Partagez | .
 

 Une main tendue [Jon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Une main tendue [Jon]   Jeu 21 Juin - 1:01


Dans cette pièce comme dans les classes de cours, Rachel était drapée de l’aura de l’autorité. Son bureau, son territoire. Mais ce n’avait pas réellement d’importance. Ce n’était qu’une pièce, après tout. Banale. Bien rangée, en ordre. Un effet de contraste avec le chaos qui régnait dans sa tête. Une seule fois, elle avait eu envie d’y mettre le bordel pour détruire cet ordre méticuleux qui la bravait avec ironie ; elle avait passé une mauvaise nuit. Elle n’avait pas eu besoin d’en venir à cette extrémité. La salle des dangers était bien plus efficace en se sens.

Ses petits pieds nus reposaient sur le dessus du bureau en acajou. Ses bras pendaient mollement de chaque côté des accoudoirs du fauteuil. Et elle-même était callée dans le fond du siège. Elle avait les yeux fermés, tentait de faire le vide, sa respiration était régulière, paisible. Elle sentait son pouvoir, battre comme un tambour, lente litanie familière. Elle ressentait les objets à porter de son pouvoir, les pensées à porter d’esprit. Ses cheveux allaient librement, comme toujours. Quelques objets inutiles flottaient dans la pièce, sans que Rachel ne s’en soit rendu compte. Il y a bien longtemps, Xavier lui avait apprit à faire le vide, à se concentrer sur son corps, à se focaliser sur l’objet de sa pensée. Mais le professeur X n’était plus. Deux fois morts. Mais la première fois, elle avait été trop jeune, et avait eu trop de préoccupation, pour s’en soucier. Elle n’avait rien pu pour l'empêcher. À quoi servait-elle, au juste ?

Elle le revoyait facilement dans sa tête lui dire que la haine des humains était née de leur ignorance et de leur peur. Charles n’avait pas survécu à leur ignorance. D’autre également. Et maintenant, ils avaient tous une épée de Damoclès au dessus de la tête. La sienne, elle la sentait cruellement, elle lui pesait. Mais Charles avait gardé ses idéaux jusqu’à la fin ; jusqu’à la fin il avait cru en la cohabitation des humains et des mutants. Rachel ne perdait pas foi en un avenir meilleur, même si elle ne pouvait pas ignorer que les choses commençaient à mal tourner. Ses propres mots lui revinrent alors, des paroles éloquentes : Sometimes, kiddo, the choices aren't clear-cut, or easy. And the victories aren't absolute. Sometimes, you have to settle for a draw.

Un esprit effleura le sien, la surprenant. Elle ouvrit ses grands yeux verts. Les objets se figèrent dans les airs ; ils tombèrent au sol, émettant de faibles bruits. Crayons, papiers, un livre. Que peu d’importance. Elle connaissait l’homme derrière la porte, et sut de quoi il voulait lui parler bien avant qu’il ne cogne à la porte. Il était le grand frère parfait, Elly n’aurait pu demander mieux. Les objets reprirent leur place initiale, alors que Rachel se dirigeait vers la porte et l’ouvrait.

Elle n’était pas celle qui l’avait accueillit à l’institut, il y a quelques jours maintenant. « Je suis contente de vous voir », lui dit-elle. Elle l’était vraiment. Elle n’était pas totalement certaine, cette journée dans la caravane, s’ils viendraient. Mais elle n’était pas non plus surprise.


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Ven 6 Juil - 12:58

Elly et moi étions arrivés à l'Institut depuis peu, et je n'avais pas encore eu l'occasion de voir Rachel. Je voulais la voir en tête à tête afin de discuter un peu plus librement d'Elly. Je me disais que le don de télépathie de Rachel pouvait lui permettre d'aider ma "petite sœur". Aussi, il lui faudrait y aller très doucement et avec beaucoup de discrétion car Elly ne se laisserait pas approcher facilement.

Je me rendais donc à son bureau, profitant du fait qu'Elly était en cours avec d'autres jeunes mutants. J'espérais d'ailleurs qu'elle se fasse des amis de son âge. ça l'aiderait sûrement à devenir une jeune fille comme les autres. Ici, pas besoin de cacher nos capacités, seul son passé restait secret. Peut-être qu'un jour elle viendrait à parler de ses parents à quelqu'un... Peut-être même qu'un jour elle viendrait à fréquenter un jeune homme à qui elle confierait ce qu'elle a subit... Mais je restais très septique sur ces questions. J'avais l'impression que cette enfant était brisée à vie.

En marchant vers le bureau de Rachel, j'avais la tête pleine de toutes ces pensées. J'étais tellement focalisé sur cette gamine que j'en oubliais mes propres problèmes liés à mon passé sordide... à la façon dont ma mère m'avait élevé... traité... mutilé. Oui, ma mère m'avait mutilé. J'étais au début de ma puberté, et elle n'acceptait pas que je puisse devenir un homme... comme mon père. Estimant que le sexe n'était que tentation vers le péché, une nuit, elle avait profité de mon sommeil pour se glisser dans ma chambre. Là, elle avait versé un liquide brulant sur le bas de mon ventre à travers mon pyjama. J'avais été réveillé par la douleur. Ma mère m'avait dit que c'était pour mon bien, pour que le Diable ne me tente pas, pour m'éviter l'Enfer où mon père allait brûler pour l'éternité. Elle m'avait même donné ce qu'il me fallait pour me soigner. Je n'étais pas allé en cours durant quelques jours, le temps que je puisse remarcher normalement. Du coup, j'avais des marques, des cicatrices de brûlure. Je n'avais jamais tenté d'être intime avec une femme. J'étais persuadé que, de toute façon, ça ne fonctionnait pas. Mais je ne pensais pas à tout ça à ce moment là. J'avais vraiment envie qu'Elly ait une vie meilleure que la mienne. Une vie normale. Enfin, la plus normale possible pour une jeune fille mutante.

J'arrivais devant la porte du bureau de Rachel. Je frappais. Rachel vint m'ouvrir et m'accueillit avec un "Je suis contente de vous voir". Il n'y avait pas à redire, c'était un beau brin de femme. Je lui souris et lui répondis:

" Moi aussi à vrai dire. Pourrais-je m'entretenir avec vous quelques instants?... Si je ne vous dérange pas biensûr... Sinon, dites-moi quand je pourrais revenir... "
Oui, j'étais très poli... Un vrai gentleman! Mais je voulais surtout être sincère... pour palier au fait que cette jeune femme m'intriguait autant qu'elle m'intimidait par son don... Elle savait déjà certainement pourquoi je venais. Aurais-je besoin de parler? Me laisserait-elle m'expliquer ou entrerait-elle dans ma tête sans me le demander? Allais-je pouvoir avoir une véritable conversation avec elle?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Ven 6 Juil - 15:38


L’esprit des autres était pour Rachel une porte qu’elle pouvait franchir, aussi facilement que si on l’avait laissé grande ouverte à son intention. Les pensées n’avaient jamais eu aucun secret pour elle, elles affleuraient son propre esprit par douce vague, prenant d'autre fois la forme d'une violente inondation. Personne n’aime savoir qu’on lit en soit comme dans un livre ouvert. Sa télépathie était une extension d’elle ; il fallait donc l’accepter ainsi. Les pensées de Jonathan ne se faisaient pas discrète, et elles concernaient toutes Elly. Mais si elle le voulait, Rachel pouvait la mettre en veilleuse le temps d’une conversation normale. Rien ne vaux le bonheur d’une vraie discussion.

