Partagez | .
 

 Run with the wolves [PV Kendra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fox
Invité
avatar

MessageSujet: Run with the wolves [PV Kendra]   Dim 15 Jan - 14:41

Il s’était occupé de l’alarme à l’entrée de la maison et sérieusement, ça n’avait pas été une partie de plaisir. Il lui avait fallu près d’une demi-heure et toute l’aide de son furet pour arriver à ses fins. Il détestait ces engins électroniques toujours plus compliqués les uns que les autres, mais avec l’expérience et les années Fox avait apprit à passer outre la plus part des dispositifs de protection de ce genre. Du moins chez les particuliers ! Dans les lieux publics c’était d’un autre niveau et il devait se débrouiller autrement. C’était une toute autre méthodologie à employer pour rafler des antiquités et des pièces rares dans un musée, ou rafler quelques liasses de billets et deux trois bijoux dans le coffre fort personnel d’un petit vieux qui n’en n’a de toute manière plus besoin.

Sauf que ce coup-ci, très malheureusement, le p’tit vieux semblait vachement tenir à ses quelques liasses. En plus de l’alarme sur la porte, il avait mit un foutu détecteur de mouvement juste devant son coffre. Tim avait mit un temps fou à s’en apercevoir.
D’ailleurs il ne s’en était aperçu que lorsque les sirènes de police avaient commencées à retentir. Il s’était redressé, l’oreille aux aguets, en se demandant si cette chanson là était pour lui ou pour autre chose dans le quartier. Il s’était avéré que c’était effectivement pour lui que la police humaine était de sortie, et il l’avait comprit lorsqu’il avait vu un petit faisceau rouge se refléter sur sa main…

Après ça, Fox avait enfin fait tilt et il avait toujours juste eu le temps de mettre son furet dans son sac à dos avant de prendre la poudre d’escampette.
Pas de voitures, pas de motos, rien de motorisé d’ailleurs, même pas un vélo. Il avait découvert que tous ces trucs là devenaient forcément un problème au bout d’un temps lorsqu’il s’agissait de fuir. Trop repérable, identifiable, à cause des couleurs, marques, formes, trop facile à décrire par un éventuel témoin, et trop encombrant aussi. Pour palier à ça il avait trouvé la formule idéale, à savoir, les rollers. Et il s’était trouvé l’une de ces paires de godasses trop cool où on peut marcher et puis sortir les roulettes quand on le sens. Là il le sentait vachement bien. C’était léger, furtif, discret, et on pouvait se faufiler partout. Puis évidemment c’était vachement rapide quand on savait comment s’en servir.

C’était le cas de Fox qui glissait sur le bitume comme sur la glace. N’empêche que c’était passé à un cheveu près. Il avait dévalé toute la rue et bien entendu c’était de ce côté-là que les flics étaient arrivés. Une des deux voitures s’était arrêtée devant la maison, l’autre l’avait prit en chasse. Fox s’était laissé glisser sur toute la pente à vitesse grand V, mais une bagnole restait plus rapide que quelques roulettes sous ses semelles. Il avait été contraint de dévaler des escaliers et de s’engager dans un parc, puis dans une ruelle, et une autre encore, tout en continuant d’entendre derrière lui les sirènes le talonner le près.

Il avait les poumons en feu et quelques sueurs glacées venaient lui traverser l’échine lorsqu’il évitait une chute de justesse, mais la sensation de vitesse, le décor qui défile à toute allure et l’adrénaline de la poursuite le ravissait plus qu’autre chose. Il cherchait presque à ce que les flics reste sur sa traces, pour que ça dure un peu plus longtemps.
Sauf que de nouveau était arrivé quelque chose qu’il n’avait pas prévu. Une seconde voiture de flic avait soudainement déboulée de nulle part pour lui bloquer le passage. Lancé à toute vitesse il fonçait droit sur le capot. La seule pensée qui lui avait traversé la tête à ce moment là c’est que s’il volait par-dessus cette bagnole et se vautrait par terre il allait sans doute faire très mal voir tué son furet blottit dans son sac à dos…

Du coup pour éviter un vol plané quasi obligatoire, il freina et se cambra de côté pour s’écrouler sur le bitume ou la vitesse continua de le trainer sur quelques mètres qui lui brulèrent la peau du flanc de la cuisse et du coude.
Soudainement c’était beaucoup moins amusant. Soudainement il ne jouait plus et avait furieusement envie qu’ils le laissent tranquille. Il se redressa pourtant très vite sur ses jambes cotonneuse tandis que les flics eux, s’extirpaient rapido de leurs voitures pour essayer de le coincer.
Sauf qu’ils oubliaient qu’on pouvait fuir autrement que par les routes et les ruelles. Il y avait les allées de jardins aussi ! Sans trop réfléchir, Fox s’y engouffra, niant les invectives des policiers. Il continua tout droit sans vraiment regarder où il allait, sautant quelques barrières et un ou deux murets pour traverser quelques jardins et se faufiler via les recoins la plus improbable histoire d’être sûr d’avoir au moins été perdu de vue. Il suffirait de se terrer quelques part jusqu’au jour après ça.

