Partagez | .
 

 Retrouvailles et explications [Pv Tony]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Sam 26 Nov - 20:07

Irina du prendre son courage à deux mains lorsque l’heure de partir pour son « rendez-vous » avec Tony arriva. Elle avait plus ou moins su dès son retour à New-York que cela ferait partie des visites qu’elle devrait faire, mais elle l’avait sans cesse reporté au lendemain, jusqu’à la semaine dernière.

Une après-midi, elle avait en effet demandé à son assistante de lui obtenir un rendez-vous et ce dernier avait ensuite été arrangé par secrétaire interposée.

Elle le regrettait presque à présent, parce que cela l’empêchait de se faire une idée sur l’état d’esprit dans lequel ce dernier serait lors de cette petite visite. Lui en voulait-il ? Ou avait-il à peine remarqué son départ ? Il ne manquait pas d’amis après tout –même si le nombre de ces derniers semblaient avoir décrus ces derniers temps, mais, ayant souvent eu l’impression d’avoir du mal à cerner l’importante qu’avait leur relation à ses yeux, Irina n’arrivait pas à trancher entre ces deux hypothèses qui lui déplaisaient l’une comme l’autre. Ou elle culpabiliserait ou son égo en prendrait un coup –qu’elle l’admette ou non.

Pour tout un tas de raisons pourtant, elle ne pouvait pas ne pas y aller et pris donc sur elle dès que ces doutes et ses craintes revenaient.

Irina se demandait en effet encore si ce rendez-vous était une bonne idée et avait peur que leur entretien tourne mal. Bien qu’elle ne se soit jamais ouvertement opposée à la loi sur le recensement, il était à peu près clair à présent que Tony et elle ne partageraient pas le même point de vue sur le sujet. Elle n’arrivait même pas à comprendre pourquoi il avait soutenu et soutenait toujours cette dernière et voyait de son côté de plus en plus cette loi comme une menace.

Elle avait peur d’entendre ses reproches en outre, sachant qu’il pourrait en formuler plus d’un à juste titre et craignait également qu’il ne lui demande des explications qu’elle n’était pas sûre de vouloir donner.

Lorsqu’elle entendit s'ouvrir la porte la pièce où on l’avait finalement priée d’attendre Monsieur Stark (elle était arrivée avec un peu d’avance), Irina était donc occupée à essayer de se détendre et de se calmer : si elle était tendue dès le départ, elle risquait de tout prendre à rebrousse poil ou d’être sur la défensive, alors qu'elle devait au contraire essayer de prendre un maximum sur elle pour éviter que les choses ne dérapent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Dim 27 Nov - 10:08

Irina Thorn ?....Oui, une amie, bien entendu. Mais le genre d’amie fermée, presque froide, une amie qui ne remarque pas à quel point je m’ouvre à elle moi qui suis d’ordinaire si hypocrite et mystérieux. Une amie qui décampe du jour au lendemain sans que je le sache, qui ne se manifeste pas une seule fois durant de longs mois.
Le genre d’amie qui après s’être lassée de m’écouter m’a fuit et sans doute nié.
Non vraiment, je ne sais que conclure là-dessus. Notre amitié était réelle il me semble, elle était presque belle, nous étions tout du moins proches et nous apprécions sincèrement. J’ai du mal à croire qu’elle a pu se contenter de passer du temps avec moi pour s’occuper puis qu’elle m’a rayé de sa vie pour raison de déménagement, ne pensant pas un instant à me tenir informé.
Mais alors qu’est ce qui lui ai passé par la tête ?

Les secrétaires ici sont toutes plus épuisantes les unes que les autres, croyez-moi. Efficaces la plupart du temps – et heureusement pour elles – mais toutes dotées d’une voix difficilement supportable, toutes capables de marcher à des vitesses improbables malgré les hauts talons aiguilles qu’elles portent, et enfin toutes munies d’une persévérance imbattable.
Quand elles ont quelque chose à me dire : elles le font. Quelques soient mes conseils !
J’ai demandé à être tranquille pour la journée, ça n’était en rien pour me reposer figurez-vous ; je devais me rendre à la Cour d’assises la plus proche pour une histoire assez tordue de délinquance qui à mon avis n’était pas purement humaine, si vous voyez de quoi je parle. Suite à ça je devais faire le tour des garages pour évaluer au mieux les avancées des travaux, surtout sur le dernier avion que j’ai dessiné et enfin je devais rédiger un certains nombres d’instructions à envoyer à une dizaine d’équipes de l’initiative. Les dix plus récemment formées.
En clair, j’étais débordé et pourtant !

« Monsieur Stark s’il vous plait ; je vous ai téléphoné cinq fois ce matin pour vous dire que mademoiselle Th… »

« J’ai décroché et répondu que vous deviez me laisser en paix pour aujourd’hui, qu’est ce que vous n’avez pas compris là dedans Summer ? »

« Mais monsieur, le rendez-vous a été prit il y a plusieurs jours et elle est arrivée ! »

L’évocation d’une demoiselle attire un peu mon attention je le reconnais, pourtant je reste sur ma décision : je n’ai pas le temps !
Ceci dit, je ne peux me permettre de faire attendre quelqu’un des heures, je n’ai qu’à y passer, échanger deux mots et m’excuser pour fuir à nouveau.

