Partagez | .
 

 Anvoa ailias ExNihilo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Anvoa ailias ExNihilo   Dim 5 Juin - 23:10

- REGISTRE D'ETAT CIVIL -
    Carte d'identité ;
    ...





    Anvoa, Phix - ExNihilo

    ☎️ Age : 21 ans : 12/12/89
    ☎️ Origine : Inuit / Américain
    ☎️ Race: Mutant
    ☎️ Camp : Indépendant / Rébellion
    ☎️ Statut : Célibataire
    ☎️ Métier : Psychothérapeute
    ☎️ Poste : Soutien
    ☎️ Casier judiciaire : Vierge

    SIGNE PARTICULIER: Lorsque son pouvoir est actif, ses yeux luisent d'une lueur blanche-bleutée, et quand il l'utilise intensément, se forme sur son visage des arabesques du même aspect, qui croissent en fonction de la puissance développée. Oh, et pis il lui manque le petit orteil droit ......





      More about your character, please
      ...



      PROFIL PSYCHOLOGIQUE [justify]
      Pour comprendre la manière de pensée d'Anvoa, je vous conseille de lire d'abord son histoire, vous comprendrez alors l'évolution et les traumatismes qui l'ont mené à ce qu'il est aujourd'hui ...
      Si vous l'avez déjà lue, ou que vous avez la flemme, voici le profil :
      IL'esprit d'Anvoa est radicalement différents de celui du commun des mortels. Il n'est pas gouverné par les mêmes forces, régi par les mêmes lois.
      Il n'a aucun sens moral,étique ou quoi que ce soit d'approchant. Il a conscience du bien et du mal, comme il a conscience de la différence entre le blanc et le noir. Mais ce qui régit ses actes n'est pas la morale, mais l'esthétique. Il y a le beau et le laid. N'allez pas pour autant croire qu'il est superficiel, Anvoa est très intelligent, et son sens esthétique ne s'arrête pas à la surface : un acte, une parole, une idée, un discourt, un concept, un projet, un regard ...
      Ainsi, pour lui, le monde entier est une oeuvre d'art. D'une infinie complexité, en perpétuel changement. Et il se perçoit lui-même comme un artiste autant qu'un élément de l'oeuvre. Il y a toujours une partie de son esprit qui est toujours en éveil, critique, observatrice, l'artiste qui se sert du reste de l'esprit comme d'un pinceau pour participer à l'oeuvre du monde.
      Suite à son passé, il perçoit les humains avec un certain mépris, quand ce n'est pas carrément du dégoût, l'origine de ce sentiment se trouve dans son passé. Il n'est cependant pas catégorique, certains trouvent grâce à ses yeux...

APPARENCE PHYSIQUE
Deux bras, deux jambes, une tête, tout un tas de trucs entre ... Là on a le point de départ.
Au niveau de la carrure, rien à en dire. Vraiment, rien de spécial, un corps normal, en bonne santé, mais pas athlétique pour autant ...
Son visage en revanche, est plus remarquable : cheveux pas vraiment coiffés, et bouc, tous deux d'une pilosité foncée aux reflets bleutés. Un anneau au sourcil droit, et un visage aux traits harmonieux et expressifs. Ses yeux quant à lui, n'ont ni iris ni pupille, simplement un anneau noir encerclant une iris blanche. Pour masquer cela, il a tendance à porter des lentilles de contact qui lui donnent des yeux normaux et gris sombre. Elles masquent aussi la lueur qui s'en dégage lorsqu'il se sert de son pouvoir.

PEURS, FAIBLESSES

Anvoa n'a pas de peurs, de phobies ou de grosses faibles, il n'a pas de Kryptonite, de talon d'Achile ou autres. Il n'y a que les super-héros qui ont ce genre de choses, et Anvoa n'en est pas un. En revanche, sa personnalité, le fonctionnement de son esprit offre certains points faibles : comme il ne se perçoit pas vraiment comme faisant partie du monde, il ne pense pas à se protéger de menaces imprévues, i la tendance à se focaliser sur certains points importants, oblitérant les autres, ce qui le rend facile à surprendre dans le feu de l'action ... De plus, son mépris des humains le rend peu empathique avec ces derniers, ce qui peut le trahir.
Et enfin ... Il ne supporte pas la chaleur. Dès qu'il fait plus de 25°C, il sue à grosses gouttes, s'épuise et n'a qu'une envie : boire un truc frais ...

PASSIONS, FORCES
Son intellect est sa principale force, sa manière de voir, penser les choses différemment lui permet de trouver des solutions originales et innovantes aux problèmes qu'il rencontre....



    POUVOIRS —
    Alors, en pratique, Anvoa peut souffler une sorte de brume blanche qu'il peut manipuler à volonté, et la métamorphoser en n'importe quoi : violon, micro-ondes, choux-fleur, etc ...
    Lorsqu'il active son pouvoir, ses yeux se mettent à briller d'une lueur blanche/bleutée, et des arabesques se forment dans la même lueur, et se répandent à travers tout son corps proportionnellement à la puissance qu'il déploie. Cela peut donner une idée de son maximum. S'il augmente encore l'intensité alors que son corps est recouvert intégralement, c'est alors son corps qui se désagrège (cette découverte lui a coûté un orteil).
    Lorsqu'il désactive son pouvoir, les marques s'estompent (plus l'activation à duré, plus les marques laissent des traces, comme de légères brulures, qui s'effacent tout de même), la brume disparait et tout ce qu'il a matérialisé et qui n'est pas stabilisé disparaît aussi (on verra plus loin ce qu'on entend par "stabilisé")
    Ce pouvoir a un volet passif : il a une conscience très aiguë et précise de tout ce qu'il y a dans la brume qu'il génère.

    Voici comment fonctionne son pouvoir de manière plus approfondie :
    La brume qu'il souffle n'est en réalité pas composée de matière au sens traditionnel : ce sont des milliards et des milliards de microsingularités à peine aussi grandes que des atomes. En leur sein, l'univers n'a rien de semblable avec le monde tel que nous le connaissons, le tissu de l'espace-temps et l'esprit d'Anvoa y sont intimement mêlés et indissociables, ce qui lui permet de contrôler cette "brume".
    Ces microsingularités sont les germes d'un big-bang en miniature, lorsqu'il les laisse "exploser" elles génèrent de la matière, de l'énergie, des ondes, mais c'est loin d'être à l'échelle du big-bang original, chaque microsingularité contient à peine assez d'énergie pour engendrer une ou deux particules tout au plus avant de s'effondrer sur elle-même et disparaitre.
    C'est ainsi qu'il peut matérialiser les choses, que son don fonctionne. On comprend donc que même s'il peut manipuler la brume par la volonté, comme une sorte de télékinésie, il en est incapable avec ce qu'il a généré grâce à elle (vu que c'est alors de la matière normale, et non-plus des microsingularités).