Un fin sourire effleura les lèvres de la mutante lorsque Jonathan parla. Elle secoua la tête ; ses cheveux remuèrent. « Vous ne me dérangez pas. » Au contraire, il constituait une véritable distraction. Rester seule et inactive trop longtemps lui laissait bien trop de temps pour penser. Elle l’invita à entrer, avant de refermer la porte. Elle marcha naturellement pied nu jusqu’à son bureau ; se tourna vers l’homme : « Je suis télépathe. » Elle savait qu’il savait, ce n’était donc pas une très grande révélation. L’on pouvait cependant considérer cela comme une marque de respect : elle se refusait à le lui cacher. Mais elle ne s’excuserait pas pour toutes les excursions passées dans sa tête, ni celles futurs. C’était son pouvoir, son don. « Elly vous inquiètes, vous aussi ? » Parce que dès le premier moment, quand son esprit avait effleuré le sien, elle avait été troublée par ce qu’elle avait cru apercevoir.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mer 19 Sep - 7:07

J'entrais dans le bureau de Rachel, et la suivais lorsqu'elle marcha vers son bureau. Je posais une main sur le dossier de la chaise qui faisait face à son bureau. J'attendais qu'elle prenne place dans son fauteuil de bureau avant de m'asseoir.

" Je suis télépathe." me dit-elle alors.
Je le savais. J'étais gênée d'ailleurs. J'essayais de me concentrer sur mes préoccupations concernant la petite Elly, mais j'avais du mal... Je tentais d'enfouir mes pensées concernant ce que Rachel évoquait en moi. Cette jeune femme était si belle. Ses grands yeux clairs... les courbes de son visage... ses longs cheveux cuivrés... sa silhouette... elle était si... "Jon, ressaisis-toi! Cette fille est télépathe!" En effet, Elly m'inquiétait. Et à la façon dont Rachel me le demandait, elle semblait être également inquiète pour ma petite sœur d'adoption. Je devais cependant demander à Rachel de faire un petit effort de "non-télépathie" afin que je puisse être un peu plus à l'aise.

" Oui. J'aimerais vraiment "discuter" avec vous... S'il vous plait, vous pourriez éviter de lire dans mes pensées... "
Je passais le bout de l'index sur mon droit sur mon sourcil, comme pour le remettre en place, c'était un signe visible de ma gêne. Soyons honnête alors...
" ... Pour être honnête avec vous, ça me met mal à l'aise. "
Avec ce que j'avais vécu dans le passé, par rapport à ma mère, j'étais particulièrement mal à l'aise quand je devais m'adresser à une femme... encore plus quand cette dernière ne m'était pas indifférente... C'était le cas de Rachel... qui, en plus, se trouvait être télépathe! Bonjour l'angoisse!!! Si ça trouvait, elle savait déjà qu'elle évoquait des choses en moi... elle savait peut-être pour mon passé... et que du coup, je ne tenterai rien. Je ne lui ferai pas d'avances. Je n'aborderai même pas le sujet!

J'étais venu pour parler d'Elly. Car, si pour moi c'était déjà fichu (c'était du moins ce que je pensais), j'avais envie d'une vie meilleure pour ma petite sœur, une vie normale... enfin aussi normale qu'elle puisse l'être pour une jeune femme mutante capable d'invisibilité. Je souhaitais pour elle qu'elle puisse s'épanouir comme une jeune femme normale, et avoir une relation amoureuse qui lui apportera tout le bonheur que cela puisse apporter dans sa vie de femme.

" Je suppose que vous avez vu qu'elle avait vécu d'horribles expériences alors qu'elle était plus jeune... "
à son air, je devinais que la réponse était "oui".
" ... et que c'est pour cette raison qu'elle a préféré se faire passer pour un garçon durant plusieurs années. J'ai moi-même été dupe durant quelques temps. "
Je fis un sourire maladroit qui fondit rapidement.
" Ce qui me préoccupe toujours c'est qu'elle rejette toute part de féminité. Et avec sa puberté qui arrive, elle va changer physiquement, devenir une jeune fille... ça pourrait lui poser un vrai problème au niveau psychologique. Les garçons vont certainement commencer à tourner la tête sur son passage, et elle risque fort de mal vivre ces regards... "
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Jeu 20 Sep - 17:22


Il peut s’avérer assez difficile de cacher des choses à une télépathe, lorsque celle-ci cherche quelque chose en particulier. Surtout une télépathe de haut niveau. Avec l’expérience, certaines personnes arrivent cependant à fermer leur esprit. Ce n’était décidément pas le cas de Jonathan, dont les pensées étaient peu discrètes, et dérivait impunément d’Elly à Rachel. Et ce que contenait l’esprit de Jon à son égard était très flatteur, un peu trop même. La jeune femme fut bien contente de se trouver assise à ce moment, pour qu’aucun geste ne la trahisse. Ses joues se colorèrent d’une légère teinte de rouge, elle cligna un peu des yeux, surprise, mais ce fut tout ce qu’elle concéda, car du reste elle ne montra aucun signe qu’elle savait ce qui venait de lui passer par l’esprit. Et c’était peut-être mieux ainsi, car il lui demanda d’éviter de lire en lui :

" Oui. J'aimerais vraiment "discuter" avec vous... S'il vous plait, vous pourriez éviter de lire dans mes pensées... ... Pour être honnête avec vous, ça me met mal à l'aise. "

Ce pouvait être compréhensible. Mais c’était comme de demander à Rachel d’arrêter de respirer. Elle avait toujours habillement manié la télépathie, sans indiscrétion. Mais si on lui demandait, si elle le voulait, elle pouvait l’arrêter, aussi facilement que de cligner des yeux. Il ne fallait pas croire que Rachel lisait dans l’esprit de toutes les personnes qu’elle croisait, car c’était totalement faux. Mais quand elle voulait une information, comme maintenant avec le cas Elly, et quand une personne comme Jon pensait aussi fort qu’il parlait, elle pouvait difficilement se restreindre. Et Jonathan l’intriguait. Non, elle ne s’excuserait pas pour toutes les excursions passées dans sa tête, ni celles futurs. C’était son pouvoir, son don. Mais elle dit : « Je comprend. » Et elle comprenait vraiment. Peu de personnes étaient enclines à ce qu’une télépathe fouille dans leur esprit. Généralement, elle respectait ça.

" Je suppose que vous avez vu qu'elle avait vécu d'horribles expériences alors qu'elle était plus jeune ... et que c'est pour cette raison qu'elle a préféré se faire passer pour un garçon durant plusieurs années. J'ai moi-même été dupe durant quelques temps. "

Elle n’avait pas été longtemps dans l’esprit de Elly. À vrai dire, elle n’avait fait que l’effleurer, pas assez longtemps pour découvrir les motifs qui l’habitaient, ni les maux qui la hantait, car en réalité elle n'avait pas été dans leur caravane pour ça. Mais elle en savait l’essentielle. Elle se souvenait de la petite fille, de son regard apeurée, de sa réticence à faire confiance.

" Ce qui me préoccupe toujours c'est qu'elle rejette toute part de féminité. [...] Les garçons vont certainement commencer à tourner la tête sur son passage, et elle risque fort de mal vivre ces regards... "

« Ce qui m’inquiètes, ce n’est pas la manière dont elle réagira aux regards des garçons. Plusieurs personnes sont mal à l’aise pour des raisons différentes. » Cela lui avait échappé, elle se demanda si Jon y verrait un sous-entendu à ses propres pensées. Elle espéra que non, et donna le change en ne laissant rien paraître. Une phrase comme une autre. Mais Jon ne l’était-il pas, mal à l’aise ? Elle n’avait pas été loin, mais elle avait entrevu qu’il était gêné par quelque chose, et elle semblait liée à cela, d’une manière ou d’une autre. Non, après tout, c’était une phrase innocente, une vérité de l’univers. « Ce qui m’inquiètes réellement, c’est qu’elle a peur d’être qui elle est. À cause de ce qu’elle a vécu. Et peut-être en a-t-elle même honte. » Elle fit une courte pause, et enchaîna : « Elle fuit quelque chose, peut-être elle-même, et ça ne mène jamais à rien de bon. »

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 24 Sep - 15:42

"Plusieurs personnes sont mal à l’aise pour des raisons différentes."
Durant une ou deux secondes, j'entendis cette phrase comme un écho à ma confidence. Je baissais un instant les yeux, gêné. Rachel enchaina. Je pensais alors que l'intention de la jeune femme n'était pas de me gêner. Je n'étais pas visé par cette remarque.

