Partagez | .
 

 Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]   Mer 23 Nov - 16:44

    "... Il semble donc évident que le système judiciaire Finlandais peut s'opposer en bien des manières au nôtre en ce qui concerne la question mutant, mais le fond reste le même quant à l'appréhension de cette menace inévitable. Merci de votre attention. Je vous souhaite une bonne fin de journée..."

    Ethan soupira d'un air las. Ce conférencier n'avait pas cessé d'associer les mots problème et mutant au cours de ces deux heures et quatorze minutes de conférence. Il les avait même prononcés 124 fois dans une vingtaine de contexte différent. Une telle approche de la politique judiciaire de la Finlande était inévitable, il fallait bien s'en douter, mais tout de même... C'était d'un ridicule. Dire qu'il y a une dizaine d'années, et encore maintenant, ça aurait pu passer pour des propos homophobes, racistes, à présent c'était le fait de soutenir les mutants qui pouvaient être mal vu à New York. Le monde ne tournait vraiment pas rond... Le brun rangea lentement ses stylos, ses feuilles de notes et sa bouteille d'eau dans son sac, espérant que l'afflux d'élèves aura diminué lorsqu'il se verra contraint de sortir de la pièce. Toujours avec des gestes lents, Ethan remit ses lunettes de soleil et chercha dans sa mémoire son programme de l'après midi. Voulu chercher. Ce n'était même pas la peine, puisque la page du jour de son agenda lui apparut instantanément en mémoire. Mais pas que. L'heure, 8h23, à laquelle il avait écrit qu'il avait entraînement à 18h cet après midi. Il l'avait écrit après avoir mangé des pâtes, 84g, qu'il avait fait cuire, 12min , et après avoir eu son entraîneur au téléphone, 13min. Il y avait une tache de café sur l'agenda en bas à droite et le haut était un peu corné. Le... Ethan se concentra pour ne pas se laisser submerger par tous les détails qui lui revenaient en mémoire. Il se concentra sur sa respiration qui, elle, était plus ou moins régulière. Elle le devenait d'ailleurs. Une fois la crise totalement évitée, Ethan sortit (enfin) de l'amphithéâtre pour se diriger en fermant les yeux au restaurant universitaire. Alors qu'il allait enlever la vue de ses sens, ses yeux bleu océan accrochèrent un paquet de feuilles qui restaient sur un bureau. Etonnant... quelqu'un avait oublié ses notes... Ethan eut un petit rire en se faisant la remarque que les gens pouvaient oublier des choses. C'était un concept qui lui était inconnu depuis ses douze ans. Ethan ne se posa même pas la question "à qui pouvait appartenir ces feuilles" puisqu'il revoyait actuellement le visage du garçon fautif. Enzo... Enzo Baccardi si ces souvenirs étaient bons. Enfin, façon de parler, ses souvenirs étaient presque toujours bons. Non, pour être franc, ils l'étaient toujours. Ethan plissa les yeux, il ne fallait pas qu'il se remette à réfléchir. C'était mauvais. Il ne fallait pas que son esprit dérive sinon il allait droit à la migraine voire l'évanouissement. Fermant les yeux donc, il n'avait pas besoin de voir pour savoir où aller. Il le savait. Un peu trop en fait...

    Quelques minutes plus tard, Ethan avait repéré Enzo Baccardi qu'il ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam mais dont il avait les feuilles de cours. D'un pas peu assuré, il y avait bien trop de monde dans cet endroit qu'il évitait habituellement, Ethan se faufila entre les personnes, égrenant dans son esprit toutes les décimales de pi pour ne penser à rien d'autre. Il arriva enfin devant Enzo. Et balbuta lamentablement, son accent norvégien ressortant horriblement comme toujours:

    Enzo Baccardi, tu as oublié ça.

    Ethan eut un vertige et poursuivit en lui même: 4 5 8 2 5 8 9 5 1 4 ... Trop de monde qui parlait, trop de monde à la fois. Il fallait se rendre à l'évidence, même pi ne fonctionnait pas. Ethan ressentit l'irrépressible besoin de dessiner et rajouta donc nerveusement à haute voix, s'adressant à Enzo, fermant les yeux derrière ses lunettes teintées:

    Je sais que c'est un peu impoli mais... je peux m'asseoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]   Ven 25 Nov - 12:00

HJ: Désolé pour le retard Wink

"... Il semble donc évident que le système judiciaire Finlandais peut s'opposer en bien des manières au nôtre en ce qui concerne la question mutant, mais le fond reste le même quant à l'appréhension de cette menace inévitable. Merci de votre attention. Je vous souhaite une bonne fin de journée..."

