Partagez | .
 

 « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Dim 6 Mar - 14:59

    Louve s'était réveillée très tôt ce matin. Le réveil avait été difficile, car elle avait peu dormi. En effet, depuis quelques temps, elle faisait tellement de cauchemars qu'elle finissait par s'empêcher de dormir au maximum, ne laissant à son corps que peu de répit. La jeune femme était restée un long moment assise sur le rebord de sa fenêtre. Elle était heureuse d'avoir développé son agilité au fil des années, car ça lui permettait de faire des choses qu'un être humain n'aurait pas pu faire. En effet, il aurait été totalement inconscient de s'asseoir sur une fenêtre à l'étage, mais elle savait que si elle tombait, elle ne se ferait pas mal. Le choc serait largement supportable car elle savait comment il fallait qu'elle atterrisse pour diminuer la douleur due à une éventuelle chute. Elle était restée là, à regarder le soleil se lever, la lumière du jour réveillant petit à petit l'Institut dans lequel elle vivait à présent. Ca lui faisait toujours bizarre de se dire qu'elle avait une maison et que toutes les nuits, elle était en sécurité. Il y avait encore quelques semaines de ça, elle vivait dehors... depuis la mort de Kyana, en fait. Kyana, bon dieu, que le deuil était difficile à faire. Elle avait des périodes où elle assumait très bien sa mort mais d'autres, comme aujourd'hui, où c'était beaucoup moins le cas.

    Elle quitta sa chambre en ayant enfilé une simple robe claire, se déplaçant pieds nus comme elle le faisait souvent. Auparavant, elle aurait cherché à cacher les nombreuses marques de coups que son corps portait, la cicatrice qui lui courrait sur le bras droit surtout. Les bleus et les écorchures étaient dus à ses escapades, diurnes ou nocturnes, en forêt en général, en ville parfois, avec des rencontres plus ou moins agréables. Elle ne s'en souciait plus, ici, on ne la jugeait pas, elle n'avait plus besoin de se cacher. Les gens avaient pris l'habitude qu'elle soit sauvage et toujours amochée. Elle ignora totalement le peu de personnes à côté de qui elle passa, même pas sûr qu'elle les ai remarqué dans l'état de fatigue dans lequel elle se trouvait. Elle prit la direction du parc. Décidément, elle passait la plupart de son temps là-bas. Elle aimait cet endroit.

    Arrivée dehors, elle prit une allure plus soutenue, se mettant à trottiner. Puis, se baissant légèrement, elle détendit d'un coup ses muscles pour prendre son élan et grimper dans un des arbres du parc. Attrapant la première branche, elle se hissa tout en haut en quelques secondes. Merci les nombreuses années passées à vivre en forêt avec les loups! De là-haut, elle observa les alentours. L'Institut se réveillait à peine, on pouvait voir les volets des chambres s'ouvrir, des matinaux déjà prêts partir allez-savoir-où. Louve poussa un soupir. Encore une journée à faire passer... Elle n'avait aucune envie de rester ici, mais aucune envie de quitter les lieux non plus. Elle n'avait envie de rien, à bien y réfléchir. Elle était épuisée et tout son corps le lui faisait savoir. Mais elle n'écoutait plus son corps depuis bien longtemps, ça n'était pas aujourd'hui qu'elle allait y faire attention... Une petite voix lui dit qu'elle allait finir par s'attirer des ennuis. D'ailleurs, ça ne tarda pas à commencer: en descendant, elle s'agrippa mal à l'une des branches et tomba de l'arbre un mètre trop tôt. Ca n'aurait eu aucune incidence si elle avait fait une telle chute dans un autre environnement, mais dans un arbre, ça ne pardonnait pas: elle heurta d'autres branches avec plus ou moins de violence et termina sa chute en tombant lourdement au sol. Avec un grognement de douleur, elle se releva et observa les dégâts. Bon, déjà, elle avait massacré un côté de sa robe qui s'était déchiré, étant donné le courant d'air qui lui passait dans le dos, elle l'avait aussi déchiré derrière. Elle soupira également en reconnaissant l'odeur du sang, de son sang. La main qui avait mal attrapé la branche avait la peau légèrement déchirée et son mollet gauche avait pris lui aussi. Rien de grave en somme. Elle mordit sa main à l'endroit où le sang coulait pour stopper ce dernier, comme elle avait l'habitude de le faire et entreprit d'aller s'isoler quelque part le temps de pouvoir se nettoyer comme elle le pouvait. La journée commençait n'importe comment!

    En boitillant, Louve rejoignit un endroit un peu plus boisé que là où elle était et s'assit contre un arbre, ramenant ses jambes vers elle. Elle poussa un soupir et sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle les ferma si fort qu'elle en vit un instant des étoiles et, de rage contre elle-même, elle envoya son poing dans le sol. Heureusement pour elle, la terre n'était pas spécialement dure et elle ne se fit quasiment pas mal. Sentant ses yeux morpher malgré elle, elle se dit qu'il fallait absolument qu'elle trouve un moyen de lutter contre la fatigue. Tout en repensant aux cauchemars de sa nuit, elle posa sa tête entre ses bras et retint difficilement un sanglot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Mar 22 Mar - 9:59

    Emma n’arrivait pas à s’endormir. Cela faisait des heures et des heures qu’elle se tournait et se retournait dans son lit sans parvenir à trouver le sommeil. Elle détestait les absences trop prolongées de Scott, surtout quand il partait sans lui dire où il allait. Alors qu’elle était elle-même très fière et indépendante, suffisamment pour se croire le droit de faire ce qu’elle voulait lorsqu’elle en avait envie, elle prenait tout de même la peine de prévenir son compagnon de ses déplacements, car cela faisait partie du pacte d’honnêteté qu’ils avaient passé ensemble quelques temps auparavant. Elle avait promis de ne plus fouiller dans ses pensées, pour lui laisser tout de même une part de jardin secret, mais pour le reste, ils partageaient tout. C’était peut-être simplement un oubli de sa part, mais cela faisait tout de même plus de 72h qu’elle n’avait eu aucun contact avec lui. Or, étant donné la situation actuelle, elle avait de très bonnes raisons de s’inquiéter. Beaucoup de gens leur voulaient du mal, et ils étaient épiés constamment par les forces gouvernementales qui ne le cachaient même plus. La blonde avait tout de même un avantage sur eux car elle pouvait elle aussi directement surveiller ce qu’ils voyaient et même les manipuler au besoin avec ses talents.

    Emma se retourna dans son lit pour la énième fois et regarda le réveil accusateur qui affichait un grand « 3:00 am » en caractères rouges. Elle se laissa alors tomber en arrière sur son oreiller et poussa un long soupir. Réalisant qu’elle ne s’endormirait plus maintenant, surtout pour se lever dans trois heures, la jeune femme se leva et enfila une robe de chambre en satin, et fit le tour de la pièce, cherchant de quoi s’occuper. La pièce était nickel. La blonde n’était pas du genre désordonnée et aimait que chaque chose soit à sa place. Ce n’était certainement pas dans cette pièce qu’elle allait trouver quoi que ce soit qui l’occuperait suffisamment.

    La blonde alla passer une tenue un peu plus sportive, avec un legging et un débardeur pour aller faire du jogging. A défaut de dormir, se défouler un peu lui permettrait peut-être de se libérer de son stress et de s’aérer l’esprit. Certes, on ne devait pas croiser beaucoup de monde quand on allait courir à trois heures du matin, mais au moins ainsi, personne ne lui poserait de question. Ainsi vêtue, la jeune femme se mit en quête de son lecteur MP3. Elle s’arrêta quelques instants pour se rappeler qu’il était resté dans son bureau.

    Emma sortit de sa chambre sans un bruit et ferma à double tour derrière elle. Elle traversa les couloirs de l’institut sans un bruit, le son étouffé par ses tennis qui amortissaient chacun de ses pas pourtant légers. Elle évolua ainsi jusqu’à l’aile administrative et atteignit son bureau. Sans allumer la moindre lumière, la jeune femme navigua dans la pièce jusqu’à la base sur laquelle était posé le lecteur MP3. Elle posa la main dessus, certaine de l’y trouver, et poussa un long soupir exaspéré lorsqu’elle réalisa que la base était vide.