Elle avait l'air de se sentir concernée, sincèrement inquiète pour la petite. J'avais également l'impression qu'elle ne savait pas vraiment ce qui était arrivé à Elly. Puis, ce qu'elle me dit ensuite semblait confirmer ce sentiment.

" Comprenons-nous bien... Ce n'est pas sa réaction face aux garçons qui m'inquiète le plus, mais je sais que ça risque de dégrader encore la vision qu'elle a d'elle-même. Savez-vous ce qui lui est arrivé? Vous l'avez peut-être vu en elle... "

J'espérais me tromper en pensant qu'elle ne savait pas. Sinon, j'étais comme dans une impasse. Je ne pouvais pas lui dire ce qu'Elly m'avait confié, surtout qu'elle avait mis bien du temps avant de le faire. J'aurais l'impression de la trahir. Elly me faisait confiance. Elle n'avait que moi... et je n'avais qu'elle. Je connaissais cette blessure de son passé. Elle connaissait la blessure du mien. Nous étions, tous les deux, des êtres qui avaient été "cassés" psychologiquement et même physiologiquement par leur propre famille. Triste point commun...

Aussi, je venais voir Rachel en espérant que je pouvais lui faire confiance... qu'elle n'irait pas lire en moi ce que je ne peux pas partager... surtout avec une jeune femme d'une telle beauté. J'étais vraiment sous son charme. Je devais pourtant ne rien laisser paraitre. Car même si la vie que je menais n'était pas "heureuse", je ne pouvais la partager avec une femme au risque de la rendre malheureuse. Si seulement, j'étais "normal"... enfin ce mot ne voulait pas dire grand'chose en fait, surtout pour nous les mutants. Disons plutôt que j'aimerais pouvoir apporter à une femme ce dont elle a besoin pour être heureuse et épanouie avec un homme comme moi... et encore plus aujourd'hui en voyant cette femme. Mes pensées s'emballaient. Mon cerveau carburait. Je m'étonnais de penser tout ça. Ce n'était pas la première belle femme que je voyais, et pourtant je me sentais comme un ado qui avait un béguin inavouable. Rachel. Un bien joli prénom. Il lui va à ravir. Je devais me ressaisir et apprendre à me fermer, oui, c'était ça, apprendre à me fermer à la télépathie.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 24 Sep - 18:09


"[...]Savez-vous ce qui lui est arrivé? Vous l'avez peut-être vu en elle... "

Un mince sourire apparut sur ses lèvres. Aimerait-il qu’elle lui réponde par l’affirmative, après qu’il lui eut dit que cela le mettait mal à l’aise qu’elle lise en lui ? Après qu’il lui eut refusé l’accès à son esprit ? Ce serait un peu ironique. Elle se rappelait cette journée où elle avait été confrontée à deux personnes sur leur garde, et un marteau qui lui vrillait alors la tête. Non, elle n’avait pas gratté sous la surface, il fallait un peu plus de concentration pour ça, il fallait le vouloir intentionnellement. « Vous aimeriez que j’aille lu en elle ? » Ses yeux verts étaient encrés dans ceux bleus de Jonathan. « Que j’aille déterrer le secret qui la hante depuis si longtemps ? » D’une part, il semblait que Jonathan tenait à ce que la réponse soit oui, pour lui éviter la tâche ingrate de le révéler. De l’autre, elle se demandait s’il pourrait continuer à lui parler normalement si elle agissait aussi brusquement.

Elle secoua légèrement la tête. « Ce n’est pas ainsi que ça marche. J’ai, entre autre, ressentit que quelque chose la troublait mentalement, profondément. » Et ce qui troublait Rachel, s’était les pensées de son interlocuteur. Il lui sembla qu’elle ne devrait pas entendre tout ça. Les pensées de Jonathan divaguaient. Elle aurait aimé y répondre, si tant est qu’elle aurait trouvé une réponse adaptée, mais elle ne pouvait pas. Elle devait faire semblant de n’avoir rien entendu, chose difficile. Elle ferma les yeux, entendit en dernier qu’il aimerait rendre une femme comme elle heureuse, et ferma son esprit quelques instants. Difficile de rester concentré quand un homme pensait ce genre de chose à votre sujet. Rachel n’eut pas le temps de se questionner sur ce qu’elle-même pensait. « …J’ignore pourquoi elle a si peur, et honte, et pourquoi elle se cache… ce qu’elle fuit. » Et puis, elle attendit la réponse à son questionnement.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 25 Sep - 12:54

J'écoutais, un peu surpris, ce que me disait Rachel. Interpréter mes dires de cette façon prouvait qu'elle n'avait pas lu dans mes pensées. Enfin, ça me paraissait logique.
" Oh non! Vous vous méprenez... Je n'aimerais pas, et Elly non plus, que vous fouilliez dans sa tête. Agir ainsi serait... " ... comme un viol! Oh, espérons qu'elle n'ait pas perçu cette pensée là. Je fermais un instant les yeux, fronçais les sourcils et secouais la tête avec un air de dégoût. Je devais penser à autre chose, me concentrer, et finir ma phrase. "... mal. "

Je reprenais afin d'être plus clair.
" En fait, je pensais que vous le saviez déjà, que vous l'aviez vu, comme vous aviez vu que nous étions des mutants, comme si c'était quelque chose qui était en surface. Je ne pensais pas que vous devriez "creuser" pour voir ça. "
Quelque part, ça me soulageait de savoir qu'elle ne savait pas. Si elle ne savait pas pour Elly, alors il était fort probable qu'elle ne sache pas pour moi non plus. Du coup, je reprenais peu à peu confiance en moi.

" Puisque vous avez remarqué son mal-être, peut-être pourriez-vous tenter de discuter avec elle. Je pense qu'elle vous trouve sympa. Discuter avec une femme pourrait certainement l'aider... et peut-être qu'elle viendra à se confier... un jour. Tout ce que j'aimerais pour elle, c'est qu'elle ait une vie meilleure que la mienne! " Oups! C'était sorti tout seul! Rachel allait certainement se demander pourquoi j'avais dit cela. Peut-être même qu'elle allait me le demander, et chercher à comprendre quel était mon problème. Je fermais un instant les yeux, passais nerveusement mon index sur mon sourcil, et tentais de rattraper le coup...
" Je voudrais qu'elle puisse être heureuse, malgré son mauvais départ dans la vie. Vous comprenez? " Je regardais à nouveau ses yeux. Ses beaux yeux verts. J'espérais qu'elle ne comprenne pas trop de choses me concernant. Parler de mon problème avec quelqu'un ne changerait rien de toute façon, et surtout pas avec elle. Mais à ce moment là, je ne savais pas qu'elle serait, justement, LA personne à qui je pouvais tout dire... Non, je ne le savais pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Jeu 4 Oct - 17:35


Cela faisait du bien de se concentrer sur autrui, de ne pas penser à ses propres soucis, d’oublier que l’on dormait mal, de se détacher de ses propres problèmes. Même si elle ne connaissait pas beaucoup Jonathan, il dégageait quelque chose qu’elle appréciait. Et Elly était si jeune ; Rachel y était sensible. Elle avait été jeune lorsque le monde lui était tombé sur la tête. Et sa vie entière résultait de ce passé trouble.