    Comme les microsingularités sont directement connectées à l'esprit d'Anvoa, il perçoit avec une précision quantique tout ce qui se trouve parmi elles. C'est ce qui lui permet de générer de la matière sans que ce soit un fiasco à chaque fois : allez générer la totalité des atomes qui composent un objet ne serait-ce que de la taille d'un stylo, les agencer de manière à former des molécules, placer ces molécules au bon endroit, sans que deux atomes occupent le même espace, s'entrechoquent ou effondre totalement la stabilité de l'objet, et le tout, en aveugle s'il vous plait ! C'est impossible.
    Les microsingularités informent l'esprit d'Anvoa en permanence de tout ce qu'elles ont à proximité, de leur position, etc ... Evidemment, la somme d'information est telle que sa conscience ne peut la traiter. Aussi n'en a-t'il connaissance qu'au niveau intuitif. Il peut identifier par exemple, tout ce qui compose un objet placé dans sa brume, et le dupliquer. Mais il sera incapable de vous dire ce qu'il y avait dedans. Il travaille à dépasser cette limite, à conscientiser du moins partiellement ces informations, mais dès qu'il y parvient ne serait ce que partiellement, la somme de données est telle qu'il est littéralement submergé, et sa concentration se brise aussi net.
    Autre effet secondaire : du point de vue d'un télépathe, cette brume et l'esprit d'Anvoa ne font qu'un. (vu que c'est plus ou moins le cas). D'ailleurs s'il lance une attaque télépathique sur la brume, cela touchera Anvoa !

    La génération spontanée de matière déséquilibre l'univers, et comme quand on déforme un élastique tendu, il reprend sa position d'origine. Ainsi, ce qu'Anvoa matérialise disparaît ... Parfois ... En effet, c'est un point qu'il n'a pas encore bien compris actuellement, la plupart de ce qu'il matérialise disparaît dès qu'il désactive son pouvoir, parfois cela prend plusieurs minutes, et à d'autres moment, c'est permanent. Il intuite que c'est une question de stabilité, d'équilibre avec l'univers, ou de phase ... Mais entre avoir une vague idée de la raison, et parvenir à le contrôler, il y a encore beaucoup de chemin !

    Autre point qui marque son évolution : les marques corrélées avec l'utilisation de son pouvoir. Au départ, ce n'étaient pas des marques : ses iris se mettaient à luire, puis cette lueur se répandait sur sa peau de manière unie, sans tracer d'arabesques ou des choses du genre. En faisant évoluer sa maîtrise, il parvient à canaliser cette énergie, la contenir. Ainsi, la lueur se met à tracer des formes simples, et se répandent moins vite. Il peut donc utiliser plus de puissance. Plus sa maîtrise est poussée, plus cela forme des dessins complexes avec de nombreuses boucles, arabesques, courbes etc ...

    Niveau 1
    Au niveau 1, il ne peut générer qu'une quantité de brume à peu près équivalente à la contenance d'un ballon de baudruche. Une fois ce volume atteint, la peau de son corps est intégralement couverte d'énergie. L'utilisation de son pouvoir requiert qu'il soit totalement concentré dessus, et oblitère tout le reste. La moindre distraction qui viendra briser sa concentration interrompra instantanément sa capacité.
    Sa maitrise est plutôt grossière, lorsqu'il matérialise quelque chose, c'est imparfait, dans le genre de ce que fait un enfant avec de la pâte à modeler. De plus, il s'agira forcément de matière inanimée.
    Sur le plan perceptif, il n'a même pas conscience que des informations sont relayées par la brume à son esprit.
    Niveau 2
    A ce niveau, il peut générer une quantité de brume équivalente au volume de son corps. Il doit rester concentré pour utiliser son pouvoir, mais tout son esprit n'a pas besoin d'être focalisé sur la tâche. Il peut ainsi agir et se mouvoir simultanément, ce qui le rend moins vulnérable.
    Quant à ce qu'il matérialise, c'est nettement plus réaliste, même s'il n'arrive toujours pas à chopper le coup de main avec les couleurs. Les petits détails sont cependant ce qui est le plus difficile, ainsi, s'il veut créer quelque chose d'aussi complexe qu'un circuit électronique, cela lui demandera toute son attention, et pas mal de temps.
    Perceptivement, il sait que la brume lui transmet des données sur ce qu'elle entoure, mais c'est totalement dans le domaine de l'instinct. Si par exemple, la brume enveloppe quelque chose de dangereux qu'il ne voit pas(genre une bombe dans une boite), vous le verrez paniquer, sans qu'il sache trop pourquoi.
    Niveau 3
    La quantité de brume qu'il peut générer correspond au volume d'une voiture. La manipuler lui demande toujours une certaine concentration, mais il a tendance à utiliser son corps en complément de son esprit pour la contrôler, ce qui lui permet de le faire de manière plus intuitive, fluide et lui permet de faire tout de même attention à son environnement.
    Ce qu'il matérialise est parfait dans les moindres détails, même si ces derniers lui donnent toujours du fil à retordre, et l'obligent à s'arrêter quelques secondes pour les façonner. Cependant, un œil exercé parviendra toujours à faire la différence entre ce qu'il a matérialisé et la matière normale.
    Lorsque quelque chose est finalement matérialisé, il n'a plus à y faire attention pour le maintenir, simplement laisser son pouvoir activé. Il peut donc matérialiser un vélo, et en faire sans que ce dernier ne se désagrège dès qu'il fait attention à sa route...
    Du coté de sa perception, il arrive à ressentir les informations émanant de la brume comme une sorte de toucher. Comme quand on a les yeux bandés, et qu'on palpe un objet pour le reconnaître. C'est long, ça demande de la concentration, et il fait souvent des erreurs, mais ça lui permet une meilleure précision dans ce qu'il génère, et aussi de déplacer la brume dans des endroits qu'il ne peut voir, sans (toujours) se planter. C'est comme si la brume était son propre corps ...
    Niveau 4
    Il peut générer approximativement 40 m³ de brume (l'équivalent d'une piscine privée moyenne) et en a un contrôle quasiment parfait. Ca ne lui demande pas plus d'attention que de mouvoir son propre corps. La matérialisation aussi. A ce niveau, il a cerné complètement le fonctionnement de son pouvoir, et peu à volonté, retransformer en brume ce qu'il a matérialisé, ou matérialiser de manière permanente sans que ça lui demande d'énergie de le maintenir.
    Son niveau de précision est tel qu'il peut matérialiser des êtres vivants (ce qui implique que chaque cellule, chaque molécule qui les composent, est fonctionnelle). Cependant ces derniers restent inanimés. S'il peut matérialiser un corps humain, ce ne sera qu'un cadavre.
    La brume est pour lui un véritable organe sensoriel, il identifie clairement tout ce qui s'y trouve, et peut focaliser son attention sur certains détails pour obtenir une précision accrue au détriment de la quantité d'espace perçu. Il peut ainsi parvenir à lire un livre se trouvant dans la brume par exemple, ou spectrographier de petites quantités.
    Niveau 5
    La quantité de brume qu'il peut matérialiser est très importante, et correspond quasiment à une piscine olympique (3 000m³). De plus, la maitrise qu'il en a est suffisante pour qu'il puisse se servir de la brume pour mouvoir ce qu'il matérialise, comme un marionnettiste. (Ce n'est cependant pas un véritable mouvement : pour faire bouger un objet de gauche à droite par exemple, il dématérialise à gauche pour rematérialiser à droite, ce qui donne l'impression d'un mouvement, même si l'on voit un courant de brume autour de l'objet)
    De plus s'il crée des êtres vivants, ces derniers sont vivants. Bon, pas animés, mais vivants. S'il matérialise un corps humain, il respirera, son cœur battra, ses réflexes fonctionneront ... Mais il ne sera pas animé. Aucun esprit, aucune volonté, aucune âme ...
    Enfin ,sa capacité à percevoir tout ce qu'il y a dans cette brume est absolue. Aucun détail ne lui échappe, il a conscience de tout ce qu'elle englobe avec une précision incroyable, de tous les ingrédients d'un gâteau, au flux de neurotransmetteurs le long d'une synapse...

