Partagez | .
 

 Kyana Mayers aka Tiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:55



I am what i am and i like what i am !!
Can't you understand that !?





I am me, and nothing else!

    Nom: Mayers
    Prénom: Kyana
    Pseudo: Tiger
    Alias: kristana Lockart


    Age: 27 ans
    Etat civil: Célibataire
    Née à: Détroit [Michighan]
    Date: 19 juillet
    Nationalité: Américaine
    Profession: barmaid.


    Taille: 1m73
    Poids: 71 kilos
    Yeux: Noisette
    Cheuveux: Blonds dorés
    Signe particulier:
    --> Griffes rétractiles aux pieds et aux mains.
    --> Canines plus longues que la normale.
    --> De larges cicatrices dans le dos.


    Race: Mutante
    Clan: Rébellion
    Identité: Officielle: connu de tous, alis connu que de quelque personne.
    Casier: Inexistant dans ce monde, hormis en temps que membre de la
    rébellion. Meurtre, dans son monde.


    Etude psycologique:
    Le sujet est un cas d'étude intéressant. Une personnalité complexe voir contradictoire, il semblerait que cela soit en partie dû à sa mutation féline et à la coexistence d'un esprit humain et animal, aspect se manifestant de plus en plus fortement depuis quelque année avec l'accroissement de ses dons.
    Kyana Mayers est une jeune femme épanouie, profitant pleinement de la vie, elle a de l'énergie a revendre en quantité et trouve toujours de quoi faire ou s'amuser. La féline semble être très joueuse, peut importe le jeu, la séduction en faisant partie, elle aime la compagnie de ces messieurs autant en tant que relation amical que pour jouer un peu ou lui tenir compagnie, séductrice et charmeuse elle possède un charisme envoutant. La jeune femme est quelqu'un de fort comme l'on pourrait la qualifier ne se laissant pas atteindre facilement par les gens, elle n'en est pas moins protectrice a l'extrême avec les personne qu'elle a accepté et possède un sens de la justice qui la pousse a agir tel un code de conduite même si elle en a rédigé les règles et que celle ci peuvent ne pas être en accord avec la législation américaine. la loi de la jungle, pas forcement celle du plus fort, celle du coup pour coup. Elle est assez franche fois dur dans ses mots comme dans ses gestes ce qui ne l'empêche pas d'être très câline et d'une douceur insoupçonnée avec les personne qui auront réussi a gagner sa confiance et son affection. C'est une femme forte, qui se bas pour ce qu'elle crois, qui veut a tout prix cacher ses faiblesses et les cicatrices non refermés d'un passé qu'elle ne comprend toujours pas vraiment. La jeune femme semble également démontré certain trait inquiétant de passade lunatique, d'imprévisibilité total, la moindre chose est capable de la faire réagir et la rendre furieuse, elle peut être alors prise de crise d'une violence rare, son besoin de destruction et de combat semble d'ailleurs se développer autant que son coté séductrice. Cas à surveiller...

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:57


Don't juge a book by his cover.
I'm not sweet and innocent.


I am, I am, I am... Beautifull


    ✗ Caractéristique physique :
    Kyana est une jeune femme des plus charmantes et charmeuse aussi. Ses grands yeux noisettes ont envoutés plus d'un homme. Elle a depuis toujours ou presque gardé ses long cheveux long légèrement ondulés qui aiment a voler au vent avant de lui caresser les reins. Des épaules aussi rondes que ses courbes, une vrai femme, que certain qualifieraient de femme fatale mais ce n'est pas réellement le genre de la blonde sauf quand elle se décide a jouer, mais elle peut se le permettre du haut de son mètre soixante treize, avec des jambes galbé interminable et une silhouette d'amazone, surement le fruit de son entrainement depuis toute petite mais aussi et surtout de sa nature féline la rendant hyperactive. Mais ce que l'on remarque tout d'abord chez la belle damoiselle hormis ses formes avantageuses c'est son visage. Un visage a la fois doux mais aux traits fort, marqués, révélant son coté sauvage et instinctif, c'est un visage qui a du caractère et aussi souvent d'adorable mimique ou un regard glacial. A vous de voir lequel vous préférez recevoir...

    ✗ Caractéristique mutante :
    La féline possède des canines plus longues et bien plus aiguisées que la normale, ses dents sont naturellement plus tranchantes. Elle possède également des griffes rétractables acérées tant aux mains qu'aux pieds.
    Autres modifications plus visible de son état de mutante étant la forme légèrement modifié de ses pieds dont la plante est plus allongée et les orteils plus souple. Lors de l'utilisation de ses pouvoirs durant une certaine période le corps de la mutante se modifie plus spécifiquement, ainsi elle peut prendre lors de cette transformation 10 kilo de plus, plus trapue, une peu plus grande, ses épaule s'élargissent tandis que ses la sculpture de son jambes se modifie légèrement pour accroitre son équilibre et sa force. Son regard peut ainsi lors de ces périodes restait de façon permanente sous sa forme féline.


    Tenue de mission de Tiger

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:57


You cant control me, I'm a feline, I'm feral
I am my own and worse weakness...



I am, I am, I am...Strong

    On dit de moi que je suis une véritable tigresse et ceux dans tout les sens du terme. Ce n'est pas dur de savoir d'où vient mon surnom après cela. Je l'aime bien. Mais ce que je suis est bien plus compliqué que ça, je ne suis pas mi femme mi tigre, je suis bien plus complexe. une seule chose est sure : je suis une féline. Mais je suis plutôt comme une sorte de mélange entre les différents grands félins existants, je me comporte un peu comme chacun d'eux mais définitivement pas totalement comme un seul d'entre eux, je suis unique. Et j'aime ce que je suis : Je suis Tiger. J'ai la rapidité du guépard, la vision d'un lynx, la force du lion, l'endurance de la panthère, l'agilité et l'adaptabilité du puma, je suis juste moi.


    ✗ Mes adptitudes :

    La vue : Ma vision n'a rien a voir avec la votre, je peux voir plus loin, plus clairement, je suis une chasseuse, je repère ma proie de loin. mais ce n'est pas que ça, il y a tant que de chose que vous ratez en ne voyant pas la nuit, en voyant si peu de chose. En effet éteignez la lumière, ça ne me dérange pas, en pleine nuit je vous verrais aussi bien qu'a la lueur du soleil si ce n'est mieux, je vous l'ai dit dur de se cacher avec un fauve tel que moi je peux voir a l'œil les différence thermique net. Mon champ de vision est bien plus large que celui d'un humain normal, les systèmes de sécurité ne m'impressionne pas je peux voir leur faisceau infra rouge et les passer sans équipement, Je devrais y penser si je manque d'argent non?

