Partagez | .
 

 Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]    Sam 28 Mai - 11:13

Irina attendait depuis un petit moment déjà dans le bureau de l’actuelle directrice de l’institut, debout près d’une fenêtre donnant sur le parc et sur les quelques sentinelles supposées faire le pied de grue dans les environs pour le bien et la sécurité des occupants des lieux.

Bien qu’elle aurait pu donner l’impression d’avoir l’air très concentré sur ce qu’elle regardait néanmoins, Irina ne prêtait pas vraiment attention à ce qu’elle voyait, son regard se perdant dans le vague tandis qu’elle était plus concentrée sur ce que la reine blanche allait pouvoir lui dire que sur ce que ses yeux avaient à lui montrer.

Elle ignorait en effet pourquoi Emma voulait lui parler, de même qu’elle ne savait pas non plus vraiment de quoi elle voulait l’entretenir. Elle avait beau y avoir réfléchit (ce qu’elle n’avait pas manqué de faire) en effet, aucune des idées et des hypothèses qu’elle avait pu avoir ou formuler n’était ressortie du lot pour s’imposer comme une évidence et Irina ne savait par conséquent pas trop à quoi elle devait s’attendre. Elle n’aimait pas ne pas savoir néanmoins et ce fut surement pour cette raison qu’elle continuait à retourner les choses, dans l’espoir d’obtenir enfin la réponse ou du moins l’hypothèse plus plausible que les autres qu’elle avait vainement cherchée jusque là.

Paradoxalement peut-être cependant, c’était justement parce qu’elle ne savait pas de quoi Emma voulait lui parler, qu’elle avait aussi facilement accepté de venir. Il était en effet fort possible qu’elle n’apprécie pas la conversation qui allait suivre, mais ce qu’Emma avait à lui dire pourrait aussi l’intéresser et dans ce cas, il aurait été dommage qu’elle passe à côté, simplement parce qu’elle avait eu "peur" d’être contrariée.

Elle avait donc finit par venir, pas immédiatement, parce qu’il lui fallait toujours un peu de temps pour réfléchir avant de prendre une décision, sans compter qu’elle était réellement très occupée ces derniers temps et qu’elle n’avait pas forcement non plus grand chose contre l’idée de faire un peu attendre l’actuelle meneuse des X-men, mais elle avait quand même finit par venir.

Une fois les différentes barrières de sécurité de l’institut franchies, une jeune femme lui avait alors demandé de patienter quelques instants dans le hall, puis dans ce qui ressemblait à un bureau -mais qui pouvait aussi faire office de salon en fait et qu’elle avait peut-être un peu trop rapidement considéré comme celui d’Emma. Elle s’était ensuite postée près de la fenêtre dès que la jeune fille qu’elle avait remerciée avait refermé la porte et n’avait pas bougé depuis.

Au bout d’un moment cependant, de nouveaux bruits de pas dans le couloir la sortirent de ses réflexions et Irina se retourna partiellement vers la porte au moment où elle pensa voir Emma entrer dans la pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]    Mer 1 Juin - 19:41

On commençait à manquer cruellement d’effectifs. Avec tout ce qui se passait à l’extérieur, les mutants ne cessaient d’aller et venir, de quitter l’Institut pour se choisir un camp et essayer de mener un bout de vie tranquille à l’écart de tout cela. Le partenariat signé par Diablo et Rachel lui-même avait réussi à pousser certains mutants à s’éloigner.

Tout cela menait à la même conclusion. Le personnel de l’Institut commençait à approcher du sous-effectif. En plus de cela, les X-Men alternaient fonctions à l’Institut et missions à couverts à travers les Etats-Unis. Il y avait de plus en plus de choses à faire et de moins en moins de personnes pour le faire.

Il était plus que temps de lancer une campagne de recrutement. Evidemment, dans un monde aussi spécifique, on ne publiait pas d’annonces en ligne et on ne faisait pas d’appel public à candidatures. Après tout, la couverture de l’Institut n’était pas encore complètement tombée à terre, même si elle n’avait plus aucune raison d’être dans certains hauts milieux.

C’est assez ce constat en tête qu’Emma commença à dresser une liste des personnes qu’elle pourrait contacter….

*****

Les talons de la jeune femme claquèrent contre le sol de marbre du couloir qu’elle traversait d’un pas rapide, un dossier sous le bras. Elle pianotait en marchait sur son téléphone un message urgent adressé à Trevor, son assistant personnel qui supervisait toutes les affaires liées à Frost International pour la patronne de multinationale.