    EQUIPEMENT —
    Tout ce qu'il arrive à matérialiser et IVAE (un programme auto-évolutif, cf : Histoire)

    PLUS —
    Avec un sens esthétique aussi développé que le sien, Anvoa a nécessairement développé des talents liés à l'art : il joue de très nombreux instruments, grâce à un talent rare : l'oreille absolue (il est capable d'identifier les notes de ce qu'il entend, et de les restituer avec précision, ce qui lui permet de se débrouiller avec n'importe quel instrument), mais il est réellement très bon au violon, harpe aulos et kelutviaq.


    What about your past ?
    ...



    Comme toutes les histoires qui racontent la vie d'un être, il nous faut commencer avant l'existence de cet être, voir les causes qui l'ont engendré, pour comprendre les conséquences.

    Voilà pourquoi la première partie de cette histoire ne parle pas d'Anvoa, mais de Myria Sobel.
    Au moment où nous commençons ce récit, elle a 27 ans. Elle est en thèse d'archéologie à l'université de Chicago. Et la vie n'est pas facile pour elle ...
    Sa thèse la mène à faire des recherches sur les points communs qui réunient les civilisations antiques : découvertes simultanées, similitudes linguistiques, mythes jumeaux, etc ... Au fur et à mesure que ses travaux progressent, une conclusion émerge. Si elle regarde les éléments qu'elle a devant elle en prenant en compte cette conclusion, tout est clair. Tout est logique, tout est limpide ... Mais si elle la met de coté à cause de son caractère absurde, tout s'écroule. Les liens ne sont plus que des coïncidences, des conséquences n'ont plus de causes, tout devient fouillis, abscons ... Sans cette théorie absurde, c'est le monde qui est absurde.

    Pourquoi tellement de civilisations ont-elle bâti des pyramides ? Comment se fait-ce qu'elles aient toutes découvert le cuivre au même moment ? Pourquoi les peuples indigènes des Amériques qui sont génétiquement imberbes ont-il des dieux barbus ? D'où sortent ces cartes comme celle de Piri Reis qui sont beaucoup trop précises pour leur époque, et qui reposent sur des mathématiques avancées ? Comment les Sumériens ont-il pu construire une pile ? Pourquoi le phonème -atl est lié à l'eau dans quasiment toutes les cultures ? Pourquoi 42 ?
    Myria en était venue à la conclusion qu'une ancienne civilisation s'était jadis répandue à travers le monde. Un peuple très nettement plus avancé que leurs contemporains.

    Atlantis, Mû, Hyperborée, Agartha, Shangri-La, Avalon, Eden .... Myria cherchait ...

    Et Myria trouva ... 68,38° N 37,52° W ... Arctique ..

    Elle trouva des fonds, difficilement car peu étaient prêts à payer pour qu'elle poursuive une chimère, mais elle s'y rendit.
    Le voyage fut dur, un véritable défi face au froid, au vent, à la souffrance, la faim, la soif, le verglas .... Mais elle arriva aux coordonnées qu'elle avait repéré.
    Une vallée encaissée dans la glace, mais à maints endroits, des ruines perçaient la couche de glace. C'était ce qu'elle cherchait. Elle y établit son campement et commença les fouilles. Mais l'été allait en s'amenuisant, et chaque soir, le soleil de minuit s'approchait de plus en plus de l'horizon. La sagesse aurait voulu qu'elle fasse demi-tour et qu'elle revienne l'année suivante, mais une part de son esprit refusait. Ce qu'elle découvrait dans ces ruines était trop énorme, tellement passionnant ... Elle ne pourrait pas les laisser.


    Ce qui devait arriver arriva : les vivres vinrent à manquer. Sans s'en rendre compte, elle avait passé le point de non-retour : elle n'avait plus assez de nourriture pour le trajet du retour. Elle s'était condamnée...

    Lorsqu'elle n'eut plus de gaz pour repousser le froid, elle abandonna son campement, et s'installa dans une salle des ruines, dont les pierres irradiaient d'une douce chaleur, sans qu'elle n'ait jamais pu comprendre le mécanisme derrière ce curieux phénomène.
    En quelques heures, inoccupé, son camp disparut sous les neiges.

    Myria tint bon quelques jours, mais la faim eut raison d'elle. Elle s'allongea dans la salle aux pierres chaudes, et attendit la mort, ne pouvant plus faire un geste.


    Lorsqu'elle revint à elle, Myria vit un toit fait de peaux et de neige ... Il y avait un homme assis à coté d'elle, qui lui sourit. Surprise, elle essaya de se relever, et tout ce qu'elle réussit, fut de provoquer l'effet inverse, et de sombrer à nouveau ...

    Au bout de plusieurs jours de convalescence, Myria put à nouveau se tenir debout, rassembler ses idées, réfléchir de manière cohérente ... Elle était dans un igloo ... Et cet igloo faisait partit d'un village inuit ... Il y avait cet homme qui veillait sur elle, Silatuyok se souvint-elle l'avoir entendu dire en se pointant du doigt ... Elle avait appris les rudiments de kalaallisut ... Elle arrivait à comprendre parfois ... Mais la langue qu'ils utilisaient n'avait que des points communs avec le dialecte qu'elle avait appris ...

    Ce fut long, mais Myria avait le temps. Elle était coincée dans cette tribu, sans aucune idée de là où elle était précisément. Mais ils lui avaient expliqué que la tribu passerait l'année prochaine à proximité d'une ville dans sa migration, et qu'elle pourra alors rejoindre son peuple ... En attendant, la jeune femme s'intégra au quotidien de la tribu. Il lui fallu six mois avant de se rendre compte à quel point Silatuvok la regardait avec une telle douceur dans le regard ...

    Et six mois plus tard, alors que la tribu approchait du port de pêche qui avait été l'objet de tous ses espoirs, son ventre commençait à s'arrondir.
    Elle décida de rester avec la tribu, au moins jusqu'à la naissance de son enfant et après ... Elle verrait ...


    Huit ans plus tard, Anvoa était un garçon vif, très intelligent, curieux de tout, espiègle et rieur. Ce serait bientôt son anniversaire, et sa mère lui avait dit que pour l'occasion, elle allait lui offrir son ordinateur portable. Il trépignait d'impatience. Il adorait cette petite boite de plastique, qui lui permettait d'apprendre, de voir tant de choses, tant de mondes !
    Et puis, son père lui avait dit qu'il allait passer le Sura. L'épreuve qui révèle les Taliriktug des Suinnaks ! Il avait refusé de lui en dire plus, et avait tenu ses lèvres closes. Même face à toute la curiosité et la ruse qu'Anvoa avait réussi à déployer ....


