Partagez | .
 

 Une main tendue [Jon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Ven 26 Oct - 11:25

Le banc où j'étais assis décolla du sol, tout en restant très stable. Je fus surpris sur le coup, puis en voyant le regard de Rachel, je lui souris. Je n'avais pas peur, j'étais en confiance.
« Je ne vous visais pas, vous savez ? »
Je comprenais mieux ce qu'elle avait voulu dire. Apparemment, on avait quelques points communs.

Elle répondit à ma question.

« J’y suis déjà retournée, une fois. J’avais… du ménage à faire. Mais ce monde n’est plus le mien désormais. »
Je pensais donc qu'elle estimait être ici, dans cette réalité, chez elle.
" Quand on est chez soi, on le sent, on le sait. Vous êtes ici chez vous alors? "

« Et vous ? Être illusionniste ne vous manquera pas ?
- Oui et non. Cette activité deviendra un passe-temps, et plus un moyen de survivre. »

Je me replongeais alors dans mon passé... Elle m'avait parlé du sien, qui n'avait pas été facile. Je décidais donc de mettre carte sur table. Sans révéler ce qui avait provoqué mon départ, je m'expliquais. Ainsi, elle comprendrait ce qu'était l'illusionnisme pour moi.
" En fait, quand je suis partie de chez ma mère... J'avais 17 ans. Je devais être placé en famille d'accueil mais j'ai préféré me sauver. Pour survivre, j'ai fait la manche. Quand j'ai commencé à maîtriser un peu la télékinésie, j'ai fait des "tours de magie" dans les rues, contre quelques pièces. J'ai fait ça quelques temps, et j'ai fini par être repéré par un directeur de cirque. Il m'a engagé. à partir de là, j'ai vraiment étudié l'illusionnisme afin d'être crédible aux yeux de mes compagnons de voyage. C'est devenu une passion. Mêler l'illusionnisme et la télékinésie était devenu un jeu. Mais l'illusionnisme était un moyen de me planquer. C'est pour ça que je portais un loup sur scène d'ailleurs. "
Rachel, qui avait eu l'occasion de me voir sur scène, savait que j'y étais masqué, mais ne savait pas pourquoi.

" Aussi, je ne me suis jamais fait recenser en tant que mutant. Elly non plus d'ailleurs. Ici, on est obligé de le faire? Pour Elly, c'est possible de le faire sous un nom d'emprunt plutôt que sous son vrai nom? Il vaudrait mieux pour elle qu'on ne sache pas où elle est passée... sinon, elle ne pourra jamais tourner la page. "
Et voilà comment en parlant de moi, j'en étais revenu à Elly. Peut-être que Rachel ne demanderait pas pourquoi j'avais fuit de chez moi à 17 ans... mais peut-être le ferait-elle quand même... et que lui dirais-je si c'était le cas?
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Dim 28 Oct - 3:33


" [...] Vous êtes ici chez vous alors? "

La réponse fut d’une simplicité même. À cette question non plus, elle n’eut pas à réfléchir. Elle lui sourit et acquiesça : « Je suis chez moi ici. » Elle ne s’envolerait pas, ne disparaîtrait pas, ou s’il elle le faisait, elle reviendrait toujours se poser sur son nid.

Et puis, ce fut son tour de répondre à une de ses questions. Et il lui concéda plus que ce qu’elle avait demandé. Il lui expliqua son parcours, comment il avait attérit sur une scène, dans un cirque. Rachel se demanda à quel moment de cette histoire il avait rencontré Elly, à partir de quand leurs destins s’étaient-il liés ? Rachel ne lui demanda pas pourquoi il était parti de sa maison. Elle déduisit que c’était à cause du comportement que sa mère avait eu avec lui. Quoi que, même ce fait restait nébuleux.

Il l’informa alors que n’y lui ni Elly n’était recensé. Il le faudrait pourtant si l’Institut ne voulait pas contrevenir à l’alliance d’aussi bête façon. Il lui demanda alors quelque chose d’étrange : il voulait qu’Elly se recense sous un faux nom. Elle tenta de se souvenir d’une information qu’il lui aurait dite qui pourrait justifier cette demande, en vain. En vain car ils n’avaient pas beaucoup parlé de l’adolescente. Rachel se rendit compte qu’elle avait laissé la conversation dérivée impunément, sans s’en rendre compte.