Elle rangea son portable et posa le dossier sur le bureau de sa jeune secrétaire qui lui indiqua que son rendez-vous était déjà arrivé et l’attendait déjà dans son bureau. Emma la remercia, lui donna des instructions concernant le dossier qu’elle venait de lui déposer, puis pénétra dans la pièce.

- Bonjour Irina, je suis contente que tu aies accepté mon invitation, commença Emma avec un sourire.

La grande blonde fit signe à Irina de s’asseoir et s’installa elle-même dans un fauteuil. Ce serait ainsi bien moins formel que si Emma avait décidé de se placer derrière son bureau. Elle ne voulait pas intimider son interlocutrice. Et après tout, elle n’était pas vraiment là pour lui faire passer un entretien, mais plutôt pour la convaincre d’accepter un emploi à l’Institut.

- Veux-tu quelque chose à boire ?

La directrice profita du temps de réponse de la jeune femme pour réfléchir quelques instants à la façon d’amener le sujet qu’elle souhaitait aborder. Elle était consciente de ne pas être une des personnes favorites d’Irina, et ne savait pas exactement par quel angle prendre la jeune femme. Fallait-il qu’elle commence en sympathisant et en jouant la carte de l’empathie, laquelle n’était, admettons-le, pas vraiment son fort ? Fallait-il à l’inverse qu’elle joue sur ce qu’elle savait de la vie privée d’Irina et tire sur les cordes pour la pousser à accepter, ce qui n’était pas particulièrement honnête et faisait commencer sur une note malsaine ?

Elle prit finalement le parti de mettre les pieds dans le plat.

- Si je t’ai fait venir, c’est que j’aimerai te faire une proposition. Je voudrai que tu viennes travailler à l’Institut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]    Ven 3 Juin - 15:21

Irina ne s’était pas trompée et les pas qu’elle avait entendu avait bien été ceux d’Emma, qui entra ainsi dans la pièce, la saluant cordialement et avec le sourire au moment où Irina se retournait dans sa direction.

Réprimant l’inspiration plus grande que les autres qu’elle avait faillit avoir en la voyant, comme pour se redonner du courage, Irina se força alors pour sourire à son tour, bien que son sourire fut certainement plus léger et moins assuré que le sien, avant de la saluer elle aussi par un simple bonjour.

Elle imita ensuite la jeune femme, qu’elle observa aussi attentivement qu’elle le pouvait sans avoir l’air de la dévisager, et s’assit sur l’un des fauteuils qui se trouvait dans la pièce, peut-être autant parce que c’était ce qu’avait fait Emma, que parce qu’elle l’y avait invité.

« Si tu ne sais pas quoi faire, imite tes voisins » ou « si tu ne peux pas mener la danse, laisse-toi guider » lui disait parfois sa mère, non pas sa vrai mère, mais feu sa mère adoptive, et quelques soient ses sentiments à son égard, elle devait avouer que dans un certain nombre de cas, ce n’était pas de mauvais conseil et ce fut en tout cas ceux qu’elle essayait d’appliquer sur le moment même. En attendant de savoir enfin ce qu’Emma lui voulait, elle était en effet résolue à se laisser guider par cette dernière, au moins jusqu’à ce qu’elle parvienne à voir où celle-ci voulait la mener, même s’il y avait peu de risques qu’elle cherche à prendre la direction de la conversation par la suite, ça ne serait pas son genre, pas avec Emma, pas sur un terrain qu’elle ne maîtrisait pas parfaitement.

Emma lui demanda ensuite si elle voulait boire quelque chose et, malgré la banalité de cette question, Irina ne pu s’empêcher de prendre le temps de la réflexion pour répondre à cette dernière.

Est-ce qu’elle voulait boire ? Non, elle ne voulait pas boire dans la mesure où elle n’avait pas soif, mais avoir un verre à porter de main était toujours pratique, on pouvait y boire pour se donner le temps de réfléchir, le prendre pour distraire l’autre ou le regarder pour éviter le regard de son interlocuteur. Cela n’avait l’air de rien, mais un verre pouvait parfois être très utile, que l’on réellement soif ou pas.

- Je n’ai pas soif, mais je te remercie, finit-elle néanmoins pas lui répondre avec un sourire poli.

Finalement, en effet, elle n’était pas certaine de vouloir user de ce genre de subterfuge, même s’il était possible, qu’elle regrette plus tard de ne pas avoir l’un de ces derniers sous la main.

