Partagez | .
 

 L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elly
Invité
avatar

MessageSujet: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Ven 16 Sep - 21:24

Journée ordinaire dans la vie ordinaire d'un ado pas tout à fait ordinaire. Journée de repos. Pas de cirque aujourd'hui. Non, le cirque, c'est demain. Les grands installent tout le chapiteau, les caravanes et le reste. Les gosses vaquent à d'autres occupations quand on leur dit de pas rester dans les pattes, qu'ils gênent.

Elly est toujours un gosse. Puis monter le chapiteau, il s'en fout un peu. Elly s'écarte de tous ces gens normaux qui mènent une vie extraordinaire. New York est grand, si grand. y'a tellement de monde, tellement de vie, tellement de bruit. Il passe totalement inaperçu.
Un gamin ordinaire, presque. Aux yeux des passants, à peine s'il existe. Des gosses comme lui, il y en a tant. Oui, ça court les rues. A chaque quartier, dans chaque lycée.

On ne le remarque pas, et il n'a pas besoin d'essayer de manipuler la lumière. De toute manière, ça marche pas quand il en a envie, mais quand il a peur. Ce qui veut dire assez souvent. Enfin un peu moins depuis qu'il est avec Jon.
Mais ce manque de maitrise l'agace. L'exaspère. Il regarde Jon manipuler des objets comme ça... et lui, il peine à tordre le moindre petit rayon de lumière de rien du tout. Pitoyable!

New York attire l’œil, New York fait tourner la tête. En rêve. Les Stahl sont allés partout, mais pas dans ce coin de l'Amérique. Ce qui n'est pas plus mal, tout bien considéré. Aucun risque de se faire repérer.
Aucun risque. Tout va bien. Il peut essayer de se relaxer un peu.

Il se ballade, c'est l'après-midi et il n'a rien d'autre à faire. Des drôles de choses se passent dans sa vie. Son secret, son grand secret... puis son pouvoir. Puis la loi, le gouvernement. Le recensement. Puis cet institut. C'est certainement le meilleur moyen d'apprendre. Mais il y a tant de choses en jeu... Peut-être n'y rester que quelques mois? Peut-être?
Et Jon, alors? Non, voilà, il bâtit des châteaux en Espagne. Il tire des plans sur la comète. Bien la première fois que ça lui arrive. Il est tellement pessimiste, désabusé. Aucune ambition, aucune volonté, aucune vision de l'avenir. Elly.

Que faire de sa petite existence quand on ne croit plus en rien? Quand on espère se réveiller de ce grand cauchemar, en vain.
Quand on hait tellement de choses, qu'on voudrait pouvoir faire exploser tout ce qu'il a autour... quand la rage brûle, brûle. On croit que ça couve à petit feu, mais en fait ça consume, sans fin, inextinguible.

Des lambeaux de rêves, des lambeaux d'espoirs. Juste des vieux draps troués qui laissent passer la lumière et le vent. Impossible de se couvrir, impossible de dormir en paix.

Elly est a un tournant de sa vie. peut-être. Le tournant où il décidera de regarder les choses en faces et aller de l'avant. Ou ruiner ce qu'il lui reste de vie. Mais pour l'instant, les deux options ont l'air d'être la même. Et le choix inexistant ne fait que tourmenter son jeune esprit déjà si sombre.

Le monde est pourri et lui le premier.

Non. Jon est un homme bien.
Non, rien n'existe. Et Jon n'est pas sans défauts, attends seulement.

Il essaie de se convaincre. Au fond de lui, il le sait, pourtant. Il aime Jon bien plus que quiconque. Plus qu'il n'a jamais aimé son père et sa mère. Et c'est bien ça le problème.
Sans attaches, tu parles!

Il regarde un vendeur de hot-dogs, avec sa petites voiturette, son bac de saucisses, ses bouteilles de sauces. Il aurait aimé que la vie soit aussi simple qu'un hot dog.
Les mains dans les poches. Il quelques dollars. Il achète un de ces sandwiches typiquement américains. En se retournant pour quitter le stand, il voit Jon.

Il est là, typiquement lui, dans toute sa Jonathan-McGregoresque attitude. Il n'y en a qu'un comme lui. Elly se déteste. Mais il mord dans son hot dog, l'air de rien.
Oui, l'air de rien, ça il sait faire. Mais Jon n'est pas dupe.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Lun 19 Sep - 13:43

[HJ:"sa Jonathan-McGregoresque attitude" j'adore!]
***

Je voulais profiter de cette soirée de repos pour prendre un peu de temps pour moi, mais aussi pour Elly. Etant à New York, on pourrait peut-être profiter pour faire un peu de tourisme... les plus haut gratte-ciel... Liberty Island... Je ne les avais jamais vu encore, et ça me plairait bien de les visiter!

Liberty Island... C'est un symbole de liberté, de tolérance et de paix... C'est ironique n'est-ce pas? "Parce que ça n'existe pas le pays de la tolérance, ni de la paix. Il n'y en a pas ici et il n'y en a pas ailleurs." *

Je voulais discuter de l'éventualité de faire du tourisme avec Elly. Je me faisais un devoir de lui apprendre le plus de choses possibles, dès que l'occasion se présentait. Elle n'était pas très portée sur l'école, et je comprenais bien pourquoi, mais je trouvais indispensable de lui apporter tout ce que je pouvais, faute de suivre des cours comme les jeunes de son âge. Vis-à-vis du personnel du cirque, Elly était mon petit frère et prenait des cours personnels avec moi. ça me plaisait bien d'ailleurs de lui donner des cours... Moi qui adorait lire et qui avait toujours soif d'apprendre, c'était quelque chose que je trouvais logique, naturelle même!

Je regardais un peu ce qu'il y avait autour de moi, espérant qu'Elly n'était pas loin. Je découvrais les environs. Je n'avais jamais mis les pieds à New York, et c'était quelque chose que j'avais donc en commun avec Elly. cette gamine était si impatiente d'aller explorer le coin qu'elle ne m'avait même pas attendu et avait quitté le lieu de campement du cirque un peu précipitamment. Je n'aimais pas l'idée que cette gamine se balade seule dans cette grande ville qu'elle ne connaissait pas.

Je vis enfin Elly! Elle était en train de s'acheter un hot-dog... Je pensais alors "gourmande vas!". Elle se retourna et me vit à son tour. Tout en me regardant, elle mordit dans son sandwich. Je penchais alors ma tête sur le côté comme je le faisais souvent quand je voulais lui faire gentiment comprendre un truc du genre "tu crois pas que t'exagères là?!".

J'avançais alors vers elle, puis arrivant à sa portée, je mis une main sur son épaule et lui dis, discrètement, mais sur un léger ton de reproche:

" T'aurais quand même pu m'attendre cinq minutes, je t'ai dit que j'étais ok pour aller faire un tour... ça peut s'avérer risqué de s'aventurer seul dans une grande ville, comme celle-ci, et inconnue de surcroît... "
Puis, j'enchainais sur un ton amical.
" Ce soir, on pourrait peut-être se la couler douce un petit peu, et décider ensemble de ce qu'on ira visiter durant les quelques jours où le cirque reste dans le coin... Il y a ici les plus haut et plus beaux gratte-ciel... et la Statue de la Liberté! Qu'en penses-tu? "

***
[*HJ: réplique de Magnéto, lorsqu'il regarde la statue de la Liberté, dans le film "X-Men"]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 21 Sep - 19:02

Elly adore Jonathan, même s'il ne le dira pas, même s'il ne se l'avoue pas encore. Mais parfois... hé bien... parfois on a besoin d'être seul, c'est tout!
Elly ne bronche pas quand Jon pose une main sur son épaule. Il a pris l'habitude de ce geste venant de Jon, et si au début, il s'enfuyait ou rendait des coups, il a fini par piger que Jon faisait de manière affectueuse.

Mais Jon et lui passent leur vie ensemble. Pas besoin non plus de tout faire ensemble. Déjà qu'ils partagent une caravane. Bonjour la promiscuité. Et la promiscuité le gêne de plus en plus. des choses changent. Elly devient grand. Mais dans le cas d'Elly, c'est particulier. Parce qu'Elly est une fille, en fait. Et que la puberté commence à lui jouer des tours, mêmes si les signes ne sont pas tellement perceptibles. Au moins, elle n'a pas encore tous les désagréments...

Mais pour le moment, et aux yeux du monde, Elly est un garçon, et personne ne peut reconnaître Elisa Stahl. Banni soit ce nom.

Elly avale sa bouchée.

- Oui, bon, on est là tous les deux maintenant. J'ai pas besoin de toi pour respirer et acheter un hot dog, que je sache.

La parole est un brin irrévérencieuse. Le ton est bien plus cinglant. Elly ne parvient pas à dire ce qu'il a au fond de lui sans blesser les gens ou leur faire croire que c'est leur faute. Mais la blessure est tellement grande, tellement enfouie... Impossible de la faire sortir de là sans tout casser aux alentours.
Impossible.
Et Elly fait face à un autre problème. Et il ne savait pas comment le dire, comment faire. Il est partagé, et Elly étant ce qu'il est, il reste pessimiste sans aucune vision agréable de l'avenir.

Son enfance est déjà morte depuis longtemps. Dans son esprit, il n'y a plus la place pour les rêves et les ambitions, pour l'amour et la confiance.
Ou presque. Parce qu'il à Jon.

A-t-il envie de voir la Statue de la Liberté? Juste un symbole. La liberté, mon œil.

- Mouais, va pour la statue de la Liberté. Pourquoi pas le sommet de l'empire State Bulduing, doit y avoir une vue sympa depuis là-haut aussi.