    La grande blonde tapa deux fois dans ses mains et une douce lumière envahit le bureau. Elle constata qu’une pile de dossiers qui n’était pas là la veille lorsqu’elle avait quitté la pièce était apparue sur son bureau, au sommet de laquelle trônait ledit lecteur MP3 et un petit mot signé de Trévor, son assistant personnel à Frost International.

    « Voici les dossiers pour le rachat de Trust Singapore comme vous me l’avez demandé. Il faudra voir avec le juridique… » blablabla. La jeune femme survola la note rapidement et s’arrêta finalement sur le post-scriptum : « PS : vous aviez laissé votre ipod dans votre bureau au Siège, je me suis permis de vous le ramener avec le reste. »

    Ce garçon était un véritable ange. En plus de tout le travail qu’il faisait pour l’aider à faire tourner son entreprise, il se permettait ce genre d’initiatives tout à fait bienvenues. La jeune femme glissa l’appareil dans la housse prévue à cet effet accrochée à son bras, enfonça les écouteurs dans ses oreilles et appuya sur play.

    « De l'or, des armes de la bière nom de dieu,
    Va falloir crever tous les trolls caverneux,
    Du bois, des…. »


    Mais qu’est-ce que c’était que cette horreur ?! Elle ressortit l’appareil et le regarda sous toutes les coutures. Puis elle regarda les listes de musiques que contenait le lecteur et réalisa avec horreur que ce n’était pas SON ipod. Trévor devait s’être trompé et lui avait certainement déposé le sien au lieu de celui de sa patronne.

    Bon, on était de retour au point de départ. Elle n’allait quand même pas aller courir son jogging sans musique, surtout à cette heure-ci. Il lui fallait s’occuper autrement. Emma lança un regard dépité à la pile de dossiers sur le bureau. Contre mauvaise fortune bon cœur. Peut-être que si elle arrivait à se débarrasser de ça maintenant, elle pourrait passer une journée un peu plus tranquille.

    - Trust Singapore, souffla-t-elle.

    La présidente de Frost International ouvrit le dossier, le referma, pianota un numéro sur son téléphone et se mit directement en ligne avec l’actuel directeur général - plus pour très longtemps - de Trust Singapore… à Singapour, justement. On était quelque part dans la journée, là-bas. Elle discuta un bon moment avec lui, s’épargnant ainsi une lecture longue et ennuyeuse.

    Tandis qu’elle discutait avec son interlocuteur, elle s’amusa à regarder le genre de musique que pouvait bien écouter son assistant personnel. Il y avait certains morceaux qu’elle connaissait, mais pour la plupart, ça ne lui disait rien du tout. Au terme d’une très longue et fructueuse conversation qui lui permit de lisser les derniers détails du contrat avec Singapour, la jeune femme raccrocha satisfaite. Et prise de curiosité, elle alla jusqu’aux enceintes, posa le lecteur dans le socle et appuya sur play. Le bureau était bien insonorisé, aussi était-elle sûre de ne déranger personne, même si elle montait le volume. Elle avait ainsi aménagé la pièce pour mieux assurer la confidentialité de ses nombreuses visioconférences avec de nombreuses et diverses parties prenantes.

    Emma passa donc les deux heures suivantes à étudier ses dossiers, les remplissant d’annotations, tout en écoutant ce que contenait le lecteur MP3 de Trévor. Ce fût alors que la chanson d’un peu plus tôt surgit de nouveau dans les enceintes. Il n’y avait pas à dire, c’était vraiment bizarre. Mais curieusement, le rythme avait aussi quelque chose d’étrangement entraînant. Après une première lecture, la jeune femme repassa le morceau. Et encore une fois. Puis une troisième fois.

    Et c’est ainsi qu’aux environs de six heures du matin, la très sérieuse femme d’affaires à la tête d’une puissante multinationale se retrouva à chanter à tue-tête un air qu’elle n’avait plus de cesse de se repasser en boucle :

    « De l'or, des armes de la bière nom de dieu,
    Va falloir crever tous les trolls caverneux,
    Du bois, des haches, de la poix et du feu,
    Libérons nos mines des vermines et des vieux…
    trucs qui traînent… mais bon, ça rentre pas dans la chanson alors on le rajoute toujours à la fin… »


    Alors même que la chanson s’était arrêtée, Emma qui la connaissait maintenant par cœur repartit de bon cœur.

    « De l'or, des armes de la bière nom de dieu,
    Va falloir crever tous les trolls … »


    Emma s’arrêta net dans sa chanson, interrompue par un bruit sourd à l’extérieur de sa fenêtre. Elle se précipita vers celle-ci et essaya d’observer ce qui s’y passait. Le gouvernement n’oserait tout de même pas tenter de faire pénétrer ses hommes sur la propriété ?! Ils avaient un accord pour qu’ils restent au-dehors.

    La télépathe cessa d’utiliser ses yeux et concentra son esprit sur l’extérieur, essayant de percevoir des ondes cérébrales. Elle capta rapidement quelque chose, mais fût plus surprise encore de réaliser qu’elles n’étaient pas humaines, mais mutantes.

    Sans se donner la peine de faire le tour du bâtiment, la jeune femme se contenta d’ouvrir la haute fenêtre à guillotine et sortit directement par là. De toute façon, elle était au rez-de-chaussée et ne craignait pas grand-chose. Emma suivit alors les ondes et les sentit se renforcer au fur et à mesure qu’elle se rapprochait. Elle n’eut bientôt plus besoin de ses pouvoirs lorsqu’elle perçut le bruit de sanglots.

    Elle aperçut alors une silhouette recroquevillée au sol qui lui était tout à fait familière. Il s’agissait de l’une de ses élèves.

    - Louve ?! Louve, tout va bien ? Que se passe-t-il ? S’inquiéta-t-elle tout en s’approchant doucement de la jeune fille.

    Elle pouvait sentir l’agitation dans sa tête, et le fait qu’elle semblait être en train de perdre le contrôle de ses pouvoirs. Elle continua à s’avancer doucement, restant cependant à une distance respectable qui montrait qu’elle cherchait quand même à lui laisser son espace. Elle surveillait pourtant ce qui se passait dans l’esprit de celle-ci pour s’assurer qu’elle ne cesse pas subitement à son côté animal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Jeu 24 Mar - 20:37

    [ Nat a le don pour donner des défis étranges... Désolée pour la réponse orale de Louve plus que spéciale, c'est pas ma faute Razz ]

    Mal à la tête. Mal à l'estomac. Douleur. Elle n'était que douleur et ça faisait un bon moment que ça ne lui était pas arrivé. Depuis quelques temps, elle maîtrisait plutôt bien ses pouvoirs, comparé aux premiers temps où elle se trouvait ici. Lors de sa première vraie rencontre avec une mutante, Kyana à l'époque, décédée maintenant, elle se contentait de tout ressentir sans pouvoir faire quoique ce soit de ses sentiments, qu'ils soient positifs ou non. En avançant dans la vie, en connaissant d'autres gens, des méthodes d'entraînement différentes, en entrant à l'Institut X-men, elle avait apprit, au fil du temps et de ses expériences, à contrôler son côté louve, cette nature qui appelait à la fois à fuir et à se battre. A présent, elle se battait plus qu'elle ne fuyait, mais elle se battait contre elle-même avant de se battre avec les autres. Elle luttait contre ses doutes et ses angoisses, se sentait devenir plus forte moralement, étant capable à présent de parler de certaines choses sans éclater en sanglots ou piquer une colère. Elle n'était plus à la merci de ses pouvoirs de mutante, c'était elle qui décidait quand elle voulait les diriger, non le contraire comme ça avait été pendant très longtemps. Mais là, la fatigue et la douleur prenaient le dessus sur cette nouvelle partie d'elle-même qu'elle ne maîtrisait pas du tout. Elle savait quand sa transformation en animal arrivait, mais jamais comment l'arrêter. C'était insupportable. Soudain, elle entendit son prénom. Elle sursauta et répondit du grand n'importe quoi.