" Puisque vous avez remarqué son mal-être, peut-être pourriez-vous tenter de discuter avec elle. Je pense qu'elle vous trouve sympa. " Rachel hocha la tête. C’est drôle, elle n’avait pas eu cette même impression. Mais cela remontait, et ils étaient tout les deux sur leur garde alors, pour des raisons diverses qu’elle pouvait ou non comprendre. " Discuter avec une femme pourrait certainement l'aider... et peut-être qu'elle viendra à se confier... un jour. " Un jour. Cela lui rappela que leurs jours étaient comptés. Peut-être que le jour où Elly sera prête à se confier, il sera trop tard. Survivraient-ils jusqu’à ce jour ? Rachel secoua la tête pour s’enlever ses mauvaises pensées. Elle dit, ne laissant rien paraître : « Je veux bien tenter le coup. » Elle n’avait jamais perdu espoir, il faudrait qu’elle cesse d’être cynique, cela ne lui ressemblait pas ; il faudrait qu’elle tâche de s’en souvenir. Cela avait tendance à la rendre vulnérable. " Tout ce que j'aimerais pour elle, c'est qu'elle ait une vie meilleure que la mienne! " C’était là un lapsus que la télépathe ne pouvait pas ignorer. Rachel fronça sensiblement les sourcils. Qui se ressemble s’assemble ? Le puzzle se complexifiant. « Que la vôtre ? » Une simple question ouverte pour le faire parler, mais elle doutait qu'il y répondit, il y était si facile de l'éviter. Si elle n’arrivait pas à tirer les vers du nez à l’adulte qu’était Jonathan, comment pourrait-elle espérer qu’Elly se confit à elle ?

" Je voudrais qu'elle puisse être heureuse, malgré son mauvais départ dans la vie. Vous comprenez? " Ses yeux verts étaient calmes, réconfortants, Jonathan pourrait facilement y plonger. Reflet de ses yeux, Rachel prononça ses mots, et une question le concernant : « Je comprend. C’est ce que l’on souhaite pour tous ceux que l’on aime. Je suis sûr qu’Elly aussi aimerait que vous soyez heureux. Vous-même, n’avez-vous pas le droit à une vie meilleure ? »

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Ven 5 Oct - 15:26

Elle était d'accord pour tenter d'aider Elly. Je me doutais bien qu'elle comprendrait et qu'elle essaierait.

Aussi, la jolie télépathe n'avait pas omis mon lapsus... Elle fronça les sourcils et dit: « Que la vôtre ? ». Sur le coup, je ne sus quoi dire. Je baissais les yeux. Je sentais que je rougissais. Je fermais un instant les yeux, pris une grande inspiration tout en réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir répondre. Lorsque je relevais mon regard vers celui de la rouquine, j'eus l'impression qu'elle plongeait ses yeux dans les miens, à la recherche d'une réponse à sa question. Son regard me troublait. Elle avait des yeux verts étincelants, on aurait dit des émeraudes. Elle enchaina alors: « Je comprends. [...] Vous-même, n’avez-vous pas le droit à une vie meilleure ? ».

J'étais vraiment gêné, et ça devait même être visible. Je baissais de nouveau les yeux. Le meilleur moyen de lui répondre, sans qu'elle pense que je lui mentais, était de ne pas lui mentir justement. Elle était télépathe, et même sans cela, mentir me mettait mal à l'aise. Je n'aimais pas mentir. Par contre, rien ne m'obligeait à TOUT dire. Je pouvais rester à la surface de la vérité, et ne pas aborder des détails gênants.

" Et bien... "
Force d'honnêteté, je levais à nouveau mes yeux vers les siens.
" Tout le monde aspire à une vie meilleure, vous ne croyez pas? Vous même, menez-vous la vie que vous vouliez? "
Cette phrase m'était venue naturellement, et ma question, également. J'espérais ne pas l'offenser. Je ne connaissais pas les blessures de son passé et ne pouvais pas me douter de la façon dont elle réagirait. Aussi, est-ce une réponse honnête et logique. Peut-être que je n'allais pas avoir à fournir d'autres explications... mais peut-être lui en allais-je quand même lui en donner. De sa réaction dépendrait mon éventuelle confidence...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Sam 6 Oct - 4:03


Sa manière de baisser la tête, les yeux, et le rouge qui colorait ses joues montraient qu’il semblait mal à l’aise. Jonathan ne répondit pas à la première question, et il évita soigneusement la deuxième. Pire qu’éviter, il lui répondit en mentionnant un fait vieux comme l’univers, et en lui retournant la question. Sa posture se modifia. Elle qui avait été assise droite sans toucher à son dossier, recula le haut de son corps, comme si elle avait été frappée par cette question. Son expression faciale, elle, montra qu’elle était quelque peu surprise. Pourtant, elle aurait dû s’attendre à ce qu’il lui retourne la question. C’était une façon typique de réagir sur la défensive.

" Tout le monde aspire à une vie meilleure, vous ne croyez pas? Vous même, menez-vous la vie que vous vouliez? "

Ses yeux vert émeraude fouillèrent les yeux bleus du mutant. Non, il n’avait eu aucune mauvaise intention avec cette question. C’était elle la télépathe, pas lui. Il ne la connaissait pas, ne connaissait pas son passé - si cela avait été le cas, peut-être n’aurait-il pas intentionnellement abordé ce sujet. Jonathan avait simplement évité de répondre à la question qu'elle avait initialement posé : il ne voulait pas lui fournir d’explication. Normal, il était venu pour lui parler d’Elly, jamais il ne s’était mentalement préparé pour parler de lui. Et bien, pour sa part, elle n'allait pas l'éviter : « Plus jeune, on a décidé à ma place. Le monde nous attend rarement pour prendre ses décisions. » Une confidence en amenait effectivement une autre. Son passé à elle n’était pas un secret. Elle pouvait en parler, comme on raconte une histoire, ce n’était pas la première fois. Elle était passée au travers… même si parfois ses cauchemars tentaient de l’y ramener. C’est ainsi qu’elle expliqua sommairement, sans laisser transparaître d'émotion : « Des troupes armés attaquèrent et détruisirent l’Institut. J’y vivais avec mes parents. Ils furent tués, ainsi que d’autres et, par la suite, plusieurs mutants que je connaissais. » Certains qu’elle avait elle-même tuée, mais elle se repentait pour ce qu’elle avait fait dans son univers. Elle conclut : « Non, je ne mène pas la vie que je voulais, mais je mène celle que j’ai décidée de mener. Arrive un moment après la tempête où il faut choisir de ce qu’on fera ensuite. Un début de vie difficile ne sous entend pas une fin malheureuse, à moins de décider qu’il en sera ainsi. » Elle haussa simplement les épaules, et sentit le tissus de cuir de la chaise derrière elle lui opposer une légèrement résistance. « Qu’en pensez-vous ? »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 8 Oct - 15:42

Rachel avait l'air d'avoir un passé assez sombre, elle aussi. Elle ajouta:
« Des troupes armés attaquèrent et détruisirent l’Institut. J’y vivais avec mes parents. Ils furent tués, ainsi que d’autres et, par la suite, plusieurs mutants que je connaissais. »
J'étais intrigué. Parlait-elle de CET institut? Le bâtiment ne semblait pourtant pas récent, du moins pas tout le bâtiment. J'avais l'impression qu'il s'agissait d'un vieux manoir qui avait été agrandi quelques années auparavant. Peut-être que les parties modernes avaient été construites après cette destruction. Elle avait perdu ses parents lors de la destruction de l'institut. Je dis alors:
" Je suis désolé pour vos parents... "

