Partagez | .
 

 Jake H. Rollingson. [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Jake H. Rollingson. [Fini]   Mer 6 Avr - 13:04

- REGISTRE D'ETAT CIVIL -

    Carte d'identité ;
    ...


    Jake Harry Rollingson - Grizzly
    "N'y vois rien de méchant, mais tu me les brises."

    Age : Trente ans, né le 13/06/1979.
    Origine : Canadien.
    Race: Mutant.
    Camp : Indépendant.
    Statut : Célibataire enchaînant les aventures.
    Métier : Guitariste dans un groupe de rock.
    Poste : Aucun.
    Casier judiciaire : Jugé par un tribunal pour mineur, envoyé en camp de redressement durant sa jeunesse pour coups et blessures. Recherché par l'Initiative pour refus de coopération au recensement.

    SIGNE PARTICULIER: Présence de diverses cicatrices. Dispose de griffes solides et acérées, rétractables selon sa volonté. Dents pointues et mâchoire plus puissante que la normale. Ses pupilles se dilatent lorsqu'il utilise ses pouvoirs. Durant la période hivernale, il perd tout appétit -bien qu'il se force à manger- et est dans un état de fatigue très pesant.



      More about your character, please
      ...


      PROFIL PSYCHOLOGIQUE


      Il faut savoir que Jake a bien changé depuis sa petite enfance où tout était rose et dans les rangs.
      Le jeune garçon respectueux et sage à laissé place à un homme désinvolte et indépendant, qui aime sa liberté plus que n'importe quoi d'autre au monde. Vous ne pouvez pas la lui retirer, vous ne pouvez pas la lui soustraire, du moins pas sans combattre. Jake est un personnage que l'on pourrait qualifier de solitaire, jouant sa vie en solo sans jamais s'attacher réellement à quelqu'un d'autre que lui même. Il sait que sa nature même est un danger et, de son expérience de la vie, les vraies relations ne valent pas la peine d'être vécues pleinement, étant parfois trop décevantes. Abandonné par sa famille, n'ayant jamais pu compter que sur lui même durant son adolescence, il préfère se donner raison plutôt qu'écouter un avis autre que le sien. Assez obtus d'esprit, il vous faudra batailler avec véhémence pour obtenir gain de cause auprès de lui à propos d'un sujet sur lequel vos avis divergent. Lui faire reconnaître ses torts, je ne vous en parle pas. Il considère n'avoir de comptes à rendre à personne.
      On peut néanmoins dire qu'il s'agit là d'un personnage franc. La franchis de Jake est inconditionnelle, la moindre chose qui lui passe par la tête à propos de quelqu'un peu être expulsée de sa bouche aussi vite qu'elle monte à son cerveau. Cependant, il manque énormément de tact et sera parfois rude, assez brutal dans ses paroles, ce qui peut irriter, énerver, blesser.
      Si Jake se voit mal nouer des relations solides, il n'en est cependant pas moins loyal. L'idée même d'abandonner quelqu'un -comme sa famille l'a fait avec lui après son internement dans ce centre- lui est dégoutante. Une fois qu'il s'engage, son caractère naturel lui tient pour obligation de finir cet engagement. Auprès d'une personne. Auprès d'une cause. Notre mutant est également un personnage persévérant, qui n'aime pas abandonner en cours de route et réessaiera d'accomplir ce qu'il veut accomplir jusqu'à ce qu'il y arrive. Il est téméraire, rien de l'effraie et chaque expérience est bonne à prendre. N'essayez pas de l'effrayer en amenant tous vos amis. Surtout si vous tenez à la tête de vos amis. Et la votre. Grizzly ne se laissera pas marcher sur les pieds, soyez en sur. Les provocations l'énervent non pas à cause de ses pouvoirs, mais de ce tempérament qu'il s'est forgé pour survivre seul. Il est, quelque part, la transposition humaine d'un animal vivant en solitaire et ne laissant rien toucher à son quotidien sans réagir.
      Le défaut le plus pesant de Jake est son manque total de considération des conséquences de ses actes sur ce qui l'entoure. Habitué à vivre et se débrouiller seul, il n'a pas de notion de partage très poussée et ne prend pas gare aux "dommages collatéraux".
      Pour finir, il tient plus que tout à avoir son espace personnel. Ne venez pas lui en prendre un morceau sans demander son avis. Un accident est si vite arrivé ...


