Partagez | .
 

 Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cassy
Invité
avatar

MessageSujet: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Ven 11 Mar - 22:10

Comme elle le faisait régulièrement depuis qu’elle était de retour à New York, Irina avait passé une partie de l’après-midi dans un piano-bar de la ville, que le gérant mettait à leur disposition pendant les heures creuses du bar, pour qu’elle puisse un peu bosser sur le projet musical d’un de leur ami commun. Cet après-midi là cependant, ils n’avaient vraiment travaillé et parlé musique que les deux premières heures, puis ils avaient laissés dériver la conversation par-ci, par-là d’un commun accord.

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas discuté à bâton rompu de la sorte avec qui que ce soit, et, lorsqu’ils se rendirent compte que l’heure était bien plus avancée qu’ils ne l’auraient cru, elle se sentit comme requinquée par leur petite conversation et bien mieux qu’elle ne l’avait été depuis un moment.  

Par bien des aspects en effet son retour à New York avait été fatiguant, éprouvant même et plus difficile qu’elle ne l’aurait cru.

Cette guerre civile dont tout le monde parlait partout l’embêtait et cette espèce de tension qui paraissait régner partout  -comme si chaque poteau cachait un membre du Shield et un « terroriste mutant » près à s’entretuer, lui pesait également, mais c’était sans parler du contexte personnel dans lequel elle était revenue : la mort de sa « mère », les sincères condoléances de tout un tas de monde et les nouvelles responsabilités qu’elle était supposée endosser, soit autant de choses dont elle se serait bien passé.

Avec un léger soupire, Irina tenta néanmoins de chasser ces pensées de son esprit. Cette après-midi au moins, elle avait pu faire une pause, elle avait même l’impression de s’être ressourcée et il aurait été dommage de tout gâcher si rapidement en repensant ainsi à tout ça, même si c’était plus facile à dire qu’à faire.

Irina rassembla ensuite les quelques affaires qu’elle avait amenées avec elle, puis dit au revoir au jeune compositeur avant de quitter l’entourage immédiat du piano pour celui du bar où elle accepta un verre "offert par la maison" par le gérant avec un grand sourire. Elle semblait irrémédiablement de bonne humeur aujourd’hui et s’étonna elle-même positivement de celle-ci en tournant la paille de son verre dans ce dernier, lorsque l’arrivée de Cassy, une jeune chanteuse et pianiste qu’elle avait déjà eut l’occasion de rencontrer, lui fit machinalement détourner les yeux de celui-ci vers elle, un léger sourire de salutation commençant déjà à se dessiner sur ses lèvres.


Dernière édition par Irina Thorn le Ven 13 Mai - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Lun 14 Mar - 20:26

    Aujourd'hui, Rêve était content d'accompagner sa maîtresse à son travail. En effet, contrairement à certaines soirées où miss Perrin travaillait dans des lieux peu fréquentables, elle se rendait cette fois-ci dans un bar tout à fait accueillant, un de ceux dans lequel Rêve était le bienvenu et où il était totalement à l'aise. D'ailleurs, il reconnaissait le chemin qu'ils empruntaient et il savait qu'à son arrivée, il aurait droit à un morceau de pain. Il adorait le pain depuis qu'il était bébé, Cassidy n'avait jamais su pourquoi cet aliment plus qu'un autre! Le Border Collie marchait joyeusement à côté de son humaine préférée, jusqu'à ce que celle-ci s'arrête pour ramasser un morceau de bois sur lequel elle venait de marchait. Le chien dressa les oreilles, puis se positionna devant elle, les fesses relevées en position de jeu. Il aboya plusieurs fois et elle lança la branche le plus loin possible. Rêve partit en courant derrière et le ramena fièrement. Tout en marchant, Cassidy lui fit exécuter quelques tours, afin qu'il se dégourdisse un peu plus car il allait devoir passer deux heures allongé. Et aussi agréable était son chien, elle savait qu'à la fin de ces deux heures, il allait sortir comme une fusée pour se dégourdir les pattes. Du coup, elle avait envie de le défouler avant qu'il ne rentre, afin qu'il passe une partie de son temps à dormir. Après quelques tours sur lui-même, un slalom entre les jambes et quelques sauts par dessus le bras que Cassidy lui tendait, il repartit chercher son jouet provisoire avant de recommencer les tours. Enfin, le bar fit son apparition au loin et Rêve revint au pied de sa maîtresse, lâchant le bâton à sa demande. Captant les pensées de son chien, elle vit avec plaisir que le dernier souvenir qu'il possédait de ce bar était positif. C'était tellement plus agréable que de ressentir sa crainte!