*Enzo n'en pouvait plus. Il détestait tout ces maîtres de conférence qui croyaient posséder la science infuse, imbus de leur personne. Et il faut dire qu'isl n'étaient généralement pas tendre non plus envers la cause mutante. Chose auquel Enzo était très attaché, faisant lui même partie de cette minorité. D'ailleurs, il a du se plier aux règles de ce monde pour exercer le métier qu'il souhaitait. Il s'est en effet fait recenser par le gouvernement pour être embaucher en tant qu'assistant juridique au sein d'un grand cabinet d'avocat. Car même s'il était, et est toujours, un fervent détracteur de la loi du recensement des mutants ; pour devenir avocat, il était obligé de céder. Ca lui a valut une bien mauvaise réputation, car l'emploi d'un mutant dans un cabinet fait généralement beaucoup de bruits.. Désormais à la Fac, plus grand monde ne vient lui parler. Son statut désormais public de mutant est fatiguant, il aurait préféré que personne ne le sache. Mais malgré tout et après le recul, Enzo commence à penser que ce n'était pas si mal d'avoir fait ce choix*

Au moins on peut montrer que les mutants ne sont pas tous mauvais, et que cette loi ne sert à rien ! Si, à nous discriminer...

*C'était pourtant l'avis de beaucoup de monde en ces temps-ci, mutant et humains ne faisaient pas bon ménage. Et même s'il avait une terrible envie de le faire taire, il résista tant bien que mal à cet irrésistible envie. Enzo quitta ses pensées négatives pour se pencher sur sa feuille. Quel travail ! En une conférence de plus de deux heures, il avait remplis quelques notes. La plupart du temps il gribouillait des dessins à chaque fois qu'il entendait le mot « mutant » ; autant dire que la feuille était remplie*

*Enzo rangea ses affaires dans son sac et pris la direction de la cafétéria. Même s'il n'était pas un gros mangeur, ces conférences l'épuisaient réellement. Puis, il pensa au programme de la journée ; deux heures de droit pénal, deux heures de droit internationale et pour terminer une heure de droit des affaires. Autant dire que sa journée était chargée, mais il ne s'en inquiétait pas vraiment ; sans quoi il tomberais de fatigue. Il faut dire que non content d'être étudiant, Enzo était en stage dans un cabinet et qu'en plus, lors de ses temps libres, il rejoignait le camp Rebelle pour organiser et participer à divers missions... Il ne savait pas vraiment comment il faisait pour garder ce rythme effréné, une chose et sure : ça ne pouvait pas durer éternellement. De toute manière, il ne lui restait qu'un mois de cours et il en aurait définitivement finit de la faculté, il avait vraiment hâte*

*Enzo pris ce dont il avait besoin pour manger au réfectoire puis s'installa sur une table, seul. Aujourd'hui, il avait opté pour un roti de porc avec des choux de brouxelles, même si beaucoup de monde n'aimait pas ce légume, Enzo lui en raffolait ! Pour le dessert, il avait opté pour un liégeois ; le choix était maigre de toute manière à la Fac, ou bien s'était liégeois, ou bien une pomme ou un yaourt au fruits^^ Il commença à prendre sa fourchette lorsqu'il vit un jeun homme s'approcher de plus en plus de lui. Ce dernier avait la carrure élancé, visiblement assez sportif. Il portait un t shirt assez serré qui laissait ses formes masculines en valeur, cheveux bruns... bref quelqu'un de vraiment séduisant. Il portait une paire de lunettes, ses verres étaient teintés – il se demandait pourquoi d'ailleurs. Le jeun homme prit alors la parole*

Enzo Baccardi, ...tu as oublié ça.

*Enzo réfléchit à ce qu'il avait pu laisser dans l'amphi. Puis il compris alors quel était le problème. Il avait bien rangé ses notes de la conférence, mais le tas de feuille sur lequel il s'appuyait pour les écrire, c'était cela qu'il avait oublié*

Qu'est-ce que je peux être tête en l'air des fois...

