Partagez | .
 

 Shelly [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Shelly [En cours]   Sam 25 Juin - 3:30

- REGISTRE D'ETAT CIVIL -

    Carte d'identité ;
    ...


    Shelly, Mattews - Iron Stalk
    « Héroïne, Cocaïne, dans tes rondes enfantines, est-ce que tu imagines, toute la beauté que tu assassines ? »

    Age : 18 ans, 7 novembre 1991
    Origine : Etat Unis d’Ameriques
    Race: Surhumain
    Camp : Initiative
    Statut : Célibataire, libre comme l’air !
    Métier : Aucun
    Poste : TunderBolt

    Casier judiciaire : Meurtres, acte de barbarie, tentative de meurtres, destruction de bien publique, refus d’obtempérer, désordre sur la voie publique et trouble de l’ordre publique. C’est toutefois ce que le juge a énuméré avant de l’envoyer dans la prison spécialisé dans les cas comme le sien là où se trouvent les « super vilains ».

    SIGNE PARTICULIER: Pèse environs 180 kg ce qui est assez remarquable quand on ne mesure qu’un mètre soixante-douze. La prendre dans vos bras et la faire tourner n’est, a moins de vous appeler Hulk, la Chose ou le Fléau, pas forcément une bonne idée.
    Shelly a aussi une tendance, marquée, à parler toute seule.



      More about your character, please
      ...


      PROFIL PSYCHOLOGIQUE
      Shelly est une paumée. C’est l’adjectif qui viendra en premier a la bouche de toute personne la connaissant un tant soit peu ; qu’elle l’ai connu avant ou après son incarcération. C’est une jeune fille déconnectée du monde, pas dans le sens solitaire ou asociale, c’est juste que sa pensée et la réalité ont une relation assez distante entrecoupée de longue période de silence. Elle peut se faire des amis, elle en avait avant, elle parle aux autres, les écoute etcetera. Le seul problème, c’est qu’elle ne semble pas du tout interpréter le monde de la même façon que la majorité de l’humanité (et de la surhumanité) elle n’a pas les mêmes priorités, pas la même vision des choses que les autres. La jeune femme se préoccupe souvent de détail qui paraîtrait, aux yeux des autres, totalement futiles.
      Ce fait a tendance, certes, a là coupé un peu des autres mais, elle reste une personne appréciable, qui sais rire, s’amuser, être triste ou en colère. En fait, au premier abord, mis à part cet air paumé qu’elle arbore la plus grande partie du temps, la demoiselle semble tout à fait comme les autres, ce n’est qu’en la fréquentant un peu et en apprenant à la connaitre que l’on se rend compte de cette « distance » qui la sépare de la réalité. Cet était, si il semble naturel, a été bien évidement, gravement aggravé par la consommation de drogue de diverse nature tout comme sa transformation en être surhumain et par les deux longues années passées dans la prison destinée aux criminels surhumains.

      Le fait est que, dans le fon, elle n’a pas très bien compris pourquoi elle avait été mise dans la dite prison, persuadée à ce moment-là de faire le bien, elle ne s’était pas rendue compte que le massacre dont elle était l’auteur aurais tendance à faire penser aux autorités qu’elle était à ranger dans la catégorie des « vilains ». Il faut aussi dire que l’idée de « morale » communément admise n’a pas de prise sur l’esprit éthérée de la jeune femme, ignorant tout de ce concept qu’elle trouverait probablement inutile. Car si on ne peut pas dire que Shelly soit vraiment mauvaise – dans le sens où elle ne fait pas du mal pour le plaisir de faire du mal – on ne peut pas vraiment la ranger chez les « gentils » car tuer quelqu’un est, pour elle, une chose tout à fait normale dans la mesure où la personne lui a fait du tort. Et une personne l’ayant bousculée dans la rue lui a « fait du tort ». Bien évidemment, elle évite désormais de recourir à des méthodes aussi « radicales » son intégration dans les TunderBolt l’obligeant a respecter les lois américaines et donc a ne tuer personne sauf en cas de légitime défense – concept qu’elle a eu un mal fou à assimiler.