    « Mais oui Thérèse, il est drôlement dangereux ! Il a mis ma télé à la consigne, il a bouffé le ticket ! »

    Ok, son cerveau était en train de complètement tout mélanger. Qu'Emma ne lui demande pas quelle heure il était, elle allait répondre les résultats du dernier match de basket qu'elle avait entendus en passant près de deux élèves hier en soirée. Son esprit s'embrouillait, elle avait les images de ce qui s'était passé la veille, de ses cauchemars, de ce qu'elle avait vu à la télévision. Un sublime micmac qui ne voulait absolument rien dire et qui ne faisait que la perturber de plus belle. Si seulement elle pouvait contrôler ce qui lui passait par la tête! Elle tenta de se concentrer sur quelque chose, mais elle était incapable de diriger ses pensées uniquement sur un seul point. Elle prit sa tête dans ses mains à nouveau, et se mit à basculer d'avant en arrière, oubliant un instant la présence d'Emma. Ce ne fut que quand elle l'entendit s'approcher qu'elle s'en souvint et ça eut pour effet de la faire se relever subitement et reculer de plusieurs mètres. Elle fixa le sol en fermant les yeux, tentant de rester debout alors qu'elle vacillait dangereusement.

    « J'ai mal... Ma tête... Ca tourne... »

    Ses jambes lâchèrent finalement et la chute sembla la ramener à la raison.

    « J'arrive pas... Je vais devenir dangereuse, j'arrive pas... »

    Incapable de donner plus d'explications, elle se tordit de douleur quand ses pouvoirs lui ordonnèrent de se laisser aller à une transformation totale, ce qu'elle refusait catégoriquement, ne faisant qu'empirer son malaise. Elle releva la tête, lançant un regard suppliant à Emma. Elle ne savait pas quoi faire à part réclamer son aide pour se calmer, même si elle avait terriblement peur de lui faire du mal. Il fallait qu'elle se raccroche à quelque chose pour ne pas se transformer totalement, parce qu'ici était un endroit bien trop peuplé et entouré pour qu'un loup reste sympathique, sous l'effet de la peur elle risquait de devenir agressive et elle ne se contrôlait absolument pas en tant qu'animal. Elle refusait de faire des choses qu'elle risquait de regretter, d'attenter à sa vie ou pire encore, à celle des autres... Fermant les yeux quelques secondes, elle prononça tant bien que mal quelques mots à Emma.

    « Parlez-moi... J'ai besoin de vous entendre... »

    C'était à la jeune femme qu'elle allait devoir se raccrocher. Intérieurement, elle priait pour que ça ne tourne pas mal, terrorisée à l'idée de perdre le contrôle d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Dim 27 Mar - 20:14

    La phrase de la jeune fille n’avait absolument aucun sens. Emma la fixa d’un air éberlué, hésitant à sonder son esprit pour savoir si elle arrivait encore à penser clairement ou si elle avait quelque chose ressemblant de près ou de loin à une commotion cérébrale qui lui aurait fait perdre toute cohérence. Cependant, la télépathe s’en empêcha.

    Elle avait toujours eu du mal à nouer le contact avec Louve, et ne savait pas comment la jeune fille prendrait une telle intrusion dans son esprit. Par certains aspects, elle lui rappelait Kitty, qui avait eu beaucoup de mal à lui faire confiance, et à juste titre. Après tout, il fut une époque - fort lointaine maintenant - où elle était loin d’être une X-men, où au contraire elle les combattait éperdument, ressemblant alors plus qu’elle ne l’aurait jamais voulu à son père. Il fallait dire que la première fois que Kitty l’avait vue, elle venait de capturer Logan, Ororo et les autres.

    Certes, la situation était ici bien différente, mais elle savait que la jeune femme avait subi quelques pertes assez difficiles. Il fallait le temps. Et cela, Emma était en très bonne position pour le comprendre. Après les Héllions, puis Génosha, puis l’institut en Europe. La blonde ravala difficilement sa salive à cette évocation… ou plutôt à cette plaie encore béante. Il fallait qu’elle arrête de remuer le couteau dans la plaie.

    Louve reprit la parole, et cette fois-ci, ces propos furent plus clairs, même si cela ne signifiait pas pour autant qu’elle allait mieux. Au contraire, elle semblait se sentir très mal, et cela Emma pouvait l’inférer simplement par sa difficulté à prononcer ces quelques paroles.

    Elle tenta de rattraper la jeune fille dans sa chute, et parvient à peine à amortir celle-ci. Elle ne savait pas très précisément si elle devait garder ses distances ou pas. En tout cas, le combat intérieur de la jeune femme semblait la dévorer et affectait de plein fouet la télépathe affectée par sa propre empathie.

    - Louve ? Louve, reste avec moi. Ecoute ma voix, reste là.

    La jeune fille semblait terrorisée. Quand bien même la nouvelle directrice de l’Institut cherchait à ne pas s’introduire dans l’esprit de Louve, les pensées de cette dernière rayonnaient autour d’elle avec une telle force qu’Emma ne pouvait que les capter. Il fallait qu’elle fasse quelque chose, elle était en train de perdre le contrôle.

    La blonde jaugea son étudiante du regard, comme recherchant une sorte d’accord tacite, et s’introduisit dans l’esprit de la jeune fille pour en prendre le contrôle. Il fallait aider Louve à maîtriser son pouvoir, et l’heure n’était pas à lui donner un cours. Il fallait agir, et il fallait le faire rapidement. C’était pour cela que la blonde n’eut pas beaucoup de scrupule à faire cela pour son étudiante.

    * Tu es en contrôle. Ta part humaine domine ta part animale, et tu ne te changeras pas. Tu te battras et tu garderas forme humaine. Fais taire ces pulsions. As-tu bien compris ?*

    La question était tout au plus rhétorique. La jeune fille ne serait de toute façon pas en mesure de la contredire, puisqu’elle contrôlait encore son esprit de l’intérieur. Ce fût seulement lorsqu’elle sentit s’affaiblir les pulsions et s’inverser le début de mutation qu’Emma rendit le contrôle à Louve. Normalement, celle-ci ne devrait même pas se rendre compte que la directrice était dans son esprit quelques secondes auparavant. Elle reprit comme si de rien n’était.

    - Louve, tu m’entends ? Ecoute-moi. Suis ma voix et reste avec moi. N’oublie pas que tu es avant tout humaine. C’est ton coté humain qui doit dominer.

    Emma continua ainsi à appeler la jeune fille, attendant une réponse plus rassurante de la part de cette dernière. Elle réalisa aussi qu’il faudrait très certainement qu’elle fasse travailler son étudiante avec Hank, le professeur McCoy, qu’il lui apprenne à dominer cette part animale qu’elle contenait en elle. Il avait su maîtriser lui-même la bête et ne pas entièrement céder à cette part pourtant grandissante au sein de lui-même. Elle lui en parlerait la prochaine fois qu’elle le verrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Lun 28 Mar - 10:04

    Tandis que la douleur prenait de plus en plus d'ampleur et que tous les sens de Louve étaient en alerte, la jeune femme sentait sa part animale prendre le dessus. Elle ne savait plus comment lutter, elle était si fatiguée qu'elle avait envie de laisser tomber, quitte à prendre le risque d'attaquer la directrice de l'Institut, elle n'en pouvait plus... Elle bascula en arrière, appuyant sa tête contre l'arbre, les yeux fermés, elle respirait fort et difficilement et s'entendit même grogner légèrement, preuve qu'elle était en train de perdre le contrôle. Et puis, se raccrochant à la voix d'Emma qui lui parlait, comme elle le lui avait demandé, elle ouvrit les yeux et vit lentement son environnement changer à nouveau. Ses yeux reprenaient leur forme humaine, les couleurs lui revenaient comme elle les voyait en tant que Sara et non en tant que louve. S'agrippant à ce petit espoir comme elle se serait agrippée à une bouée de secours si elle était en train de se noyer, elle se concentra sur la présence d'Emma afin de se calmer. Il fallait qu'elle contrôle ses pensées afin qu'elles cessent de partir dans tous les sens et de lui envoyer tout un tas d'informations totalement inutiles, qui ne faisaient que la faire basculer un peu plus vers le côté mutant animal.

    Gardant la tête appuyée contre l'arbre, elle tourna son regard vers Emma, un regard épuisé mais humain, au fond duquel brillait une petite étincelle d'envie de remonter à la surface. Louve soutenait très rarement le regard de quelqu'un, il fallait qu'elle ait confiance pour ça, tout comme les loups elle fuyait les regards des gens, détestant être observée parce qu'elle avait l'impression d'être sondée. C'était un de ses plus gros défauts, qui lui était parfois reproché mais c'était plus fort qu'elle, elle était incapable ou presque de regarder quelqu'un en face. Aussi, le fait qu'elle plante ainsi son regard dans celui d'Emma démontrait une réelle envie de ne pas lui faire du mal, prouvant ainsi qu'elle était prête à franchir la barrière qu'elle imposait toujours entre elle et les autres. Elle avait besoin de cette jeune femme, elle en était pleinement consciente et ses progrès était tels qu'elle ne fuyait plus lorsqu'elle avait besoin d'aide. Si elle était toujours très indépendante, elle ne repoussait plus autant les gens qu'avant, elle avait grandit, changé, grâce à plusieurs évènements. Les deuils qu'elle avait subi l'avaient renforcée, les nouvelles rencontres aussi, si présence ici également. Elle avait envie d'aller plus loin, envie de mieux connaître ses pouvoirs qui avaient eux aussi grandis et qu'elle aimait profondément malgré tous les problèmes qu'ils avaient pu lui causer et lui causaient toujours. Elle fit un léger sourire en entendant les derniers mots.