Paradoxalement peut-être, elle réalisa néanmoins à peu près à ce moment, qu’elle était légèrement tendue, bien qu’elle ne parvint pas à déterminer si elle le devait d’avantage à la seule présence d’Emma ou au pseudo suspense entourant la raison de cet entretien, l’une comme l’autre de ces deux choses pouvant surement avoir une telle une influence sur elle.

Peut-être parce qu’elle était d’humeur magnanime et/ou parce qu’elle avait perçu la légère tension teintée d’impatience qui l’habitait, Emma mit néanmoins rapidement fin à son attente en lui dévoilant la raison de sa proposition.

- Si je t’ai fait venir, c’est que j’aimerai te faire une proposition.

Irina redressa légèrement l’un de ses sourcils en entendant ces mots, l’air intéressé, à la fois parce qu’elle était ravie qu’elle entre aussi rapidement dans le vif de sujet et parce qu’a priori, elle aimait bien les « propositions ».

- Je voudrai que tu viennes travailler à l’Institut

Irina commença d’abord par lui répondre par un silence, un silence un peu surpris, parce qu’elle ne s’était pas spécialement attendu à une proposition de ce genre. Elle aurait peut-être dû, mais ça n’avait pas été le cas, ce qui du reste n’était pas vraiment le problème.

Il y avait bien comme un problème néanmoins, puisqu’elle ne su pas d’emblée ce qu’elle devait répondre à sa proposition. Elle connaissait en effet l’Institut depuis des années, puisqu’elle en avait entendu parler peu de temps après son premier retour à New York, il y avait une petite dizaine d’années de cela. Elle ne l’avait jamais rejoint jusque là néanmoins et n’avait jamais sérieusement envisagé de le faire. *Jamais jusque là?*

Irina pinça légèrement les lèvres à cette pensée, qui malheureusement n’avait pas forcement tord, puisqu’elle n’était à présent plus aussi sûre d’avoir envie de repousser aussi catégoriquement qu’avant cette idée.

Pour être tout à fait honnête en effet, cela faisait quelque temps déjà, qu’elle se posait sérieusement la question de reconsidérer sa position par rapport à l’institut, bien qu’elle fût loin de s’être attendue à avoir l'opportunité de le faire aussi facilement, soit sans avoir à effectuer la moindre démarche de son côté.

Si elle s’était posé la « question de l’institut » néanmoins, elle s’en était également posée d’autres. Pour le moment malheureusement, elle n’était parvenue à prendre aucune décision, malgré le temps qu’elle avait passé à réfléchir à tout ça et à retourner la situation sous toutes ses coutures. Elle avait juste réussit à se convaincre qu’elle devait en prendre une et ce aussi rapidement qu’elle le pouvait. Bien qu’elle n’ait jamais été de nature indécise néanmoins, cette décision tardait toujours à venir, sa volonté se heurtant irrémédiablement à des hics, à des bémols ou à des « oui, mais » qu’elle n’arrivait pas à dépasser quelque soit le choix ou l’option qu’elle envisageait.

Les paroles d’Emma malheureusement n’avaient pas eu l’effet d’une formule magique qui aurait brusquement dissipé tous ses doutes, ses hics et ses « oui, mais » liés à l’institut. Ces derniers lui étaient en effet revenus à l’esprit avec la même force que les fois précédentes et l’empêchèrent encore une fois de se décider et de répondre positivement à la directrice de l’institut. Dans le même temps néanmoins, elle avait consciente de l’opportunité que représentaient ses paroles et ne voulait pas passer trop rapidement à côté au risque de le regretter plus tard.

- Tu me prends un peu au dépourvu, finit-elle ainsi par avouer, empêchant ainsi le silence de s’installer trop confortablement dans la pièce.

Cela n’avait rien d’une réponse bien sûr, mais Irina avait encore besoin de temps pour réfléchir, ce qui était peut-être ce qu’elle voulait ainsi signifier à Emma.

- Et je ne suis pas sûre de savoir moi-même quelle réponse je souhaiterais te donner, poursuivit-elle.

Bien qu’elle fût consciente que tout ce qui se passait dans sa tête n’échappait peut-être pas à son interlocutrice, Irina n’essaya pas de retenir ces réflexions, au contraire. Elle avait besoin de réfléchir, vite et bien et ce « détail » de poids dans certains cas, ne lui paraissait plus à présent que très secondaire à côté de cette nécessité.