Justement, il venait de repérer une fenêtre ouverte au dessus d'une petite courette de béton où il se glissa sans un bruit. L’immeuble avait l’air soit abandonné soit endormit, peu importait, il y avait urgence. Rendu maladroit par les élancements douloureux sur tout son côté droit, il se glissa à l’intérieur d’une pièce plongée dans la pénombre. Il distingua quelques plantes mais s’en ficha, son attention toute tournée vers les lampes torches qui balayaient l’extérieur qu’il venait à peine de quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Dim 15 Jan - 17:27

Camps des rebelles….

Kendra était au sol entrain de chouchouté quelques plantes qu’elle s’efforcé à faire pousser dans ce lieux sinistre qui, par dieux, était tout de même éclairée par la lumière du soleil. Mais le sol était très peut coopératif et la jeune femme tenté désespérément de faire pousser ce qu’elle pouvait, des plantes grasses comme on dit. Ce genre de plantes qui peut pousser partout, un peu envahissante mais faut dire qu’ici appart la poussière y’a rien d’envahissant.
La mutante était plongé dans ses petites affaires quand un petit groupe arriva et commença a en piétinée la moitié.

« Hey regardez où vous mettez les pieds »Cria la mutante d’un air féroce.

Le groupe ricana et s’en alla en terminant leurs petites affaires, Kendra haussa un sourcil, certains mutants ne l’avait jamais vu à l’œuvre sinon ils feraient moins les malins, la jeune femme grogna intérieurement et posa sa main au sol, l’une des plantes poussa à vitesse grand v et s’entortilla autour de la cheville d’un des fuyard qui s’écroula au sol.

« Le prochain qui marche sur mes plates-bandes je l’étouffe suis-je clair ? » Fit l’amérindienne dont le corps était devenue d’un vert flamboyant.
Les jeunes hochèrent la tête et partirent lorsque la plante repris sa forme première. Elle se leva tranquillement, avec cette sérénité qui contrasté avec la nouvelle férocité qui l’habitée.
La mutante soupira. Il fallait qu’elle aille à la réserve.
La réserve…C’est un petit local abandonné que la jeune femme a emménagé en une vrai serre, elle y a fait pousser diverse plantes, certaines aux vertus médicinales et d’autre purement décoratives et odorantes.
Mais elle faisant une expérience, elle avait pris de la terre du camp et l’avait exposé là-bas pour trouver LES plantes qui s’acclimateraient parfaitement.

New York dans un vieux local…

La jeune femme entrai tranquillement dans sa réserve et pris un pulvérisateur qu’elle avait posé près de l’entrée de derrière. Certaines lampes à UV était allumé et procuré aux plantes une douce chaleur assez comparables à celle du soleil.
La mutante avait pris ces lampes lors d’une mission de sabotage, Tiger l’avait regardé bizarrement mais cela n’avait pas touché la belle brune qui s’était contenté d’haussé les épaules pour prendre ce que Kyanna avait qualifié de « trophée foireux ».
Tandis qu’elle arrosé ses petites merveilles odorantes elle entendit des sirènes et haussa les sourcils. Elle espérait de tout cœur que ce ne soit pas pour un mutant, durant de brèves secondes elle pensa à Owen…
Le vieil homme ne révélé pas sa condition mais sait-on jamais ce qui peut se passé dans New York. Kendra se contenta de continuait son travail, elle prit entre ses doigts l’une des fleurs qui avait éclos et qui sentait délicieusement bon, elle souria et lui caressa la tige avec affection et tenta d’établir la communication avec celle-ci.
Elle ferma les yeux pour mieux se concentré quand les sirènes retentirent avec plus de forces, la jeune femme eut presque l’impression qu’ils s’étaient mis en poste devant son « local » et elle ouvrit les yeux tous ses sens était en alerte.

« Intrus »

Kendra tourna la tête si violemment que le muscle de son cou craqua, elle y passa sa main et grogna silencieusement de douleur. Une des plantes de la pièce voisine venait de repéré un intrus.
Elle se dirigea vers la porte qui n’existait pas, c’était plutôt une arche vide plongée dans la pénombre, elle se fit silencieuse, aussi silencieuse qu’elle le pouvait, mettant en œuvre son côté amérindienne lors d’une partie de chasse. A pas de loup, elle entra dans la pièce.

« Qui êtes-vous ? » Dit-elle avec une froideur déconcertante.

Ses yeux était devenue d’un vert puissant, brillant dans la pénombre, elle sentait que certaines de ses plantes n’était pas tranquille, mais vraiment pas. Surtout qu’elle était importante, toute était des plantes médicinales. Kendra s’était allié avec les mutants qui se trouvaient à l’infirmerie et pas mal de ces plantes aidé dans la fabrication de certains soins, onguents, thé. Dans tous les cas, elle est prête à faire un malheur si on touche à ses précieuses plantations.
Un crissement assez audible résonna dans la pièce, une des plantes poussées rapidement et encadré la jeune femme qui était autant prête a attaqué qu’à se défendre.
L’une des voitures de police passa devant la fenêtre de manière extrêmement lente, cherchant quelqu’un. Le vaisseau d’une lampe torche éclaira quelques plantes et un pan de mur, puis le visage d’un homme qui se caché.
Kendra haussa un sourcil et attendit que la voiture déguerpisse. Elle enclencha les lampes à UV qui éclairèrent faiblement la pièce.