    « J'ai jamais... vraiment été... humaine... »

    Dans ce qui lui sembla être un effort physique suprême, elle tendit la main vers Emma, souhaitant créer un contact physique pour pouvoir garder complètement pieds.

    « Mais je veux bien... essayer... »

    Nom d'un chien, que c'était difficile de parler quand on avait du mal à respirer! Mais elle savait que si elle ne répondait pas, elle risquait de s'enfermer dans un mutisme mauvais qui allait la faire se transformer à nouveau et elle refusait que ça arrive. Elle avait envie de se battre maintenant, elle ne voulait plus être à la merci de ces foutus pouvoirs qui avaient trop évolué pour qu'elle réussisse à tout contrôler. Si seulement elle réussissait à contrôler un minimum ce loup en elle, tout aurait été infiniment plus simple étant donné qu'elle contrôlait quasiment le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Lun 4 Avr - 21:47

    La manœuvre d’Emma avait fonctionné, et Louve avait l’air de ne s’être pas même rendu compte qu’elle s’était fait manipuler par la télépathe pour l’aider à garder le contrôle. Il fallait qu’elle croie que ça venait d’être, et cette idée aussi, Emma l’avait implantée dans le cerveau de la jeune fille. Elle devait croire en elle-même, se convaincre qu’elle était capable de maîtriser cette part animale en elle.

    Elle vit réapparaitre au fond des yeux de la jeune fille une lueur rassurante, une lueur humaine, simplement. La directrice de l’Institut se voulait rassurante, et en dépit de ses apparences froides et hautaines, elle réussit à véhiculer un sentiment de chaleur. Il était certain que ses pouvoirs l’aidaient bien en cela, mais il fallait savoir qu’au-delà des apparences, elle restait une personne bienveillante. Certes, il y avait toujours cette part obscure au fond d’elle, comme une petite voix lancinante qui lui rappelait sans cesse qu’elle était et resterait pour toujours la Reine Blanche. Mais elle faisait taire cette voix, se battait ainsi contre ses propres démons intérieurs, pour maintenir le contrôle sur sa propre psyché.

    - Ne dis pas ça, répondit-elle doucement en repoussant une mèche qui barrait le visage de son élève.

    Elle prit dans sa paume la main que lui tendait Louve et la pressa gentiment. Elle se sentit soudainement envahie d’étranges et puissantes sensations, et réalisa que tout cela émanait de la jeune fille. Il n’y avait pas à dire, elle avait un don d’une force surprenante, et commençait à mieux comprendre toute la difficulté qu’il pouvait y avoir à essayer de maîtriser une part animale. La blonde n’avait jamais osé fouiller dans l’esprit de Hank pour savoir de quelle façon il vivait sa mutation. Elle savait qu’il en souffrait, et qu’il lui arrivait parfois de souhaiter être humain. Mais le docteur McCoy était un adulte qui savait faire ses propres choix et elle ne s’oserait jamais à le traiter comme ses étudiants.

    Pour Louve, la situation était bien différente, car elle pouvait véritablement aider la jeune fille à maîtriser son pouvoir.

    - Bien sûr que tu vas essayer, et tu vas réussir, sourit Emma de façon encourageante.

    Elle fit une courte pause, se connectant télépathiquement avec Mickael, dont elle venait de capter les ondes psychiques à proximité. Il devait s’être levé tôt pour faire son jogging. Elle ne comprenait vraiment pas comment les gens pouvaient avoir envie de se lever aussi tôt. Si ça n’avait pas été pour sa crise d’insomnie liée à l’absence de Scott, elle aurait sûrement dormi jusqu’à 10h au moins !

    Elle fit signe au professeur de contrôle des pouvoirs de venir l’aider avec une de ses étudiantes qui était quelque peu en difficulté. Il serait là dans quelques instants.

    Puis Emma se re-concentra sur Louve et rajouta.

    - Est-ce que tu te sens en état de te lever ? On va essayer de te ramener à l’intérieur de l’institut, et te donner quelque chose à manger.

    La directrice n’avait pas lâché la main de son étudiante de tout cet échange, et quand Mickael arriva finalement à proximité, elle lui indiqua télépathiquement de rester un tout petit peu à distance. Elle ne savait pas encore très bien comment réagirait Louve. Si celle-ci acceptait que Rosewood l’aide aussi, alors elle lui dirait de se placer de l’autre côté de la jeune fille pour l’aider. Dans le cas contraire, elle l’enverrait de toute façon en mission pour trouver de quoi soigner et de quoi nourrir l’étudiante pendant qu’Emma l’emmenait dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Mar 5 Avr - 18:30

    [ Arrivée à un point précis du RP, je suis... partie en cacahuète ? =D Je t'ai fait la totale héhé, tu vas avoir du boulot... Razz ]

    Si Emma avait rencontré Louve quelques mois en arrière, elle n'aurait jamais pu l'approcher. Farouche comme un animal sauvage, la jeune femme était terrorisée par les êtres humains et les fuyait autant qu'elle le pouvait. Sara aimait ce côté animal d'elle-même, elle aurait donné n'importe quoi pour pouvoir le maîtriser. Elle adorait se sentir louve, parce qu'elle se sentait terriblement plus proche de son loup que lorsqu'elle était simple humaine. Si elle avait découvert ce pouvoir quelques années auparavant, elle aurait sans doute passé le reste de sa vie en louve, oubliant son côté humain qu'elle trouvait inutile et faible... Elle avait déjà énormément effacé Sara, ne la laissant s'exprimer qu'avec des gens avec qui elle avait une totale confiance, autant dire personne depuis la mort de Kyana. Logan y avait parfois eu droit, mais c'est surtout la petite louve terrifiée qu'il avait aidée plus que la femme. C'était aussi et surtout le seul homme capable de l'approcher sans qu'elle ne parte en courant ou s'écrase à ses pieds. Louve était quelqu'un de courageux qui savait se défendre sans problème contre une femme ou un animal, mais contre un homme, elle perdait tous ses moyens, se retrouvant à l'état de petite fille terrassée par la peur de prendre des coups... Sortant de ses pensées grâce à Emma qui lui passa une main sur le visage, Louve lui fit un petit sourire lorsqu'elle sentit sa main prendre la sienne qu'elle était incapable de serrer en retour pour le moment. La directrice lui demanda si elle se sentait capable de se lever.

    « Je pense, oui... »

    Chancelante mais tenant debout, elle se mit sur ses pieds tant bien que mal et dû se raccrocher à Emma car sa tête lui tournait. Saloperie de don non maîtrisé, quand parviendrait-elle à en faire quelque chose? Bon sang, si seulement elle avait grandit avec celui-là aussi, tout aurait été tellement plus simple... Elle n'aurait même pas eu à fuir son Italie natale qui lui manquait tant... Et Fedele ne serait pas mort, puisque son père ne l'aurait jamais reconnue, louve parmi les loups... Elle sentit une boule se former dans sa gorge et s'interdit de penser à autre chose qu'à tenir debout à côté d'Emma. Il fallait manger... beurk, la nourriture, franchement si elle avait pu se passer de manger, elle l'aurait fait! Elle avait un goût si peu prononcé qu'elle mangeait vraiment uniquement ce qui lui permettait de rester en vie. Il pouvait lui arriver de passer plusieurs jours sans avaler quoique ce soit sans se sentir mal pour autant, les habitudes de sa vie en forêt restaient gravées en elle... Alors qu'elle faisait quelques pas pour suivre l'autre mutante, elle sentit une odeur qu'elle ne reconnaissait pas. Elle tourna la tête uniquement pour voir d'où elle venait et s'aperçut alors que quelqu'un approchait. Un homme. Ok, un homme inconnu était en train de se diriger vers elle. Vous pouvez demander à Louve ce que vous voulez, elle fera un effort pour se contrôler, mais pas face à un homme. Ca, c'est chose impossible pour le moment. La réaction fut immédiate. Louve lâcha soudainement la main d'Emma et recula de plusieurs pas, si rapidement qu'elle trébucha, se retrouvant une nouvelle fois par terre. Perdant en quelques secondes totalement le contrôle sur elle-même, elle eut tout juste le temps de voir les couleurs changées avant de se retrouver... complètement transformée. Comme dirait l'autre, ah bah v'là autre chose!