    L'ouïe : L'ouïe, tant de son surtout dans une si grande ville que New York, j'ai eu beaucoup du ma a m'y faire quand je suis arrivée ici, j'avais l'impression que j'allais devenir dingue, ma tête menaçais d'exploser. Heureusement comme toujours je me suis habituée, mais je regrette toujours la forêt. L'air pur, le bruit des feuilles qui se frôle le chant des oiseaux, le rugissement des miens. Mon ouïe dépasse la norme humaine, je peu entendre un souffle a une dizaine de mètre, je peux trouvez le code de n'importe quel coffre en quelque seconde. Quand je vous disais que je pourrais être une bonne cambrioleuse, ça me servira surement comme ça m'a déjà servi je dois bien l'avouer

    L'odorat :
    je vous l'ai dis je suis une chasseuse, traitez moi d'animal je m'en fiche. Je suis une pisteuse hors pair. Je reconnait les gens simplement a leur odeur, même a une dizaine de mettre si je me concentre, je peux suivre des piste de cette façon sur plus de 6h retrouver les traces d'une personne où quelque chose grâce a cela. laissez donc vos sale cabots aux placards, je suis bien plus efficace.

    Le toucher : Que dire, je suis très tactile, j'adore ce sens, c'est un don. Lorsque j'apprécie quelqu'un j'aime avoir des contact physique avec cette personne même si ce n'est que rarement le cas a cause de ma méfiance. je suis sauvage oui, mais quelque rare personne pourrez vous dire aussi que je suis très câline, j'aime venir me blottir dans les bras de mon amant alors même qu'il dors me frotter contre lui pour sentir sa peau, j'ai besoin de ce contact. Non ce sens n'est pas vraiment atteins par ma mutation, juste surement ce besoin affectif tactile, c'est vrai que je ressens les choses même infime mais cela ne viens que d'un entrainement intensif du fait de mon instinct qui me rend plus réceptive a tout ce qui m'entoure.

    Le goût : Les sushis et les cookies, j'en suis accroc, totalement accroc je pourrais en dévorer a longueur de journée... Oh ce n'est pas de ça que vous parliez? autant pour moi. Je suis gourmande je l'avoue et je surprend beaucoup de monde par rapport aux quantité de nourriture que j'avale, j'en ai besoin, je déborde d'énergie mais comme quoi ce qui existe j'ai besoin de carburant. j'aime les bonne chose, les délice simple, et surtout tout ce qui est sucré. je les apprécie d'autant plus que mon palais est bien plus fin que celui des humains normaux. Je peux déceler tout les ingrédient d'une recette, ça peux être utile lorsque j'aime quelque chose. Non a part pour apprécier bien plus mes petit délices, je ne vois pas l'utilité de cela.

    Physiquement : Quoi? il suffit de me regarder non? ok qu'est ce que vous voulez savoir. Je suis une grande sportive, j'ai besoin de me dépenser. J'ai naturellement un corps d'athlète sans travailler mais j'aime ça, certains disent que je suis canon, je m'en fiche, je suis bien dans ma peau et mon corps, c'est tout ce qui compte.
    Je suis forte, oui cela peut paraitre idiot comme remarque mais, je suis réellement vraiment très forte, je ne vous parle pas de soulever quelque poids ou d'étaler un adversaire a ma taille non. A votre avis pourquoi mes amis déconseille aux gens de m'énerver? J'ai déjà étalé 10 types seules, je pourrais en prendre plus si je ne cherchais pas a jouer ou si j'évitais les coups, J'ai la sale manie de tout détruire sur mon passage lorsque je m'énerve, cela va de la vaisselle au portes et autres meuble. Je m'entraine régulièrement malheureusement les barres ne sont pas assez grande pour supporter un poids qui me gêne réellement. Je sais juste que soulever une voiture ne me pose pas vraiment de problème et les portes blindées ne me résiste plus vraiment non plus.
    Mais la force seule ne sert a rien, on dit de moi que je suis brute, ce n'est peu être pas faux mais je ne suis pas comme colossus ou hulk, non, je suis rapide et agile, cogner pour cogner juste la force brute, c'est rare chez moi. je peux faire des pointe jusque 80 km heure sur de courte distance, ne me demandait pas un marathon a cette allure, je n'aime pas ça, et je ne pense pas être faite pour, je suis un prédateur je bondit sur ma proie, elle ne doit pas pouvoir m'échapper longtemps cela m'est donc inutile. Par contre j'adore jouer avec, je suis une gymnaste de haut rangs, non en fait les gymnase de haut rang sont des vieillard coincée a coté de moi, je suis d'une souplesse remarquable me glissant n'importe ou grimpant escaladant bondissant, je ne cesse les acrobaties et voltige que ce soit en combat ou juste pour me détendre. le vide? pas un problème, je peux bondir d'un building de 10 étages sans dommages si je suis préparée. je peux aussi bien l'escalader, bond, griffes agilité, j'utilise la moindre parcelle pour y parvenir la ou vous ne penseriez pas cela possible même avec des prises.
    Oh j'y pense, une amie vous a déjà griffé? vous avez aimé ça? non? Alors évitez de me faire sortir les miennes, car ça ne serai pas beau a voir, je peu déchiqueter n'importe quel matière tendre avec le cuir y compris, le bois je le sculte le transperce, le métal, et bien ça dépend mais je le grave joliment. De la même façon, si je montre les crocs, je dois dire que je n'ai jamais tuer quelqu'un de cette façon, c'est répugnant, mes dent sont plus aiguiser, mes canine plus pointu tranchante. j'ai une force impressionante dans la machoire, je pourrais sans doute vous briser le poignet d'un coup de dent voir même l'arracher...

    Psychologiquement : Je ne suis pas un animal !!! Le suis je? Par moment je le refuse totalement et a d'autre... Non je suis heureuse d'être ce que je suis malgré les inconvénient. Mais je ne suis pas un animal, je suis humaine avant tout, je suis une féline... Je ne mange pas au sol, je ne dors pas dans une grotte, je ne mange pas de viande cru (vivante tout du moins) et pas de litière, non je ne suis pas un animal. Je suis mi femme mi animal, mais il n'y a pas de distinction entre nous, me demander ce qui est de moi ou de l'animal est vraiment difficilement. je suis moi c'est tout, j'aime ce que je suis. Alors non je ne sais pas peut être suis je déjà a l'origine un peu féline et que mes dons n'ont fait que sublimer ma nature profonde. Mais si vous tenez a une liste, il y a tout de même certaines choses qui reviennent. Je suis quelqu'un de protecteur, certains diront maternelle, ok je suis très très protectrice où est le mal, je protège les miens c'est tout. Je suis câline, même s peux le savent, j'aime le contact physique, j'adore ça, venir me frotter contre mon petit ami parfois juste ma joue, si vous voulez, j'admets, ça peut paraitre un peu étrange, félin, ok je sais mais personne ne s'en est plein jusque là. Je suis sauvage, je l'ai toujours été, je ne fais confiance a personne et ne me laisse pas approcher facilement comment le pourrait on avec mon passé hein? Je réagit souvent de façon brusque violente. La violence, là dessus vous marquer un point, plus le temps passe plus mon pouvoir grandis et plus mon instinct je le sens, plus j'ai cette envie, de chasser, de sortir et de me défouler de me battre, de chercher sans cesse. le sang, ca date d'il y a quelque mois depuis mon retour, je ne sais pas, l'odeur du sang me donne faim, je ne l'ai dis a personne, je leur ferait peur je pense. j'aime cogner, j'aime le sang, prendre des coup ne me fait pas peur au contraire, ca ne fait qu'amplifier ce que je ressent dans ces moment là...Je n'ai jamais été si violente, je ne sais pas comment tout ça va tourner, je dois avouer que ça m'inquiète par moment. Quoi d'autre, oui je sais. je suis joueuse, extrêmement joueuse, la vie est un jeu et tout est prétexte a m'amuser, pour ce qui est de passer de bon temps je sais m'y prendre. Et puis les hommes, j'aime leur compagnie, non ce n'est pas félin, j'ai toujours préférer la compagnie des hommes, je ne suis pas vraiment assez douce pour me faire de vrai amie féminine, mais j'aime séduire, de plus en plus, un jeu, un jeu que je n'aime pas particulièrement pourtant. Je ne sais pas ce qui me prend pourquoi. parès tout je suis seule, c'est peu être ce qui me pousse.