      APPARENCE PHYSIQUE


      Avec une carrure de un mètre quatre-vingt-dix-neuf pour quatre-vingt-seize kilogrammes, autant dire que notre Jake impose sa présence physique sans aucun problème. Ce géant aux cheveux blonds, qu'il porte jusqu'au cou, souvent maintenus par un serre tête ou peignés pour ne pas gêner sa visibilité, peut souvent regarder de haut la plupart des personnes qu'il croise (de façon tout à fait physique, bien entendu) de ses yeux bleus profonds et perçant, un regard concentré qui peut parfois en être déstabilisant. Ses sourcils sont plutôt épais, ses lèvres rosées et légèrement charnues. Portant une moustache et un bouc qui lui donnent des allures de viking, notre homme tient beaucoup à son apparence et à ce qu'il est, tout simplement.
      Sa musculature est impressionnante, les muscles saillants sous sa peau claire. Notre homme s'habille souvent simplement, un T-shirt, une ceinture, un jean et des bottes, pas la peine de plus pour lui. Ses préférences en terme de coloris tendent vers les teintes sombres et métalliques, représentant bien son style musical qui peut être aussi tranquille que hard.


      PEURS, FAIBLESSES
      C'est un solitaire qui n'aime pas aller vers les autres, ni voir les autres aller à lui. Il subit des périodes de fatigues fréquentes. C'est un téméraire, qui manque de tact et ne prend jamais en considération les conséquences de ses actes sur son entourage. Têtu comme une mule, il n'aime pas reconnaître ses torts. Il est assez maladroit dans ses gestes, parfois, et pas réellement habile. En plein combat, il est susceptible de perdre sa lucidité et de ne plus réfléchir à ses actes. Au fond de lui, sa solitude trouve une raison autre que sa nature: il craint toujours de s'attacher pour finalement être abandonné comme il l'a été dans sa jeunesse.


      PASSIONS, FORCES
      Il aime le roch, la guitare, et la musique en général car elle lui permet de s'évader un peu. C'est un personnage franc, honnête, loyal, persévérant, qui n'abandonne pas et pour rien au monde ne se laisse pas marcher sur les pieds. Débrouillard, il peut s'orienter lui même et retrouver facilement son chemin, s'en sortir seul loin de tout repère. Il n'est pas difficile et peu se nourrir d'à peu près tout, que ce soit le plat finement cuisiné ou la racine bouillie, faute de mieux. Comme dit plus haut, il ne se laisse pas marcher sur les pieds, et encore moins impressionner par qui que ce soit, et il en faut beaucoup pour faire en sorte qu'il se rende.


      POUVOIRS —
      Jake possède un génome atteint d'une mutation lui donnant les caractéristiques assez visibles d'un ours, d'où son surnom, "Grizzly". Il possède des griffes d'une extrême résistance, rétractables à volonté à tel point qu'il peut les faire passer pour des ongles lorsqu'il ne les utilise pas. Sa force est décuplée ainsi que sa vitesse, ses capacités de nageur et d'escalade. Son endurance et surtout sa hargne sont impressionnantes, l'ours étant un animal qui peut encaisser des blessures importantes et combat jusqu'à la mort si on le défie. Il possède une ouïe plus fine que la moyenne. Son odorat est extrème: il peut, par exemple, remarquer la présence olfactive d'une charogne à plusieurs kilomètres à la ronde. Ses réflexes bénéficient également d'un boost conséquent.

      Niveau 1: Stade de découverte des pouvoirs mutants. Sa force lui permet de soulever des charges allant d'une tonne, avec une certaine "aisance" relative, à deux tonnes si il y met le paquet. Son endurance est conséquente, et sa vitesse lui permet de courir à une vitesse moyenne de trente-cinq kilomètres par heure, avec une pointe à quarante-cinq kilomètres par heure. Son ouïe lui permet d'entendre clairement et dissocier chaque discussion dans un périmètre de dix mètres, et de déceler (mais pas de comprendre) une discussion dans une pièce isolée. Son odorat lui permet de ressentir diverses odeurs, et de reconnaître celles qu'il a identifiées, à plusieurs centaines de mètres. Il ne contrôle pas ses pouvoirs et des crises de colère peuvent survenir, l'ours étant connu pour son imprévisibilité.

