Partagez | .
 

 Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Lun 9 Jan - 13:03

Philadelphia. Environ 2h de voiture depuis NY, j’aurai sans doute du prendre l’avion. Mon jet était prêt, il m’aurait suffit de signaler notre départ et j’aurai juste mit le temps de boire un premier cocktail avant d’arriver ;
Mais non. J’ai choisi la voiture. J’ai retravaillé toute la configuration du moteur, changé les composants du liquide de refroidissement et sa puissance est désormais fabuleuse. La plus rapide ? Je l’ignore. Du moins je l’ignorais jusqu’à tout à l’heure.
J’arrive en ville à 19h ; je suis parti il était presque 18h je crois. Je garde soigneusement en mémoire la vitesse maximum atteinte et rien que d’y penser, cette prouesse fait naitre au coin de mes lèvres un sourire des plus fiers.

Qu’est ce que je viens foutre ici ; déjà ?
Ah oui, une exposition. Un truc dans le genre. C’était vraiment le prétexte pour essayer mon nouveau jouet mais maintenant que je suis là qui sait, je peux tomber sur une surprise alléchante ou au moins sur une rencontre intéressante…
L’hôtel le plus luxueux qui se trouve près de la salle de réception est moins luxueux que les bureaux de mes employés ! Ceci dit je tente de ne pas me plaindre et je profite d’une bonne douche après avoir mit à jour quelques calculs importants. Ou pas. Mais qu’importe.
Il est 20h, je n’ai qu’une heure de retard mais je suis prêt. Mon costume sobre laisse un brin d’excentricité apparaitre dans quelques discrets traits de couleur ainsi que dans le tissu utilisé pour la doublure de ma veste, la cravate vient souligner l’indéniable valeur de ce costard et je me rends au lieu dit en ignorant les quelques gentilshommes qui me proposent à boire ;
D’abord mon entrée.

Les discussions en cours semblent s’étouffer pour laisser place à une clameur solidaire et j’offre un sourire aussi large qu’hypocrite à toutes ces personnes que j’ai l’impression de n’avoir jamais vues.
Certains se rapprochent même si heureusement beaucoup n’osent pas, et je déduis des gestes ainsi que des paroles d’un vieil homme qu’il est le responsable de tout ce capharnaüm.

« C’est un honneur que vous nous faites monsieur Stark… ! »

« Aucune crainte je n’pouvais manquer ça très cher, je connais vos gouts, j’étais certain de croiser là les plus belles...pièces de votre collection… »

Les sourires et gémissements de la gente féminine me font hausser un sourcil malicieux et j’essaye, après cette demi heure de serrage de mains et de sourires forcés, de me fondre dans la masse. Pas si évident que ça, et quand bien même je me fais charmeur auprès d’une délicieuse blonde, celle-ci s’avère être la potiche d’un milliardaire.
Autrement dit, dénuée d'intelligence, guère intéressante.
Je réussis au bout d’un certain temps à fuir près d’une bais vitrée servant d’œuvre d’art, étrangement travaillée. Je la contemple – non sans contempler mon reflet en même temps – tout en vidant mon premier verre.
La soirée s’avère plus longue que je le pensais…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Lun 9 Jan - 17:49

    Philadelphia... bien entendu. Pourquoi les vernissages les plus intéressants étaient toujours en dehors de la grosse pomme alors que par définition, c'était dans son cœur même que tout devait se passait. Avec une voiture au garage à cause d'un accrochage violent, la mutante avait du faire des pieds et des mains pour emprunter un nouveau carrosse.

    Il avait aussi fallu qu'elle loue une chambre d'hôtel et qu'elle parte bien en avance pour avoir le temps de se pomponner comme il fallait car dans ce genre de soirée, ce n'était pas ce qu'on disait qui comptait, le but du jeu était de se faire remarquer par tous les moyens. Si on se faisait reconnaître alors on avait tout compris.