    Anvoa avait un peu froid. Mais ce n'était pas le froid du vent, ou de la glace, c'était le froid de l'intérieur ... Il avait peur, il était seul, le soleil caressait l'horizon, et les ombres était si grandes qu'elles ne semble plus portées par les objets de ce monde, mais d'un autre ...
    Il était seul, dans les ruines ...
    - Chuis un Taliriktug ! J'ai pas peur !
    Mais sa voix frêle rebondissait sur les pierres, et l'écho misérable loin de le réconforter ne fit qu'accroitre sont sentiment de solitude ...
    Pour s'échapper des griffes de la peur qui menaçaient de lacérer son esprit, l'enfant choisi le chemin de la curiosité, il regarda partout, s'amusa à comprendre quoi projetait quelle ombre ... Et trouva alors la lumière ...


    Il fut réveillé par la voix du shamane de la tribu, auquel son père répondit :
    - Tu es bien sûr ?!
    - Oui, les esprits t'ont fait cet honneur, ils ont pris ton fils pour en faire un Anernerk.
    - Qu'est-ce qu'un Anernerk ?

    Là, c'était la voix de sa mère ... Mais Anvoa était trop fatigué pour faire plus attention à ce qui se passait autour de lui, ses rêves l'appelaient et il se laissa dériver ...


    Le shamane l'avait pris sous son aile et commençait à lui apprendre des choses qu'aucune encyclopédie sur internet, qu'aucun lui ne pouvait lui enseigner. Méditation, transe, contrôle de l'énergie ... Et le souffle ...
    Il appelait ça le souffle du rêve, Anvoa ne comprenait pas vraiment pourquoi. Mais lors qu'il faisait ce souffle, ce n'était pas de l'air qui sortait de ses poumons, mais une brume blanche comme la neige ... Et sa peau le picotait ... Et luisait d'un éclat que la lumière ambiante ne pouvait avoir causé ...

    Ainsi, Anvoa se tint à la frontière de trois mondes : celui mystique dans lequel le guidait le shamane, celui scientifique dans lequel le guidait sa mère, et celui matériel que sont père lui montrait.
    Avec le shamane, il apprenait à maitriser l'énergie, les transes et les rêves....
    Avec sa mère, il apprenait la science, la technologie et les coutumes du monde "civilisé"...
    Avec son père, il apprenait à survivre dans les glaces polaires, pêcher, chasser, construire ...

    Trois apprentissages simultanés, trois visions du monde ...

    L'esprit d'Anvoa se façonna en suivant ces trois forces. Combinant intuition, perspicacité et pragmatisme.


    A 12 ans, il interagissait énormément avec le monde au delà des glaces, grâce à l'ordinateur portable que sa mère lui avait offert, et dont il tenait aussi grand soin que le shamane de la tribu accordait à ses outils rituels. A travers les réseaux sociaux, les débats, les articles ... Il était très prolyxe, connu à travers la toile sous le pseudonyme d'Anirniq. Il était pas mal actif au niveau politique, sociologique, philosophique et juridique. Il n'avait pas de quoi mener des recherches, faire des expériences là où il était, mais pour réfléchir, il avait tout ce qu'il fallait.... Un point de vue extérieur analysant la société ...
    Ses réflexions perspicaces, abouties, originales et très pertinentes attirèrent l'attention de plusieurs personnes influentes. Personne ne se doutait qu'elles émanaient d'un enfant de 12 ans...
    Parmi ces "personnes influentes" se trouvait Allan J. Mensk, directeur d'un trust qui avait de nombreux actifs dans les pôle de développement des nouvelles technologies nomades. De nombreux débats auxquels avaient participé le mystérieux "Anirniq". Parfois il leur avait été très utile,, lorsqu'il soutint la dispersion de la communauté créative en dehors d'Hollywood, et participa à l'organisation de réseaux canalisant les oeuvre de manière à ce que ce soit leur qualité qui détermine leur exposition au public, plutôt que le marketing. Grace à cela, les technologies nomades que fournissait Mensk Corp fit un boum retentissant, et fut des plus rentables. Mais lorsqu'ils avaient cherché à s'établir le monopole du marché, il s'était révélé être gênant, en soutenant certains petits concurrents qui n'avaient pas de gros moyens, mais des idées.
    Mensk n'était pas arrivé là où il en était sans avoir acquis une bonne compréhension des forces qui régissent la société, aussi chercha t'il à rencontrer "Anirniq", et s'en faire un allié.
    Il embaucha de nombreux chasseurs de tête, mais aucun ne parvint à trouver l'homme derrière ce pseudonyme.
    Plusieurs mois passèrent sans aucun résultat ...
    Puis, un de ses employés eut simplement l'idée de l'inviter à une fête en l'honneur de la sortie d'un nouveaux tablet PC aux performances révolutionnaires, capable de se connecter avec tout ordinateur à proximité, et profiter de leur puissance de calcul pour stimuler encore la sienne...
    La réponse fut déstabilisante "Je demande à mes parents, et je vous donne leur réponse vers 04:00 GMT, normalement il seront rentrés plus tôt, mais s'ils ont fait une grosse prise cela leur prendra plus de temps"
    Anvoa n'avait jamais cherché à cacher son identité, simplement, il ne l'avait donnée à personne ...

    A partir de là, moins d'une semaine suffit à Mensk pour découvrir Anvoa. Stupéfait, il décida de lui accorder une bourse que son organisation distribuait à certains étudiants talentueux pour qu'ils puissent poursuivre leurs formations dans les meilleurs universités ...

    Mais ce ne fut pas avant son quatorzième anniversaire qu'il quittât les étendues gelées du Groenland. Il fallut du temps à l'idée pour suivre son chemin, aboutir sur un désir d'exploration suffisamment intense pour supplanter celui de rester avec ses parents ... Et puis il y avait aussi tous les préparatifs ...