      Niveau 2: Il commence à comprendre ses pouvoirs et tente de les contrôler. Soulever des charges de quatre tonnes lui est désormais possible, alors que sa vitesse de course moyenne grimpe à quarante kilomètres par heure pour une pointe de cinquante kilomètre par heure. Sa résistance physique et sa hargne naturelle lui permette de supporter des dégâts considérables. Son ouïe est assez fine pour comprendre la conversation qui se déroulerait dans la pièce isolée et entendre dans un périmètre plus large, la quinzaine de mètres environ. Son odorat lui permet de ressentir les odeurs à une distance allant des cinq-cents mètres au kilomètre à la ronde. Les crises de colère laissent place à une irritabilité qui peut s'accroître en flèche, et il peut désormais tenter de contrôler ses sens.

      Niveau 3: Le contrôle de ses pouvoirs n'est pas encore complet mais en bonne voie. Il peut soulever jusqu'à dix tonnes. Sa vitesse de course moyenne est de quarante-cinq kilomètres par heure, pointe à cinquante-cinq kilomètres par heure. Sa résistance physique s'accroit encore. Il peut entendre et dissocier les bruits situés dans son entourage, dans un périmètre de vingt-mètres, ou capter les conversations au travers de plusieurs parois successives. Son odorat lui permet de décrypter les odeurs à plus de deux kilomètres à la ronde, et de les tracer, selon l'environnement. L'irritabilité cesse d'être permanente pour laisser place à une période de "semi-hibernation" durant l'hiver, période durant laquelle il est exténué la plupart du temps, et irritable, de fait.

      Niveau 4: Il maitrise ses pouvoirs avec un niveau satisfaisant. Il peut soulever jusqu'à vingt tonnes et courir à une vitesse moyenne de cinquante kilomètres par heure, avec une pointe à soixante kilomètres par heure. Il devient encore plus résistant, une vraie bête lorsqu'il combat. Son ouïe est assez développée pour qu'il capte les bruits et les décrypte dans un périmètre de trente mètres, et que sa compréhension des bruits au travers de plusieurs parois soit encore plus poussée. Son odorat lui permet de tracer n'importe quelle odeur dans un rayon de trois kilomètres en la dissociant des autres. Les périodes d'hibernations sont toujours présentes durant l'hiver, même si la fatigue et moindre, et l'agacement de même.On peut noter une régénération qui est plus rapide que celle d'un être humain normal, mais elle reste bien loin de certaines références comme Wolverine ou Dent-de-Sabres.

      Niveau 5: Le contrôle de ses pouvoirs lui est totalement acquis. Il peut soulever des charges allant jusqu'à vingt-cinq tonnes, et courir à une vitesse moyenne de cinquante-cinq kilomètres par heure, avec une pointe à soixante-cinq kilomètres par heure. Sa résistance est telle qu'il peu encaisser des dommages corporels faramineux avant de tomber. Son ouïe atteint désormais le périmètre des quarante mètres, remarquant les moindres sons et dissociant chaque fréquence. Son odorat est celui d'un traqueur et il peut suivre une cible à travers quatre kilomètres. Présence des périodes d'hibernation au même niveau que pour le 4, mais disparition de l'agacement exacerbé. Meilleure régénération des blessures.

      EQUIPEMENT —
      Rien de spécial.

      PLUS —
      De son passage à l'armée il a retiré une expérience enrichissante, notamment une certaine expertise en arme à feu et des capacités de combat à mains nues intéressantes, lorsque l'homme prime sur la bête.


      What about your past ?
      ...


