Partagez | .
 

 L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Dim 11 Déc - 15:44

Si on pouvait compter sur l'honnêteté des gens, ça se saurait, se dit Elly. Mais bon... elle doit apprendre à lâcher un peu leste. Mais il y a encore trop de traumatismes et de blessures pour vraiment se laisser aller. Elly est un petit hérisson.
Elle acquiesce doucement. Jon parvient à aller de l'avant. Du moins assez pour l'encourager.

En rentrant à la caravane, ils croisent Matt, en rade de miel. Elly se dit que c'est peut-être les lames qui lui chatouillent un peu trop la gorge... d'ailleurs, sincèrement, faut être cinglé pour se mettre des épées dans le gosier, mais ça plait aux gens, super impressionnés. Faut dire, c'est impressionnant. Pourtant Matt lui a dit que c'était qu'une histoire d'angle et d'inclinaison... angle ou pas angle, c'est un truc de malade, point final! En revanche, elle trouve plus d'intérêt aux jongleurs de feu. Elle aime bien regarder Hawk et Ferris se renvoyer des quilles enflammées... elle aime bien le mouvement du feu, généralement. C'est assez hypnotique et ça l'empêche de penser à toutes les merdes qu'elle a vécu...

Elle passe le bonjour à Matt et entre dans la caravane. Elle sort saladier, fouet, farine, œufs... bref, tout le nécessaire pour faire des crêpes. Elle espère qu'ils ne manquent de rien... Heureusement, ils sont même un reste de sirop d'érable! Cela va être troooop bon!

Puis Jon revient et se prépare. Elly aussi retrousse ses manches et se lave les mains. Ils avaient eu une discussions des plus étranges avant d'être interrompus par monsieur Reece.
Elly hésite à revenir sur le sujet, pourtant, c'est le moment idéal... si elle laisse trop trainer ils n'en reparleraient plus et ce sera alors trop tard. Peut-être.

- Tu sais... c'est juste des rumeurs que j'ai entendu ici et là... On croise parfois des gens qui discutent un peu trop ouvertement entre eux, comme l'autre jour dans ce snack. Y'en a deux qui discutaient et qui disaient qu'on devrait faire sauter leur école de malheur, un truc comme ça. Je sais pas si c'est vrai, si y'a vraiment une école pour les...

Elly regarda à droite et à gauche... les fenêtres sont fermées...

- Les gens comme nous... Mais s'il y en a une, c'est encourageant, peut-être... je veux dire, de pas être seul et d'apprendre à se contrôler, tout ça...

Elle regarde les œufs. Sur la boite, la date de péremption indique la date de la veille.

- A un jour près, c'est encore comestible, non?

Puis elle a mangé pire avant de tomber sur Jon! Elle soupire... elle s'engueule mentalement, l'impression de noyer le poisson, de faire diversion, en prenant les œufs pour prétexte.

- J'ai pas envie qu'on découvre qui je suis... mais un jour, ici, ce sera plus possible. Et on éveillera les soupçons. Et alors... je sais pas. Je sais pas. Et si on me retrouve, on va me renvoyer d'où je viens et c'est hors de question.

Plutôt crever. Il faut qu'elle lui dise. Qu'elle le dise au moins à quelqu'un. Qu'elle sorte ça de sa conscience. ce qu'il s'est passé. Pourquoi elle est aussi fermée, repliée. Pourquoi elle n'accorde pas sa confiance, surtout aux adultes. Sauf Jon.
Elle doit lui dire. Parfois, ça reste là, bloqué. Et ça retourne au plus profond de sa conscience, en silence. Elle a remarqué que Jon ne regarde pas tellement les filles. ni les mecs (sait-on jamais.) Elle a remarqué qu'il n'amène jamais de conquête. Il ne s'absente jamais non plus. Du moins, autant qu'elle ait pu l'observer. Il a peut-être vécu un truc similaire qui l'empêche d'aller vers les autres, comme n'importe quel homme de son âge.
Après tout, les filles de 13 ans trouvent bizarre qu'Elly ne les regarde jamais non plus.

- Pourquoi t'as pas de petite amie?

CRAAAAC... l’œuf qu'elle serre dans sa main explose... tout gluant. Ce n'est vraiment pas la bonne question et elle le réalise aussitôt. Elle se dit qu'il va l'engueuler, la repousser, c'est pas ses oignons.

- Je suis désolée. Je veux dire...

Premier pas vers la délivrance, peut-être.

- T'as l'air aussi intéressé que moi par toutes ces choses, je sais pas... j'ai mes raisons et je veux pas penser que t'as vécu la même chose que moi.

A vrai dire, l'idée en elle-même est insupportable. L'idée qu'il ait pu vivre ça, cette trahison, cette souffrance. Elle prend un torchon et s'assuie la main. Elle ne laisse pas tellement le temps à Jon de répondre... s'il a le temps de réfléchir à ses mots, il ne peut pas ouvrir la bouche pour articuler ses pensées, Elly continuant son flot haché de demi-révélations.