    ✗ Le feu :


    Le feu, qui a inventé ça? les hommes des cavernes je sais, laissait moi vous dire qu'il vaut mieux qu'il vive a une époque où je ne le retrouve pas. Comment peut on aimait ça? je deteste, je hais, le feu, je ne supporte pas cet élément. Une de mes plus grandes faiblesse, ma peur, non ma phobie du feu. S'il y a un incendie ne comptait pas sur moi, je ne saurait même pas me sauver moi même, je resterais paralysé a le fixer. Cette chose me tétanise, c'est ridicule et je le sais, je lutte de toute mes forces pour ne plus en avoir peur mais rien ne fait, devant les flammes je perd mes moyens. Pas une petit flammes ou un objets en feu a plusieurs mettre de moi tant que je sais que cela ne pourras pas m'atteindre me toucher ce n'est rien. Cette fichu peur n'a fait que s'accentuer après mon voyage aux pays des mille et une torture. J'ai pu nettement sentir sa chaleur de près, ses flammes dansant sur ma peau et la bruler. Non il n'y a pas pire mort que d'être brulé vive. J'espère qu'un jour je serai assez forte pour surmonter ça peut importe que ça soit gravé dans mon adn.


    ✗ Les chaleurs :

    Je n'ai pas vraiment envie d'en parler je dois dire. Je me doute bien que le sujet intéresse nombre de pervers mais n'espérait pas, vous ne saurez en rien quand je le saurait et je suis protégée. Oh bon sang, purement félin pour le coup, tellement humiliant surtout. 3 fois par ans, une fois n'aurait pas suffit honnêtement? c'est tout bonnement horrible, ça commence avec de la fièvre légère, je suis plus en forme que jamais, plus besoin de m'entrainer de me dépenser, je fais plus attention aux hommes qui m'entoure. Mais ça dégénère rapidement, parfois je m'en rend compte a temps des rêves érotique... je le sens arriver, parfois non. Je ne contrôle plus rien quand c'est comme ça. Je suis juste, oui l'animal malgré ce corps de femme. C'est un des rare moment ou je maudit ma nature. Comment expliquait ça, c'est comme si vous étiez affamé et vous retrouvez d'un coup devant un magasin contenant tout vos met préféré que vous avez envie de dévorer. Peut importe de qui il s'agit que je déteste la personne ou pas, je pourrez me jetez dans les bras de n'importe quel homme. Minuscule consolation, la nature fait bien les choses et choisi toujours des homme en bonne santé qui semble bien de leur personne, mais croyez moi ça n'aide pas quand vous vous réveillez lucide dans le lit d'un parfait inconnu. je ressent tellement tout, j'ai beau lutter, je sais que je ne fait que retarder ce qui va se passer, je peux sentir leur odeur, voir leur corps musclé, chacun de leur mouvement si envoutant.... c'est un cauchemar.

__________________________

« Men! The only animal in the world to fear. »
« If you wake up the animal, be prepared for the beast that will come »
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:57



She looks like me, but she's not me

    Kyana Mayers Terra 616. Morte le 30 décembre 2008, Une autre féline dans un autre monde.Assez logique lorsque l'on considère ces histoire de mon en fait, mais assez difficile a concevoir en premier lieu, imaginer un autre soi, différente semblable? tant de question. Pour moi si peu de réponse malheureusement, mais je cherche à la connaître à ma façon à découvrir celle qu'elle était en quoi nos vie se ressemblait ou non. Découvrant ensemble celle qu'elle était.

    Enfant orpheline tout comme Tiger, Kyana a elle aussi passé du temps a l'orphelinat avant d'être adoptée par Diane et Richard Mayers, une enfance aisées choyée par ses parents jusqu'à ce que ses pouvoirs ne se développe et qu'elle soit envoyée dans ce fameux institut pseudo militaire.
    Rien ne change, me dirais vous, mais en fait au contraire c'est peut être là qu'a eu lieu toute la différence. Ce qu'il s'est passé exactement, nous ne le sauront surement jamais. Mais la chance était avec elle, notre père a, peut être écouter ses supplique, changé d'avis, ils l'ont retiré de cet enfer bien avant que moi même m'en échappe. est ce qui a séparé nos vie? C'est possible.
    Les choses ne se sont pas pourtant si bien passait que ça a son retour, sa nature s'expriment, a cet age très dur a réfréné, de plus en plus indépendante, elle finit par fuguer à 15 ans, ne supportant plus la vie avec ses parents qui n'arrivait pas à l'accepter.
    Comme moi elle continua ses études, trouvant de l'aide dans certains institut dont je ne sais pas grand choses, elle ne semble pas avoir connu mon greg, sans doute ne trainait elle pas dans les même endroit mal famé que moi. Mais ça n'a pas sembler lui poser problème, elle a eu d'autre modèle et est devenu une femme femme civilisée et éduquée. Des études de droit et de sociologie, nous avons toujours quelques points commun et tant de différences pourtant.
    Elle était bien plus sociable, optimiste, naïve aussi surement ce qui l'a tué d'ailleurs, voulant toujours aider les autres, il semble qu'elle travailler avec des associations, voulait elle être assistante sociale? cela ne m'étonnerait guère, ça me parait si loin de moi pourtant. Elle travaillait malgré tout en attendant de mis temps dans un bar assez chic et dans un club de sport.
    Elle n'a jamais rejoint les X men, n'a visiblement jamais été réellement une combattante avant le conflit et de rejoindre la confrérie, comment s'est arrivée? ca non plus je n'en ai pas la moindre idée, sans doute andrill aura réussit a la convaincre, la liberté est si importante pour elle comme pour moi. Elle n'a rencontré Warren que moins d'un an avant de mourir mais pourtant les choses se sont fini de la même façon entre eux même s'il semble que ce soit elle qui ai du l'apprivoiser.
    Est on lié a des gens, peut importe le monde ou nous sommes? Nous étions si différente, elle dégageait la sérénité et la classe, les cheveux toujours implacablement démêlés, souvent attachés. Elle avait du style c'est sur, elle me fait en fait penser à gemini de ce que j'ai vu d'elle, voir ses photos est toujours plus qu'étrange.
    Malheureusement nous savons comment cela s'est finit, arrêtée lors d'une sortie, Warren a retrouver son corps dans un immeuble désaffecté, du clean, on lui avait retirer ses pouvoir avant de la traquer et la l'abattre, Warren est persuader qu'il s'agit du Shield mais avec le temps, cela me semble de plus en plus étrange, je n'en suis pas si sure, mais ce dont je suis sure c'est que je n'aime pas qu'on tente de me tuer, peut importe qui elle était j'ai bien envie de la venger