      Tout commence le treize juin 1979, dans l'Ontario. Jake Harry Rollingson, fils de Harry Rollingson et Lisa Stesser, nait à 14h28 à l'hôpital de Toronto. Un bon bébé qui font le bonheur de ses parents, qui se marieront quelques mois plus tard, la naissance de notre cher Jake ayant renforcé leurs engagements l'un envers l'autre. Le jeune Jake Howard connu une enfance pour le moins heureuse, ne manquant de rien, ses parents faisant le nécessaire pour ramener des fonds à la maison. Ils donnèrent bientôt naissance à un deuxième enfant, Jim Rollingson, alors que notre mutant qui s'ignorait encore n'avait que cinq ans. L'arrivée du petit nouveau ne perturba pas la vie de famille, le jeune Jake Howard s'éprenant même d'un certain sentiment de protection envers son cadet, comme un grand frère se devait de surveiller son petit frère et lui éviter les ennuis. La vie poursuivait son cours. Jake était un élève satisfaisant à l'école, avec des hauts comme des bas, mais en général il gardait le cap sans trop de soucis. Ses parents étaient pour le moins fiers de lui, tandis que son cadet posait au fil du temps un peu plus de difficulté. C'était un enfant plus turbulent, moins concentré sur ce qu'on lui demandait de faire à l'école ou à la maison, mais le cas n'était pas alarmiste. Harry et Lisa qualifiaient souvent leur cadet de "petite pile", pour la simple et bonne raison qu'il semblait être monté sur ressort.

      Les changement commencèrent durant la treizième année de la vie de Jake Howard Rollingson. Lui, qui était d'habitude calme et respectueux des règles, déclencha une bagarre dans l'établissement dans lequel il étudiait. La raison? Une simple petite injure. Les choses s'étaient passées très vite. Tout avait commencé par une irritation inexpliquée, une mauvaise humeur massacrante qui lui avait collé au train durant quelques jours. Il n'était pas du tout d'humeur à se faire bousculer, disait-on pour expliquer son comportement. Il fut sanctionné pour son altercation: il avait fait saigner du nez son camarade de classe. Lui, avait subit plusieurs coups au visage. Lorsque le directeur convoqua ses parents, ils furent effarés du changement comportemental de leur enfant. Lui qui était d'habitude si calme, si doux! Se battre, ça ne lui ressemblait pas. Ils lui passèrent un savon mémorable et tentèrent de comprendre ce qui lui était arrivé, mais il se refusa à tout commentaire concernant la bagarre. Tout simplement parce que lui même, il ne la comprenait pas. Il se sentait parfois comme malade, fiévreux, et sentait qu'au fond de lui, quelque chose se disloquait lentement.
      C'est d'ailleurs durant cette période qu'il s'attela à l'apprentissage de la guitare: cet instrument était son seul moyen de se sentir complet et normal. Il passait son temps libre à s'exercer et s'améliorait vite, reportant toute sa patience et son application sur la pratique de son Elypse 4/4.

      Il continua son cycle scolaire dans le même établissement, et déclencha une seconde bagarre en fin d'année. Cette fois, une bousculade de trop, et il n'avait pas pu rester sur place. Il s'était sans hésitation jeté sur l'autre adolescent, lui fracturant une côte sous la force de ses coups, et lui provoquant quelques ecchymoses au visage. Le directeur prit pour décision de le renvoyer une fois la fin de l'année arrivée, ce qui déplu fortement à ses parents, qui reçurent d'ailleurs une plainte de la part des responsables légaux de la "victime" de Jake. Ils durent payer une somme conséquente pour éviter un procès qui leur aurait été défavorable, ce qui mit la famille dans une situation difficile, la somme d'argent extorqué n'étant pas des moindres. Ils durent le placer dans un autre établissement, moins couteux, et de plus mauvaise réputation. Jake changeait de comportement à vue d'œil, devenant plus territorial, plus solitaire, mais c'est durant l'année de ses quatorze ans que son comportement se modifia de façon encore plus conséquente. Les bagarres qu'il déclenchait se faisait de plus en plus violentes. Personne n'osait le regarder de travers ni même l'insulter. Le moindre petit geste brusque ou mal placé devenait prétexte à une agression brutale et expéditive. Il était plus fort qu'un garçon de son âge, affreusement fort, et sous ses airs de mauvais gars Caïd de la cours de récrée, se cachait un garçon totalement perdu dans ce qui lui arrivait. Il ne comprenait pas ce qui pouvait se passer. Pourquoi changeait-il ainsi? Pourquoi ces crises qu'il subissait lui même plus qu'autre chose? Il ne trouvait aucune explication à cela.