      APPARENCE PHYSIQUE
      Il est rare que l’on donne son âge réel a Shelly, malgré le fait qu’elle ne soit pas particulièrement petite, ses formes, loin d’être plantureuses et la finesse de ses traits lui retirent souvent quelques années au regard des autres. Sans ressembler à une gamine, il est vrai que la jeune femme fait plus « ado » qu’adulte et qu’elle ne fait rien pour faire en sorte que cela change. Ce n’est pas qu’elle se plaise dans cette idée mais cela semble tout simplement lui être égal. D’ailleurs, elle ne se préoccupe pas énormément de son apparence en général. Son corps a beau être celui d’une femme, il est rare qu’elle mette ses formes en valeur, et sa longue chevelure châtain est le plus souvent libre de voler où bon lui semble. Malgré cela, cette « crinière » reste magnifique, illuminées de reflets dorés, ses longues mèches délicatement ondulées glissent en torsades légères jusqu’au milieu de son dos, encadrant délicatement son visage quand elles ne tombent pas devant ce petit chef d’œuvre.
      Sa peau est pâle, laiteuse, constellée de taches de rousseur presque invisibles, ses joues ont été désertée par les rondeurs appétissantes de l’enfance pour revêtir la douceur lisse d’une peau jeune et adulte à la fois. Son menton est discret, un arrondit parfaitement féminin qui ouvre la voie sur la pulpe rosée d’une paire de lèvres généreuses, qui semblent plus apte à prendre une moue indécise qu’à offrir un sourire rayonnant. Au-dessus se trouve ce que Shelly apprécie le moins dans son visage : son nez. Elle le trouve trop gros, trop marqué. Pourtant, ce dernier s’intègre sans problème dans son visage, bien moins imposant qu’elle ne voudrait bien le croire, la courbe douce de la racine séparant les deux saphirs qui illuminent son visage. Surplombé par une paire de sourcils soignés, les prunelles de la demoiselle sont sans doute ce qu’elle aime le plus en elle. Ses iris sont deux disques de glace d’un bleu pâle surprenant carné et mis en valeur par un fin trait cobalt et centré par le noir absolu d’une pupille. Un regard pénétrant, captivant.

      Cette beauté fraiche et pleine de finesse n’est pas la seule raison qui fait rajeunir Shelly dans l’esprit de ceux qui la regardent : son style vestimentaire y est aussi pour beaucoup. Loin d’avoir une mise mature, elle semble être restée dans une mode lycéenne assez détendue. Grande adepte des jeans, souvent délavés, parfois troués, elle porte le plus souvent des tee shirt ou des tops recouverts d’une veste ou d’un blouson. Elle n’a pas de couleur favorite, si ce n’est qu’elle évite les tons trop flashy et les ensembles trop unis, elle semble souvent habillée de la première chose qui lui est tombé sous la main mais, son air déconnecté de la réalité aidant, elle le porte plutôt bien et cela lui donne un certain style.
      Petit détail, ses oreilles sont chacune percée de deux trous au niveau des lobes, mais elle y met rarement des bijoux.

      PEURS, FAIBLESSES
      Son corps est extrêmement sensible aux fortes chaleurs, ces dernières pouvant le faire fondre, ce qui entrainerait la mort immédiate de la jeune femme. Shelly ne peut pas nager, quoi qu’elle fasse, si elle se retrouve au fond de l’eau sans avoir pied et sans moyen d’en sortir… elle restera là jusqu’à ce qu’elle manque d’oxygène et meurs. Elle craint aussi les champs magnétiques trop puissants qui peuvent la désassembler et, sur le long terme, la tuer.
      Ses longues année en prison on finit par la rendre à demi claustrophobe, si ce n’est pas vraiment grave, elle aura tout de même du mal à rester longtemps dans une pièce fermée et ne supporte pas les lieux vraiment restreins.
      Elle a une peur panique des insectes, si elle en trouve la force, elle les tuera –usant parfois d’un force démesurée – dans le cas contraire elle restera tétanisée par la peur jusqu’à ce que l’insecte s’éloigne et sorte de son champs de vision.
      Elle est parfois sujette à de violente crise de manque, elle les calme grâce à des médicaments mais, sans ceux-ci, elle devient incontrôlable pendant plusieurs dizaine de minutes.