- Parce que c'est... parce que c'est comme mourir.

Elle ne pleure pas. Elle se sent seulement vidée... le souvenir de ces instants lui brûlent l'âme.

- Bon, on fait les crêpes... Heureusement, j'avais pas tous les œufs dans les mains. ma famille c'est toi, maintenant. Les autres ne sont que des meurtriers.

Légalement, non... psychologiquement, c'est certain. Finalement les larmes reviennent. Être coupé du monde sa fait mal. Et aimer quelqu'un quand on est coupé du monde, ça fait deux fois plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mar 13 Déc - 16:22

Lorsque je revins à la caravane, Elly avait commencé à préparer ce qu'il fallait. Pendant que je me lavais les mains, elle commença à reparler de cette école. Puis elle émit un doute sur le fait que les œufs soient encore consommables...
" Il y a un test simple... Je t'ai déjà montré. Mets les dans l'eau et vois s'ils coulent ou s'ils flottent et tu seras fixée. "

Puis elle posa une question que je redoutais depuis un moment. Jusque là, le sujet n'avait pas été abordé, et ça m'arrangeait bien de ne pas avoir à m'expliquer à ce sujet... Mais elle ne me laissa pas le temps de répondre, et son monologue prit une tournure inattendue... Et je compris... Tout devint clair! Voilà pourquoi elle préférait se faire passer pour un garçon! Elle se pensait certainement plus à l'abri dans la peau d'un garçon que dans celle d'une fille...
Je me retournais alors vers elle. Perturbée par ses aveux, elle brisa un œuf dans ses mains. Elle en revint aux crêpes... certainement pour fuir une éventuelle question ou... je ne savais pas trop... Puis elle dit que sa famille c'était moi. Je me rapprochais d'elle et posais une main sur son épaule. Je m'abaissais un peu pour pouvoir la regarder dans les yeux.

" Et tu es la mienne... Je tiens vraiment beaucoup à toi. En fait, je crois que j'ai jamais dit ça à personne, mais... je t'aime beaucoup. "

Son aveux concernant ce qu'elle avait traversé dans le passé ne pouvait rester comme une pierre qu'elle aurait jeté à l'eau. Je me devais d'y répondre. Elle ne devait pas penser que je n'avais pas compris ou que je m'en fichais. Par contre, que dire après une telle révélation? Montrer mon inquiétude? Dire pourquoi je ne fréquentais personne?...
" Elly... Ce que tu as traversé c'est... le pire des crimes selon moi. C'était... la raison de ta fuite? "
Je passais une main sur sa joue, ramassant une larme qui y coulait.
" Tu en as parlé avec un médecin? "
J'étais comme sidéré. Je sortis un mouchoir de ma poche, et essuyais ses yeux, ses joues. J'avais envie de la prendre dans mes bras, de la réconforter par un câlin, mais je ne savais plus vraiment ce que je devais faire ou dire... Je déposais un baiser plein de tendresse sur son front tout en tenant son visage dans mes mains.
" Et celui qui t'a fait du mal... Il est en prison maintenant? C'était qui? "
J'avais peur qu'elle me dise que c'était son propre père... Le pire de tout, je pense!

Je lui parlerais de mon propre passé. Je répondrais à ces interrogations concernant mon habituel célibat. Je lui devais bien ça... Mais je préférais qu'elle vide d'abord son sac.

" Si tu veux vraiment le savoir, je t'expliquerai ce qui m'est arrivé... C'est différent... mais je pense que tu comprendras... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mar 13 Déc - 21:34

C'est difficile, de sortir tous ces maux qui brûlent les entrailles. Difficile de parler sans avoir envie de se taire et de s'enfuir. Mais à présent que Jon sait - depuis combien de temps? - qu'Elly est une fille, il doit savoir pourquoi... et Jon est la seule personne qu'elle est capable d'aimer pour le moment. Son petit cœur boiteux ne bat pas assez pour elle, alors pour deux, c'est un exploit.

Elle se sent étrangement bizarre et réconfortée par les paroles de Jon. Lui dire qu'il l'aime beaucoup, finalement, c'est renversant. Elle se raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage, parfois. Il n'en sait rien. La vie qu'elle a mené, ce qu'elle a vécu. Alors elle se jette à l'eau. Il veut comprendre... bien qu'il ait pigé de quoi elle parle. Il veut savoir si on s'est occupée d'elle, à l'époque. Si on l'a soignée, si on l'a entourée, aidée.
Rien de tout ça.

Elle acquiesce doucement.

- Je me suis enfuie... parce que ça ne pouvait plus durer. Leur manège, me trainer de lieu en lieu, ne penser qu'à leur survie, et traiter avec des gens pire qu'eux.