    Et c'était tout à fait la raison pour laquelle la jeune mutante tentait de se rendre à un nombre élevé de vernissages et autres expos. Pour se faire un réseau d'abord et surtout pour se prouver qu'elle était autre chose qu'une X-Men. Elle était une étudiante brillante qui serait Docteur d'ici quelques années pour se lancer dans la recherche historique. Du moins, si elle ne mourrait pas avant.

    Elle était arrivée avec quarante cinq minutes de retard histoire de se faire remarquer d'emblée, parfaitement parée de sa robe fourreau blanche non utilisée depuis quelques mois. Inutile de faire semblant, Eleanor ne roulait pas sur l'or et était incapable de se payer une nouvelle robe de soirée chaque mois. Un jour peut-être.

    A peine arrivée, elle s'était saisie d'une coupe de champagne avant d'être harponnée par la fameuse et très botoxée épouse Cunningham. Comment ne pas les connaître ? Ils étaient de très grands donateurs dans tout ce qui pouvait être artistique dans leur belle ville... et apparemment ailleurs.

      « Mademoiselle Jackson c'est un plaisir de vous croiser si loin de chez nous, je ne pensais pas que vous soyez si prompte à vous éloigner... des vôtres. »
      « Oh mais j'adore l'art pré colombien. »

    Un sourire sur son visage parfaitement maquillée, la mutante porta sa coupe à ses lèvres pour faire passer la désagréable impression de s'être fait traitée ouvertement de mutante. Agaçant. Et elles continuèrent de discuter quelques instants avant de se faire présenter à un autre couple. On lui demanda une fois si elle était la rousse des X-Men et le responsable de la culture de la jolie ville de Philadelphia l'entraîna à ses côtés avant de la planter devant le grand seigneur de la soirée qu'elle avait entendu arriver grâce aux soupirs de ses soupirantes. Odieux personnage.

      « Monsieur Stark, c'est tellement un plaisir de vous voir ici ce soir, il faut que vous rencontriez Miss Jackson, elle est des... »

      « Pas la peine, on se connaît. »

    Le pauvre homme tomba de son piédestal imaginaire et ouvrit grands ses yeux en fixant la rouquine qui buvait encore en regardant ailleurs. Voir le milliardaire Stark ne l'enchantait absolument pas mais elle se devait de rester courtoise.

      « Belle exposition... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Mar 10 Jan - 9:52

Je vois leurs silhouettes s’approcher qui se reflètent dans la vitre que je contemple et j’esquisse un sourire avant de feindre la surprise lorsque l’on m’adresse la parole.
Aucune surprise donc quand j’observe ce vieil homme savourer la présence de la délicieuse demoiselle à ses côtés, la surprise fut autre. En effet, moi qui ai la répartie facile et la réponse habile je me vois refermer la bouche pour laisser cette jeune femme, qu’il me semble avoir déjà croisée, terminer sa remarque…remarque bien froide.
Je penche la tête sur le côté avec un air amusé et après avoir fait un large sourire à notre ami commun – sourire qui veut tout dire – je me concentre sur la jolie jeune femme qui attise tant mon attention que ma curiosité ;
Que lui ai-je fais à celle là ?

« Magnifique en effet, on y découvre de jolis travaux… Comment allez-vous mademoiselle Jackson ? »

Dis-je en remerciant au fond de moi ce type de m’avoir rafraichi la mémoire et redonné le nom de la miss.
Si je n’m’abuse il me semble l’avoir déjà vue à d’autres expositions de ce genre… en cherchant bien je devrais retrouver pourquoi elle déclenche chez moi ce semblant de sentiment d’alerte.
Hum, laissez-moi deviner : mutante ?

« Cela faisait un moment que je n’avais pas eu la chance de vous croiser. Comment se passent vos études ? Je ne serai pas étonné bientôt d’être invité à une exposition dont vous êtes l’organisatrice… »

Un brin de flatterie ne fait jamais de mal mais il s’avère que pour le coup je suis très honnête. Je me souviens mieux désormais des discussions – courtes, certes, mais – très intéressantes que nous avons eu autrefois sur l’art et l’histoire ; entre autre.
La jeune femme est talentueuse, pleine de ressources et ne doit pas compter ses heures de travail…D’après moi. A moins qu’elle soit elle aussi dotée d’un QI louable.
Un léger souci cependant dérange ma concentration; quelques mots déplaisants dans notre dos.