      PASSIONS, FORCES
      Son pouvoirs la rend quasiment insensible à la plupart des attaques basée sur une force cinétique – coup de poing, lames, balles de petit calibres – et elle peut les encaisser sans broncher, même si se reconstituer la fatigue a la longue. Elle est bien plus lourde qu’elle n’y parait, ce qui surprend souvent ses adversaires – surtout s’il voulait la soulever et la jeter – elle à quelques connaissance de base en combat de rue.
      Shelly adore cuisiner – oui on ne s’y attend pas vraiment – que ce soit pour elle ou pour les autres, elle possède une bonne quantité de recette connue et est toujours très heureuse d’en tester de nouvelle, n’hésitant pas à faire gouter sa dernière trouvaille a tout ceux qu’elle croise… quitte à leur donner envie d’aller vomir en cas d’échec.


      POUVOIRS —
      Le corps de Shelly a été transformé en limaille de fer. Son organisme originelle a été totalement dissout par des produit chimique et s’est implanté dans de la limaille. Cela implique quelque changement fondamental. Premièrement, le corps de la jeune femme pèse désormais 180kg, elle n’a plus besoin ni de manger ni de boire – mais doit tout de même respirer – Son corps étant un assemblage de millier de petit élément, la couper en morceau ne la blesse pas, mais l’oblige à se reconstitué ce qui, selon l’ampleur des « dégâts » peut prendre du temps. Elle est beaucoup plus résistante aux chocs en tout genre et son poids la rend plus forte qu’elle ne l’était naturellement, ce n’est pas un pouvoir, c’est juste que le poids même de ses coups est triplé. Son corps se trouve être à température ambiante et il ne rouille pas, le métal, par sa transformation, étant devenu semi-organique.

      Niveau 1
      Elle ne maitrise pas encore son corps et celui-ci peut se transformer en tas de limaille en cas d’émotion forte ou de perte totale de concentration – elle reprend d’ailleurs cette forme en dormant. Elle ne se contrôle que quand elle prend sa forme originelle, incapable de se mouvoir sous la forme d’un tapis de limaille ou de modifier son corps. Si elle se fait désassembler de quelques manières que ce soit, elle mettre entre quarante et soixante minutes à reconstituer son corps. Personne ne peut la toucher sans se faire de mal, encore incapable de reproduire vraiment la peau humaine, le sienne écorche et entaille quiconque la touche sans protection.

      Niveau 2
      Shelly devient capable de prendre un corps qui est vraiment semblable à son corps d’origine, sa peau est désormais sans danger, quoique toujours anormalement froide, elle peut se déconcentrer sans perdre son apparence mais celle-ci peut encore se désagréger sous le coup de forte émotions. Elle commence à maitriser son corps, la jeune femme peut, par exemple, choisir de faire revenir sa peau au stade « écorchant » et peut se déplacer sous la forme d’un tas de limaille, pouvant se glisser par n’importe quel interstice qui laisserait passer un grain de limaille. Elle peut aussi commencer à allonger ses bras ou ses jambes pour frapper, les faisait au maximum doubler de taille mais diminuant leur épaisseur d’autant.
      Elle met entre trente et cinquante minute pour se réassembler.

      Niveau 3
      Shelly comprend qu’elle peut ajouter de la limaille a son corps pour se soigner ou bien devenir plus grande. Ce processus est long, soin mis à part, la limaille absorbée finit par la quitter au bout de deux minutes maximum. Elle commence à comprendre comment modifier son corps, pouvant, par exemple, se déplacer sous la forme d’un nuage de limaille. La jeune femme peut aussi transformer ses bras pour en faire des armes telles que des pointes ou des fouets. Elle n’a plus aucun problème pour garder son corps dans sa forme originelle a moins de perdre connaissance. Elle peut déposer un grain de limaille à un endroit et, se concentrant, savoir avec précision dans quelle direction aller pour le retrouver.
      Elle met entre 20 et 40 minutes pour reprendre sa forme originelle.