Elle respire un grand coup. Ferme les yeux. Elle a envie de se pelotonner contre Jon. La seule personne qui ne lui ferait jamais de mal.
Mais elle se retient, pour l'instant, et continue son histoire. il faut que ça sorte, à la fin!

- Je n'ai pas vu de médecin. En fait, mes parents ne l'ont pas su tout de suite que... que... que leur complice faisait ces choses, pendant qu'ils étaient ailleurs. Mais quand ils l'ont su, ils ont pris le parti de ne rien dire. Parce qu'aller porter plainte revenait à se rendre à la police, parce qu'ils étaient recherchés depuis des années. Tu vois? Ils n'ont pensé qu'à eux. Qu'à eux. Et c'est ce qu'il y a de pire. Je ne pouvais pas compter sur EUX. Ils m'ont trahi. J'ai mis du temps à redresser la tête... mais je leur ait fait payer en engendrant ce qu'ils souhaitaient éviter. Ils sont tous en taule à l'heure qu'il est. Du moins je pense.

Maintenant que les vannes sont ouvertes, les mots viennent, à flot rapide. Elle parle, elle ne peut plus se taire. Elle doit tout dire. Tout raconter et exorciser ça une bonne fois pour tout. Les personnes en qui elle aurait dû pouvoir faire confiance l'ont sale trahie, et elle ne l'oubliera jamais. Elle est morte deux fois, par leur faute.

- Cela s'est passé quand j'avais huit ans. Ils montaient un coup pour casser une banque ou une bijouterie, je ne sais plus. Je déteste quand les filles de la caravane me regardent en espérant que je vienne leur parler. Je déteste quand une vient me voir. Elles pensent que je suis un garçon et que comme j'ai leur âge, je suis aussi intéressé qu'elles. Il y en a certainement qui voudraient m'embrasser. Je déteste ça.

Jon la regarde toujours, de ses yeux bienveillants. Elle essuie ses larmes. Son regard se fait plus dur et en même temps plus... distancié. Elle soupire. Jon lui a dit qu'il lui expliquerait pourquoi il n'a jamais de petite amie. Elly ne veut être la petite (ou le petit ami) de personne. C'est bien trop tôt. Elle a tout un travail de reconstruction à faire.

- Moi je veux pas de petit ami, c'est pas compliqué à comprendre, mais les gosses de mon âge en font tout un plat, ça m'agace. Et après elles vont pleurer parce que je les ai jetées.

Oui, mais si Elly n'avait pas vécu tout ça, elle serait restée une fille et elle se serait intéressée aux garçons (ou aux filles, allez savoir!) Elle soupira de nouveau.

- J'espère que ton histoire est plus joyeuse. On fait quand même une sacrée équipe de cas sociaux, toi et moi.

Avec un petit sourire. Elle a cette capacité de s'en sortir par une pirouette humoristique, histoire d'ajouter encore plus de distance. L'humour est une arme. Le cynisme est une seconde nature. Trop vu trop jeune pour avoir encore cette étincelle d'innocence présente dans toutes les filles de son âge.

Mais elle s'avance quand même et se blottit contre Jon. La seul personne qu'elle est capable d'aimer. Son frère de cœur. Bien plus fort que les liens du sang, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 14 Déc - 8:54

Même si ce n'était pas ses parents, ils n'avaient rien fait contre ça lorsqu'ils s'en étaient rendus compte... Comment pouvait-on laisser faire une telle chose à son propre enfant?! D'après ce que je comprenais, ce n'était pas arrivé qu'une fois en plus de ça! C'était vraiment horrible. Une fois ces révélations déballées, son sac vidé, Elly se jeta dans mes bras. Elle attendait la même honnêteté de ma part, ce qui était normal après tout... mais qui n'était pas évident pour autant.

Je la serrais dans mes bras. J'aurais voulu trouver les bons mots à dire... Mais y en avaient-ils? J'aimerais retourner dans le passé et empêcher tout ça... Mais c'était impossible! J'aimerais mettre la main sur le monstre qui a torturé ma petite Elly... si seulement je savais qui c'est.

" Je sais que du temps a passé depuis, mais je pense qu'il serait prudent de voir un médecin tout de même... pour faire certaines analyses de sang, tu vois? On pourrait voir une femme si tu préfères... Et tu ne seras pas obligée de lui dire pourquoi tu veux faire ces analyses... On pourrait toujours dire que tu doutes de l'état de santé de tes parents... Je voudrais m'assurer que tu n'as rien... à ce niveau là, tu comprends? "

Je la tenais toujours dans mes bras. Je savais qu'elle attendait un retour de sa confession... Et en parler à quelqu'un me délivrerait peut-être... Mais en parler à une enfant... restait extrêmement délicat.
" Ma mère... "

