falloir les aider, pour le moment il s'agissait plus d'un mouvement de panique compréhensible de la majorité a vouloir s'enfuir au plus vite, quelques-uns aidèrent malgré tout leur compagnon de cellule en moins bon état à sortir avec eux, mais il y en avait encore....

    Abbygael était au sol, l'électricité parcourant chaque cellule de son corps à moitié gelé. La mutante tremblait sous le coup de chaque décharge, elle eut peur un moment lorsqu'elle vit le type face à elle sortir une arme, S'il lui tirait dessus c'était du 50/50, elle n'avait aucun moyen de contrôler sa forme corporelle ou plutôt matière. Un bruit assourdissant de métal la rassura finalement, elle roula sur le coté pour éviter un des tuyaux de métal qui n'avait pas résistait a l'attaque de Chaos. Deux secondes plus tard, les secousses électriques la secouant s'étaient arrêtées, son assaillant s'était visiblement pris la même décharge qu'elle. Tous ceux présents dans l'entrepôt à proximité des canalisations étaient trempés.

    *On va pouvoir jouer*
    - C'est moi qui m'en charge


    Grogna la blonde a l'intention de son alter ego qui avait visiblement envie de changer l'endroit et tous ses occupants en échiquier de glace. L'homme face a elle la fixa lâchant le taser pour prendre son flingue, mais il ne tira que sur un bloc un bloc de glace épais. Peu de temps a près il y eut un cri puis des injures, l'homme fut à son tour recouvert d'un masse de glace importante l'emprisonnant dans un froid glaciale jusqu'au coup. Ils mettraient quelques heures a le décongeler.
    Les cheveux trempés, Gemini était dans son élément, c'était a présent son terrain de jeu, son corps entier s'était recouvert d'un légère armure de glace compacte, elle aurait en effet pu geler toute les personne présente dans la pièce, mais ses amis et les mutants s'y trouvait toujours, de plus elle ne voulait pas de mort.
    Elle avança dans la pièce du côté des cellules voyant le chaos là-dedans, elle érigea un mur de glace de deux mètres autour des cellules n'y laissant qu'un seul passage proche de la sortie afin de protéger leur occupant d'éventuelle balles perdues. L'air de la pièce devenait de plus en plus froid sur son passage, seuls les trois mutants pouvaient circulait sans encombre sur le sol glacé ayant bien entendu prévu cette possibilité auparavant. La mutante était bien décidée à en finir, ce devait être une mission éclair, ils ne pouvaient pas se permettre que ces ordures appellent du renfort, Dieu sait ce qu'il pourrait arriver. Les coups pleuvaient de toute part, Appolo apparaissait et disparaissait l'eau rendant son camouflage légèrement moins efficace, mais toujours aussi perturbant pour ses adversaires.
    Les poings recouverts d'un bloc de glace la mutante faisait face a ses adversaires cognant dans tout ce qui se présentait près d'elle brisant quelques os et mâchoires au passage sans aucun remord. Les leurs avaient surement bien plus souffert qu'aucun d'entre eux. Le nombre d'assaillant diminuait au fur et à mesure que des masses épaisses tombaient au sol et que se figeaient de petits soldats de glace.

    *tu gaspilles tes forces pour les garder en vie... Tu crois qu'il ne recommenceront pas*
    - Ca suffit...


    Elle avait raison, rien ne leur disait que ces enfoirés ne recommenceraient pas dans une semaine, mais ce n'était pas une excuse, ils ne pouvaient pas se le permettre. La mission était clair: sortir leur frère et sœurs mutant de là sans aucune perte d'un côté ou de l'autre. Bon il y aurait un souci sur ce point. Mais ils aviseraient une fois le calme revenu. Parlant de calme, ce n'était pas vraiment le cas ici, ses coéquipiers se contenaient surement eux aussi pour respecter les ordres donnés. Se rapprochant d'Odessa la mutante aperçut deux anti mutants planqués derrière un mur de béton la mettant en joue. La jeune femme occupée aurait une chance en or si une balle au moins ne l'atteignait pas.

    -Chaos!!!!!

    Abby couru vers son amie lançant une salve de pics de glace en direction de leur agresseur, l'un d'eux en prit un dans la cuisse se mettant à l'abri un instant. Sa main poser sur la brunette Gemini se mit devant elle tout en l'enfermant dans une armure de glace. Sans doute n'apprécierais'elle pas la température plus que glaciale de la protection, mais cela les protégea lorsque les deux hommes vidèrent leur chargeur sur elles. Gemini fit aussitôt exploser la glace blessant très légèrement quelque homme proche d'elles.

    - Ca va?