    - Je hais votre été ... gémit Anvoa, gisant sur un banc de l'Université de Chicago.
    - Notre été ? Par ce que tu en as un à toi ?
    L'adolescent releva la tête. Drainé de toutes sa vitalité par la chaleur, dévoré par l'acné de ses 15 ans, sauf sur le nez où un coup de soleil le faisait peler, son visage offrait vraiment un spectacle pitoyable...
    Assise à coté de lui, la jeune femme qu'était Alys ressemblait à un ange. Même si en réalité, ce n'était pas vraiment le cas. Les anges n'ont pas les cheveux teints en vert pomme. Ça, c'est sûr. Mais elle n'en était pas moins gracieuse, la taille svelte, les traits harmonieux, elle était une femme en bouton qui était en train d'éclore. Elle avait deux ans et demi de plus qu'Anvoa, mais ils étaient tous les deux les plus jeunes de la promo .... Entre eux s'étaient tissés les liens qui unissent ceux qui se ressemble dans un milieu où rien d'autre ne leur ressemble ... Elle savait qu'Anvoa était amoureux d'elle, mais elle savait que c'était un amour d’adolescent, dont les hormones bouillonnent ... Elle commençait à sortir de cette phase-là, et se demandait en quoi leur relation allait évoluer ... Dans ses pensées, Alys ne remarqua pas qu'Anvoa lui avait répondu quelque chose de sa voix amorphe à cause de la "canicule" ... Elle pouffa intérieurement ... Il faisait à peine 30°C, et pour une texanne c'était risible d'appeler ça de la "canicule" ! Son regard la ramena à la réalité.
    - Hein ? Quoi ? Tu disais ?
    Dans un soupir, le jeune homme lui répondit :
    - Je disais que l'été là où j'ai grandi,n'est pas du tout le même qu'ici : le soleil ne se couche pas, et ne rôtit pas non plus !
    - Ohhh ... Pauvre choux ! Allez, debout feignasse, il va y avoir le cours de Psychologie Cognitive du professeur Dowels ...
    - Beeuuh ... Pas la force de réfléchir ... répondit-il dans un râle d'agonie
    - L'amphi est climatisé ... glissa-t'elle subtilement tandis qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres
    - Qu'est-ce qu'on attend ?!
    Et en moins de temps qu'il en faut pour le dire, Anvoa sauta sur ses pieds et le duo partit d'un bon pas vers l'amphi ...


    - Et alors, il m'a répondu : "Non mademoiselle, ce n'est pas de la manipulation, c'est de la communication persuasive !" !
    - Mrffff Ahahahahah ! Joli coup ! Et jolie imitation !
    - Merci, merci...
    Alys fit une courbette tandis qu'Anvoa se bidonnait
    - Et de ton coté, ça s'est passé comment ?
    - Bwarf : comme un cours de psychopatho : chiant à mourrir. Tiens au fait, les notes ...
    - C'est quoi la tâche là ?
    - Hein ? Oh, je crois que c'est un peu de bave ... J'me suis endormi à un moment.
    - C'est du joli tiens !
    - Tu peux causer, toi tu avais cours de "communication persuasive" avec monsieurs Svarell, moi c'était de la bonne grosse psychopatho avec un prof dépassé de fraicheur qui annone son cours d'un ton plat et atone, qui répète trois fois la même chose et qui n'en a rien à foutre des étudiants !
    - C'est toi qui a voulu qu'on se joue ça à la courte paille !
    - Je pensais que tu n'allais pas me voir tricher !
    - Et puis quoi encore ? Quand on n'es pas assez malin pour ne pas se faire prendre, on ne triche pas !
    - Et gna gna gna !
    Le couple se disputa joyeusement pendant quelques minutes, avant que le serveur du bar ne leur crie de son comptoir :
    - On ferme dans minutes !
    Ils arrêtèrent donc leur chamailleries, réglèrent leur consommations et s'en furent. Aussitôt passé la porte, Alys lança un :
    - C'est moi qu'ai gagné !
    Et ils se chamaillèrent de plus belle tout en cheminant pour rentrer à l'appartement qu'ils colouaient.
    Une fois devant la porte, ils furent surpris de remarquer que celle-ci était ouverte. La serrure avait été forcée.
    - Reste-là, je vais voir ...
    - Et puis quoi encore ?
    Et la jeune femme lui jeta un regard accompagné d'un geste signifiant "c'est pas le moment de jouer les héros, l'efficacité d'abord à deux on a plus de chances si ça tourne mal". Ouais, un geste avec beaucoup de sens, mais ils se connaissaient suffisamment bien pour se passer de mots superflu.
    Tous deux entrèrent dans l'appartement, se déplaçant furtivement, comme des ombres. Toutes traces de la griserie de la soirée envolées.
    Ils ne rencontrèrent personne, mais les meubles gisaient à terre, leurs affaires dispersées, et lorsqu'ils allumèrent la lumière, ils purent voir en lettres rouges "SALe mUtANTe", tagué sur les murs...


    Il fallut une semaine avant qu'Alys n'explique à Anvoa ce que ce message signifiait. Ce dernier n'avait posé aucune question, et même s'il était dévoré de curiosité, il n'en laissa rien paraître par égard pour son amie.
    Il était tôt, le soleil était en train de se lever, et l'adolescent était étendu sur le ventre sur son lit, et ronflait. Alys le secoua pour le réveiller, et lui laissa quelques secondes pour émerger, puis attaqua direct :
    - Je suis une mutante. Je peux projeter mon regard partout. Il me suffit de penser à un endroit, et je vois tout ce qu'il s'y passe.
    Elle poussa un profond soupir dans lequel elle relâcha toute sa tension, son stress, sa crainte. C'était un gros morceau que d'avouer pareille chose. Maintenant, elle attendait avec angoisse la réaction d'Anvoa.
    Ce dernier inspira, et souffla, un nuage de brume blanche jaillit de sa bouche tandis que se formait une trace lumineuse en croissant de lune autour de son oeil gauche.
    Alys ouvrit de grands yeux écarquillés, puis partit dans un fou-rire, qui se répandit et atteint Anvoa. Ils rirent de connivence, ils avaient tous deux un secret, et c'était le même ...
    Ils se racontèrent comment ils l'avaient découvert, ce qu'ils ressentaient en l'utilisant, comment leurs proches y avaient réagit ... L'histoire d'Alys n'avait rien à voir avec la sienne. Anvoa fut touché par cette souffrance qu'il n'avait jamais connue.
    Elle avait été rejetée par sa famille lorsqu'elle avait eu 11 ans, et que son pouvoir s'était manifesté, et avait été récupérée par une bande peu scrupuleuse, qui l'avait utilisée pour préparer des casses, en repérant le terrain, trouvant les codes d'accès, repérant les allées et venues ...
    Et puis ça avait mal tourné, la police était venue un soir alors qu'ils avait déclenché une alarme silencieuse, et alors qu'elle les avait prévenus, elle les vit paniquer, et décider de s'enfuir sans elle pour qu'elle distraie la police. Elle les vit. Et s'enfuit loin, très loin, pour ne plus jamais les revoir. Du moins, le croyait-elle
    Mais maintenant, ils l'avaient retrouvée... Et elle avait peur.
    Anvoa l'atira à lui, et la réconforta ...


    - Mutante ! Sale mutante ! Sale mutante ! Sale mutante !
    Deux hommes grands, jeunes et musclés scandaient ça tandis que trois autres rudoyaient Alys, la secouaient, et l’empêchaient de s'enfuir.
    Anvoa arrivait à l'autre bout de la rue, et les vit. Son sang ne fit qu'un tour, et il leur fonça dessus. Mais tandis qu'il courrait, une question se faufilla à son esprit. Soufflée par la part de lui-même toujours attentive et observatrice quel que soit l'êtat dans lequel le reste de lui-même se trouvait.
    Pourquoi personne ne réagit ?
    Il y avait des passants, beaucoup jetaient un regard étonné, mais quand ils entendaient "Mutante", ils accéléraient le pas. Certains avec une lueur de peur dans le regard, d'autres avec une lueur concupiscente ...
    Personne n'intervenait.
    Anvoa, si.