En effet, le groupe de jeunes cadres dynamiques visiblement pas à l’aise parmi ces œuvres préfère tenter les messes basses concernant tous les convives de cette soirée ; sans grande surprise donc, la jeune Eleanor et moi-même faisons soudainement partie de leurs discussions gênantes et surtout indiscrètes.
Je lève les yeux au ciel dans un soupir diverti et je leur adresse un regard accusateur, le sourcil levé comme si j’étais étonné que de si stupides techniciens aient été invités.
Lorsqu’ils s’éloignent en riant d’une voix encore en mue, ils laissent tous trainés plus ou moins poliment leurs regards sur la demoiselle à mes côtés et je me contente de reposer le mien dans ses yeux.

« …Excusons ces malappris. Ou en étions-nous ? »

Ce n’est pas vraiment comme si je n’avais pas vu son air renfermé et la pointe incontestable du reproche au fond de ses jolies pupilles, mais j’ignore soigneusement le tout pour éviter un accrochage déplaisant ; pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Mer 11 Jan - 16:59

    A peine ouvrait-il la bouche que la rouquine avait déjà une envie folle de l'étrangler et de le refroidir une fois pour toute. Et bien entendu dès qu'on était une femme et qu'on osait parler à sa majesté Stark on avait des lourds dans le dos qui se mettaient à parler sans aucune discrétion. Mais au moins on parlait d'elle. Un mal pour un bien en quelque sorte.

    Elle ne put tout de même pas s'empêcher de hausser un sourcil de surprise en voyant le PDG lui parler comme si de rien était. Soit il ne la reconnaissait pas soit il se moquait ouvertement d'elle. Et étonnamment, aucune des deux options ne lui plaisait.

      « Malappris ? Est-ce que je peux vous demander à quelle époque vous vivez Monsieur Stark ? »

    N'importe quoi, il était agaçant avec ses grands airs de seigneur tout en restant un très séduisant trentenaire qui lui avait fait tourner la tête des années plus tôt même si elle avait su conserver toute sa verve lors de leur première rencontre à un gala de charité où un de ses professeurs l'avait emmené.

    Mais depuis cette pseudo alliance... elle avait bien du mal à imaginer autre chose en lui qu'un punching ball.

      « Et nous en étions à vous et vos flatteries mais je peux donner le change si vous voulez. Je vais aussi bien que possible malgré la conjoncture actuelle. Mes études... je ne pense pas que cela vous intéresse réellement et si vous croyez vraiment que je pense à faire moi même des expositions... enfin bref... »

    Elle allait trop loin et trop vite, leur teneur de chandelle s'éloigna bien vite en murmurant une excuse alors que la mutante jetait un oeil autour d'elle, prenant bien soin de ne pas trop poser son regard sur son interlocuteur qui ne semblait pas peiné plus que ça pour l'accueil. Elea connaissait la bête et il lui en fallait pas mal pour être décontenancé mais si elle continuait dans le même registre, cela ne tarderait surement pas.

      « Et vous même ? Comment se porte... tout votre petit monde ? »

    Un sourire forcé sur son visage de poupée de porcelaine, la rousse tenta de calmer sa respiration qui s'emballait déjà sans trop prévenir. Pas bon pour sa tension du tout ni pour Iron Man.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Jeu 12 Jan - 10:29

Son ton est pesé, appliqué, poignant. J’aime, mais j’avoue ne pas comprendre ce que j’ai fait pour mériter telle pointe de supériorité de la part de la si jeune, et visiblement innocente, demoiselle. Il me semble ne lui avoir jamais causé de tord pour la simple et bonne raison que l’on se connait bien peu…
L’affaire n’est donc pas bien coriace. Nous avons un point commun qu’il ne faut pas négliger – quand bien même nous ne nous croisons que lors d’évènements artistiques – nous avons tous deux large rapport avec les mutants.
Je pars sur cette hypothèse sans pour autant faire de conclusions hâtives mais je reconnais que l’idée d’une opposition d’avis, si ce n’est de camp nous sépare.
Ainsi la jolie n’accepte pas mes choix ?