" [...] Il vaudrait mieux pour elle qu'on ne sache pas où elle est passée... sinon, elle ne pourra jamais tourner la page. "


« J’ai de la difficulté à vous suivre… » Elle passa la main dans ses cheveux cuivrés, rassemblant ses idées. « En fait, ce n’est pas très étonnant : vous parlez à mots couverts. » Ce n’était pourtant pas la formulation concrète d’un reproche dans sa bouche. « Comment suis-je censé l’aider alors que je ne comprend pas ce qu’elle a vécut ? Vous ne voulez pas la trahir et c’est là quelque chose de très louable, mais… Vous pensez vraiment que de garder le secret l’aidera à aller mieux ? » Des yeux verts émeraudes qui semblaient percés l’âme. « Pourquoi : il vaut mieux qu’on ne sache pas où elle est passée ? En quoi est-ce que cela a de l’importance ? Pourquoi le gouvernement en aurait quelque chose à faire ? »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Lun 29 Oct - 10:27

« Comment suis-je censé l’aider alors que je ne comprend pas ce qu’elle a vécut ? Vous ne voulez pas la trahir et c’est là quelque chose de très louable, mais… Vous pensez vraiment que de garder le secret l’aidera à aller mieux ? »
Elle n'avait pas tord. Mais comment aider Elly sans la trahir?
« Pourquoi : il vaut mieux qu’on ne sache pas où elle est passée ? En quoi est-ce que cela a de l’importance ? Pourquoi le gouvernement en aurait quelque chose à faire ? »

Je penchais la tête en avant, mis mes mains sur mon front, et poussais un long soupir. Je passais ensuite mes doigts dans mes cheveux comme pour les ramener en arrière. Puis, je touchais de nouveau mon sourcil avec l'index, et dis:
" C'est vraiment très délicat... Elly Flynn est un pseudo qu'elle utilise depuis qu'elle a fui ses parents... parce qu'elle ne voulait plus porter le nom qu'ils lui avaient donné. Elle ne voulait plus être cette fille là. Ils étaient braqueurs et avait un complice. Ils étaient très négligents envers elle. Il est arrivé qu'ils laissent leur fille seule avec leur complice... "
Peut-être que sans pour autant lire dans les pensées (puisqu'elle avait dit qu'elle ne le ferait pas), elle pouvait tout de même deviner certaines choses... Je relevais le regard vers Rachel. Je devais l'aider à deviner.
" Je ne peux pas vous le dire... mais vous pouvez le comprendre par vous-même... "
J'espérais ne pas trahir Elly en agissant de la sorte... mais pour l'aider, je devais concéder certains éléments de son passé... et je voulais tellement aider Elly! De plus, j'avais vraiment la sensation que je pouvais avoir confiance en la jeune télépathe.
" Faire ça à une femme, c'est déjà monstrueux... mais à un enfant!... Il n'y a pas de mot pour ça! "
Oui, je parlais bien de viol. Le complice de ses parents était un pédophile. Je baissais les yeux. Rien que de penser à tout ça, j'en avais la chair de poule. J'avais un tel dégoût pour ce genre d'acte. Je me sentais coupable d'avoir lâcher l'affaire, mais comment pouvais-je aider ma "petite sœur" autrement? Je l'aimais tellement. On était si proche. Nous avions en commun, en dehors du fait que nous étions tous les deux des mutants, un passé douloureux et des blessures intimes qui avaient des répercutions sur nos vies sociales et affectives.

" Je pense avoir compris que c'était elle qui avait dénoncé ses parents dans le but de les faire arrêter. Il ne faut pas qu'ils puissent la retrouver quand ils sortiront de prison. Ni eux, ni leur complice. Vous comprenez maintenant?... "

J'avais besoin de fuir ce sujet. Mais ça ne m'empêchait pas de parler d'Elly autrement.
" J'ai rencontré Elly il y a deux ans, alors qu'elle volait de la nourriture dans une épicerie où j'étais de passage. J'ai fait croire au gérant que j'avais fait un tour d'illusionnisme afin de couvrir la gosse. Et je l'ai prise sous mon aile ensuite. "

Mais une question m'inquiétait toujours.
" Et pour le recensement alors? "
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 30 Oct - 2:50


La réaction de Jonathan montrait qu’elle avait touché une corde sensible avec ses questions. Un soupir à fendre l’âme. Sa réaction la toucha, mais elle ne regretta pas pour autant d’avoir dit ce qu’elle avait dit. C’était pour le mieux.

Il fit un geste, un geste qu’elle commença à trouver familier, avant de tout lui déballer. Elle écouta, et ses grands yeux verts étaient semblables à un puit profond, capable de tout entendre, voulant tout entendre, insatiable de compréhension, et inondé d’empathie. Elle comprit où il voulait en venir, et en resta sans voix. Le puzzle se reconstitua, morceau par morceau.

" Il ne faut pas qu'ils puissent la retrouver quand ils sortiront de prison. Ni eux, ni leur complice. Vous comprenez maintenant?... "

« Je crois comprendre que ce serait mieux pour tout le monde s’ils pouvaient y rester éternellement. » son ton s’était alors fait plus dure que ce que Jonathan lui connaissait. Mais il fallait dire que le sujet ne prêtait pas à la légèreté.