Puis elle dit que malgré le passé, on peut mener la vie que l'on souhaite et décider d'être heureux. Je posais un regard doux sur elle et lui dis alors:
" Parfois, certains évènements du passé cause des séquelles psychologiques... " ... comme pour Elly... " ... ou même physique... " ... comme pour moi. " ... qui empêchent d'avoir la vie qu'on aimerait mener. "
Je parlais et en même temps je pensais à ce que je ne disais pas. Je ne pouvais pas parler du fait qu'Elly avait été victime d'un pédophile, et que c'était pour ça qu'elle avait fuit ses parents cinq ans plus tôt. Mais mes paroles pouvaient manquer de sens sans un exemple concret. Du coup, sans donner de détails, je faisais un pas vers la confidence en abordant mon problème. Je baissais alors le regard, et passais mon index sur mon sourcil de manière inconsciente.
" Je n'ai pas connu mon père. Je ne sais même pas s'il sait qu'il a un fils... Enfin, le problème n'est pas là. C'est ma mère qui m'a élevé... mais elle n'allait pas bien. Elle avait de sérieux problèmes psychologiques, dirais-je. J'ai donc eu une éducation très particulière... c'est difficile à dire... "
Je relevais un instant le regard. Je croisais celui de Rachel, attentive. Je commençais à rougir sans m'en rendre compte. Je fermais un instant les yeux et pris une grande inspiration. Je baissais de nouveau le regard, puis regardais à gauche, à droite, avant de revenir fixer un point précis du bureau. Je ne pouvais pas regarder Rachel en face en lâchant ce que je m'apprêtais à lâcher... Je poussais un soupir avant de me lancer.
" Disons que ma mère a parfois été violente avec moi... et que certaines blessures peuvent encore être un problème aujourd'hui. " Sans prononcer le mot "mutilation", et sans dire qu'il s'agissait de blessures intimes, je venais quand même de lâcher un gros morceau. Ma gêne étant visible, Rachel pourrait comprendre ma difficulté à aborder ce sujet. D'ailleurs, il se pouvait qu'elle comprenne précisément de quoi il s'agissait par sa télépathie, mais elle avait dit qu'elle me laisserait discuter avec elle sans s'en servir, et j'avais envie de lui faire confiance. J'avais la sensation qu'elle était honnête, qu'elle dégageait quelque chose de positif... quelque chose qui me mettait doucement en confiance. C'était étonnant chez moi qui étais si méfiant d'habitude.

Elle était si jolie. Elle avait un regard si magnifique et si troublant que j'aurais pu déposer toute ma vie à ses pieds... toute ma vie, ou presque... mais pas tout de suite... Ce moment n'était pas encore venu...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 8 Oct - 17:30


Il lui dit être désolé pour ses parents. En réponse, elle secoua la tête, lui signifiant qu’il n’avait pas à l’être, car ce n’était aucunement de sa faute à lui. Elle avait retrouvé son père, dans cette réalité-ci. Elle ne saurait jamais si son véritable père aurait été à l’image de celui-ci, s’il avait vécut. Et elle ne connaîtrait jamais sa mère. Le souvenir qu’elle avait d’elle était vague.

" Parfois, certains évènements du passé cause des séquelles psychologiques... ou même physique... qui empêchent d'avoir la vie qu'on aimerait mener. "
Elle connaissait tout cela, et même plus encore. Elle avait été marquée à deux reprises, au visage et dans le dos, les deux fois par des personnes malveillantes qu’elle avait finies par tuée. Ses tatouages sur son visage avaient disparu. Celle dans le dos était une histoire à elle seule. Jonathan lui expliqua qu’il n’avait pas connu son père, à eux d’eux ils se complétaient alors assez bien. Mais il lui révéla qu’il avait eu une éducation particulière avec sa mère, sans pouvoir entrer dans les détails. Elle préféra ne rien dire. Elle ne voulait pas le couper au risque qu’il arrête de se confier, coupé dans son élan. Elle se contenta donc d’être attentive.

Elle dû se faire violence pour ne pas entrer à nouveau dans sa tête. Elle préférait que les mots viennent de lui, et non pas qu’elle les lui ait prit. Cela sembla être difficile pour Jonathan, mais après un soupir, il se lança finalement : " Disons que ma mère a parfois été violente avec moi... et que certaines blessures peuvent encore être un problème aujourd'hui. " Rachel se retint de lâcher un soupir de contrariété ; comment une mère pouvait-elle sen prendre à son enfant ? Pourquoi, surtout. Elle préféra ne pas poser de question directe sur la source de ses blessures, qu’il lui ait confié tout ça relevait déjà du miracle, mieux valait ne pas le pousser. Elle ouvrit la bouche pour lui dire qu’elle était désolée, mais ne le fit pas en se rappelant que ses mots n’avaient eu aucun impact sur elle. Elle dit plutôt, d’un ton qui se voulait compatissant : « On porte tous les marques de notre passé, Jonathan… » C’était la première fois qu’elle prononçait son prénom. Elle hésita sur ses mots avant de continuer : « Et le passé ne disparaît jamais vraiment. Et c’est normal, c’est ce qui fait de nous ce que nous sommes maintenant. Mais… » Autre hésitation. Son regard se porta ailleurs dans la pièce. Et lorsqu’elle prononça ses autres mots, elle réalisa que c’était pour elle qu’elle les disait : « …Mais si on laisse le passé prendre le dessus sur nous, alors toutes les personnes qui ont cherché à nous faire du tord auront gagné. » Après quelques courtes secondes, son regard vif revint s’encrer dans celui du mutant. « Je sais, c’est facile à dire », dit-elle dans un sourire. Elle ajouta : « Ça n’efface peut-être pas ce que votre mère vous a fait, mais sachez que… si vous le voulez, vous n’êtes pas obligé de traverser ça seul. » Après tout, s'ouvrir pouvait apaiser l’âme. Et le passé de Jonathan semblait le peser.


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mer 10 Oct - 12:33

Lorsqu'elle prononça mon prénom, j'eus une drôle de sensation. En fait, j'aimais la façon dont elle le prononçait... le son de sa voix. Je me forçais à me concentrer sur ce qu'elle dit ensuite. J'écoutais. Elle n'avait pas tord. Mais elle ne savait pas de quel problème il s'agissait et je ne voulais pas qu'elle l'apprenne. Personne ne devait savoir. C'était bien trop gênant. Elly savait, sans pour autant connaitre les détails. J'étais resté évasif, comme elle l'avait fait pour me parler de ce qui lui était arrivé. Quand j'y repensé... pauvre gosse!

Puis Rachel dit alors:

« Ça n’efface peut-être pas ce que votre mère vous a fait, mais sachez que… si vous le voulez, vous n’êtes pas obligé de traverser ça seul. »
Peut-être bien...
" Mais ça ne changera rien au problème. "

Je secouais la tête, cherchant à me ressaisir. Changer de sujet pourrait peut-être me sauver. Et comme je ne venais pas seulement pour demander à Rachel d'aider Elly, je me lançais donc... quitte à passer du coq à l'âne.
" Je voulais aussi vous proposer mon aide pour l'école. Je suis cultivé, bricoleur, et j'ai même étudié différentes méthodes de relaxation qui peuvent aider à l'apprentissage de la maîtrise de pouvoirs. Je pourrais vous être utile? Aussi, je me débrouille assez bien avec la télékinésie, même avec la lévitation. Je pourrais eut-être vous aider à défendre votre cause? "
Voilà, je me proposais comme aide-enseignant et X-Men en même temps. J'avais discuté avec plusieurs personnes qui vivaient là, des étudiants, des prof, des X-Men, et tous m'avaient rapidement convaincu. Je voulais en être!
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Ven 12 Oct - 17:10


Rachel répondit, simplement : « Si un jour vous changez d’avis… » Le restant de la phrase coulait de source : il s’agissait d’une invitation, si un jour il changeait d’avis et voulait lui parler ouvertement de son problème, elle serait là. Il ne pourrait pas éternellement vivre avec celui-ci. Rachel avait apprit qu’il était inutile d’insister lorsqu’une personne n’était pas prête à s’ouvrir. Elle trouvait ça particulièrement dommage, mais n’y pouvait pas grand-chose. Viendra un jour où Jonathan sera prêt à faire le grand saut… Elle espérait être celle qui le réceptionnerait, pour l’empêcher de s’écraser. Ce jour ne semblait pas encore arrivé. Rachel n’insista pas, et sur son visage se peignirent les traits d’une personne se résignant aux simples faits. Et elle laissa Jonathan changer le sujet du tout au tout.