« L’époque importe peu d’après moi, le plus important est de savoir dans quelle catégorie sociale vous vous trouvez au moment ou vous êtes « attaqués »… »

Mon regard cesse enfin de surveiller ces « malappris » comme j’ai tenu à les appeler et je lève le menton en croisant les bras pour être en parfaite disposition.
Ce qu’elle raconte m’intéresse, enfin, pas tant le fond de ses remarques mais bien la forme qu’elle y met. Plus le moindre doute, la jeune Eleanor a une dent contre moi et si c’est un fait bien loin de m’inquiéter ça me frustre légèrement tout de même.
Après tout ; mon but n’est pas de me faire des ennemis bien que soient nombreux ceux qui le clament. Il suffit d’un détail, d’une décision prise pour de bonnes raisons qu’elle ignore depuis ses petites et tranquilles études et elle m’accuse sans grande clairvoyance…Mais je ne lui en veux pas. J’écoute ses légers sarcasmes avec sourire et j’acquiesce lentement.

« Tout mon petit monde tourne encore, fort heureusement, mais il ne s’est jamais bien porté je dois l’admettre… Ces dernières années furent épuisantes mais je reste convaincu que l’on avance… Vous, en revanche, êtes convaincue que mes intérêts sont grossis et généreusement servis, n’est ce pas ? Quel est le problème très chère ? »

Je tente de ne pas paraitre narquois ni même ironique mais mes formules de politesse marquent néanmoins un brin de taquinerie. Peut être que je veux détendre l’atmosphère, en fait. Je le répète je n’ai rien à reprocher à cette étudiante mutante, je ne sais même pas si elle a été recensée. Je ne m’en suis pas personnellement occupé et j’ai d’autres chats à fouetter ces temps ci.
D’un mouvement de la tête je l’incite à me suivre un peu plus en retrait des autres convives, je passe la bais vitrée pour nous conduire à la terrasse moins bondée d’amateurs d’art…

« Inutile de tourner autour du pot des heures durant, entrons dans le vif du sujet…hum ; sans connotations déplacées... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Sam 14 Jan - 17:01

    Ce mouvement de tête lui avait encore plus envie de l'étrangler et de lui faire ravaler ses petits sourires narquois et ses réponses toutes faites qui le rendait encore plus antipathiques à ses yeux. Pourquoi fallait-il qu'il soit lui aussi présent et non pas dans sa villa de Los Angeles ou de n'importe quelle autre partie du monde. Pourquoi était-il à Philadelphia quand elle y était ?

    C'était une soirée sur laquelle elle avait misé gros, peut-être un peu trop gros. Philadelphia n'était pas New York et elle aurait pu élargir son cercle de relations en une seule et presque simple petite soirée de vernissage. Mais désormais il était là, et elle allait devoir faire avec.

    La rousse le suivit en haussant les yeux au ciel, attrapant une nouvelle coupe de champagne au passage tout en redéposant l'autre vide sur le plateau du serveur qui passait entre les invités, un petit sourire parfaitement dessiné sur ses lèvres. Un pro.

    Elle aussi savait se montrer très professionnelle et sérieuse, n'était pas un membre des X-Men qui le souhaitait mais le ton narquois de l'autre l'avait encore plus exaspérée. Le peu de patience qu'elle avait fondait comme neige au soleil au fur et à mesure qu'ils s'éloignaient des autres convives. Et quand ils se refirent enfin face, c'était le début du combat, au moins il lançait les hostilités.

    Sa remarque sur le vif du sujet lui fit hausser les sourcils de surprise et elle secoua la tête vivement.