« C’est toi qu’ils cherchent ? » demanda la jeune femme, en baissant quelque peu sa garde. En même temps ça doit être un peu impressionnant de voir qu’une plante a autant grandi et entoure une jeune femme de telle manière qu’on dirait qu’elles font qu’un.
En revanche les pupilles de l’amérindienne était resté verte en cas de besoin.
Elle regardait le jeune homme et le détailla assez brièvement. Grand, jeune, cheveux brun un peut en bataille, vêtements quelque peu abîmé, chaussures de sport assez étonnantes, sac à dos…sac à dos qui bouge…Elle haussa un sourcil interrogateur et ne put que constater que vu l’état physique du jeune homme il était bel et bien poursuivie mais est-il humain ou mutant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Dim 15 Jan - 21:44

    On pouvait avoir l’oreille aux aguets et pourtant rater le principal de ce qu’il fallait entendre. Son attention et ses oreilles étaient tournées vers l’extérieur et se focalisaient sur le cri des sirènes, sur les voix des policiers qui leur tournaient tout autour et sur le bruit des moteurs de voitures qui circulaient non loin. Mais pas sur la pièce adjacente à celle où il se trouvait par contre. Grossière erreur de débutant… mais pour sa défense, à vouloir jouer au malin il venait de se faire une belle frayeur et surtout il venait de se faire vraiment bien mal. Ca n’était pas dangereux comme brulure, il allait juste en chier pendant quelques jours et retrouver quelques graviers encastrés dans sa peau… rien de joyeux mais rien de vraiment alarmant non plus. N’empêche qu’il détestait avoir mal et qu’il n’était pas très résistant à la douleur. Encore sous le coup du stress, il avait été déstabilisé et se sentait maintenant fait comme un rat.

    Il y avait de quoi. Cerné de flicaille et prit sur le fait par ce qui devait sans doute être la propriétaire des lieux, la situation devenait carrément difficile à gérer maintenant. D’autant plus lorsque la propriétaire des lieux s’avérait être une mutante…

    Son sang ne fit qu’un tour lorsque ses yeux verts rencontrèrent les yeux verts de la petite brune qui lui faisait maintenant face. Sauf que ses yeux à lui étaient d’un vert tout ce qu’il y a de plus normal. Un vert olive, pas un vert d’émeraude qui brille dans le noir… ça c’était carrément flippant. D’autant plus qu’elle ne rechignait pas sur les effets spéciaux la demoiselle ! D’emblé, de longues tiges venaient courir sur sa peau mat et il ne fallu pas plus longtemps à Fox pour deviner en quoi consistait son pouvoir… pas compliqué en même temps puisqu’il l’avait sous le nez.

    Son furet dut ressentir sa peur et sa pression sanguine grimpée en flèche. Son cœur cognait dans sa poitrine tandis qu’il restait figé à l’observer, ses yeux globuleux plus arrondis encore que d’habitude par la surprise.

    Il jeta un coup d’œil furtif aux fenêtres tantôt baladée par le faisceau d’une lampe, tantôt laissant percer le bruit lointain des policiers à sa poursuite.
    Si c’était lui qu’ils cherchaient ? Etrange question étant donné qu’il venait de rentrer chez elle -ou peu importe ce qu’était cet étrange endroit pour elle-par la fenêtre, tout vêtus de vêtements près du corps d’un noir d’encre pour se fondre dans la nuit (et où il avait fait quelques trous après son vol plané…), avec le souffle encore court de la poursuite et surtout, inscrit en lettre de feu sur son front humide « COUPABLE »

    « Non… » répliqua tout de même Fox d’un ton très peu convainquant.

    M’enfin c’était tellement évident que la réponse était oui qu’il ne chercha pas à bluffer plus longtemps ça aurait été gênant pour eux deux…

    « Pitié fais pas d’bruit… et m’tue pas… si c’est possible » chuchota Fox sur le ton de la supplique.

    On ne savait jamais sur qui on tombait avec les mutants.
    Bon, avec les humains non plus en fait, tout bien réfléchi. Mais le souci avec les mutants c’était le pouvoir. Un homme pourvu d’un esprit fou mais sans pouvoir pouvait encore être esquivé… mais un esprit fou dans un corps de mutant ? Bonjour le cadeau. Il y avait déjà eu droit quelques fois ces dernières années et c’était toujours des rencontres hautes en couleurs et généralement dangereuses.
    Il lui était aussi arrivé évidemment de rencontrer d’autres mutants super cool avec qui il avait même gardé contacte. C’était comme jouer à pile ou face, et si il tombait du mauvais côté de la pièce cette fois-ci il y avait de grande chance qu’il finisse étrangler par une liane… tout un programme en somme…. Super…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Mar 17 Jan - 12:21

Non ? Haussant un sourcil la brune eut tout de même un rictus, allons bon lui innocent la jeune femme fis une petite moue.
Mais sous les feux rouge et bleu qui se baladait dehors le jeune homme lui fit face et la supplia de ne rien lui faire, de ne pas le tué…
La jeune femme fit un petit geste de la main tandis que les deux plantes annexes reprirent leurs formes tranquillement.