Je repris mon souffle. Je lâchais Elly, m'asseyais au bord de la banquette et lui pris les mains. Je la regardais dans les yeux un instant, puis baissais mon regard avant de reprendre la parole.
" Ma mère était une femme très croyante, mais qui avait la fâcheuse tendance à interpréter à sa façon les Saintes Écritures... Une façon extrémiste, radicale, même violente. Pour elle, le sexe c'était le pêché, point final. D'ailleurs, quand elle a épousé mon père, c'était un mariage platonique, basé sur l'amour pur, les commandements bibliques, et ce genre de choses... Et un jour... Ils se sont laissés aller au pêché de chair... Ma mère est tombée enceinte. Mon père a fui parce qu'il en avait certainement marre des crises d'hystérie de ma mère. Je ne lui reproche pas d'avoir fui ma mère... par contre, de m'avoir abandonné, oui, mais c'est une autre histoire. Enfin bref. Je suis venu au monde, et malheureusement, ma mère n'a pas eu une fille. Elle avait cédé au pêché de chair à cause d'un homme, donc l'homme était le mal. Je la dégoutais. Et en grandissant, je me suis dégouté aussi. Je détestais ma condition de garçon qui devenait doucement un homme. Le sexe responsable du malheur de ma mère... Les années passant, elle m'a fait passer pour celui qui avait le mauvais rôle. J'ai fait quelques recherches et lu des choses qui m'ont fait comprendre que c'était ma mère qui avait un problème. J'ai essayé d'en parler avec elle... pour l'aider... mais elle ne comprenait pas... et... "

Je penchais la tête et repris une main pour la passer dans mes cheveux, et la laisser posé sur ma nuque. Le plus difficile à dire arrivait. Je resserrais la main d'Elly que je tenais encore. Je sentais une boule qui montait de mon estomac vers ma gorge. Je repris une grande inspiration.
" elle m'a... mutilé. "
Voilà, c'était dit. Des larmes m'échappèrent. Le plus difficile était fait. Je ne savais pas comment Elly allait réagir à ça. Mais on se ressemblait bien plus que ce qu'on aurait pu dire avant ces échanges d'aveux... J'étais donc recroquevillé, les larmes aux yeux, et tenais toujours une main d'Elly... ma petite sœur de cœur... la seule fille à connaitre ce terrible secret...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 14 Déc - 14:15

Pelotonnée contre Jon, elle se laisse aller, enfin. Jon la rassure, essaie de la réconforter. Rien que sa présence, ses gestes, sa douceur, son regard bienveillant, suffisent. Il n'a pas besoin de mots. En revanche, elle n'a pas envie de voir un médecin... faire des analyses... elle n'aurait quand même pas choppé une maladie... si? En fait... Il la fait flipper, là! Et si son bourreau avait eu une quelconque infection? BEURK! Jon veut avant tout s'assurer qu'elle va bien. Le seul à se poser la question, tiens! Ses parents ne s'en étaient pas préoccupé. Ils avaient peut-être pensé faire la peau de leur complice un jour, mais ne l'avaient jamais fait.

- On verra plus tard.

Peut-être qu'elle irait. un médecin femme.. mais quelle justification pour demander des analyses telles que celles-ci? La santé de ses parents? Mouais.
Elle reste silencieuse, et c'est Jon qui a des choses à dire. Donnant-donnant, ou presque.

Elly écoute Jon faire ses... aveux. Drôle de terme. ce ne sont pas vraiment des aveux. Ce sont des secrets, parmi ceux qui font le plus mal. Il est assis en face d'elle, lui tient la main - lui serre la main - et regarde vers le sol... Et c'est une longue tirade qui vient. une mère complètement givrée. Elly a toujours été athée, dès son plus jeune âge. Quand d'autres disaient que Dieu ceci, Dieu cela, elle se demandaient pourquoi tous ces gens pourtant pourvus de cerveaux, ne pouvaient pas remettre ça en question. La religion a toujours été absurde. Et mettez une religion dans les mains d'une sociopathe et ça donne la mère de Jonathan.

Il avait grandit dans ce monde étrange, étouffé par une mère qui lui rejetait la faute d'être un garçon, fruit du péché. Quelle absurdité! Elle imagine le petit Jon, sans cesse brimé. Toute cette éducation à refaire.

Mais ce n'est pas tout. Une pause. Et sa mère l'avait...? L'avait quoi? Elly attend malgré elle la suite... c'est cette dernière phrase qui libèrerait Jon. Du moins elle l'espère.
Et en serrant sa main, il lâche le morceau.
Mutilé. Elly déglutit. Elle imagine - elle a beaucoup d'imagination - une mère pourchassant son fils armée d'un couteau, dans toute la maison, mettre la main sur lui et le taillader pour lui faire expier ses péchés. Quelque chose comme ça. Mutilé, le mot est fort, très fort.

Il en reste certainement des marques. C'est pourquoi il prend toujours soin de ne pas se montrer trop dévêtu, même quand il pensait qu'Elly était un garçon. Une mutilation laisse des traces, sinon, il n'aurait pas utilisé ce mot. C'est comme si elle l'avait marqué au fer rouge. Fautif tu l'es.
Encore une bonne raison de détester les adultes! Leurs parents étaient véritablement des psychopathes... bon, pas des vrais psychopathes, mais quand même.