    Elle poussa la porte du bar et le brouhaha habituel se fit entendre. Rêve pénétra dans le bar avant elle, toujours sur ordre, car la porte se refermait sur lui sinon. Mais habituellement, il la suivait, ayant été éduqué à toujours laisser passer les êtres humains d'abord. Cassidy gratifia tout le monde d'un sourire lorsqu'elle entra, reconnaissant au passage une ou deux têtes qui venaient régulièrement l'écouter. Elle salua également d'un petit signe de la main Irina, qu'elle vit accoudée au bar. Elle connaissait la jeune femme depuis quelques temps maintenant et elles s'entendaient bien. Son métier la forçait à rester sociable, elle en avait besoin, parce qu'elle manquait terriblement de confiance en elle et la chanson, tout comme le piano, la poussaient à donner de sa personne aux autres. Elle se devait d'avoir de l'assurance sur scène et personne n'aurait pu se douter qu'elle était toujours morte de trouille avant de monter sur les planches tant elle était à l'aise une fois la musique lancée. La musique était tout son univers. Si elle n'avait pas eu Rêve, elle aurait même sans aucun doute été toute sa vie. Parlant du canin, celui-ci se dirigea vers le bar et jeta un coup d'oeil à un siège.

    « Monte. »

    Il était éduqué à la fois en Français et en Anglais, ce qui lui permettait d'avoir un panel plutôt conséquents d'ordres tous plus différents les uns des autres. Le chien de berger se ramassa sur lui-même et bondit sur le siège. Après avoir tangué quelques secondes, il s'assit, comme il avait l'habitude de le faire. Il étonnait souvent sa maîtresse par son habilité. Cassidy s'assit à côté de lui, prenant un siège elle aussi. Le chien récolta sa tranche de pain qu'il mâchouilla avec délice puis il descendit du siège pour aller s'allonger sous celui de sa propriétaire, en poussant un soupir d'aise. La jeune femme commanda un jus de fruits et salua, vocalement cette fois-ci, Irina qui se trouvait juste à côté d'elle.

    « Coucou! Je ne m'attendais pas à te voir. Tu comptes rester ce soir? » lui demanda-t-elle avec son sourire habituel.

    Oui, décidément, elle avait tout pour passer pour la femme sociable, amusante, et cette image lui convenait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Ven 18 Mar - 15:34

Irina répondit au sourire de la jeune femme par le sien, puis continua à « touiller » le contenu de son verre, tandis qu’elle se rapprochait. Le petit chien qui semblait la suivre partout s’installa ensuite sur un siège, surprenant peut-être un peu Irina par son saut, bien qu’elle n’en vit que la fin du coin d’un œil, parce qu’elle était un instant reparti dans ses pensées.

Elle laissa faire néanmoins, n’ayant pas la moindre raison de s’opposer à sa présence.

Elle ne savait pas trop si cela se voyait en outre, mais les animaux n’avaient jamais été une passion pour elle. Elle n’en avait pas peur, mais elle n’allait pas spontanément vers eux et passait rarement longtemps à s’extasier devant leur personne ou à gatouiller près d’eux en leur racontant n’importe quoi d’un ton très idiot. Sans parler de ces extrêmes, elle n’avait jamais eut non plus l’impression d’avoir besoin de la compagnie de l’un d’eux, même si elle pouvait comprendre que ce fut le cas de certaines personnes.

Très vite donc, Irina quitta le chien des yeux pour reporter son regard vers sa maîtresse, qui ne tarda en outre pas à prendre la parole, pour la saluer d’un ton affable.

Irina sourit alors légèrement à sa remarque sur sa présence ici : elle aussi en fait, ne s’y était pas vraiment attendue. Elle n’avait pris sa décision que la veille et avait accepté le verre qu’on lui offrait sur un coup de tête, sans préméditation aucune. Ce ne fut pas ce qui la fit sourire néanmoins, ou du moins pas totalement, mais c’était plutôt le fait qu’Irina aimait bien l’idée de ne pas être toujours parfaitement prévisible –même si elle était vaguement conscience aussi, que la jeune femme était peut-être « surprise » simplement parce qu’elle ne pensait pas ni à elle et ni à son emploi du temps à longueur de journée.

Cassy lui demanda ensuite si elle comptait rester et Irina se rendit alors compte qu’elle n’en savait rien.

- Je n’en ai pas la moindre idée, avoua t-elle alors, toujours en souriant.

Depuis son retour à New York, elle avait plutôt eu un emploi du temps chargé et un timing assez serré. Il fallait qu’elle fasse ceci avant telle heure, parce qu’elle avait tel entretien à tel moment et qu’elle devait être rentrée avant ceci parce qu’elle devait encore faire cela…

Cela laissait peu de place à la spontanéité et Irina, qui était paradoxalement une personne qui aimait bien planifier les choses à l’avance, se rendit compte que cela lui avait manqué.

Si son planning était si serré habituellement cependant, ce n’était pas sans raisons et, bien qu’elle fut tentée de rester, elle ne savait pas si elle allait pouvoir rester jusqu’au début de la prestation de la jeune femme. Non seulement, elle ne pouvait pas rester trop longtemps seule ainsi, mais en plus, il y avait aussi son petit bout qui l’attendait chez elle et avec qui elle aurait aussi aimé passer du temps.

- Je crois que je vais rester un peu, au moins pour finir mon verre, et ensuite je verrais, conclu t-elle ensuite en essayant de ne plus penser à sa fille.

Elle en avait en effet souvent gros sur le cœur quand elle y pensait, avait du mal à ne rien en laisser paraître et ne tenait pas à ce que cela se remarque.

- Tu joues toute la soirée ou vous vous relayez avec d’autres artistes ? lui demanda t-elle ensuite, peut-être un peu soudainement et sans raison particulière, en partie pour faire la conversation, pour la faire dévier et pour penser à autre chose.

