Partagez | .
 

 Vol 714 pour l'Institut FT Shanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Lun 27 Juin - 17:06

« Vol 714 pour l'Institut »
Katherine & Shanique
.


Katherine se tourna dans son lit, émergeant doucement des vapes de son sommeil. Elle ouvrit un œil, pour regarder son cadran, réparé, ou plutôt bidouiller, qui lui indiquait l’heure. 11 heure. Kate se demanda alors s’il était réellement cette heure : elle n’avait pas eu le temps de vérifier si elle avait vraiment réussit à arranger l’appareil. Tant pis, dans le pire des cas, il serait 3 heure de l’après-midi. En attendant, c’était un autre matin à se lever tard. Si cela continuait, elle allait en prendre l’habitude. Et elle détestait se lever tard : tout le matin était perdu, après ça. Mais, étrangement, toutes les fois qu’elle avait passé le cap du 11 heure lui avait fait énormément du bien. Peut-être avait-elle du sommeil à rattraper, pour toutes les nuits et les journées trop mouvementé pour se détendre.

La mutante se traîna de force sous la douche, ce qui sembla lui redonner un regain d’énergie. Peut-être l’énergie accumuler après ces 11 heures de sommeil. Peut-être, aussi, la surprise de l’eau froide sur sa peau y était-il pour quelque chose, ou bien était-ce dans sa nature d’être énergétique, bref elle sortit de la salle de bain, plus du tout ensommeillé, prête à entamer cette journée. Comme si elle s’attendait à un piège de son cadran, elle lui jeta immédiatement un coup d’œil circonspect. 11 heure 25. Un sourire en coin apparut sur son visage, soulagée et se sentant à la limite stupide d’avoir eu la mauvaise impression que le scénario du cadran défectueux allait se reproduire.

Katherine s’habilla ensuite, ouvrit ses rideaux pour laisser entrer les éclats du soleil, se maquilla légèrement et passa, comme d’habitude, au travers de la porte de sa chambre. Faisant, comme d’habitude également, faire le saut à quelques personnes trop stressées qui ne l’avaient pas vu surgir de nulle part.

Elle déjeuna tranquillement, et s’apprêtait à sortir de l’institut pour passer la journée lorsqu’on lui annonça qu’on lui confiait une mission. Quoi que le mot mission soit trop grand pour désigner la tâche qu’on lui confiait : elle devait aller chercher une nouvelle élève à l’aéroport. Un sourire amusé apparut sur son visage lorsqu’elle dit : « Et je dois faire une pancarte avec son nom dessus ? » L’autre personne sembla hésité, et Katherine enchaîna donc, pas certaine d’avoir réellement envie de faire une pancarte : « Y’a quelque chose de spéciale que je devrais savoir ? » Apparemment, non. D’accord. Rien de plus facile alors ! Ce pourrait même être très amusant, qui sait ! L’idée lui plaisait bien. Il faudrait qu’elle soit au rendez-vous à 2h00. Ce qui lui laissait du temps devant elle…

***

« Tu es certain ? Ça s’écrit comme ça ? » Katherine pencha la tête sur le côté, et haussa les sourcils, profondément perplexe. « Bien sûr! Shanyrick ». Une seconde de flottement : « C’était pas Shanique ? », « C’est ce que je viens de dire, non ? ». Devant le silence de Katherine, l’homme rajouta : « Laisse moi donc faire! ». Shane-Rick Righ se retrouva donc écrit sur le papier, en grosse lettre noir. « Ça ressemble pas à un nom de gars ? », « Peut-être… », « C’était pas une fille, que je devais aller chercher ? », ce dernier haussa les épaules, limite contrarié, et dit : « Écoute, c’est juste un nom, de nos jours ça veux rien dire ». Avec un haussement d’épaule, Katherine décida que la pancarte allait faire l’affaire : de toute manière elle devait partir si elle ne voulait pas arriver en retard. Elle se dirigea vers la sortit et dit en riant : « Si c’est une blague que tu me fais, tu me le paieras! ».

***

Katherine débarqua de sa voiture, et en sortit un carton blanc. Dieu merci, elle était partie en avance, pour éviter d’arriver en retard, ce qui n’aurait pas manqué d’arriver avec tout ce trafic ! Après s’être renseignée, elle rejoint le débarcadère, où il semblait qu’elle n’était pas la seule à attendre des gens, et montra son carton avec, écrit en lettre noir, le nom de celle qu’elle était venu accueillir : Shane-Nick Righ. Sceptique, elle lui jeta un coup d’œil… bon sang, merci à son ami de l’avoir aidé! Mais bon, tant que la personne se reconnaissait, ça allait.

La mutante regardait toujours sa pancarte lorsque, deux minutes plus tard, les passagers arrivèrent en masse. Kate attendit patiemment avec son carton en main. Elle attendait toujours lorsqu’un homme s’approcha d’elle, en regardant son carton et le nom inscrit dessus. Il s’arrêta face à elle, et elle ne su pas exactement comment réagir.

« Ah, c’est vous la fille de l’agence ? J’avais cru comprendre qu’ils m’enverraient quelqu’un de plus âgé. Au fait, vous avez fait une faute dans mon nom, Right s’écrit avec un T, et il n’y a pas de trait d’union entre Shane et Nick. Mais ça fait rien ! On y vas ? Vous êtes venue seule ? »

« Eh… ». fut la seule chose qu’elle trouva à répondre. Elle passa son regard de la pancarte à l’homme à deux reprises. « Il doit y avoir un malentendu… ».

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mar 28 Juin - 15:24

À quelques dizaines de mètre de là, au-delà des derniers postes de contrôle, une jeune Afro-américaine reprenait ses esprits. Son regard un peu hagard croisa une quinzaine d’autres penchés sur son cas, avant que des mains, qui s’époumonaient à se prétendre « secouristes », ne chassent les badauds par de grands gestes. L’adolescente tenta bien de se relever, mais aussitôt tous la dissuadèrent à grands coups de « non, non, non, ne bougez surtout pas ! ». Elle retroussa le nez, contrariée, tout en rassemblant ses souvenirs pour tenter de deviner ce qui avait bien pu se passer. Elle en avait bien une petite idée, mais ça ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout.

Shanique Wright se souvenait avoir été la première à se relever de son siège, surexcitée, pour attraper son sac à dos et descendre de l’avion la première. Elle se souvenait aussi avoir déchanté quand on lui a dit que cette fois on sortait par l’arrière de l’appareil (pas de bol : elle était tout devant, c’était ça de se mettre la musique à fond dans les oreilles pendant que le commandant causait), et qu’ensuite faudrait encore attendre qu’un car aille les chercher. Elle avait fini par s’asseoir, désespérée, en attendant que la longue, longue procession sortait à allure de limace unijambiste.

Il y avait de quoi en refroidir plus d’un, mais c’était sans compter le regain d’énergie qui l’avait envahie quand les premiers rayons new-yorkais avaient frappé sa magnifique casquettes « I <3 NYC » (acquise pour 10$ peu avant son départ). Si la foule dans le car lui avait bien paru un peu pénible, elle s’était rattrapée en courant à toute vitesse à travers les couloirs de l’aéroport pour être quand même la première arrivée devant le tapis à bagages. Ça avait été drôle, le temps que ça avait duré. Comme d’habitude, elle n’était plus très sûre du moment exact où ça avait dérapé.