Elle s'approche de Jon et le serre dans ses bras. Une haine brûlante monte en elle. Si la mère de Jon n'était pas déjà morte, elle irait la tuer elle-même!
C'était Jon et Elly contre le reste du monde depuis trop longtemps. Mais ils ne peuvent pas s'arrêter aussi vite, aussi facilement. Cependant, ils ont fait le premier pas vers la reconstruction.

- Y'a pas de honte à avoir, rien n'est de ta faute. Moi je te trouve génial. Et si y'en a qui ont des choses à dire, on les emmerde. Faut oublier ça, on les emmerdes. Ils ont ruiné nos vies, on s'en est sortis, sans eux. On ne choisit pas où on nait mais on peut choisir sa famille. Moi, ça fait longtemps que j'ai rayé la mienne. T'es génial, Jon. Le meilleur être humain de ma connaissance.

Elle a un air très adulte, bizarrement, du haut de ses presque treize ans. Assis, Jon est plus petit. Elly le dépasse, et elle a l'air de le materner. Après tout, entre frère et sœur, on se serre les coudes.
Finalement, ils sont si semblables, avec leurs parents bizarres, irresponsables, et leurs blessures assassines. Ils se sont bien trouvés.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 14 Déc - 18:03

Elly s'était approchée de moi et m'avait entouré de ses bras. Je trouvais cet étreinte réconfortante. Je passais mes bras autour d'elle et la serrais dans mes bras également. Je me redressais, approchant mon visage du sien. On venait de partager nos maux du passé. C'était un instant très intense. Pour moi, personne ne savait sauf elle, et je comprenais que j'étais le seul à savoir pour elle... Elle me dit des choses tellement gentilles... Que j'étais génial... que je ne devais pas avoir honte...
" Toi aussi t'es géniale. La vraie famille, c'est celle du cœur. T'es ma petite sœur... ou mon petit frère, tu préfères quoi? "
Je lui souris. Je passais les mains sur mes yeux pour les sécher. Je regardais Elly, ma petite sœur de cœur...
" Je veillerai sur toi tant que tu le souhaiteras... Je serai toujours là pour toi. "

Je pris son visage dans mes mains avec douceur. Je passais mes pouces sous ses yeux pour essuyer l'humidité des larmes qui y avaient couler un peu plus tôt.
" Il y a aussi des jeunes garçons qui ont vécu des horreurs semblables à celles que tu as vécues, tu sais... Te cacher dans la peau d'un garçon n'est pas une solution... Et tu deviens une jeune fille, tu ne pourras plus te faire passer pour un garçon encore longtemps, tu sais... J'aimerais tellement pouvoir t'aider... J'aimerais tellement que tu aies un avenir meilleur... que tu connaisses le bonheur...

Elly, j'ai besoin de savoir quelque chose... J'aimerais vraiment que tu répondes à cette question... quel est le nom du monstre qui s'en est pris à toi? Dis-le moi... Et on en reparlera plus... sauf si t'as besoin d'en parler... je serai toujours là pour toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Mer 14 Déc - 18:58

Leurs visages sont proches et ils peuvent lire toute la souffrance et le soulagement dans le regard de l'autre. Cette étreinte est réconfortante, chaleureuse. Elly n'a pas souvent eu de câlins dans son enfance, et elle a tendance à penser que c'est pour les gosses faiblards qu'on rien d'autre à foutre et que surtout, c'est un peu trop baisser sa garde. Mais, là, il n'y a plus rien à baisser. Les armes sont tombées, il ne reste plus que cette petite fille blessée devenue adolescente. Et pour une fois, elle peut se laisser aller. Elle ferme les yeux et savoure cet instant de tendresse, comme si c'était une grande découverte. Au fond... c'était ça.

Jon sera toujours là pour elle, et pour une fois, elle en a la certitude, ou du moins, elle veut en avoir la certitude. parce qu'ils se sont trouvés, parce qu'ils sont ensemble, comme frère et sœur, et que chacun connaît le secret de l'autre.
En revanche, elle ne répond pas à la question... elle n'a pas envie de dire "petite sœur" parce que c'est trop tôt. Et n'a pas envie de dire "petit frère" parce qu'elle ne l'est pas. Elle laisse ça en suspens. Un jour viendra où elle pourra assumer son identité sexuelle. Pour l'heure il faut qu'elle se redécouvre et apprenne à vivre en lâchant du leste.

Elle affiche un sourire. Après les larmes de désespoir, de peur, de tristesse et de colère, un sourire presque heureux.