      « Vous êtes vulgaire Stark, 'sans connotations déplacées' ? C'est le fait de rajouter ces trois mots qui rend le tout vulgaire. Vous réfléchissez deux petites secondes avant de parler ? Tout le monde connait le grand Tony et sa passion pour les femmes alors les connotations c'est à moi de déterminer si c'est déplacé ou non. Et là ça l'était. »

    Il la rendait bavarde et colérique, un vrai génie pour la mettre en rogne. Mais il était aussi très charmant et une partie d'elle même aimait le fait qu'il la titille de la sorte, ça le rendait terriblement attirant. Elea détestait sentir la chair de poule qu'il lui procurait. Bon dieu, elle était là pour le haïr pas pour le trouver à son goût.

    Et alors qu'elle allait ouvrir la bouche pour déverser tout ce qu'elle avait à dire sans s'arrêter même s'il prenait la parole, une des questions qu'il lui avait posé la stoppa net. Il lui demandait qu'elle était son problème ?

      « Vous ne savez pas qui je suis... vous ne savez pas ce que je fais et comment on se connaît ! C'est d'un typique venant de vous, c'est absolument incroyable. »

    Elle en aurait presque ri si elle n'était pas aussi surprise de son manque de mémoire. Il était censé être le boss de l'Initiative, PDG de Stark industries. Il était l'homme qui avait voulu mettre en place le fichage systématique des mutants donc elle faisait partie.

    Les X-Men dont elle faisait partie avait signé un accord avec lui et il ne savait même pas qui elle était alors que sur le papier la rouquine était censée être son alliée ? Est-ce que c'était une blague ? Ils étaient une petite dizaine de X-Men sur le terrain, est-ce que c'était complexe à retenir ? Elle était fichée en plus de ça.

      « Excusez moi, je vais aller voir ailleurs si vous y êtes et si vous avez un peu de jugeotte alors faite tout pour qu'on évite de se croiser. Bonne soirée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Dim 15 Jan - 14:47

Vulgaire ? Fort possible, à certains moments. Comme nous tous du moins, pouvons-nous vraiment être irréprochables et constamment respectueux, raffinés, distingués, parfaits en somme ? J’en doute fortement et cette espèce de manque d’informations concernant la jeune mutante ne m’aide en rien à savoir de quelle façon elle réagira…
Qui ne tente rien n’a rien, ce genre d’humour ne l’amuse pas mais permettez…j’ai cru voir une lueur d’appréciation dans son regard. Je ne me pense pas paranoïaque et je préfère mettre ce détail de côté mais s’il s’avère que la demoiselle est en fait divertie par mon comportement, je saurais en user avec tact.

« …Ça ne l’était guère, très chère. Mais est-ce réellement ma réputation qui vous souffle que mes mots étaient déplacés ? N’avez-vous pas tant espéré que ça le soit pour ainsi le croire ? »

Je reconnais y aller un peu fort. Mais nous subissons tous préjugés et « on-dit » blessants à longueur de temps, ce n’est jamais évident. Je ne nierais pas ma passion pour la gente féminine mais chacun à prit soin d’omettre ma relation de couple avec Natasha – lorsqu’ils sont au courant – et bien que l’on puisse douter de l’existence d’un cœur encore humain dans mon torse je sais mieux que personne qu’il est présent ;
Pour qui se prend cette gamine ?
Je respire profondément et tente néanmoins de rattraper tout ça, au mieux. Je me répète ne rien avoir contre elle, X-men ou non nous partageons autre chose que des dons je ne veux pas qu’une stupide image nuise à ce que l’on pourrait – peut être – construire comme relation.

« Attendez ; s’il vous plait ne soyez pas si impulsive…C’est moi ou vous êtes d’ordinaire d’un caractère plutôt posé ? Je vous mets hors de vous ?...Sincèrement ce n’était pas mon intention mais je ; vous n’êtes pas la seule sur la défensive. »

Je me replace correctement face à elle et cherche un endroit convenable – ou non – pour poser ma coupe de chambre avant de reprendre, mes mains me servant plus ou moins dans mes explications en se déplaçant ci et là.