Dernière édition par Kyana Mayers le Jeu 21 Oct - 1:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:57

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


I was just a little girl, but there was hell of lot more to me

    Détroit, Michigan... Un jeudi comme les autre qui me vit naître. Le nom de ma mère? je n'en sais rien, il semblerait qu'elle ai utilisé un faux nom, comme tout le reste d'ailleurs. Je ne saurais dire comment furent les premiers mois de ma vie, ni a quoi mes parents ressemblait. Était elle blonde? brune? était elle seule? Mariée? Un petit ami? Quel âge avait elle? Je ne le saurait jamais, pas seule non, pas d'après ce que j'ai trouvé. Bien sur rien ne permet de savoir si il s'agissait de mes parents mais c'est ce que l'on m'a dit ensuite. Un accident de voiture alors que j'avais 4 mois. Mes parents n'ont pas survécu, les pompiers m'ont retrouvé dans mon couffin le chien allongé contre moi comme pour me protéger. il avait un chien... ce ne pouvait pas être de mauvaise personne si? Je me demande souvent qui ils étaient? comment ils étaient? Mais je n'ai droit ni a un nom ni a une image. c'est comme s'il n'avait jamais existé, j'ai retrouvé le journal parlant de cette accident, aucun, nom aucun détail... Mes origines sont perdues a jamais, tout ce qu'il me reste c'est mon prénom, aussi étrange que cela soit c'est le seul papier qui fut retrouvé un carnet de santé a mon nom, aucun nom de famille malheureusement, c'est tout ce qu'il me reste d'eux. Je ne verrait jamais leur visage... et je ne saurait jamais s'ils étaient différent eux aussi. Peut être est ce pour ça qu'ils n'ont pas laissé de trace. je ne sais pas.
    Toujours est t'il que j atterri finalement a l'orphelinat st John a l'est de la ville. je n'en garde le souvenir que de l'odeur de la cire sur la parquet et celle de la soupe de Maria, une bonne particulièrement attentionnée avec les plus jeune enfant, elle a essayé de m'aider lorsque je suis revenu cherchant mes racines, mais elle n'en savait au final pas plus que moi. J'étais un beau bébé, j'aimais les rares photos que j'avais de cette époque, bien sur il n'en reste rien aujourd'hui, peut être que mon double.... Peut importe...
    je suis resté a l'orphelinat jusqu'à mes deux ans, les démarche sont longues pour des couples cherchant un enfant mais l'un d'eux s'intéressa rapidement a moi, venant me voir régulièrement toute les semaine pendant six mois avant de finalement m'emmener avec eux pour fonder une nouvelle famille...




    Diane et Richard Mayers... Ma nouvelle famille. un couple des plus charmant, assez aisé, un mariage parfait, des amis. La vie parfaite sauf leur incapacité a avoir un enfant, il ne leur manquait que cela, que moi en sommes. Ceux que j'allais appeler maman et papa était un couple fort apprécié de leur entourage. Richard était un brillant architecte, a la tête de sa propre société, Diane quand a elle était professeur et s'occupait de jeune enfant, sans doute un moyen de substitution a son besoin de maternité.
    Ainsi commença ma nouvelle vie, un quartier résidentiel bourgeois au nord de la ville, choyée et aimée,a se demander comment je n'ai pas fini étouffée par toute les peluches et autre bricole qui envahissait ma chambre. Je grandit rapidement, une vrai petite aventurière, ça laissait peut être déjà présager ma mutation qui sais. Ma passion était a priori de m'échapper systématiquement de mon parc a jeu ou de mon berceau ce qui leur causait des peur bleu mais je suppose que lorsque l'on a 2 ou 3 ans c'est un jeu super. Je me souviens de maman ou celle que j'appelai alors comme ça, le soir me racontant mile et une histoire pour m'endormir. J'étais jeune et innocente a cette époque, Diane et Richard n'ont jamais essayé de me cacher que j'avais été adopté et ils était si gentil et aimant que pour moi ça paraissait naturel. J'allais dans une bonne école je travaillais bien, j'avais des amies. J'étais déjà une vrai petite tête de mule a 5 ans, à 6 je frapper le garçon qui terrifiait mes amie en leur tirant les cheveux, je me souvient du sermon de mes parents encore aujourd'hui mais ça me semblait juste. J'étais une enfant vive, pleine d'espoir, je me voyait astronaute ou pompier, asse ironique quand j'y repense moi qui ne peu plus approché un feu a moins de plusieurs mètres et que les incendies terrifient. Oui une enfance parfaite jusqu'à mes 10 ans....
    Ça avait commençait avant ça je ne sais plus trop, peut être est ce quand j'ai distancé le chien des voisin a la course, ou lorsque je suis retombé sur mes pieds en tombant de la grande armoire de la bibliothèque. Je me suis rendue compte que je n'était pas comme les autres, casse coup mais je ne me blessait que très rarement malgré toute mes imprudence je retombait toujours bien. Je ne savais pas ce qu'il se passait mais quelque part je savais que ce n'était pas normal, les autres enfants n'étaient pas pareil, j'ai décider de garder ça pour moi. Et ça n'a fait qu'empirer...
    Dans les mois qui ont suivit, je suis devenu de plus en plus... énergique, j'avais toujours envie de nouveauté de me dépenser, de courir a travers les prêt environnant... J'étais plus farouche aussi ce qui n'était pas pour plaire a mon père, ancien militaire fier de son parcours, pour lui la discipline était une des choses les plus importante dans la vie. Ça devenait de plus en plus difficile pour moi de cacher ma différence, je me sentait de plus en plus seule, j'ai commençait a effrayer un peu mes amis avec mes saute d'humeur et mes acrobatie jusqu'au jour ou j'ai fait manger son livre de géographie a tommy mon "petit copain" de l'époque, littéralement fait manger son livre. Je pense que c'est là que tout a basculer, j'ai était renvoyé plusieurs jours et mes parents ont appris plus sur mon comportement sauvage ou agressif. Mon père a jugé bon de me changer d'école, il avait eu une proposition de poste qu'il hésiter a accepter depuis un moment, il s'est surement dit que c'était le bon moment.
    Trinidad, Nouveau Mexique... Nouvelle maison, nouvelle vie. La ville était bien plus belle et agréable que détroit bien plus de nature... On aurait pu croire que ça aurait calmé la féline en moi mais... je ne sais pas. Je passait tellement de temps a faire semblant, faire semblant d'être normal pour faire plaisir a mes parents. Être comme il le voulait... une fille bien éduquée sage... Mais je n'était rien de ça, j'étais sauvage et je jouais avec les chiens qui trainait, jouant a la course avec eux et les chats.... Nous avions une chattes bella. Une adorable petite chattes grise. Elle était joueuse, attentive, elle dormait toujours prêt de moi, le seul réconfort que j'avais a vrai dire, bien caché de mes parents qui n'aurait pas trouver ça hygiénique que la chatte dorme avec moi après avoir passé la journée dans le désert ou dehors...elle me ramenait des oiseau ou souris morte sur le tapis de mon lit au réveil, des cadeaux a mon attention, je me suis toujours demander pourquoi cela énervait tant mes parents, pourquoi il lui criait dessus, elle voulait juste être gentille et me montrer son affection, je ne comprenait pas non plus pourquoi je ne devait pas y touchait.... J'était curieuse oui, je passait des heures a suivre bella et a la regarder chassait. c'est surement là que j'ai compris ce qui me tirailler l'estomac depuis un moment, je me suis mise a chasser moi aussi, des rats auquel je brisait le coup avant de les lui donner. Mais se cacher... A l'école, a la maison, à l'église, aux repas de travail de papa, aux fêtes, c'était épuisant. j'avais l'impression d'être en prison.
    Plus j'essayais d'être ou de paraitre normal plus ce qu'il y avait en moi se rebellait pour sortir, plus j'avais envie, besoin de lâcher prise, je ne comprenait pas.... Jusqu'à ce que je me retrouve une nuit a roder en pleine rue avec juste ma culotte sur moi, seul mon reflet dans la vitrine d'un magasin m'arrêta, personne ne me vit heureusement a cet heure la. Je voulu alors vraiment être normal, pour mes parents, pour tout... Mais ce n'était pas possible, de moins en moins.
    Je recommençais a leur créer des problèmes, pas que ça m'amuse, mais comme on dit, chasse le naturel....
    Je ne me suis jamais intégré dans cette nouvelle école, bagarres, chute des notes, je supportait de moins en moins les remontrance constante de mon père qui ne comprenait pas que je ne faisait rien de mal, je ne cherchait pas la bagarre je ne faisait que me défendre et répondre.
    Quand en plus il se sont aperçue de mes escapades ce fut la gouttes de trop mon père explosa, ce fut la seule gifle que je reçue de ma vie... de sa part. je le décevait tellement. Ma mère avait souvent essayait de me parler mais elle non plus de comprenait pas. La solution sembla s'imposer a Richard. Ce qui avait fait de lui l'homme fier et droit qu'il était a ce jour, me ferait rentrer dans le droit chemin, m'aiderait. Une école ou la discipline était plus strict. Lui et Diane en parlèrent longuement, je les espionnait souvent. Finalement après de nombreuse hésitation de Diane qui n'aimait pas l'idée d'un internat, ils finirent par se dire que c'était la meilleur solution pour aider et leur ramener leur douce petite fille.... Un internat pseudo militaire spécialisé dans les enfant et adolescent difficile. c'est la que tout changea....