Probablement quand elle avait essayé de tirer sa grosse malle de 3 kg au-dessus du poids réglementaire. Une voix hystérique lui apprit qu’elle s’était littéralement effondrée sur le tapis roulant, et qu’on l’a tout juste tirée de là avant qu’une autre valise lui tombe dessus. À tous les coups, un imbécile l’avait bousculée en voulant récupérer ses affaires. Pas la peine d’épiloguer là-dessus.

« Okay, c’est bon, tout va bien ! explosa-t-elle en écartant ses « sauveurs ». Un grand merci de vous être inquiéter, mais ça va mieux alors vous me laissez respirer, reprendre mes affaires et me casser d’ici. D’accord ? »

Bon, c’était pas si facile. Si les « hommes forts » du groupe se contentèrent de lui proposer de reprendre la valise pour elle (ce à quoi elle ne dit pas non), le « secouriste » était plus coriace à convaincre :

« Non, monsieur, non : je veux pas de vos références ! ergotait-elle encore à deux pas de la sortie. Ça m’est déjà arrivé, ça m’arrivera encore, y’a pas de problème. (À court d’argument, elle finit même par sortir de sa poche la brochure à moitié chiffonnée de l’Institut Xavier pour la lui pendre au nez.) Là, vous voyez là ? C’est là où je vais. Ils savent ce que j’ai, ils savent comment s’y prendre, et vous, vous allez la fermer parce que vous n’y connaissez rien ! »

Fin de la zone de débarquement, fin de la discussion. Enfin, avec un peu de chance. Valait mieux, vu que la migraine menaçait dangereusement. La jeune fille soupira mollement, puis brandit la petite brochure sous son menton avec un grand sourire. Bon, il devait bien y avoir quelqu’un pour elle, quelque part ?


Dernière édition par Shanique Wright le Jeu 7 Juil - 8:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mer 29 Juin - 1:06

« Bon, écoutez… » Katherine dû s’arrêter en plein milieu de sa phrase, interrompu par l’homme devant elle. Elle soupira, leva la main pour l’arrêter, lui aussi, dans son élan : « Monsieur… Right ? Comme je vous ai dit c’est un stupide malentendu… j’ai fait une faute en écrivant et… » et puis zute… allait-elle vraiment rester à parler à cet homme qui ne comprenait pas pourquoi elle avait écrit son nom sur un carton si elle ne venait pas l’accueillir ? Elle remercia intérieurement son ami. « Oui, voilà, une faute ! J’ai fait une faute d’orthographe. C’est une fille que j’attends et à moins que vous… » elle pointa de la main l’ensemble de son corps et l’homme comprit assez rapidement, il répliqua néanmoins, manifestement en colère qu’on lui ait fait perdre son temps, et pensant s’être fait niaiser : « Oui, eh bien, Shane est un nom de garçon… le prochain coup sachez écrire comme il faut ! » Et il partit, outré ! Désabusée, Katherine le regarda s'éloigner. Bon sang, elle avait tout dit ça à son ami, ce n’était pas sa faute!

La jeune mutante, qui avait rabaissé sa pancarte, la regarda de travers, un sourcil relevé. « Okay… ça vas pas le faire » se murmura t-elle pour elle-même. Katherine décida d’improviser. Elle quitta la place qu’elle occupait depuis une dizaine de minutes, plantée comme un piquet, et marcha rapidement entre les gens pour se procurer un crayon marqueur noir. Fière de son idée, elle retourna la pancarte sur l’autre sens et tenta d’écrire « L’institut ». Malheureusement, le crayon noir mourut avant la fin et, après l’avoir exhorter à marcher, Katherine déclara forfait. Se sentant maudite, elle se débarrassa de son carton.

Elle se frottait la tempe, sentant que toute cette foule allait lui faire, pour une fois, perdre patience. En marchant, elle regardait les visages des arrivants, en ce demandant si elle pourrait la reconnaître : sûrement pas. Enfin, de toute manière, lorsque tout le monde serait partit, il ne restait plus qu’eux deux, et le problème serait résolue ! Il ne fallait jamais perdre espoir.

Elle avait été à deux doigts de passer tout droit. À deux doigts de ne pas voir la vieille brochure amochée. À sa grande trouvaille, les yeux de Katherine s’agrandirent alors. « Bingo! » s’écria t-elle, surexcitée de sa découverte. Elle s’approcha alors de l’adolescente avec un large sourire très accueillant... tout en priant intérieurement de ne pas faire un autre malentendu.

« Shanique Wright, c’est bien ça? » et, lorsqu’elle eut confirmation qu’elle avait bien en face d’elle celle qu’elle devait accueillir - et contente de ne pas avoir, encore, esquinter le nom - Kate se détendit, et lui tendit la main : « Katherine Pryde. Le voyage c’est bien passée ? »

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mer 29 Juin - 13:16

Ça c’était fait : le secouriste lui avait enfin lâché la grappe. Pour être exact, il avait fait demi-tour en prétendant qu’il avait oublié sa valise (elle lui aurait bien rappelé qu’il l’avait en main, mais c’était prendre le risque qu’il continue à la harceler). Il ne restait plus qu’à espérer qu’elle serait déjà loin quand il réaliserait son erreur. Pour cela, il fallait soit prendre un taxi (mais y’avait quand même de meilleures dépenses à faire à New York), soit squatter la caisse d’autrui. Avec un peu de chance, même si son contact à l’Institut était en retard, elle ferait bien fondre un cœur ou l’autre avec son air de chiot abandonné au bord d’une route.

Fort heureusement l’opération « séduction » s’avéra plus qu’inutile, dès lors qu’une jeune femme s’approcha d’elle avec un sourire pep’s dent. Elle avait même dit son nom ! avec un gros accent de la Côte Est, peut-être, mais c’était son nom quand même. La Tennesséenne hocha énergiquement la tête, puis attrapa la main de sa comparse dès que celle-ci la lui tendit.

« Oui, merciii ! assura-t-elle en lui écrasant la pince. C’est la première fois que je prends l’avion, c’est trop génial. Y’a juste un imbécile qui a réussi à m’assommer avec sa valise, mais je suis trop contente d’être ici quand même – et de te rencontrer, bien sûr, enfin moi c’est Shanique, mais tu le sais déjà j’crois ? »

Elle rougit, consciente de parler trop vite, avec un accent trop « du sud ». Mais bon, zut quoi : c’était pas tous les jours qu’on débarquait pour la première fois à New York ! En théorie ça ne pouvait même arriver qu’une fois dans une vie, mais c’était du chipotage que tout ça. En parlant de chipotage, elle ferait peut-être mieux de surveiller ses arrières…

« Dis, par contre ce serait possible de pas trop traîner ici ? lui demanda-t-elle, baissant d’un ton. Il y a un fou-furieux qui s’est mis en tête de m’emmener aux urgences, c’est pas que j’en ai pas envie, mais… en fait c’est pas trop dans notre programme, je suppose. »


Dernière édition par Shanique Wright le Jeu 30 Juin - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mer 29 Juin - 17:59

La nouvelle avait de l’énergie à revendre. C’était très engageant. Après un instant d’errements, les choses finissaient par se rétablir. Il ne restait plus à Kate qu’à conduire l’adolescente dans l’Institut, sans que rien n’arrive, sans qu’elle ne la perde en cours de route. Ce ne devrait pas être trop compliqué. Enfin, sauf si elle était comme elle à son âge – et même encore aujourd’hui – à fouiner partout et à faire une tonne de gaffes.