Comme elle savait qu’Emma savait peut-être ce qui se passait dans sa tête et qu’elle savait surement aussi qu’elle-même était consciente qu’elle pouvait avoir accès à ces informations, elle finit en outre par se décider à exprimer directement ce qui la gênait le plus dans l’idée de rejoindre l’institut. Ce serait plus simple pour tout le monde, pour elle et peut-être aussi pour Emma.

- Il y a une chose dont je suis sûre en revanche, reprit-elle ainsi en reportant son regard sur son interlocutrice, ce dernier ayant dérivé un peu plus tôt sur le côté, comme il le faisait toujours quand elle réfléchissait, c’est que je ne veux rien avoir à voir avec le Shield.

- Tu vas peut-être me dire que c’est aussi le cas de l’institut, mais la présence de ces sentinelles me fait penser le contraire et je n'aime pas ça du tout.

Ce n’était pas la seule chose qui l’empêchait encore d’accepter sa proposition, mais il lui semblait que c’était la plus importante et c'était pour cette raison qu'elle avait commencé par elle. Bien que le simple fait de penser à ces sentinelles et à leur présence ici ait réussit à la mettre un peu en boule néanmoins, elle hésita à poursuivre sur sa lancée, comme une partie d’elle en avait envie.

Emma savait peut-être en effet déjà ce qu’elle souhaitait ajouter, mais de son côté, elle n’avait absolument aucun moyen de savoir avec certitude ce que la jolie blonde pensait de tout ça et préféra donc ne pas prendre le risque de trop en dire face à quelqu’un qui ne partageait peut-être pas son opinion et ce d’autant plus que rien ne lui disait non plus qu’elle était déjà aller faire un tour dans sa tête.

Plus ça allait néanmoins et plus cette histoire de lois et de recensement l’irritait, la dérangeait et l’inquiétait dans le même temps. Elle ne savait comment elle avait fait pour passer à côté quand elle était en Angleterre, mais il était clair à présent, qu’elle avait fait l’autruche pendant toute la durée de son séjour là-bas et que les préoccupations et les questions qu’elle ne s’était pas posée à l’époque s’imposaient à présent à elle aussi agréablement et délicatement qu'un retour de boum-rang.

Elle avait réussit à garder ça pour elle jusque là néanmoins et elle n'avait pas envie de se "griller" volontairement d'avantage maintenant, surtout si Emma devait se révéler plus "pro-shield" et "pro-recensement" qu'elle ne semblait déjà l'être au vu des nouveaux portiers de l'institut.

[Hj : Exceptionnellement, j'ai utilisé la couleur #a079ab pour les dialogues, pour que nos deux bleus se confondent pas]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]    Mar 12 Juil - 15:11

Emma se redressa et alla chercher une bouteille d’eau et des verres posés sur un guéridon proche. Elle avait bien entendu Irina décliner sa proposition de boisson, mais prit tout de même deux verres, des fois que cette dernière ne change d’avis. Elle ouvrit la bouteille, se servit et but deux longues gorgées, tandis que répondait la jeune femme. La blonde se retourna alors vers Irina avec un sourire.

- Te prendre au dépourvu était la meilleure façon pour moi d’avoir une réaction honnête et sincère à la proposition que je te fais, lui répondit-elle.

Quand elle pouvait se passer d’utiliser ses pouvoirs, elle le faisait. Et s’il fallait pour ce faire déstabiliser son interlocuteur pour mieux savoir ce qu’il pensait, alors Emma n’hésitait pas. De plus, la jeune femme aimait bien assister au processus de réflexion, guetter les différentes attitudes et expressions de son interlocuteur, chercher à capter par d’autres moyens que ses pouvoirs psychiques les pensées des individus, pouvoir les lire, d’une certaine façon.

- Et je suis loin de vouloir t’interdire le temps de la réflexion. Je suis parfaitement consciente de ce que je te demande.

La directrice de l’Institut finit de boire et ramena verres et bouteille sur un plateau qu’elle déposa au centre de la table basse qui la séparait d’Irina. Elle s’installa alors de nouveau dans le confortable fauteuil et croisa ses jambes, un bras posé sur l’accoudoir.

- C’est à ton tour de me prendre de court, répondit-elle d’une voix calme et posée. Effectivement, toute cette histoire avec le Shield est quelque peu… ennuyeuse. Malheureusement, je ne dispose d’aucun contrôle sur les individus postés à l’extérieur de ses murs.