      Niveau 4
      La jeune femme contrôle de mieux en mieux la limaille, elle peut désormais intégrer celle-ci durant dix minutes pour renforcer son corps. Shelly peut aussi retirer de petites parties d’elle-même et les contrôler à courte distance – 100 mètres maximum – pour espionner ou tout simplement pour servir de projectiles. Chaque partie contrôlée est cependant autant de matière retirée à son corps.
      Elle peut désormais aligner de manière très précise les grains qui la composent pour former une lame extrêmement tranchante, mais pour la former, elle a besoin d’une quantité de matière équivalente à celle d’un bras entier. Elle peut évaluer la distance à laquelle se trouve un grain de limaille qu’elle a laissé quelque part ou sur quelqu’un. Elle peut brutalement exploser pour provoquer des dégâts partout aux alentour mais cela lui demandera son temps maximum de régénération.
      Elle met entre 10 et 30 minutes pour reprendre sa forme originelle.

      Niveau 5
      Shelly maitrise enfin son corps métallique. Elle peut désormais intégrer de la limaille durant une demi-heure, mais elle peut aussi rétrécir pour, par exemple, récupérer d’une blessure – si on a fait fondre une partie d’elle-même etc. – elle peut contrôler des partie d’elle-même jusqu’à 150 mètre à la ronde. La jeune femme peut se transformer en une véritable tornade de limaille qui déchiquète tout sur son passage. Elle n’a plus aucun problème pour se reformer, a moins de se faire complètement éparpillé, elle se reformera instantanément, sinon, elle mettra au maximum 15minutes.

      EQUIPEMENT —
      Un tazer, confié dans le cadre de sa mission.

      PLUS —
      Shelly peut reconnaitre n’importe quelle drogue, ou presque, seules les plus récentes – moins de deux ans – lui sont inconnues.


      What about your past ?
      ...


      Que dire ?
      Shelly est née dans une famille « comme les autres » avec un père, une mère et deux frères. Benjamine, elle n’a jamais été la plus chouchouté ou celle qui prenait les responsabilités elle fut donc très vite habituée à se débrouiller seul sans rendre de compte à personne. Elle n’a jamais été vraiment proche de cette famille, elle vivait en banlieue, le long d’une rue où toute les maisons semblait identique et elle a longtemps été persuadée que, si elle allait dans la maison d’à côté, elle trouverait exactement la même famille en train de faire les même choses.
      Son enfance est passée sans évènement notable, sa famille ne manquait pas d’argent, ses frères était gentils, ses parents n’était pas alcoolique. Non, elle était « heureuse ». Enfin, en fait, c’était plutôt elle l’élément étrange de cette histoire toujours dans la lune, « à côté de la plaque » Shelly restait incomprise de sa famille mais ces derniers ne s’en rendait pas compte, pensant juste que la petite fille aux grand yeux bleu était une « rêveuse » comme ils disaient.

      C’est lors de son entrée au collège que les choses se gâtèrent. Là, en effet, elle fit la connaissance de toute une bande de « rêveurs ». Des garçons principalement, plus vieux qu’elle et qui s’aidaient de diverse substance pour aller aux pays des rêves. Son joli minois aidant, elle ne tarda pas à faire partit de le petite bande et elle fut initiée à ce tout nouveau genre de rêve. Cela commença gentiment, avec de l’alcool et du tabac. C’est ainsi que sa passa sa première année au collège et si ses camarades passaient pour des mauvais élèves notoire elle réussissait, quand à elle, à se maintenir à un niveau scolaire acceptable, personne ne se doutant de son appartenance à cet espèce de « gang ».

      Les années suivantes mirent à mal cette belle image.
      Effectivement, une partie de ses « amis » était partit au lycée et, tout fier de leur statut de « grands » étaient passé à la vitesse supérieure. Faisant bien évidement goûté à tous leurs amis, encore jeunes, le fruit de leurs découvertes. Si, durant la seconde année de collège, elle se tient loin de ces substances, elle commença à s’y intéresser un peu plus une fois ses treize ans révolus. Poudre blanche et cachets entrèrent dans ses consommations, lui faisant quitter le seuil de la légalité. Cette fois, ses notes eurent du mal à tenir la route et la jeune fille s’écroula scolairement parlant. Ses parents, alertés par l’école, firent une brusque descente dans sa vie, n’ayant jamais eu besoin de leur rendre de compte, Shelly n’avait pas pris le soin de cacher son addiction et, en quelques jours, sa famille sut de quoi il retournait. Persuadés qu’ils pouvaient gérer cette crise seules, ses géniteurs usèrent des premières méthodes qui leur vinrent à l’esprit : privation de sortit et destruction de toute les substances présente dans sa chambre.