La réponse l’intéressait tout de même : elle avait toujours été curieuse et voulait du reste vraiment connaître la réponse. Elle reporta ensuite un instant son regard sur le chien et souhaita un instant que toutes ses créatures lui obéissent de la sorte, ce qui n'était pas vraiment le cas à l'heure actuelle.

- Il a l’air de bien obéir, constata t-elle ensuite tout haut. C'est pas le cas de tous les chiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Sam 26 Mar - 20:54

    Rêve étira ses pattes et posa le regard sur sa maîtresse. Sans le vouloir, il lui transmit l'image de leur maison et de leur lit. Cassidy ne put s'empêcher de sourire, si le chien était serein, il avait hâte de retrouver le confort de l'appartement! Elle fut aussi soulagée, car s'il avait une telle pensée, c'était qu'il s'était suffisamment dépensé pour la journée et qu'il était fatigué. Ca l'arrangeait, car aller le balader la nuit, ça n'était pas ce qu'elle préférait. Elle le faisait lorsqu'elle n'avait pas le choix, ou lorsqu'elle le sentait encore trop pile électrice pour dormir correctement et donc la laisser dormir correctement.

    Ainsi Irina ne savait pas si elle allait passer la soirée ici. Elle n'avait donc rien de prévu. Cassy appréciait la jeune femme, elle serait donc contente de la voir à la fin si cette dernière restait. Sinon, elle discuterait avec quelqu'un d'autre en prenant un verre, comme elle le faisait toujours. C'était facile de trouver quelqu'un avec qui faire la conversation, parfois elle rencontrait même des gens qui disaient suivre ses petits concerts. Ca la touchait. Dieu merci, on ne l'arrêtait pas dans la rue pour signer des autographes! Elle vivait de ses chansons et de sa musique, mais juste ce qu'il fallait pour payer son loyer, la nourriture et tout ce dont Rêve avait besoin. Elle n'aurait voulu pour rien au monde de la célébrité, c'était un fardeau beaucoup trop lourd à porter. En plus, son statut de mutante n'aurait rien arrangé, quelle horreur que de devoir cacher à des milliers de gens qui vous êtes en réalité! Irina demanda pour combien de temps elle jouait ce soir. Il était prévu qu'elle fasse la moitié du concert, puis qu'un autre chanteur qu'elle ne connaissait pas du tout prenne le relais. Ce fut ce qu'elle répondit à sa copine musicienne.

    « Je joue une heure, un peu plus ou un peu moins suivant comment se déroule le concert. J'ai des textes à travailler pour celui de demain, je présenterai une nouvelle chanson, donc j'ai préféré écourter pour ce soir. »

    Elle lui fit un nouveau sourire, comme pour conclure son explication puis tourna son regard vers son chien lorsqu'Irina parla de l'éducation du poilu. Sentant que sa maîtresse la regardait, Rêve, qui s'était assis entre temps pour mieux observer son petit monde, la regarda lui aussi et remua la queue. Cassy tendit la main et il vint frotter sa tête contre elle. Elle lui caressa la gorge et sa queue remua de plus belle tandis qu'il lui donnait la patte, comme pour dire qu'il appréciait les câlins.

    « On a une relation un peu particulière... Je lui apprends un tas de choses depuis qu'il est tout petit, il ne m'a jamais quitté, ne serait-ce que d'une seule journée. Je serais incapable de me passer de lui. »

    Elle savait que c'était réciproque, étant donné qu'il lui communiquait sans arrêts tout l'amour qu'il avait pour elle. Mais elle n'en dit pas plus, ne révélant jamais sa nature de mutante. A part Louve, personne ne savait que la jeune femme blonde possédait des pouvoirs, elle se gardait bien de le dire, encore plus de le montrer, étant donné les conflits réguliers qui éclataient. Histoire d'appuyer son discours, elle fit exécuter à Rêve un petit tour amusant.

    « Rêve, say hi! »

    Le Border Collie leva les pattes avant, restant le derrière bien ancré au sol, et les agita dans le vide. Cassidy le gratifia d'une caresse et le fit se coucher afin qu'il se tienne tranquille. Le barman s'approcha et tendit un bol en plastique rempli d'eau. Cassy le remercia et se leva pour donner à boire à son chien, lequel lapa avec bonheur. Elle se hissa à nouveau sur le tabouret de bar, puis regarda Irina.

    « Je peux être curieuse, et te demander ce qui t'amène ici? » demanda-t-elle avec son sourire habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Sam 2 Avr - 10:52

Cassy a écrit:
Je joue une heure, un peu plus ou un peu moins suivant comment se déroule le concert.
Irina eut un faible mouvement de tête tandis que la jeune femme lui répondait. Avant qu’elle ne lui réponde, elle aurait dit que sa représentation durait plus longtemps que cela, mais n’en laissa rien paraître et se passa aussi du moindre commentaire.

Cassy a écrit:
J'ai des textes à travailler pour celui de demain, je présenterai une nouvelle chanson, donc j'ai préféré écourter pour ce soir.
Cette fois ci, Irina hocha plus franchement la tête dans en signe de compréhension et esquissa un léger sourire.