    L'institut Lexington a l'écart de la ville. Un institut reconnu et très cher connu pour ses résultat... Ouai... Une si bonne renommée, une si belle façade c'est ce que mes parents voulaient pour moi. Mes parents savaient que j'étais différente, pas juste difficile... Comment pourraient ils ne pas le savoir, ne pas l'avoir vu, mais pour eux j'étais malade, j'avais besoin d'aide, d'être soignée, sauvé. Non je n'avais pas besoin d'être sauver. Je suis ce que je suis je l'ai toujours été. je ne suis pas malade!!!!! A priori j'étais la seule a penser comme ça.
    L'institut était un endroit tout a fait charmant, des enseignantes aux tailleurs sans plis, des surveillants vêtu comme des agents de sécurité, pas seulement, de vrai garde, des grillages entourant toute l'enceinte assez haute pour dissuader n'importe qui. J'ai essayé quelque temps de faire semblant mais c'était impossible, tout était si droit si restrictif, aucune liberté discipline, discipline, je n'ai mis que quelque jour a lâcher. Plusieurs avertissement, des coup de règles sur les mains, mes doigts saignaient a force de mes désobéissances. L'école était strict. Pff qui pouvait appeler ça une école, c'était un camp de concentration. Ils voulaient simplement nous terrifier nous briser. J'étais effrayée, une enfant de 10 ans entourée de tout ces gens me disant que j'étais malade, que j'étais un monstre.
    Ils ont voulu me droguer comme il le faisait avec la plupart de leur cas difficile sauf que ça ne marchait pas sur moi, leur calmant si "humain". Alors la bonne vielle méthode du châtiment corporel furent celle qu'il prirent, je n'était pas la seule mais surement la plus dure. Je ne me brisait pas, je me rebeller a chaque fois, incapable de me taire ou d'obéir même lorsque je l'aurait voulu, alors ils me battaient... Encore et encore jusqu'à ce que je soit calme...Mais ça ne durait jamais plus de deux jour alors revenait les coups, les piqures. Je suppliais mon père pour qu'il me ramène a la maison, pour m'enlever de cet enfer, je lui ai dis malgré les menaces a chaque fois que je le voyait, je lui disait ce qu'il se passait ici, mais "c'était pour mon bien" il fallait que je me soigne ensuite tout irait bien, je rentrerait a la maison. l'institut était ce qu'il me fallait, oh il savait, comment a t'il pu. Comment ont ils pu m'abandonner aux mains de ces monstres, abandonner une enfant de 10 ans terrifié. Jamais je n'ai oublié, jamais je ne pourrais, et jamais je ne leur pardonnerai.
    Ce qu'il ne savait pas c'est que mes pouvoirs continuaient de se développer doucement, jusqu'à ce que je soit assez forte, assez en colère, assez effrayée pour rendre les coups. Ce soir là, je n'avait pas su me taire pendant les hurlement du responsable du dortoir. j'avais eu droit comme presque tout les soir de dormir en isolement dans leurs cages, mais pas sans une petite visites... La seule chose non prévu était que j'allais me défendre, ou plutôt que j'allais rendre les coups. La peur et la rage ont du doubler les forces que j'avais et quand "l'infirmier" et le surveillant sont entré après les premier coups j'ai bondit, tel un animal sauvage, j'ai assommé le premier avec le plateau après lui avoir donné ces charmant calmant qu'il me destinait et j'ai cogné l'autre encore et encore après qu'il m'ait donner un coup avec la ceinture qu'il tenait a la main...Je l'ai frappé encore et encore et encore jusqu'à ce que j'entende craquer. je me suis sauvée j'ai pris les clef et je suis sortie mais a peine dans le couloir j'ai été repérer j'ai continuer de courir essayant d'éviter tout ce qui se trouvait devant moi ou frappant ce que je ne pouvait éviter, j'avais 11 ans et demi mais je n'était plus vraiment une enfant, mon innocence... ils m'en avaient volé un bout et je répondait par ce qu'il m'avait appris après tout, la violence...J'ai briser la nuque d'un des garde qui me séparer de la sortie du bâtiment et j'ai courut encore jusqu'à la grille, je pouvait entendre les chiens des gardes extérieur se rapprocher... le grillage, je ne sais pas comment mais je l'ai escaladé j'ai bondit et je l'ai passé, je n'ai plus arrêter de courir avant de tomber inconsciente et épuisée dans la foret a plusieurs kilomètre de la. Faible, grelotante, les pieds abimés... mais libre...