Il se demande si les suicidaires peuvent compter les secondes avant l'impact. Il finit son hot dog à la va-vite. Il est perturbé, comme d'habitude, mais les rumeurs vont bon train, et il en a bien évidemment entendu parler. Le trouble. Que faire, que faire?
Il relève les yeux vers Jon. Un regard dur. Elly a rarement le regard doux. Il y a toujours une étincelle dans ces yeux là. Une étinclle capable de déclencher une explosion.

Toute la haine en lui sortira bien un jour. En attendant il souffre en silence. Mais pas question de pleurer, ça non. Ses parents ont bien mérité leur sort, et encore c'est bien gentil par rapport au préjudice.
Puis le reste.

- Bon, puisque t'es là, tu veux aller où, la tout de suite maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 22 Sep - 15:52

J'enlevais ma main de son épaule, puis nous commencions à marcher ensemble en nous éloignant doucement du vendeur de hot-dog... C'était vendredi, 17h, et il y avait pas mal de monde dans les rues.

Depuis que je vivais avec Elly, j'avais pris l'habitude de son ton froid et distant. Elly vivait dans une sorte de carapace. C'est quelque chose que je comprenais très bien, et que je respectais. Par contre, ce ton cinglant n'était, lui, pas vraiment habituel... Serait-elle contrariée ou inquiète par quelque chose? Je lui répondais donc sur un ton discret, et surtout bien plus doux que celui qu'elle venait d'employer pour s'adresser à moi juste avant.

" Calme-toi voyons... Si je te dis ça c'est parce que je suis responsable de toi. Tu as encore du mal à LES contrôler, et je ne voudrais pas que tu te fasses surprendre et arrêter. S'il t'arrivait quelque chose, je... "
Je tenais vraiment à Elly. Par "LES" j'entendais "ses dons", évidemment. Et c'était vrai, elle pourrait se faire arrêter si elle perdait le contrôle en public. Quand elle avait peur, il lui arrivait de disparaître sans le vouloir. Si elle se faisait agresser par quelqu'un, elle pouvait prendre peur et perdre le contrôle. Elle le savait très bien. Il était inutile que je le lui rappelle. C'était une fugitive qui se faisait passer pour un garçon, elle devait toujours être sur le qui-vive. ça devait être fatiguant d'ailleurs... Ce serait plus simple si elle se confiait un peu plus à moi... J'attendais simplement qu'elle en manifeste le désir pour lui dire qu'elle pouvait me parler sincèrement...

Je préférais changer de sujet...

" Alors, il est comment ce hot-dog au fait? T'auras encore assez faim ce soir pour... des crêpes? "
Elly et moi adorions les crêpes, et avec mon travail, j'avais rarement le temps d'en faire. Mais comme nous avions une soirée "off", j'avais dans l'idée d'en profiter un peu... et de lui faire plaisir. Aussi, en ce faisant une petite soirée cool tous les deux, elle serait certainement plus encline à dire ce qu'elle avait sur le cœur, du moins, je l'espérais bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 22 Sep - 19:16

Il n'a pas vraiment à se sentir responsable... Il n'est ni son frère ni son père. Ce n'est qu'une comédie pour les gens du cirques et le public. Et les autorités aussi sont leurrées. Et fin de l'histoire.
N'est-ce pas?
Non. Cette drôle de relation s'était tissé. Ténue au début, la tresse était devenue de plus en plus solide. Mais Elly a peur, bien évidemment. Elly a déjà été déçu. Trahi. Molesté. Blessé. Et le monde des des adultes n'est qu'un ramassis d'ordures vers lequel il se dirige. L'amour, les sentiments, il préférait éviter.

Il avait fait pleurer cette fille du cirque, d'ailleurs. Ils arrivaient à un âge où certains connaissent leurs premiers flirts. Diable. Il n'a jamais pensé qu'une préado pourrait tomber amoureuse de lui. Elle ne doit certainement plus le porter dans son cœur. Pourquoi fallait-il que les gens deviennent proches comme ça, veuillent s'embrasser, se tenir la main. Ce genre de chose le dégoûte, le répugne.

Sans doute à cause du souvenir et de la souffrance.
Non, Elly ne veut pas y penser. Il y a déjà eu assez de cauchemars avec ça.

Il marche tranquillement avec Jon. Jon est un garçon gentil, et Elly espère qu'il ne le trahira jamais comme les autres l'ont fait. Elly a du mal à accorder sa confiance, et jusqu'ici, seul Jon l'a obtenue...
Encore qu'à moitié. Elly ne se sent pas prêt à lui raconter sa vie. A lui raconter ses cauchemars. Et l'odieuse trahison de ses parents.

Il répond à Jon encore une fois sur un ton assez cinglant. Un ton qui trahit sa colère et sa peur. Il s'est enfermé dans sa coquille, et pour en sortir, ça va demander d'énormes sacrifices.

- Je sais que je contrôle pas, j'm'en suis rendu compte, figure toi.

Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il s'intéresse à l'Institut Xavier. Après tout, là, il pourrait développer et apprendre à se contrôler. Mais il y a tant en jeu, et c'est si compliqué... sa situation ne le permet pas. pas encore.
Peut-être jamais. Aucun avenir, voilà tout.

Jon change de sujet. Jon est assez observateur et sympa pour savoir quand il vaut mieux éviter de rajouter de l'huile sur le feu. Elly lui en est intérieurement reconnaissant.
Le hot dog n'est pas fameux.

- Bof. C'est qu'un sandwich avec une saucisse, rien de bien extraordinaire.

Jon propose des crêpes, et là, ça intéresse Elly. Ils avaient cet étrange point commun... un estomac à toute épreuve dès qu'on mentionne le mot "pancake".

- OK pour les crêpes. Tu me diras comment tu fais une pâtes sans grumeaux, moi c'est toujours un désastre.

Sa voix était plus apaisée. Disons moins agressive. Elly en a marre de cette vie. A moins qu'il en ait marre de la vie tout court.
Il se demande s'il préfèrerait mourir écrasé, décapité, empoisonné, asphyxié... mais y'a pas vraiment de réponse à ça.

Elly se dit qu'il est mort il y a bien longtemps, quand il avait huit ans. Il est mort deux fois. Le jour où c'est arrivé, et le jour où ses parents ont fermé les yeux.

Central Park est grand. Elly est tout petit. Et quand il sera grand, il sera une femme. Et cette idée l'effraie. Il marche avec Jon. Il ne veut pas grandir, il ne veut plus grandir. Une larme coule sur sa joue.
Il l'essuie vite fait. Il ne veut pas pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 22 Sep - 19:57

Pour des crêpes sans grumeaux... " Tout est dans la farine, tu sais, j'ai aucun mérite! " Je lui fis un clin d'œil.

Son ton avait changé... La magie des crêpes! ça c'était de la vraie magie!

Puis en jetant rapidement un regard vers Elly, je l'aperçus en train d'essuyer une larme afin de la cacher. Elly n'allait pas bien, c'était clair! Mais comment l'aider si elle ne me dit rien? Et comment l'amener à s'ouvrir pour se confier. J'avais vraiment envie d'aider cette jeune fille perdue et blessée par la vie... Peut-être que si je lui parlais un peu de moi, elle comprendrait... Elle comprendrait pourquoi et à quel point elle pouvait me faire confiance... et combien je la comprends!

D'un geste je l'amener vers un banc posé sous un arbre du bord du parc.

" Viens on va s'asseoir un peu et profiter un peu de l'air frais... avant de rentrer dans notre petite caravane... trop petite d'ailleurs! J'aimerais ton avis sur différents modèles, bien plus grands, que j'ai repérés... pour que tu puisses avoir ta chambre, ton propre espace quoi. ça te plairait non? "
Il ne fallait pas qu'elle comprenne que je l'avais vu cacher une larme. Mais il fallait que je l'amène doucement à une vraie discussion... Elle en avait vraiment besoin, même si elle ne le comprenait pas forcément. Si j'étais télépathe, je pourrais l'aider avec plus de facilité... Mais non, c'est pas mon truc la télépathie! Dommage ça aurait été utile pour un tas de trucs d'ailleurs... C'était la télékinésie mon truc, et ça ne m'aidait pas dans ce genre de situation...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 29 Sep - 18:42

Il se laisse guider, en mangeant son hot-dog sans grand enthousiasme. Il aime les crêpes, parce que c'est un truc que Jon lui a appris à faire. Quelque chose de simple, de bon, qui se passe de mots. De très bons moments, silencieux, entre les deux "frères." Les moments qui lui font penser que ça pourrait être ça d'avoir une vraie famille digne de ce nom.

Famille.
Et pourtant il déteste ce mot tant il hait la sienne. Il ne s'en est pas débarrassé pour rien. Il est un traitre, oui. Il est celui qui avait balancé les Stahl et s'était barré en catimini. Pour ça, il ne se sent pas très fier. Mais c'était justifié. Pour le monde est pourri et des gens font bien pire. Pas une excuse, mais au moins il sait qu'il n'est pas la pire créature sur terre.

Il se demande si Jon a vécu pareille souffrance.

Il cache et ravale ses larmes. Ne pas pleurer. Surtout pas. Alors Jon lui propose de s'asseoir un peu de profiter du temps. Pourquoi pas. Il acquiesce en silence et s'assit sur le premier banc qu'il croise.
La caravane. Avoir sa propre chambre serait bien, oui. Il aurait son intimité. Ses trucs de filles. Et Jon pourrait aussi avoir son intimité et pourquoi ramener une fille de temps en temps. Il y en a beaucoup, au cirque, qui prennent du bon temps.
Ce genre d'activité le répugne. Il se demande si Jon y a déjà pensé. Après tout, il est adulte et probablement plus normal que lui... Il doit bien avoir une petite amie de temps à autres.
C'est peut-être pour ça, tiens, qu'il lui demande s'il veut sa chambre.