« Parfait ! Parfait, je m’y rends, mais bon sang arrêtez de me courir après ; et ce nouveau parfum est, délicieux, mais il prend un peu la tête et… »

Je la vois lever les yeux au ciel avec un sourire que je connais bien et j’en fais autant avant de me diriger vers la salle indiquée. J’ai vraiment des secrétaires compétentes et plaisantes, aucun doute.
Alors, quelle demoiselle vient me voir en cette fin de journée ? Je n’ai pas vraiment été attentif à ce qu’on a pu me dire, mais personne ne m’en voudra.
J’ouvre alors la porte en replaçant correctement le col de me chemise et…stupéfait, je reste bête, tenant la porte d’une main, ouvrant l’autre en direction d’Irina en personne.

« …Irina ? Tu, bonsoir. »

Difficile d’articuler autre chose tant la surprise est grande. Je secoue la tête comme cherchant à me réveiller et je m’approche lentement, j’ai l’air méfiant j’imagine.

« J’avoue que je ne m’y attendais pas du tout. Que me vaut l’honneur de cette visite ? …Comment vas-tu ? »

Dis-je en fin de phrase de façon un peu soudaine. Je ne sais pas comment m’y prendre et je la dévisage d’une étrange façon. Sincèrement, que veut-elle ? J’ignorais qu’elle était dans le coin et j’ai dans l’idée qu’elle vient pour une réclamation, une plainte ou ce genre de chose que font les indécis sur la loi.
Ceci ne m’empêche pourtant pas de m’approcher de la carafe luxueuse dans laquelle a été fraichement servi un whisky de renom et d’en servir deux verres ; attendant qu’elle expose la raison de sa présence ici...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Dim 27 Nov - 21:23

Irina fut d’abord étonnée par la surprise qu’il manifesta en la voyant, mais se garda de faire le moindre commentaire et se contenta de répondre poliment à ses salutations. Un sourire accompagna par ailleurs son propre « bonsoir », mais ce dernier disparu rapidement, tandis que Tony reprenait la parole.

J’avoue que je ne m’y attendais pas du tout. Que me vaut l’honneur de cette visite ? …Comment vas-tu ?

Evitant de lui demander à quoi il s’était attendu en entrant dans la pièce, Irina commença par répondre à sa dernière question.

- Bien, je suppose, dit-elle ainsi, sans grande conviction.

Ce n’était pas tout à fait vrai, mais ce n’était pas tout à fait faux non plus, mais surtout ce n’était pas vraiment le problème et Irina en avait pleinement conscience.

- J’ai récemment du revenir à New-York , reprit-elle ensuite.

Elle avait du. Les mots étaient justes. Elle était revenue parce qu’elle avait du revenir et non parce qu’elle en avait eu envie ou parce qu'elle l'avait voulu.

- Natacha est morte cet été, poursuivit-elle en parlant de sa mère adoptive, et il fallait quelqu’un pour prendre sa suite à la tête de la Stonewells.

*Et devinez qui avait tiré le gros lot ?* songea-t-elle alors avec amertume, avant de prendre sur elle pour ne pas se tendre d’avantage à l’évocation de la compagnie.

Elle savait en effet que certains auraient pu tuer pour être à sa place et elle avait sincèrement essayé de s’y mettre -au début, mais n’avait pas réussit à s’y faire et avait même acquis la conviction qu’elle n’était pas faite pour ça.

- Mais je ne suis pas venue pour parler de ça, se reprit-elle ensuite, le problème n’étant pas là.

Elle hésita ensuite avant de poursuivre, puis décida qu’il valait mieux entrer dès maintenant dans le vif du sujet. Elle était là pour ça après tout et ils pourraient toujours parler de son départ plus tard si Tony y tenait.

- Je voudrais que tu m’expliques pourquoi tu as choisis de soutenir la loi sur le recensement, dit-elle finalement.

Son ton était ferme, mais sans s’être endurci et Irina avait retrouvé son calme et sa maîtrise habituelle. Contrairement à ses précédentes interventions en outre, elle n’avait pas eu à chercher ses mots et il n’y avait ni agressivité, ni reproches dans ces paroles.

Jusqu’à preuve du contraire en effet, Irina considérait toujours Tony comme un ami et c’était d’ailleurs pour ça qu’elle était là. Elle n’était pas sûre qu’ils le restent longtemps et était même de plus en plus persuadée que son comportement les mettrait un jour ou l’autre tous en danger, mais elle ne voulait pas lui tourner le dos sans lui donner une chance de s’expliquer. Elle doutait sincèrement qu’il arrive à la convaincre, mais elle espérait au moins pouvoir comprendre son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Lun 28 Nov - 15:44

La jolie demoiselle que je pensais connaitre relativement par cœur m’apparait froide, distante, presque inconnue. Je ne place pas forcément la responsabilité de cet éloignement sur elle – même si géographiquement c’est elle qui s’est éloignée – mais ce fait est douloureux ; la nostalgie fait place à la mélancolie et je tente de paraitre le plus détaché possible.
Peut être n’ai-je pas envie d’avoir l’air atteins alors que Irina laisse penser qu’elle est parfaitement à l’aise.
J’écoute les raisons désolantes qui l’ont poussée à revenir par ici et j’acquiesce gravement avant de lui tendre un des deux verres que je viens de servir.