      Si cela marcha les trois premiers jours, il ne fallut pas longtemps pour que le manque pousse la jeune fille à s’enfuir de la demeure parentale pour rejoindre ses amis. Ces dernies furent très contents de retrouver l’adorable jeune fille et ils lui firent découvrir ce qui, sans qu’il le sache, allait changer la vie de la petite Shelly : une nouvelle drogue, expérimentale, mise au point par un laboratoire de la mafia Russe dans lequel un de ses amis avait un contacte.
      En quelque jour, toute la petite bande fut accro, oubliant toute les autres substances, ne se concentrant plus que sur cette unique merveille chimique qui les envoyait dans des univers transcendants.
      Les semaines s’écoulant, les avis de recherche furent placardés sur les arbres et les murs, mais la jeune fille fraiche et souriante que l’on voyait sur les photos n’avait plus rien à voir avec le Shelly aux yeux cerné, tremblotante sous l’effet du manque, que l’on croisait dans les ruelles.

      Malheureusement, les crises de manque devenaient de plus en plus rapprochées et les faibles doses rapportées par leur ami ne suffirent bientôt plus au groupe qui se divisa, chacun craignant que les autres lui volent sa propre part. Puis, un jour, le jeune homme qui fournissait tout le monde ne se montra plus, ayant, selon toute vraisemblance, décider de garder la totalité de ce que lui donnait son contacte pour lui. Le groupe ne mis pas longtemps à se décider, il fallait aller au laboratoire et se fournir directement à la source. Leur ami leur avait indiqué l’endroit et, le soir même, les six jeunes se rendirent au lieu-dit. Se disant acheteur, ils furent introduis dans le bâtiment. Si, au début, les mafieux souriaient devant la somme potentielle qui allait rentrer dans leur poche, ils déchantèrent vite : les jeunes étaient paumées avec une poignée de dollars en poche.
      Ils auraient pu les virer à grand coup de pied en leur disant de ne pas revenir, certes, mais vous voyez un criminel laisser partir une dizaine d’adolescents en manque sachant où se trouve le laboratoire dans lequel ils préparent leur drogue ?

      Les jeunes furent emmenés au fond du laboratoire, derrière les grandes cuves où macérait la drogue à divers stade de préparation, filtrée à travers d’épais tamis de limaille de fer – Shelly ne le saurait jamais mais cette limaille servait en fait à stabiliser la drogue par l’électricité qui passait en elle – Là les propriétaires des lieux leur firent croire qu’ils allaient leur fournir le produit avant de leur mettre, littéralement, un peu de plomb dans la cervelle.
      C’est vrai après tout, il faut les éduquer ces jeunes !

      Mais comme, évidemment, le chef de ce genre d’organisation avait rarement envie de se salir les mains, ce fut le boulot de deux porte-flingues lambda de faire le boulot. Et ces idiots ratèrent Shelly. Cette dernière, aveuglée par le manque et la peur de la mort, se retourna en courant… vers la cuve. Voyant le corps de la jeune femme disparaitre dans le liquide et ne pas ressortir de l’autre côté du filtre, les deux hommes haussèrent les épaules, après tout, ce que le patron ne savait pas ne pouvait pas l’énerver… et puis ça ferait un corps de moins à découper et tout autant de moins à jeter dans l’océan…