Non, c'est idiot. Jamais Jon n'a mentionné quoi que ce soit à propos des relations... Elly pense que Jon n'est pas intéressé par ce genre de choses. Et c'est peut-être ça aussi qui le lui rend si sympathique. En dehors de toute son aide, son affection, son soutient... il ne mène pas la vie ordinaire des autres hommes de son âge.
Quelque part, c'est rassurant.

Il soupire.

- Ouais, une grande caravane ce serait chouette.

Il y met si peu d'enthousiasme que Jon va certainement se demander ce qu'il ne va pas, alors que ça fait un moment qu'il a mentionné le fait qu'il préfèrerait avoir un coin à lui tout seul.

- Mmmh... heu dis...

Il regarde autour de lui et ne voit personne. Disons personne assez proche pour entendre. Les gens vont et viennent et se moquent bien de la présence des McGregor.

- Dis... tu as fait comment, toi, pour apprendre à... maitriser... tu sais quoi...?

Deuxième regard à droite et à gauche. Quand on a mené une vie de fugitif dès le berceau, on est forcément un poil paranoïaque. Et comme dit Woody Allen, même les paranos ont des vrais ennemis.

- T'as jamais songé à... heu... Disons... aller dans une école ou chercher des gens comme toi pour ce genre de choses?

Voilà... c'est maladroit, mais assez explicite. Elly commence à entrer dans le vif du sujet, même s'il n'ose pas. Enfin, les premiers mots sont posés...
Mais il a peur. Tellement peur.
Il ne veut plus être une fille. Etre faible. Etre salie. Etre trahie.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Ven 30 Sep - 10:13

Alors qu'il réclamait son "à part" depuis un moment, ce manque d'enthousiasme vis-à-vis du sujet de la caravane me confortait dans l'idée qu'Elly était contrariée... Elle vérifiait autour de nous que personne n'était à portée de voix, du moins c'était l'impression que ça me donnait. Comment avais-je appris à maîtriser mes capacités? J'avais pourtant l'impression de l'avoir mise sur cette voix. J'avais essayé de l'initier à la relaxation, mais Elly avait du mal à se détendre et à se concentrer... Elly avait tellement de choses à l'esprit, tout le temps... Elle pourrait être plus détendu et concentrée si elle acceptait de se confier un peu. Si elle savait que je savais, elle penserait moins à se cacher de moi et serait plus apte à se concentrer sur la maîtrise de ses capacités. Peut-être que si elle en savait plus sur mon propre passé, elle serait plus encline à parler du sien...

" Tu sais, je ne cherche pas à t'initier à la relaxation juste pour faire de la relaxation... J'ai appris de cette façon, tout seul. J'ai pas vraiment eu le choix pour être honnête avec toi... Je... J'avais 17 ans quand... quand j'ai fuit la ville où j'ai grandi. "
Maintenant, c'est moi qui regardait autour de nous. Personne à portée de voix. Malgré tout, je baissais le ton de ma voix et rapprochait mon visage de celui d'Elly afin qu'elle entende ma confidence.
" En fait... Ma mère... avait une façon de penser bien particulière. Un soir, on s'est disputé... J'ai perdu le contrôle... Elle s'est électrocutée... C'était ma faute! "

Je penchais la tête. Mes yeux me piquaient. Je les fermais un instant. Je sentais des larmes monter. D'une main, je passais mes doigts sur mes yeux, les amenant vers mon nez. Puis je rouvris les yeux et regardais Elly dans les siens.

" Je voulais éviter que ça arrive à quelqu'un d'autre. Je ne voulais plus faire de mal à qui que ce soit. Alors j'ai fuit. J'ai erré sur les routes pendant quelques années. J'ai appris différents types de relaxation pour apprendre à me contrôler. C'est vrai que si j'avais eu quelqu'un pour m'aider et m'apprendre à contrôler mes capacités, ça aurait été plus facile... J'essaie de t'initier à la relaxation dans ce sens, mais tu as du mal avec ma méthode... J'aimerais vraiment t'aider... S'il y avait une école pour ce genre d'apprentissage... et qui ne chercherait pas à exploiter les gens comme nous, alors ce serait génial! Génial pour toi... "
Je vis alors comme une étincelle dans les yeux d'Elly. Avait-elle déjà entendu parler d'un tel établissement quelque part? Cette phrase qu'elle avait prononcée n'était peut-être pas anodine alors...
" Mais notre condition, ou plutôt, notre particularité, dirais-je, nous pousse à faire preuve d'une grande... d'une très grande prudence! "

Oui, c'était bien une mise en garde. Je voulais qu'elle comprenne qu'avec tout ce qui se passait au sujet des mutants, aller à la rencontre d'un groupe restait une démarche très risquée... D'autant plus, pour une jeune fille de son âge qui, par dessus le marché, cherchait à se faire passer pour un garçon...

Ceci dit, je posais une main sur son épaule. Je la regardais dans les yeux et attendais sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Dim 2 Oct - 19:50

Il baisse les yeux, cherche ses prochains mots. Le trouble l'assaille généralement plus vite à chaque fois. Et d'hésitation en hésitation, il a l'impression de ne plus pouvoir faire grand-chose. Être si jeune et si désespéré est d'un triste...
Il écoute Jon, qui trouve toujours des mots rassurants, même s'il met longtemps à les trouver... ou si Elly met longtemps à les interpréter comme tels.

Il relève la tête... Jon est troublé lui aussi. Bien entendu, Elly n'a jamais pensé que c'était juste fun de faire de la relaxation. Il doit bien y avoir un but, parce que la relaxation, comme truc inutile, ça se pose là, pense Elly. Surtout qu'il n'y arrive pas, il ne peut pas laisser aller tout ce qu'il a en lui. C'est impossible. Il faudrait commencer par dévoiler toutes ces choses... ces choses ignobles, ces souffrances, les actes des autres.

Mais voilà que Jon se dévoile. Elly déglutit. Est-ce une technique pour le faire parler? De tenter le rapprochement par des souffrances communes?
Non, cesse d'être parano, se dit-il.
Il garde la bouche ouverte, comme en arrêt. Voir Jon pleurer est une chose inhabituelle. Et Jon est un grand garçon, un adulte, censé savoir mieux et être plus fort.

Sa mère est morte par sa faute. cela lui en bouche un coin, c'est certain. Et il ne sait pas quoi faire.

- Mes parents sont là où ils doivent être.

C'est tout ce qu'il parvient à dire. Une petite vérité qui lui arrache une certaine souffrance. Ses petits poings sont fermés au fond de ses poches.
Jon continue, presque l'air de rien. On en vient à causer de l'apprentissage. Jon a de la ressource, une sacré volonté. Il a réussi à s'en sortir. C'est que sa technique ne doit pas être si inefficace. Seulement sur Elly, aucun effet. L'estomac est noué, les pensées verrouillées sur certains événements, et sur cette colère..

Jon mentionne le mot école, et ça réveille un peu Elly. Rien de bien tangible, il en a seulement entendu parler. Il ne sait pas où ça se trouve ni même si c'est vrai tout ça, il doute tellement de tout. Puis les mutants ne sont pas non plus très joyeux à l'idée d'être pointés du doigt.

Il fait une grimace. Jon pose une main sur son épaule. Il est toujours présent lui, toujours là, toujours à l'écoute. Comme s'il ne pense jamais à lui-même.

- Je sais bien qu'on doit faire attention et tout... pis de toute manière, c'est juste des rumeurs. Pis de toute manière j'ai jamais aimé l'école. Pis de toute manière...

A quoi bon? Encore une fois, Elly se décourage. Il a tant à perdre, tant à dévoiler, tant à apprendre. Il a déjà perdu tant. Il a perdu l'estime de soi, la confiance, l'amour, la famille, l'espoir, les rêves. Plus rien.
Il sent qu'il va pleurer, pour de bon, et c'est vraiment la chose qu'il veut éviter. Il se mordille la lèvre inférieure, détourne le regard.
Il bafouille un peu mais ses paroles deviennent plus nettes après quelques mots.

- J'ai envoyé mes parents en prison. Ils étaient des criminels recherchés. J'ai appelé la police un jour. je suis jamais resté plus de quelques mois au même endroit. J'ai toujours été seul.

Gagné, il pleure pour de bon, et il enfouit sa tête dans la veste de Jon. Il s'accroche à lui comme s'il avait peur qu'il ne disparaisse. La seule personne à qui il pouvait accorder un tant soit peu de confiance. Puis de toute manière aller à l'école, ça voudrait dire le quitter lui, et essayer de se fondre dans la masse avec plein d'inconnus et devenir une fille.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Lun 3 Oct - 11:40

Elly se mit à pleurer. Cette fois, elle ne parvint à se retenir, elle pleurait vraiment. Elle enfouit sa tête dans ma veste. Ce geste me fit une drôle d'impression. Là, il y avait quelqu'un qui s'était jeté contre moi, pour pleurer, en cherchant dans ce geste un réconfort... Mais comment devais-je m'y prendre? J'avais vu des gens faire quelque chose dans ce genre de situation... J'allais donc essayer ça. Je passais un bras dans le dos et posais ma main à l'arrière de sa tête. Mais que dire dans un tel moment? Je réfléchis un instant, essayant de penser à ce que j'aimerais entendre si j'étais à sa place... dans les bras d'un ami, en train de pleurer. Je devais faire attention à ce que j'allais dire... Elly s'ouvrait enfin un peu. Il ne fallait pas qu'elle fasse demi-tour cette fois... Je tenais trop à l'aider!