« C’est la première fois que je prends l’avion, c’est trop génial. Y’a juste un imbécile qui a réussi à m’assommer avec sa valise, mais je suis trop contente d’être ici quand même – et de te rencontrer, bien sûr, enfin moi c’est Shanique, mais tu le sais déjà j’crois ? »

Katherine haussa les sourcils : elle s’était fait assommer par une valise? Finalement, les choses s’étaient mieux passées de son côté : elle n’avait pas reçu de coup et, au final, à part s’être tapé le trafic pour venir jusqu’ici, et avoir eu l’air d’une folle avec son carton, tout était pour le mieux dans le meilleure des mondes possibles. Shanique était très volubile, et le rouge qui lui monta aux joues la fit sourire. Elle ne fit pas tellement attention à l’accent, peut-être trop habituée qu’elle était à en entendre de toute sorte, voir toute sorte de langue différente.

« Pour tout t’avouer, je préfère encore voyager en jet qu’en avion » cette phrase n’était pas condescendante, mais plutôt dite sur le ton de l’humour, et voulant presque dire d’elle-même : tu t’es amusé à prendre l’avion ? Eh bien, attend de voir les merveilles qui se trouvent à l’Institut. Mais l’Institut était bien plus que l’ensemble de la piscine creusé, que le garage ou la salle des dangers : c’était une maison, un refuge.

« Dis, par contre ce serait possible de pas trop traîner ici ? Il y a un fou-furieux qui s’est mis en tête de m’emmener aux urgences, c’est pas que j’en ai pas envie, mais… en fait c’est pas trop dans notre programme, je suppose. »

Surprise, Kitty rit. « Eh bien, je vois que tu ne t’es pas ennuyée en m’attendant ! Non, en effet, j'ai bien hâte de partir d'ici, les gens sont étranges! » Elle lui fit un clin d'oeil et rajouta, en tournant les talons : « Par ici ! » et elles se dirigèrent vers la sortie. Katherine marchait à la même vitesse que Shanique, pour rester à ses côtés. Intéressée, elle demanda, par rapport à ses pouvoirs : « Alors, dis moi, qu’est-ce que tu peux faire ? »

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Ven 1 Juil - 9:08

Toute à son excitation, la gamine ouvrit des yeux gros comme des soucoupes à la mention du jet.

« Sans déc’, t’as déjà pris un jet ? Trop cool ! »

Wawawaouh, ils s’emmerdaient pas à l’Institut pour surdoués. Ou alors ils venaient de familles très très riches, ce qui revenait au même parce qu’ils pouvaient être très très généreux avec leurs potes. Il fallait qu’elle se fasse des potes, tiens ! Beaucoup, beaucoup, beaucoup, pour découvrir tout New York et faire la course jusqu’à la piscine. En plus en hiver y’allait avoir de la neige, faudrait que quelqu’un lui apprenne la luge ou le patin à glace, comme dans les films… mais qu’est-ce qu’elles faisaient encore dans cet aéroport ? À l’assaut ! Taïaut, taïaut !

L’Afro-américaine se mit à sautiller d’un bon pas dès que Katherine lui indiqua la bonne direction. Elle se demandait bien quelle voiture pouvait bien conduire une fille qui avait déjà volé en jet – sans doute une belle grosse voiture de sport, avec un bon ronron dans le moteur. Trooop bien. Elle en oublierait presque sa mésaventure de bagage. Mais seulement presque, hein, parce que les gens étaient bien trop curieux et que la question à un million devait bien finir par arriver sur le tapis.

« Je sais compter deux par deux et lasser mes chaussures, éluda-t-elle avec ce grand, grand sourire qu’elle ne sortait que quand elle était gênée. Je suis aussi très douée avec les gosses, si vous connaissez des parents en manque de baby-sitter, vous pouvez leur parler d’moi. »

Quoi, c’était pas de ça dont elle parlait ? Oh ben mince alors, comment est-ce qu’elle aurait pu deviner ? Fallait être plus clair, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Lun 4 Juil - 2:14

« Sans déc’, t’as déjà pris un jet ? Trop cool ! »

Sans déconné, en effet ! Mais Kate aurait probablement échangé tous ces tours en jet contre une vie moins tragique. Peut-être pas moins mouvementé, car tout ce qu’elle avait vécu, elle ne pouvait pas réellement le rejeter, elle ne pouvait et ne voudrait pas le faire, cela faisait partit d’elle, de ce qu’elle était. Mais elle se souvenait clairement de chaque mission auquel elle avait participé, de toutes les fois où ils avaient embarqué dans le dit jet pour voyager vers leur cible, et de tous les risques qu’ils avaient prit suite à ça, et des pertes qui, inexorablement, les avaient percutées de plein fouet pour les ramener, à chaque fois, vers leur douloureuse mortalité, vers la précarité de leur vie. Mais sinon, un jet était, somme toute, très cool.

Katherine lui sourit, en guise de réponse. La mention du jet semblait avoir exciter l’imagination de l’adolescente. L’excitation en question baisserait certainement, lorsqu’elle apprendrait qu’elle ne pouvait pas l’emprunter pour aller faire un tour. Mais au moins il y avait le reste ; la piscine, par exemple.

« Je sais compter deux par deux et lasser mes chaussures. Je suis aussi très douée avec les gosses, si vous connaissez des parents en manque de baby-sitter, vous pouvez leur parler d’moi. »

Un nouveau sourire apparut sur les lèvres de la mutante, qui regarda de biais la nouvelle venue. Elle se doutait que l’autre savait parfaitement où elle avait voulu en venir avec cette question. Mais peut-être était-elle trop gênée d’en parler? Katherine comprenait. Prenant les devants, elle répondit alors à sa propre question :

« Eh bien moi je suis douée pour faire des gaffes et pour mettre mon nez là où il ne le faut pas. » Elle tourna la tête vers Shanique, et son sourire s’agrandit « Sinon je peux passer au travers des choses aussi facilement que s’il… n’y avait rien! »

À ses paroles, elles avaient déjà atteint le hall. Les portes à quelques pas devant elles. Katherine dépassa l’adolescente, se tourna pour lui faire face, lui fit un clin d’œil puis traversa le dernier pas, à reculons, à travers la porte de l’aéroport pour se retrouver dehors dans le brillant soleil d’après-midi. À part Shanique qui la regardait, les autres personnes de l’aéroport étaient bien trop pressé pour remarquer l’utilisation anodine de son pouvoir.

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Jeu 7 Juil - 9:04

La Katherine, là, elle avait un joli sourire. En fait c’était une jolie fille, du style à avoir plein plein de garçons à ses pieds. Si ça se trouvait, elle avait peut-être jamais eu à payer un verre de sa poche, avec ce sourire-là. Shanique aurait bien aimé en avoir un pareil, tout petit, tout mignon et tout plein de dents toute blanche. Malheureusement ça se commande pas (même à New York), mais bon c’était cool quand même. Si tout le monde était comme la jeune femme à l’Institut, ça allait être trop de la bombe ! sauf qu’elle allait finir toute complexée avec son physique quelconque et son pouvoir de merde, mais c’était pas grave tant que ses amies étaient cool et acceptaient de l’emmener partout avec elles.