« Je vois, je suis navré pour Natacha. »

Dis-je en portant le verre à mes lèvres. Ce prénom provoque un certain pincement au cœur mais la Natasha concernée est loin d’être la même.
J’essaye de porter un regard attentif et poli à mon amie, pourtant ce qui doit se lire le plus facilement dans mes sombres pupilles est indéniablement la curiosité ; je suis encore sous l’effet de surprise qu’a provoqué sa venue.
Je sais, j’aurai du écouter la secrétaire.

« Quelqu’un de compétent et d’efficace ; il n’y avait pas mieux que toi j’imagine. »

Mon ton est parfaitement sincère bien que je ne sois pas le mieux placé pour ce genre de conclusion. Après tout, c’est son affaire, j’en ai bien assez de mon côté.
La jeune femme met un point final à ce sujet personnel – ce qui ne m’étonne guère – mais je lui offre un sourire sympathique pour bien lui montrer que ça n’est en rien embêtant. Au contraire à vrai dire, peut être que ce froid qui régnait quand je suis entré dans la pièce aurait pu se dissiper si nous avions plus intimement parlé…
Mais ça n’est visiblement pas son but.
Quel est-il ?

« Je me doutais bien. »

Le ton de ma voix accompagne le sien et se fait franc sans être dur. Nous sommes adultes et respectables, inutile de se mettre la pression et honnêtement je n’en ai aucune envie. Je connais cette demoiselle et quand bien même elle est volontaire, décidée et motivée elle est loin d’être impulsive ou brusque.

J’inspire profondément avant d’avaler quelques gorgées de plus, me délectant du gout particulier de cet alcool – me promettant de ne pas en abuser – et je replace le verre sur la petite table, plongeant mes mains dans les poches de mon pantalon.

« Il y a des tas de raisons. Je n’ai jamais vraiment su comment les ordonner, je ne sais même pas si l’une d’elles est prioritaire mais toutes ont de l’importance ; je les assume et les défend. Tu me connais, je suis capable de monter une argumentation qui ferait pâlir un avocat expérimenté. »

Première remarque qui ne lui répond pas, mais qui lui démontre à quel point je suis convaincu de mon choix. Je crois que c’est une certaine réponse en fait, de lui montrer ma façon de voir et de vivre ces décisions.
Je reprends alors, faisant quelques pas autour d’elle.

« Les « super-héros » sont essentiels à notre société car il est bien sur évident de nos jours qu’ils effectuent des prouesses, des miracles. On ne compte plus le nombre de vies qu’ils ont sauvés et sauvent encore…Le problème ne vient pas d’eux. Et tu sais que je les soutiens, tous. Quelque soit leur camp. Mon but n’était pas de déclencher une guerre. »

La paume de ma main vient frôler mon visage et je soupire discrètement.
Bien entendu que je ne le voulais pas, personne ne le voulait, mais je l’avais également prévu : nous n’aurions pu éviter ce carnage. Malheureusement.

« Le fait est que certaines personnes – dotées de capacité surhumaines ou non – se permettent de jouer aux côtés des héros…créant des massacres qui entachent tout le dur travail des véritables sauveurs. Sans te parler de nos super-vilains de toujours qui n’aident pas à faire la différence parfois… »

Je me rapproche de Irina, me plaçant droit devant elle, mes mains toujours dans les poches et avec une certaine amertume je la dévisage, réalisant qu’il est bon de voir son visage.

« J’enfile mon armure en prétendant que j’aide l’humanité. Aujourd’hui cette même humanité réclame que nous soyons recensés, officialisés, classés ! Appelles ça comme tu veux mais les Hommes veulent savoir qui sont ces êtres supérieurs – physiquement au moins – qui se permettent de faire régner l’ordre chez eux. Qui essayent du moins. Je n’ai pas eu besoin d’attendre cette pseudo guerre civile pour réaliser qu’ils avaient droit de savoir qui j’étais. Tony Stark est Ironman ça n’est un secret pour personne et j’assume la moindre bavure que je crée. »

Faisant un pas en arrière, je m’éloigne finalement d’elle en haussant les épaules.

« On ne peut pas prétexter le titre de super-héros si on accepte pas d’assumer notre nature entière. Le masque ainsi que l’être humain qui se cache dessous. On ne peut pas se protéger, ce serait comme…fuir nos responsabilités. Nous avons des pouvoirs ? Bien, nous aidons nos prochains ? Parfait ; mais ne nous cachons pas. Tout le monde à droit de savoir qui est cet homme capable de créer du feu ou cette femme capable de nous tuer d’un regard ! Rester anonyme n’est pas d’actualité, nous avons évolué et c’est désormais à raison que nous devons accepter cette loi. »

Je me laisse alors tomber dans le fauteuil en cuir rouge, sans la quitter des yeux. Quelque chose me dit que la belle Irina a déjà plusieurs contre arguments, mais ça m’est égal. Je suis suffisamment arrogant pour penser que je la contrerai mais en plus de ça, j’ai tenu à lui parler avec sincérité.
L’important ici, maintenant, face à mon amie, c’est qu’elle comprenne ce que je ressens…sans détour, sans masque, justement…
C'est la moindre des choses avec une personne si proche que d'être franc. Je crois.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Mar 29 Nov - 22:27


Je vois, je suis navré pour Natacha.