Dernière édition par Kyana Mayers le Jeu 21 Oct - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:58

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
They wake up the beast inside of me
Not ready for the animal



The animal i have become




    They lock me up in chain like an animal.
    Trying to tame me, to break me.
Standford, oui dans ce monde aussi ça a eu lieu hein, vous savez donc de quoi je parle. Quoi? Non? Oh je vous en prie, ce par quoi tout a commencé. Ok autre monde, nouveau récit...
Je dois bien avouer que je ne sais même plus si c'était le matin ou la fin d'après midi, J'étais a l'institut m'entrainant quand on est venu me cherché, il y avait eu un problème a Standford un affrontement de mutant avait mal tourné, les dégâts étaient considérable. On ne savait pas a quoi s'attendre, un accueil musclés? les dégâts? Ouai les dégâts... On aurait dis une vision d'apocalypse, jamais je n'aurait pensé voir les même paysage dévasté que dans la salle des dangers. Oui j'étais une X men a l'époque et fière de l'être, je faisais donc parti de l'équipe de secours avec Cyclope, Shadowcat, Colossus, Le fauve et deux autres que je ne connaissait pas dont une télépathe, pour ce que ça m'intéresse aujourd'hui de toute façon. Nous cherchions des survivants dans les décombres chacun de notre coté alertant les autre au moins signe de vie. Mais tout était si instable, il y avait encore des explosion, poche de gaz, etc.
Mes derniers souvenirs, Une immeuble dont il ne restait qu'un mur et demi, je retirer les débris ayant entendu quelque chose un mètre au dessous quand ça a fait BOOM. L'explosion fut violente et me projeta a plusieurs mètre m'écrasant lourdement sur d'autre débris. D'autre bruit, puis le noir.. Surement d'autre explosion, je ne le saurait jamais. C'est la que s'est fini la journée, et mon ancienne vie. Et c'est là qu'a commencé le cauchemar.
Je ne me suis pas réveillée a l'institut entourée de visages amicaux, non, loin de là, je me suis réveillée enchainées fermement sur une sorte de table blessée et incapable de me détacher. Je ne savais pas encore ce qui allait ce passait mais mon instinct lui savait que c'était mauvais. Ouai.... Ça n'a pas commencé de suite, je suis restée dans cette position plusieurs jour sans manger ni boire, il attendait de voir comment je réagirait, si j'allais guérir, je suis résistante, mon corps a rapidement cicatrisé mais j'étais furieuse, aucun mot, personne ne daignait me parlait, je ne savait ni où j'étais ni pourquoi et encore moins qui était ces personnes. Lorsque je fut guérie ils m'endormir je ne saurait dire avec quoi mais c'était puissant, pour m'enchainer a nouveau debout cette fois, le jeu allez commençait. Ils commencèrent a me parler, me posant des questions sur ma mutation, ce que j'étais exactement, sur les autres. Évidement je leu disait d'aller pourrir en enfer, il semblerait que ça ne soit pas la meilleure façon d'ouvrir des relation amicales... En même temps ce n'est pas moi qui les avait kidnappé et enchainé si? Bande d'ordure....... 9a faisait une semaine que j'étais la comptant les jour. J'avais droit aux interrogatoire en règle a chaque refus un coup, de poing, de pied, ou de matraque même. j'encaissais attendant calmement le moment où je leur montrerai la façon dont moi je peux cogner




I was waiting for my friends, they never came
I was alone, me and the animal.
Deux semaines déjà et aucune nouvelle des X men, de mes équipiers de mes amis... Le temps commençait a semblait long et mon sang tachait le sol bien trop souvent. Que voulais t'ils? Qui étaient ils? au début j'avais pensé a des confréristes a cause de leurs questions sur mes collègues, mais ils semblaient bien trop mépriser les notre pour ça. Les coups ont commencé a être plus fort, plus réguliers, ils utilisaient parfois des battes de baseball lorsque je décidais de les narguer. Quoi? j'étais peut être enchainé mais je ne leur était pas soumise pour autant. Les questions encore et encore, ils me disaient que mes amis ne viendraient pas, qu'ils ne me trouveraient jamais ici. Peut importe je ne les croyaient pas, ils viendraient, me sortiraient de là. J'espérais encore... Pauvre idiote naïve que j'étais alors.
mes bourreaux eux avaient compris qu'il n'aurait aucune collaboration de ma part, et je pense que je les énervait au plus au point. Ils décidèrent qu'il trouveraient eux même leur réponses, ça serait arrivé de toute façon, ils décidèrent de me briser, je n'étais qu'un animal pour eux. Un animal sauvage a dompter, a briser jusqu'à ce qu'il soit doux et obéissant. Non jamais ça n'arriverait. La torture commença alors, quoi c'était déjà le cas? Non ils me battaient, j'endurais les coup. Ils commencèrent a testé toute sorte de petit jeu bien a eux, il y eu les matraque électrique après m'avoir renversé un sot d'eau glacé sur la tête, ils me pendaient par les poignets parfois des jour durant, m'affamait.... jouaient avec leur lame sur ma peau et vérifiait le temps que je mettrai a cicatriser. Oui j'étais leur petit cobaye, mais jamais docile....Plutôt mourir.
Et j'ai failli plusieurs fois, après chaque tentative d'évasion, mais ils me droguaient, j'étais trop faible, et les coups et les tortures qui suivait était toujours pire. Je peux encore sentir la lame de ce couteau de chasse que le type a l'accent allemand ou russe, aiguisait devant moi avant de découper ma chair.
Toujours au même endroit, la cicatrice devrait encore être là normalement, si warren ne l'avait pas faite disparaitre.
Mes amis n'était pas la plus d'un mois, plus de deux, ils avaient, raisons, mes amis m'avaient abandonnés, ils me montrèrent même un article disant qu'il semblerait y avoir eu des pertes chez les x men au moment de l'explosion de standford. Alors c'était ça: oui ils me considérait comme morte. Tous, personne ne viendrait me sauver, j'étais seule face a mes bourreaux. La colère, l'injustice, la douleur... Je n'était plus que l'ombre de moi même. Ou peut être pas, lorsque je ne pouvait plus tenir l'animal lui pouvait cet instinct de survie cette rage. Elle se nourrissait de la douleur, de la haine, la leur devenant la mienne, de la peur. les flammes, le bruit du chalumeaux celui ne ma peau craquant sous le feu joueur venant la faire crépiter. Savez vous ce que cela fait d'être confronté a votre plus grande peur, de penser mourir de cette façon, ce fut ça tout les jour ou presque. je pense que leur mesure n'avait plus besoin de rien, ils avaient juste décider de continuer et d'attendre jusqu'à ce que je meurt, a cause de la douleur ou peut être que je perde l'esprit. C'était déjà fait de toute manière, je m'était totalement abandonnée a la bête en moi, kyana n'était plus, il n'y avait plus que Tiger a bord. Plus que la féline. Ils ont réussi a tuer une partie de moi dans cette geôle mais ils n'étaient pas prêt a affronter l'animal.
j'ai attendu patiemment, mon corps s'habituait a leur drogue, devenant de lus en plus résistant, ma peau plus dur malgré les coup de fouet incessant et les flammes. mes cris les faisait rire, rire de douleur ou cris de rage...Et puis je fut docile, sage et obéissante, faisant semblant de vouloir coopérer, je me dégoutait moi même mais j'avais besoin de récupérer de reprendre des forces.
Quatre jour plus tard j'avais assez récupérer malgré les coups et torture qui avait continuer mais a moins dose. lorsque 2 geôliers vinrent pour me nourrir j'étais prête pour eux. Eux ne l'étaient pas. La bête brisa ses chaines et massacra ses geôliers,une seule chose comptait, la survie, la liberté. Je ne sais pas combien j'en ai tuer put être 5 peu être un peu plus, massacrer serait plus juste. je n'avais jamais utilisé tant les griffes et jamais les dents auparavant. Je ne retournerais pas en cage, ils ne me toucheront, plus.... Je ne regrette rien, si... ne pas les avoir tous massacrer....