    A présent animale pour de bon, alors qu'elle avait réussi à reprendre le dessus sur la transformation, elle se retrouvait dans le parc de l'institut avec une seule idée en tête: la fuite. Détalant en faisant demi-tour, elle s'enfonça dans un tas de buissons quelques mètres plus loin. Le côté humain de la jeune femme avait disparu, laissant place à l'animal sauvage qu'était la louve, horrifiée à l'idée de se retrouver dans un tel endroit. Reculant un peu plus, elle butta contre un mur et se rendit compte qu'elle venait de s'engager dans une voie sans issue. Elle était coincée, Emma et l'autre professeur en face d'elle, qu'elle ne reconnaissait même pas, enfoncée sa panique...

    [ Amuses-toi bien! *SBAF* Je vais te filer quelques pistes par MP quand même, je suis pas si méchante *auréole qui se casse la gueule* ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Dim 17 Avr - 16:15

    Louve s’était raccrochée à elle pour se relever, et au contact de la jeune fille, Emma s’était fait emporter dans le tourbillon des souvenirs de cette dernière. Alors que la directrice aurait pu fermer son esprit à tout cela sans difficulté, elle laissa pourtant le flot d’images traverser son esprit. D’une certaine manière, cela lui permettait de mieux comprendre son étudiante, et surtout de réaliser à quel point celle-ci avait eu une existence difficile, et à quel point elle faisait de son mieux pour ne rien en laissait paraître. Emma commençait à comprendre pourquoi la jeune fille préférait être Louve plutôt que Sara.

    Les souvenirs disparurent et Louve pensa à la nourriture et à quel point ça ne l’intéressait pas. La jeune femme ne pût retenir un léger sourire, et s’apprêta à rétorquer quelque chose à la jeune blonde lorsqu’elle réalisa que l’esprit de celui-ci venait encore de faire un bond et de se focaliser sur autre chose. Sauf que cette fois-ci, c’était nettement moins futile qu’une question d’alimentation.

    *Recule !* Hurla-t-elle télépathiquement en direction de Mickael.

    Dans le même instant, Louve avait lâché sa main et fait un bond en arrière. Elle sentit les ondes cérébrales de la jeune fille s’agiter frénétiquement et se mêler avec un autre signal étrange. Elle n’eût pas de mal à comprendre ce qui se passait : Sara était en train de se transformer en animal.

    De crainte que la jeune fille ait perdu le contrôle au point qu’elle soit capable d’attaquer, Emma se transforma aussitôt en diamant. De toute façon, elle avait perdu la connexion avec Sara, impossible de capter de façon compréhensible les ondes cérébrales de l’animal comme elle pouvait le faire avec l’être humain. Emma, avec Mickael sur les talons, s’élança à la suite de la jeune fille. Il fallait qu’ils la retrouvent avant que celle-ci ne cause des dégâts ou tout simplement ne se mette en danger. Elle finit pourtant par la retrouver assez rapidement, cette dernière s’étant réfugiée dans une voie sans issue.

    - Reste en arrière, lança Emma en direction de Rosewood.

    Si elle était presque indestructible, ce n’était pas le cas du jeune homme, et elle ne voulait pas risque de le mettre lui aussi en danger. L’inconvénient était que ses pouvoirs télépathiques ne fonctionnaient plus sous cette forme, d’où la nécessité de l’échange verbal. Il allait falloir qu’elle reprenne forme humaine si elle voulait rétablir le contact avec l’étudiante désormais animale.

    Emma redevint alors de chair et d’os, et tenta de rétablir un contact psychique avec Louve. Ça ne servait pas à grand-chose, c’était comme être sur une chaîne de télévision couverte de neige. Elle avait du mal à discerner quelque chose de censé, mais en se concentrant, elle réalisa qu’elle parvenait tout de même à capter quelque chose. C’était imprécis, elle n’aurait su le qualifier si on lui demandait mais en tout cas, il y avait quelque chose. Et ce quelque chose était loin d’être rassuré. Cela, il n’y avait qu’à voir l’animal pour s’en rendre compte, mais si Emma arrivait à percevoir cela dans ses ondes cérébrales, elle pourrait essayer d’en voir l’évolution à mesure qu’elle tentait de s’en approcher.

    Elle entendit gronder lorsqu’elle avança et s’arrêta. Elle demanda alors à son collègue.

    *Dis, tu n’aurais rien à manger par hasard ?*
    *Euh, il doit me rester une barre de céréales dans une poche. Attends… ouais, c’est bien ça.*

    Restant toujours à distance, le professeur lança une barre de céréales à la directrice de l’Institut.

    *J’en reviens pas d’être en train de faire ça* pensa-t-elle alors juste pour elle-même. *La prochaine fois que Scott disparaît pour aussi longtemps sans me prévenir, je jure que je lui fais la peau.*

    La jeune femme ouvrit la barre de céréales tout en s’avançant de nouveau très lentement vers l’animal.

    *J’imagine déjà la conversation.*
    *- Et toi, quoi de neuf à l’Institut ?
    - Les cours, des dossiers, Trévor m’a piqué mon ipod, la routine, quoi. Ah, et j’ai dû apprivoiser une étudiante avec une barre de céréales….*


    Emma s’avança encore un petit peu, et sentant gronder une nouvelle fois, s’arrêta et s’assit en tailleur au sol. Heureusement qu’elle était en tenue de sport, ça l’aurait agacée de devoir s’asseoir dans la poussière dans l’une de ses tenues de couturier.

    Elle coupa un petit bout de la barre de céréales et la mangea, pour prouver à la louve qu’elle ne cherchait pas à l’empoisonner et pour lui montrer que ça avait bon goût. Une chose était sûre, c’était qu’elle commençait à avoir faim. Elle allait se faire un bon petit déjeuner en rentrant à l’Institut. Ensuite elle irait se coucher. Et si Trevor avait le malheur d’oser l’appeler pour la réveiller, elle allait faire un malheur.

    Emma ouvrit la barre de céréales un peu plus et cassa un autre morceau, essayant d’attirer à elle la créature. En tout cas, les grondements s’étaient un peu calmés. Elle se concentra entièrement sur l’esprit de l’animal pour voir ce qu’elle captait comme signal. Il n’y avait qu’à espérer que ça marche, elle n’avait pas vraiment d’autre idée en tête. Le plan B, s’il devait y en avoir un, serait malheureusement certainement un peu plus violent.

    *Tu peux y aller Mickael, je ne sais pas combien de temps ça va prendre.*

    *Je suis chez les fous…* soupira intérieurement ce dernier en s’éloignant.

    *Et ils sont heureux de t’accueillir chez eux !* Rétorqua ironiquement la blonde.