      * * *

      Un choc, sourd.
      Elle se sent se répandre sur le sol. Elle y glisse comme s’il elle était constituée de millier de petit morceau. Ouvrir les yeux… elle essaye, rien ne se passe. Elle a des yeux ? Sa mémoire est floue, elle se rappelle vaguement une image, un visage, aperçus dans le reflet d’un miroir, un regard perçant, bleu pâle, couleur de glace. Oui, elle a des yeux.
      Deux paupières se soulèvent, c’est le noir total. Elle tente de bouger, mais elle ne sait pas que mouvoir. Puis elle se souvient, doucement, bribe par bribe. Des mains, des jambes… au fur et à mesure qu’elle s’en souvient elle les sent se raccrocher à son être, doucement, elle se reforme. Elle ne sait pas combien de temps s’est écoulé quand, enfin, son corps est complet. Elle peut enfin voir, elle ne sait pas où elle est, des montagnes des dunes sombres, constituée de poudres noirs s’étendent devant elle. Le Ciel est bleu.
      Elle ? Non, pas « elle » : Shelly. Sa mémoire lui revient, avant autant de lenteur que lui est revenu son corps. Doucement, elle se rappelle, sa famille, ses frères, ses parent ses amis, la drogue, les mafieux… sa mort ? Non, elle ne peut pas être morte… ou bien est-ce ça l’enfer ? Des dunes sombres et un ciel d’azur ?
      Doucement elle se relève. Elle est nue. La jeune fille met quelques seconde à s’en rendre compte, mais, elle ne peut rien n’y faire, elle se contente donc de l’ignorer. Ce qu’elle croyait être des dunes sont en fait des tas, d’immense tas de limaille noire. Cela lui rappelle quelque chose mais elle est incapable de se souvenir de quoi exactement. Son esprit est encore flou.

      Shelly se rend compte que son corps l’est aussi quand, posant un pied sur le béton, celui-ci s’écrase en un petit tas de limaille. La jeune femme est surprise, une moue dubitative sur le visage, elle relève son pied, celui-ci se reforme, puis elle le rabaisse, l’écrasant de nouveau. Durant plusieurs minutes ces gestes se répètent jusqu’à ce que la droguée comprenne comment durcir suffisamment son pied. Enfin elle arrive à marcher. Ce n’est pas encore tout à fait ça, et elle tombe plusieurs fois… explosant sur le sol en un jaillissement de limaille, mettant à chaque fois plusieurs heures à se reconstituée. Quand, enfin, elle arrive à marcher sans problème, le ciel s’est coloré d’or et de pourpre, le disque aveuglant du soleil disparaissant lentement dans la mer, loin à l’horizon.
      La jeune femme se rendit compte avec surprise qu’elle se trouve au bord de l’eau.

      Trouver des vêtement, ou du moins de quoi couvrir le plus gênant, fut plus simple que prévu, une fois la nuit tombée, il semblait que le port dans lequel elle se trouvait soit désert et de faux dans un petit bateau, roulé en boule sur le pont, qu’elle trouve un épais ciré jaune. Ce dernier ne la couvrait qu’à partir de mi-cuisse mais il cachait le plus « important ». Au moins, elle ne se ferait pas arrêter pour exhibitionnisme ! Une paire de botte un peu trop grande furent trouvée plus loin. Être pied nu pouvant paraitre suspect en pleine ville… la jeune femme ne voulait pas passer pour une mendiante.


      * * *

      Shelly erra ainsi deux mois. N’ayant plus besoin de manger ni de boire, elle marchait sans but, serrée dans son imperméable jaunes. Perdue, la mémoire encore chaotique, dans un corps qu’elle ne contrôlait pas. C’est une période floue dans sa mémoire, ne sachant ni où elle se trouvait ni où elle allait, elle ne parlait a personne, ignorant ceux qui tentaient de l’aborder. Elle ne reprit vraiment conscience que quand une sensation familière lui tordit l’estomac : Le manque.
      Son nouveau corps semblait mieux filtrer les substances mais, s’il mettait plus de temps à venir, ce besoin profond de drogue n’en était pas moins pressant. Il la brulait de l’intérieur, la dévorait, elle en avait besoin, vite !
      Elle reprit brusquement pied avec la réalité, sachant qu’elle ne pourrait trouver ce dont elle avait besoin qu’à un seul endroit, Shelly mit toute ses forces dans la recherche de celui-ci. Poussé par ce besoin pressant, la jeune femme fit en quelque jours ce qu’elle avait été incapable de faire un deux mois : retourner dans un lieu connu. Elle n’était pas loin, le port étant le lieu où il visait leur tamis de limaille, on pouvait facilement imaginer qu’il n’avait pas voulu qu’il y ai trois heures de trajet entre chaque. C’est ainsi qu’un matin, serré dans son ciré jaune, les pieds perdu dans des bottes trop grandes, une jeune fille vint se présenter devant le laboratoire de la mafia… pour la seconde fois.