Irina sourit légèrement à sa remarque après avoir pris le verre qu’il venait de lui tendre. Elle n’avait pas seulement sourit par politesse néanmoins et lui était sincèrement reconnaissante pour ces paroles, parce que contrairement à beaucoup d’autres, il semblait avoir compris la façon dont elle vivait ce décès. C’était triste pour Natacha, on ne pouvait le nier, mais sa peine à elle était beaucoup moins grande que ne le pensait la plupart des gens. Il savait bien sûr que ce qu’il en était de leur relation. Elle le savait parce qu’elle lui en avait parlé, mais une partie d’elle fut sincèrement touchée qu’il s’en soit souvenu.

Elle ne dit rien pourtant, exprimer ce qu’elle ressentait ou ne ressentait pas n’ayant jamais été son point fort.

Quelqu’un de compétent et d’efficace ; il n’y avait pas mieux que toi j’imagine.

Cette fois, ce fut une moue qui se dessina sur ses lèvres, une moue qui voulait dire qu’elle en doutait, mais Irina garda aussi cette réflexion pour elle et cette moue finit par se transformer en sourire. Après tout, c’était un compliment et elle l’accueillit finalement comme tel.

Tony n’avait pas tord d’ailleurs. Elle savait être compétente et efficace, mais la gestion d’entreprise n’était pas son domaine : elle n’avait pas été formée pour ça, elle n’avait pas été préparé à en assumer la responsabilité et plus important peut-être, elle n’avait aucune envie de s’y mettre. Plus tard dans la conversation, elle réalisa qu’elle n’aurait pu trouver meilleur interlocuteur pour parler des difficultés qu’elle rencontrait dans ce domaine, mais la conversation avait déjà déviée sur un autre sujet et l’idée repartit d’autant plus vite, qu’Irina prêtait une attention soutenue aux paroles du propriétaire de la tour, dont elle suivait attentivement les mouvements tout en guettant le moindre changement d’expression sur son visage.

- Je ne crois pas que c’est l’envie de savoir qui sont leurs super-héros qui les a poussés à adopter cette loi, Tony. Ils ont juste peur. Ils ont peur de ce que nous pouvons faire, comme l’homme a toujours eu peur de ce qu’ils ne contrôlaient pas et cette loi n’est qu’une tentative ridicule de reprendre le contrôle sur ce qu’ils ne pourront jamais maîtriser, dit-elle ensuite, lorsque Tony eu finit d’exposer et peut-être aussi de défendre son point de vue.

Elle ne comprenait pas comment il ne pouvait pas voir ça. Son discours sur la responsabilité des uns et le droit de savoir des autres aurait pu être convaincant, mais elle avait du mal à imaginer qu’il puisse être aussi dupe. Si ces derniers voulaient seulement savoir qui était leurs super-héros d’ailleurs, pourquoi imposer cette loi à tous les super-héros potentiels et non seulement aux super-héros réellement en exercice ? Ca ne collait pas et elle avait du mal à croire qu’un homme de son intelligence ne s’en soit pas rendu compte. Alors quoi ? Il se voilait la face ? Elle avait du mal à l’imaginer, mais à moins qu’il soit plus naïf qu’elle ne le pensait, elle ne voyait pas vraiment d’autre explication.

Qu’ils ne voient pas les choses de la même façon la soulageait cependant un tantinet. Elle avait en effet eu peur qu’il lui sorte un discours sur la dangerosité de certains mutants ou super-héros et sur la nécessité de prendre des mesures pour se prémunir de celle-ci et savait qu’elle l’aurait beaucoup moins facilement encaissé.

- Mais ce qui m’inquiète, vraiment, tu vois, c’est ce qui se passera quand ils comprendront que ça ne marche pas.

Irina était consciente qu’il n’était pas impossible que Tony ait aussi en tête des considérations proches de celles qu’elle avait été soulagée de ne pas entendre, aussi estima-t-elle qu’il était utile de poser les bonnes questions : s’il pensait que la dangerosité de certains d’entre eux étaient une raison suffisante pour soutenir cette loi, jusqu’où était-il près à aller pour protéger ses concitoyens ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Mer 30 Nov - 14:17

La peur est en grande partie composée d’ignorance, n’êtes-vous pas d’accord ? En l’espère en tout cas, si. Les gens ont peur de nous, super-héros, davantage quand ils ne nous connaissent pas. Je suis persuadé de cela est c’est en grande partie la raison pour laquelle je soutiens la loi de recensement.
Nos dons nous permettent de nous placer bien souvent au dessus d’eux, de leurs possibilités. Allant jusqu’à avoir un certain contrôle sur leur vie ! Les innocents disparus par nos – relatives – fautes sont de trop nombreuses erreurs.
Si le recensement n’arrangera pas ces ennuis, il a pour premier but je crois de rassurer. Nous ne pouvons nous permettre de continuer à jouer si dangereusement en cachant nos identités.