« Toi aussi ? s’exclama-t-elle, surprise de partager autant de points communs avec sa peut-être nouvelle amie. Moi je dis, la vie serait pas drôle si on faisait toujours tout bien, alors les gaffes ça me connaît – sauf en babysitting, là je suis sérieuse hein, je fais juste un peu semblant pour amuser les… Oh. »

Sous ses yeux ébahis, Katherine venait de traverser la porte en verre sans l’ouvrir. Elle resta plantée là, comme interdite, durant quelques secondes, puis ses lèvres daignèrent exécuter un « wow » silencieux. Elle se précipita à sa suite, tâta soigneusement la vitre pour enfin pousser le battant et l’assaillir de question :

« Comment t’as fait ? s’enthousiasmait-elle en grande effusion. Ça vient comme ça, ou tu dois y penser, ou je sais pas moi… Dis, ça fait pas mal au moins ? Je veux dire, traverser du verre, comme ça… ça doit au moins donner des picotements, non ? Et comment tu fais pour t’asseoir ? T’es déjà passée à travers une chaise ? »

Bizarrement, le cas des autres lui semblait beaucoup plus passionnant que le sien propre. Puis zut, après tout c’était quand même la première vraie mutante qu’elle ait jamais rencontré ! en dehors de sa propre personne, bien sûr, mais elle elle comptait pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Dim 10 Juil - 18:00

Katherine sourit, amusée par l’air de surprise qui se peignait sur les traits de Shanique. À croire que c’était la première mutante qu’elle rencontrait. Arrivée à l’Institut, elle en ferait une crise cardiaque, vu le nombre de mutant aux pouvoirs multiples qui s’y côtoyaient ! Peut-être étais-ce simplement une question d’habitude ; elle ne se souvenait pas la dernière fois qu’on s’était ébahit parce qu’elle avait traverser la porte de sa chambre, un mur ou une table. C’était le commun dans l’Institut ! La jeune adolescente la bombarda de questions, auxquelles elle répondit lorsque le flot de paroles se fut tarit.

« Eh bien… en quelque sorte, je n’ai qu’à vouloir utiliser mon pouvoir pour que ça marche. Toutes les personnes avec qui j’ai utilisé mon pouvoir ont trouvé l’expérience très désagréable, mais ça ne fait pas mal. » Elle haussa les épaules, avec toujours son demi sourire. « J’y suis un peu habituée maintenant, je ne fais pas très attention… mais je suppose que ça picote un peu. » Elle rajouta en plaisantant : « Tu me le diras, si je t’amène un jour traverser un mur avec moi » .

La dernière question était légitime. Heureusement, Kate contrôlait assez son pouvoir pour éviter de passer à travers des choses qu’elle ne voulait pas traverser, même si a une période de sa vie, elle avait déjà perdu ce contrôle. Elle en rit néanmoins un peu.

« Je suis déjà passer à travers le plancher de ma chambre quand je dormais. Mais ça remonte à longtemps! Puisque j’active mon pouvoir seulement quand je le veux, je n’ai pas vraiment de problème avec ça. » Elle lui sourit, rassurante. « C’est pour ça que l’Institut a été créée, pour aider des gens comme toi ou moi à contrôler nos pouvoirs. »

Elle lui emboîta le pas en direction de la voiture, et la cherchait vaguement des yeux. Puis, elle se souvint de ce que Shanique lui avait dit sur les gaffes. C’était quand même vrai. Être sérieux et professionnelle tout le temps, il n’y avait rien d’amusant là-dedans. La mutante lui dit alors, de l’humour dans la voix :

« Deux gaffeuses professionnelles dans un même endroit, ça promet! … Au fait, si tu vois une voiture rouge un peu sport, tu me le dis, je ne suis plus sûr de l’endroit où je l’ai mise. » Cependant, cela ne semblait pas stresser Kitty qui prenait la chose plus en riant qu’autre chose.

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Lun 11 Juil - 12:38

Ah parce qu’en plus elle pouvait amener du monde en voiture ? Sympa, ouais, sympa les excursions intra-murales : plus besoin de clé pour rentrer chez soi ! Elle pouvait même entrer dans un magasin sans attendre l’heure d’ouverture, mais bon ça c’était un peu illégal tout de même… C’était pas parce qu’on savait courir le cent mètre haie qu’on en profitait pour quitter le resto sans payer l’addition, hein, alors ça devait être pareil avec les pouvoirs. Et puis, elle aurait un peu trop peur de rester coincé dedans, une fois à l’intérieur. Elle avait beau dire mais ça devait tout de même faire mal, une brique dans le ventre.

« D’accord, mais pas de suite hein ? L’avion c’est déjà cool, si je teste tout le premier jour je vais plus savoir quoi faire pour casser la routine. »

Raisonnable, la Shanique ? Oui bah il en fallait bien un peu, de la raisonnabilité. Sinon c’était la folie qui devenait routinière, ce qui était quand même pas le but… En fait ce serait même ’achement triste de se lasser des bêtises. Du moins c’était ce qu’elle se disait pour pas avouer que ça lui foutait la trouille.

« Arg, ça doit faire mal ! frissonna-t-elle au récit de ses ratés de jeunesse. Déjà tomber du lit c’est pas drôle, mais alors du plafond… C’est, heu… alors comment… je veux dire… »

Les bafouillements laissèrent place à un grand sourire quand la jeune femme lui parla de sa voiture de sport. Trop de la balle ! et rouge en plus, comme les Ferrari. Elle avait bien envie de faire la course à travers le parking pour jouer à la devinette, mais y’avait quand même un détail qui la turlupinait. Genre grave, quoi. Et pas question d’attendre pour demander parce que sinon elle allait oublier.

« Dis, je me posais une question, tenta-t-elle timidement. Tu sais tout le blabla, “L’institut est fait pour ça,” “Faut apprendre à contrôler nos pouvoirs” etc… Je trouve ça bien joli, mais… comment ils font ? Je veux dire, quand t’apprends à nager t’as toujours bien quelqu’un qui sait nager à côté pour te montrer… mais toi, t’as pu avoir un Maître passe-muraille ou sais-pas-quoi ? »

Parce que bon, honnêtement, elle voyait pas très bien ce qu’ils pourraient faire d’elle. À part de la décoration murale, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mar 19 Juil - 2:08

« D’accord, mais pas de suite hein ? L’avion c’est déjà cool, si je teste tout le premier jour je vais plus savoir quoi faire pour casser la routine. »

Katherine sourit, acquiescent de ce fait les sages paroles de la nouvelle. De toute manière, lorsque Shanique aurait testé l’expérience une fois, il était fort à parier qu’elle ne veuille pas recommencé de ci-tôt. Enfin, si elle était comme tous les autres avant elle qui avait eu à subir la chose. L’adolescente aurait certainement de quoi faire les premières semaines, avec l’aménagement, la découverte des lieux et l’apprentissage de ses pouvoirs. La routine embarquait un peu plus tard. La mutante lui dit, sur le ton de la connivence, de la confidence – comme pour lui faire part d’un truc essentiel à prendre un compte, avec un sérieux exagérer :

« Eh bien, même s’ils ne sont pas foule à vouloir essayer mon pouvoir, et quoi que les autres te disent… traverser un mur, le sol, ou quoi que se soit d’autre est très amusant. »

Elles continuaient de marcher tranquillement le long du troitoir. Katherine devenait légèrement sceptique qu’en t’à la position de la voiture rouge. Était-elle si lunatique? On pouvait perdre plusieurs choses dans la vie, mais pas une bagnole de plus de 2000 kilos !

