Partagez | .
 

 Mère Nature se dévoile (Rp Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Mère Nature se dévoile (Rp Solo)   Mer 11 Jan - 11:25

Cela remonté à longtemps maintenant, d’après Kendra ça faisait environ 2 semaines qu’elle avait rencontré Andrill…Leader des extrémistes, leurs conversations avaient marqué la mutante, le mutant suédois avait mis en avant son côté de suprématie qui avait fait tiqué la brunette, qui au début n’était pas fan du fait de devoir tué des humains pour mettre avant les mutants.
Mais l’homme avait mis avant l’unique chose pour laquelle la jeune femme voulait mourir…La nature, que celle-ci retrouve ses droits, sa haine de Stark Industries.
Il lui avait proposé de les rejoindre et la jeune femme avait acceptée mais toujours sur la défensive pour le moment.
Combattre Stark et s’enrôlé des missions sabotages étaient une chose, tuée des humains en était une autre.
Pour le moment la jeune femme avait besoin de se…ressourcée.
La belle amérindienne se rendit en dehors de New York, au-delà de la première forêt, elle s’enfonça dans une tout autre pleine, un endroit qui était loin de la ville, le genre d’endroit qu’elle aimait.
Avant d’entré dans un camp gris et triste, elle devait se trouvé face à son éléments, sa maison en quelque sorte.
Lorsque le taxi s’arrêta quand elle le demanda, elle paya l’homme qui la remercia d’un bref signe de tête se demandant surement pourquoi une jeune femme voulait se faire emmener sur le bord d’une route sinueuse, rocailleuse, d’où on apercevait un vaste champ jaunie par le soleil, une forêt de pin surplombée d’une montagne rocheuses.
Mais pour la mutante c’était comme retrouvée une maison familiale. Elle s’engagea directement dans le chemin sinueux et traversa le champ d’un pas paisible, ses mains touchant les plantes jaunis avec tendresse et douceur, tentant tant bien que mal de ne pas se laissé aller par leurs voix chantantes. Le temps passa si vite que la belle se retrouva en fin de journée entre l’un des pieds de la montagne et ainsi qu’au cœur d’une forêt de résineux, elle respira a plein poumons, l’air était revigorant, sucré et boisé.
Elle s’assit au sol et plongea ses mains dans la terre, sentant les quelques effluves collantes de la sève qui s’y trouvé.
Une colle naturelle, sucré, semblable a du miel, permettant de créer une sorte de cloque protectrice pour certaines blessures. Car, la belle pratiquait une petite médecine douce, apprise chez sa famille amérindienne, entre les tisanes douce, les onguents…Certes ce n’était pas comparables aux médicaments d’origines scientifiques, mais Kendra c’était toujours soigné à l’aide des plantes et elle était en parfaite santé.
Tandis que la lune commençait son périples nocturnes, la mutante s’endormie entre deux rochers et un arbre, la fraicheur et la douceur du lieu l’entraîna au pays des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mère Nature se dévoile (Rp Solo)   Mer 11 Jan - 11:29

Le réveil fut plus difficile qu’elle l’aurait cru, non pas par le froid, ou une envie irrésistible de continué de dormir dans ce havre de paix…Enfin C’ETAIT un havre de paix. De nombreux crie résonné, si nombreux que la jeune mutante se tenait la tête avec force, les yeux clos, secouant la tête elle voulait que cela cesse, mais les cris était si nombreux, la peur envahissait chaque parcelle de peau de la mutante qui se levait tant bien que mal tellement sa tête la faisait souffrir. Ces jambes était lourde, elle vacilla et se rattrapa au rocher près d’elle.
Titubant, l’Amérindienne commença à marcher malgré les cris qui emplissait son esprit, elle essayé de communiquait, de leurs envoyé des vagues apaisantes, mais aucune plantes, ni même un arbre ne lui répondit, une multitude de voix ne cessé de crié dans son esprit.
Souffrance, peur…vide…
Le vide, elle n’entendait plus une seule voix, plus une seule, dans ces moments-là la mutante s’inquiétais de telle manière que ses jambes retrouvèrent toute leurs vivacités, elle se mit en route cherchant désespérément le contact avec les plantes ou un arbre qui serait en danger.