« C’est quoi cette haine que vous me crachez ? Je sais parfaitement que vous possédez des dons… – que j’avoue avoir relativement oubliés – que vous faites partie de la famille des X et…Quoi ? C’est l’arrangement qui vous déplait ? Vous fréquentez des rebelles ? Je n’suis pas là pour faire la guerre et votre comportement me frustre énormément, sincèrement j’ai du mal à vous suivre. Nos rencontres précédentes étaient plaisantes et là je, je n’vois que cet évènement entre la dernière et cette fois-ci, je vise juste ? »

Je reprends mon souffle et récupère mon verre par la même occasion pour le vider d’une traite. J’imagine que je m’expose au risque d'un grand blabla argumenté et suffisamment bien construit pour être respecté, au moins écouté, et après ?
Je déteste ça. Combien pensent savoir/pouvoir me faire la morale ? Croient-ils que je n’ai pas déjà évalué moi-même tous les arguments que l’on peut utiliser à mon encontre ? Croient-ils que je néglige tant leurs plaidoiries au point de n’avoir préparé de défense ?
Je n’ai même pas envie de contrecarrer quoique ce soit…Cette sortie n’en est pas le but, et la demoiselle n’est pas un adversaire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Ven 20 Jan - 11:31

    Et il la suivait pour la chercher encore plus. Bon, sur ce coup là, la rousse était celle qui avait mit le feu aux poudres en s'énervant surement bien trop fort et trop vite. Cela lui aura au moins démontré que la prochaine fois elle devrait tenir sa langue et ne pas se laisser emporter trop vite par ses pensées diverses et variées.

    Eleanor n'aimait pas faire des émules, elle était même plutôt quelqu'un de discret si on passait outre sa vie assez 'publique' de X-Men. Elle n'était pas du genre à faire un scandale en pleine rue ou à jeter un verre sur un homme trop imprudent dans un bar si jamais elle se faisait draguer.

    Au contraire même, sa vie était assez réglée depuis quelques temps, il y avait cette impression tenace que les X-Men avait moins de boulot qu'avant avec l'arrivée de tout ce beau monde, du SHIELD jusqu'à l'Initiative. En parlant d'Initiative, elle en revenait à Stark qui était un homme très intéressant tout en étant une fascinante tête à claques. Mais il restait Stark et elle était allée trop loin.

      « Vous savez quoi ? On va faire comme si rien ne s'était passé, vous allez continuer de parler à tout le monde comme si de rien était, peut-être même gagner encore plus de partisans de vos superbes idées... à quand la mise en cage directe lorsque vous déciderez que telle ou telle mutation est dangereuse ? »

    Même quand elle souhaitait se calmer et la jouer plus calmement, ses idées reprenaient le dessus car oui, elle était en colère pour des tas de raisons et au lieu de mettre le hola, Tony avait trouvé le moyen de la pousser encore plus loin sans même s'en rendre compte. Ce playboy milliardaire pensait tout savoir de tout le monde, il se voyait réellement comme l'homme qui avait les solutions à tous les problèmes du genre humain. C'était effrayant. Il s'était baptisé 'sauveur de l'humanité'. Du moins c'était ainsi que la mutante le voyait.

      « Bon, on va reprendre, vous allez tourner de 90° et aller tout droit pour parler à d'autres personnes que moi et je vais faire de même mais très loin de vous. D'accord ? Vous oubliez qu'on s'est croisé ce soir et je pense que ce ne sera pas trop complexe et pendant que vous y êtes, n'essayez même pas de creuser vos méninges pour savoir qui je suis et pourquoi je suis à ce point outrée par vos idées rétrogrades. »

    Voilà, c'était plutôt clair. Et dire qu'elle pourrait le tuer d'un simple touché un peu prolongé... Cela arrangerait surement plein de monde mais elle n'était pas une tueuse. Cela était arrivé bien évidemment depuis toutes ces années mais jamais avec un grand plaisir même si elle le vivait plutôt bien. La rousse n'en arrivait là que quand sa vie ou celles d'autres étaient en péril.