    - Allez, viens me voir, souffla-t-elle alors en direction de Louve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Mar 19 Avr - 18:02

Trop d'odeurs, trop de bruits, trop de lumière, trop de tout! La louve était complètement paniquée. Tous crocs dehors, elle ne cessait de chercher à reculer ou tout du moins à s'éloigner. Emma fit un geste en direction de l'homme, lequel lança quelque chose et Louve aurait aimé s'enterrer six pieds sous terre tant le geste lui fit peur. De crainte, elle envoya les dents en prévention à la jeune femme, afin que cette dernière ne s'avise pas de faire un tel mouvement vers elle. Celle-ci s'avança légèrement cependant et Louve plaqua les oreilles en arrière, les poils redressés sur son échine. Mais au lieu de s'occuper d'elle, Emma ouvrit ce que l'homme lui avait lancé et les grognements de Louve se calmèrent. Elle tendit légèrement le nez, oreilles toujours plaquées fortement sur la tête mais ses babines se baissèrent, même si elle grondait toujours, un peu moins fort cependant. Soudain, ses yeux s'ouvrirent en grand. Tout un tas d'images lui passa par la tête lorsqu'elle reconnut une odeur qu'elle n'oublierai jamais: la même barre de céréales que celle avec laquelle Kyana avait réussit à l'approcher pour la première fois. Louve secoua la tête, tentant de chasser ses souvenirs, mais elle revoyait tout: l'attaque qu'elle avait subit ce jour-là, la féline qui lui avait sauvé la vie, la façon douce et tendre dont elle lui avait parlé et cette foutue barre de céréales qu'elle lui avait fait avaler. Louve avait trouvé ça infect et Kyana avait ri. Ce rire, elle ne l'oublierai jamais, il était si contagieux... Elle se rappela aussi leurs longues conversations, leurs confidences, jamais elle n'avait eu autant confiance en quelqu'un qu'en la féline et elle lui manquait tellement, mais tellement... Son coeur se serra et elle fut ramenée à elle par Emma qui lui tendait un morceau de nourriture. Ce fut seulement à ce moment-là qu'elle la reconnut. Elle fut surprise de la situation, ne contrôlant pas du tout l'animal qu'elle était aux débuts de la transformation, elle ne s'était même pas aperçue qu'elle s'était éloignée de l'arbre où elle était il y avait de ça quelques minutes. Louve tendit les oreilles vers Emma et s'assit, sa queue balayant le sol comme un chien l'aurait fait. Elle tourna la tête sur le côté et poussa un petit gémissement, comme pour s'excuser.

* J'espère que je n'ai pas voulu lui faire de mal... *

Elle s'inquiétait de savoir si elle l'avait attaquée, mordue peut-être! Elle se souvenait d'une transformation devant Wolverine qui avait tourné au combat avant qu'elle ne reprenne conscience. Elle poussa un soupir et baissa un instant la tête, puis son regard se tourna à nouveau vers la barre de céréales.

* Compte pas sur moi pour manger ça, c'est dégueulasse. *

Si elle l'avait pu, elle aurait grimacé de dégoût. Elle regarda le professeur qui s'éloignait maintenant, elle aurait voulu s'excuser auprès de lui aussi, mais elle en avait peur et sans s'en rendre compte, elle se mit à grogner légèrement. Soudain, un oiseau décolla d'une branche où il s'était posé et tous les sens de la louve s'éveillèrent. Pris d'une faim du tonnerre, son estomac lui ordonna de partir à sa poursuite et elle détendit ses pattes, bondissant par dessus Emma pour ne pas lui rentrer dedans. Elle atterrit lestement derrière la mutante et partit en courant derrière l'oiseau, lequel prit de l'altitude à toute allure. Louve sauta et les mâchoires claquèrent à quelques centimètres de l'animal à plumes. Roulant sur le sol à la retombée de son saut, elle se releva et se secoua, protestant d'un jappement en regardant le ciel. Son côté de louve curieuse et joueuse prenait petit à petit le dessus, elle avait une soudaine envie de courir, de voir le monde! C'était un des gros avantages de sa forme animale. Quand elle était dans la nature comme ça et qu'il n'y avait personne (quelle bonne idée elle avait eu de sortir si tôt!) elle avait envie de vivre. Son côté humain l'en empêchait pour une raison qu'elle avait elle-même du mal à comprendre mais l'animal en elle réclamait le repos et le jeu. Elle s'assit un instant, puis tourna la tête en direction d'Emma. Tout ça s'était déroulé en l'espace d'une minute à peine et elle se releva pour la rejoindre lentement. Toujours un peu sur ses gardes, après tout elle la connaissait peu, elle s'avança cependant suffisamment pour que la mutante puisse réussir à la toucher. Ses grands yeux brillaient de tendresse et de reconnaissance.

* Si seulement j'arrivais à te dire combien je suis heureuse que tu ne te sois pas enfuie en courant comme la plupart des gens... Si seulement j'étais capable de te remercier d'être là et d'essayer de me réconforter alors qu'il n'y a rien à faire, je n'arriverai jamais à être quelqu'un de bien. J'ai ça dans le sang, c'est comme ça. Mais je voudrais tellement pourtant... *

Elle ne savait pas qu'Emma avait connecté son esprit au sien pour pouvoir savoir à quoi elle devait s'attendre de sa part. Oui, Louve était persuadée d'avoir un fond mauvais, à cause de son père qui le lui avait si souvent répété, à cause de toute la violence dont il avait fait preuve avec elle, physique comme morale, elle était persuadée qu'elle allait finir comme lui. Elle détourna le regard un instant, fixant un buisson en face d'elle.

* J'aurais du mourir à la place de Kyana. J'aurais causé moins d'ennuis à tout le monde. *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Dim 1 Mai - 17:55

    Il n’y avait pas à dire, directrice de l’Institut Xavier pour Jeunes Surdoués était probablement le job le plus hétéroclite qui soit. un jour on donnait des cours d’éthique à de jeunes mutants, le lendemain on sauvait l’univers, un autre jour on luttait contre des politiciens pour faire reconnaitre l’égalité des mutants et encore un autre jour on se retrouvait assis dans un parc à nourrir un loup…. Après tout, toutes les journées ne pouvaient pas être aussi glorieuses les unes que les autres. Et puis, si on y réfléchissait bien, celle-ci ne faisait que commencer.

    Le fait de tendre à la jeune animale la barre de céréales sembla déclencher en elle de vives émotions. Elle pût le ressentir à la vive production cérébrale, mais il était difficile pour Emma au regard de la forme de son étudiante de percevoir exactement ce à quoi elle pensait. Elle pouvait ressentir les changements d’intensité et de vives couleurs selon le type d’émotions qui se manifestaient, mais pas d’images nettes ni de pensées clairement cohérentes à ce stade. C’en était quelque peu frustrant pour la télépathe de niveau avancé qu’elle était. Mais après tout, elle était supposée savoir lire des esprits et des consciences humaines, pas animal. C’était en quelque sorte trop rétrograde, pas assez évolué, pour qu’elle parvienne à clairement les capter.

    Elle ne savait pas si c’était plutôt bon ou mauvais signe, aussi resta-t-elle toujours aussi immobile, scrutant les yeux de la louve pour essayer de savoir si elle comptait l’attaquer ou non. Après tout ce qu’elle avait déjà affronté, Emma ne craignait pas une simple étudiante, mais malgré cela, elle n’aimait pas les mauvaises surprises de si bon matin…. L’animal avança et vint s’asseoir juste en face d’elle en battant la queue. Curieusement, on aurait dit un simple chien et non plus une créature sauvage comme elle avait pu l’être quelques instants auparavant.

    Emma ne savait plus trop quoi faire à ce stade. Est-ce qu’elle allait se décider à reprendre forme humaine ? Fallait-il qu’elle se lève et espère que la jeune louve la suivrait jusqu’à l’Institut. Alors que la blonde réfléchissait à un plan d’action, elle entendit Sara lui parler. Elle reposa un regard surprit vers l’animal, mais réalisa alors qu’elle l’avait bel et bien entendu s’exprimer. Son regard sembla se porter sur la barre de céréales et….

    La blonde éclata soudainement d’un rire cristallin aux pensées de son élève. Elle s’apprêta à lui répondre lorsque cette dernière, d’un bond, lui passa par-dessus la tête. Mais qu’est-ce qu’elle fichait encore ?

    En tout cas, il était certain qu’elle avait devoir organiser une réunion avec Mickael, Hank et Logan, qui d’après ce qu’elle avait pu récupérer de l’esprit de Louve un peu plus tôt était une des rares personnes avec lesquelles elle semblait à peu près s’entendre, afin de discuter du cas de la jeune fille. Il fallait vraiment faire quelque chose pour elle, et ce n’était pas qu’un simple problème de maîtrise de pouvoirs comme celui auquel étaient confrontés la plupart des mutants. Il y avait bien plus. Et il fallait qu’elle l’admette, de tels pouvoirs dépassaient quelque peu son champ de compétences. Hank serait effectivement bien mieux placé pour cela qu’elle.

    Bon, elle avait vu un oiseau. Effectivement, elle ressemblait de plus en plus à un jeune chien… pas très bien dressé, soit dit en passant. Emma se redressa alors tandis que la louve s’approchait à nouveau d’elle. Si seulement elle pouvait percevoir plus clairement les pensées de l’animal. Elle fût alors exaucée lorsqu’elle entendit nettement Sara la remercier.