« Aidez…moi… »

Fut la seule voix qu’elle entendit, ouvrant de grand yeux, les cris venaient à nouveau de résonné dans sa tête, toujours cette souffrance et cette peur la jeune femme ne se laissa tombé au sol cette fois, elle se mit en mouvement avec rapidité et tenta de se dirigé vers l’endroit où les cries se faisant entendre, elle courrait, courrait aussi vite qu’elle le pouvait, elle ne voyait pas ou elle aller, ne prêtant aucune attention au reste. Les oiseaux s’envolèrent avec frénésie leurs cries trahissait leurs pensées, la peur régnée au sein de cette lisière, au pied de cette montagne la faune et la flore avait peur ensemble. Soudainement elle s’arrêta devant elle de gigantesque machine scintillée sous le soleil, leur métal luisant reflétait la lumière, la jeune femme du mettre son bras devant ses yeux mais les cries fut si puissant qu’elle poussa à son tour un cri de souffrance. Ce fut au sol qu’elle se rendit compte de ce qui se passé. L’une des machines arraché un arbre et le jeté dans une autre machine qui dans un bruit strident coupé l’arbre en des planches parfaitement égales. Les roues écrasé chaque parcelle ou gisait des fleurs qui, jadis avait des pétales aux couleurs chatoyantes.
La mutante se leva et se mit en face d’une des machines.

« Hey ! Stop ! Arrêtez ! » Hurla la jeune femme en tentant de couvrir le bruit des machines, les bras levé.

Alors que le bras mécanique de la machine lui passé au-dessus il s’arrêta et une porte s’ouvrit dans un bruit grinçant. Un homme en sortie, il était plus large que haut, ses cheveux d’un brun foncé, des petits yeux était enfoncée dans ses orbites et leurs couleurs était d’un bleu terne, presque blanc, il portait un casque rouge et jaune assortie a son uniforme d’un rouge plus sombre, il mâchée un chewing gum comme une vache qui mange son herbe favorite.

« Hey ma p’tite dame c’est pas un chantier autorisé pour l’public ça ! » Dit-il en mettant en avant son ventre proéminant. Son accent montré ses origines que la brune qualifia de texane ou de paysanne.

« Je peux savoir ce que tu foue Berny ? » Vociféra un autre homme qui sortait de la machine qui taillée les arbres. Comparée à son compagnon, cette homme-là était plus grand, ses proportions était plus solide, bâti comme un champion, ses cheveux blond et long lui tombé au épaules et ses yeux marron était perçant.

« Ben y’a une dame là M’sieur Willemens » Répondit le susnommée Berny.
« Une… » Il venait de voir la jeune femme. Il s’avança devant moi accompagné de deux autres hommes. « Bonjour Madame, je suis désolé c’est un chantier interdit au public vous ne pouvez pas rester là » Continua Mr Willemens.

Kendra le toisa du regard.

[color=green]« Pourquoi vous faite ça… »[color] Dit elle la voix rauque, son épuisement était partie comme une vapeur de fumée, faisant place à une rage de vaincre qu’elle tenté de maitrisé…*Tu es pacifique* pensait elle avec force.

« Ecoutez, nous on nous a donné des ordres alors on exécute, faut bien faire des meubles, puis une fois qu’on aurait tout bien nettoyé on pourra construire un parc pour les gosses de riches »

« Je vous demande pardon ? » Fit la jeune femme en fronçant les sourcils.

« Bah ouais m’dame vous avez jamais vu c’est p’tit parc ou les gosses y grimpe sur des cordes, y gravent leurs prénoms dans les arbres, font des bouquets, écrase tout et tout….A cet âge qu’est ce qu’on s’éclate » fit Berny en ajoutant un rire gurgutal en marchant sur une plante qui hurla de tout son saoul.

Suite au crie la jeune femme ouvrit des yeux rond et posa ses mains sur les côté de sa tête puis se mordit la lèvre.
Les deux hommes se regardèrent puis Berny leva le pied et le posa à coté, ne comprenant pas tellement. Le dénommée Willemens fronça les sourcils et fit un signe aux deux autres qui s’avancèrent, quelques choses de brillants était près de leurs corps. Kendra leva la tête et vit une écriture étrange ou seuls les mots « Ak » et « S » fut lisible.
Ils marchèrent a leurs tours sur des plantes et la jeune femme se crispa au sol tellement la douleur était présente. Ils se firent un signe de tête et pointèrent leurs armes sur la mutante.

« Debout ! On vous emmène, si vous faite pas de grabuge on vous fera aucun mal !» Fit le premier homme.
« Aller lève-toi ! Monsieur Stark sera ravie de voir qu’on lui ramené un petit spécimen » Enchaina le deuxième homme.
« Hey vous lui direz que c’est nous qu’on l’a trouvé ! » Rechigna Monsieur Willemens.
« En tout cas j’savais pas que y’avais des mutants écolos » Ricanai l’homme suivit de son collègue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Mère Nature se dévoile (Rp Solo)   Mer 11 Jan - 11:31