Il semblait que le mutant voulait participer activement à la vie à l’institut. Une décision rapide mais qui semblait mûrement réfléchit. Une décision qui découlait de son envie de se rendre utile et d’apporter sa contribution aux mondes des mutants, lui qui, une semaine plus tôt, avait renié le fait d’être un mutant, lorsque Rachel l’avait mit au pied du mur. Elle ne pu s’empêcher de répondre, avec un mince sourire, souvenir de ce qu’il lui avait dit alors : « Je croyais que vous n’étiez qu’un illusionniste ? Aurais-ce changé depuis notre dernière rencontre ? »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 15 Oct - 11:57

« Si un jour vous changez d’avis… »
Qui pouvait le dire que j'allais y venir un jour?... Le jour où je lui ouvrirais mon cœur... mais il n'était pas encore venu.
C'était une proposition amicale que je n'allais pas oublié, sans penser à cet instant que je viendrais vraiment à lui en parler.

Rachel eut ensuite un sourire presque taquin, du moins c'était l'impression que j'en avais, et elle dit alors:

« Je croyais que vous n’étiez qu’un illusionniste ? Aurais-ce changé depuis notre dernière rencontre ? »
Je ne pus m'empêcher de lui sourire... Je me sentais soulagé de sentir la conversation devenir plus légère. ça devenait trop gênant et trop intime... même si elle ne comprenait pas forcément que c'était "intime"...
" Je pense que vous pouvez comprendre ma méfiance. Notre première rencontre a été une surprise. " Une bonne, pensais-je alors, une très bonne surprise.

" Depuis, j'ai eu l'occasion de discuter avec des gens qui vivent ici... des étudiants, des enseignants, et des "x-men" comme vous les appelez. J'avoue que j'ai parfois été surpris par ce que j'ai pu entendre, mais j'ai aussi été convaincu, sinon, je ne serais pas revenu avec Elly pour emménager. J'ai tellement été bien convaincu que je tiens à vous apporter mon aide. Ce serait pour moi comme d'apporter ma pierre à l'édifice pour qu'Elly ait une vie meilleure... " Je parlais presque comme si je passais un entretien d'embauche... tout en essayant de cacher le fait que j'étais sous le charme de la recruteuse.

" En même temps, le fait qu'on vous demande l'adresse de l'institut était une sorte d'aveu, vous ne pensez pas? "
Je pris alors un air taquin à mon tour et lui dis alors:
" Sinon, vous avez l'habitude de donner votre adresse aux hommes que vous rencontrez aussi facilement? " Je repensais soudainement que j'avais rencontré un autre Summers à l'institut... Je me demandais alors si lui et elle étaient mariés ou juste parentés. J'enchainais donc: " Qu'en pense Monsieur Summers? Il n'est pas trop jaloux? "
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 15 Oct - 21:41


" Je pense que vous pouvez comprendre ma méfiance. Notre première rencontre a été une surprise. "

Elle n’avait pas besoin de lire dans son esprit pour sentir le changement dans son attitude, il était bien plus à l’aise dans ce sujet de conversation que dans l’ancien. Et c’était bien, aussi, de parler de choses plus légères. Rachel apprécia également.

« J’ai peut-être été un peu trop directe. », avoua t-elle. Mais cela faisait partit de son tempérament.

Rachel sourit en entendant Jonathan venté les mérites de l’Institut. Heureusement, rien de catastrophique n’était arrivé pendant leur visite - cette dernière ne manquait pas de surprise. Il était convainquant. Elle l’aurait engagé sur le champ, si elle avait encore été la directrice. Mais il devrait s’en référer à quelqu’un d’autre. « J’en glisserai un mot favorable à la directrice. » Emma ne refuserait pas. Ils ne seraient certainement pas de trop avec une personne en plus.

" En même temps, le fait qu'on vous demande l'adresse de l'institut était une sorte d'aveu, vous ne pensez pas? "

Elle avait alors un ton empreint d’humour lorsqu’elle répondit : « Ou bien vous vouliez vous débarrassez de moi. » Elle n’y croyait pas vraiment, mais certaines personnes faisaient ça. En réalité, Jonathan avait tellement été sur la défensive, qu’elle ne savait plus réellement s’il oserait venir.

" Sinon, vous avez l'habitude de donner votre adresse aux hommes que vous rencontrez aussi facilement? "

Surprise. C’était une bonne répartie de sa part. Elle ne put s’empêcher de sourire. Puis, elle prit un air mystérieux et haussa les épaules.

" Qu'en pense Monsieur Summers? Il n'est pas trop jaloux? "


Ses yeux verts brillèrent. « Aurait-il des raisons d’être jaloux ? » Elle laissa filer quelques secondes, puis secoua la tête. « Ça ne risque pas. Il n’y aucun Monsieur Summers. » Mais il y avait bien eu quelques personnes dans sa vie, par le passé, qu’elle avait aimé.


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 16 Oct - 13:59

« J’en glisserai un mot favorable à la directrice. »
C'était Madame, ou Mademoiselle, Frost. Quelqu'un m'avait parlé d'elle, mais je ne l'avais pas encore rencontrée.

« Ou bien vous vouliez vous débarrassez de moi. »
Nous n'avions aucunement pensé à ça. Elly et moi étions intrigués et méfiants. Il fallait admettre que la jeune télépathe était quand même venue vers nous, à l'improviste, quelques jours à peine après qu'Elly m'ait parlé de cet institut. La coïncidence était grosse, même si au final, c'était bien une coïncidence quand même.

Lorsque que je fis ma petite plaisanterie, je vis ses yeux briller d'un nouvel éclat. Elle dit alors:

« Aurait-il des raisons d’être jaloux ? »
Alors, je pensais "oui", et je rougis. Je baissais mon regard vers mes mains. Quelques secondes passèrent. Je passais un index sur mon sourcil, mon petit geste révélateur de stress... Je relevais mon regard vers le sien. Puis elle dit:
« Ça ne risque pas. Il n’y aucun Monsieur Summers. »
Comment devais-je le prendre? Elle me demandait d'abord si son époux avait des raisons d'être jaloux, et me disait ensuite qu'elle n'était pas mariée. Était-ce une sorte de message codé? Alors « Aurait-il des raisons d’être jaloux ? » voudrait-il dire " Est-ce que je vous intéresse? " ? Et dans ce cas, « Ça ne risque pas. Il n’y aucun Monsieur Summers. » serait " Rassurez-vous, je suis disponible! " ... Je ne voulais pas m'emballer. J'étais loin de comprendre toutes les subtilités de ce genre de propos. Et comme je pensais que mes mutilations m'empêcheraient d'avoir ce genre de relation, je faisais de mon mieux pour ne pas penser à Rachel de cette façon...

Je préférais en revenir à l'homme que j'avais rencontré.