      « On s'est tout dit je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   Lun 23 Jan - 18:08

Du répondant, du mordant je dirais même ! Cette petite est presque intéressante – j’ai bien dit presque, n’allez pas me jeter la pierre de l’infidélité avant l’heure – ceci dit cette agressivité gratuite ne fait pas que me déplaire, elle me déçoit.
Eh oui, je voyais en elle une demoiselle fort intelligente, perspicace, logique et sans doute très subtile mais l’expression « agressive persécutée se faisant juge » ne me semblait pas lui coller à la peau ; j’ai du me tromper mais j’ose encore espérer que nos prochains échanges la feront remonter dans mon estime.
La jeune Eleanor s’en fout probablement pas mal mais moi pas. Je n’ai pas envie de compter cette jeune femme parmi mes ennemis. Loin de m’inquiéter, elle dégageait au contraire une certaine dose d’intérêt qui m’inspirait respect…

Je n’ai cependant pas l’occasion de formuler la moindre boutade ou pique suffisamment tenace et pointue pour la secouer car c’est en vitesse qu’elle détermine, qu’elle décide et impose qu’il est temps pour nous de nous séparer.
Sans doute a-t-elle raison, et après ? Je refuse. C’est si idiot d’en arriver là sans que j’ai la réelle chance de lui prouver ce que je suis. Oh oui bien sur…elle pense le savoir. Autant que tous les autres, tout le monde me connait ! Moi, mes trophées quels qu’ils soient, mes diverses bavures et autres erreurs, ma collection de voiture et mon armure dorée…elle me connait, à sa façon.
Cette image que les gens ont de moi ne m’atteint pas. Si je m’arrête là croyez-moi, je n’avance plus ; et pourtant. Je n’ai pas envie qu’elle – Eleanor de son joli prénom – ait la stupidité de faire comme chacun et de me ranger dans une case qui ne peut contenir que mon égo démesuré.

« Je n’crois pas non ! »

Lui dis-je en attrapant – sans la moindre violence ni trop de force – son fin et délicat bras. Croit-elle pouvoir se permettre de poser sur moi un regard si accusateur, écœuré et révolté sans avoir jamais eu à mes côtés une conversation digne de ce nom ?
Loin de moi l’envie de l’agacer, mais c’est pourtant ce qu’il se passe depuis que nos regards se sont croisés alors ; j’estime qu’elle n’est plus à trois phrases près.

« Pensez-vous sincèrement que vos attaques, que vous pensez subtiles et blessantes m’impressionnent ? Croyez-vous que tous les problèmes liés à la guerre civile ne m’ont jamais traversés l’esprit ? Êtes-vous en mesure, chère demoiselle Jackson, d’imaginer le poids insoutenable qui pèse sur mes épaules et ce qui me reste de cœur ?! Cessez de vous comporter comme tous les imbéciles moyens se croyant capables de parler pour moi ou de gérer ça de meilleure façon ! Si j’étais réellement maitre de mon monde, chérie, personne ne serait en cage. Ne me faites pas croire que cette haine au fond de vos yeux s’adresse à ma personne toute entière, à chacun de mes actes, je ne peux vous croire vous avez plus que ça dans la tête… »

Inutile de crier, je me contente de parler avec autant de sang froid que possible ; ma voix grave et quelque peu démonstratrice de ce qui m’étreint l’âme s’échoue contre son visage que je dévore d’un regard tant frustré par l’impuissance qu’habité par l’espoir ;
Impuissance face à ce contexte dans lequel nous sommes irrémédiablement plongés ;
Espoir de trouver ne serait-ce qu’une once de compréhension ou d’indulgence parmi les esprits les moins insensés…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une objection à me soumettre peut être?... [Pv : Eleanor J]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-