Toujours au sol, tandis que ces imbéciles ricanais la jeune femme levai la tête et put voir l’ampleur des dégâts, des trous, des écornes aux sols par milliers, des plantes encore mourantes, elle entendait leurs lamentations mais tout le paysage passé devant ses yeux avec une rapidité insoupçonnée, les voix, les dégâts, tout tournée rapidement dans le cerveau de la jeune femme, tandis que ses yeux devenait larmoyants, son sang se mit à bouillir, la rage et la tristesse monté en elle comme le magma dans un volcan.
Mais ce fut un mot qui fit la différence, un seul mot fit entré la mutante pacifique dans une colère meurtrière. Stark…
Cette fois l’industriel était allé trop loin, en plus de détruire une forêt il venait de tenté de la prendre…Elle…ce fut trop. Elle ouvrit la bouche en levant la tête et hurla à plein poumons.
Ce ne fut pas le cries qui fit reculé les 4 hommes, mais plutôt le fait que les contours du corps de la jeune femme venait de prendre une intense couleur verte, qu’avec une colère immense elle frappa ses mains au sol. Ses ongles s’enfoncèrent dans le sol et les plantes mortes se mirent en mouvement, le halo vert englobait maintenant les plantes qui grandirent de manière précipité, 1 mètres puis 2…Leurs fleurs aux pétales sans vies pendait sur leurs tiges épaisses, on aurait dit des grosses lianes. La jeune femme toujours les mains dans le sol levèrent les yeux vers les hommes et comme son corps, ses iris avaient pris une teinte aussi verte que le reste.

« Il est temps que cette forêt se défende…Que l’homme goute à ce qu’il mérite. » Dit elle en se levant tant bien que mal.

La fureur était si présente qu’elle se sentie doter d’une puissance incomparable, mais elle s’avait qu’une fois fini elle tomberait au sol complétement épuisée par l’effort qu’elle aller fournir mais au diable tout ça.
Debout, elle faisait face et d’un geste de la main, son visage crispé par l’effort et la colère, elle donna ordre à la liane d’attrapa tout ce qui pouvait bouger, les hommes tentèrent de tirée sur les plantes, leurs infligeant de sérieuse coupures qui engendra un crie de rage et de douleur de la part de Kendra.
Une autre liane arracha les armes des hommes et les tordit dans un bruit de ferrailles, sous le regard apeurés des 4 hommes et sous le regard enragée de la mutante. Une seule émotion gisait en elle. La colère.
Tandis que les lianes tenait en hauteur les hommes, les autres se mirent à s’enroulé autour des machines, les serrant de toute leurs forces puis elles s’immobilisèrent.
Kendra était essoufflée mais elle devait détruire ces choses. Et les lianes, si épaisses soit- elle ne pouvait pas en venir à bout. Les iris verte se posèrent alors sur un arbre encore intact, le chêne était imposant, mais suffisant pour détruire ces machines, elle tendit la main vert l’arbre faisant appel à toute sa puissance, une lueur verte commençai a monté le long du trop, mais trop lentement, la jeune femme ferma un œil sous l’effort et immobilisa les lianes qui n’avait pas desserré leurs étreintes, elle tendit alors sa deuxième mains vers l’arbre, le vert autour d’elle redoubla d’ampleur et l’arbre fut entouré du même halo, il secoua ses branches tandis que ses racines sortait de la terre, toutes ses branches se fracassèrent sur les machines dans un bruits démentiels, s’écrasant au sol, le fracas fit tremblé le sol.
Lorsque les machines furent suffisamment écrasé la jeune femme remis l’arbre à sa place et respira profondément, quasi épuisée mais dans un effort surhumains elle s’éleva à l’aide d’une liane et se mit à hauteur des hommes, l’une des lianes resserra son étreinte.

« Tu diras a Stark que mère nature n’a pas appréciée cette razzia et qu’elle a hâte de lui écrasé son postérieur d’acier » Fit elle avec un sourire carnassier au coin des lèvres. La liane relâcha un seul des hommes. Qui partit en courant, non, sans trébuché par ci par là.

Quant aux 3 autres, la jeune femme ne leurs accorda pas un regard, elle redescendît au sol et d’un geste de la main elle sera le point donnant ainsi l’ordre aux lianes de resserré leurs étreintes jusqu’à ce que mort s’ensuivent. La jeune femme se tenait contre un arbre, dos à ce qu’elle venait de faire, car elle venait de se rendre compte qu’elle avait mis à mort 3 hommes…3 humains.
Qu’est-ce que 3 humains face à une cinquantaine d’arbre transformé en planche, face à des centaines de fleurs mortes écrasée par leurs pieds et par ses roues de fer. Rien…Rien… Voilà ce que cela donné.
Kendra avait pris sa décision…Stark devait payé et elle aller rejoindre la rébellion…ou plus précisément les extrémistes, elle a donné sa chance à l’humanité et il n’a rien voulu entendre alors la nature va se défendre maintenant et la meilleure défense c’est l’attaque.
Elle releva la tête et ses yeux prirent une intense couleur verte.

[Fin]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mère Nature se dévoile (Rp Solo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mère Nature se dévoile (Rp Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-