Partagez | .
 

 Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Mer 23 Nov - 21:14

L'hiver était presque là et les températures clémentes de cet étrange automne semblaient toucher à leur fin. En journée les températures restaient encore supportables quant le soleil brillait, mais s'il pleuvait elles chutaient brutalement chassant les rares personnes qui trainaient encore dans le parc.
Aujourd'hui était un jour un peu comme ça. Les températures de la nuit avaient frôlé les 3° et le temps maussade de la matinée n'annonçait rien de bon pour la nuit prochaine. Une sorte de crachin à mesquin semblait vouloir tomber sans discontinuer depuis plusieurs heures et malgré les trouées dans les nuages, le soleil semblait refuser de se montrer.
Owen avait heureusement réussi à trouver un endroit sec et abrité sous l'un des ponts de Central Park. Habituellement les places sont chère et trop peuplées au gout d'Owen, mais l'hiver approchant à fait fuir la majorité des "habitants" de ce coin de verdure enfermé entre les tours de Manhattan. Enroulé dans des cartons et une couverture crasseuse, le vieil homme a passé une nuit inconfortable mais relativement réparatrice.
Au petit matin ,il se lève sans attendre et file sur les sentiers du parc tandis que les premiers joggeurs commencent leur circuit habituel. Owen les connait presque tous, de vue du moins, pas un seul ne s'arrête pour lui, voire ne tourne seulement la tête.
Le vieil homme se rend dans un endroit un peu plus fréquenté du parc. Loin de l'aire de jeu où les nounous et autres parents voient d'un mauvais œil la présence d'Owen et de ses semblables. Il s'assied sur un banc et attend en espérant un miracle, ou du moins un peu de soleil pour réchauffer ses vieux os.
Quant le froid deviendra trop mordant, il faudra trouver autre chose. Owen n'aime pas les foyers. Trop de monde pour pas assez de places, et la plupart des SDF qui y vont ont de mauvaises habitudes, alcool, drogue ou pire encore. Trop de mauvais souvenirs de l'hiver dernier pour qu'il songe sereinement à y retourner. De toute façon plusieurs centres ont fermé depuis les restrictions budgétaires de la ville et les places seront encore plus rares cette fois ci.
Reste les quelques bonnes âmes qui ont proposé un toit pour quelque temps à Owen. Mais plus encore que de mendier, le vieil homme rechigne à accepter de vivre ainsi au crochet des autres. Pour tant une fois le froid installé il ne pourra pas faire autrement.
Owen relève la tête. La pluie à enfin cessé sans qu'il s'en rende vraiment compte. Son vieux manteau est un peu trempé mais cette pluie trop fine n'a pas réussi à s'insinuer totalement dans le tissu rappé. Il ôte son chapeau et le pose au sol devant lui. Puis il fouille dans ses poches et sort quelques piécettes qu'il dépose dans le couvre chef.
La matinée est maintenant bien avancée et les promeneurs encouragés par la faible éclaircie ont prit la place des joggeurs. Owen espère que quelques uns le prendront en pitié et lui donneront assez pour qu'il puisse s'acheter à manger ce midi ou au pire ce soir. D'ailleurs, il n'a rien mangé depuis hier matin.
Les mains dans les poches, la tête rentrée dans le col de son manteau, Owen essaye de conserver le peu de chaleur qui reste en lui. Il s'efforce de ne pas penser que s'il ne fait rien, cet hiver pourrait fort bien être le dernier de son existence...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Jeu 24 Nov - 12:40

*Enzo se réveilla, dans un sursaut sur son lit, le corps en suheur. Il faisait ce rêve de plus en plus souvent, et, même s'il le connaissait par coeur, il ne pouvait s'empêcher d'être à la fois effrayé et énervé. Il ne sait pas vraiment ce qui s'était passé cette fameuse nuit, la seule chose qu'il sait c'est qu'il valait peut-être mieux qu'il ne s'en souvienne pas. Néanmoins, ses cauchemars récurrents étaient le signe manifeste qu'un jour ou l'autre, il retrouverait la mémoire. Ce jour-là, mieux vaut pour la personne qui l'a torturé qu'elle ne soit pas sur son chemin. En tournant la tête vers la fenêtre de sa chambre, Enzo se rendit compte qu'il pleuvait à plein torrent*