" Attendez... euh... "
Je cherchais son prénom pendant un instant.
" Scott... C'est votre frère alors? "
Lorsqu'il s'était présenté à moi, je n'avais pas osé lui demandé quel lien il y avait entre elle et lui. Mais même si "Summers" est un nom assez répandu aux Etats Unis - je me souvenais d'une certaine héroïne de série prénommée Buffy - je pensais que deux Summers dans ce même lieu ne pouvaient être que des parents.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 16 Oct - 18:58


Rachel entendit clairement le oui qui emplit la tête de l'homme. Les pensées de Jonathan étaient claires à son sujet. Elle ne faisait certainement pas exprès pour le mettre ainsi dans l’embarras. Elle était confuse à savoir si elle devait les favoriser et les arrêtés avant qu’il n’aille plus loin. Il pouvait y avoir un côté gênant à avoir ainsi accès aux pensées secrètes d’un homme, même si ce n’était clairement pas la première fois que cela lui arrivait. Elle n’avait pas eu le temps de se demander ce qu’elle-même en pensait, et elle se prit à le faire, pendant quelques secondes.

" Attendez... euh... Scott... C'est votre frère alors? "

Elle tressaillit. Scott Summers, le même nom de famille, la raison de sa question. Scott n’était pas son frère. Mais Scott ne pouvait pas être son père non plus, si ses parents étaient morts à la destruction de l’institut. Il n’avait de toute manière même pas l’âge d’être son père, encore moins adoptif. Elle soupira légèrement, réalisant qu’elle devrait maintenant fournir une explication qu’elle n’avait pas prévu de donner. Son regard se posa sur le sien : « C’est mon père. » Elle eut l’air d’hésiter : « Vous vous dites sûrement qu’à moins de m’avoir eu lorsqu’il avait dix ans, il peut difficilement être mon père. » Ajouta : « Je sais, je vous ai dit que mes parents étaient mort quand j’étais jeune. » Elle lui assura : « C’est la vérité. » En réalité, Rachel aurait pu lui cacher la vérité, Scott pouvait effectivement passer pour son frère, et ce n’aurait pas été un mensonge : Il n’était pas tout à faire son vrai père… même s’il l’était. « C’est complexe. »

Elle pouvait voir dans ses yeux qu’il voulait connaître la fin de cette histoire. Pourquoi pas, après tout ? Il finirait peut-être par le découvrir, et ce n’était pas réellement un secret. Elle n’avait rien à cacher, n’en avait pas honte. La seule chose dont elle avait honte était ce qu’elle avait été obliger de faire, dans cet autre monde – et c’était là une toute autre histoire que celle qu’elle allait lui raconter. Néanmoins, il était impossible de savoir ce qu’il en penserait. Univers parallèle, cela faisait très science fiction. Mais les pouvoirs mutants aussi, en un sens. « Univers parallèle, ça vous dit quelque chose ? »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 23 Oct - 13:47

« C’est mon père. »
Je levais un sourcil, et pris un air étonné. Son père?! Puis elle commença à expliquer ce qu'il en était.

« Univers parallèle, ça vous dit quelque chose ? »
Ah ouais, carrément! N'empêche que Scott n'avait que la trentaine, et elle la vingtaine, donc ça restait impossible! A moins que...
" Univers parallèle, ok. Mais vous êtes née en quelle année? Vous venez d'un univers dont la ligne temporelle n'est pas parallèle à celle de cet univers? "
Voilà qui prouvait mon ouverture d'esprit et aussi le fait que je connaissais le sujet. J'aimais lire, et la science fiction faisait partie de mes lectures favorites.

Mon esprit se mit à gambader quelque peu. Je me demandais alors à quoi pouvait ressembler la vie de mon double, ou même de mes doubles s'il y avait plusieurs univers parallèles. Étions-nous identiques en tous points, ou avaient-ils eu plus ou moins de chance que moi? Est-ce qu'une version de moi avait une vie normale... avec quelqu'un dans sa vie?

Puis je revins soudainement à la réalité. Quelque chose clochait. Comment était-elle arrivée dans cette réalité? Pourquoi? Avait-elle l'intention de retourner dans son univers? Je posais mes mains sur le bord du bureau de la jeune femme. Je croisais mes doigts. Je regardais ses beaux et si troublants yeux émeraudes, et demandais alors:

" Mais comment êtes-vous arrivée dans cette réalité? et pourquoi? "
J'étais intrigué par son histoire. J'avais envie d'en apprendre plus sur elle, et pas seulement parce que je la trouvais sympathique et attirante, mais aussi parce qu'elle semblait avoir une histoire hors-norme, même pour une mutante. Était-il possible que les différents univers parallèles ne soient pas tous sur la même ligne temporelle?

(En parlant de ligne temporelle... Je regardais furtivement ma montre. Il restait environ une demi-heure de cours à Elly avant de finir sa journée. Je lui avais promis qu'on irait faire une petite balade dans le parc ensuite. Donc, je me disais qu'en sortant du bureau de Rachel, au moment voulu, j'irais attendre la miss dans le hall d'entrée.)

Mais à ce moment là, j'étais avec Rachel et j'écoutais son histoire... et plus j'en apprenais sur elle, et plus je la trouvais intéressante... et attirante... Et le son de sa voix était si doux que je ne pourrais jamais m'en lasser.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 23 Oct - 23:43


Jonathan semblait assez ouvert d’esprit. Et il réfléchissait aussi rapidement, l’esprit vif, en mentionnant un fait sur la ligne temporelle de cet autre univers. Peu de personne aurait fait ce lien. Camouflant de peu sa surprise, Rachel répondit dans un sourire approbateur : « Mon univers est ce qu’on peut appeler un futur alternatif. »

De tout ce qu’elle aurait pu lui dire, Rachel décida de commencer par la base. Tranquille, elle lui raconta : « Mon monde ressemblait énormément à celui-ci à quelques détails près. » Alors, encore une fois, elle déterra son passé. Mais seulement la couche supérieur de ce qui se révélait une immense tombeaux de douleur. « Voyez-vous, ici, je ne suis jamais née, et je ne naîtrai jamais, ma mère étant morte avant d’avoir pu donner un enfant au monde. » Au moins, il n’y avait aucun double de sa propre personne. Elle ne s’était pas imaginée lui raconter cela. Elle aurait préférée qu’il soit celui qui s’ouvre, bien qu’elle aimait parler avec lui. Et il semblait qu’elle avait plus de facilité à ce jeu. « Dans mon monde, cet évènement n’a pas eu lieu. Elle a vécut, et elle et Scott ont eu un enfant, moi. ». Elle ne le brusquerait pas, lui montrerait qu’il pouvait lui faire confiance. Après tout, ils venaient tout juste de faire connaissance, c’était prétentieux de sa part de croire qu’il lui parlerait. Et Jonathan pouvait prendre tout son temps pour guérir de ses blessures, l’Institut était là pour ça. « Comme je vous disais, un jour, l’Institut fut attaqué. Il n’en resta rien… Et ne fut pas reconstruit. » Fade résumé d’une réalité qui fut sienne. « Et Scott est mort. Personne n’a survécut. » Sa mère était morte bien avant ce moment. Aucun mot ne pouvait égaler ce qui s’y était passé et les souvenirs qu’elle portait en elle. Mais Jonathan n’en saurait rien. Il ne connaîtrait que ce qu’elle lui dirait, et ne pourrait s’imaginer qu’elle chaos avait été cette autre réalité. Tout comme Rachel ne pouvait s’imaginer ce que fut l’enfance du mutant, pas sans entrer dans sa tête. Elle avait dû résister à plusieurs reprises, c’était si facile, si tentant. Mais elle avait sentit qu’elle ne pourrait plus le regarder en face si elle l’avait fait. Sans réaliser à quel point son avis lui importait. Rachel fit une pause, puis elle leva les yeux vers Jonathan. Rien dans ses yeux ne montrait de signe de faiblesse, et sa voix avait été claire du début à la fin. Deux émeraudes qui se posèrent sur l’homme. Elle décida que le reste de l’histoire n’importait pas. « Mais Scott est toujours vivant, dans cette réalité-ci. …Alors même s’il n’est pas réellement mon père, vous devez au moins me concéder qu’il est ce qui s’en rapproche le plus. »