    S'inquiéta-t-elle une seconde peu habitué a recouvrir de glace ses amis... La mutante forma aussitôt d'autres pics de glace ne sachant pas si son équipière aurait été un peu groggy ou non par la glace, cela n'avait duré que quelque seconde après tout, mais sachant qu'elle avait plus l'habitude de geler littéralement la personne et non de la recouvrir de glace l'effet pouvait être inattendu.

__________________________

And when she whispers, your blood shall run cold
Cause i won:
 


Revenir en haut Aller en bas
Odessa Stane
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Ven 22 Avr - 3:26

L’air devint rapidement plus froid, ce qui ne dérangea pas plus que ça Odessa qui avait une certaine expérience des basses températures. Autrefois, elle avait été amenée, elle et son unité à manœuvrer dans des coins très froids comme la Sibérie, l’Alaska…elle avait même faillit aller Pôle Sud pour venir en aide à des militaires qui rencontraient des soucis d’elle ne sait plus quelle nature. Sans parler de son séjour en asile qui lui avait apporté son lot de bains glacés bien qu’officiellement ce genre de pratique n’était plus censé se faire depuis le milieu des années quatre vingt…Tu parles d’une belle connerie. Elle distribua de nouveaux coups à deux hommes qui tentèrent de s’en prendre à elle. Bon sang, si seulement elle avait pu se servir de ses lames ou même de ses flingues…Ils auraient mis largement moins de temps et seraient sans doute sur le chemin du retour…Mais voilà, les consignes étaient les consignes…Il ne fallait pas de victime alors Stane essayait de faire des efforts. Bien entendu, elle savait qu’en rentrant elle allait se faire sermonner pour avoir égorger le mec à l’entrée…C’était le feu de l’action, l’adrénaline, le moment où t’oublies durant un quart de secondes ce qu’on n’a pas cessé de te rappeler des jours durant…D’un autre côté, elle ne pensait pas vraiment avoir mal agit. Il fallait penser sur le long terme aussi. Admettons qu’au lieu de le tuer, elle se soit contenter de l’assommer. Ils mettaient tellement de temps à frapper tous ces couillons que l’autre aurait fini par reprendre connaissance avant leur départ, et qu’est-ce qu’il aurait fait ? Il aurait appelé du renfort évidemment et là…Tant pis, elle prendrait sur elle de ne rien dire quand Abby lui ferait la remarque qu’elle n’avait pas écouter les ordres. Certes, ça serait assez dur mais pas impossible surtout quand c’était Gem la supérieure, ça lui posait moins de problèmes qu’avec tous les gradés qu’elle avait pu rencontrer auparavant. La voix de la blonde la sortit soudainement de sa réflexion. Tournant alors furtivement la tête pour voir ce qu’il se passait, la brune vit son amie courir vers elle jetant au passages des pics de glace contre deux hommes un peu plus loin, deux types qu’elle n’avait pas vu et qui à présent la menaçaient de leur flingue. Elle n’eut le temps de rien faire, Gem posa sa main sur son épaule et toutes deux se retrouvèrent enfermées dans une armure de glace qui les protégea du feu ennemi. Ca par contre, elle n’y était pas habituée mais elle en fut grandement reconnaissante envers son amie. Si elle n’était pas intervenue, il était assez probable qu’elle se serait prit un pruneau dans le corps. L’enveloppe de glace explosa la minute qui suivit laissant Odessa un peu surprise et légèrement sonnée durant quelques secondes.

- Oui ça va. Finit-elle par souffler. Je te remercie.

Elle secoua rapidement la tête pour reprendre l’intégralité de son esprit et se concentra de nouveau sur les quelques anti-mutants restants. Aaah, ils avaient vraiment de la chance parce que sinon, elle aurait bien passé sa colère sur eux à coup de plomb. Elle inspira profondément pour ravaler tout ça, et le combat reprit.

- Je termine. Lança-t-elle à ses deux compagnons de mission.

Ils étaient plus que quatre et évidemment, ils osaient penser qu’ils pouvaient encore gagner. D’un geste, elle les désarma et d’un autre elle souleva un morceau de canalisation brisé pour l’envoyer voler dans leur direction. La voyant venir, tous se baissèrent pour éviter l’impact avant de se relever en rigolant bêtement.

- C’est tout ce que tu sais faire ? Lança le plus chieur d’entre eux.

Odessa fronça légèrement le sourcil et émit un rictus.

- Hey connard, tu connais le principe du boomerang ?
- Hein ?

De l’index elle leur fit signe de regarder derrière eux et quand ils se retournèrent, elle n’eut qu’à faire un nouveau geste furtif et léger pour les assommer tous en même temps.

- Y a plus personne ? Demanda-t-elle en observant les alentours à la recherche d’un méchant encore debout.

__________________________

Are You Ready To Die ?