*Enzo déteste la pluie. Elle est irritante, elle s'infiltre partout, et par dessus tout, elle modifie en profondeur la teneur de la terre ; seule chose auquel Enzo est vraiment attaché. Il ne peut s'en détacher, à vrai dire, c'est comme si elle faisait partie de lui. C'est comme s'il était en communion avec la nature qui l'entoure. Le pouvoir d'Enzo ne se limitait pas au contrôle de la terre ; il pouvait communiquer avec elle. Si bien qu'en s'enracinant dans le sol, Enzo pouvait interpréter les signaux que lui envoyait ce dernier. Il communiquait avec elle, il ne sait pas pourquoi mais la terre et son esprit étaient liés. Il pouvait ressentir tous les chocs sur le sol, le moindre bruit, le moindre frottement, la moindre sensation... Son sens du toucher était relativement développé*

*Il se dirigea ensuite, d'un pas mal assuré vers sa salle de bain, une douche ne lui ferait pas de mal. La pièce était assez grande pour une salle de bain, il fallait au moins compter 15m2. Sa baignoire était très large, disposée au fond à gauche, à droite de celle-ci on pouvait découvrir un joli meuble à l'intérieur duquel Enzo y rangeait tous ses produits ; juste à l'entrée était disposé le porte-serviette accompagné d'une imposante et élégante corbeille à linge. Malgré ses 24 ans, il gagnait très bien sa vie. Il faut dire qu'il était membre d'un des cabinets d'avocats les plus prestigieux de la région, en tant que consultant bien sûr, il termine sa dernière année de Master, suite à quoi il décrochera enfin l'idylle : son diplôme d'avocat. Heureusement qu'un avocat a accepté de l'intégrer à son cabinet, sans quoi sa carrière aurait était vite terminé. A contre coeur, Enzo a du se recenser en tant que mutant, sinon il ne pouvait exercer son métier ; mais en y repensant, Enzo trouve que c'est un excellent moyen de montrer que les mutants sont des gens normaux. Non pas les guerriers sans peur que le gouvernement veut bien faire croire... Il s'extirpa de la baignoire avec aisance et s'habilla comme à l'accoutumée. Il prit une belle chemise et enfila un jean's assez classe, les clés en mains, il sortit de chez lui*

*Enzo venait seulement de se rendre compte qu'il n'avait pas déjeuné, même s'il n'était pas un grand fan de ce repas, le fait est qu'il avait un grand creue dans le ventre. Il s'arrêta alors non loin de son café habituel, un endroit assez atypique pour ceux qui ne fréquentent pas les facs de droit... Il faut dire que les gens n'étaient pas forcément très accueillants*

Oui, mais elle reste la mieux disposée alors faute de mieux..

*Sans oublier que c'est dans ce café qu'il a pu rencontrer les propriétaires de son cabinet. Il s'installa tranquillement à l'intérieur et commanda un expresso. Il fit une pause pour contempler les lieux. L'endroit était petit, mais ça n'enlevait rien au prestige des lieux. Les tables étaient magnifiques, et la vaisselle tout aussi rayonnante ; on pourrait même croire qu'elle était uniquement constituée d'argent. Les tables étaient éparpillées çà et là à l'intérieur du café et sur la terrasse dehors. Derrière se trouvait le coin cuisine ainsi que les poubelles... La serveuse avait changé, sûrement pour amasser les clients, elle était comment dire- plus pulpeuse...

Serveuse- Ca fera un dollar s'il vous plait Monsieur.

Enzo- Tenez, merci

*Il buva vite son café, puis partit en direction de Central Park, la pluie avait cessé de tomber. Il aimait beaucoup s'arrêter longtemps là-bas, pour s'échapper du monde extérieur. Rien n'était mieux à ses yeux que de se baladait à Central Park. Il s'engouffra alors dans un coin où peu de gens s'y risquent, ignorant tout simplement l'endroit, ou étant trop occupé à s'occuper des enfant qui jouaient à côté. Et pourtant, cet endroit n'était jamais vide, en effet, il fallait passer devant pour sortir de Central Park. Il remarqua un mendiant, pauvrement vêtu, sa veste était trempée ; il était assis dans un coin, sur un banc. Prenant le mendiant en pitié, Enzo s'approcha vers lui en lui posant un billet de 50 dollars*