- Je ne savais pas que tu composais, dit-elle également tandis que son sourire s’agrandissait légèrement.

C’était là la raison de son sourire d’ailleurs. C’était en effet quelque chose qu’elle ignorait jusque là au sujet de la jeune femme, mais qui lui plu.

La conversation dévia ensuite sur le compagnon à quatre pattes de la jeune femme. Le sujet était un peu moins à son goût, mais elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même, puisque c’était elle qui l’avait mis sur le tapis avec sa remarque sur son obéissance.

Comme d’un fait exprès malheureusement, ce fut aussi le moment que l’une de ses créatures choisit pour solliciter une connexion avec son esprit. Dans un bref mouvement d’irritation, Irina fut alors tentée de ne pas accepter pour pouvoir rester concentrer sur leur conversation, puis comme souvent, elle se souvint de la raison pour laquelle ses créatures la sollicitaient ainsi régulièrement et elle décida de laisser la connexion s’établir en mode « bruit de fond », tandis qu’elle regarda un instant le contenu de son verre, avant d’en boire une gorgée, pour ne pas risquer d’avoir l’air ailleurs comme cela se produisait parfois encore.

C’était peut-être aussi un moyen de cacher sa gène, établir ainsi le contact entre le sien et l’esprit de l’une de ses créatures étant quelque chose qui ne manquait jamais de la gêner quand elle le faisait alors qu’elle discutait avec quelqu’un, surtout quand elle avait un minimum de considération pour cette personne et que celle-ci ne savait pas grand-chose de sa mutation. Se faisant en effet, elle avait l’impression d’être impolie, idée lui était fort désagréable, surtout que ce n'était pas là son intention.

Irina capta néanmoins l’essentiel de ce que dit la jeune femme sur son chien : elle l’adorait et elle ne pouvait pas s’en passer.

Coupant la liaison entre son esprit et celui de sa créature, pour ne pas que celle-ci ressente le flot d’exaspération qu’elle ne manquerait pas de ressentir si elle répondait à côté de la plaque parce qu’elle était distraite, Irina répondit seulement par un sourire polie à ce qu’avait dit la jeune femme, encore un peu trop sous le coup de sa gêne passée pour trouver autre chose à dire ou même à penser à ce sujet.

Irina avait néanmoins parfaitement retrouvé ses esprits lorsque le border collie exécuta son petit tour à la demande de sa maîtresse.

Elle sourit alors comme on pouvait s’y attendre, haussant même légèrement ses sourcils sous le coup d'une certaine forme d’étonnement, peut-être un instant teinté d'envie.

- C’est impressionnant, commenta t-elle alors, sans vraiment savoir si elle misait juste ou avait légèrement exagéré avec ce commentaire.

Pour le coup, en outre, elle aurait bien aimée que certaine de ses créatures soient le témoin de la scène et en prennent de la graine. Quoi que… elle exagérait peut-être un peu là, se rappela t-elle alors à l'ordre. Bien que leur présence et ce que cela entrainait soient parfois difficiles ou délicats à gérer, elle aurait en effet été injuste de ne les considérer que comme une sorte de boulet pesant et inutile. Ces dernières et leur présence avaient en effet des bons côtés, sans compter qu'elles pouvaient parfois s'avérer utiles.

Contente que ces quelques réflexions n'ait pas dérivées de façon à trop assombrir son humeur, Irina tâcha encore une fois de repenser à autre chose comme à la jeune femme souriante à qui tout réussit qu'elle était supposée être ou du moins dont elle était sensée avoir l'air.

Cassy a écrit:
Je peux être curieuse, et te demander ce qui t'amène ici?
Cela du fonctionner à moins que ce soit la question de Cassy qui la maintient dans de bonnes dispositions, car elle accueillit celle-ci avec le sourire, un peu comme si elle avait déjà oubliée ce qui s'était passé ses trois dernières minutes et qui avait alors été susceptible de la contrarier, même très passagèrement.

- Oh, comme les autres fois. Un ami que j’ai en commun avec le gérant du bar (à qui Irina adressa un sourire au passage, celui-ci se trouvant présentement derrière le bar) et moi avions besoin d’un endroit pour travailler sur ses propres partitions. Et comme les autres fois, on a gentiment mis celui du bar à notre disposition pendant les heures creuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Mer 11 Mai - 18:22

[ je suis désolée, un mois pour répondre et en plus c'est court, mais mon état actuel me bloque un peu avec Cassidy... ]