« Allez viens avec moi » Dit la mutante.

Elle sentait que le jeune homme était…tétanisé ? Ou du moins il ne voulait pas vraiment sortir, elle soupira et montra les fenêtres.

« Ecoutez j’utilise cette pièce pour ces plantes car les fenêtres sont assez grande pour faire passer les rayons du soleil, et par la même occasion les lampes de ces policiers, en revanche la pièce du dessus est plus à l’abri et il faudrait soigné ses brûlures » Ajouta la jeune femme.

Elle soupira une nouvelle fois. Et regardai le jeune homme ainsi que le furet qui sortait son museau.
Bizarrement cela là fit sourire, la faune et la flore sont pour la jeune femme quelque chose de très précieux.

« Je ne te ferais aucun mal, ne t’inquiète pas je ne suis pas du genre a tué tout ce qui bouge tant qu’on ne m’attaque pas » Fis je d’une voix que je voulais rassurantes.

Je lui fis signe de me suivre en entendant les voitures qui continuait leurs rondes autour des bâtisses voisines. Et franchement la mutante n’avait aucune envie de se retrouvé avec des policiers partout qui vont écraser toutes ses plantes qu’elle se tue à faire pousser depuis quelques jours.

« J’ai de quoi te soigné si on monte à l’étage, et franchement je n’ai aucune envie de me battre avec ces policiers…Surtout que ça risquerait de mal finir, j’ai tendance à ne plus me contrôlé quand on s’attaque à mes plantes » Dit la jeune femme en prenant la sortie.

Elle appuya sur l’interrupteur et débrancha les lampes UV, elle se contenta de monté les marches avec délicatesse et entra dans une pièce pas très grande ou se situé un vieux lit dans un coin, juste assez grand pour une personne, ensuite il y’avait un évier ou des gouttes d’eau tombé toute les 7 secondes, une petite gazinière sur lequel trônait une théière en cuivre un peut cabosser, une armoire et des étagères était bondé de diverses fioles et sachets.
Sur une table, il y’avait des feuilles sèches, une plante dont les pétales était ornée de rouges, libérant une douce odeur, un pilon et un mortier, une bouteille d’eau ainsi qu’un carnet de note.
Elle ouvrit un tiroir et en sortie du coton et une sorte de tige plate en bois.

« Je m’appelle Kendra et comme tu as pu le constaté je suis une mutante et j’en déduis que tu n’es pas un humain si tu es poursuivie de la sorte et si en plus, tu n’éprouves pas de la peur ou de la haine en voyant un mutant…D’ailleurs j’espère que je ne t’ai pas fait peur » Fis la brune avec un sourire.

Elle regarda le jeune homme en montrant sa blessure, elle s’approcha doucement et effleura doucement sa peau, elle parut réfléchir durant quelques secondes avant de rejoindre l’armoire, elle sortit une fiole et un sachet de couleur orangé. Elle se rendit vers la gazinière et pris la théière dans laquelle elle versa de l’eau puis la mise a chauffé après avoir allumé le gaz. Elle revient vers la table et pris cette fois la fiole.

« Cette onguent apaise les brulures, une fois que ça aurait fait effet on pourra retirer les graviers avec une pince à épilée, ensuite tu boiras un peu de cette tisane ça te fera le plus grand bien…Et t’inquiète pas je ne t’empoisonnerai pas si je voulais te faire du mal j’aurais pu te tuer en silence en bas tout à l’heure grâce à une pièce remplie de plantes »Fit l’Amérindienne avec humour. « Sa risque de picoté un peu…Si bien sur tu acceptes que je te soigne »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Mar 17 Jan - 19:56

    … Okééé. Qu’est-ce que c’était encore que ce plan chelou ?
    C’est pas ça, il était content que les yeux de la jeune femme ne brillent plus d’une lueur bizarre et d’un vert étrange, et il était évidemment super content que les plantes ne se tortillent plus autour d’elle comme si elles étaient vivantes, n’empêche que la situation faisait qu’il restait sacrément sur ses gardes.
    Il hésita quelques instants avant de se relever et de la suivre d’ailleurs. Ca n’était pas parce qu’elle baissait sa garde et se montrait tout d’un coup accueillante qu’elle n’allait pas essayer de lui arracher la tête dans la demi heure à venir !

    D’ailleurs, comme si elle lisait ses pensées, elle lui affirma qu’elle n’était pas le genre de mutante à tuer tout ce qui bouge. Quelque chose lui disait que de toute manière il allait être obligé de tenter sa chance avec elle, les flics rôdaient toujours, ils étaient tout près, vraiment tout près. Si l’un d’eux décidait de jeter un œil par la fenêtre ils seraient tous les deux repérés immédiatement.
    Tim n’eut donc d’autre alternative que de se relever pour lui emboiter le pas et gravir l’escalier qui les menèrent à l’étage.