      Il fut d'ailleurs suivi par plusieurs psychologues spécialisés dans la période de l'adolescence, qui ne trouvèrent pas non plus d'explication à ses accès de violence. Ils découvrirent un jeune adolescent dérouté qui lui même, ne comprenait pas. Il était pourtant de bonne volonté, cherchant à résoudre le problème, jurant qu'il faisait tout pour empêcher ces crises... mais rien n'y faisait, elles étaient là. Il décrivait les bagarres comme "des moments durant lesquels il voyait rouge et ne pensait plus à rien". Il disait lui même se "sentir comme un animal" lorsque ça arrivait. Il subissait également des migraines lorsque le bruit se faisait trop important autour de lui, et n'arrivait souvent plus à discerner les odeurs. Socialement, plus personne ne lui posa de problèmes jusqu'à ses quinze ans. Il sortait alors avec une fille, qui malgré ses accès de colère voyait en lui un bon fond. Elle lui disait souvent que même si il faisait des erreurs, il apprenait d'elles, et que ça ne pouvait au final être que du bon. Un jour qu'ils passaient dans la rue, ils croisèrent un groupe de jeunes, un peu plus vieux qu'eux sans doute dans les dix-sept ans. Ils eurent la formidablement mauvaise idée de siffler sa petite amie. Il parti au quart de tour, se retournant pour lancer un fameux "T'as un problème?" . Les jeunes rirent, après tout, que pouvait-il faire? Ils étaient trois, plus vieux que lui, et il était seul! Un premier s'avança pour venir le saisir par le col, et c'est là que l'histoire dérapa pour de bon. Jake sentit son rythme cardiaque s'emballer, ses pupilles se dilatèrent de façon intense, ses narines également, et il empoigna celui qui le touchait par le cou pour venir le soulever de terre à deux mains, avant de le laisser tomber pour le rouer de coup en hurlant. La crise était d'une violence sans pareille. Lorsqu'il se releva, il reçut un coup de poing dans les côtes, ce qui eu pour effet de l'enrager encore plus. Il se saisit du bras du deuxième type pour le briser d'un coup sec en lui rabattant dans le dos, et lui envoya une droite dans le nez, qui craqua de façon terrible. Le dernier, choqué et sans doute terrifié par ces actes, se mit à courir mais fut rattrapé par le jeune mutant, totalement fou de rage. Le coinçant contre une voiture, il plaqua la paume de sa main contre le front du dernier debout, et l'enfonça dans une vitre avec violence. Il continua à le frapper à coups de pieds dans les côtes avec véhémence, en brisant plusieurs, avant que la police n'arrive, alertée par un résident des maisons avoisinantes.

      Le jugement tomba: officiellement, il fut condamné à passer deux ans dans un camps de redressement pour mineur, au canada. Officieusement, sa famille ne voulut plus le voir. C'est dans cette atmosphère totalement inapte à la moindre once de bonheur que notre adolescent aux penchants de violence inexpliqués fut envoyé en centre de redressement. Inutile de vous faire un tableau : ce n'était surement pas là que ses crises allaient s'arranger. Du moins, pas à première vue. Il gardait son calme, la plupart du temps, profondément affecté par tout ce qui s'était écroulé autour de lui. Même si des insultes fusaient, il parvenait le plus souvent à s'éloigner et frapper dans quelque chose pour passer les bouffées de rage qui le prenaient sans prévenir. Bien sûr, quelque bagarres éclatèrent. Des règlements de comptes. Mais sa force imposait une certaine prudence de la part des autres ados. Il se démarqua notamment un jour, durant lequel un autre jeune interné dans le centre le bouscula avant de s'enfuir en courant. Piquant une pointe digne d'un athlète olympique comme Usain Bolt, il le rattrapa sans problème pour le mettre à terre et du faire un effort irrationnel pour ne pas réduire sa tête en bouillie. Cet évènement marqua le début d'une autre période de réflexion chez l'adolescent : il changeait, c'était certain. Il était plus fort que les autres, courait plus vite. Était plus sauvage. Hargneux. Sa pilosité était également plus proéminente. Il changea moralement. Que pouvait-il perdre de plus? Plus personne ne voulait de lui, de cet être incontrôlable et animal qu'il devenait. Il n'avait plus rien à perdre, en effet. Il fallait qu'il profite de ce qui lui serait rendu deux ans plus tard, après d'énormes efforts de bonne conduite : sa liberté. La sortie de ce centre fut une véritable bouffée d'air frais dans sa vie. Le jeune Jake, entré à quinze ans, avait bien changé depuis. Ces deux années d'internement l'avaient vu grandir et changer. Il atteignait désormais un bon mètre quatre-vingt-neuf et se sentait bien moins concerné par...à peu près tout ce qui l'entourait. Il aurait pu devenir renfermé, se sentir humilié ou meurtri, mais rien de tout cela n'était visible dans son comportement. Il voulait vivre sa vie comme il le pouvait, et avait compris que le seul moyen de contrôler ces aptitudes qui naissaient en lui. Il n'avait plus d'attaches, rien: dans sa tête, il était déjà seul.