Elle avait donc dénoncé ses parents, et ces derniers étaient en prison suite à ce qu'elle avait fait. Pour qu'un enfant dénonce ses propres parents, c'est qu'il devait y avoir autre chose que les délits des parents qui posaient problème... Peut-être qu'elle... L'auraient-ils maltraitée? Dans ce cas, elle les aurait dénoncés pour se libérer d'eux!


" Elly... Vas-y, pleure si ça te soulage... Il n'y a pas de mal à ça, tu sais. ça fait du bien parfois. Et puis, si tu en es venue à passer cet appel à la police, c'est que tu avais certainement une bonne raison... Comme tu l'as dit, c'était des criminels. Ils l'ont donc mérité.

Et puis, tu n'es pas seule, je suis là. Je serai toujours là pour toi... Je te comprends... On se ressemble... "


Aussi, où avait-elle entendu ces rumeurs... Une école spéciale pour les nôtres... ça existe vraiment?
" Tu parlais de rumeurs... Tu as entendu parler d'une école spéciale pour les nôtres? C'est ça? On pourrait chercher ensemble des infos à ce sujet si tu veux... Au moins pour savoir de quoi il s'agit et où ça se trouve... Si c'est valable, ce serait quand même mieux pour toi que la vie que tu mènes au cirque...

Je n'ai pas l'intention de rester au cirque toute ma vie non plus. J'aimerais bien que mes capacités servent une bonne cause, au lieu de tricher au cirque... Je finirai par me faire prendre sinon, et qu'est-ce que tu deviendrais si ça se produisait?... Et puis, qui sait? Je pourrais peut-être être utile dans une école pour les nôtres... Tu ne crois pas? ça me permettrait de garder un œil sur toi...

à moins que tu veuilles te débarrasser de moi! "

Cette dernière phrase était ironique, bien sûr, je ne laisserai pas tomber Elly dans un lieu inconnu aussi facilement. Elle me connaissait assez pour savoir que cette phrase était plus destinée à la taquiner pour la faire réagir, qu'à être prise au premier degré. Je passais mon autre main sur son bras, le caressant de haut en bas et de bas en haut, essayant de la rassurer...

" Par contre, dans l'hypothèse où on trouvait une telle école, qui serait valable et où tu voudrais aller, tu serais peut-être obligée de t'y montrer sous ton vrai jour... "
Oups! Je ne voulais pas vraiment dire ça comme ça... Mais c'était parti tout seul. En même temps, je ne comprenais pas pourquoi elle n'avait toujours pas été franche avec moi à ce sujet, alors qu'elle devait quand même se douter que j'avais remarqué certaines attitudes de sa part... qui me mettaient sur la piste. Et puis, elle n'avait rien à craindre de moi... Depuis qu'on s'était rencontré, j'étais devenu son protecteur en quelque sorte... Pourquoi veut-elle absolument cacher qu'elle est une fille?... même à moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Lun 10 Oct - 15:32

Oh ça oui, ses parents l'ont mérité. Mais Elly ne savait pas dans quelle prison ils sont ni de combien d'années ils ont écopé. Il ne sait même pas si finalement ils ont été jugés. Il les avait balancés et s''était barré, fin de l'histoire. Il ne veut plus en entendre parler.
Mais il y a tout le contrecoup. La fuite, la solitude, et surtout le sentiment d'injustice. Le sentiment d'avoir été blessé, molesté et de ne jamais avoir obtenu réparation. Mais quelle réparation pour ce genre de blessure? C'est si profond, si douloureux.

Et là, il ne fait que pleurer. Il aura mis des années à pleurer de la sorte, à se laisser aller. Mais il ne peut pas encore dire ce que ses parents ont fait - ou justement PAS fait - ce que leur complice a fait. Il y a tant de choses qui le débectent à présent.

Jon essaie de le consoler, du mieux qu'il peut. Elly comprend quelque part que Jon n'a pas l'habitude de telle situation. Et ses paroles sont étranges. En quoi se ressemblent-ils? Ils ont envoyés leurs parents au diable? Ils sont seuls? ils se cachent.
Jon est-il une version adulte d'Elly? Une sorte de prototype. regarde ce que tu pourrais devenir, un jeune adulte perdu, sans personne, en fuite, sans attaches, sans rien.

Mouais, belle image de l'avenir, mais Jon est tout ce qu'il a, et devenir comme lui était un moindre mal. Jon est la seule personne qui compte.

Et voilà que Jon propose de rechercher cette école. Il dit que ce serait mieux que cette vie itinérante. Mais aller dans une école pour mutant revient à se déclarer au grand jour.
Les mots de Jon font sens. Jon est la seule personne à s'inquiéter pour lui, à se demander ce que le petit Elly deviendrait s'il lui arrivait quelque chose.
Ses larmes cessent un peu de couler. Il s'accroche à Jon comme à une bouée de sauvetage. l'odeur de sa veste lui plait plus que le souvenir qu'il a de l'odeur de ses parents.

Il est déraciné, avec un passé détruit, un avenir en miette. Il doit tout reconstruire, de son identité à ses désirs. Il n'y a plus rien, un vide béant, une plaie non cicatrisée.

Elly ne sait pas s'il veut servir le bien ou le mal, c'est tellement abstrait. Pour lui, tout est pourri et même le bien peut s'avérer être le mal, au final. Il l'a déjà vu. Et de la pire des manières. Trop tôt, trop jeune, trop violemment.
Mais il est né du mauvais côté de la barrière. Peut-il aller du bon?
Il le voit bien, Jon est quelqu'un de sincère, qui ne veut faire de mal à personne. peut-il en faire de même? peut-il inverser le cours de sa vie, et devenir honnête, serviteur d'une noble cause, au lieu d'être un petit voleur fils de criminel?

Peut-il redevenir cette fille qu'il aurait dû être?
Il ne veut pas y penser, mais c'est trop tard, parce que Jon y pense pour lui.

Et ça, ça fout une claque, mentalement.

IL SAIT!!
IL SAIT!

Elly se relève d'un coup, recule d'un pas, brusquement. Ses yeux gonflés, rougis, éberlués.. puis son regard se fait dur, presque meurtrier.
Il sait!

Elly pousse Jon assez violemment, et court loin de lui.
Enfin pas trop. Il tourne à un chemin, dépasse quelques arbres, quelques bancs... Il s'arrête, essoufflé, en se penchant en avant, les mains sur les genoux, pour reprendre sa respiration.
Jon le sait. Depuis quand? Pourquoi n'a-t-il rien dit? Pourquoi Elly ne l'a jamais avoué? C'était trop tôt. Il n'était pas prêt. Et on ne sait jamais quand on le sera.

Il se redresse, passe sa manche sous son nez. pas très élégant, mais qu'importe.

Il ferme les yeux. Des passants le voient, un vient lui demander si ça va, tellement il fait peine à voir. Il rebrousse chemin, fuit les gens.
Ses pas le ramènent à Jon, inconsciemment. Il est là, au bout de la petite allée.

Les paroles de Jon le font réfléchir. Il le sait lui-même, il est en train de grandir, et avec la puberté, ce sera de plus en plus difficile de cacher au monde son état de fille. Il ferme les yeux. Le cirque sera au courant. Et alors la supercherie sera dévoilée. Ils ne sont pas frères. Ils cachent quelque chose. C'est une fille, qui est-elle vraiment? Peut-être qu'on retrouvera son vrai nom.
Elisa Stahl est ici. Et retour case départ?

La seule personne sur qui elle puisse compter, c'est Jon.

Il a gardé le secret, il n'en a rien dit. Elly marche, s'essuie les yeux. Ils ne leur reste pas beaucoup de temps à vivre au cirque. Soit Elly se sacrifie et le quitte pour ne pas causer de problèmes à Jon, soit ils partent tous les deux.
Elly ne veut pas quitter Jon.

Voilà, ils sont de nouveau face à face. Elly baisse les yeux.

- Je m'appelle Elisa Stahl. Mais je veux oublier ce nom, alors oublie-le toi aussi. Elisa est morte il y a longtemps. je préfère Elly.

Elly relève les yeux, air de défi. Et maintenant, on fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mar 11 Oct - 14:39

Elly s'était littéralement accrochée à moi. Et jusqu'au moment où elle comprit que je savais qu'elle était une fille, elle resta cramponnait à moi, pleurant dans mes bras. Puis, soudain, elle prit la fuite à toute vitesse. Je me levais du banc pour la rattraper. Je commençais à courir en suivant la direction qu'elle venait de prendre, et ne faisant pas attention, je me pris le pied dans une racine d'arbre et me retrouvais rapidement à quatre pattes au sol. Je me relevais tout en la cherchant du regard. Au moment où je pensais l'avoir perdue de vue, je la vis revenir vers moi en courant. Nous nous retrouvâmes bientôt l'un en face de l'autre. Elle me regarda alors dans les yeux et me dit: " Je m'appelle Elisa Stahl. Mais je veux oublier ce nom, alors oublie-le toi aussi. Elisa est morte il y a longtemps. je préfère Elly. "
Je mis alors mes mains sur ses épaules, plongeais mon regard dans le sien et lui dis:
" Ravi de faire enfin ta connaissance! C'est un bien joli prénom que tu as. Mais si tu préfères Elly, ce n'est pas un problème pour moi! "

Je m'approchais d'elle et plaçais une mains à l'arrière de sa tête. De cette façon, je ne la poussais pas mais je lui montrais que je restais disponible si elle souhaitait, ou si elle avait besoin, de reprendre l'étreinte qu'elle avait sollicitée quelques instants auparavant.
" Tu sais que tu peux avoir confiance en moi... Si tu veux qu'on fasse des recherches pour trouver cette école? Je suis d'accord. Je t'aiderai. J'ai envie que ton avenir soit meilleur que mon présent, et je ferai tout ce qu'il faut pour ça, pour que tu trouves le bonheur. Même si je t'avoue que ma vie est bien plus intéressante, et plus heureuse aussi, depuis que tu en fais partie! Oui... Je pense que c'est une bonne chose qu'on se soit trouvé tous les deux, à cette station service...