    Quand on ne sait pas se battre, on s'abstient. Ou on se fait démolir dès les premières secondes.
    Anvoa reçut un méchant coup en plein plexus solaire, qui lui coupa le souffle et le laissa plié en deux, à la merci des coups suivants.
    L'héroïsme ne lui servit à rien. Sa fureur non-plus. Il n'était qu'une loque étalé sur le sol. Son corps ne répondait à ses injonctions qu'en lui transmettant des vagues de douleur.
    Il aurait tout donné pour pouvoir se relever, pour pouvoir faire ne serait-ce qu'une chose. Mais il ne pouvait pas. Ses muscles refusaient de bouger et il gisait dans le coin où l'un des agresseurs l'avait jeté avant de retourner s'attaquer à Alys.
    La terreur, la colère, l'amour, le dégoût, toutes ces émotions étaient comme des ancres qui empêchaient son esprit de sombrer dans l'inconscience, sans le laisser s’évanouir...
    Il était obligé de regarder, sans rien faire, ces hommes faire subir les pires sévices à celle qui était devenue plus importantes à ses yeux que lui-même.
    Ils l'avaient entrainée plus loin dans la ruelle, juste là où ces yeux pouvaient les voir. Il aurait tout donné pour pouvoir les clore, mais même ça lui était refusé.
    Il les vit verser son sang, la rouer de coups, entendit ses os se briser, puis quand elle cessa de se débattre, il les vit s'introduire en elle. La violer....


    - ... dégâts trop graves. Il se peut qu'elle ne se réveille jamais.

    L'adolescent jeta un regard au médecin, puis à ce qu'il restait d'elle. Il n'y avait plus trace de celle qui avait été si proche de lui qu'il en était venu à la voir comme une part de son esprit. Celle qui l'avait accompagné, qui avait été à ses cotés dans ce monde anonyme. Celle qui lui avait fait découvrir son corps, et les plaisirs des sens ...
    Il ne restait plus rien d'Alys, si ce n'est son corps. Son coeur battait toujours, elle respirait encore. Mais l'esprit n'y était plus. C'était le cadavre d'Alys, et Ô suprème outrage, il vivait encore.
    Il s'esquiva pour aller vomir.


    Le blanc qui éblouit, le froit qui mord la chair, le vent qui hurle. Anvoa inspira profondément, il était de retour chez lui. Comme ça lui avait manqué ! La neige crissait sous ses pas tandis qu'il progressait.
    N'importe quel idiot sait qu'il ne faut pas espérer voyager seul à pieds en plein Groenland, mais il n'en avait rien à faire. Il connaissait les glaces. Il savait comment survivre, et il avait besoin d'être seul avec lui-même pour réfléchir. Tout ce qui était arrivé l'avait traumatisé. Son esprit était fracturé, et ces nombreuses failles menaçaient de le briser. Il fallait donc qu'il se reconstruise, un long travail sur lui-même, pendant lequel il ne devait être que face à lui-même.



    - Et pourquoi vous ne restez pas pour y travailler sur le campus ? Nos installations et nos conditions de vie sont quand même nettement meilleures que celles que vous pourrez avoir à votre disposition chez les esquimaux !
    Une vague de mépris traversa Anvoa, mais il ne lui permit de s'exprimer qu'au travers d'un léger tressautement de sourcil.
    - Comme je vous l'a expliqué, j'ai choisi de continuer les travaux d'Alys en sa mémoire ...
    Il fit descendre sa voix et laissa croire que la chagrin lui enserrait la gorge. Il n'était plus bouleversé par la douleur, celle-ci avait laissé place à une froide motivation. Mais paraitre faible et influençable lui semblait une bonne idée car ça lui permettrait d'obtenir ce qu'il désirait.
    - ... Mais je dois aussi continuer ma propre thèse, et pour cela j'ai besoin d'être isolé de la société et du monde pour pouvoir apporter un point de vue extérieur...

    La négociation ne fut pas très longue. De toute façon, c'était soit transmettre les travaux d'Alys à Anvoa, soit les jeter à la poubelle...


    Sur le trajet de retour, Anvoa se plongea dans les travaux d'Alys. Tandis que d'une part ses émotions le submergeaient dès qu'il voyait une note griffonnée de la main de la jeune femme, son esprit assimilait le contenu de ses recherches.
    Elle suivait 3 cursus à la fois : biologie, informatique et psychologie, et sa thèse alliait les trois. Anvoa avait quelques problèmes à comprendre certains éléments sur lesquels elle se basait. Mais il lui suffisait de chercher, d'éplucher le net pour trouver.
    Alys était géniale. Elle avait eu l'idée d'allier ces trois domaines pour concevoir un programme. Un programme auto-évolutif, en fait.
    L'idée était de concevoir un programme en se servant de l'évolution.
    Un programme capable de se copier, mais imparfaitement.
    Comme l'ADN qui lorsqu'il se duplique, fait parfois des erreurs... Ces erreurs que l'ont appelle mutations...
    Le programme était confronté à un problème, et tentait de le résoudre. S'il n'y parvenait pas, il créait une copie de lui-même. Copie subtilement différente. Et cette copie tentait de le résoudre. Si elle n'y parvenait pas, elle était supprimée et remplacée par une autre copie, et ainsi de suite plusieurs fois par secondes jusqu'à ce que l'une des copies soit capable de résoudre le problème.
    L'idée était fantastique : appliquer les procédés de l'évolution de la vie, à un programme ...
    Il suffisait d'entrer des problèmes, et laisser le temps au programme d'évoluer pour qu'il soit capable de le résoudre... Intelligence Virtuelle Auto-Evolutive : IVAE

    Anvoa se souvenait de longues discussions qu'ils avaient eu ensemble sur ses travaux, mais ce n'étaient que des discussions. Là, il avait devant lui ce qu'Alys avait créé ...


    Anvoa travaillait sur IVAE, la confrontant à des problèmes stratégiques en utilisant un jeu vidéo récemment sortit quand un message apparût sur l'écran.
    En même temps qu'il travaillait à son amélioration, il se servait d'IVAE pour de multiples tâches qu'elle était devenue capable de gérer. Elle sondait en permanence les flux d'informations, et en sélectionnait certaines qui pourraient intéresser Anvoa.
    D'habitude, elle les lui montrait lorsqu'il le lui demandait. Il semblerait que la dernière mise à jour lui ai permit de prendre des initiatives ...
    Anvoa double-cliqua sur le message, en pensant que si l'information n'était pas vraiment assez importante pour justifier qu'il soit interrompu, il ferait d'autres problèmes pour affiner sa capacité à juger des priorités ...
    Mais son fil de pensée s'arrêta net quand il vit la vidéo. C'était une journaliste dans un studio d'information, en train de tourner son journal :
    "- Et tout de suite, notre reporter en direct depuis les labos de GenetX ...
    - Oui Carla, je suis devant les labos de GenetX où la nouvelle a était finalement confirmée officiellement : la quasi-totalité de la population mutante a perdu toute capacité mutante. Un phénomène encore inconnu a supprimé le gène X de leur ADN, et ils sont redevenus humains. Cette découverte a été le fruit de plusieurs semaines d'analyse qui a permit de constater ce fait tandis que la cause
    reste encore mystérieuse.
    Plusieurs bruits soupçonnent une action de la part de groupes ..."
    Anvoa resta sans voix. Il inspira, et souffla sans qu'il n'y ait d'autre effet que la formation d'un peu de buée sur l'écran ... Il sentit la panique monter en lui ...