Cassidy ne répondit pas de suite lorsqu'Irina engagea la conversation sur ses compositions et se contenta de sourire lorsqu'elle lui fit remarquer qu'elle trouvait impression le travail de son chien. Son regard se perdit un instant dans le vide et elle sembla déconnecter de la réalité pendant quelques secondes. Son esprit vagabonda vers Aurore, qui lui manquait terriblement, et, indéniablement, vers ce qui les avait menées à se rencontrer. Cassidy était heureuse que cette fois-ci, la connaissance d'Irina ne se soit pas faite "à cause d'elle-même" mais grâce à sa musique. C'était beaucoup plus facile que si elle s'intéressait vraiment à elle. En effet, les deux femmes échangeaient souvent des mots par rapport à ce loisir qu'elles partageaient, même si Cassy en vivait, elle considérait ça aussi comme un loisir car elle adorait ça et elle était heureuse de pouvoir en parler avec quelqu'un. Elle revint à la réalité quand Irina lui répondit à une question qu'elle avait posé - qu'est-ce que c'était, déjà? Ah, oui, la raison de sa présence ici. La réponse fut évidente: la musique. Quelle autre raison pouvait-il y avoir? Soudain, un crissement de pneus se fit entendre dehors, qui fit sursauter Rêve. On entendit un klaxon, puis quelqu'un crier "mais ça va pas non?" et plus rien d'autre que la circulation normale. Le chien s'était approché d'une des fenêtres pour aller jeter un coup d'oeil au dehors et Cassidy le rappela, en lui parlant Français.

« Rêve! Viens ici et reste calme. »

Le chien revint aux pieds de sa maîtresse qui lui donna un nouvel ordre, encore en Français.

« En dessous. Et tu bouges pas. »

Rêve reprit sa place initiale et se rallongea sous le fauteuil sur lequel Cassidy était toujours assise. La jeune femme jeta un coup d'oeil à la montre en argent qu'elle portait au poignet et fit un sourire.

« Pour te répondre, trois heures après... Oui, je compose. La plupart de mes chansons sont de moi. Je suis mon propre manager en fait. Certaines de mes chansons sont de ma meilleure amie, mais le reste est de moi. Je fais ça depuis que je suis gamine. »

S'apercevant qu'elle avait finit sa boisson, elle demanda un simple verre d'eau au barman qui la servit aussitôt.

« Ca fait quelques années que je vis de ça. Je m'en sors plutôt bien ! »

La porte du bar s'ouvrit et quelqu'un entra, un jeune homme que Cassy salua d'un signe de la main, le reconnaissant comme elle avait reconnu certaines personnes en rentrant ici. C'était agréable de savoir que des gens la suivaient. A chaque fois que la porte d'un endroit s'ouvrait, elle espérait que ce soit Sara, appelée plus communément Louve... Elle aurait tant aimé pouvoir passer la soirée avec son amie, mais la jeune femme était trop sauvage pour se rendre dans ce type d'endroit...

[ c'est là que j'en profite pour t'envoyer un mp Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Ven 13 Mai - 16:36

[ Penses à éditer ton sujet pour autoriser ma présence en PV Wink ]

Se rendre au concert ou ne pas s'y rendre? Telle était la question que se posait Louve depuis le début de la journée. La jeune femme savait que Cassidy Perrin, qu'elle considérait comme sa meilleure amie, jouait ce soir et qu'elle allait présenter de nouvelles chansons. Louve adorait l'écouter jouer, mais elle ne s'était jamais rendue à une de ses prestations en public encore, trop sauvage pour ce genre de trucs... Pourtant, lorsqu'elle avait vu son amie la veille, elle avait bien senti que cette dernière mourrait d'envie qu'elle y assiste. C'était pour ça qu'elle se trouvait actuellement devant son miroir à coiffer ses cheveux, chose qu'elle faisait peu souvent... Elle mit un ruban noir en guise de bandeau pour retenir sa longue crinière blonde. Ca terminait sa tenue d'aujourd'hui. Elle s'était bien habillée, portant un débardeur gris, tout simple, une petite jupe blanche qui lui arrivait juste au dessus des genoux. C'était élégant et de saison. Ceci dit, le vêtement n'était pas décolleté du tout, il ne fallait pas trop en demander hein... Elle ne s'était pas maquillée non plus, détestant avoir quelque chose sur la figure et pour chaussures avait enfilé une paire de ballerines noires. Elle pensa un instant sortir par la fenêtre maintenant qu'elle était prête, avant de se rappeler de la couleur de sa robe et de pousser un soupir. Etait-ce réellement une bonne idée de se rendre là-bas? Elle sortit de la chambre en prenant soin de fermer la porte puis traversa les couloirs et le jardin de l'Institut, marchant droit devant elle sans regarder aux alentours, évitant ainsi à sa manière le regard de certains qui la regardaient avec curiosité, tant ils avaient peu l'habitude qu'elle quitte ses éternelles robes noires si longues qu'elles traînaient par terre.

Louve prit la direction du centre ville et se dirigea vers le bar où Cassidy jouait. Une fois devant la porte, elle la vit immédiatement, les vitres étaient si grandes qu'il était impossible de la rater, elle était parfaitement visible là où elle s'était assise. Elle était dos à Louve, ce qui fit qu'elle ne la remarqua pas. Par contre, Louve remarqua, elle, que la jeune femme était accompagnée... Quoi de plus normal, Cassy était sociable, joyeuse, tout son contraire quoi! Elle allait vraiment faire tâche. Elle faillit tourner les talons jusqu'à ce que Rêve, le chien de son amie pianiste, la repère. Il dressa les oreilles et elle sut à ce moment-là qu'il allait communiquer ses pensées à Cassidy et que c'était mort pour l'anonymat. Elle poussa alors la porte du bar et entra. Une dizaine d'yeux se tournèrent machinalement vers elle, avant de s'en détourner. Celui d'un homme de son âge fut plus appuyé cependant mais Louve lui envoya un regard si glacial et peu aimable qu'il eut tôt fait de regarder ailleurs. Cassy se tourna vers elle et lui fit un signe joyeux de la main, accompagné d'un large sourire et Rêve vint à sa rencontre. Louve se baissa à sa hauteur et lui fit la fête. Le Border Collie la suivit jusqu'au siège qu'elle choisit, à côté de son amie et de la personne avec qui elle semblait discuter avant qu'elle n'arrive. Aux phéromones apaisés que Cassidy et Rêve dégageaient, elle devina qu'elles se connaissaient avant de se parler aujourd'hui. Super. Donc, elle allait vraiment faire tâche dans le décor. Elle retint un soupir et adressa un simple regard poli et un léger signe de tête à la jeune femme qui discutait avec Cassy avant de serrer cette dernière dans ses bras.