      * * *

      « Tu n’as pas le droit d’être ici gamine ! »

      Lui dit l’homme qui montait la garde, massif, le crâne rasé, des lunettes noires, les bras épais, une bosse dans sa veste dessinait la forme d’un holster, l’homme était sûr de lui. Il se tenait, seul, devant la large porte du hangar dans lequel, elle le savait, se préparais la drogue dans de grandes cuves. Shelly tremblait, elle pouvait presque sentir le parfum sucré de ce liquide qu’elle aimait tant. Ses pupilles étaient dilatées au maximum, ses poing s’ouvraient et se fermait sans cesse, elle gardait sa concentration avec difficulté, sentant son corps sur le point de se dissoudre.

      « S’il… v-vous plais… une… une dose ! »

      L’autre ne compris même pas ce qu’elle disait, tant elle marmonnait et balbutiait. Il eut un profond soupire puis, lui jetant un regard encore plus dur.

      « Dégage de là ! »

      Il la prit par l’épaule, décidée à la rejeter brutalement en arrière.
      Mais rien ne se passa. L’homme n’avait pas mis toute sa force, pensant à devoir projeter une soixantaine de kilo, il n’avait même pas fait bouger la jeune femme qui, en réalité, pesait le triple. Il s’arrêta une seconde, ses yeux exprimait la surprise, il ne comprenait pas. Puis, après cette courte hésitation, il tendit la main vers son arme. La jeune fille fut plus rapide. Un poing, minuscule, frappa la joue de l’homme. Shelly s’était déjà battue, jamais sérieusement, souvent avec ses amis juste parce que, comme tous les garçons, ils ne pouvaient s’empêcher de donner des conseils d’auto-défense aux filles. Cela suffit. La tête de l’homme fut projetée sur le côté tandis que ses jambes se dérobaient sous lui, une gerbe de sang éclaboussa le sol, la joue de l’homme déchiré par un millier de minuscules entailles. Il poussa un grognement de douleur, se rattrapant au sol d’une main et leva les yeux pour regarder celle qui venait de le mettre à terre. Juste à temps pour avoir un petit rendez-vous, les yeux dans les phalanges, avec le second poing de la jeune fille.
      Les lunettes noires explosèrent.
      Elle frappa, frappa, pendant plusieurs minutes. Puis elle entra, vis un autre homme. Frappa. Elle ne s’en rendit pas tout de suite compte, mais les cuve n’était plus là, il n’y avait, dans ce hangar, qu’une dizaine d’homme, et elle venait d’abattre a coup de poings les deux seuls qui possédaient une arme. Les autres avaient des blouses blanches, ils étaient en train, quand elle était entrée, de vaporiser des produits dans la pièce. Elle frappa encore, perdue entre la rage et le manque.


      « Je veux ma dose ! DONNEZ LA MOI ! »

      Quand elle sortit de cette étrange transe, ses poing était couvert de sang jusqu’aux coude, autour d’elle se trouvait quelques tas de chaire sanguinolente. Sans vraiment trop se demander pourquoi, elle les compta, remarquant que plusieurs des hommes en blouse blanche avait dus s’échapper durant son accès de rage. C’était eux qui avaient la drogue ? Comment allait-elle faire alors ?
      Pas une seule seconde elle n’avait remarqué les insignes luisants, accrochés à l’intérieur des vestes des hommes armés, un insigne surmonté d’un aigle, faite de métal doré, où était gravé en grande lettre
      « Federal Bureau of Investigation ».


      La suite bientôt…



      Summary
      ...


      En cours




    Et l'homo sapiens derrière l'écran ? ;
    ...