« Oui ils ont peur Irina, et non ce n’est pas ridicule. Ce projet est loin d’être une vaine tentative, si toutes ces personnes le soutiennent c’est qu’il représente un certain soulagement. Crois-moi, leur annoncer officiellement être né à New York ou à Chicago, avoir fait telles études et être un blond d’un mètre soixante-dix les rassure ! Ce…c’est leur confirmer que nous sommes en partie comme eux. Pas intégralement, certes, et pourtant nous sommes bien des êtres vivants, des citoyens de ce pays. Il faut leur montrer les points communs qu'il existe entre nous. C’est si injuste que nous sachions tout de ces innocents – car ils n’ont rien à cacher – et qu’eux ignorent qui nous sommes. Nous ne sommes pas des monstres ni des armes ; prouvons-leur et assumons nous. »

Ma voix reste calme, grave mais sobre. Je ne m’énerve en rien, j’ai de toute façon tenu ce discours tant de fois qu’il fait partie de moi. Ce qui me rassure beaucoup, c’est que malgré tout je reste on ne peut plus sincère.
Dans le vrai ou non, j’ai fais des choix que j’assume et que je pense justes. Je crois que tout le monde devrait en faire autant et ce, même s’ils ne partage pas mon opinion.
C’est ainsi que l’on gagne une certaine tranquillité de conscience, non ?

Je me rapproche de mon amie lorsqu’elle articule cette étrange phrase aux consonances défaitistes et je hausse les épaules.
Elle n’a pas tord, ceux qui croient pouvoir « contrôler » les surhumains sont dans le faux, ils n’y arriveront jamais. Cependant, j’ai un avis quelque peu différent sur la question.

« Tu sais, j’essaye de faire au mieux pour satisfaire tout le monde mais je ne suis pas dupe : je n’y arriverai jamais. C’est même prouvé il suffit de voir le nombre de rebelles… Je me fie simplement aux chiffres, aux résultats de sondage ou au popularité des décisions et j’en ai conclue que plus de 72% des citoyens des Etats-Unis se disant « pour » cette loi, ne veulent que se rassurer. Faire un premier pas dans la surveillance des héros. Nous contrôler serait impossible, pas si tôt, pas avec nous. Peut être qu’un jour, mais ici les discussions et les avis seront différents. »

J’esquisse un fin sourire, tentant d’assurer une atmosphère peu tendue puis je porte à nouveau le verre à mes lèvres avant de soupirer.

« La plupart du temps mon but est de convaincre dans une telle polémique mais je t’avoue que là, ce soir avec toi, j’ai uniquement envie que tu comprennes une chose : je n’aide pas le gouvernement à abrutir et dominer les mutants et autres êtres incroyables. Simplement, nous sommes une minorité pourtant très puissante et j’aimerai que grâce à ce recensement, le sentiment d’injustice que ressentent les citoyens s’atténue…Tu comprends ? »

Oui, son avis m’est important.
Je la regarde avec intensité sans pour autant me faire pesant. Je sais qu’elle aurait de larges raisons d’avoir un point de vue différent. Je veux simplement m’assurer qu’elle ne se trompe pas de jugement me concernant.
Après tout, tant de choses se discutent et courent sur ma personne, mes actions publiques, politiques ou interventions "sportives". Ma vie privée, mon passé, ma richesse, mon pouvoir et mon génie.
Les rumeurs vont bon train ces temps-ci et si je laisse courir avec amusement parfois, il y a des gens que je veux pouvoir protéger de ces stupides "on dit".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Dim 4 Déc - 13:14


Tu comprends ?

Elle avait peur que la réponse soit non. Pour l’heure en effet, elle était trop enfermée dans sa vision des choses pour voir autre chose que les différences qu’il y avait entre la sienne et celle de Tony. Il y avait peut-être du juste dans ce qu’il lui avait dit et présenté comme ça, ses intentions lui paraissaient même honorables, mais elle ne parvenait pas à passer outre l’impression qu’il se fourvoyait malgré tout. Or elle n’aimait pas ça et craignait par conséquent de voir son désir de comprendre se muer progressivement en désir de convaincre.

- Tu oublies encore une chose importante, c’est qu’ils ont raison d’avoir peur. Nous sommes réellement dangereux ou nous pouvons l’être, or inscrire nos noms sur une liste ne changera jamais rien à ça et tôt ou tard, ils s'en rendront compte.

- Souviens-toi de ce qui a déclenché tout ça Tony, de ce gamin qui a fait exploser une ville entière. Tu crois vraiment qu’avoir été recensé aurait pu changer quelque chose à cet accident ? Et tu crois vraiment que tes concitoyens vont longtemps y croire ?

- C’est peut-être honorable de vouloir rassurer les gens et de penser que leur faire comprendre que nous sommes en partie comme eux, malgré notre différence les aidera à nous accepter, mais… En agissant ainsi, vous ne changez rien au véritable problème or ce problème, Tony, c’est nous, nous et le danger que nous représentons.

- Toi, moi et tous ceux qui pourraient lobotomiser le président à distance ou réduire en cendre les clients d’un centre commercial sans armes.