« Tu avais vraiment l'air d'avoir envie que je vienne, alors j'ai fait un effort... »

Cassidy lui répondit avec enthousiasme qu'elle était ravie et qu'elle la trouvait sublime habillée ainsi. Louve la remercia d'un petit haussement d'épaules timide avant de répondre au barman qui vint lui demander ce qu'elle buvait.

« Euh... Jus de fruits, je suppose que ça ira. »

A sa réponse et au léger tremblement de sa voix, on pouvait deviner qu'elle n'avait pas l'habitude de ce genre de sorties. Effectivement, elle était très peu à l'aise, entourée de monde et terrorisée par le sexe masculin qui occupait la moitié de la salle, c'était un effort surhumain pour Louve que de se retrouver ici... Qu'est-ce que ça allait être quand Cassy allait monter sur scène et qu'elle allait devoir rester seule! Elle ne calcula pas plus que ça l'autre jeune femme, croisant ses jambes sur le tabouret et tenant les pans de sa jupe contre elle avant de faire quelque chose de ses mains pour moins paniquer.

Cassidy lui passa une main sur la joue et se tourna vers Irina avec un sourire.

« Je te présente Sara. Il va falloir la mettre à l'aise car c'est une sauvage. Sara, voici Irina. Tâche de ne pas lui faire aussi peur que ce que tu m'as fait peur la première fois où je t'ai croisée. »

Elle écopa d'un superbe regard qui l'aurait fusillée sur place si les yeux de Louve avaient été des fusils. Ca la fit rire et elle lui prit la main pour la rassurer. On aurait pu croire à un geste d'affection d'une grande soeur pour sa cadette.

« Elle est adorable quand on casse la glace. Il faut juste pas avoir peur de se faire mordre au début. »
« C'est toi que je vais mordre si tu continues dans ce sens-là. »

Cassidy rit à nouveau et Louve fit, enfin, un sourire à Irina. Un sourire crispé et peu à l'aise, certes, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Dim 15 Mai - 22:01

Lorsque le bruit du klaxon se fit entendre, Irina tourna machinalement le regard vers la porte de la sortie et de l'entrée du piano bar. Rapidement néanmoins, ce ne fut plus ce qui se passait à l’extérieur qui attira son attention, mais les déplacements soudains du chien de la jeune chanteuse-compositrice.

En quelques paroles, celle-ci réussit à le faire se recoucher posément, mais contrairement à la fois précédente, ce ne fut pas son efficacité qui attira son attention, mais plutôt la langue dans laquelle elle s’était exprimée.

Cassy avait en effet parlé français et, à dire vrai, si elle n’avait pas perçu d’accent quand elle avait parlé anglais, elle eu aussi l’impression qu’elle n'en avait pas non plus en parlant à son chien. Parce qu’elle avait passé un certain nombre d’années en France pendant sa jeunesse et ses études et n’y associait pas que des mauvais souvenirs, Irina ne pu donc pas s’empêcher de sourire à la pensée que la jeune femme ait également vécu là-bas et qui sait, en soit peut-être même originaire.

Bien qu’elle fut ravie de se découvrir un autre point commun potentiel avec la jeune femme, elle ne s’exprima pas tout de suite à ce sujet, car Cassy sembla désireuse de parler quand elle se retourna vers elle après avoir calmé le chien.

- Pour te répondre, trois heures après...

Irina sourit poliment à son entrée en matière, comme pour dire que ça ne faisait rien, ce qui du reste était effectivement le cas.

- Oui, je compose. La plupart de mes chansons sont de moi. Je suis mon propre manager en fait. Certaines de mes chansons sont de ma meilleure amie, mais le reste est de moi. Je fais ça depuis que je suis gamine.

Irina l’écouta ensuite avec attention et une petite lueur qui n’y était peut-être pas cinq minutes avant dans le regard. Elle adorait en effet la musique et, en l’entendant en parler, elle eu encore une fois l'impression que c’était également le cas de la jeune femme qui lui parlait et dont elle se sentit à nouveau immanquablement un peu plus proche. Pas proche comme deux amies intimes qui se connaissent depuis longue date et peuvent tous se dire –mais Irina avait-elle seulement déjà eu une telle amie ?, mais de façon un peu plus subtile peut-être, moins profonde peut-être aussi, mais sans être superficielle non plus. Elles ne parlaient pas de vêtements ou de cuisines, mais de quelque chose qui, à n’en pas douter, les touchait toutes les deux plus profondément. Ca donne forcement l’impression de pouvoir comprendre l’autre (dans une certaine mesure au moins), ça donne aussi l’impression que l’autre peut vous comprendre (dans des proportions à peu près identiques bien sûr) et, au final tout ça lui donnait aussi l’impression de se sentir un peu plus proche d’elle.