Enzo- Bonjour, je vois qu'on ne vous a pas donné grand chose... Tenez, ce sera un bon début
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Jeu 24 Nov - 13:28

Pour Owen cette journée s'annonçait aussi morne et froide que le temps. Les seules pièces qui trônaient dans son chapeau posé à ses pieds étaient celles qu'il avait mises plus tôt. Un dollar et vingt cinq cents, voila toute sa fortune, éparpillée dans son vieux chapeau détrempé.
La pluie avait repris, mais elle était trop fine pour qu'il y prête plus d'attention. De toute façon son chapeau était pris et il ne voulait pas le remettre en place avant d'avoir au moins ramassé une petite pièce. La matinée était déjà bien avancée, et le vieil homme doutait de pouvoir manger à sa fin ce midi encore. L'hiver était vraiment la pire des saisons pour les SDF comme lui. Non seulement le froid tuait régulièrement les sans abris, mais il réduisait fortement les promeneurs et donc les revenus d'Owen.

* Je ferais mieux d'aller faire le pied de grue devant la banque cet après midi. J'aurais surement plus de chance qu'en restant ici...*

Une silhouette qui s'arrêta devant Owen lui fit lever les yeux. Le jeune homme bien vêtu plongea la main vers son chapeau et y déposa un billet. Owen suivit le geste du regard et ouvrit de grands yeux en reconnaissant le visage de Ulysses S. Grant qui orne les billets de 50 dollars.

"Mille mercis jeune homme, mais j'ai peur que vous ne vous soyez trompé de billet. C'est 50 dollars que vous venez de déposer dans mon chapeau. Non pas que je n'apprécie pas le geste, mais je préfère vous prévenir afin d'être sur. J'ai très rarement l'occasion de recevoir un don aussi généreux de la part d'un inconnu, et je vous en remercie encore."

Owen se baissa afin de ramasser le billet. Il le tint un moment devant lui comme s'il vérifiait qu'il était bien là, puis il le plia soigneusement et le glissa dans une poche à l'intérieur de sa veste.

"Je préfère le garde au chaud, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Enzo vous avez dit ? Je suppose que c'est votre nom. Moi, c'est Owen, Owen Reece. Je ne crois pas vous avoir déjà croisé dans le coin, et pourtant j'y traine depuis pas mal de temps maintenant. En général mes généreux donateurs ne s'attardent pas avec moi, ni ne me donnent leur nom d'ailleurs. Je suppose que vous avez quelque chose à me demander..."

Owen assis sur son banc, regardait Enzo debout devant lui. Il était évident que le jeune homme, bien habillé, n'était pas vraiment à sa place ici au milieu de nulle part alors que la pluie menaçait de plus en plus de forcir. La seule interrogation était ce qu'il voulait au vieil SDF sassi en face de lui...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Ven 25 Nov - 13:05

*Le vieillard s'exprima*

Owen- Mille mercis jeune homme, mais j'ai peur que vous ne vous soyez trompé de billet. C'est 50 dollars que vous venez de déposer dans mon chapeau. Non pas que je n'apprécie pas le geste, mais je préfère vous prévenir afin d'être sur. J'ai très rarement l'occasion de recevoir un don aussi généreux de la part d'un inconnu, et je vous en remercie encore.

Enzo- Non je ne me suis pas trompé ne vous inquiétez pas, vous n'allez pas mangé grand chose avec ce que vous avez là...

*L'homme regarda le billet quelques instants, comme s'il n'en croyait pas ses yeux. Il faut dire que peu de gens se baladait dans les parcs en donnant des billets de 50 dollars aux mandiants. *


Owen- "Je préfère le garde au chaud, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Enzo vous avez dit ? Je suppose que c'est votre nom. Moi, c'est Owen, Owen Reece. Je ne crois pas vous avoir déjà croisé dans le coin, et pourtant j'y traine depuis pas mal de temps maintenant. En général mes généreux donateurs ne s'attardent pas avec moi, ni ne me donnent leur nom d'ailleurs. Je suppose que vous avez quelque chose à me demander..."