Irina s’arrêta alors de parler et pris une grande inspiration avant de faire quelques pas, lui tournant à présent le dos. Elle avait détesté prononcer ces mots, de même qu’elle détestait les penser, sans pouvoir s'en empêcher.

- Je comprends peut-être l’intention, reprit-elle ensuite en repensant plus calmement à ce qu’il avait dit, mais je continue à penser que la méthode n’est pas bonne.

Elle marqua ensuite une autre pause. Elle s’était peut-être un peu emballée un peu plus tôt et avait un peu de mal à remettre de l’ordre dans ses idées.

- Pour moi, si cette loi les rassure, tentait-elle tout de même en se retournant vers lui, c’est seulement en leur mettant faux espoirs en tête. Ils sont peut-être rassurés parce qu’ils s’imaginent que cette loi permettra à terme de supprimer la menace que nous représentons, mais ça ne sera jamais le cas en l’état. Et que se passera-t-il quand ils s’en rendront compte ? Quand un autre gamin aura involontairement réduit ses proches en bouilli ? Je sais que mes propos peuvent paraître alarmistes, mais ceux sont des questions que nous devons nous poser.

- Tu es prompt à penser à leur bien-être et à leur sécurité, mais est-ce que tu as pensé à la notre ? Est-ce que tu as pensé plus de cinq minutes à ce que certains pourraient faire de cette liste et au danger auquel elle nous expose tous si les choses tournaient vraiment mal ?

Irina s’arrêta à nouveau. Ses propos étaient calmes, pourtant ils exprimaient une angoisse et des inquiétudes qui étaient réelles et n’avaient fait qu’augmenter depuis son retour à New-York.

- Tu parles d’injustice, Tony, mais tu crois vraiment que nous avons tous choisis d’être différents ?

En ce qui la concernait en tout cas, elle n’avait rien choisis et subissait parfois son pouvoir plus qu’il ne lui était utile. Sans l’argent de ses parents et celui qu’elle possédait actuellement en outre, elle ne savait même pas comment elle aurait pu faire pour s’en sortir et préférait ne pas l’imaginer.

- Tu me demande si je comprends, reprit-elle enfin, mais est-ce que tu comprends de ton côté, quel impact négatif cette loi a déjà eu et pourrait encore avoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Lun 5 Déc - 9:12

Le point de vue de mon amie, ou plutôt l’assortiment d’arguments prévisibles qu’elle m’énonce me fait doucement sourire. Rien d’arrogant là dedans, je me surprends juste à anticiper ses mots et à deviner ses propos.
La demoiselle est une fille « bien », sans que cela soit une définition très précise vous avez tous en tête l’idée générale que cette expression évoque.
Irina est une personne bien et elle n’a plus à me le prouver, je le sais depuis un certain temps.
Alors qu’elle continue d’exposer ces vérités indéniables, je marche tranquillement dans cette pièce que nous parsemons de pas aléatoires et je hoche la tête, acquiesçant chacun de ses dires. Une fois seulement que la jolie jeune femme à terminé, je replace mon regard sur elle et avec une assurance indéniable j’acquiesce à nouveau.

« Oui. »
Dis-je avec une fermeté toute pesée. « Oui je comprends les impacts négatifs de cette loi, et ils concernent les surhumains comme les citoyens Lambdas de notre pays. »

Pense-t-elle sincèrement que j’ai pu laisser un quelconque détail de côté avant de prendre ma décision ? De choisir ce « camp » ? Ça n’est pourtant pas mon genre.

« Je sais également que si je m’opposais à cette loi pour diverses raisons, je serai parfaitement en mesure d’argumenter ma décision. Ça n’est que question de point de vue Irina ; je crois qu’il n’y a pas de réelle solution. Je suis simplement persuadé, après avoir pesé le pour et le contre de chaque composante de cette « révolution », que ce recensement qui n’est pas parfait est un premier pas relativement bancal vers une entente « légale » entre humains et héros. »

Je me mords doucement la lèvre inférieure, ne lui cachant pas à quel point les choses sont complexes et surtout, en lui montrant bien que j’en ai conscience. Je le subis tous les jours et je ne suis pas borné au point de tourner le dos à tout argument qui s’opposerait au mien.
L’un des plus grands problèmes reste l’absence de discussion…Nos troupes ne font que se battre et tout à tant dégénéré que j’ai beau tout faire pour calmer le jeu, les dés sont désormais lancés.

« Irina, écoute, pour moi cette loi est une avancée. Entièrement positive ? Bien sur que non. Je sais ce que peuvent ressentir les super-héros attachés à leur identité secrète, j’ai moi-même caché la mienne un certain temps en parlant d’un garde du corps en armure…Seulement voilà, si on ne fait rien on a vu ce que ça donnait…Tout ces enfants ; je ; jamais ça n’aurait du arriver. Je sais parfaitement que la loi n’arrangera pas tout. Au contraire, les plus rebelles d’entre nous commettent des crimes qu’ils n’auraient pas fait en temps normal. Mais laissons le recensement faire ses preuves. C’est bien trop récent pour le moment et je refuse de rester bras croisés à regarder la guerre, ou pire encore je refuse de m’opposer au gouvernement. »

Je reprends mon souffle en secouant la tête, réalisant à quel point la situation peut paraitre complexe et parallèlement : si simple.
Il suffirait de deux trois choses pour que l’on arrive à un terrain d’entente. Il suffirait qu’on ait tous écoutés le projet de la même façon, que les plus farouches et renfermés n’aient pas donnés leurs idées de violence aux plus jeunes, que les plus puissants ne se sentent pas supérieurs aux lois…Nous n’en serions pas là.