Jon prend son visage et sèche ses larmes. Elle aime bien la douceur de ses gestes. Il est tellement doux, tellement gentil, prévenant. Elle rouvre les yeux et tombe sur les perles bleues de son frère. Il lui dit alors que ça ne sert à rien de se planquer sous l'identité d'un garçon. Bien entendu, elle sait tout ça. Elle grandit, elle l'a vu... Elle n'est pas aussi formée que d'autres adolescentes de son âge, mais ça commence à venir et c'est la croix et la bannière pour déjà planquer ça. Alors avec le temps... Sans compter qu'elle n'aurait pas de voix masculine comme celle de Jon, ni de poil au menton comme Jon. L'étiquette "fille" ne sera même pas nécessaire.

Elle acquiesce. Peut-être, pour commencer, qu'elle peut abandonner son look au crâne rasé. Disons, laisser ses cheveux pousser un peu. Juste un peu. Un tout petit peu. Voire ce que ça donne. Elle a peur de ressembler à la Lisa Stahl des photos de recherche d'enfants disparus.
Elle fait une petite moue. C'est nécessaire. Elle est ce qu'elle est et doit assumer son identité, ses yeux noisette et ses cheveux châtain.

- T'imagines le barouf au cirque quand ils sauront que je suis une fille? On fera quoi? On assumera leur avoir menti? On se fera jeter? On nous soupçonnera de ne pas être très très nets? Je t'ai quand même foutu dans un sac d'embrouilles, avec ça.

Elle s'en veut. Et Jon qui lui demande le nom de son bourreau. Non mais il est pas net, clairement! Elly recule d'un pas. Elle ne dévoilera pas l'identité de cet homme. Il est facile à retrouver, vu que maintenant Jon sait qu'elle s'appelle Stalh et que sa famille était recherchée et qu'elle est tombée il y a un an et demi de ça... quelques clics sur un ordinateur suffisent pour trouver trace d'un ancien complice arrêté lors d'un cambriolage. Le deuxième complice ayant été tué lors de ce même cambriolage. Les parents d'Elisa dénoncés quelques temps plus tard.
Mais... ce n'est pas parce qu'il est retrouvable par ce biais qu'elle taira ce nom. Premièrement, elle veut mettre tout ça derrière elle, et enterrer ce passé maudit. Deuxièmement, parce qu'elle a le sentiment que Jon va vouloir retrouver ce type et lui apprendre à vivre. Ce faisant, Jon risquerait de se faire repérer. Elly refuse de l'exposer et de le mettre en danger. Elle a trouvé un frère, ce n'est pas pour le perdre maintenant, alors qu'ils se sont dit qu'ils seront là l'un pour l'autre. Si Jon se fait arrêter ou remarquer?
Certes, Buck est en prison... pas pour TOUS les crimes commis, mais au moins pour un certain nombre d'en eux. Puis s'il a pu faire ça à Elly, il a très bien pu le faire à d'autres. Avec "un peu de chance" il a aussi eu ce chef d'accusation sur la tête lors de son jugement. Et cette hypothèse est assez solide pour Elly pour espérer qu'il purge quand même une partie de sa peine pour avoir abusé et molesté des gosses.

- Je me souviens plus de son nom. J'ai trop voulu oublier. Et puis ne cherche pas à obtenir réparation. Il croupit en prison, c'était déjà un criminel recherché, avec non seulement des cambriolages mais aussi violences, agression et probablement meurtres. Il a tiré sur les flics à plusieurs reprises. Et puis il parait que dans les prisons, les autres détenus apprennent à vivre aux nouveaux. Alors te bile pas pour ça... il aura la mort qu'il mérite un jour.

La mort qu'il mérite un jour... drôle de phrase, pleine de dureté et sans pitié, surtout sortant de la bouche d'une gamine de douze ans et demi. Mais c'est ainsi. Pourquoi avoir de la pitié pour des gens comme ça? Selon Elly, et après ce qu'elle a vécu, ça ne ferait aucun sens. Non.

- Putain, on a toujours pas fait les crêpes avec ça.

Il lui reste une question en tête, mais elle n'a pas envie de la poser. c'est déplacé, trop curieux. Mais il est vrai qu'elle a vraiment envie de savoir ce que la mère de Jon a pu lui faire, pour qu'il en ait été traumatisé ainsi. Mais ça ne sert à rien, et c'est sans doute de la curiosité vraiment mal placée. Puis l'apprendre lui servira à quoi? A rien.
Alors qu'elle veut faire des crêpes, elle revient vers Jon et se blottit contre lui. Elle n'a pas eu assez tendresse ces dernières années. Et Jon fait un très bon bisounours, à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 15 Déc - 14:43

Un câlin... Un moment si rare, et pourtant si doux, si simple, si bon. Je n'avais pas été habitué aux câlins. ça m'avait vraiment manqué. Je profitais des instants de cette étreinte.

Elly s'inquiéta soudain de la réaction des autres artistes du cirque lorsqu'ils remarqueraient la vérité à son propos.