Enzo- Oui c'est bien Enzo. Owen d'accord ; pourtant je passe souvent par ici, j'aime bien cet endroit. Je ne me souviens pas vous avoir croiser non plus. A vrai dire j'aurais une proposition à vous faire Mr Reece ; enfin si vous le voulez bien.. Vous voulez peut-être aller manger d'abord? Je comprendrais...

*Il y a quelques semaines, Gemini, la chef du camp Rebelle lui avait demandé de s'occuper d'un recrutement important. Après une lecture approfondi de son dossier, Enzo pu dresser un portrait du sdf. C'était quelqu'un sur qui Enzo s'était beaucoup renseigner, il était impressionné par son pouvoir... un certain Owen Reece. Aussi connu sous le nom de l'homme molécule. Tout avait commencé avec un accident dans un laboratoire, il a était licencié le lendemain, c'est ce jour là qu'il fut éradié par des radiations et que son pouvoir se manifesta. Suite à cela, il s'est fait connaître à New-York sous le nom de l'homme molécule, faisant beaucoup de dégâts matériels... Une équipe de mutant s'est confronté à lui et un puissant télépathe a décider de brider ses pouvoirs. Il fut alors emprisonné dans un hôpital psychiatrique, ou ils essayèrent de soigner sa haine envers les gens qui l'entourent. Comme il fut transféré dans une prison, à Ryker's Island, Enzo en déduisit que le traitement avait probablement marché. Après plus de 30 passés en prison, le gouvernement le pris sous son aile pendant la Civil War, il accepta mais son pouvoir était inutilisable. Il fut alors amnistié en raison de son âge et de ses capacités. Depuis c'est un mendiant errant sans but précis... Pas de femmes, pas d'enfants, aucune attache ; un vrai caméléon...*

*En le regardant, Enzo avait du mal à croire qu'un homme de sa carrure possédait un tel pouvoir. Après tout, l'habille ne fait pas le moine. Il se demandait simplement comment il pouvait le faire adhérer au camp des Rebelles ? Miser sur sa haine envers le Gouvernement qui l'a abandonné ? Lui convaincre d'une certaine vision du monde ? Flatter son ego ? C'est pour ce dernier choix qu'opta Enzo.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Ven 25 Nov - 20:42

Owen ne savait pas vraiment quoi penser du jeune homme. S'il passait régulièrement dans le parc sans avoir jamais remarqué Owen, c'était que soit le hasard ne les avaient jamais fait se croiser, ce qui était possible dans un lieu aussi vaste et fréquenté, soit qu'avant ce jour Enzo ne fréquentait pas les SDF. Alors pourquoi aujourd'hui ce changement soudain ?
La réponse ne tarda pas trop. Enzo avait donc une proposition à lui faire. Owen ignorait ce que lui voulait le jeune homme, mais les 50 dollars qu'il venait de lui donner semblaient tout à coup moins innocents et généreux qu'au premier abord. Pourtant il ne semblait pas trop pressé d'exposer au vieil homme la véritable raison de leur rencontre soit disant fortuite. Il souhaitait accorder à Owen le temps de se restaurer avant.

"Merci bien jeune homme. J'ai en effet une faim de loup, et il y a tout près un gars qui fait d’excellents hotdogs. Si excellents d'ailleurs qu'il vaudrait mieux se dépêcher avant qu'il y ait trop de monde, le coup de feu de midi n'est que dans trente minutes."

Owen se leva, s'aidant pour se faire de sa cane qui ne le quittait jamais. Il avait empoché sa petite monnaie avant de remettre son vieux chapeau élimé et avait resserré les pans de son long manteau autour de lui avant de partir dans la direction du fameux vendeur de hotdogs. Malgré son apparence et sa cane, le vieil homme marchait d'un bon pas et ne semblait pas vraiment boiter. Ils ne mirent que cinq minutes à atteindre leur destination, et cinq autres à faire la queue. Pendant tout ce temps Owen ne dit pas un mot, comme s'il réfléchissait.

*Je me demande bien ce que me veux ce type. Soit il m'a choisi complètement au hasard parmi les rares SDF qui restent encore ici malgré le froid, soit il sait exactement qui je suis et ce que je suis. De toute façon, je ne crois pas au hasard. Il devait forcément savoir à qui il s'adressait avant même de se planter devant moi et de me glisser ce fichu billet de cinquante.y Il doit penser que vu ma situation on peut m'acheter facilement. Stark a essayé et il s'y est cassé les dents. Si même un milliardaire comme lui n'y est pas arrivé, je doute qu'il le puisse...*
Owen fut coupé dans ses réflexions par la voix de Bobbie, le vendeur de hotdogs.