Pour le comment et pourquoi elle était arrivée dans cette réalité, Rachel devait faire un saut dans le temps, car l’évènement qui l’avait amené ici c’était passé beaucoup plus tard. Elle lui sourit brièvement et secoua légèrement la tête. « C’était loin d’être prévu. En fait, nous voulions remonter le temps, changer certains évènements. Mais changer le passé s’avère… bien plus complexe. Et j'ai atterrit ici. »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mer 24 Oct - 9:33

Rachel expliqua alors que l'Institut Xavier de son monde avait été détruite et que tous ceux qui s'y trouvaient avaient été tués. Elle avait du en baver dans son monde. Elle en parlait sans rien laisser paraitre, mais c'était évident qu'il s'agissait d'un effort de sa part. Parler de tout ça devait être difficile.
" Oh... je vois. " dis-je alors d'un ton sobre. Elle aussi avait un passé lourd... Du coup, le fait qu'elle ait tenté d'aller dans le passé afin de changer certaines évènements est tout à fait logique. J'avais bien envie de lui dire que, si elle le souhaitait et quand elle le souhaiterait, elle pourrait m'en parler. Elle trouverait chez moi l'attention et le soutien qu'elle m'avait proposé un peu plus tôt. Mais dans l'immédiat, changer de sujet me semblait plus approprié et je voulais me montrer délicat. Pour moi, la délicatesse dans ce genre de circonstance est une peu comme un geste tendre sans contact physique. Depuis toujours, je manquais cruellement de tendresse, mais je n'hésitais pas à en donner quand j'en avais l'occasion. D'ailleurs, depuis peu, Elly et moi avions une relation qui comprenait ce facteur.

Pour enchainer sur un sujet plus léger, je lui demandais donc:

" Alors dans votre monde d'origine, quelqu'un a inventé une machine à remonter le temps... mais s'est un peu trompé dans ses calculs? "

Du coup, elle avait éludé ma question sur sa naissance et son âge... Je restait intrigué à ce sujet. Peut-être le saurais-je plus tard. Peut-être en reparlerions nous à l'occasion.

J'étais venu pour parler d'Elly. J'avais parlé un peu de moi. Elle m'avait parlé d'elle. Le temps semblait passer plus vite que la normal. Sa présence m'était si agréable. J'avais l'impression qu'avec elle, j'allais pouvoir briser ma coquille, j'allais enfin pouvoir exprimer et peut-être même soigner mes blessures. Je me rendais compte que l'on avait en commun un passé douloureux et difficile à exprimer... Mais peut-être viendrions-nous à en vraiment parler, un jour... Mais à cet instant, je redoutais de voir arriver la fin de cette discussion...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mer 24 Oct - 14:47


Le pire n’était pas tant les évènements de sa vie passé, que ceux qu’elle voyait s’en venir à grand galop dans sa direction. Et un jour, tous les deux allaient se percuter de plein fouet. Elle lui avait dit que son monde ressemblait beaucoup à celui-ci… à quelques détails près. Des détails. De petits détails. La barrière était mince entre ces deux mondes. Voilà ce qui effrayait le plus Rachel. Les cauchemars qu’elle faisait découlaient peut-être de ce qu’elle avait vécut sur Terre 811, mais ils la hantaient à cause de ce qui se déroulait ici-bas.

" Alors dans votre monde d'origine, quelqu'un a inventé une machine à remonter le temps... mais s'est un peu trompé dans ses calculs? "

Jonathan se révéla un féru de science-fiction. La machine à remonter le temps était certes un concept intéressant, mais dans un monde mutant il n’y avait aucun besoin de machine pour accomplir l’impossible. Rachel parut un peu amusée, et ses cheveux cuivrés remuèrent lorsqu’elle bougea la tête.

« Je ne viens pas d’un futur si lointain. C’est un pouvoir. Et je ne me suis pas trompé dans mes calculs, mais il se trouve que c’est quelque chose de plus compliqué à maîtriser que la télékinésie. » Et lorsqu’elle avait effectué ce voyage, elle n’avait pas été protégé contre le temps comme il aurait dû, et ses variations l’avait atteinte, lui faisant perdre quelques années. « On a bien changé le passé, mais pas le bon. ...On a surement frôlé le paradoxe. »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Jeu 25 Oct - 14:18

« [...] C’est un pouvoir. Et je ne me suis pas trompé dans mes calculs, mais il se trouve que c’est quelque chose de plus compliqué à maîtriser que la télékinésie.
- Un pouvoir, vous dites? Vous pouvez voyager dans le temps? Effectivement, ça doit être plus difficile que de maîtriser la télékinésie... »

En effet, comme j'ignorais que la télépathe était également télékinésiste, j'avais pris cette réflexion personnellement.

" Enfin, je me débrouille quand même pas mal. Je peux déplacer, et même écraser, des volumes tels que des véhicules ou des murs. "
Je marquais une courte pause, et repris:
" Parfois, il peut encore m'arriver de perdre le contrôle... mais ça reste exceptionnel, et ça dépend des circonstances... "
Je voulais être honnête, mais rassurant malgré tout. Mes dérapages se faisaient de plus en plus rare. Le plus souvent, c'était quand je faisais un cauchemar. Ceci dit, cauchemarder devenait plus rare... Mais ce que je commençais à ressentir pour Rachel faisait remonter des choses à la surface, des choses qui allaient faire revenir certains cauchemars...

« On a bien changé le passé, mais pas le bon. ...On a sûrement frôlé le paradoxe.
- Certainement oui. »

Je lui souris. Je regardais ses beaux yeux scintillants durant un instant. Je restais silencieux. Elle était vraiment magnifique. J'étais en admiration.

Puis, je revins dans la conversation. Inquiet et intrigué, je demandais:

" Vous avez envie de retourner là-bas... ou vous préférez de rester ici? "
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Jeu 25 Oct - 16:46


Rachel fronça quelque peu les sourcils et pencha sensiblement sa tête sur le côté. Il semblait s’être mépris sur son commentaire. Il lui énumérait ce qu’il pouvait faire, et ses limites, comme s’il se sentait personnellement visé. Ignorait-il qu’elle était également douée de télékinésie ? Elle avait cru l’avoir mentionner, peut-être s’était-elle trompée. Une pointe de curiosité se ficha en elle, lorsqu’il lui dit qu’il arrivait qu’il perde le contrôle. En quel circonstance ? Un questionnement qu’elle se garda pour plus tard. Contre toute attente, elle trouva sa réaction amusante. Cela la fit sourire. Sans grand effort, elle souleva d’une trentaine de centimètre dans les airs le banc où était assis Jonathan, comme s’ils n’avaient tous les deux peser pas plus lourd qu’une simple plume. Un maintient parfait, avant de les faire redescendre au sol, tout aussi doucement. Ils avaient un pouvoir en commun.

« Je ne vous visais pas, vous savez ? »

Puis, il s’intéressa à ses plans futurs.
" Vous avez envie de retourner là-bas... ou vous préférez de rester ici? "

Elle n’eut pas besoin d’y réfléchir. « J’y suis déjà retournée, une fois. J’avais… du ménage à faire. » Une belle métaphore ; malgré tout elle avait bien fait le ménage, en détruisant les sentinelles. « Mais ce monde n’est plus le mien désormais. » Cela voulait dire, surtout si Jonathan devenait professeur et X-men, qu’ils allaient se croiser plus que de raisons. Cela ne lui déplairait pas. « Et vous ? Être illusionniste ne vous manquera pas ? »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une main tendue [Jon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: QG des Organisations :: Institut Xavier :: Rez de chaussée :: Bureaux-