    Le shamane se faisait vieux. Anvoa avait plusieurs fois tenté de lui faire comprendre qu'il ne comptait pas rester dans la tribu pour hériter de sa place à sa mort. Mais le vieil homme refusait de prendre un nouvel apprenti ...
    Le soleil frôlait l'horizon sans vouloir le traverser pour disparaître, et ils progressaient tous deux en silence, sans autre bruit que le vent et le bruit de leurs pas dans la neige. Dès qu'ils étaient arrivés en vue des ruines, ils avaient tous deux cessé de parler. Ils savaient tous deux ce qu'il convenait de faire en ce lieu. Quelle attitude à adopter, et n'avaient plus aucun besoin de communiquer.
    Ils se choisirent chacun un endroit au niveau de ce qu'Anvoa pensait être la place centrale de ce qui restait de cette cité. Le vieux shamane s'était calé derrière une grande pierre qui l'abritait du vent, résidu de mur depuis longtemps disparu, tandis que le jeune homme avait préféré se perche au sommet d'une autre. Il sentait le vent tourbillonner autour de lui, et mordre ses chairs, mais cette sensation amplifiait son état d'éveil.
    Il inspira profondément, et laissa son esprit se déployer dans ses ruines ...
    Au bout de quelques minutes, il inspira profondément et regarda le ciel étoilé. C'est alors qu'il remarqua les lumières dansantes. Une aurore boréale flamboyait dans le ciel.
    Il se laissa captiver par le spectacle merveilleux ...

    ... Et retrouva son souffle...


    Comme une plante qui pousse pour finalement être trop à l'étroit dans son pot, IVAE avait évolué au point de demander plus de puissance que pouvaient lui offrir les quelques ordinateurs qu'Anvoa avait réussi à obtenir et à mettre en réseau ...
    Ce derniers d'ailleurs, vieillissaient mal. Même s'il pouvait accéder à IVAE depuis son ordinateur portable en permanence, la tribu ne s'approchait de la ville où se trouvait le local dédié où se trouvait la partie hardware d'IVAE que trois fois par ans. Les réparation devaient donc attendre longtemps avant d'être effectuées ...
    IVAE lui avait montré des supercalculateurs qui correspondraient parfaitement à ses besoins. Elle en avait sélectionné un fonctionnant grâce à des éléments en état de supraconduction, et qui nécessitaient d'être en permanence réfrigérés à des températures qui n'étaient que rarement atteintes au Groenland ...
    Mais pareille machine coûtait pour ainsi dire les yeux de la tête, et Anvoa n'avait pas d'argent.

    Sa thèse était terminée depuis longtemps, il ne l'avait simplement pas encore envoyée, remettant à plus tard pour rester le plus longtemps possible dans la tribu...
    Mais maintenant tout le poussait à retourner dans ce monde qui avait brisé Alys ....



    - Je sais que ce n'est pas politiquement correct de poser ce genre de questions dans un entretien d'embauche, mais ce n'est pas pour faire de la discriminations à l'embauche, après-tout, vous postulez pour travailler dans l’Initiative, même si c'est en tant que psychothérapeute, nous avons réellement besoin de cette information : êtes-vous un mutant ?
    L'homme semblait réellement gêné de poser cette question, ce qui fit sourire Anvoa. Il savait que cette gène mettait la situation à son avantage, lui donnant l'ascendant sur son interlocuteur.
    - Oui, je suis un mutant. Je peux souffler de la brume ...
    Anvoa s'exécuta, en expirant un petit nuage qui se dissout presque aussitôt. Ses yeux brillèrent, mais il fut le seul à le savoir, car la lueur fut masquée par les lentilles de contact qu'il portait ... Une fois sa démonstration effectuée, il partit d'un franc rire.
    - C'est comme vous pouvez l'imaginer, une capacité particulièrement dangereuse ! J'ai envisagé un moment de supprimer ma mutation pour être comme tout le monde, mais les médecins que j'ai consulté pour recevoir du CLEAN ont découvert que la suppression de ma mutation endommagerait grièvement mes poumons ... Alors bon, comme ça ne m'empêche pas de vivre ma vie tranquille ...
    - C'est étrange : tous les psychologues qui travaillent actuellement avec nous sont télépathes, ce qui les aide grandement dans leur emploi, j'aurai crû que vous auriez une capacité similaire.
    - Et bien non. Je ne suis pas capable de lire les pensées des gens, mais les études que j'ai suivies me permettent de les comprendre et d'aider, comme un psychologue normal en somme !
    Mais je pense que même si je dois être alors moins efficace que les télépathes, ce n'est pas forcément un mal. Je veux dire par là que lorsque les gens ont des secrets qu'ils préfèrent garder ...






    Summary
    ...


    Votre histoire résumé en 15 ligne max. mettez juste l'essentiel, vous pourrez vous en resservir pour les fiche de lien et demande de rp Wink
    Anvoa est né d'une mère américaine et d'un père inuit. Il a grandi entre le monde inuit et le monde occidental. Enfant précoce, il se servait dans les mines de connaissances du web via l'ordinateur portable de sa mère tandis qu'il apprenait les rudesses de la vie dans la tribu.
    Lors d'un rite de passage dans des ruines sacrées pour son peuple, son pouvoir est apparu, et le shamane de la tribu lui a appris à le maîtriser.
    Il est partit faire des études de psychologie à l'université de Chicago où il a fait la connaissance d'Alys avec qui il est devenu très proche. Au bout de quelques années, cette dernière fut agressée par ce qu'elle était mutante, et violée sous les yeux d'Anvoa qui n'a rien pu faire. Ce qui a laissé Alys cataleptique, et Anvoa traumatisé.
    Ce dernier s'est isolé un moment, et a développé un mépris pour l'humanité, et le désir de faire en sorte que ce genre d'horreurs ne survienne plus jamais.
    Il a repris les recherches d'Alys, visant à mettre au point un programme auto-évolutif, et continue de le développée en s'en servant, il s'agit d'IVAE.
    Par la suite il es revenu dans le monde et s'est fait embaucher à l'initiative en tant que psychothérapeute, mais en secret, il travaille à assurer la suprématie des mutants et la chute de l'humanité.




Et l'homo sapiens derrière l'écran ? ;
...