    * C’est tout entendu, jeune demoiselle. Je suis là pour ça après tout. Allons, allons, tu es quelqu’un de très bien. Il ne faut pas comme ça. Rien n’est inscrit dans notre sang.*

    Et c’était la digne fille de Winston Frost, qui avait fini malgré elle par ressembler à son père contre lequel elle avait lutté toute sa vie. Mais elle avait tout de même changé depuis. Elle était devenue quelqu’un de bien, avait cessé de faire la guerre au X-Men et reconnu qu’il ne s’agissait que de vaines querelles d’égo sans importance. Ses élèves comptaient à ses yeux plus que tout au monde, et elle avait tout de même su ouvrir son cœur à certaines personnes. Certes, elle parlait là de la femme et directrice d’école, et non pas de la femme d’affaires encore glaciale dont on faisait le porté craché de son père…. En tout cas, il pouvait sembler ironique que ce soit elle qui dise cela à la jeune fille.

    * Il y a toujours quelque chose à faire, Sara, et on est là pour ça. On est là pour toi, pour t’aider à mieux comprendre et à maîtriser tes pouvoirs. On est une famille.*

    Elle fit une pause et médita les dernières paroles de la jeune fille. Kyana ? Ça lui évoquait vaguement quelque chose, un incident qui avait eu lieu quelques mois auparavant, dans l’Institut même.

    * Attends ! Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Comment ça tu aurais dû mourir à la place de Kyana ? *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Mer 11 Mai - 12:16

[ c'est assez court et mes autres réponses risquent d'être pareilles car là ça va être plus du dialogue que de l'action Wink ]

Louve sursauta lorsqu'Emma lui parla... sans bouger les lèvres. Elle comprit rapidement que la mutante était capable de lire dans ses pensées et qu'elle savait ainsi ce qui se passait dans sa tête. L'idée lui déplut fortement et elle recula de quelques pas alors qu'Emma continuait de s'adresser à elle. Elle leva légèrement les babines en grognant lorsque la directrice de l'Institut évoqua le fait que les X-men étaient une famille. Non. Elle n'avait plus de famille. Personne ne remplacerait sa meute ni Kyana, personne et elle le lui fit clairement comprendre.

* Vous n'êtes pas ma famille et vous ne le serez jamais. C'est pas parce que vous m'accueillez sous votre toit que je vous considère comme ça. Je vous en suis reconnaissante mais ça s'arrête là et ça n'ira jamais plus loin. *

Il était clair que Louve n'avait pas suffisamment confiance en quelqu'un ici pour se permettre de penser qu'elle avait trouvé une nouvelle famille. Oui, elle était reconnaissante vis à vis des gens qui s'occupaient d'elle et elle leur rendrait la pareille en cas de besoin, mais c'était un prêté pour un rendu, rien de plus. S'ils s'avisaient un jour de vouloir la retenir ici, elle savait que ça se passera mal car elle ne se laisserait pas faire. Louve tenait farouchement à sa liberté et ça n'étaient pas les X-men ou quiconque d'autre d'ailleurs qui allaient la lui retirer. Elle grogna d'autant plus lorsqu'Emma évoqua la mort de Kyana. Non, elle n'avait pas le droit de toucher à ça, ça ne la regardait pas. C'était à elle, rien qu'à elle, c'étaient ses souvenirs et elle ne la laisserait pas les lui prendre. Elle fixa un instant la jeune femme, avança d'un pas tout en élevant un peu plus le grognement l'espace de quelques secondes.

* Ca ne vous regarde pas. D'ailleurs, vous n'avez rien à faire dans ma tête. *

Elle lui tourna brusquement le dos et s'éloigna au petit trot pour rejoindre l'arbre duquel elle avait chuté quelques minutes auparavant. Une fois là-bas, elle s'allongea au pied de ce dernier et posa sa tête sur ses pattes en poussant un soupir. Elle plaqua les oreilles en arrière afin de surveiller ce qui se passait dans son dos et leva les yeux au ciel pour regarder le mur devant elle. Si elle était sûre de ne pas se retransformer en pleine rue, elle se serait enfuie. Mais elle risquait à tout moment de redevenir humaine et pas sûre que les gens apprécient de voir une fille nue se balader dans les rues... Elle soupira à nouveau et ferma les yeux. Si elle était humaine, elle se serait probablement mise à pleurer mais tout ce qui lui vint, ce fut un hoquet de tristesse et un mal à l'estomac. Non, elle n'avait plus de famille et elle n'en voulait pas d'autre. Perdre les gens était trop douloureux et ils finissaient tous par partir un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Mer 1 Juin - 18:41

Voilà que la mutante venait de réussir à se mettre de nouveau la jeune fille à dos alors qu’elle venait de progresser un peu avec elle. Un pas en avant, deux pas en arrière. Quelque chose au fond d’elle lui disait qu’elle allait être longue cette matinée, très longue.

Emma avait toujours eu du mal à savoir comment prendre Louve, et cherchait encore et toujours le mode d’emploi. La jeune fille avait une personnalité complexe et tourmentée, parfois assez difficile à cerner. En tout cas, cet angle là n’était clairement pas le bon.

La blonde resta cependant stoïque et impassible tandis que s’énervait l’animal. Rester hors de sa tête. Elle était bien bonne celle-là. Comment pouvaient-elles discuter ou ne serait-ce qu’essayer de se comprendre si l’une des deux interlocutrices ne faisait qu’émettre d’incompréhensibles grognements ? Emma avait appris nombre de langues, mais il était certain qu’elle n’avait jamais appris à parler loup….

L’animal s’éloigna et la directrice de l’Institut poussa un soupir. Elle passa une main lasse dans ses cheveux, remettant quelques mèches en place, puis se redressa à son tour. Elle épousseta son pantalon et regarda autour d’elle pour voir où était passé son étudiante.

La voici qui était revenue au point de départ. La blonde commençait à avoir l’impression que ça faisait maintenant une éternité que tout cela s’était produit. Elle avança lentement jusqu’à Louve et s’arrêta à quelques pas, gardant une bonne distance de sécurité. Sans cette fois-ci s’asseoir complètement, la télépathe s’accroupit tout en fixant l’animorphe.

- Je suis désolée, dit alors Emma à haute voix. Je ne recommencerai pas à moins que tu m’en donnes l’autorisation.

Ça ne l’avançait pourtant pas à grand-chose, elle n’entendait plus ce que pensait la mutante et n’avait plus accès à son esprit. Il ne restait plus qu’à attendre qu’elle se décide à reprendre forme humaine….

- Par contre, j’aimerais que tu acceptes de me parler un peu.

Emma n’avait désormais aucune idée de ce à quoi elle pouvait s’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Jeu 2 Juin - 19:46

Ah oui alors là, Louve, bien joué. Ce fut les premiers mots qu'elle pensa lorsqu'Emma lui signala qu'elle voudrait discuter avec elle. A présent qu'elle lui avait demandé de ne plus rentrer dans sa tête, elle n'avait plus aucun moyen de communiquer avec elle. C'était vraiment malin! Elle baissa les oreilles sur le côté, baissa la tête et gémit, comme pour s'excuser. Sa réaction avait été impulsive et stupide, sous le coup de la douleur elle n'avait pas réfléchi et ça lui retombait dessus à présent. Elle se retrouvait à nouveau coincée, alors qu'Emma avait un moyen de communiquer. Profitant de la position relativement basse de la mutante, Louve s'approcha et passa sa tête sous une des mains de la jeune femme, comme un chien aurait cherché une caresse et elle lui lança un regard désolé avant de reculer à nouveau légèrement. Oui, elle était lunatique depuis qu'elle avait reprit pieds parmi les humains et elle était consciente que ça n'était pas toujours facile pour tout le monde, mais elle était incapable de contrôler ses réactions lorsqu'on touchait à Kyana ou à son loup, même si ça n'était pas pour dire du mal d'eux. Elle ne supportait pas de reparler d'eux.