    Elle lui proposait même de le soigner. Peut-être qu’il flippait pour rien. Sûrement même, car maintenant qu’il se trouvait plus près d’elle, il pouvait observer son visage un peu mieux. Elle était plutôt jolie, avec le charme exotique des Indiennes. Du moins c’est de ça qu’elle avait l’air. Elle lui avait adressé un petit sourire aussi qui lui avait soudainement donné l’air bien moins féroce, beaucoup plus avenant, et surtout ses yeux très foncés ne traduisaient rien d’agressif. Peut-être qu’en fait il était même super bien tombé cette fois-ci. Il préférait ne pas se réjouir trop vite ! On savait jamais, elle pouvait aussi se mettre à vomir des araignées qui le dévoreraient vivants et pondraient des œufs immondes dans sa carcasse !! Berk… quel cauchemard.

    Enfin bref, Kendra, puisque c’était son nom, n’avait pas l’air agressive, plutôt le contraire même. Cela dit, Tim hésitait à lui révéler si oui ou non il était mutant. Elle en tout cas elle avait l’air de l’assumer à mort. C’était super bien pour elle m’enfin de son côté lui il avait plutôt été habitué à devoir le cacher coute que coute, et les personnes au courant l’avaient apprit à force, ou parce qu’il n’avait pas eut le choix. Ici il l’avait.

    Le regard toujours arrondit de méfiance, il lui rendit son sourire mais juste pour être polis. L’idée qu’elle aurait pu le tuer il y a deux minutes sans que personne en sache jamais rien ne le faisait pas rire aux larmes en général. Mais par contre il prit place sur la chaise et la laissa faire ses trucs sur ses brûlures.

    « Moi c’est Fox et ça c’est Gipsy » se présenta-t-il en désignant son furet qui continuait de se terrer dans son sac à dos qu’il avait posé sur le planché « Et j’suis pas du tout un mutant au fait » précisa-t-il du ton le plus détaché possible « C’est juste que vous m’faites pas peur, t’es pas la première que j’vois…. C’est vrai j’te jure ! » il hocha la tête avec assurance et pour éviter qu’elle ne lui réponde ou lui pose trop de question à ce sujet, il enchaina immédiatement « c’est quoi cet endroit ? On dirait un genre de… j’sais pas, une pharmacie qui aurait trois mille ans. T’es un genre de gourou-shaman ? Un genre de Druide comme Merlin c’est ça ? » sourit Tim en présentant son coude pour qu’elle y applique sa mixture bizarre.

    Il observa la pièce avec attention, scrutant les étagères et leurs contenus. Mais les brûlures de sa peau le rappelèrent à l’ordre et il reporta son attention sur Kendra.

    « Hey, tu f’rais pas pousser de la marijuana par hasard ici ? C’est médicinal aussi, j’l’ai lu dans un bouquin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Mar 17 Jan - 21:03

« Moi c’est Fox et ça c’est Gipsy » Dit il avec un ton plus détaché que son précédent dialogue. «Et j’suis pas du tout un mutant au fait…C’est juste que vous m’faites pas peur, t’es pas la première que j’vois…. C’est vrai j’te jure ! » ajouta Fox toujours sur un ton détachée.

« Ah oui ? Alors j’espère pour toi que tu ne m’enverras pas le shield au fesse pour une coquette somme ? Parce que en plus de ne pas valoir grand-chose, je serais capable de te retrouver en même pas une journée » Fit la brune avec un sourire, toujours en tamponnant doucement le bras du jeune homme avec de l’onguent.

Kendra continua son œuvre avec des gestes méticuleux puis ajouta « Car en plus de les contrôlé je peux papoter avec…Et comme il y’a des plantes partout…Enfin, en gros ce que tu as traversé ce soir ressemblera a une promenade de santé ». Et cette fois la belle fit un sourire des plus sournois.

« c’est quoi cet endroit ? On dirait un genre de… j’sais pas, une pharmacie qui aurait trois mille ans. T’es un genre de gourou-shaman ? Un genre de Druide comme Merlin c’est ça ? » Demanda-t-il le coupe levé pour faciliter l’application de l’onguent.

« Je me sers de ce vieux local pour faire pousser mes plantes…Là où je vis le sol est assez…difficile, et comme c’est extrêmement terne, je tente de trouvé les plantes qui embelliront l’endroit où nous vivons. Et je fais aussi poussé des plantes médicinales…donc dans un sens oui, on dirait une pharmacie, un peu clandestine et c’est seulement pour les mutants car comme tu le sais il est rare qu’on accueille joyeusement un mutant dans un hôpital » Expliqua la jeune indienne avec douceur.

La théière se mit a sifflé et la jeune femme se leva en lui adressant un sourire, elle sortit un verre et en versa le breuvage.