Elle savait pourtant encore peu de choses à son sujet, mais cela n’empêchait ni ne gâchait rien. Les quelques paroles que Cassy prononça donnèrent par ailleurs à Irina l’envie d’en savoir un peu plus à son sujet et pas seulement parce qu’elle adorait par principe tout ce qui était rattaché à la France.

Elle acquiesça ensuite doucement de la tête lorsque Cassy eu fini puis réfléchit à ce qu’elle lui avait dit sur le sujet depuis le début, avant de prendre elle-même à nouveau la parole.

- J’adore aussi composer, dit-elle alors posément, presque prudemment aussi comme si elle cherchait encore les mots qu’elle allait prononcer ensuite… ce qui était peut-être effectivement le cas, mais… au début et pendant un certain temps, j’ai aussi eu beaucoup de mal à montrer ce que j’avais déjà fait à qui que ce soit, poursuivit-elle ensuite.

Pendant longtemps en effet ça lui avait paru presque trop personnel, trop intime, trop risqué peut-être aussi. Irina avait en effet toujours eu l’impression de mettre beaucoup d’elle-même dans ce qu’elle faisait dans le domaine de la musique. Ce n’est pas qu’elle ne s’impliquait pas dans le reste de ce qu’elle faisait, mais cette implication était alors beaucoup moins personnelle.

Elle n'était pas sûre à 100% que Cassy comprenne ce qu'elle voulait dire néanmoins, ne la connaissant pas assez pour l'être, aussi ne développa t-elle pas de cette façon à haute voix, bien qu'elle poursuivit tout de même un peu sur le sujet.

- En fait, je crois que je ne sais pas si je pourrais interpréter mes propres chansons si j’en écrivais, dit-elle alors en regardant à nouveau Cassy. Ça doit demander un sacré paquet de courage.

Et elle était sincère, ce qu’elle réalisa ensuite avec plaisir. Parce qu'elle avait fini par devenir exigeante jusqu’à en en être un peu dure parfois, avec elle-même comme avec les autres, qu’elle fasse ou pense des compliments était en effet relativement rare, bien qu’elle n’ait jamais non plus été ouvertement très critique avec son entourage. Qu’un compliment lui vienne naturellement à l’esprit avait donc en soit de quoi continuer à la faire sourire.

Juste après néanmoins, elle du aussi se retenir de gesticuler nerveusement sur sa chaise. Parler de sentiments ou du moins des siens, même indirectement la mettait en effet toujours un peu mal-à-l’aise. Or pour elle la musique et ces derniers étaient fortement liés. Jouer de la musique pour elle revenait en effet presque toujours à exprimer quelque chose et parfois même quelque chose de très fort. Elle le faisait sans parole néanmoins et n’était pas sûre qu’elle aurait pu le faire avec. Les paroles avaient en effet quelque chose de trop claire, trop directe ou trop réfléchie aussi. Ca revenait à dire les choses tel qu’on les ressentait (ou pas) et ça revenait donc à ce qu’elle avait justement toujours eu beaucoup de mal à faire. Certes, tout le monde n’était peut-être pas aussi coincée qu’elle dans ce domaine, Cassy, la première, mais tout en étant consciente de cela, cela ne changeait pas la façon qu’elle avait de voir les choses et pour elle, interpréter un texte que l’on avait soi-même écrit équivalait à se mettre à nu, au moins sentimentalement, devant un public qui plus est, ce qui devait de fait forcement demander du courage. Le simple fait d'y penser de cette façon lui fit même ressentir une légère bouffée d'angoisse et ce fut pour cette raison qu'elle eu envie de gigoter sur son siège.

Elle avait l'habitude de réprimer l'expression physique de ce genre de sentiment néanmoins et le fit donc presque machinalement une fois de plus.

Il n'en demeurait pas moins qu'à part se déshabiller devant un homme en fait, elle ne voyait pas grand-chose de comparable à ce dont elle venait de penser.

Et encore, puisque cela, elle avait quand même finit par le faire et le faisait même à présent avec moins de difficultés.

Il était clair néanmoins qu'elle devait garder ses réflexions pour elle : elles la touchaient de trop près pour qu'elle les exprime à haute voix, et vu qu'elle ne savait pas dans quelle mesure Cassy partageait ou non son point de vu, il n'aurait pas été très charitable de le faire juste avant l'une de ses représentations.

- Ca fait quelques années que je vis de ça. Je m'en sors plutôt bien !

La voix puis les propos de Cassy la fit alors sortir de ses pensées qui s’égaraient légèrement. L’introspection c’était son truc néanmoins, même dans ce genre de circonstances –et dans beaucoup d’autres aussi en fait.