« Dis, je me posais une question » Le ton timide attira son attention, elle tourna la tête en direction de Shanique, toute ouie.

« Tu sais tout le blabla, “L’institut est fait pour ça,” “Faut apprendre à contrôler nos pouvoirs” etc… Je trouve ça bien joli, mais… comment ils font ? Je veux dire, quand t’apprends à nager t’as toujours bien quelqu’un qui sait nager à côté pour te montrer… mais toi, t’as pu avoir un Maître passe-muraille ou sais-pas-quoi ? »

Katherine parut un peu surprise et se dit que le raisonnement tenait la route. La question aussi avait bien du sens : elle se demandait comment cette place était censée l’aider. Ils se posaient tous cette question, avant de franchir les portes.

« Comment l’expliquer ? » Commença t-elle, cherchant ses mots. « Je crois que tous les pouvoirs, même s’ils sont différents en apparence, marchent de la même façon. Par exemple, au départ, on a de la difficulté à les contrôler, ils peuvent sortir n’importe où, n’importe comment. Les sentiments y sont pour beaucoup. Je crois que la première étape, la plus importante, est de comprendre notre pouvoir, et savoir ce qui le déclanche, pour pouvoir mieux l’utiliser. » Elle lui sourit, et termina par : « On peut aussi bien apprendre à nager seule, dans sa piscine, en attendant qu’un Maître de la nage nous montre de petits trucs très pratique : avant d’arriver à L’Institut j’avais déjà une petite idée de comment m’y prendre. » Elle haussa les épaules. « Mais mon pouvoir n’avait rien de bien dangereux. »

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mar 19 Juil - 22:01

Ouais, ben elle verrait hein : la voiture de sport lui paraissait quand même plus sûre, mine de rien. Tout comme la piscine ou le jet – elle avait trop, trop hâte d’essayer ! Dans cet ordre-là, bien sûr. Ensuite ce serait Central Park, et Times Square, et, et… et ce serait déjà pas mal, elle découvrirait bien ensuite ce qu’il y avait à faire. En plus il y avait un nouveau réseau d’amis à se créer, c’était pas à négliger ! Ses copines allaient être trop jalouses (mais comme c’était pas permis) quand elle allait mettre toutes les photos sur Facebook. Là tout d’un coup elle regrettait d’avoir écouté sa mère et d’avoir mis l’appareil-photo dans la valise « pour pas le perdre bêtement pendant un transfert ». Elle aurait pu prendre une belle photo de la voiture de sport perdue (et bientôt retrouvée).

Mais bon, en attendant… y’avait une initiation à la mutantologie en direct sur le canal vie réelle. D’habitude la théorie gratuite, c’était pas trop son truc, mais bon là ça la concernait quand même un peu. Dans le style « beaucoup ». En plus c’était elle qui avait posé la question, ç’aurait été un peu du foutage de gueule si elle n’écoutait même pas. Elle hocha la tête au fur et à mesure, puisque oui c’était bien son histoire jusqu’à présent. Jusqu’au « comprendre le pouvoir » et « mieux l’utiliser », en fait (elle croyait cependant savoir plus ou moins comment il se déclenchait, le vicieux). De là à apprendre à nager toute seule…

« Pas faux, admit-elle, mais je serais quand même plus rassurée si j’avais quelqu’un pour me sortir de l’eau si je me noie – ou du mur, dans ton cas. C’est pas parce qu’on est pas un danger pour les autres qu’on peut pas se faire très très mal tout seul. »

Elle était bien placée pour le savoir, vu que sa petite escapade sur le tapis à bagage lui avait laissé une jolie petite migraine. Si elle pouvait apprendre vite fait, bien fait et se débarrasser de ses crises, ce serait pas plus mal. Mais pour s’en débarrasser, si elle avait bien compris, fallait déjà les comprendre. Donc se jeter à l’eau. Courage.

« C’est un peu délicat, mais… commença-t-elle, mal à l’aise. T’as vu des mutants de toute sorte à l’Institut, je suppose ? Je veux dire, y compris des très, très bizarres ? Parce que, voilà, je me demandais, à tout hasard, si t’avais pas connu… ou juste vu, ou aperçu, ou peut-être même juste entendu parler de, heu, d’un pouvoir qui… comme qui dirait… d’un pouvoir qui rend con. »

Voilà, c’était lâché. Shanique baissa la tête et gratta le sol du bout des basquets en attendant la réponse. Ouais en fait, c’était peut-être pas une bonne idée, tout compte fait : ça se serait su, s’il y avait eu un pouvoir aussi con sur cette terre. Et le gars du recensement se serait pas foutu de sa gueule non plus. Et une amie potentielle de perdue, une !
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mer 27 Juil - 23:36

(Désolé du retard ! J'ai juste vraiment pas été capable de poster sur aucun forum depuis une semaine =) )


« Pas faux, mais je serais quand même plus rassurée si j’avais quelqu’un pour me sortir de l’eau si je me noie – ou du mur, dans ton cas. C’est pas parce qu’on est pas un danger pour les autres qu’on peut pas se faire très très mal tout seul. »

« Pas faux. » admit-elle à son tour. Et c’était même plus que courant de se faire mal soi-même ou blesser autrui sans le vouloir. Mais franchement, ce n’était pas la meilleur, ni la première des choses qu’il fallait dire à un nouveau mutant. De quoi l’effrayer un peu ! Emma serait de bien mauvaise humeur si elle lui ramenait une potentielle élève déglinguée. Elle sourit et rajouta : « Mais crois moi si je te dis que l’Institut est outillé en la matière. Tu n’es pas la première mutante à y rentrer et à en sortir en un seul morceau. » N’était-elle pas, après tout, elle-même passer par là? Elle et plein d’autre mutant. Kate avait eu la chance de ne pas finir sa vie coincée dans un mur (x3).

Et la marche reprenait. Katherine fronça les sourcils : ne commençaient-elles pas à s’éloigner un peu trop de l’aéroport? Maintenant, c’est Scott qui serait de très mauvaise humeur si elle ne lui ramenait pas sa voiture en un seul morceau. Voiture qu’elle lui avait empruntée à défaut d’avoir la sienne à porter de main.

« C’est un peu délicat, mais… » De nouveau, Kate se concentra sur l’adolescente qui, décidément, ne tarissait pas de nouvelle question. C’est sûr, à se rythme, elles n’allaient jamais se rendre jusqu’à la supposer voiture. Eh bien, Katherine étant curieuse de nature, ce n’était pas elle qui allait s’en plaindre ! De plus, elle aimait bien la discussion avec Shanique.

« T’as vu des mutants de toute sorte à l’Institut, je suppose ? Je veux dire, y compris des très, très bizarres ? » Katherine avait d’abord hoché la tête, manifestant ainsi qu’elle avait bien vu toute sorte de mutant dans sa vie – pas juste dans l’Institut à vrai dire. Elle arrêta d’hocher la tête lorsque la jeune fille continua dans sa question : « Parce que, voilà, je me demandais, à tout hasard, si t’avais pas connu… ou juste vu, ou aperçu, ou peut-être même juste entendu parler de, ou entre-aperçu, vu de loin, tien. Katherine fronça un instant les sourcils, tentant de suivre le raisonnement. heu, d’un pouvoir qui… comme qui dirait… d’un pouvoir qui rend con. »

La mutante prit un air quelque peu sceptique, ne comprenant manifestement pas où elle voulait en venir. Un pouvoir qui rendait con? Quel genre de pouvoir étais-ce là? Shanique ne devait simplement pas bien comprendre son pouvoir, ce qui était totalement normal. Mais manifestement, elle était embarrassée.