« Hey, tu f’rais pas pousser de la marijuana par hasard ici ? C’est médicinal aussi, j’l’ai lu dans un bouquin ! »

La jeune femme lui tendit le verre et souri. « La Marijuana ne fait que provoquée une hausse d’endorphine qui donne une sensation de calme, on oublie toute douleur mais en aucun cas cela ne soigne complétement au contraire une fois que c’est passé c’est pire…Appart donné une migraine le lendemain ça ne sert pas à grand-chose…Bois ça tant que c’est chaud » Répondit la jeune femme.

Il ne valait mieux pas qu’elle se mette a parlé de plante car quand sa passion prend le dessus elle devient intarissable, elle passa près du sac du jeune homme et y déposé une petite coupelle remplie d’eau. Elle adressa un clin d’œil à Fox. Pourquoi son furet ne boirait-il pas un peut lui aussi. Il a dut avoir une sacré journée lui aussi.

« C’est rare d’avoir un furet comme animal de compagnie, tu l’a depuis longtemps ? » Demanda la brune en prenant une bande qu’elle enroula doucement par-dessus l’onguent qu’elle venait de posé.
« Voilà dans une demi-heure je pourrais te l’enlevais, tes brûlures seront moins douloureuses, comme si cela faisait 2 jours que tu te les avais faites ensuite je pourrais retirer les graviers sinon t’aura un mal de chien » ajouta l’amérindienne avec douceur.

Elle prit à son tour une tasse de thé fumante et se posa au sol, tranquillement soufflant dessus, elle but doucement une gorgée et ferma les yeux. Tisane apaisante, il n’y a rien de meilleur, ça fait un bien fou. « Alors c’est quoi ton pouvoir ? » Demanda Kendra avec un sourire « Allons ! Ai-je l’air idiote à ce point ? » Ajouta la jeune brune avec un sourire narquois.
Après tout, il y’a peu de gens qui se font courir après par la police, appart pour vols et encore, Kendra ne savait pas vraiment mais elle avait une sorte de pressentiment qui faisait qu’elle était quasi certaine que Fox était un mutant…Déjà Fox n’est pas un prénom, et on se ballade pas tout le temps avec un furet dans le sac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Mar 17 Jan - 23:03


    On pouvait lui laisser qu’elle était plutôt du genre direct comme nana. Il la comprenait en même temps, mieux valait prévenir que guérir, même si elle avait l’air plutôt bonne guérisseuse soit dit en passant ! Elle annonçait directement la couleur en tout cas, ça avait le mérite d’être clair et Tim n’était pas fâché de savoir à quoi s’en tenir avec elle. Il préférait ça plutôt que de se demander et angoisser sur ce qu’elle allait faire de lui et sur les intentions de Kendra à son égard. Tout ce qu’elle voulait en gros, c’était ne pas avoir de problème à cause de lui par la suite. Y’avait moyen de lui arranger ça ouais, du moins il allait faire en sorte que ça soit le cas, maintenant il ne pouvait pas forcément promettre. Enfin, ça il n’allait pas le lui dire. Il allait se contenter d’acquiescer et de lui dire qu’elle n’avait rien à craindre de lui. Ce qui dans l’immédiat était totalement vrai.

    Déjà, parce qu’elle avait ce côté posé et calme, tout en étant cash, et que cette attitude avait tendance à le détendre, l’apaiser. Ce qui n’était pas une mince affaire avec la course poursuite effrénée qu’il venait de se taper ! Ensuite il appréciait que ça ne soit pas l’une de ses filles qui couine comme une idiote en voyant son furet (ou n’importe quel animal un petit peu plus exotique qu’un chat ou qu’un chien). Il n’y avait rien de plus agaçant que toutes ces petites nénettes qui flippaient dés qu’elles apercevaient une bestiole. Il en ressortait toujours très vexé, comme s’il prenait le rejet et le dégoût pour lui-même. Et ensuite, même si son pouvoir était carrément flippant et très étendu, c’était une mutante et ce détail-là faisait toute la différence.

    Pourtant, l’idée de lui dire la vérité le mettait mal à l’aise. Pas que ça le gênait qu’elle sache qu’il était un mutant, ou de quel type de pouvoir il avait hérité, mais plutôt parce que le principe de dire la vérité le mettait toujours mal à l’aise. Il se sentait toujours plus vulnérable, mis à défaut. Ca le complexait d’être honnête en quelque sorte, parce qu’il avait trop prit l’habitude d’être un personnage depuis l’temps.

    « C’est rare d’avoir un furet comme animal de compagnie, tu l’a depuis longtemps ? »

    Ah ! Rare ? Que dirait-elle s’il lui avouait qu’il avait aussi deux singes par exemple ?

    « Un p’tit peu plus d’un an » répondit-il en lançant un regard à son animal pour l’inciter mentalement à sortir du sac pour aller s’abreuver dans la coupelle d’eau qu’elle avait déposée par terre pour lui « C’est une petite gothique de 16 ans d’mon quartier qui l’a acheté. Et puis d’un coup, à 17 ans elle a décidé qu’être gothique c’était plus assez cool pour elle alors elle à bazardé ses bracelets à pointes, son manteau de Neo dans Matrix et son furet dans la benne à ordure en bas d’mon immeuble »

    Et ça pour changer c’était la vérité, mais ça n’lui posait pas de problème lorsqu’il s’agissait de parler de quelqu’un d’autre.