"Salut Owen, tu a eu un peu de chance ce matin ? La même chose que d'habitude, un simple sans supplément ?"

"Non, bobbie, c'est fête aujourd'hui, met m'en un double avec moutarde, oignons et poivrons plus un soda sans bulles s'il te plait."

"Et bien, tu a gagné à la loterie ?"


Pour toute réponse, Owen tendit son billet de 50 dollars à Bobbie qui fut assez surprit pour ne pas répondre tandis qu'il rendait la monnaie au vieil homme. Owen prit son hotdog et se dirigea vers un banc un peu à l'écart, sans doute afin d'éviter les regards et les oreilles indiscrètes. Son instinct lui disait que ça valait mieux.
Une fois assis, Owen déballa son sandwich et le mordit à pleines dents. Le silence continua de peser tandis que le vieil SDF mangeait, et il dura jusqu’à ce qu'il s'essuie la bouche et les mains avec une serviette en papier, qu'il vide sa canette et qu'il jette le tout dans une poubelle toute proche.
Owen se tourna enfin vers son généreux inconnu et brisa enfin le silence.

"Bien, si vous me disiez qu'elle est cette si importante proposition que vous êtes prêt à me payer 50 dollars sans même savoir si je vais vous écouter..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Sam 26 Nov - 13:28

Owen- "Merci bien jeune homme. J'ai en effet une faim de loup, et il y a tout près un gars qui fait d’excellents hotdogs. Si excellents d'ailleurs qu'il vaudrait mieux se dépêcher avant qu'il y ait trop de monde, le coup de feu de midi n'est que dans trente minutes."

Enzo- Ca me va !

*Le vieil homme se leva, à l'aide de sa canne. Il pris son manteau et montra le chemin à Enzo. Il ne savait toujours pas comment aborder le vieillard, il ne portait pas dans son coeur « l'homme molécule ». Mais il ne sait pourquoi, il trouvait qu'il n'avait vraiment rien à voir avec ce qu'il aurait pu être par le passé.*

*Heureusement, peu de monde attendait devant le snack et ils ne mirent que cinq minutes pour être servis. Il avait l'air d'être assez connu, tout le monde lui parlait comme s'ils le connaissait depuis des années. Ses prix n'étaient pas excessifs, probablement un bon point pour beaucoup de gens*

Comment je peux dire à un homme qui a renoncé depuis longtemps à son pouvoir à s'en servir de nouveau.. J'espère que Gemini ne changera pas de cap et ne lui demandera pas d'utiliser son pouvoir sur des gens.. Je ne veux pas être responsable de la création d'un meurtrier...

*Enzo sortit de ses pensées quand il entendit la voix du vendeur de hot-dog.

Bobbie- "Salut Owen, tu a eu un peu de chance ce matin ? La même chose que d'habitude, un simple sans supplément ?"

Owen- "Non, bobbie, c'est fête aujourd'hui, met m'en un double avec moutarde, oignons et poivrons plus un soda sans bulles s'il te plait."

Bobbie- "Et bien, tu a gagné à la loterie ?"

*Owen ne lui a pas répondu, préférant lui tendre le billet qu'Enzo lui avait donné*

J'espère qu'il ne vas pas mal l'interpréter.... Je ne voulais pas l'acheter.. J'ai qu'à.. non ! Je ne peux pas lui dire que j'ai pas mal d'argent et que du coup ça ne change pas grand chose...

*Le vendeur pris un ton inquiétant en s'adressant à Enzo, le dévisageant de la tête au pied*

Bobbie- Bonjour, vous voulez ?

Enzo- Bonjour, un américain, merci !

*Enzo n'eut pas à attendre longtemps pour recevoir ce qu'il venait de commander. Il lui donna un billet de 5 dollars et partit, suivant Owen. Le vieillard s'installa sur un banc à l'écart. Enzo s'asseya à côté de lui, il n'eut même pas le temps de commencer la conversation qu'Owen engouffra son sandwich dans sa gorge et le dévora à pleine dent. Enzo ressentait même de la pitié pour lui..*


Owen- "Bien, si vous me disiez qu'elle est cette si importante proposition que vous êtes prêt à me payer 50 dollars sans même savoir si je vais vous écouter..."