Revenir en haut Aller en bas
Gemini
~ Mutant lv4 ~
~ Mutant lv4   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Dim 24 Avr - 13:27

    A son soulagement, Odessa supporta bien la glace, elle n'y avait pas réfléchit dans le feu de l'action et paniqua un instant à l'idée de pouvoir blesser son amie. Mais tout aller bien, celle ci sembla groggy quelque instant avant de la remercier. Abby lui adressa un signe de tête avec un petit sourire pour lui dire qu'il n'y avait pas de quoi.
    Visiblement Chaos n'avait pas apprécié ce petit carton malgré la protection glaciale de gemini décidant qu'elle allait finir le boulot, la mutante regarda autour d'elles pour faire l'état des lieux, il n'en restait plus beaucoup.

    - ok...

    La blonde se releva laissant son amie s'occuper des homme restant n'ayant aucun doute quand à sa capacité à s'en débarrasser. Elle s'éclipsa en voyant une barre de fer léviter. Ouhh ça allait faire mal... Tant mieux, bien qu'elle ne le dirait pas à son amie assez mécontente pour la victime à l'extérieur, elle espérait bien les faire souffrir tous. Seul l'image de la rébellion et la sécurité du camp et des siens l’empêcher de ne leur donner ce qu'il mériter, ce ne serait que légitime défense après tout, Si on avait la possibilité de remonter le temps et d'exterminer hitler et toute sa clique de nazi pur sang ne le ferait on pas? Mais elle n'était pas magnéto et ce n'était pas la guerre qu'elle voulait, Tout était trop compliqué, et eux sous haute surveillance.
    Beaucoup de mutant était encore là, bien que libéré des barreau certains blessé d'autre trop effrayé n'avait pas osé sortir alors que quelque uns en avait profiter pour prendre part au combat bien que faible avant de sortir aidant d'autre.
    Voilà pourquoi elle se battait, pour eux, pour leur liberté. Elle lança un dernier regard à Odessa avant de retrouver Appolo et d'entreprendre de faire sortir tout le monde rapidement

    - Par là... tout le monde allez...
    ça va allez?


    Appolo aider deux blessé a sortir quand Abby remarqua une femme essayer de soulever un poid dans la brume, en s'approchant le sang de la jeune femme ne fit qu'un tour un jeune garcon de quoi 12/15 ans évanoui. La température chuta à nouveau rapidement autour de la jeune femme ses poing bleuté fumant légèrement, seul le soupire inquiet de la femme fit réagir la mutante.

    - Allez rejoindre les autre je m'en occupe.

    La mutante se baissa pour prendre le jeune homme dans ses bras rejoignant Appolo et les autre dehors, elle laissa appolo prendre le relais pour le porter dans le van, lui confiant les clefs. Elle redescendit un instant du van pour retourner sur les lieux, non pas pour retrouver Odessa qui ne tarderait surement pas plus de quelque secondes, mais pour retrouver le corps de l'homme qu'odessa avait exécuté. Elle le gela totalement fermant les yeux lorsque ceux ci se rouvrirent ils était vitreux presque entièrement blanc une seul lueur bleuté y resté encore, le corps explosa en quelque seconde le morceaux minuscule de glace s’éparpillant sur des dizaine de mètre. Il serait plus dur ainsi de trouver quoi que ce soit, et la température de l'été New yorkais aiderait à ce qu'il se reste pas la moindre trace de glace.
    Elle attendit la sortis de Chaos avant de repartir vers le van à l'arrière duquel elle grimpa reprenant la charge du plus jeune d'entre eux tapant sur la taule du van pour indiquer qu'a l'arrière tout été ok. Elle resta silencieuse un moment laissant les esprit se calmer et le sien aussi. Appolo entre temps avait ouvert la glace teinté séparant l'avant et l'arrière du véhicule. Le trajet allez mettre un moment jusqu'au camps, il fallait s'occupait des premier soin, finalement un peu d'aide ne serait pas de refus avec les trouve de secours et les quelque vivres qu'ils avaient amené.

    - Chaos, j'ai besoin de toi...
    Distribuer ça à ceux qui en on le plus besoin... vous aurez tous ce qu'il faut une fois arrivé
    fit elle a une femme semblant en assez bonne santé par rapport aux autres

    Le trajet fut finalement assez rapide au vue de l'animation dans le van entre les soin, les questions les pleurs et autres.

__________________________

And when she whispers, your blood shall run cold
Cause i won:
 


Revenir en haut Aller en bas
Odessa Stane
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Mar 3 Mai - 4:59

Odessa observa avec attention le hangar dans lequel elle se trouvait à la recherche de potentiels adversaires surprise mais ne vit rien. D'un côté, c'était vraiment dommage parce qu'elle aurait bien encore tapé quelques types avant de partir mais d'un autre, c'était pas plus mal car elle aurait sûrement fini par faire usage de ses armes histoire de se détendre définitivement. Cet épisode des tireurs embusqués qui avaient failli l'avoir l'avait légèrement mise en boule et elle n'avait plus qu'une seule envie évacuer son trop plein de colère d'avoir durant un quart de seconde baissé sa garde.