    « Alors c’est quoi ton pouvoir ? Allons ! Ai-je l’air idiote à ce point ? »

    Tim leva les yeux au ciel avant de goûter une petite gorgée de la tisane qu’elle venait de lui servir.

    « Nan t’as pas l’air idiote t’as juste l’air butée ! J’suis pas un mutant j’te dis » assure-t-il encore d’un grand sourire innocent.

    Mais cette brunette est effectivement buté, et sceptique surtout, c’est évident.

    « Ecoute, si toi t’assume et qu’t’as envie de me déballer tout ton CV de mutante libre à toi ! J’suis bien content que tu discute avec les sapins et les bégonias mais moi… j’aime pas en parler » voilà comme ça c’était dit et p’tètre même qu’elle le laisserait tranquille ! Bon il en doutait alors il en lui laissa même pas la moindre petite seconde pour répondre et l’interrompit avant même qu’elle ouvre la bouche « Pi’ j’te signal Miss Shaman que j’suis brûlé ici aussi » il souleva son long pull noir malmené par sa chute pour découvrir son flanc droit et sa peau brûlée par le frottement « Et puis là aussi » fit-il en désignant ensuite sa cuisse « mais j’veux pas enlever mon pantalon d’vant toi. Tu pourrais en avoir après ma vertu, on s’connait pas assez pour que tu vois mon caleçon en plus » blagua-t-il en espérant détourner le sujet de conversation une bonne fois pour toute du problème mutant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Mer 18 Jan - 15:30

Pendant un cours instant la jeune femme eut la nette impression de se retrouvé devant un…un enfant, ou plutôt un adolescent, peut-être est-ce le cas. Après tout elle ne sait pas quel âge il a.
En tout cas il était comme Kyanna…Du genre « j’te fais pas confiance ». Mais Kendra est de nature patiente, elle a quasiment réussie a maté la tigresse et elles étaient devenue de bonne amie.
A vrai dire, elle se complété d’une certaine manière, l’une étant fougueuse et caractérielle et l’autre contrebalançait en était plus douce et plus sage.
Tandis qu’il expliquait à la jeune femme comment il avait obtenu son compagnie, la brune posa son regard sur le furet avec un petit sourire. Aussi craintif que le maître ?
En tout cas, la demoiselle se contenta de boire son thé et de se laissé une nouvelle fois envahir par la douceur de ces plantes.

« Nan t’as pas l’air idiote t’as juste l’air butée ! J’suis pas un mutant j’te dis . Ecoute, si toi t’assume et qu’t’as envie de me déballer tout ton CV de mutante libre à toi ! J’suis bien content que tu discutes avec les sapins et les bégonias mais moi… j’aime pas en parler »

Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, butée ? Mouis dans un sens ça lui arrivé souvent depuis qu’elle était au camp. Mais ce qui la faisait sourire encore plus c’était la controverse, ce jeune homme insistait sur le fait qu’il n’était pas mutant mais tenait tout de même a précisé qu’il n’aimait pas en parler.
Haussant un sourcil amusé la jeune femme se contenta de ne rien dire, il se rendait même pas compte qu’il s’était vendu tout seul comme un grand.

« Pi’ j’te signal Miss Shaman que j’suis brûlé ici aussi » Dit-il en soulevant son long pull noir pour découvrir son flanc droit et sa peau brûlée par le frottement « Et puis là aussi » ajouta Fox en désignant ensuite sa cuisse « mais j’veux pas enlever mon pantalon d’vant toi. Tu pourrais en avoir après ma vertu, on s’connait pas assez pour que tu vois mon caleçon en plus » Dit-il avec une pointe d’humour.

Posant sa tasse la mutante repris en main son pot et son tampon et s’approcha du jeune homme, se posant une nouvelle fois à terre pour regarder la blessure. Elle imbiba le coton d’onguent et le passa doucement sur sa blessure sans un mot puis elle y apposa une nouvelle bande dessus tout doucement, tentant tant bien que mal de la nouée sans lui faire mal.
Elle soupira et se leva toujours sans un mot, allant une nouvelle fois dans l’armoire et elle prit un pot qui ressemblé à celui qu’elle tenait.
Elle revint vers Fox et le lui posa sur le genou.

« Suffit que tu trouves du coton et que tu fasse exactement ce que je t’ai fait et vu que tu te le fera toi-même personne n’intentera quoi que ce soit à ta…vertu » Fit la jeune femme.

Elle reprit ensuite une tasse dans laquelle elle se reversa une tisane, non elle n’est pas accro mais comme ça à des vertus apaisante, elle avait la sensation qu’en ce moment elle était souvent sur les nerfs et ce n’était pas bon du tout. Elle n’était pas habituée à être aussi…violente. C’est comme si il y’avait deux Kendra.
La Kendra douce, mature, sage, remplie de tendresse avec ce soupçon de maternité et face à elle une Kendra sauvage, sadique, prête a tué et aussi à s’amusé.
Après il est vrai que la brune fait partie de ces personnes qui savent s’assumé mais c’est parce qu’elle a appris à être ce qu’elle est.