Encore une fois par ailleurs, Cassy attisa sa curiosité avec ses paroles, Irina se demandant alors, non sans arrières pensées cette fois-ci, si Cassy avait déjà essayé de percer d’une autre façon dans le monde de la musique.

Elle n’eut pas le temps de faire le moindre commentaire à ce sujet néanmoins, puisqu’une autre jeune femme entra alors dans le bar et se dirigea vers elles.

Cette dernière lui adressa alors un léger signe de tête auquel Irina répondit de la même façon en lui adressant un sourire qu’elle voulu encourageant, quoi qu’il fût encore un peu réservé.

Cassy et elles se prirent ensuite dans les bras l’une de l’autre ôtant ainsi tous doutes à Irina quant au fait qu’elles se connaissaient. Comme elle n’aimait pas ce genre d’embrassade néanmoins, elle oublia de se sentir vexée de n’avoir eu le droit qu’à un petit signe de tête et fut même presque soulagée que la nouvelle venue ne soit pas le genre de baba un peu allumée qui salue tout le monde de cette façon.

Vu les ballerines et la tenue plutôt classique qu’elle portait, elle n’avait pas vraiment le look de ce genre de personne, mais l’habit ne fait pas le moine comme on dit et elle n’était pas à l’abri d'une surprise.

Cassy n’ayant absolument pas mentionné le fait qu’elle attendait quelqu’un néanmoins, l’arrivée de la jeune femme l’étonna peut-être un peu en soi, même si ce que la nouvelle venue dit à Cassy et qu’elle entendit malgré elle sur « l’effort » qu’elle avait fait en venant ici, pouvait peut-être passer pour un début d’explication.

Il faut être honnête néanmoins et préciser que l’arrivée de la jeune femme provoqua peut-être aussi une pointe de déception chez elle, parce qu’elle craignait qu’elle ne l’empêche momentanément de faire un peu plus ample connaissance avec la jeune chanteuse, comme elle en avait déjà eu envie à plusieurs reprises depuis le début de la soirée.

Il aurait été idiot de lui en tenir rigueur cependant et Irina décida de lui laisser sa chance, juste au moment où Cassy commença les présentations.

- Je te présente Sara. Il va falloir la mettre à l'aise car c'est une sauvage. Sara, voici Irina.

- Enchantée, répondit alors simplement Irina à la jeune femme, avec un autre sourire qui semblait confirmée qu’elle l’était réellement quelque fut ce qu’elle ait ressentit au moment de son arrivée et une autre légère inclination de la tête.

Cassy continua néanmoins sur sa lancée d'une façon pour le moins particulière, qui ne manqua pas de laisser Irina avec plus de questions qu’autre chose.

- Tâche de ne pas lui faire aussi peur que ce que tu m'as fait peur la première fois où je t'ai croisée, dit-elle en effet.

Cette phrase ressemblait à une petite boutade, mais elle n’en comprit pas la portée et ne tenta même pas de le faire, Cassy ayant visiblement fait référence à un passé commun dont elle ignorait tout.

A 13 ans, elle se serait alors certainement sentie un peu en retrait par rapport aux deux autres jeunes femmes et se serait peut-être aussi un peu renfermée et ce d’autant plus que Cassy "récidiva" avec une autre allusion sur le comportement sauvage de la jeune femme qu’Irina ne su d'ailleurs pas trop comment interpréter. Elle était presque certaine qu’il ne fallait pas le prendre au sens littéral du terme, mais vu l'époque à laquelle elle vivait... elle n'était pas sûre qu'il était prudent de faire si rapidement cette conclusion, même si Sara n'avait pas l'air méchant.

Fort heureusement néanmoins, elle n’avait plus 13 ans et avait fait un minimum de chemin depuis. Essayant de ne pas s’étouffer en faisant machinalement le calcule (depuis elle avait pratiquement pris 20 ans, idée qu’elle n’aimait pas du tout, même si elle était bien contente que ces années là soient derrière elle), elle sourit au contraire à la réplique de Sara, qui visiblement n’entendait pas se laisser charrier si facilement.

- Comment vous-êtes vous rencontrées ? demanda-elle alors, en reposant son verre sur le comptoir après y avoir bu.

Quitte à continuer à faire la conversation avec une troisième personne, effectivement, autant essayer d’obtenir les réponses aux questions que n’avait pas manqués de provoquer l’arrivée de celle-ci.

- Tu as parlé français tout à l’heure, reprit-elle ensuite, décidée à revenir dessus, malgré tout. Je suis presque sûre que tu l’as fais sans accent… est-ce que je peux en déduire que tu as aussi vécu en France ?

Elle était presque sûre que la réponse était oui et souriait légèrement par anticipation à cette idée, alors même que Cassy n’avait pas confirmée qu’elle avait vu juste. Elle aurait bien aimée le lui dire en français (elle-même trouvait ça plutôt mignon, quand elle était en France et que certains essayaient de baragouiner trois mots en anglais, après avoir appris qu’elle était anglo-américaine), mais elle évita pour que Sara ne se sente pas mise à l’écart, puisqu’elle ne savait pas du tout si cette dernière parlait aussi français ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   Mer 2 Avr - 12:05

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite pause avant de repartir [Louve et Cassy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: New York :: Les Loisirs :: Bars-