Et puis je suis rentrée, j'ai couru pendant des jours avant de retrouver New york épuisée, les pieds en sang, mon corp recouvert de cicatrice et de plaies. Mais je n'étais plus humaine. un animal blessé dans une grande ville, deux jour dans la rie a voler pour manger avant de presque tuer un homme qui avait eu la mauvaise idée de croie qu'il pourrait avoir des faveur en échange de nourriture ou de drogue et c'était montrer légèrement entreprenant, C'est malicia qui m'en empêcha: sale garce.... Avec ses airs supérieur et sa pseudo morale. Je suis quand même retourné a l'institut ne sachant ou allez. Là bas, Ororo pris soins de me donner les premier secours et a manger ainsi qu'une chambre au calme. j'était a la maison, elle réussi presque a me convaincre que ce n'était pas de leur faute, que rien ne laisser croire qu'elle avait survécu.
Peut importe, 3 mois s'était passé, la situation ici était compliqué, on était au bord d'une guerre civil, la civil law était en pour-parlé . Tornade avait d'autre chose a s'occuper.
j'ai tenté, j'ai tenté de rentrer dans le moule, d'oublier, de passer a autre chose, d'être comme avant, d'être une bonne amie, une bonne X men. Mais je n'était qu'un animal, sauvage avec la rage au ventre et cet envie de sang.j'étais violente, moins sociable. Et mes amis ne me comprenait pas, je ne voulais pas parlait et ça semblait les arrangeait a vrai dire, il n'auraient surement pas su entendre ce qu'il s'était passé et j'avais honte.
Petit a petit, ils m'éloignèrent des missions, trop imprévisible, agressive. et puis des informations importantes. Oui j'étais une gêne plus qu'autre chose. le conflit fut évité et moi aussi on m'évitait a présent. j'étais seule dans ce grand institut entouré par mes soit disant amis qui ne supportait pas ce que j'étais devenu, voulant a tout pris me calmer ou entrer dans ma tête pour me mettre une muselière, me faisant la morale.
Je m'occupait de moi seule, ne compter sur personne, rien...Je laissait l'animal se défouler la nuit a l'abri des regard. c'est un confrériste qui me sauva la vie un soir ou tout du moins qui se soucia de celle ci. et pas que cette fois là c'est encore une confrériste qui m'aida a me sentir un peu plus humaine et moins monstre. Ceux censé être nos ennemis était les seuls qui me tendait la main et ne me regardant pas comme un monstre. La rencontre avec andrill fut explosive mais au final, il m'a aidé. Relâchant toute cette haine et cette rage sur lui. Le pauvre il a failli y perdre une cote. j'avais trouvé un refuge même si je ne pensait pas vraiment resté. Ma famille m'avait abandonné, l'homme que j'aimais aussi...

c'est ce que je pensais, je me trompais Warren n'était pas comme eux pas un lâche, lui aussi avait eu des problème, Maudits? peut être, il s'était volontairement rendu a des anti mutant pour sauvé un groupe de jeune. Et lui aussi avait subit toute sorte de sévisses. Comment j'avais pu croire... Son état était critique et me poussa encore plus dans mes retranchement, je n'allais a l'institut que pour lui et failli blessé des élèves quand ceux ci voulurent me barrer le passage. Finalement warren s'en sorti et me protégea, contre ceux censé être notre famille nos amis... je ne pense pas qu'il avait confiance en la confrérie mais il ne m'a jamais repoussé ou fait la morale a ce sujet, dès qu'il fut assez fort pour utiliser a nouveau ses pouvoir il voulu absolument s'occuper de moi et effacer les cicatrices et les marques recouvrant les 3/4 de mon corps.
les X men n'étaient plus rien pour moi. Je n'était plus des leurs. j'avais une nouvelle famille qui n'avais pas peur de moi, ni de l'animal...Je m'en suis sortie seule sans eux, en laissant a l'agonie une parti de moi j'ai survécu.



✗ I wear the scars of my past on my back ✗
No one will ever change this animal i have become
La plupart des marques que je portait on disparu certaines grâce a mon don de régénération la plupart grâce a a warren et a son sang. je garde malgré tout encore de large cicatrice dans le dos, les marques du fouet en cuir dont les coup revenait encore et encore chaque jour jusqu'à ce que mon corps ne cicatrise plus. Mais aujourd'hui je ne les cache plus. Je suis furieuse, furieuse d'avoir attendu, d'avoir cru en des gens qui m'ont trahis. ne ne pas en être sortie plus tôt. Je ne les caches plus.... Je me souviens, la haine qu'on peut nous porter, les coups. personne ne me rendra plus jamais si faible. Je ne laisserai plus jamais ça arriver. personne ne me privera de ma liberté et je n'hésiterais pas a massacrer ce qui essaie.
J'ai une nouvelle famille, la confrérie, très réduite depuisa la destruction de note monde, nous sommes a présent des rebelles, andrill, alexiel. Ils sont tout ce qu'il me reste. Ce monde est hostile, ce n'est rien, je ne le laisserai pas me dévorer, je ne suis plus la proie, je suis le prédateur.
Je suis peut être un animal, mais personne ne domptera l'animal que je devient, personne ne me contrôlera....Je suis mon seul maître.a


Dernière édition par Kyana Mayers le Jeu 21 Oct - 1:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyana Mayers
~ Admin Barbare Chipoteuse ~
~ Admin  Barbare Chipoteuse ~


MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   Lun 16 Aoû - 12:58


A really strange man, no matter the world...
with his manners, his wings and his temper.




Our destiny is link together


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
    Warren Worthingthon III "ANGEL" Terra 719

    You were my angel, the better side of me.
    You open my eyes to the world.