    — célébrité prise ;L’adorable Michelle Trachtendberg
    — prénom ou pseudo ; Ambre =D
    — présence sur 7 sur le forum ; 2/7
    — personnage inventé, prédéfini, marvel ; Inventée !
    — doublon ; Aucun
    — comment as-tu connu Terra 616 ? ; De mon très bon ami Google !
    — as-tu lu le règlement ? ; OK by Jonathan



Dernière édition par Shelly Mattews le Mar 28 Juin - 5:54, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Sam 25 Juin - 12:48

Une Thunderbolt, enfin !!!

Welcome, Miss Mattews cheers

Bon courage pour la rédaction de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Sam 25 Juin - 14:34

Merci "patron" =D

Dites moi, ça ne vous fera pas trop bizarre d'avoir un bouille comme ça à votre service ?

EDIT : Première partie de l'histoire postée, j'attend la réponse pour le reste.

Re-EDIT : Avatar changé et description physique modifiée
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Dim 26 Juin - 7:25

Bonjour et bienvenue.

Désolée de vous décevoir tout les deux mais une enfant ne peux Pas faire partie des Thunderbird évidemment. Jamais cela ne sera autorisé, elle serait au mieux au camp hammon très surveillé mais pas en mission, ce n'est qu'une gosse.
Je n'ai pas bien regarder les pouvoir mais je pense que ça ne va pas aller non plus à ce niveau là. Je regarderai ça après avoir manger.
C'est dommage car c'est bien écrit.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Dim 26 Juin - 19:33

J'avoue que je m'y attendais un peu.
Mais bon, qui ne tente rien n'a rien =D

Merci pour le compliment.
Je vais re-créer un personnage, cela pourra, par contre, me prendre quelques jours =S
Sauf si je trouve très vite une idée car, dans ce cas, ça pourrais très bien être finit ce soir !

Merci tout de même d'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Dim 26 Juin - 20:53

Moi, tant que ton nouveau perso fait partie des Thunderbolts, je ne trouverai rien à y redire sourire inocent

Par-contre, j'aimais beaucoup l'avatar (très choupi moi moi moi ) et le style d'écriture. Mais comme tu reviens, on va pouvoir encore te lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Dim 26 Juin - 21:29

Si jamais tu cherche a jouer une enfant, il y avait un perso qu'on a perdu qui me manque beaucoup une fillette aussi chez les rebelles par contre. donc si jamais ca t'interesse au niveau idée je sais pas ce que tu cherche.
sinon pas de soucis, refait nous signe simplement

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Dim 26 Juin - 23:07

Et bien, je vais faire plaisir a Norman, je trouve personnellement dommage que les Tunderbolt soient si délaissés, donc je pense rester dans leur rang, j'aurais put faire un des predef mais aucun ne m’intéresse vraiment (sauf peut être venom)
Pour ce qui est de la fillette, j'aimait juste l'idée d'obliger les "gentils" rebelles a taper sur une enfant =D
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Dim 26 Juin - 23:41

lol oki doki. bon courage avec le perso alors heureuse d'avoir une thunder une amie pour norman et de la tension chez les rouge chouette

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Lun 27 Juin - 6:25

Voilà ! Refonte complète, personnage, pouvoir... seule la faction reste inchangée =D (et le nom de famille aussi tiens...)

Voilà, j'espère que ce personnage conviendra mieux !
Pour ce qui est du pouvoir, s'il vous parait trop puissant, j'en ai un autre en stock, étant donné que j'ai longtemps hésité entre les deux. Donc n'hésitez pas a me le dire s'il est "limite" =D

(bon, encore une fois, il me reste à trouver un héros consentant pour m'arrêter dans mon histoire, je peux poster une demande ?)
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~
avatar

MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   Jeu 30 Juin - 20:24

oops pas vu que la nouvelle fiche avait été faite sur l'ancienne. quelqu'un va passer voir ça mademoiselle
*jete un coup d'oeil vite fait si elle peut aider*

Je n'ai regarder que les pouvoir et faudra surement modifier ça pour arranger et moins exagéré car là en effet c'est trop. Alors qu'il y a déjà largement assez sur ce pouvoir de base.
Je n'ai pas lu autre chose que les pouvoirs par contre, désolée pas la temps
*admin indigne qui reve de 3 jour de conges pour dire de...*

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shelly [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shelly [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive fiches-