" Ne t'en fais pas pour ça, voyons. De toute façon, je pense qu'on partira avant que ça ne se remarque. Ce sera plus simple de les quitter, et de recommencer ailleurs comme frère et sœur, que de chercher à leur donner des explications qui ne tiendraient pas la route. "

Comme je m'en doutais un peu, Elly ne révéla pas le nom de son agresseur... Je ne croyais pas vraiment au fait qu'elle ait pu oublier son nom... La connaissant, c'était peut-être pour éviter de me mêler à cette histoire. Mais j'avais quand même des infos qui me permettrait de savoir ce qu'il devenait... le complice des Stahl. Si jamais je le retrouvais... c'est vrai que le tuer serait tentant!... mais s'assurer qu'il paie pour ses crimes et qu'il n'approche plus d'enfants serait bien plus raisonnable... Si jamais je n'étais plus là, qui veillerait sur Elly?... ma petite sœur! C'est pour ça que je devais être raisonnable... pour continuer de veiller sur Elly. Pour elle, ce type aurait un jour "la mort qu'il mérite"... espérons.

Sautant du coq à l'âne, Elly en revint au sujet des crêpes.

" T'inquiète, on va les faire... "
Mais à peine je me levais qu'elle se jeta aussitôt dans mes bras.
" ... mais un câlin d'abord, t'as raison! "
Je l'enlaçais et lui déposais un tendre baiser sur le front. Mes mains montaient et descendaient dans son dos faisant de douces caresses.
" Je crois bien qu'on est deux à avoir manqué de tendresse dans le passé... C'est quelque chose dont personne ne devrait manquer... jamais. Pour ça aussi, je serai toujours là... tant que t'auras besoin de moi. "

Après ce moment de tendresse, je décidais d'attaquer la pâte à crêpes tout en montrant à Elly comment ne pas faire de grumeaux. Et je changeais de sujet de conversation...
" Mais au fait, quelles infos as-tu entendues à propos de cette école? T'as entendu un nom ou un lieu approximatif peut-être? ça aiderait pour commencer les recherches... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Ven 16 Déc - 14:19

Jon est prêt à tout lâcher pour rester avec elle. Cela lui serre un peu le cœur. Un drôle de sentiment. C'est peut-être, en fait, d'avoir une famille. Ressentir ce lien très fort qui unit plusieurs personnes peu importe les circonstances et être là l'un pour l'autre. Sans conditions.
Partir avant que ça se remarque. C'est la meilleure solution. Elle est touchée d'entendre Jon dire "on". Ils sont deux maintenant.

mais elle ne révèle pas pour autant l'identité de son bourreau. Plusieurs raisons à ça et peut-être pas la bonne. Elle n'est pas dans la tête de Jon. Mais elle même ayant des envies de meurtres sur feu madame McGregor, elle pense qu'il peut en être de même pour lui.

Elle passe donc au crêpes, mais réclame un câlin. Un peu de tendresse n'a jamais fait de mal à personne, et le petit hérisson a besoin de baisser un peu ses épines. Pas qu'elle devienne peluche, mais ça apaise un peu l'âme. La guérison prendra certainement du temps, mais être avec Jon est un bon médicament.
Et Jon lui dit alors qu'il sera toujours là pour elle. Elle resserre son étreinte. Au début, les mains de Jon l'avaient mise mal à l'aise. Mais sa douceur et sa sincérité ont eu tôt fait d'inverser ce sentiment. On pouvait avoir un contact physique très tendre, très doux, fraternel. Juste un amour inconditionnel entre deux être que la vie n'a pas épargnés.

Et puis... et puis Jon décida de montrer à Elly comment faire une pâte sans grumeaux. Elle l'a vu faire plusieurs fois, mais elle n'a pas le coup de main, ou quelque chose n'a pas percuté son cerveau... sa pâte comporte encore et toujours des grumeaux...
Et Jon revint à la conversation de départ... l'école.

- Je n'ai rien entendu de précis... seulement des rumeurs, des bribes et je pense que ça doit pas être très loin d'ici, vu qu'on en parle plus dans cette région qu'ailleurs. Je me suis dit qu'on n'est pas très loin. Après je sais pas si c'est des rumeurs bidon venant d'anti-mutants ou de pro-mutants, ou des mutants eux-même, comme... disons... une légende urbaine. Je crois avoir entendu un nom. Un professeur qui s'appellerait Xavier. Mais j'ai rien entendu d'autre. J'ai pas osé poser la question.

Et pour cause, elle ne veut pas que les gens pensent que ça l'intéresse! Elle ne veut pas qu'on la soupçonne d'être une mutante. Elle ne veut pas qu'on la force à se déclarer. Elle serait bien obligée de devenir Elisa Stahl. Stahl, quel nom de merde, selon elle. Principalement parce que c'est celui de ses parents! Alors que là, elle aurait préféré s'appeler Elisa McGregor, comme si elle était la vraie petite sœur de Jon.
On ne peut pas tout avoir. Et en l'état des choses, ils se sont pas certain d'avoir la loi et l'état de leur côté.
Mais entrer dans une institution qui les aiderait, c'est peut-être la meilleure option.