« Eh bien, eh… ça dépend ce que tu entends par "qui rend con". Même si tu penses que ça te rend stupide, je suis persuadée que ça fait autre chose.» Rendu là, c’était un peu obliger de faire autre chose. « Les gens ont souvent l'impression au début que leur pouvoir est inutile...»

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Sam 30 Juil - 13:19

Sortir en un seul morceau… Ça, bizarrement, elle s’en inquiétait pas trop : elle voyait mal comment elle pouvait mettre quiconque en danger en restant pétrifiée. Sauf peut-être si une voiture lui fonçait dessus, mais c’était pas son pouvoir en soi qui en serait la cause. Juste un facteur aggravant à la con, en somme. À côté de ça, traverser les murs lui paraissait bien plus excitant – au moins elle aurait pu se souvenir du voyage ! C’était que c’était super perturbant de voir les gens la regarder avec inquiétude alors qu’elle-même ne se souvenait de rien.

Preuve que ça avait rien de normal : la jeune femme la dévisagea d’un air bizarre quand Shanique osa enfin évoquer cette hypothétique hypothèse d’un pouvoir neuronivore. Pourtant, à part ça, il faisait pas grand-chose d’autre. Elle avait pas fait voler d’objet en l’air, ses performances sportives étaient tout ce qu’il y avait de plus humaines et sa moyenne en math n’avait pas augmenté d’un poil – au contraire ! Elle devrait peut-être essayer de traverser les murs, pour voir, mais elle risquait de se ramasser plus de bleus que de réponses. Alors pas la peine de baragouiner une théorie bidon sur la prétendue sagesse de mère évolution (depuis quand ?) et le « Connais-toi toi-même ».

« Autre chose comme quoi ? répliqua-t-elle avec humeur. Attirer l’attention ? Ouais, ça je sais y faire. Je sais aussi me prendre une valise sur la tête sans avoir mal, mais ça revient quand même après. Vous appelez ça un pouvoir, vous ? »

Jusque là l’excitation du débarquement avait su endiguer la douleur, mais un sujet sensible glissait pernicieusement sur la table alors que ses tempes la lancinaient toujours. C’en était beaucoup pour une toute jeune mutante encore sous le joug de ses hormones et leur instabilité chronique. Pourquoi donc s’étonner qu’elle ait tout d’un coup tourné la tête vers sa compagne, pour lui lancer dans un regard mauvais ? Ses yeux, loin de la torpeur de sa carapace peureuse, brillaient d’une intelligence malsaine, tandis qu’un fil invisible instaura un lien entre les deux cerveaux pour partager un peu de son malheur.

La douleur augmenta d’un cran, lui faisant lâcher prise dans la seconde même. L’adolescente, soudain plus calme, se prit la tête entre les mains pour se masser les tempes. Puis elle sourit, comme pour rassurer sa compagne :

« Pardon, la fatigue du voyage, tout ça… elle est encore loin, la voiture ? La valise est lourde, lourde, lourde, et pourtant j’ai laissé beaucoup de choses à la maison. »
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Sam 30 Juil - 23:39

« Autre chose comme quoi ? Attirer l’attention ? Ouais, ça je sais y faire. Je sais aussi me prendre une valise sur la tête sans avoir mal, mais ça revient quand même après. Vous appelez ça un pouvoir, vous ? »

Voilà, une nouvelle gaffe. Involontaire, celle-là. Mais Katherine avait bel et bien touché une corde sensible. Le sujet du pouvoir en était un dangereux. Peut-être n’aurait-elle pas dû s’aventurer sur ce chemin. À la première tentative, Shanique avait dévié le sujet – ne souhaitant vraisemblablement pas divulguer la nature de son pouvoir. Quand elle l’avait fait, elle s’était ensuite emporter contre Kitty qui tentait de dédramatiser pitoyablement la situation avec une phrase facile du genre « au début, on a tous l’impression que nos pouvoirs sont inutiles ». Mais il ne fallait pas être un génie pour comprendre que la petite n’aimait pas son pouvoir, ce qu’elle croyait qu’il était, ou ce qu’il faisait d’elle. Une personne stupide.

Après tout, oui, Shanique n’avait peut-être pas tord. Les pouvoirs changeaient leur possesseur. Profondément. Leur offrant une vie bien différente de ce qu’ils auraient eu sinon. Meilleure ? Peut-être, peut-être pas. Mais différente, ça oui. Les pouvoirs changeaient tout, et même, indirectement, leur nature profonde : ils devenaient des personnes possédant un don de la nature. Des mutants. Des monstres pour certains. Traqués, étiquetés, pris entre trois feux qui risquaient de leur brûler les ailes : le gouvernement, le peuple normal et les autres mutants – rebelle ou non. Non, à vrai dire, avec les temps qui courraient, les pouvoirs, peut importe leur fonction ou leur nature, pouvaient-ils réellement être considéré comme une bénédiction de mère nature ? À chacun sa réponse…

Katherine ouvrit la bouche, pour tenter de s’excuser et se disculper, mais quelque chose l’arrêta : le regard de Shanique où se reflétaient une lueur des plus inquiétantes. Et puis, autre chose, mais plus grave celle-là. La vision de Katherine se tordit. La mutante eut pendant une longue seconde - et peut-être au delà - l’impression que tout était plus près ou plus loin qu’il n’y paraissait, bougeant sous ses yeux comme si elle avait trop bu. Alors que son cœur palpita devant cette réaction inattendu et tout autant momentané, elle perdit pied par derrière, recula donc et percuta vaguement une femme qui s’exclama mécontente : « Mais regarder donc où vous mettez les pieds ! » avant de se faire elle-même accroché par une personne vague qui, elle, ne s’excusa pas. Sa vision sembla alors se stabiliser, mais laissa à Kate une désagréable sensation.

« Pardon, la fatigue du voyage, tout ça… elle est encore loin, la voiture ? La valise est lourde, lourde, lourde, et pourtant j’ai laissé beaucoup de choses à la maison. »

« La voiture ? » demanda Katherine avec la voix d’une personne légèrement perdue. Puis, elle cligna plusieurs fois des yeux et sembla se reprendre. « Oui – oui désolé. Elle est juste dans le parking là-bas » . pointant vaguement dans une direction.

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Dim 31 Juil - 14:36

Trop occupée à gérer sa propre souffrance, Shanique ne remarqua qu’à peine le trouble de sa compagne avant que celle-ci ne reprenne la parole. Elle paraissait soudain bien pâle – même pour une blanche – et son regard se faisait un peu vague. Elle cilla deux ou trois fois des yeux puis, comme sortie d’un rêve (à moins qu’il s’agisse un cauchemar ?), elle sembla redescendre sur terre et pointa une direction au hasard. La jeune Tennesséenne avait-elle des prédispositions extralucides pour savoir que ce geste n’avait rien de réfléchi ? Que nenni. C’était plutôt qu’elle doutait fortement que la voiture se planquait derrière un buisson, et qu’il n’y avait pas grand-chose d’autre dans la direction indiquée. Enfin si, mais c’était une petite voiture verte, pas une sportive rouge.