    Warren, mon ange comment te décrire.notre première rencontre a été des plus banales, je t'ai pris pour une sorte d'extraterrestre avec tes manières, tes formules et ta bienséance. Ça a étrangement de suite bien coller entre nous même si je ne pensait jamais te revoir après cette nuit là. mais le destin nous a réunis plus tard, j'ai perdu mon boulot cette fois là mais j'ai rencontré un ange. J'ai découvert ta nature et tu as découvert la mienne... tu n'as pas eu peur malgré ma tentative pour te chasser. Tu m'a ouvert les yeux sur le monde, sur ce qu'il se passait vraiment là dehors, les autres comme nous, bien plus nombreux que je n'aurait imaginé dans mes rêves les plus fous, et avec bien plus de danger et d'ennemis que je n'aurait cru également. Ça m'intriguait, c'était existant quelque part. J'ai voulu en savoir plus. Je ne sais pas comment nous sommes devenu amis, il y avait toujours ce lien entre nous.
    Mon ange, je n'ai pas été très douce avec toi, je t'ai blessé bien plus que de raison, bien trop souvent, le nombre de fois ou je t'ai repoussé par peur, peur de te blesser, peur de souffrir. Tu était si angélique, si doux, tout le contraire de moi, tu était la bonté et la tendresse incarnée et quelque part je confondait cela avec de la faiblesse, je ne pensait pas que tu pourrais me supportait, que tu serait capable d'accepter la bête en moi si nous étions plus proche.... J'avais tord, tu étais bien plus fort que beaucoup. Et même physiquement tu compenser mon avantage au niveau force par ta ruse. Tu me manque... J'ai cru te perdre deux fois, et j'ai réalisé a quel point je tenait a toi. Pourquoi perdre notre temps avec des considération idiote, si j'avais su... est ce que je t'aurai totalement repoussé ou est ce que j'aurai profité de chaque moment avec toi depuis le début. je ne regrette rien, rien de ce qu'il y a eu entre nous. Tu était mon rayon de soleil, la face lumineuse de mon obscurité, c'est toi qui me rendez bien plus humaine et douce. Tu ne m'a jamais laisser tomber même lorsque j'étais horrible avec toi, tu m'as sauvé la vie plus d'une fois. Tu as su percé mes défenses et barrière que j'avais construit depuis des années. Jamais tu ne t'es arrêter a mes mots parfois blessant ou mes attitudes brusques.
    Angel, mon doux ange, un seule geste de toi un regard et je m'adoucissait, tu avait le pouvoir de m'apaiser plus que n'importe quoi. Peut importe ou j'étais je me sentait en sécurité prêt de toi. Tu as toujours été le plus logique et le meilleur de nous deux. je ne me sentait pas différente avec toi. Non tu n'avais rien de faible, tu étais ma force.
    Quand je t'ai perdu, j'ai perdu une partie de moi, cette partie bien plus humaine et douce. Ce dont j'avais le plus peur est arrivé, je 'oublierai jamais la dernière fois ou je t'ai vu dans ce couloir a l'institut, je ne peux m'empêcher de penser que j'aurai du resté la prêt de toi. j'ai voulu mourir arrivée ici, mais tu ne l'aurais pas voulu, mes pouvoir continue d'augmenter et l'animal aussi, je le laisse prendre plus de place, remplissant le vide que tu as laisser, je vais continuer a vivre, pour toi... Je ne survivrai pas si je ne pense qu'a toi, je viendrai te rejoindre. Je sais que je continuerais de te pleurer encore longtemps même quand il ne me restera plus de larme. Comme chaque nuit depuis mon arrivée. C'est pour ça que je finit souvent la nuit dans le lit d'andrill ou victor.
    Et puis ici, il y a lui toi... Il n'a rien a voir avec toi, enfin d'accord pas rien mais, il n'est pas toi...Adieu mon doux et bel ange, je suis sure que tu repose en paix.




    Warren Worthingthon III "ARCHANGEL" Terra 616

    You're a Fallen, as savage and dark as i am.
    You'll make me fall with you

    Warren Worthington, même si cela semblait logique, je dois dire que je ne m'y attendait pas, le retrouver ici, enfin pas lui son double. Je voulais, non ne voulais pas le voir. Je ne savais pas vraiment mais juste l'idée de le revoir une fois même s'il n'était pas mon ange... Je l'ai suivi une semaine durant. Oui il n'était pas mon ange aucun doute la dessus. Un ivrogne voilà ce qu'était ce type, un ivrogne bagarreur, passant ses soirée dehors dans les bars a se battre, quand il n'était pas en charmante compagnie, bien qu'elle ne l'ai jamais vu rentrer chez lui avec l'une d'elle. Fort heureusement, je ne sais pas comment j'aurais régit. Mais comme tout mes petit plan tordu, il fallait que ça tourne mal, il ne s'attaquait pas a n'importe qui mais au shield l'imbécile, et si je n'était pas intervenue, on dirai que nos premières rencontre, je lui sauve toujours les fesses. Ça ne s'est pas passé comme prévu, il m'a vu, on s'est battu ou presque, j'ai découvert la vérité sur lui plus ou moins tout du moins. Je n'étais pas la seule a avoir perdu la personne a qui je tenait, dans ce monde aussi... Nous étions ensemble lui et moi mais c'est moi qui suis morte, et il n'a pas vraiment l'air de réussir a l'encaisser, je peux le comprendre j'agirai surement de la même façon si je pouvait me venger si il y avait quelque chose a faire. Il m'a sauvé la mise peu après le shield débarquant dans son appartement pour l'emmener, deux idiots. Il s'est laissé embarqué pour que je n'ai pas d'ennuis, et j'ai tenté d'entrer dans l'initiative pour le sortir de là, sauf qu'il n'y était pas.
    J'ai eu beaucoup de mal au début ne pas les confondre tout les deux, je refusait de l'appeler Warren, de là est venu ce surnom: blue, à présent cela n'est plus vraiment un problème, je ne l'appelle que peu par son prénom mais ça ne m'inquiètes plus.
    Archangel, oui il n'est pas angel, pas seulement mon angel. Il est bien plus que cela, il est différent, sa mutation lui, Death. J'ai découvert pourquoi tel était son nom, c'est depuis cette histoire avec apocalypse et ces transformation qu'il a subit pour être changer en une véritable arme de guerre Death. Censé être du passé, ce n'est pas le cas, death est revenu, toujours là quelque pars, très peu de personne le savent et il faut bien avouer que je suis heureuse qu'il ai eu assez confiance en moi pour m'en parler, me parler de death de ce que cela signifiait.
    Ils sont en fait si différent une fois qu'on le connait, les choses ont tant changé, ça a été très tendu, il était capable de me mettre hors de moi comme personne, chaque discussion finissait de façon explosive, comme si quelque chose nous empêcher de nous comprendre, notre fierté et coté dominateur n'y est peut être pas pour rien non plus.Mais il y a toujours eu ce lien, ce quelque chose qui a fait que malgré tout l'on reste toujours dans les parages l'un de l'autre
    Les choses ne s'était pas arrangé avec cette nuit qu'on a passé ensemble lors de mes chaleurs, il pense d'ailleurs toujours surement que je n'en souviens pas vraiment et c'est très bien comme ça.
    Il n'est pas mon ange. Non il n'a rien d'un ange a vrai dire, il est un prédateur, sauvage sombre, blessé, il n'est pas plus doux que moi au contraire. On se ressemble je pense, peut être est ce pour ça que nous avons du mal a rester dans une même pièce en restant calme. je ne sais pas.
    Aujourd'hui les choses ont changé, Il était la a mon retour du désert et j'étais là lorsque Death a repris le dessus. Peut être le fait de s'être vu d'une façon différente, les choses semblent aller un peu mieux, il y a toujours des tension et prise de bec mais j'ai trouvé un ami, on s'entend finalement plutôt bien, taquin joueur, j'adore m'entrainer avec lui. Death a failli me tuer mais cela n'a pas d'importance, quelque part étrangement, ce coté de lui m'attire, tout comme lui il faut bien l'avouer, mais je n'ai pas envie d'y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kyana Mayers aka Tiger   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kyana Mayers aka Tiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Les portes du monde :: ■ Gestion des Personnages ■ :: Journaux Intimes-