Bon, si tu veux, on pourrait rentrer pour discuter un peu plus tranquillement de l'avenir... en faisant des crêpes... ça te tente? "

Je baissais mon regard vers elle en lui souriant. J'espérais que ces quelques paroles sincères l'avaient un peu réconfortée. Intérieurement, ça me déchirait de la voir ainsi. Je comprenais sa détresse. J'avais eu son âge, et je l'avais également très mal vécu. Et même si je m'étais retrouvé seul un peu plus tard qu'elle... elle avait fait ce qu'il fallait en ce qui concernait ses parents... Moi, j'avais la mort de ma mère sur la conscience...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Lun 17 Oct - 13:27

Les yeux dans les yeux, Elly n'a jamais imaginé qu'il souffrirait autant de le dire, qu'il souffrirait autant de rencontrer ses yeux là, tout de suite, maintenant, dans ces circonstances. Mais en même temps, un poids se lève. Pas tout... il y a encore bien d'autres poids. Mais c'est le premier. Et Elly, en révélant son identité, a décidé d'accorder sa confiance à Jon.

Les mains de Jon sur ses épaules ne la dérangent pas autant qu'imaginé. Mais les paroles sont maladroite. Elisa est peut-être un joli prénom, mais pour Elly, c'est une monstruosité. Pas parce que c'est un nom de fille. Mais parce que c'est le sien, celui de la petite fille qui est morte, flouée, trahie. Et parce que c'est le nom que lui ont donné ses parents.

- Tant mieux, parce qu'Elisa n'existe pas. C'est clair?

Le ton est dur, à nouveau. Elly se mord la lèvre inférieure. Soupire. Comment expliquer ça? Comment dire qu'Elisa est une fille portée disparue, la fille des Stahl, les criminels arrêtés...
les gestes de Jon sont hésitants, mais doux, réconfortants. Elly se laisse alors aller contre lui. La tête dans sa veste. Elle entoure de ses bras la taille de son frère. Elle se serre contre lui. Il sait mais il ne lui en tient pas rigueur.
Il sait, et c'est peut-être la seule personne qui ne la trahira pas. Elle sent que sa nouvelle famille, c'est lui.

Jon dit des choses qui lui réchauffent le cœur. Son petit cœur meurtri. Elle ne fait qu'acquiescer. Oui, c'est tellement mieux depuis qu'ils sont tous les deux. A deux ils sont plus forts, moins seuls. Il est là, près à l'aider. Chose que personne n'avait jamais fait.

- Je veux bien qu'on cherche. Mais j'ai pas envie de te laisser derrière. Mais je veux bien qu'on rentre et qu'on se fasse des crêpes.

Les crêpes, c'est bien connu, ça réconcilie avec la vie. Elly se détache un peu, et sèche ses yeux. Elle fait un peu peine à voir, mais elle a fait un énorme pas en avant, vers la reconstruction de soi.
Elle fait une petite moue. Elle est un peu gênée. C'est bizarre, ces moments où on se livre. Et ce brave Jon, qui est toujours là.
A deux, contre le reste du monde. Puis chercher des infos sur l'école, ce n'est pas pareil que de l'intégrer... ça n'engage à rien du tout.

Elle croise les bras et passe d'un pied à l'autre.

- Vie de merde, quand même, hein.

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mar 25 Oct - 13:39

" Alors rentrons faire des crêpes! "
Nous commençâmes alors à avancer pour retourner vers le campement du cirque.

Tout en marchant doucement, je posais ma main droite sur l'épaule droite d'Elly et lui dis avec sincérité:

" Moi non plus, je n'ai pas envie de te quitter. J'ai envie de continuer à veiller sur toi. Je n'ai plus de famille et je me sens l'âme d'un grand frère avec toi... "
Je ne savais pas vraiment comment Elly me voyait... un ami? un grand frère? Depuis ces quelques mois où elle et moi nous faisions passer pour des frères, nous avions appris à plus ou moins nous connaître, et surtout à nous apprécier.

Je veillais sur elle, mais de son côté, elle faisait aussi attention à moi... Elle veillait à ce que je ne fasse rien qui nous ferait repérer comme mutants. Nous n'étions déclarés comme tels, ni l'un ni l'autre, et nous risquions toujours de nous faire prendre. Il fallait admettre que pour les mutants, les temps étaient difficiles! Et nos cas ne faisaient pas exception! De là à dire "vie de merde", je n'étais pas d'accord.

" Là, je ne suis pas d'accord avec toi. Nous avons eu tous les deux des débuts de vie bien difficiles, c'est vrai, mais depuis qu'on s'est trouvés, les choses vont en s'améliorant. Tu ne penses pas? Aujourd'hui, j'ai un emploi qui me permet de subvenir correctement à nos besoins. Je veille à ce que tu te portes bien et que tu aies ce dont tu as besoin. Tu n'as pas l'impression que ça tourne mieux pour toi? Si tu as besoin d'une chose à laquelle je n'aurais pas pensé... "
Je ne savais pas trop quoi dire. Elle semblait si désabusée par la vie. Je faisais de mon mieux pour son bien-être, mais cela ne semblait pas suffire pour autant. Que pouvais-je faire de plus? Que devais-je faire de plus?!

Puis me vint à l'esprit quelque chose que j'avais lu quelque part... Que j'avais vu en cours de biologie plutôt, mais qui restait quelque chose de très abstrait pour moi, étant un homme. N'ayant pas non plus vraiment "fréquenter" de femmes, cette notion était restée totalement abstraite dans mon esprit. Mais voilà, Elly avait 13 ans, et elle changeait doucement. Si ce n'était pas encore le cas, elle allait en venir à vivre régulièrement certains moments désagréables, et à la fois, tellement normaux dans la vie d'une femme. Je ne me voyais vraiment pas aborder ce genre de sujet avec... "ma petite sœur". J'espérais vraiment qu'au moment voulu, elle ait trouvé une femme de confiance avec qui elle pourrait en parler. Aussi, vu le temps qu'elle avait mis avant de me dire qu'elle était une fille, je me disais que c'était mal engagé... à moins qu'elle tombe sur une télépathe, mais ce serait alors un énooooorme coup de bol!

[HJ: et voilà Owen!]
Nous avions assez peu avancé car nous marchions lentement. Nous étions tous deux absorbés par nos pensées et notre discussion. Soudain, j'entendis quelqu'un tousser. Il s'agissait d'un homme vêtu pauvrement qui était assis sur un banc et qui semblait s'étrangler comme s'il avait avalé quelque chose de travers. Je lâchais alors Elly et m'approchais de cet homme. Il semblait perdre son souffle. Je tapais alors dans son dos pour l'aider à dégager ce qui le gênait, mais rien n'y fit.

" Laissez-moi faire, je vais vous aider monsieur. "
Je fis alors légèrement, mais très rapidement, pivoter son corps sur le banc. Je le fis avec ma force physique, mais en même temps avec ma télékinésie pour y arriver plus rapidement. Je me plaçais donc dans son dos, mes bras autour de lui, mes mains en un poing sous son estomac et exerçais alors une pression forte et soudaine qui fit cracher l'homme de ce qui le gênait. Je le lâchais et me penchais vers lui pour voir son visage. Il reprenais alors doucement son souffle et son visage perdait peu à peu les rougeurs de l'étouffement.
" ça va aller monsieur? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mar 25 Oct - 19:29

Sale temps pour les SDF. Il y a des jours comme ça où tout va mal, et où l'on se dit qu'on aurait mieux fait de rester au lit. Et bien pour Owen cette journée était certainement comme ça. Il avait accumulé les coups de malchance et les petits tracas qui pourrissaient la vie comme il faut.
Premièrement, il avait du une fois de plus dormir à la belle étoile car il n'avait trouvé aucune place réellement abritée pour passer la nuit. Et comme de bien entendu il avait fallu qu'il pleuve. Du coup mauvaise nuit et des vêtements trempés pour démarrer la journée.
Deuxièmement, le sandwich que le vieil homme avait gardé la veille pour lui servir de petit déjeuner avait plus que pris l'eau et était devenu non seulement immangeable, mais il n'avait rien trouvé de mieux que de littéralement fondre au fond de la poche de son manteau. Sacrée surprise quant au matin Owen y avait plongé la main.
Troisièmement une matinée pourrie, où les gens faisaient tout pour éviter le vieil SDF sans même lui jeter un regard. Du coup pas une pièce dans son chapeau et pas de quoi s'acheter ne serai-ce qu'un paquet de chips pour le déjeuner. Petit déjeuner raté, déjeuner raté, la journée semblait déjà bien compromise.
Et maintenant le summum, la cerise sur le gâteau!!! Les choses semblaient Bien mal parti et pourtant Owen sembla retrouver l'espoir quant il aperçu à deux pas un type jeter dans une corbeille un Hotdog à peine entamé. Normalement le vieil homme rechignait à faire les poubelles, mais cette fois ci il fit une exception. De toute façon avec la chance qui semblait le poursuivre en ce moment, le hotdog serait tombé au fond de la poubelle sur un truc bien dégeu ou quelque chose du genre. Arrivé sur place, Owen fut heureux de constater que le hotdog était simplement posé sur un sac en papier qui semblait assez propre. Le vieil SDF le ramassa et y mordit à pleines dents. La monstrueuse dose de moutarde forte du hotdog fit ouvrir à Owen des yeux comme des soucoupes. Il avala de travers et la bouchée se coinça dans sa gorge.
Quant je vous disait qu'aujourd'hui rien n'allait !!!
Owen se tenait assis sur un banc, le reste du hotdog à la moutarde gisait au sol, et il se tenait la gorge en tentant de respirer en vain. Quelques personnes semblaient avoir remarqué l'agonie du vieil homme, mais ceux qui ne s'en désintéressaient pas semblaient trouver ça drôle. Alors que Owen réalisait avec horreur que cette petite série noire anodine allait sans doute se finir définitivement pour lui, un homme se précipita à son secours.
L'inconnu s'était approché et lui tapait violemment dans le dos sans grand résultat tout en essayant de rassurer Owen dont le visage avait déjà changé de couleur.