« Tout va bien ? s’inquiéta-t-elle. T’as pas l’air dans ton assiette… T’es pas en train de nous faire une insolation, au moins ? »

Quelle idée de se balader sans couvre-chef en plein mois d’août, aussi : y’avait bien que les gens du Nord pour faire ça. Il était bientôt 11h et le soleil commençait à peine à taper, mais les pâlottes devaient être plus sensibles que les autres. N’écoutant que son courage et sa générosité, elle renonça donc à sa propre protection solaire pour lui tendre sa magnifique casquette « I <3 NYC ». Après tout, vu les circonstances, ça serait plus utile à sa nouvelle amie qu’à elle-même.

« Protège-toi déjà avec ça, ça devrait aller mieux. Faudrait aussi boire un peu, pour bien faire, mais j’ai pas de bouteille d’eau sous la main. Y’en a dans ta voiture ? T’es sûre de pas te souvenir où elle est ? »

Parce que c’était plus tellement amusant, tout d’un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Dim 31 Juil - 23:22

« Tout va bien ? T’as pas l’air dans ton assiette… »

Il y avait de l’inquiétude dans cette voix. Une inquiétude non feinte et provoquée par son malaise. Parce que Katherine, pendant quelques secondes, avaient perdu la carte… Pas juste la carte à vrai dire : sa vision avait décidé de disjoncter littéralement! Et même encore maintenant, alors que sa vision était rétablit, elle se sentait bizarre. Mais ça passerait. Tout comme sa vision normal était revenu, le sentiment désagréable qui s’était infiltré en elle suite à ça finirait bien par couler de lui-même et, alors, Katherine serait partante pour gambader dans les champs.

« T’es pas en train de nous faire une insolation, au moins ? »

« Non – non, non. » Affirma t-elle. Enfin, l’instant d’après elle fronçait les sourcils. Une insolation? Oui tien, ce serait une bonne explication. La seule plausible. Elle y réfléchit. Enfin… Katherine ne se rappelait pas qu’on pouvait faire une insolation en restant dehors si peu de temps! Elle n’était pas malade non plus, à dernière nouvelle. C’était comme si… comme si ce mal lui avait sauté dessus sans prévenir, avant de décider une seconde plus tard de changer de cible. La mutante pencha la tête de côté, observant tour à tour Shanique et la casquette. En avait-elle vraiment de besoin ? Et si c’était elle qui avait provoqué ça? Après tout, cette colère, ce regard meurtrier tout juste avant…

« Protège-toi déjà avec ça, ça devrait aller mieux. »

Elle tenta de la rassurer :

« Ça va mieux. J’ignore ce que c’était, mais c’est passé. » Peut-être ne semblait-elle pas convaincante, car l’adolescente en rajouta :

« Faudrait aussi boire un peu, pour bien faire, mais j’ai pas de bouteille d’eau sous la main. Y’en a dans ta voiture ? T’es sûre de pas te souvenir où elle est ? »

Kate soupira. Cette satané voiture. Où l’avait-elle garée ? Ce n’était pas censé être compliqué : se stationner quelque part, sortir de la voiture et se diriger vers l’immeuble. Enfin, faire le trajet en sens inverse. Ce l’était-elle fait voler? Oh, ce serait le comble! Elle se ferait tuer. Katherine passa la main dans ses cheveux, les ramenant vers l’arrière. Puis, elle ferma les yeux – en même temps, ça faisait du bien! Si elle n’avait pas été obliger de la changer de place 4 fois aussi, ça aurait aidé. Ça en devenait presque mélangeant! Elle aurait dû faire plus attention. Avait-elle été si distraite. La première fois, de l’autre côté de l’aéroport : elle était en train de s’engager quand un ours mal lécher lui avait volé sa place sous le nez. La deuxième, quand elle avait voulu se stationner directement devant l’aéroport pour sauver du temps : un des employés le lui avait interdit. La troisième… Voyons… Oui, cette fois là elle avait trouvé une place libre : mais cette fameuse place était seulement libre à cause d’un super trou. Elle ne pouvait pas risquer la voiture de son ami dans cette place à cratère! Bon, et ensuite… Ah, bien sûr. Ensuite, elle avait capituler, en maugréant et maudissant le manque de stationnement, en se plaçant deux rues plus loin. Génial !

Une fois la réflexion faite –et réussite –, Katherine posa de nouveau le regard sur la casquette. Cédant sous la pression, même si elle aurait préféré s’en passer – mais trouvant que cela ne pouvait pas lui nuire – elle prit la casquette et l’a posa sur sa tête. Elle fit ensuite un petit sourire à Shanique, encore pour la rassurer, et opta pour une touche d’humour. Elle était de plus en plus convaincu que l'adolescente pourrait être à l'origine de son malaise. Mais quel était donc son pouvoir ?

« C’est à deux ou trois coin de rue, tu vas devoir endurer ta valise encore un peu. »

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mer 3 Aoû - 15:01

Katherine la New-Yorkaise semblait reprendre ses esprits, au grand soulagement de la fille du Tennessee. Elle lui avait foutu une de ces frousses ! Qu’est-ce qu’elle aurait fait, là comme ça, en plein milieu du parking de l’aéroport avec une adulte inconsciente sur les bras ? Elle savait même pas où appeler (à part le 911), et bon ç’aurait pu être grave aussi… mais tout était bien, qui finissait bien. La jeune femme accepta même la casquette, arrachant à l’adolescente un grand sourire et un petit compliment :

« Elle te va bien », assura-t-elle en guise d’encouragement.

C’était vrai – le genre de vérité pas très utile mais jamais mauvaise à rappeler. Fallait dire qu’elle était jolie, du coup tout devait lui aller à ravir. Y’avait de quoi en devenir jalouse, si elle ne s’en fichait pas comme de sa première dread – style qu’elle n’avait jamais pu tester parce que sa mère trouvait que ça faisait mauvais genre et que ça abimait le cheveu. Bref, la belle casquette leur allait à toutes les deux et tout le monde était heureux. En plus, elles savaient où était la voiture ! Yiha.

« T’es dure, Kathy ! plaisanta-t-elle à son tour. Je peux t’appeler Kathy, au moins ? Mes épaules devraient pouvoir tenir deux-trois rues, mais pas plus hein. C’est que j’ai plus ma super-casquette avec tous mes superpouvoirs, maintenant ! Si on se fait attaquer par un méchant, faudra pas compter sur moi pour nous sauver les miches. »

Humour pourri ? Oui, bien sûr. N’empêche que c’était plus marrant de s’imaginer en super-héroïne à la casquette magique qu’en super-noob au pouvoir merdique. Question de prestige, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Jeu 11 Aoû - 23:25

« Elle te va bien »

Un sourire se dessina en coin sur le visage de Katherine qui haussa les épaules – signe qu’elle n’en avait aucune idée (mais bon, comment le pourrait-elle puisqu’elle ne pouvait pas contorsionner ses yeux pour regarder – et elle haussa les épaules aussi parce que, dans le cas contraire, ce n’était pas la fin du monde. Elle dit, très perspicace : « Par contre, il faudra que tu m’expliques ce que tu fais avec une casquette « J’aime New York », quand tu viens tout juste d’arriver. À moins que tu ai déjà eu l’occasion de visiter la ville ? » Question très pertinente ! Et si Shanique n’avait jamais visité New-York, alors elle pouvait difficilement porter une casquette qui disait qu’elle aimait cette ville… ce serait un mensonge ! Et puis, si elle venait à découvrir qu’elle n’aimait pas La grosse Pomme, eh bien, il lui faudrait brûler la casquette…. Bref !