      Après avoir passé le cap des dix-huit ans, il adopta la nationalité Américaine et s'engagea dans l'armée, en quête d'une occupation et d'un but. Il logeait dans des bâtiments de fonction durant ses permissions, n'ayant plus nulle part où aller. Ses supérieurs parleront de lui comme d'une "forte tête", un "mutin", mais néanmoins "un bon élément aux capacités impressionnantes". Il retira de ce passage dans les rangs des défenseurs militaires de la nation une expertise en armes à feu, et des notions de combats au corps à corps et d'autodéfense qu'il sait mettre en pratique. C'est également dans l'armée que son surnom, Grizzly, lui fut assigné à la vue de ses performances et de sa constitution exceptionnelle. D'ailleurs, plusieurs personnes se posèrent des interrogations quant à ses capacités de loin plus poussées que celles des autres militaires. Certains tentèrent même de l'interroger à part, mais il joua le jeu et évita habilement les soupçons. Après avoir passé plusieurs années dans l'armée, jusqu'à ses vingt-quatre ans pour être exact - ce qui malgré son tempérament indiscipliné lui inculqua une certaine tenue - il fut démis de ses fonctions pour insubordination. Un ordre qu'il avait refusé de suivre, uniquement quelques paroles déplacées -ce qui constitua une relative chance pour son supérieur- , et il fut rayé du corps militaire pour de bon. Avec le temps passé à l'armé, il avait apprit à contrôler ses capacités avec une meilleure aptitude, découvrant les éléments changeants en lui : l'odorat, l'ouïe, la force, l'endurance, la vitesse. De retour à Toronto, il utilisa les fonds gagnés à l'armée pour voyager vers Manhattan, où il loua un appartement pour pas cher, ayant d'autres projets pour le reste : une guitare, un ampli, et il était reparti. Il retrouva enfin cette joie qu'était pour lui le fait de jouer de cet instrument qui pouvait soulever les foules avec un bon doigté. Ses voisins se plaignaient parfois du bruit qu'il faisait, mais sa stature et sa voix grave et puissante, couplé à un comportement...persuasif... permirent d'éviter tout problème législatif. Non pas qu'il en avait peur, mais la loi lui avait déjà crée assez de problèmes comme ça, et la respecter jusqu'au bout était pour lui une marque de rabaissement qu'il ne supportait pas.

      Commença alors pour Jake Harry Rollingson une nouvelle vie, une vie de musicien qui se fichait bien des scandales et de la manière dont les médias pourraient utiliser son image. Commençant dans les petits bars de Manhattan, il se mit tout d'abord à la recherche de membres pour son projet de groupe. Il les trouva très rapidement, ils étaient motivés et près à donner leur maximum pour y arriver. Et ça, c'était tout ce qui comptait. Reprenant des musiques connues comme celles du groupe AC/DC ou des rolling stones, ils se firent connaitre dans les petits bars sous le nom de groupe "FreeRide". Continuant sur leur lancée, ils grimpèrent les échelons pour devenir un groupe indépendant et commencer à jouer leurs propres compositions dans les endroits où ils allaient. Le groupe ne pu cependant pas aller plus loin, puisque lorsque la loi du recensement fut votée, Jake refusa de s'y soumettre, pensant que sa trace ne serait jamais retrouvée. Cependant, certains des soupçons le concernant dans l'armée n'avaient pas été étouffés et furent ravivés par des intéressés montés assez haut dans la hiérarchie avec le temps. Le lien fut rapidement fait entre ses performances militaires et sa vraie nature, grâce à des recherches poussées dans les bureaux du SHIELD qui ne laissaient aucune chance aux individus mutants et à la coopération de certains gradés qui l'avaient cotoyé.. Suite à une altercation avec les forces de l'ordre, Jake fut officiellement affiché comme étant hors-la-loi et est désormais recherché par le SHIELD et l'Initiative, la bande de Tony Stark.