« Ce que tu avances est parfaitement correct mais tu reconnaitra – s’il te plait – qu’il en est de même pour moi. Nous avons tous deux raisons. Personne n’a tord ici, il suffit juste de savoir lequel des deux avis nous influence le plus… Je, » Passant une main nerveuse dans mes cheveux sombres, je quitte son regard une seconde avant de le récupérer, avec une certaine anxiété. « Je n’ai pas envie que l’on se considère comme des ennemis. Ça fait si longtemps, je n’arrive même pas à savoir ce que tu penses vraiment, si tu es encore neutre ou si tu places déjà une cible sur ma tête. »

J’esquisse un sourire nerveux et amusé en haussant les épaules. Ce serait parfaitement « normal » dans le sens ou je sais – presque – quelles sont ses idées. Ce qui m’inquiète le plus, à vrai dire, c’est ce qu’il reste de nous. De notre amitié.
N’étions-nous pas réellement proches ?...Il y a peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Sam 10 Déc - 9:52

Oui je comprends les impacts négatifs de cette loi

Irina eu un léger sourire en attendant sa réponse. Bien sûr qu’il les comprenait, le contraire eu été étonnant, mais dans ce cas, pourquoi lui donnait-il l’impression que ce n’était pas le cas ? La suite de sa réponse l’étonna d’avantage en revanche, parce qu’elle voyait beaucoup moins les inconvénients que cette loi pouvait avoir pour les citoyens lambdas du pays, mais elle ne releva pas.

Elle écouta ensuite ce qu’il dit aussi attentivement qu’elle l’avait jusque là. Elle eu même un léger sourire lorsqu’il évoqua son refus de s’opposer au gouvernement, mais le laissa continuer là encore sans l’interrompre.

Une fois n’étant pas coutume, elle fut presque soulagée lorsque la conversation fini par prendre une tournure plus personnelle, peut-être parce que cette fois, elle était d’accord avec lui. Elle non plus ne voulait pas le considérer comme un ennemi.

- Je ne le veux pas non plus, reprit-elle donc quand il eu finit.

Elle avait peur que les choses se terminent ainsi malheureusement ou du moins que leur relation en pâtisse d’une façon ou d’une autre.

- Quand la loi a été adoptée, reprit-elle ensuite, je l’ai trouvé injuste, mais ça n’a pas été difficile de passer outre. Ma mutation n’étant plus un secret, elle ne risquait pas de changer grand-chose à ma vie.

Elle en avait seulement rendu certains aspects plus officiels.

- C’est différent depuis que je suis revenue à New-York. Je ne sais pas pourquoi, mais maintenant cette loi me fait peur et je ne peux pas m’empêcher de la voir comme une menace.

Irina marqua ensuite une petite pause. Elle avait d’abord été surprise de l’entendre dire qu’il n’arrivait pas à savoir ce qu’elle avait en tête, puis réalisa, qu’elle n’en était pas sûre elle-même.

- En fait, je crois que je ne sais pas quoi faire moi-même, avoua-t-elle donc finalement.

- Je n’ai pas l’intention de rejoindre les rebelles. Je crois qu’ils sont stupides. Je suis peut-être d’accord avec leurs idées, mais la façon dont ils les défendent…

Elle soupira et secoua légèrement la tête. Ils ne risquaient que d’envenimer les choses et ne résoudraient rien en agissant comme ils le faisaient. Elle était certaine de prêcher un convaincu cependant, aussi n’explicita-t-elle pas ses pensées.

- Mais ne rien faire…

Ça commençait à la rendre folle. Elle n'avait plus envie d'attendre et de ne rien faire, malheureusement, tous les choix qu'elle envisageait lui paraissaient mauvais pour une raison ou pour une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   Dim 11 Déc - 15:08

« Je ne le veux pas non plus » me dit-elle une fois que j’ai terminé de parler, avec la politesse et la douceur qui la caractérisent si bien.
Mon regard retourne se placer dans le sien à ces mots et j’esquisse un sourire qui ne cache en rien l’effet rassurant qu’ont sur moi ses propos. Elle ne veut pas que notre relation se détériore, du moins pas ainsi, à cause d’une loi ma foi si…soudaine et bancale.
Ce n’est pas parce que j’ai prit partie que je suis fermé et appuyé sur mes avis. Je pense – en toute prétention – être suffisamment intelligent pour observer les divers points négatifs dans lesquels je me lance en ayant choisi un camp.
Rien n’est tout blanc ni même tout noir, il y a des défauts partout, dans tout, chacun de nous. Je le sais parfaitement mais si Irina et moi restons du même avis sur un point – celui de notre entente – je sais déjà que j’ai « gagné » cette journée.
C’est rassurant de savoir que malgré tout ce qui secoue ma vie ces temps ci – même si je peux difficilement affirmer que ma vie a déjà été plus calme – des choses sûres, plaisantes et apaisantes telle l’amitié de la jeune femme persiste à tout ça…
Pour le moment.