« T’es dure, Kathy ! Je peux t’appeler Kathy, au moins ? Kathy ? Ça se rajouterait à la liste grossissante de ses surnoms ! Elle lui sourit alors « À vrai dire, tout le monde m’appelle Kitty -- ou Kate… mais tu peux essayer Kathy si tu veux » C’était à ce demander pourquoi personne n’avait jamais essayé de l’appeler ainsi. Peut-être parce que, tant qu’à utiliser un surnom avec un Y dedans, ils préféraient tous utiliser Kitty, qui lui collait à la peau depuis qu’elle était jeune – d’avantage que Kate. « Mes épaules devraient pouvoir tenir deux-trois rues, mais pas plus hein. C’est que j’ai plus ma super-casquette avec tous mes superpouvoirs, maintenant ! Si on se fait attaquer par un méchant, faudra pas compter sur moi pour nous sauver les miches. » Katherine en rit franchement. C’est que Shanique, sans le faire totalement exprès pouvait s’avérer bien comique ! « Eh bien, maintenant que c’est moi qui ait la super-casquette, je crois que je devrai nous défendre ! Mais vu que j’ignore comment elle marche, il est possible que je rende service au méchant en nous neutralisant nous même… ce sont les risques du métier, je suppose ! »

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Mer 17 Aoû - 21:46

« Ça ? s’étonna-t-elle en désignant l’objet du délit, à savoir la casquette. C’est un vieux magicien barbu qui me l’a donnée. Il a dit : *elle appartenait à ton père et forgera ton destin.* Avec la voix rocailleuse et tout. Flippant, hein ? »

Elle rit un bon coup de sa (mauvaise) imitation de (mauvais) film arthurien, puis elle recommença à marcher à reculons pour tirer sa grosse valise tout en restant de face. Cela représentait une manœuvre bien périlleuse pour une catastrophe ambulante dans son genre, mais elle s’en fichait pas mal. Ou plus exactement, prise par la conversation, elle oubliait les risques pour s’enfoncer bien bas dans l’aveu de sa superficialité :

« Ils vendent ça pour 10$ à Nashville, comme ça les rares touristes peuvent crâner avec sans mettre le p’tit orteil à New York. J’la trouvais cool… et New York, c’est cool. Central Park, Times Square… Tout le pays connaît ça, pas besoin d’y aller pour adorer. J’ADORE NEW YORK ! Vive nous ! Youhou. »

Traduction : elle venait tout droit de sa province de bouseux où une « grosse ville » comptait à peine un demi-million d’habitants, du coup tout paraissait plus cool. Ce n’était pas tout-à-fait vrai, puisqu’elle aurait en effet vécu dans la Grosse Pomme durant les… premiers mois de grossesse de sa mère, en fait. Ça comptait quand même pas, ça ? De toute manière la situation évoluait, et la girouette Shanique aussi :

« Nan nan, Kitty c’est très bien ! se défendit-elle, un peu rosissante face au surnom mouvant. C’est tout mignon Kitty, comme un petit chaton, qui va nous sauver de tous les… Hiiii, la voiture ! »

Comme la bande son le laissait deviner, la gamine venait de lâcher sa valise pour foncer admirer un superbe bolide rouge pétant avec un moteur gros comme ça. Ouais, la classe :

« C’est comme j’te disais, Kitty, sautillait-elle gaiement : New York, c’est trop trop cool. »
Revenir en haut Aller en bas
Katherine Pryde
~ Scénariste Passee Partout ~
~ Scénariste Passee  Partout ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Jeu 1 Sep - 20:02

Désoié du retard, le temps passe décidément trop vite, en espérant que ça te convienne !


«C’est un vieux magicien barbu qui me l’a donnée. Il a dit : *elle appartenait à ton père et forgera ton destin.* Avec la voix rocailleuse et tout. Flippant, hein ? » Katherine en sourit, mais elle ne sut pas exactement si elle devait en rire ou trouver ça étrange. Mais tout compte fait, c’était assez drôle. Alors Katherine repensa ce qu’elle c’était dit, plus tôt dans l’aéroport : cette jeune fille était d’un enthousiaste monstre ! Elle se révélait à avoir beaucoup d’énergie et une dose d’imagination et d’humour. Elles allaient certainement bien s’entendre. « Et bien, pour ce qui est de forger ton destin, il avait raison ! Bienvenu à New York ». Un manquement qu’elle se devait de rattrapé : elle ne lui avait pas souhaitée la bienvenu, c’était une grave faute, ça ! Après une brève explication de la provenance de cette casquette, Shanique s’exclama : « J’ADORE NEW YORK ! Vive nous ! Youhou. » Et là, Kitty en rit franchement. Katherine était très souvent, et plus qu’autre chose, de bonne humeur, mais celle de Shanique était très communicative. « Je te ferai visité, un jour, si ça te dis. » Belle attention, n’est-ce pas ? Et puis, en plus d’occuper Kitty, cela lui changerait les idées. New York était cool. Oui, cette ville pouvait l’être. Kitty s’en rendait compte, parfois. D’autre fois, et plus souvent que nécessaire, elle l’oubliait. Parce qu’elle en devenait habitué, parce qu’elle préférait sa ville natale… parce que’elle était revenue à cause de toutes cette lutte anti-mutante. Vivre une vie normal, ou presque, aurait été un peu trop demandé. C’était peut-être le tribu à payer pour ne pas être normal.
« Nan nan, Kitty c’est très bien ! C’est tout mignon Kitty, comme un petit chaton, qui va nous sauver de tous les… Katherine grimaça. Un gentil petit chaton. Oui, c’était sûrement de là qu’était partit ce drôle de surnom. Hiiii, la voiture ! » Et la mutante eut les yeux arrondit de surprise en voyant le boulet de canon la dépasser en trompe pour admirer la voiture. Puis, elle regarda à ses côtés. Allait- elle devoir transporter la valise ? Hum, bon, pourquoi pas ? Elle s’en saisit et, avec un sourire, s’approcha du bolide rouge. « C’est comme j’te disais, Kitty, New York, c’est trop trop cool. » Et elle dit, du rire dans la voix : « En attendant, ne met pas tes mains dans la vitre et essuie tes souliers avant d’entrer… Celle-là n’est pas à moi et son propriétaire à indirectement jurer de me tuer si je ne la lui ramenait pas intact… Et je le crois ! » Et puis, Katherine rangea la valise dans le coffre arrière, débarra les portières et s’installa derrière le volant. Direction l’institut.

__________________________
You chose the name shadowcat as the true expression of your soul, Kitty. You are not a mere shadow, my heart... Your world's in ruins, you're all alone. Time's come to make a choice: Embrace who you are, stop being afraid of what you can become. Above all else, a cat is a predator.
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   Jeu 3 Avr - 8:59

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vol 714 pour l'Institut FT Shanique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vol 714 pour l'Institut FT Shanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: New York :: Les Institutions :: Transports-