" Et pour le recensement alors? "


« Si c’est vraiment ce que vous désirez, je ne m’y opposerai pas. » C’était un détail, après tout. « J’espère simplement qu’un jour elle pourra porter son vrai nom. Il n’est jamais bon de vivre dans un mensonge, aussi petit soit-il. »


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mer 31 Oct - 13:30

« Je crois comprendre que ce serait mieux pour tout le monde s’ils pouvaient y rester éternellement. »
Je baissais les yeux un instant. J'avais fait quelques recherches. Je savais qui avait fait du mal à Elly. Je connaissais son nom. Je ne le cherchais pas car je savais qu'Elly ne le voudrait pas. Par contre, je n'avais qu'une hâte: le croiser un jour sur ma route.

« Si c’est vraiment ce que vous désirez, je ne m’y opposerai pas.
- Merci. »
dis-je sobrement.
« J’espère simplement qu’un jour elle pourra porter son vrai nom. Il n’est jamais bon de vivre dans un mensonge, aussi petit soit-il. »
J'en doutais fortement.

Je regardais l'heure à nouveau et voyais qu'Elly allait bientôt sortir de cours. Je regardais les beaux yeux de la jeune télépathe. Dehors, des nuages se déplaçaient, laissant place au soleil qui envoyait quelques rayons à travers la fenêtre du bureau. Cette lumière vint donner un nouvel éclat aux émeraudes de Rachel, durant quelques instants.

" Je ne voudrais pas vous paraître impoli, mais le temps passe et Elly va sortir de cours. Je lui ai dit qu'on irait faire une petite balade après la classe... "
Je voulais être certain que tout était clair.
" Alors, vous allez essayer de discuter avec elle? Quand vous penserez que le moment sera venu... J'aimerais tellement qu'elle aille mieux. Qu'elle puisse avoir une vie sociale et affective normale... "
Je me disais simplement que j'aimerais qu'elle ait ce que je ne pouvais avoir... Je lui souhaitais vraiment une vie meilleure que la mienne. Et qui sait? Un jour elle n'aurait plus besoin de moi, et je serai en paix.

Je me levais, et dis ensuite:

" Nous aurons l'occasion de nous revoir de toute façon... Et vous avez certainement plein de choses à faire. Votre temps est précieux. "
J'essayais de me focaliser sur Elly, mais nos calvaires passés respectifs se rejoignaient. Du coup, je devais involontairement laisser échapper des images et des pensées des mauvais traitements que j'avais subi. J'avais besoin de sortir prendre l'air, et de penser à autre chose. Mais ce n'était pas si facile...

[HJ: Rachel, tu pourras conclure si t'es ok pour qu'on arrête là. Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mer 31 Oct - 21:56


Elle vit Jonathan regarder l’heure pour la deuxième fois depuis le début de cet entretien. Et il sembla se sentir obliger de se justifier. Inutile, il n’était pas prisonnier ici, il pouvait partir quand il le voulait, sans même une excuse. Machinalement, Rachel regarda elle aussi l’heure, levant les yeux pour regarder l’horloge suspendue au mur, derrière l’homme. Elle tourna ensuite la tête sur le côté, vers la fenêtre, d’où un rayon de soleil la taquinait. Somme toute, la journée parfaite pour se perdre dans la nature.

" […] J'aimerais tellement qu'elle aille mieux. Qu'elle puisse avoir une vie sociale et affective normale... "


« Alors nous sommes deux. J’aimerais cependant la laisser s’intégrer un peu, la laisser trouver ses points de repères avant. » Avant de chercher à déterrer le passé. Si la petite venait un jour à lui faire assez confiance pour vouloir s’épancher sur son épaule.

Il se leva, elle en fit de même. Elle sourit en coin, lorsqu’il lui dit qu’elle avait certainement autre chose à faire et que son temps était précieux. Certes oui, mais il ignorait ce qu’elle avait fait de son temps avant qu’il n’arrive ; c'est-à-dire pas grand-chose. Elle ne put s’empêcher de faire de l’esprit en répondant : « Notre temps à tous est précieux. »

Rachel contourna le bureau en chêne et se déplaça tranquillement jusqu’à la porte. Elle était toujours nue pieds, comme elle l’avait accueillit. Et elle n’avait pas prit la peine de se rechausser. Il n’y avait aucune gêne en elle. La télépathe avait fermé son esprit, Jonathan pouvait donc avoir le sien tranquille : elle n’aurait pas accès aux images qu’ils laissaient filtrés. Elle lui ouvrit la porte, le remercia d’être passé, avant de le libérer.
La porte se referma derrière lui.

Il l’avait interrompu, même si cela avait été un instant de distraction bienvenu. Avant qu’il n’arrive, elle avait été en train de faire le vide en elle. Elle tenta de s’y remettre. En fut incapable. Son regard se perdit au-delà de la fenêtre. Une journée pour se perdre dans la nature. Si elle n’était plus capable de rester en place, il lui fallait donc faire l’inverse. Elle remit ses chaussures et, quoi qu’elle fit de son si précieux temps, on ne la revit pas avant l’heure du souper.


__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   Mar 1 Avr - 11:40

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une main tendue [Jon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une main tendue [Jon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: QG des Organisations :: Institut Xavier :: Rez de chaussée :: Bureaux-