      Summary
      ...


      Né à Toronto, en 1979, durant le mois de juin, Jake Harry Rollingson vécu une enfance tranquille avec ses parents qui lui donnèrent bientôt un petit frère. Enfant et élève modèle, toujours sage, toujours respectueux, il faisait la fierté de sa petite famille. Mais la dure réalité du génome rattrape tout le monde un jour, et Jake du en subir les conséquences : il était mutant. La mutation se produisit et se développa durant son adolescence, principalement, ce qui lui valut d'ailleurs un internement en camp de redressement pour une bagarre d'une rare violence, mais il apprit à la développer durant les années qui suivirent. Un petit passage à l'armée lui donna l'expérience et les formations au combat, ainsi qu'une certaine autodiscipline, bien que fugace. Revenu au Canada, il voyagea vers Manhattan pour s'y installer en tant que musicien, guitariste pour être plus précis. Suite au vote de la loi sur le recensement, le mutant au tempérament fougueux refusa de s'y plier et préféra entrer dans la clandestinité.



    Et l'homo sapiens derrière l'écran ? ;
    ...


    — célébrité prise ; Chad Kroeger.
    — prénom ou pseudo ; Antoine.
    — présence sur 7 sur le forum ; minimum 5/7.
    — personnage inventé, prédéfini, marvel ; Inventé.
    — doublon ; Aucun.
    — comment as-tu connu Terra 616 ? ; J'ai joué le méchant Victor Creed sur son ancienne version! Sisi.
    — as-tu lu le règlement ? Validé par Galaa


Dernière édition par Jake H. Rollingson le Dim 17 Avr - 17:35, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   Mar 12 Avr - 19:23

Bonsoir !

Avec un peu de retard, bienvenue sur le forum.

Je vais commencer à faire les commentaires sur ta fiche, et il y aura surement quelques camarades qui viendront y mettre le nez avec leurs propres remarques.

Profil psychologique : ok.
Par contre, je ne sais pas si tu as prévu dans les 25% qu'il te reste à faire de développer les points des peurs/faiblesses et des forces/passions. Si tel n'est pas le cas, je te suggère peut-être de déplacer certains des éléments de ton profil psychologique là dedans, notamment ce qui concerne son goût pour la justice, etc., ou à l'inverse sa difficulté à se confier, et peut-être donner les raisons de ce "verrou" qui le bloque et que tu mentionnes dans ton profil psy.

apparence physique: ok.
équipement / plus: j'ai pas grand chose à y redire (vérifier l'équipement standard de l'Initiative peut-être... Naaaat !)

histoire : pour ce que j'en ai lu, tu n'as pas l'air d'avoir terminé, donc je vais te laisser finir avant de commenter.

et enfin, les pouvoirs : alors, en toute sincérité, et c'est ptêt juste moi, mais j'ai eu un peu de mal à capter l'histoire de fibre musculaire. Tu le distingues du premier pouvoir, mais en même temps, ses muscles ont l'air d'être plus développés tout le temps, et pas seulement quand il y a de l'adrénaline, si ? Pour moi, production d'adrénaline et mobilisation des fibres musculaires, c'est deux choses différentes... Je veux bien un éclairage sur ce point là.
Sinon sur le premier pouvoir: on est d'accord qu'il est plus résistant, mais s'il est blessé, il n'a pas de capacité de régénération cellulaire. ça, ce serait encore un autre pouvoir...