" Laissez-moi faire, je vais vous aider monsieur. "

L'inconnu fit pivoter Owen et se plaça dans son dos avant de lui enfoncer fermement ses deux poings dans l'estomac. Instantanément le morceau de hotdog fut expulsé et Owen put enfin reprendre son souffle.
Prostré au pied du banc, Owen retrouvait des couleurs plus normales au fur et à mesure de ses respirations.

" ça va aller monsieur? "

"Merci, merci... J'ai bien cru que j'allais y passer... Bon sang, quelle sale journée..."

Reprenant toujours son souffle, le vieil homme parvint à se rasseoir sur le banc, toujours un peu choqué mais déjà un peu mieux.

"Encore merci jeune homme. Je ne sais pas comment vous remercier, mais vous m'avez sans doute sauvé la vie. J'ai bien cru que ce maigre repas allait être le dernier de ma vie, même si accessoirement ça aurait sans doute été le seul de la journée. A croire vraiment que le sort s’acharne sur moi aujourd’hui. Mais je suis impoli, je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Owen, Owen Reece. Je n'ai presque rien à vous proposer, mais si vous avez un jour besoin de quoi que ce soit... Je vous en doit une l'ami."

Le vieil homme s'était tourné vers Jon, la main droite tendue et un large sourire sur le visage qui faisait ressortir ses rides ainsi que les étranges cicatrices en forme d'éclair qui le recouvrait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 26 Oct - 21:55

Soit, ils vont faire des crêpes. Mais Elly n'a pas tellement d'espoir dans ce monde. Déjà totalement désabusée. Pas née de la dernière giboulée. Vie de merde. Soit, Jon n'est pas d'accord, c'est son droit. C'est vrai, Elly doit le reconnaître, mais ça vie a connu un grand mieux depuis qu'elle connaît Jon. Il est une épaule, un soutient, une compagnie, une voix, une tendresse... toutes ces choses oubliées ou qu'elle n'a jamais eu.

Pas un bon départ dans la vie... Quand on a connu la pire des trahison, quand on a connu cette torture... Non, vraiment, une vie de merde. Parce que le départ n'avait pas été si mauvais. Sans cette trahison, Elly n'aurait jamais eu ce sentiment de vie de merde. Peut-être pas.
Mais Jon ne sait pas. Il n'est pas devin, pas télépathe. Il ne voit pas ses cauchemars, ses peurs, les choses qu'elle veut oublier mais qui lui donnent des sueurs froides. Et elle grandit, elle le sait. Et les hommes porteront sur elle ces regards de concupiscence, et rien que cette idée est une torture. Tant qu'elle est androgyne, sous la couverture d'un jeune garçon, elle ne craint rien, pense-t-elle.

- Mouais, si tu le dis.

Un peu de mauvaise foi pour certaines choses. Jon est là, s'occupe d'elle, comme un frère ou un père. Il a été beaucoup plus paternel que son vrai père. Il a veillé sur elle.
Ce drôle de sentiment la met mal à l'aise, parce que quand on aime et qu'on accorde sa confiance, vient le moment où on perd tout. C'est déjà arrivé.
Elle aime Jon. C'est le frère qu'elle n'a jamais eu. Et jouer aux frères McGregor lui a donné l'occasion de développer de vrais sentiments fraternels.

- Tu as rien oublié je pense, t'en fais pas. C'est juste... enfin tu peux pas tout savoir et je peux pas tout dire.

Pas encore.
Puis le silence, pendant qu'ils marchent. Lentement. Puis quelqu'un tousse, s'étouffe. Elly ne fait que regarder la scène. Quelque part, elle s'en voulu de rester passive. Tellement méfiante à l'égard des autres... Puis un mec qui avale de travers, c'est pas dramatique.
Sauf que le gars aurait pu s'étouffer. Elle regarde Jon porter secours au clochard, qui a l'air de pas avoir passé de nuit à l'abri depuis un bail.
Et cela la ramène à sa propre existence. Sans Jon, elle vivrait exactement comme lui. Presque. Parce qu'elle était auparavant à la rue, vivotant ici et là, volant ce dont elle avait besoin. Et peut-être que dans soixante ans, elle aurait été une version féminine de cet homme.

Triste vie.

Alors que Jon et l'homme parlent, elle les observe. Elle les écoute. Il s'appelle Owen Reece, et il n'a pas l'air d'un absolument mauvais bougre (il n'y a pas de gens purement gentils dans son petit monde de fillette torturée, à part peut-être Jon.) Mais des détails sont troublants. Elle est comme hypnotisée par ces tatouages ou ces marques étranges, trop réguliers et répétitifs pour être le fruit du hasard ou d'une maladie. Des éclairs.
Des cicatrices peut-être... Qu'est-ce qui a bien pu causer un dommage pareil? Bonne question. Et déjà elle est curieuse. Mais elle reste à l'écart.
Mais quelque part, c'est bienvenu, parce que ça fait diversion. Elle n'a pas envie de penser à toutes ces choses. Elle n'a pas envie de dire à Jon ce qui lui est arrivé quand elle avait huit ans et qu'elle se croyait en sécurité avec le soi disant ami de ses parents.
Monstrueux personnage. S'il y a bien quelqu'un qu'elle espère voir crever comme une merde, c'est bien lui. Mais elle y pense trop. Y'a pas de justice possible. Pas de justice sans se dévoiler entièrement, revenir à son identité, subir les interrogatoires, les enquêtes, et revoir ceux qui l'ont trahie.

Alors elle regarde Jon, elle regarde l'homme. Elle faisait confiance... Jon était aux antipodes. Il n'avait jamais d'idées bizarres ou de regards bizarres.
Un sourire sur le petit visage d'Elly.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 27 Oct - 15:34

M'adressant à ce pauvre homme, je tendis ma main droite vers lui, et tendis la gauche vers Elly qui se tenait un peu en retrait.
" Vous n'avez pas été impoli. Il fallait bien que vous repreniez votre respiration. Je suis Jon McGregor, et voici mon jeune frère Elly. Nous travaillons au cirque ambulant qui s'est installé ici pour quelques jours. "
En travaillant au cirque, j'avais toujours quelques invitations gratuites dans mes poches pour faire de la pub. Je plongeais donc ma main dans ma poche pour sortir une de ces invitations, ainsi que mon portefeuille. Je tendis l'invitation à Owen.
" Et non, vous ne me devez rien. C'était tout à fait normal que je vous aide. Tenez, si vous voulez vous changer les idées, tout en passant une soirée à l'abri, vous pourrez venir voir le spectacle quand vous voudrez avec ça. On est là pour huit jours. Oh, et tenez... "
Je lui souris et lui tendis un billet de 20 dollars. Ce n'était pas grand chose... C'était tout ce que j'avais sur moi. J'étais gêné pour ce pauvre homme. Vivre ainsi... Et je n'avais pas de solution pour lui... ça me fendait le cœur. J'avais moi-même errer durant quelques mois avant de gagner assez d'argent pour dormir dans des endroits décents... Je comprenais donc sa situation... sa détresse...
" Je pense qu'avec ça, vous devriez pouvoir payer le nettoyage de vos affaires, une douche et un bon repas. Ne me remerciez pas, parce que je suis désolé de ne pouvoir faire mieux... Personne ne devrait vivre ainsi... "

Je tournais alors mon regard vers Elly qui semblait sourire. Comme elle était belle avec un sourire! Et comme ils étaient rares ces sourires!... Mais souriait-elle à ce pauvre homme ou à cause de mon attitude? Je lui adressais alors un sourire et un clin d'œil. Je lui fis signe de s'approcher en faisant mine du "ne t'inquiète pas, tu ne crains rien!".

Je me retournais à nouveau vers ce pauvre sans abri.

" Dites-moi, vous avez quel genre de compétences? Sait-on jamais... si j'entends parler d'un emploi dans vos cordes, je viendrais vous en parler! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 27 Oct - 20:08

Owen avait déjà croisé pas mal de personnes généreuses depuis qu'il vivait dans la rue. Certaines lui laissaient régulièrement un peu d'argent, mais trop souvent cela s'accompagnait d'un sentiment de dégout ou de supériorité, comme si par ce geste ils essayaient de se dédouaner d'une quelconque responsabilité ou culpabilité. Chez Jon, Owen ne ressentit rien de tout cela. Non seulement il venait pas moins de lui sauver la vie, mais en plus il lui offrait une place de cirque et plus d'argent que le vieil homme n'en ramassait en trois jours.
Owen sentait de la pitié dans les propos de Jon, mais aussi autre chose, comme si le jeune homme arrivait à comprendre mieux que quiconque la douleur et le malaise d'Owen à devoir vivre ainsi. Owen n'avait pas remarqué le jeune frère de Jon, Elly, avant que celui ci ne le lui présente. Resté en arrière il observait Owen du coin de l’œil visiblement méfiant. Pourtant son grand frère essayait, semble t-il, de le rassurer.
Puis alors qu'Owen pensait qu'ils allaient le quitter, Jon lui posa une question qui décontenança le vieil homme.