« Je me lève tous les jours avec la peur au ventre tu sais… Tout ce qui se passe n’est en rien rassurant je peux parfaitement le comprendre crois moi. Si je lutte contre les rebelles offensifs j’ai bien conscience que certains membre de « mon » camp sont excessifs et bien trop radicaux. Je ne peux pas contrôler tout le monde…Ni d’un côté ni de l’autre je, me sens souvent très impuissant et pourtant j’essaye de faire au mieux. » Je hausse doucement les épaules ne retenant pas ce soupir de frustration puissant. « Nous sommes des héros…Nous ne sommes que des mutants. »

Nous ne pouvons sauver tout le monde. Ce serait l’idéal et personnellement ce que je préférerais. Sauf les plus cruels et sanguinaires mutants bien entendu ! Mais je ne suis pas aveugle ou borné je l’ai déjà dit : je sais pertinemment que des gens « biens » font partie des rebelles. C’est ainsi c’est leur choix et je dois me faire à l’idée que certaines de mes décisions, de mes attaques leurs retombent indéniablement dessus tout ça parce qu’il faut calmer les quelques dangereux extrémistes qui sont à leur tête…
Que faire ? J’essaye de blesser le moins de personne possible mais lorsque je perds un camarade, un ami, plusieurs, par semaine ! Il y a des moments ou je suis humain et la haine m’envahit moi aussi…

Je regarde la jeune femme qui se tient en face de moi avec un air relativement abattu. Je ne baisse pas les bras, jamais, mais je reconnais que des moments de faiblesse ou de doute immense s’emparent de moi et qu’à ce moment là je voudrais simplement que tout le monde se rejoigne et s’entende sur un fait assez simple : nous ne pouvons continuer à nous entretuer. Il faut des solutions, et vite…Mais la guerre est lancée et les plus fous d’entre nous la savourent.
Je ne peux même pas affirmer avec sincérité à Irina qu’elle n’a pas à avoir peur de moi. J’ai beaucoup de responsabilités ainsi que beaucoup de pouvoirs. Je suis « effrayant » dans le sens ou tout ce que je fais engendre des conséquences fortes. Dans le bon, ou mauvais sens. Mais que faire ?

« C’est assez clair. »

Je la regarde et me répète sa remarque plusieurs fois dans la tête. En gros, les rebelles sont contre la loi mais n’agissent pas comme il faut. C’est d’ailleurs loin d’être le cas, mais je ne m’étalerai pas…Je ne peux pas apprécier réellement ce qu’elle dit puisqu’elle confirme ce que je pensais : elle est d’accord avec eux, la loi n’est à son sens pas une bonne chose.
Cependant je suis rassuré qu’elle trouve leurs méthodes mauvaises.
Je n’aurai pas du douter, si Irina ne plaidera jamais pour mon camp je sais qu’elle ne sera jamais criminelle.

« Le problème est qu’au jour d’aujourd’hui, si tu agis tu te places dans un camp…Tu es d’accord avec moi ? Si tu prouves ouvertement ta réticence face à la loi, les gens te placeront dans les rebelles, les rebelles te considèreront des leurs ! Si à l’inverse tu aides une facette de la loi, c’est chez nous que tu seras cataloguée…Je devrais, en tant que chef de l’initiative et directeur du SHIELD te convaincre de nous rejoindre mais je pense avoir parfaitement comprit ton point de vue sur cette histoire. Tout est encore flou et puis je ne veux pas que tu sois engagée là dedans…Surement pas tant que tu auras l’air si « perdue » ".

J’ose me rapprocher davantage de sa fine carrure et je tente un sourire amical. Pas que ce soit difficile d’être sympathique – bien que beaucoup me pensent incapable de sympathie – mais la discussion est étrange, presque tendue, j’ai du mal à être à l’aise et j’ai toujours cette peur de voir le reste de notre amitié s’effondrer. Ce serait si bête, maintenant qu’elle revient ici.

« Je ne t’embêterai pas avec le recensement Irina. Je préfère être franc je ne viendrai pas te harceler, je sais qu’avec les jolies demoiselles j’ai la réputation d’être collant mais…plus sérieusement, n’ajoute pas à tes craintes le poids de notre relation. Tu es mon amie, je ne te verrai jamais comme une mutante à « classer » pardonne moi le terme. Surtout si ça peut préserver notre relation. Compte sur moi. »

Je lui souris à nouveau.
Je sais qu’elle ne rejoindra pas les rebelles à l’heure qu’il est. Si elle le fait ? Je serai forcé et péniblement contraint de la compter parmi mes ennemis, plus ou moins…Mais elle ne le fera pas et sa neutralité n’est pas un handicap. Pas comme les autres « neutres » du moins. Je tiens à elle et qu’importe ce que pense les autres à ce niveau là. Je fais assez d’effort pour le gouvernement, mon choix ici n’est pas un faux pas...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles et explications [Pv Tony]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles et explications [Pv Tony]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-