Enzo- Merci ! C'est sympa, j'avais pas vu que je les avaient laissés.. Je doit remercier quel nom ?

???- Je sais que c'est un peu impoli mais... je peux m'asseoir ?

Enzo- Oh non vas-y y a aucun soucis, ça me fait de la compagnie ! Lui rétorqua alors Enzo avec un franc sourire. Je t'ai jamais vu ici, ça fait longtemps que t'es là ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]   Sam 26 Nov - 7:43

    Oh non vas-y y a aucuns soucis, ça me fait de la compagnie ! Je t'ai jamais vu ici, ça fait longtemps que t'es là ?

    Ethan s'assit donc, un peu crispé. Il n'aimait vraiment mais vraiment pas la foule. Ni les gens. Ni sa mutation et tout ce qui s'y rapportait. Pourtant il était indéniable qu'il faisait des progrès dans sa manière de gérer le tout puisqu'il ne s'était toujours pas écroulé par terre en se tenant la tête qui menaçait d'exploser. Par réflexe plus que par volonté propre, Ethan sortit de son sac une feuille blanche et un stylo, au cas où. Il aimait savoir qu'il avait de quoi se détendre à portée de main. C'était un peu comme les sudokus et tous ces jeux de logique qui ne demandaient pas de la mémoire mais uniquement de la réflexion. Certes, il ne pouvait faire une grille de sudoku qu'une seule fois dans sa vie vu qu'elle restait à jamais gravée en lui, mais bon.. Ethan s'aperçut qu'il n'avait pas répondu à Enzo. Oh, il n'avait pas oublié, mais il avait été étourdis. Comme toujours lorsque foule de détails emplissaient son cerveau. Le sportif fit un sourire à son interlocuteur et répondit donc, d'une voix douce mais retenue, comme souvent lors des premiers contacts avec d'autres.

    Je suis là depuis le début de l'année, mais je ne suis pas les mêmes cours que toi. Je... je suis un cursus pour l'interprétariat, pas pour le droit.

    Ethan fit un sourire gêné à Enzo comme si c'était honteux de ne pas faire de droit. Bien sûr, cette branche l'avait intéressé quelques instants, d'autant plus qu'il n'était pas obligé de se faire recenser, sa mutation pouvant passer au mieux comme un signe d'une grande intelligence et d'un travail acharné, au pire comme un signe de folie. Mais les langues l'avaient définitivement emporté sur le droit et la justice, la complexité des langues étant bien plus amusante que l'apprentissage bête et méchant du Code Civil. Aux yeux d'Ethan bien évidemment. D'ailleurs, même s'il n'y avait aucun lien logique entre les deux choses, Ethan se souvint qu'il n'avait pas donné son nom à Enzo. Il avait trop l'habitude de connaître rapidement nom et visage qu'il oubliait que ce n'était pas le cas de tous.

    Oh, et je ne t'ai pas répondu ! Je m'appelle Ethan. Ethan Ivanov. Pourquoi faire du droit au fait ? c'est difficile non, comme section ?

    Ethan n'avait jamais été très doué pour faire la conversation. Lorsqu'il était au collège, à Oslo, il était persuadé que s'il se taisait, les gens allaient comprendre et voir que se taire était la meilleure chose à faire, et qu'enfin ses oreilles trouveraient la paix. Mais ça n'avait pas marché, Ethan avait été obligé de parler lorsqu'il avait été convoqué chez la psychologue de l'établissement, et on en avait conclu qu'il s'agissait d'une grande timidité couplée à un caractère anti-social. Charmant. Ethan se passa une main nerveuse dans ses cheveux et regarda le plateau d'Enzo. Tiens... il n'avait pas pris à manger... peut être était-ce gênant. Mais à la base, Ethan avait ses propres vivres et mangeait... pas là. Haussant un peu les épaules il sortit son repas de son sac et entreprit bien méticuleusement d'ouvrir le papier d'alu qui recouvrait son sandwich. Sa mémoire l'avait rendu maniaque dans sa vie de tous les jours au sens ou il s'apercevait rapidement qu'un livre n'était pas à sa place ou que la table avait été déplacée. Mais ça s'était répercuté sur ses habitudes comme l'ordre de ses crayons de couleur ou la position de son poste de travail...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]   Lun 28 Nov - 15:45

*Le jeun homme regarda Enzo d'un air assez bizarre. Il se tenait la tête et n'avait pas vraiment l'air d'aller très bien... Il fouilla dans son sac et en sortit une feuille blanche et un stylo*

Enzo- Waow ! T'es du genre mordu du travail !