" Dites-moi, vous avez quel genre de compétences? Sait-on jamais... si j'entends parler d'un emploi dans vos cordes, je viendrais vous en parler! "

Owen mit un long moment avant de répondre, tant à cause de la stupeur causée par cette question que par le fait que le vieil homme ne savait pas vraiment quoi répondre.

"Heuu.. Je... Vous me prenez de court Jon. Je crains de n'avoir plus un seul CV sur moi. J'ai été physicien et j'ai travaillé dans une centrale nucléaire dans ma jeunesse, mais c'était il y a si longtemps que j'ai l'impression que c'était dans une autre vie. Et puis de toute façon je doute que cela soit d'une quelconque utilité dans un cirque. Après j'ai eu de gros ennuis, et je n'ai plus pu travailler. Je crains de n'avoir aucune compétence utile pour vous aider, même si j'ai fait des études et lu un nombre incalculable de livres sur des sujets divers et variés. En plus j'ai plus de 72 ans maintenant, et je doute d'avoir encore assez de force pour faire un travail trop physique."

Owen avait volontairement omis que s'il n'avait plus travaillé depuis longtemps, c'était surtout dû au fait qu'il avait passé plus de quarante ans en prison. Owen n'était pas très fier de cette période de son passé, aussi évitait-il d'en parler si ce n'était pas nécessaire.

"Malgré tout je vous remercie de cette généreuse proposition, Jon. On me donne souvent de l'argent mais rarement un emploi. Pourtant Confucius ne disait-il pas ? Ne donne pas de poisson à celui qui a faim, mais apprends lui à pêcher. Je ne vis pas dans la rue par choix ou fainéantise, mais parce que mon passé est trop lourd pour espérer vivre normalement. Je crains que mes ennuis ne deviennent les vôtres si d'aventure je venais à accepter un travail chez vous. Je reste sensible à votre proposition, mais je crains qu'elle ne soit pas vraiment réalisable. Non seulement je doute d'être d'une grande utilité, mais en plus je ne ferais que vous attirer des ennuis..."

Owen préférait rester honnête avec Jon qui avait été si généreux avec lui. Pourtant, il ne pouvait se résoudre à tout lui dire sur son passé et sur la nature exacte des ennuis qui le poursuivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 2 Nov - 14:24

" Physicien?! C'est intéressant! Je comprends qu'à votre âge vous ne puissiez faire un travail qui soit physique... Ironique je trouve pour un physicien d'ailleurs... C'était une boutade. "
Je préférais préciser pour éviter tout mal entendu.
" Alors votre truc c'est la physique et les maths donc? Enfin je suppose... Peut-être pourriez-vous enseigner? Donner des cours particuliers peut-être... Ce ne serait pas physique tout en étant dans vos cordes. "

Aussi, j'étais intrigué par le fait qu'il disait avoir peur d'attirer des ennuis aux gens qui l'entoureraient...
" Pourquoi pensez-vous que vous attireriez des ennuis aux gens qui vous emploierez? "

Il m'avait l'air d'un bien étrange personnage... Se retrouver à la rue en étant physicien, il fallait avouer que c'était vraiment dommage! Qu'est-ce qui avait bien pu arriver à cet homme pour qu'il se retrouve dans une telle situation?

Je tendis une main vers Elly, qui était tout près de moi, et la posais sur son épaule. Je lui adressais un regard qui voulait dire "ne t'inquiète pas, on ne tardera pas ici" accompagné d'un clin d'œil.
Etant donnée la discussion que nous venions d'avoir, je ne pouvais me permettre de passer trop de temps avec ce sans-abri, aussi sympathique soit-il. Elly commençait à s'ouvrir et à me montrer d'avantage de confiance. J'étais très attaché à cette enfant et j'avais vraiment très envie de l'aider, de faire le maximum pour qu'elle retrouve un bon équilibre, pour qu'elle puisse avoir une vie la plus normale possible...

En regardant plus attentivement ce pauvre homme, je remarquais alors des rides étranges sur son front. Ces rides semblaient former des éclairs. Étrange et intriguant, en vérité. Malgré cela, la bienséance et la politesse ne m'autorisait pas à poser des questions à ce sujet, ni d'autres questions d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Sam 5 Nov - 20:36

Ils discutent... Jon a vraiment un bon fond. Voilà qu'il veut même trouver un emploi à ce Monsieur Reece. Pour sa part, Elly est un peu dubitative... Une partie d'elle est très fière, sans savoir pour quoi... Fière peut-être d'être tombée sur le mec bien de la galaxie. Le seul qui n'a aucun lien de parenté, mais qui est là pour elle, fait tout pour l'aider, et ne montre pas une once de concupiscence à son égard, ni même la moindre volonté de lui nuire. Et de voir Jon aider un sans abri, comme ça, sans rien attendre en retour... oui, ça la rendait fière... fière de connaître et d'être l'ami de ce jeune homme étrange et si touchant.

Pfff! Vlà qu'elle ressent des choses bizarres! On va arrêter la séquence émotion.

Puis Jon se tourne vers elle. Un clin d’œil. Mince, il l'a vue sourire. Oh pas grave. Pour le moment, ce qui l'intrigue, c'est l'histoire de cet homme, éminent scientifique à la rue, avec des étranges tatouages ou cicatrices sur le visage. Elle voudrait bien poser la question mais c'est impoli.
Elle se contente de garder les mains dans les poches. Elle a bien envie de rentrer et de faire des crêpes, mais ça non plus, ce n'est pas poli.
M'enfin, la politesse, c'est un peu Jon qui lui a apprise, tant elle était sauvage quand il l'avait trouvée! Un vrai chat de gouttière!

*Bon, si on allait plutôt dans une crêperie, on mangerait des crêpes et ils pourraient causer.* Elle s'en veut de penser ça... oui elle pense à son estomac...
Elle se sent bizarre... peut-être est-ce la première fois que Jon montre autant d'attention à un inconnu. En général, ils ne sont que tous les deux, l'un pour l'autre, à ses serrer les coudes. Et voilà que le cercle s'élargit. Un peu... et penser ça, ça la fout mal à l'aise!
Elle commence à peine à s'ouvrir à lui, c'est pas pour inclure des inconnus! Et c'était ça l'autre partie d'elle...

Elle est partagée entre la fierté et l'inquiétude.

Elle donne un coup de pied dans un tas de cailloux, pour se distraire... pendant que les deux autres discutent. Pas à dire, elle n'arrête pas de penser qu'elle n'est pas polie, parce qu'elle ne parle pas, ou n'a même pas salué l'homme.
En tout cas, qu'il soit physicien à la rue, c'est un truc intriguant... si ça se trouve, il a fait péter son labo et c'est pour ça qu'il a des cicatrices sur le visage et qu'on la viré. Oui voilà, ça c'est une explication...

Mais elle ne pipe mot... Elle regarde les arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Dim 6 Nov - 0:33

Owen ne cesse d'être surprit par l'intelligence et la générosité de Jon. Même lui n'avait jamais pensé à essayer de vivre en enseignant ce qu'il avait apprit il y a tant d'années. Même si ses études remontaient à des siècles, il avait suffisamment lu de livres en prison pour se tenir un peu à la page. Mais c'était un rêve fou. Qui voudrait d'un professeur de plus de 70 ans, sortant de prison et méta-humain en plus ? Mais ça ils ne le savaient pas, ils ne pouvaient pas s'en douter. Ce n'était pas marqué sur le visage d'Owen, quoi que....
Le vieil SDF remarquait à peine le jeune frère de Jon, resté à l'écart, tellement son frère ainé l'éclipsait. Il faut dire qu'il ne faisait rien pour qu'on le remarque, restant en arrière et n'ayant même pas adressé la parole à Owen. Le vieil homme ne l'en blâmait pas, après tout sa méfiance était justifiée.
Owen s’en voulait de plus en plus de cacher son passé à cet homme, qui le connaissant à peine, lui proposait tant. Il ne voulait pas attirer d'ennuis à leur communauté en acceptant leur aide sans qu'ils sachent qui il était vraiment. Mais de l'autre coté, une fois qu'ils sauraient, ils ne voudraient plus de lui... Et ils auraient raison...
Finalement Owen Se décida à parler. Il restait une minuscule chance que Jon comprenne pourquoi le vieil homme ne pouvait accepter son offre généreuse et ne s'en offusque pas. Après tout, ils devaient savoir....

"Ce que je vais vous dire m'est difficile à avouer. Mais que j'accepte votre proposition, ou que je la refuse, vous devez savoir pourquoi. Pourquoi je ne peux accepter, ou pourquoi en acceptant, je risque de vous attirer des ennuis."

Owen marqua une pause. Une boule venait de se former dans sa gorge, et ce n'était pas du au hotdog de tout à l'heure. La peur et la honte paralysaient sa langue et l'empêchaient de continuer. Mais au bout de quelques secondes, le vieil homme reprit le dessus et commença son histoire.

"Si je n'ai plus travaillé depuis longtemps, c'est que j'ai fait de la prison. Beaucoup de prison. J'y ai passé plus de la moitié de ma vie en fait. Je ne suis sorti que depuis un peu plus d'un an maintenant, et vous doutez qu'il est difficile pour un ex taulard de mon âge de trouver un travail. J'ai eu un accident à la centrale nucléaire où je travaillais, mais j'ai survécu miraculeusement. Après ça, j'ai changé, physiquement et mentalement. J'ai perdu pied et j'ai fait du mal à beaucoup de personnes et on a du m'enfermer. J'ai passé plus de quarante ans en prison, puis j'ai profité d'une grâce présidentielle et j'ai fini à la rue."