Une pause. La jeune femme détourna le regard et posa les yeux sur le parc verdoyant, de l’autre côté de la fenêtre. Si son regard était capable de passer au travers des obstacles, elle serait très certainement en train de fixer les hommes postés derrières les murs au bout du parc. Tel une épine logée dans son pied et dont elle ne parvenait à se débarrasser, le Shield persistait à vouloir s’accrocher à l’Institut et avait l’audace d’espérer le contrôler. Une épine qu’elle n’était toujours pas parvenue à déloger, mais qui pour l’instant était indolore. Emma reposa son regard d’azur sur Irina.

- Toutefois, je pense être en mesure de garantir leur non-ingérence à l’intérieur de ses murs.

Elle s’expliqua.

- Ils peuvent peut-être surveiller nos allées et venues, mais ne disposent pas de moyens de savoir ce qui se passe au sein de l’Institut. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas tenté, mais nous sommes jusqu’à présent parvenus à déjouer toutes leurs tentatives. En tout cas, si tu acceptes mon offre, TU n’auras pas à faire à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]    Sam 23 Juil - 20:01

Irina écouta attentivement les réponses qu’Emma lui fit en ce qui concernait le Shield et sa non-ingérence dans les affaires de l’institut.

- En tout cas, si tu acceptes mon offre, TU n’auras pas à faire à eux.

- Je suppose que c’est déjà une bonne chose, mais ce n’est pas tant ce que le Shield pourrait faire ici qui m’inquiète, que ce qu’ils pourraient vous demander de faire à l’extérieur de ces murs.

Irina savait comme tout le monde que le Shield se livrait à une nouvelle chasse aux sorcières, en cherchant à arrêter tous ceux qui ne se pliaient pas à la loi sur le recensement et elle savait aussi qu’elle ne voulait pas y participer. Ce qu’elle ne savait pas en revanche, c’était quelle contribution les X-men étaient supposés y apporter depuis leur accord avec le Shield. S’ils s’étaient ralliés à la cause du gouvernement, ne devaient-ils pas eux aussi s’opposer à la rébellion et à tous ceux qui contournaient la loi ?

De toute évidence, songea-t-elle alors, Emma n’avait pas encore fait de tour dans son esprit ou bien elle n’y était pas aller au bon moment ou n’avait pas cherché au bon endroit. Elle ne su pas trop comment interpréter cette idée néanmoins, aussi décida-t-elle de ne pas s’attarder sur le sujet.

Elle repensa en revanche à la façon dont Emma avait parlé du Shield. Cette histoire était ennuyeuse, bien, mais à qu’elle point l’était-elle pour eux ?

- Si cette histoire est si ennuyeuse, reprit-elle ainsi, pourquoi ne tentez-vous rien pour y mettre un terme ?

Certes, on aurait pu lui retourner la question, mais jusqu’à présent, elle n'avait pas encore abriter de sentinelles dans son jardin et s'était contenter d'être véritablement neutre. Elle avait toujours été seule en outre et n’avait jamais fait partie de la moindre équipe, mutante ou pas d'ailleurs, elle n'avait jamais rien eu non plus d'une héroïne, même quand elle avait travaillé pour le MI-5, tandis que les X-men eux étaient un équipe, une équipe connue et même respectée par un certain nombre de personnes, alors pourquoi ne pas se servir de ça ou plutôt pourquoi ne pas s’en servir dans ce sens ? Pour la protection de leur école ?

Irina fit la moue à cette pensée. Depuis son retour à New-York, elle avait l’impression que Magneto avait toujours eu raison et qu’ils étaient en train de vivre ce qu’il avait toujours craint et annoncé dans le même temps. L’identification, il avait pour coutume de dire que cela commencerait par là et n’était-on pas en plein dedans ? Elle avait peut-être tord et avait peut-être sombré dans une certaine paranoïa, mais et si elle avait raison ?

Si elle avait raison, alors ils ne faisaient que reculer le moment où l'école serait mise en danger, tandis que dans un cas comme dans l’autre, que cette loi soit abrogée ne ferait de tord à personne, alors qu’elle pourrait en faire beaucoup si elle ne l’était pas. Qu’elle ait tord ou raison n’avait donc pas d’intérêt et c’était bien pour ça qu’elle savait très exactement quelle attitude elle voulait désormais adopter.

Elle savait aussi qu’elle était relativement isolée pour le moment et que seule, elle n’arriverait pas à grand-chose. La question maintenant était donc de savoir, quelle serait l’attitude des X-men dans les mois à venir et si celle-ci serait ou non compatible avec celle qu'elle voulait adopter d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien avec la reine blanche [Pv Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-