Elle sembla soudainement chercher quelque chose autour d'elle. Promenant son regard, elle se retourna et contourna un arbre, puis revint avec dans la gueule sa robe déchirée qu'elle déposa près d'Emma tout en la regardant, espérant lui faire ainsi que si elle reprenait forme humaine, elle allait avoir besoin de quelque chose à se mettre sur le dos. C'était un des gros inconvénients d'être une animorphe, plus encore lorsque rien n'était contrôlé. Autant la nudité ne la dérangeait pas le moins du monde, autant elle savait que c'était tabou chez les êtres humains. Elle savait aussi que la vue d'un corps féminin mis à nu rendait fou bon nombre d'hommes et elle trouvait ça franchement répugnant. L'une des choses que ne comprenait pas Louve, c'était l'amour, bien trop compliqué, trop douloureux, elle n'en n'avait eu aucune bonne expérience entre ses parents, son père seul et Eclipse qui avait disparu du jour au lendemain après avoir bien profité de la nuit. Elle secoua la tête pour chasser ses pensées, regardant à nouveau Emma. La jeune femme allait-elle comprendre le message? Elle l'espérait, car elle savait que s'il n'y avait plus lieu qu'elle se méfie ou ait besoin de se battre, elle n'allait pas tarder à redevenir la petite blonde qu'elle était en temps normal. Et si Emma ne comprenait pas ce qu'elle voulait, Louve s'enfuirait probablement pour reprendre forme tranquillement et reprendre ses esprits seule. Mais elle lui était reconnaissante d'être venue à son secours alors qu'elle allait mal et elle était prête à tenter de répondre aux éventuelles questions de la directrice, si ça lui permettait de se sentir mieux ou d'évoluer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Jeu 2 Juin - 20:28

Louve émit un gémissement que la blonde interpréta comme la réalisation par Sara du fait qu’elle n’avait désormais plus de moyen de communiquer maintenant qu’Emma avait décidé de ne plus entrer dans ses pensées. Cette dernière était dans l’expectative. La louve s’approcha d’elle, et la directrice de l’Institut évita tout geste brusque. Elle lui caressa doucement la haut de la tête que l’animal était venu placer sous sa paume, et la laissa s’écarter de la même façon.

Qu’elle n’ait pas essayé de la mordre, c’était déjà plutôt bon signe. Mais qu’elle vienne la voir comme ça, ça lui semblait d’autant plus positif. Cela voulait-il dire que la jeune femme ne gardait pas de rancœur à l’égard d’Emma pour son intrusion psychique ? Après tout, la télépathe avait bel et bien fait cela pour tenter d’établir un contact avec l’animal, et non pour s’introduire dans son esprit.

D’ailleurs, et il faudrait qu’elle l’explique clairement un jour à Louve, il était très difficile, même pour une télépathe de haut niveau de déchiffrer l’esprit de mutants tels que Louve, ou encore Kyana, car leur part animale parasitait les ondes cérébrales perceptibles et compréhensibles.

La créature, toujours aussi imprévisible, disparut soudain derrière l’arbre sous lequel elle était installée, pour revenir avec un bout de chiffe dans la gueule. Ça ressemblait à ce qu’il restait de la robe de la jeune femme.

Il ne fallut pas longtemps à Emma pour faire le lien et comprendre le message. Sara ne s’était pas morphée avec ses vêtements et allait surement réapparaitre nue comme un ver. Encore une fois, c’était une évolution positive qui indiquait que l’animal était prêt à reprendre forme humaine. Mais en attendant, il fallait aller trouver quelque chose à lui mettre sur le dos.

Emma se redressa alors complètement et s’adressa alors à Louve, espérant qu’elle comprenait.

- Je reviens vite, promis, ne bouge pas de là, surtout.

Elle fila dans l’Institut, et courut jusqu’à sa propre chambre, dont elle sortit quelques instants plus tard avec sur le bras une de ses robes de chambre en soie. Elle en profita sur le chemin du retour pour faire une escale par la cantine, où elle attrapa une brique de jus de fruit, deux bouteilles d’eau et des minis sandwichs. Dans le doute, elle avait préféré aussi prendre une collation pour son étudiante, des fois que celle-ci ne commence à avoir faim après tous ces efforts. Utiliser son pouvoir de cette façon devait être fatigant pour son organisme. Et puis, si Sara n’avait pas faim, elle commençait elle-même à ressentir un petit creux.

La blonde termina de refaire le chemin en sens inverse et vint se placer de nouveau face à l’animal. Elle posa la grande assiette qui contenait toute la collation au sol pour l’instant, et déplia la robe de chambre qu’elle tendit en direction de Louve.

- J’espère que ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Ven 3 Juin - 18:31

Lorsqu'Emma lui demanda de ne pas bouger, Louve fut soulagée: cela voulait dire qu'elle avait comprit le message. Elle approuva d'un signe de la tête et s'assit, montrant ainsi qu'elle s'exécuterait sans problème. Elle regarda la jeune femme repartir en courant puis s'allongea pour l'attendre. Pendant les quelques minutes qui suivirent, elle observa son environnement. L'Institut se réveillait petit à petit. Ce qu'il y avait de bien, c'était que personne ne trouvait ça bizarre qu'il y ait une louve plantée sur le parc. Tous ou presque étaient plus ou moins habitués aux situations étranges, aussi n'y prêtaient-ils pas spécialement attention. Un élève la salua même, élève qu'elle reconnut vaguement... Un légère brise se leva et Louve dressa les oreilles car le vent lui porta l'odeur d'Emma qui venait de ressortir et se dirigeait maintenant vers elle. Elle apportait l'odeur de la nourriture avec elle et Louve fut forcée de reconnaître que son estomac était content. Lorsque la mutante déposa l'assiette au sol, elle huma l'air en remuant légèrement la queue. Ca, au moins, c'était de la nourriture!

Elle récupéra avec précaution la robe de chambre que lui tendit la directrice de l'Institut et s'enfonça dans les buissons un peu plus loin. Elle savait que pour se transformer volontairement, il allait falloir qu'elle se détende complètement et qu'elle oublie son environnement. Ca prendrait une bonne minute... avec un peu de chance, un peu moins, étant donné que la situation ne demandait plus que Louve se protège. La transformation se fit en une trentaine de secondes et lorsqu'elle sortit des buissons, c'était vêtue de la robe de chambre qu'elle tenait serrée contre elle. Elle avait l'air très fatiguée mais sourit cependant à Emma.

« Merci. » Elle s'avança légèrement, pour s'appuyer contre l'arbre. Elle avait du mal à tenir sur ses jambes. « Je suis désolée d'avoir été agressive. C'était même pas contre vous... » Et c'était vrai. C'était la douleur de l'absence qui avait été trop forte à supporter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Dim 19 Juin - 14:25

Elle regarda l’animal prendre la robe de chambre dans sa gueule et disparaître avec derrière un fourré. Voici enfin arrivé le moment qu’elle attendait, celui où son étudiante accepterait finalement de reprendre forme humaine. De toute façon, la blonde était arrivée à court d’idées et de subterfuges pour essayer de calmer la jeune femme, et était particulièrement contente que celle-ci décide à finalement redevenir humaine.

Emma attendit patiemment, et lorsqu’elle sentit les ondes cérébrales changer de fréquence autour d’elle, elle comprit que la transformation avait bel et bien eu lieu. Un sourire apparût au coin de ses lèvres lorsqu’elle vit Sara qui lui souriait en retour.

- Ne t’en fais pas pour cela, la rassura-t-elle lorsque cette dernière s’excusa, je comprends.

La mutante n’avait en effet aucune raison d’en vouloir à une élève qui avait perdu le contrôle de ses pouvoirs sous le coup de l’émotion. Ça pouvait arriver à tout le monde, même aux meilleurs.

Louve avait l’air exténuée et chancelante sur ses jambes. La directrice fit un pas en avant, mais sans oser toucher la jeune femme, semblant simplement lui proposer son aide si celle-ci le lui demandait.

- Est-ce que tu veux rentrer ou est-ce que tu veux rester ici encore un moment ?

La blonde se baissa pour attraper un jus de fruit et le tendit en direction de l’italienne.

- Tiens, bois un peu de jus d’orange vitaminé, ça te fera du bien, lui dit-elle en lui tendant une brique de jus qu’elle venait d’ouvrir.

Une pause.

- Tu devrais aussi manger quelque chose, lui proposa-t-elle.

La blonde n’osait rien dire d’autre pour l’instant, elle craignait que son étudiante ne soit pas encore entièrement stabilisée, et ne voulait pas risquer de la froisser, l’énerver, ou la mettre dans un état qui la pousse de nouveau à prendre forme animale. Elle se contenta donc bon l’instant de s’assurer de son état physique, espérant que Sara accepterait de s’ouvrir d’elle-même et de lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   Mar 1 Avr - 12:15

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Tout va bien, ne t'en fais pas. [ Emma Frost ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: QG des Organisations :: Institut Xavier :: Parc-