Owen marqua une autre pause. Il avait caché pas mal de choses, en avait omis certaines et se demandait s'il devait en dire plus ou pas. Après tout s'il voulait qu'ils réfléchissent sérieusement à cette folie de l'accepter parmi eux, ils devaient savoir.

"L'accident, celui de la centrale, il m'a profondément changé. Pas seulement à cause des cicatrices sur mon visage, mais il m'a donné certains pouvoirs. Ça m'a fait tourner la tête et je me suis cru tout puissant. J'ai voulu me venger de ceux qui, je croyais, m'avaient fait du tors. Dieu merci, on m'a arrêté à temps et on m'a enfermé. Vous comprenez maintenant pourquoi je ne peux pas accepter votre généreuse proposition. Non seulement j'ai fait de la prison, mais en plus je suis ce que certains appellent un Méta-humain, une sorte de mutant. Je vous remercie encore de votre générosité, et je ne vous en voudrais certainement pas si maintenant que vous savez, vous changez d'avis."

Owen n'osait plus regarder Jon dans les yeux. Il avait pendant tout son récit, baissé la tête et fixé le sol entre ses pieds. Il ne releva la tête que pour attendre et voir la réaction de Jon et de son frère, tout en espérant qu'ils ne lui en voudraient pas trop de rejeter leur aide de façon aussi cavalière.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Lun 7 Nov - 17:06

Je fus aussi touché qu'étonné par les confidences de ce sans abri. Il avait comme vidé son sac, là, sans crier "gare". J'en étais soufflé. Comment se faisait-il qu'il avait confié ces éléments de sa vie à un inconnu?
De son côté Elly semblait s'impatienter. Mettre des coups de pied dans les cailloux était un signe évident. Je ne pouvais m'éterniser en discussion avec cet homme, mais je ne voulais pas lui paraitre inconvenant non plus.

" Monsieur Reece... Je suis touché par la confiance que vous m'accordez en me parlant ainsi de votre passé. Je comprends votre refus. Mais dans une telle honnêteté, je vois une quête de rédemption. Peut-être qu'un éventuel employeur y verrait la même chose que moi. Vous devriez tenter votre chance. Essayer ne coûte rien, après tout! Par contre, je n'ai rien contre les mutants, mais tout le monde n'est pas comme moi. Il vaudrait mieux donc éviter de signaler ce détail... " Lui dis-je en faisant un clin d'œil accompagné d'un sourire.

Je me redressais et jetais à nouveau un regard à Elly. Je croisais alors son regard et lui fis signe "oui" de la tête.

" Par contre, n'y voyez aucune marque d'impolitesse surtout, mais mon jeune frère s'impatiente... ou plutôt, c'est son estomac qui s'impatiente... " Je souris de cette petite boutade.
" Nous rentrions justement chez nous, quand j'ai vu que vous aviez besoin d'aide. Nous allons donc vous laisser. Vous allez pouvoir vous mettre au sec pour la nuit et vous restaurer un peu. Nous nous reverrons probablement dans la semaine au cirque, puisque vous avez une entrée! "

Je reculais d'un pas ou deux, et posais un main sur l'épaule d'Elly. Je saluais de la tête le brave homme.
" Je vous souhaite donc une bonne soirée monsieur Reece, et je vous dis "à bientôt" alors... "

Nous nous éloignâmes alors lentement de l'homme. Tenant Elly par l'épaule, je penchais mon regard sur elle et lui dis:
" Bon, on va se faire ces crêpes alors? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Lun 7 Nov - 19:41

Owen avait lâché le morceau comme si ce faisant il se libérait d'un poids. D'un coté il préférait jouer franc jeu avec cet homme qui avait été plus généreux avec lui qu’aucun autre depuis longtemps. D'autant plus généreux qu'ignorant tout du vieil homme il n'en attendait rien en retour. Pari risqué quant on connaissait l'animosité latente qui dormait en chaque homo sapiens envers ses frères mutants. Mais l'instinct d'Owen semblait avoir fait mouche. Il se demandait comment quelqu'un d'aussi généreux, d'aussi courageux aurait pu être un raciste anti-mutant.
Les quelques paroles de Jon finirent de rassurer Owen autant qu'elles l'étonnèrent. Il passa sans même le relever sur le fait qu'Owen avait fait de la prison. Par contre il avertit amicalement le vieil homme de ne pas crier à tout va sa condition de mutant. Sage conseil, que le vieil homme ferait bien de suivre plus souvent.
Enfin Jon prit poliment congé d'Owen tout en lui donnant rendez vous dans la semaine au cirque. Quant le jeune homme lui avait donné le ticket, Owen doutait fort d'y aller. Mais vu la réaction de Jon à la mention de sa condition de mutant, et au maintien de sa proposition de travail malgré tout ce qu'il lui avait raconté, il se promit d'y aller.

Owen répondit d'un petit signe de la main au salut de Jon et tandis qu'il s'éloignait avec son frère en remorque, le vieil homme froissa dans sa poche le billet de vingt Dollars et le ticket de cirque, comme pour s'assurer que tout ceci était bien réel...



[HJ:Fin pour moi ici...... Rendez vous au cirque dès que tu veux....]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Ven 25 Nov - 16:33

Elly en reste bouche bée. Littéralement... même si elle est en retrait, à donner des coups de pied aux cailloux, elle entend la conversation entre Jon et Owen... et d'ailleurs, elle cesse de frapper les gravillons. Les mains dans les poches, elle reste coite. Incroyable. Elle avait presque vu juste! Mais les révélations d'Owen sont encore plus incroyables... le vieil homme semble assez désespéré et honnête pour avouer un tel passé à des inconnus. A moins que ce ne soit que du vent. Du vent pour les amadouer et les amener à dire, confidence pour confidence, "oh mais nous aussi on a des pouvoirs, vous en faites pas!"
Compte là-dessus et bois de l'eau, ouais!

Elle ne dit rien comme d'habitude. Jon a bien repéré son impatience et met fin, en s'excusant, à sa conversation avec Owen. Peut-être qu'ils reverront l'ancien physicien au cirque, vu qu'il a un ticket, maintenant. Peut-être pas. En tout cas, Elly le trouve assez sympathique... mais un ex taulard avec un cerveau de physicien, ça sait certainement quoi dire pour apitoyer les foules, non?

Enfin quand même... elle part un peu trop loin dans la théorie du complot. Trop de paranoïa chez cette jeune fille. Owen s'éloigne et Elly daigne lui faire un petit signe de la main, avec un faible sourire. Elle s'en veut d'être aussi ours des caverne, mais elle n'y peut rien, quand c'est soudain comme ça, elle retrouve sa carapace pleine de pointes.

Jon pose la main sur son épaule. Elle y trouve un certain réconfort. C'est la main de Jon. il est d'une douceur extraordinaire.
Il propose de rentrer faire les crêpes. Son sourire s'affirme sur son petit visage juvénile.

- Ok, on va faire les crêpes. Faut que tu m'apprennes à faire la pâte sans les grumeaux.

Puis, quelques mètres plus loin, elle repense à Owen.

- Dis, tu penses quoi de ce monsieur Reece? Il a l'air gentil, mais ça veut rien dire.

Mais Jon aussi a l'air gentil. Et c'est un vrai bisounours avec elle. Elle doit apprendre un peu à lâcher du leste.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 8 Déc - 16:43

Elly me parla alors de monsieur Reece.
" C'est qu'il a l'air gentil, mais il vaut mieux rester prudent avec les étrangers. Ceci dit, il a eu des problèmes dans le passé et a eu l'honnêteté d'en parler. Peut-être mérite-t-il une deuxième chance... On ne peut en juger. On a eu des soucis aussi et on est bien placés pour comprendre ce pauvre homme, tu ne penses pas Elly? "
Alors que nous marchions vers le cirque afin de rejoindre notre caravane, j'écoutais ce qu'Elly pensait de tout ça.

En arrivant à la caravane, je saluais rapidement un de nos voisins, Matt, qui prenait l'air à la fenêtre de sa caravane. C'était l'avaleur de sabre. Ce genre de numéro reste toujours très impressionnant. C'était de l'illusionnisme comme j'aimais en voir! Je le saluais, et comme il trainait un petit virus depuis notre précédent départ, je lui demandais des nouvelles.

" Alors, Matt, ça va mieux ta gorge?
- Bein, pas vraiment en fait.
- Si t'as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à le demander, et reposes-toi bien.
- Merci Jon. Justement comme t'es un buveur de thé, je me suis dit que t'aurais peut-être du miel pour me dépanner... je suis à court!
- Biensûr, t'en auras dans cinq minutes.
- Merci, c'est sympa!
- Non, c'est rien du tout! "


Alors que nous rentrions chez nous, je dis à Elly:
" Tu veux bien préparer ce dont on a besoin s'il te plait? Je vais rapidement porter un peu de miel à Matt. On attaque les crèpes dès que je reviens. Je fais vite, ne t'inquiète pas! " Je lui fis un clin d'œil.

Je ne fus absent que deux ou trois minutes... Le temps qu'il fallait à Elly pour préparer ce dont nous avions besoin pour faire des crêpes. à mon retour, je posais ma veste, remontais mes manches de chemise, et lavais mes mains. Je voulais discuter d'affaires sérieuses avec Elly, comme cette école dont elle avait entendu parler, et j'espérais que ce serait elle qui remettrait le sujet sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Le monde est vaste :: Autres lieux, Autres temps :: Flash Back-