— célébrité prise ; Ryan Merriman modifié
— prénom ou pseudo ; Naf
— présence sur 7 sur le forum ; de 2 à 7, ça variera
— personnage inventé, prédéfini, marvel ; Inventé
— doublon ; Nan
— comment as-tu connu Terra 616 ? ; TdJ
— as-tu lu le règlement ? ;vu par tiger


Dernière édition par Anvoa Phix le Sam 2 Juil - 18:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   Ven 24 Juin - 11:14

Alors alors.
La fiche est fini des modif a part le résumé manquant?
S'il te plait choisi un seul acteur. un et pas 3 ou 4 morceaux lol. si tu veux modifier modifie mais a partir de un seul.
Bradley cooper est reservé par contre Wink
Voilà préviens nous quand tu auras fini

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   Sam 2 Juil - 1:23

Voilà, j'ai fini la fiche ...
Concernant l'avatar, je vais le modifier encore un peu, je conserverai Ryan Merriman comme base, donc on va dire que ce sera cet acteur....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   Lun 1 Aoû - 22:07

Je déteste faire un double-post, mais je ne vois que ça pour me rappeler aux bons souvenirs de l'équipe ....
Ca fait un mois que j'attends, la motivation décroit avec le temps ....
Revenir en haut Aller en bas
Natasha Romanoff
~ Admin Armée et Dangereuse ~
~ Admin  Armée et Dangereuse  ~
avatar

MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   Jeu 1 Sep - 1:34

Bienvenue sur Terra 616 !

Tout d'abord nous tenons à nous excuser pour le délais d'attente, mais il se trouve que le staff à une vie terriblement trépidante qui a parfois tendance à prendre beaucoup plus de place que prévu. Ceci fait, je me présente Natasha Romanoff, je serais la modératrice en charge de ta fiche.

Tout d'abord pour revenir au problème récurrent qui je crois n'a pas été résolu (si c'est le cas contraire oublie ce passage) mais en ce qui concerne l'avatar, ça sera une seule et même célébrité sans autres bouts ajoutés d'autres célébrités et c'est non négociable. Pour ce qui est des modifications corporelles (couleurs des yeux, des cheveux...) il n'y a évidemment aucun souci.

Pour ce qui est du code, ça aurait été sympa de ne pas le passer à la trappe et de tout simplement rajouter tes informations là où elles étaient demandées mais bien sûre je n'en ferais pas tout un plat.

Passons maintenant au vif du sujet:

- Camp: Tu ne sais pas lequel choisir ou tu souhaites d'abord commencer par indépendant pour ensuite rejoindre la Rebellion ?

- Profil Psychologique: OK

- Physique: J'aurais aimé une description un peu plus pointue, de sorte que n'importe qui ne regardant pas ton avatar puisse bien s'imaginer à quoi ton personnage ressemble. Est-il grand ? Petit ? Son style vestimentaire, c'est quoi ? Du genre classe ou du genre jogging baskets ? Cheveux pas coiffés certes mais longs, courts, mi-courts ?

- Peurs & Faiblesses. Déjà là je dis stop direct. Aucune peur ? Il n'y a pas que les supers-héros qui ont des peurs, tout le monde sur cette terre à peur de quelque chose. Peur du noir, peur des aiguilles, peur d'être enfermé, peur des serpents, peur des araignées, un homme sans peur ça n'existe pas même ici. Pour la dernière mention de ce paragraphe, je pense que ça n'a vraiment rien d'extraordinaire, tout le monde est dans ce cas.

- Passions & Forces: OK

- Pouvoirs: C'est assez compliqué à comprendre mais je pense avoir saisi le plus important. Donc l'idée générale est bonne, ce ne va pas en revanche c'est par exemple, le premier niveau. A ce stade, les pouvoirs se déclenchent à cause de violentes émotions et ne sont absolument pas contrôlables, ça part dans tous les sens durant un court labs de temps et ensuite plus rien (je schématise). Du coup, "L'utilisation de son pouvoir requiert qu'il soit totalement concentré dessus, et oblitère tout le reste." irait plus au niveau suivant que dans celui-ci tout comme le passage de la maitrise, à ce stade là il ne maitrise rien, c'est comme quelque chose de défensif si je puis dire, un réflexe. Second niveau, là aussi je dirais que ça irait plus au niveau suivant. Ici il lui faut beaucoup de concentration, après (stade 3) il pourra envisager de ne plus être entièrement attentif. La matérialisation parfaite du niveau suvant est selon moi à mettre au niveau quatre. Ton personnage à sans doute plus de liberté, moins de concentration mais la perfection à ce stade est loin d'être là.

- Histoire: Une petite question me vient à l'esprit. Dans son enfance ton personnage vit où ? Parce que dans un igloo avec un ordinateur portable, internet le tout au beau milieu de l'arctique j'ai un peu de mal surtout qu'à ce moment là on est encore dans les années 90. Ensuite, si je comprends bien ce sont ses pouvoirs qui se sont déclenchés au moment où il a été dans les ruines. Donc là, c'est à partir de 10 - 12 ans minimum et ensuite c'est évidement sous le coup d'une forte émotion qu'ils se manifestent. Pour ce qui est de ces exploits à 12 ans, je trouve que ça fait un peu beaucoup ou alors c'est formulé de telle sorte qu'on croirait que le monde ne tourne rond que grâce à ton jeune personnage et ça n'est pas vraiment top. Je sais que les génies ça existe mais à ce niveau là pour ma part, ça fait presque Dieu. N'oublions pas que dans le classement des personnalités les plus intelligentes, Tony Stark se place en première position avec 220 de QI suivit de près par Reed Richards et ainsi de suite, donc attention à ne pas en faire l'homme le plus doué de la terre que personne ne peut supplanter pas même lui. Je remarque aussi que tu fais peu mention de ton pouvoir à ce moment là, hors c'est quand même quelque chose de très important parce qu'il y a toujours des loupés, des imprévus...Quand je continue ma lecture, une autre chose me rend perplexe. Pourquoi des personnes qui traitent une jeune fille de mutante, donc c'est un monstre à leurs yeux iraient-ils la violer ? Les coups, la torture, je veux bien mais le viol j'ai du mal....Plus loin, je tiens à préciser que le CLEAN n'est pas un médoc vendu au hasard d'une pharmacie que les médecins pourraient prescrire à qui veut devenir humain. C'est un sérum mis au point par le Gouvernement et seuls les agents du SHIELD habilités peuvent se servir pour faire face à de puissants mutants ainsi que les Vengeurs menés par Tony Stark. L'utilisation de ce produit doit être contrôlé pour éviter les abus et les accidents donc pas d'utilisation commerciale. Mon dernier point se portera tout de même sur le plus important autrement dit la Civil War dont tu ne fais mention nulle part, alors qu'il faut qu'on sache ce qu'en pense ton personnage, de même avec le recensement des mutants.

Voilà, je pense avoir terminé ma première lecture.
Si tu as des questions, n'hésites pas à me les poser, j'y répondrais au plus vite.

Cordialement, Nat

__________________________

Black Widow weavin' evil notion

«Black shadow hangin' over your shoulder, black mark up against your name, your green eyes couldn't get any colder, there's bad poison runnin' thru your veins. Evil walks behind you, evil sleeps beside you, evil talks arouse you, evil walks behind you...»


Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   Mer 5 Oct - 10:01

fiche toujours d'actualité?

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Gemini
~ Mutant lv4 ~
~ Mutant lv4   ~
avatar

MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   Mer 2 Nov - 21:26

Pas de nuvelle, fiche archivée

__________________________

And when she whispers, your blood shall run cold
Cause i won:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Anvoa ailias ExNihilo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anvoa ailias ExNihilo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive fiches-