Enzo- On s'est mal compris, les 50 dollars n'ont rien à voir.. Voyez ça comme un acte vraiment généreux, je ne souhaite pas vous acheter, c'était maladroit ! Voilà, je sait que dans le temps vous vous faisiez connaître sous le nom de « l'homme molécule » ; je sait pas mal de choses sur vous.. Votre licenciement, votre pouvoir, votre incarcération, votre femme qui vous a quitté... Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas là pour vous juger... Ce que je veux vous dire c'est que nous aurions besoin de vous...

*Enzo ne put même pas finir sa phrase, Owen le coupa. Enzo repensa alors à son dossier, cet homme aimait qu'on flatte son égo, c 'est de cette manière qu'il allait essayer de le faire rentrer à la Rébellion*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   Sam 26 Nov - 17:43

Assis sur son bans, Owen se serait attendu à tout sauf à cette rencontre. Le don généreux que venait de lui faire Enzo avait paru un peu étrange au vieil homme mais sans plus. Pourtant il avait éveillé sa méfiance et il semblait que ce ne fut pas pour rien.
Dès que Enzo évoqua le passé d'Owen, l'expression de celui -ci changea du tout au tout. Il n'aimait pas qu'on lui rappelle ses erreurs et il aimait encore moins entendre le nom de l'Homme Molécule. Ce type lui balança toutes ces choses comme s'il s'agissait de ses états de service. Il avait perdu la tête en gagnant un pouvoir que nul être humain ne devrait posséder, il avait prit le nom de l'Homme Molécule et avait terrorisé New-York. Une fois sous les barreaux, sa femme l'avait quitté et il n'était finalement sorti qu'au bout de 42 ans. Ce n'étaient pas des souvenirs qui faisaient plaisir à entendre.
Le visage d'Owen perdit toute expression, son sourire disparut, et même la dernière bouchée du hotdog lui avait laissé comme un gout de cendres dans la bouche. Il en avait entendu assez, il n'attendit pas que Enzo termine sa phrase et il le coupa.

"Ne me parlez plus de mon passé ! Et ne prononcez plus le nom de l'Homme molécule devant moi !"

Owen semblait en colère. Sa voix s'était faite cassante et il serrait la mâchoire à s'en faire ressortir les veines du cou.

"Je veux oublier cette triste partie de ma vie. J'ai fait des erreurs et j'en ai payé le prix. Si c'est Stark qui vous envoie, dites lui qu'il aurait du mieux choisir son intermédiaire et que de toute façon sa proposition il peut l'enfoncer bien profond dans le seul endroit de son anatomie qui ne voit jamais le jour. S'il croit que devoir mendier pour manger et dormir sous des cartons depuis plus d'un an m'a fait changer d'avis, il se trompe lourdement. Même si je pouvais retourner chez Stark, je ne le ferais pas. Vous vous êtes suffisamment servi de mon pouvoir pour vos sales petites magouilles, maintenant c'est terminé. De toute façon, vous savez pertinemment que je ne peux plus utiliser mon pouvoir..."

Owen paraissait carrément hostile. Heureusement cette haine semblait dirigée vers Stark et ses alliés de l'Initiative et du SHIELD. C'était une période de la vie du vieil homme qui n'apparaissait pas sur le dossier qu'avait lu Enzo. Il savait juste que Owen avait bénéficié d'une grâce présidentielle en échange de sa coopération dans le cadre de la loi de recensement. Il serait resté plusieurs mois quelque part dans la tour Stark à travailler pour l'ennemi, pus un beau jour, on l'avait fichu à la rue. Quant à savoir pourquoi, ou bien ce qui s'était passé pendant tout le temps qu'Owen avait passé chez Stark, la rébellion n'en savait rien. Plusieurs espions avaient juste repéré le vieil homme ici, à Central Park, grâce à l'étrange surveillance dont il était l'objet de la part du SHIELD...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ya pas d'âge pour se faire recruter. [PV Enzo Baccardi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-