Voilou.
Bon courage pour la suite de ta fiche et n'hésite pas à nous prévenir quand tu auras fini Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   Mar 12 Avr - 19:58

Bonjourno!
Tout d'abord, je te remercie d'être passée sur ma fiche.
Pour ce qui est des pouvoirs, je suis d'accord que c'est compliqué, je comptais d'ailleurs tout simplement les changer ^^'
La rédaction de ma fiche risque de prendre un peu plus de temps que prévu parce que je compte changer pas mal de choses, voir tout reprendre point par point depuis le début. J'ai eu peu de temps pour moi mais la présentation que j'avais fait me semblait trop "speed", je veux dire par là que j'ai tout lâché d'une traite ce qui peut m'amener à certaines imprécisions ou incohérences. D'où mon envie de tout reprendre du début Smile

Voila! Encore merci du passage.
Revenir en haut Aller en bas
Gemini
~ Mutant lv4 ~
~ Mutant lv4   ~
avatar

MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   Mar 12 Avr - 20:48

tu semble décider a modifié ( cf notre convers sur la shoot) previens nous dès que tu es décider et a changer, si tu veux point par point on peut regarder, si pouvoir dit je peux t'aider sans soucis.
Courage.
bisous mon chou

__________________________

And when she whispers, your blood shall run cold
Cause i won:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   Mer 13 Avr - 20:11

Je crois avoir fini et j'attends les éventuelles remarques ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   Dim 17 Avr - 16:43

Bon, alors rebelote :

- profil psycho et physique : ok (même si je préférais le précédent avatar XD)
- faiblesses / forces : même remarque que pour la version précédente de la fiche, ce serait pas mal si tu pouvais développer un petit plus, histoire que ça ne ressemble pas juste à un listing.
- pouvoirs : Kya a dit qu'elle s'en occupe, donc je passe, niark niark
- équipement / plus : ok
- Histoire: alors j'ai un petit problème avec la fin de ton histoire. S'il n'est pas recensé, comment le Shield sait que c'est un mutant ? Tu mentionnes le fait que l'on ait fait des recherches poussées sur lui, à partir du lien entre sa nature et ses performances militaires, mais là encore c'est un peu léger que ça ne se fasse qu'à ce moment là, parce qu'au moment du recensement, ils seront un peu occupés dans tous les sens, les membres du shield. A moins avis, dans un souci de cohérence, il faudrait éventuellement que tu rajoutes quelque chose sur le fait qu'il y ait eu des interrogations à son sujet lorsqu'il était déjà dans l'armée.

Voilà, pour le reste, je passe le micro à Kya^^
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   Dim 17 Avr - 17:40

re bonjour jeune homme alors les pouvoir *mode chieuse on*
va falloir revoir ca a la baisse. je rapelle que normalement c'est 2 pouvoir, animal ca fait plus que ca donc on y va molo

-pour la vitesse ok.
-pour la force c'est trop niveau 4 pas 20 tonnes: 6 tonnes max pas plus ce qui est déjà énorme.
-odorat: ok
-vue = a humain
-ouie, trop développé elle l'est pas autant pour entendre comme ca tout a travers les paroi etc. il a l'ouie fine mais pas surhumaine comme ça au travers de paroi.
-resistance heu il a la peau plus dur certe mais tu n'explique rien niveau résistance donc la comme ca ca va pas surtout que c pas une resistance surhumaine non plus, donc la faut expliquer.
-regeneration idem. tu n'explique rien. a expliquer car ca fait un enieme pouvoir en plus.


Voilà merci de modifier tout ça grand
pour l'histoire je trouve la fin très rapide et un peu baclé, ca donne l'impression, bon fallait le faire je l'ai fait. la loi c'etait il y a un an. quel a été l'avis de jake, par rapport a ca comment il l'a vécu? qu'a til fait pendant la guerre?
Et c'est trop tiré par les cheveux le comment, ya plus simple tout de meme, avec la loi il suffit simplement que d'ex collegue qu'il ai re rencontrer ou avec qui il s'entendait peu ai eu des soupson l'ai eux suivi et dénoncer comme mutant. tout simplement. il n'est pas dur ensuite convocation etc si il refuse forcement il sera chasser.
comment il vit depuis, car quand a t'il été decouvert?

voila voila fais moi signe quand tu auras vu tou ça;)
courage

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jake H. Rollingson. [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jake H. Rollingson. [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive fiches-