Ethan- Je suis là depuis le début de l'année, mais je ne suis pas les mêmes cours que toi. Je... je suis un cursus pour l'interprétariat, pas pour le droit.


*Le jeun homme fit alors un sourire à Enzo visiblement gêné. Il ne savait pas pourquoi d'ailleurs... Il est vrai que la réputation des étudiants en droit n'était plus à faire. Mais Enzo n'avait pas la grosse tête, il savait qu'il s'engageait dans une voie difficile, mais qu'importe ça lui plaisait. Le fait d'avoir appris toutes les subtilités jurisprudentielles lui permet maintenant d'aider bon nombres de ses clients. Peut-être que l'autre étudiant était gêné parce qu'il n'avait pas fait droit. Qu'importe en réalité, c'est une filière comme une autre. Il repris subitement la parole. Les langues devaient être intéressant, Enzo savait qu'il n'aurais pas eut sa chance dans ce cursus. Il avait du mal avec pas mal de langues étrangères.. Disons qu'il n'était pas fait pour ça*

Ethan- Oh, et je ne t'ai pas répondu ! Je m'appelle Ethan. Ethan Ivanov. Pourquoi faire du droit au fait ? c'est difficile non, comme section ?

*Effectivement dans ses pensées, Enzo en oublia même que l'étudiant qui était assis en face de lui ne s'était pas présenté*

Enzo- Ethan.. hum, des origines norvégiennes ? Parce qu'en plus t'as un sacré accent ! lui adressa Enzo d'un air moqueur. Le droit, c'est une longue histoire, défendre la veuve et l'orphelin c'est pas mal;) Nan plus sérieusement, je trouve que la justice fait défaut, alors j'avais envie d'aider les gens qui doivent faire face à des personnes haut placés et ce genre de trucs.. Pis c'est pas si difficile que ça, il faut juste savoir interpréter les textes de lois et toujours trouver une faille... c'est même plutôt amusant ! Et toi les langues, pourquoi t'as choisit cette voie ? Je pourrais pas personnellement t'as du mérite, ça doit pas être évident de tout retenir, à la fin je ne saurais même plus parler ma propre langue^^

*Enzo pris une grande fourchette de son plat. L'aspect était plutôt goûteux pour une fois. Mais il lui laissa un goût amer sur les papilles*

Pas terrible aujourd'hui^^ Oui enfin en même temps quand est-ce que c'est bon ??

*Ethan commença à sortir un sandwich de son sac. Enzo lui sourit*

Enzo- Ah, toi t'aimes pas ce qu'ils font ici ? C'est vrai que c'est pas terrible, mais de là à manger un sandwich^^

*Enzo voyait qu'Ethan n'était pas très à l'aise. Il se passait une main nerveuse dans les cheveux dans un intervalle quasi-régulier. Il cachait ses yeux avec une paire de lunettes teintés.. Peut-être était-ce parce qu'il n'aimait pas la foule ? Peut-être parce qu'il ne s'était jamais rendu ici ? Peut-être encore parce qu'il n'était tout simplement pas bien...*

Oui ou peut-être que... Nan laisse tomber, oublie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]   Mar 29 Nov - 9:45

    Ethan.. hum, des origines norvégiennes ? Parce qu'en plus t'as un sacré accent ! Le droit, c'est une longue histoire, défendre la veuve et l'orphelin c'est pas mal. Nan plus sérieusement, je trouve que la justice fait défaut, alors j'avais envie d'aider les gens qui doivent faire face à des personnes haut placés et ce genre de trucs.. Pis c'est pas si difficile que ça, il faut juste savoir interpréter les textes de lois et toujours trouver une faille... c'est même plutôt amusant ! Et toi les langues, pourquoi t'as choisit cette voie ? Je pourrais pas personnellement t'as du mérite, ça doit pas être évident de tout retenir, à la fin je ne saurais même plus parler ma propre langue