- T'en penses quoi, toi? Si je vais dans une école, tu feras quoi? Tu crois y'a une université? On va devenir sédentaires. C'est bizarre quand même. J'ai pas treize ans et j'ai jamais été sédentaire. Tu crois qu'on peut s'y faire quand on est habituer à voir défiler le paysage? Puis voir tout le temps les mêmes personnes... mouais... au cirque on voit tout le temps les mêmes personnes...

De grandes interrogations pour un avenir incertain.
Elle regarda sa pâte à crêpes. Pleine de grumeaux.

- C'est définitif, je suis nulle en crêpes. J'espère que c'est pas une matière obligatoire dans une école de mutant.

Encore une fois, elle s'en sort avec humour.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Ven 16 Déc - 15:38

Alors qu'Elly semblait encore mal partie avec la pâte à crêpes, elle donna un nom qu'elle avait entendu: le Professeur Xavier, et dit qu'elle avait cru comprendre que cette école devait être dans les parages.
" C'est assez minime comme information, mais ça nous aidera peut-être à trouver cette école malgré tout. T'as bien fait de ne pas poser de questions. C'est la meilleure chose à faire pour éviter d'attirer l'attention. "

Elly semblait inquiète à l'idée de devenir sédentaire...
" Quand j'ai commencé à errer sur les routes, j'ai eu peur aussi. La vie sédentaire est plus sympa, plus confortable. J'espère qu'il s'agit vraiment d'une école pour les mutants, et pas un centre pour l'utilisation ou l'incarcération des mutants. Si c'est vraiment ce qu'on pense, alors j'espère que ça marchera pour toi là-bas. Je verrai à me trouver un emploi dans cette école... peut-être que je pourrais aider des jeunes mutants à contrôler leurs dons... Dans tous les cas, ne te fais pas de soucis, je ne serai jamais loin. "

Elly regarda alors sa pâte à crêpes. Je regardais alors ce que ça donnait, lorsqu'elle fit une touche d'humour sur le sujet.
" Ton défaut, c'est de vouloir aller trop vite. La farine doit s'incorporer tout doucement dans la partie liquide de la pâte... Enfin, on va rattraper ça en passant la pâte au tamis. Sors un autre grand saladier pendant que je sors le tamis, s'il te plait. "
Une fois le tamis posé sur le saladier vide, je commençais à transvaser la pâte à crêpes d'un saladier à l'autre, en la filtrant au travers du tamis afin d'éliminer les grumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Ven 16 Déc - 15:57

Vouloir aller trop vite... ça reste à voir! Elly est seulement un peu impatiente de manger les crêpes, nuance! Et elle a beau essayer de faire lentement pour touiller la farine petit à petit, il y a toujours un gros tas qui se retrouve emporté dans le mouvement, et la cohorte de grumeaux s'installe! Pas ça faute quoi! Trop vite... pfff!
Elle secoue la tête et prends le tamis et le saladier vide.

Elle se sent un peu plus légère. Elle n'avait jamais pensé que parler de tout ça et dévoiler son passé lui feraient autant de bien. Elle avait toujours pensé le contraire, qu'en causer, c'est ajouter de l'huile sur le feu, que ça ne fait pas partir les souvenirs...
Mais là... à regarder Jon filtrer la pâte au travers le tamis - le tamis c'est de la triche, d'abord! - elle se dit enfin qu'elle se sent plutôt bien. Un peu plus apaisée. Moins en colère.

Il lui faut encore digérer tout ce qui a été dit. Mais pour une fois, elle a une confiance absolue en quelqu'un. Une confiance peut-être inébranlable. Jon a été tellement marqué dans sa jeune vie. Comment peut-il être aussi doux et gentil alors que d'autres auraient peut-être viré totalement psycho? Peut-être, tout simplement, parce qu'au plus profond de lui, il est fondamentalement gentil. Et que malgré les coups du sort, il l'est resté. On ne peut peut-être pas changer sa nature.
Peut-être pas.

Et Elly, qui est-elle? Qu'est-elle? Elle réfléchit à sa jeune enfance. Filette calme qui dévore tous les livres sur son passage, souhaitant aller à l'école et y rester, au lieu de se planquer et déménager encore une fois. Oui, elle était quelqu'un de gentil. Elle l'est toujours. Seulement, les autres ne le savent pas. Les gens du cirque ont tendance à penser qu'Elly est un p'tit con de préado désagréable la moitié du temps.
Mouais. Ben inutile de changer ça.

Elle se met à sourire. Elle est peut-être bel et bien comédienne, finalement.

- Booooon voilà, c'est filtré, je fais chauffer la poêle!



(fin?)
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   Jeu 3 Avr - 12:05

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avenir, et tout le reste (Jon) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Le monde est vaste :: Autres lieux, Autres temps :: Flash Back-