Les mutants les plus valides aidèrent ceux qui l'étaient moins à gagner la sortie de cet endroit minable et tandis qu'Appolo et Abby les faisaient monter un à un dans le van, Chaos fit une dernière fois le tour du propriétaire afin de vérifier qu'ils ne laissaient personne derrière eux.

- On vous retrouvera ! Lança un des anti-mutants enfermé dans une des cellules du fond.

La brune faisant toujours preuve d'un grand sens de la diplomatie et de la maîtrise de soi, fit approcher l'inconnu jusqu'aux barreaux grâce à son pouvoir, lui coinçant ainsi la moitié de la tête entre deux des barres de fer.

- Soit pas si pressé mon vieux, parce que je te jure que si je te recroise dans la rue, je te mettrais en pièces toi et tes potes. Tu connaitras alors la signification des mots souffrance et douleur, et je peux te garantir que ta mort sera pas assez longue pour oublier tout ce que je te ferais subir à toi et tes connasses de copines ici présentes. Je vous ferais tellement couiner comme des gonzesses que vous me supplierez de vous achever...Sur ce je vous souhaite un agréable moment dans votre cage sur mesure en espérant que les rats trouveront sur vous de quoi nourrir leur trois mille petites bouches....

D'un signe de tête, elle désigna deux ou trois rats qui se baladaient ici ou là. Délestés de leurs armes, ils allaient mettre un sacré paquet d'heures à sortir d'ici. Elle leur fit un clin d'œil provocant et s'en alla sans même se retourner aidant la dernière jeune fille à monter dans le van avant d'elle même grimper à bord et fermer les portes d'un simple claquement de doigts. Appolo au volant ne tarda alors pas à démarrer et tout ce petit monde se dirigea vers le camp.

La distribution des vivres se fit rapidement. Ils avaient été tellement affamés que la petite réserve qu'ils avaient apporté avec eux disparu en un rien de temps, laissant malheureusement des personnes non servies.

- Ne vous en faîtes pas, on vous donnera tout ce qu'il faut là-bas, ce n'est l'affaire que d'une heure tout au plus, ca va passer vite.

Avec l'une de ses nombreuses lames elle partagea en deux le dernier morceau de pain qu'ils avaient à disposition et le donna à ceux qui avaient vraiment besoin de manger pour retrouver des forces. Ceci fait, elle se saisit d'une des trousses de secours et commença quelques soins pour aider Gemini qui lui avait demandé. L'avantage c'est que dans sa formation militaire elle avait appris beaucoup de choses niveau médical ainsi elle était capable de faire des bandages, remettre des os à leur place, mais aussi faire des sutures et tout un tas d'autres petites trucs du genre. Évidemment, elle commença avec ceux qui en avaient le plus besoin et parfois elle vit des choses qui lui rappelèrent sensiblement son passage à l'asile. Certains avaient tellement de marques d'injections sur les bras que la peau n'avait même plus sa couleur d'origine. Le rouge indiquait des piqûres récentes, le bleu celles qui l'étaient un peu moins et le noir verdâtre les plus anciennes. Franchement, ils avaient vraiment eu de la chance qu'il n'avait pas fallu faire de victimes parce que sinon, elle se serait bien amusée aux fléchettes avec toutes leur seringues remplies de produits en tout genre.

Malgré les secousses dues à la mauvaise qualité des routes empruntées et le fait qu'ils avaient peu d'espace pour se tourner, la jeune femme parvint tout de même à retaper quelques uns des mutants présents avec eux. A ceux là, elle leur demanda de s'occuper des plus jeunes encore affolés par tout ce qu'on leur avait fait subir et tout ce qui venait de se passer, pendant qu'elle continua de jouer les infirmières avec ceux qui étaient à proximité d'elle, ne pouvant pas trop se déplacer comme elle le voulait.

L'heure annoncée s'écoula plutôt rapidement et finalement le van s'arrêta, ils étaient enfin arrivés. Odessa se faufila vers les portes arrières qu'elle ouvrit, descendit la première et fit signe aux autres de descendre.

- C'est bon vous n'avez rien à craindre, ici vous êtes en sécurité.

Et lentement mais sûrement la camionnette se vida.

[SUJET TERMINE]

__________________________

Are You Ready To Die ?


Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   Jeu 3 Avr - 10:18

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ca n'aurait pas du se passer comme ça [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Le monde est vaste :: Les Etats Unis-