    Ethan hésitait à prendre parti. En tant qu'humain, il devait admettre que bien que sévère, la Justice Américaine était plus strict et juste que la Justice Norvégienne par exemple, qui était plus laxiste. Mais en tant que mutant... c'était tout autre chose. Ethan savait qu'il n'était pas bon d'être recensé, et que ça l'était encore moins de ne pas l'être. Bien sûr, les autorités et tout le fatras administratif faisaient leur boulot en masquant dans des zones d'ombre ce qui ne pouvait qu'être... hum... politiquement incorrect, mais bon ça ne pouvait pas ne pas attirer l'attention. Mais Ethan n'avait pas de soucis à se faire. Il n'avait aucuns soucis à se faire. Rien ne pouvait lui porter préjudice. Ce n'était pas comme s'il était un mutant puissant. Il avait juste une mémoire hors norme. Et de telles réflexions pouvaient se voir sur son visage qui était trop sujet à dévoiler ses sentiments les plus profonds, de sa sérénité (absente) à sa nervosité (ô combien présente !). Il n'était qu'un étudiant en langue, en train de faire connaissance avec un étudiant en droit.

    Ouais j'avoue, je n'arrive pas à me séparer de mon petit accent. Les Journalistes trouvent ça exotique et disent que ça en rajoute à mon charme.

    Ethan se frappa mentalement. Les Journalistes ? Pourquoi parler de journaliste ? Son entraîneur lui avait bien dit de faire profil bas à la Fac, qu'il n'attire pas l'attention. Il était peut être doué, très doué même, il n'arrivait jamais sur les podiums et n'était pas connu: et cela pour une bonne raison: il ne pouvait pas se permettre d'attirer trop l'attention sur lui, sinon on allait s'attarder sur ses crises de "folie" qui, malgré son âge, lui arrivaient bien trop souvent. Ethan s'apprêta à repartir sur le sujet du sandwich qui lui avait d'un premier abord plus judicieux d'esquiver. Mais passer de Charybbe en Sylla, très peu pour lui. Il préférait le moindre mal, autrement dit son asociabilité. Et puis... et puis rien.

    Oh pour le sandwich... d'habitude je ne mange pas ici, mais comme je voulais te rapporter tes feuilles... j'ai fait un crochet. Je n'aime pas trop être au contact de trop de personnes. On peut dire que je suis claustrophobe en quelque sorte.

    La claustrophobie. C'était son premier argument lorsqu'il pouvait présenter les signes avant-coureurs d'une crise imminente. C'était aussi son excuse pour ne pas avoir trop à faire avec d'autres personnes. C'était une idée de son entraîneur à la base et Ethan l'avait trouvée si bonne qu'il l'avait réutilisée à chaque fois que le sujet de conversation déviait sur une pente glissante. Bien sûr, s'il avait été claustrophobe réellement, il ne serait pas vraiment allé en cours dans des amphis clos sans vue sur l'extérieur, mais ce n'était qu'un détail. Ethan avait fini son sandwich. Et rassemblait consciencieusement les miettes de pain qui trainaient sur la table.

    Qu'est ce que tu as pensé de la conférence au fait ? Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder rapidement tes notes, désolé, pour les comparer aux miennes. Je te demande ça parce que j'ai cru relever une erreur du conférencier concernant une loi finlandaise. J'apprends cette langue en même temps que le chinois. Il me semblait que la loi 47b-12 défendait le droit des mutants de moins de 22 ans et non pas seulement ceux mineurs.

    Ethan se mordilla les lèvres; Ce n'était pas le moment de poser une telle question voyons ! qu'il était stupide ! De un il venait d'étaler ses connaissances sur la Justice Finlandaise, et en plus il importunait Enzo pendant la pause du déjeuner. C'était... ridicule et pitoyable. Et puis... personne ne devrait se souvenir exactement de ce passage de la conférence. De tête. C'était... Ethan se serait volontiers rétracté s'il n'avait pas eu envie d'avoir l'avis de ce Enzo qui, il le savait par les on-dit, était lui même un mutant. Ethan eut un petit rictus d'auto-dérision.

    Après on s'étonne que je n'aie que peu d'amis ! Désolé de te déranger avec ça,
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu as oublié quelque chose, la chance ! [pv Enzo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-