« Ma mère a discuté une seule fois avec un furet et en cachette…Normalement le gêne de mutation vient du père mais comme ma mère était aussi une mutante…Enfin, voir des animaux autre que des chiens et des chats ne me surprendra jamais…Après tout j’avais une biche une fois par semaine dans mon jardin ! » Dis je en riant. Je tendis la main vers le furet attendant qu’il l’a renifle.
Si il y’a une chose que j’ai appris avec ma mère, c’est que les animaux peuvent ressentir nos émotions, confiance, peur, tristesse, joie. « Bonjour Gipsy » Ajoutais je avec un sourire.

J’avais entendu dire que les furets étaient des joueurs et je devais avouer que j’aimais passer du temps en forêt et parfois je faisais des rencontres merveilleuses. Renard, lapin, oiseaux, biche, cerf…Une fois j’ai rencontré un loup, un magnifique loup lorsque j’avais passé une année dans la tribu de ma mère. Lors façon de vivre était calqué sur la nature et cela incluez les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   Ven 20 Jan - 17:31

    Timothy accepta le petit pot de mixture qu’elle venait de lui déposer sur les jambes d’un petit mouvement de tête mi reconnaissant mi soupçonneux. Il n’avait pas fait très attention à ce qu’elle étalait sur sa peau jusque là mais maintenant qu’il y regardait de plus près, il se rendait compte qu’il n’avait aucune idée de ce qu’elle venait de lui badigeonner sur le corps depuis tout à l’heure. Bon, il n’était ni douillet, à se plaindre de la moindre égratignure, mais il espérait tout de même que son onguent fasse effet, et un bon effet si possible. Il n’avait pas envie de se retrouver avec des plaques bizarres ou de la peau qui pèle – ou pire ! qui fond !- parce qu’il avait laissé la demoiselle jouer à l’apprentie sorcière.

    Il porta le petit pot à son nez pour en renifler l’odeur, y plongea le bout d’un doigt pour en vérifier la texture. C’était gras, un peu granuleux, et d’une couleur légèrement verdâtre.

    « On dirait du Guacamole » sourit Tim « t’sais, comme on met sur les chips ! Ca s’mange ? »

    Et sans attendre l’avis de la brunette il pointa sa langue sur son doigt pour en gouter un tout petit peu. D’une grimace et d’une exclamation sourde, il manifesta son dégoût et ne retenta pas l’expérience. La réponse était non, ça n’était pas du Guacamole et on ne pouvait pas en manger…

    « Tu mets quoi là-dedans en fait ? J’espère que c’est pas un truc sournois du genre, … de l’urine de vache bouillie ou un truc du style ! » ricana le jeune homme qui commençait doucement à se détendre.

    C’est qu’il ne sentait finalement vraiment aucune hostilité chez l’indienne. Elle était relax, et même si elle insistait lourdement sur le sujet mutant et qu’elle commençait déjà à lui raconter des souvenirs d’enfance émouvants plein de Bambi, il la trouvait très agréable quand même. Elle avait l’air un peu mystérieux, le genre de fille qui à « un secret », même quand en réalité elle n’en n’a pas du tout. Un genre d’aura un peu mystique qui la rendait plaisante à ses yeux.
    Gispy non plus ne sentait rien d’agressif chez elle ce qui continuait de le conforter dans son impression qu’il pouvait lui faire confiance. Enfin… au moins un peu !

    Il devait admettre que même s’il était très intrigué parce qu’elle venait de dire, il continuait de ne pas lui faire assez confiance pour lui parler de son pouvoir. Enfin si, mais peut-être pas de la manière dont elle l’espérait.

    « Bon oké » avoua-t-il d’un soupir « c’est bon t’as gagné j’suis un mutant. En fait mon furet son nom c’est pas vraiment Gipsy, c’est Brandon. C’est mon frère jumeau ! La nuit il se transforme en furet et il peut redevenir humain qu’au levé du soleil. Moi c’est l’inverse. En journée j’suis un renard » débita-t-il avec sérieux « du coup mon frère et moi on s’voit jamais. Mais on s’laisse des mots sur des post-it. Tu sais sur le réfrigérateur ou sur la machine à lavée. Voilà… tu sais tout » conclut-il.

    Oui c’était un mensonge gros comme lui mais en même temps, certains mutants avaient des pouvoirs totalement fou, sortit de nulle part, parfois vraiment naze. Comme ce gars qu’il avait rencontré un jour et qu’il pouvait rebondir comme une balle une fois roulé en boule… n’importe quoi ! Et pour c’était la vérité. Du coup à côté de ça son mensonge avait l’air plausible… nan ? Bwah, il verrait bien ! ca ne le tracassait pas tant que ça en vérité, et ça l’amusait beaucoup sur l’instant de raconter n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Run with the wolves [PV Kendra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Run with the wolves [PV Kendra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: Archive rp-