Partagez | .
 

 Visite Nocturne [Tony Stark - Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Visite Nocturne [Tony Stark - Hot]   Lun 16 Aoû - 22:16



    Dès le premier regard qu'elle lui lança, Tony eut la confirmation que cette matinée ne serait pas aussi "hot" que la soirée passée, pour ne pas dire tout le contraire, car la froideur de son expression et surtout de ses paroles était plus que perceptible. Voilà que la Reine des Glaces reprenait le dessus, et Tony ne pouvait que trop bien le comprendre. S'il y avait bien une chose qu'il connaissait, c'était la susceptibilité des femmes dans ce genre de situation, qui espèrent souvent qu'elles seront l'exception alors qu'il n'en est rien. Du moins pour le moment. Il fallait dire aussi qu'être laissée seule au matin sans mot ni rien avait de quoi irriter un tant soit peu tout amour-propre digne de ce nom. C'était toujours Tony qui faisait ça aux femmes, jamais aucune ne le lui avait fait, aussi ne pouvait-il qu'imaginer maladroitement ce que cela pouvait provoquer sans s'en rendre compte réellement. Sûrement que ça lui ferait tout drôle et que ça l'agacerait un minimum, ou alors pas du tout et il en rirait plus qu'autre chose. A vrai dire, généralement, il s'en fichait pas mal. Tout ce qu'il voulait, c'était s'envoyer en l'air. Point.

    Quoi qu'il en soit, Tony accueillit les paroles acides de la jeune femme avec un autre de ses éternels sourires de celui que les piques n'atteignent pas. En effet, généralement, les insultes hystériques ou autres glissaient sur lui sans qu'il n'y accorde d'importance. En même temps, il s'y était attendu. Il s'était bien douté en se levant et en voyant qu'elle l'avait devancé qu'elle n'allait pas lui offrir des fleurs en le voyant. Ou alors pour l'étouffer avec peut-être ? Non quand même pas. Natasha n'était pas de ce genre de femmes. Elle était du genre à ne pas faire de vagues sans pour autant courber l'échine, jouant de sa subtile froideur en gardant sa fierté intact par cela. Néanmoins, on pouvait dire qu'elle n'avait pas froid aux yeux à lui répondre aussi amèrement. Et encore une fois, cette audace ne pouvait que plaire au milliardaire, dont les yeux ne cessaient de détailler la jeune femme avec une lueur amusée qui pourrait presque passer pour provocante vu la situation. Elle voulait se montrer froide, pendant que lui prenait ça à la légère, comme toujours. Il avait bien noté le fait que de son côté elle continuait à le vouvoyer, mais ça ne risquait pas de le faire revenir sur le fait que lui la tutoyait désormais. Au contraire.

    « Brrrr, mais c'est qu'il fait froid par ici... » plaisanta le playboy en feignant de frissonner, rien que pour illustrer et il fallait l'avouer se moquer un peu de l'attitude et de la réplique glaciales que lui offrait la jeune femme de bon matin, après une nuit pourtant des plus chaudes.

    Okay, ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire, se moquer d'elle, et ça risquait fortement d'aggraver la situation déjà quelque peu tendue plus qu'autre chose, mais c'était Tony, il préférait largement prendre ça à la légère plutôt que de vraiment réaliser qu'il l'avait sûrement un peu blessée dans son égo en voulant fuir. Ca embêtait quelque peu le vengeur de savoir qu'ils allaient donc se quitter en mauvais termes à l'inverse de la veille. Mais il espérait que les deux jours qu'il lui laisserait, plus pour qu'elle prenne du recul et lui aussi par rapport à cette nuit que pour vraiment lui laisser réfléchir à la question qu'il savait qu'elle avait déjà acceptée, allaient vite effacer cette petite contrariété matinale. De toute façon, il comptait déjà faire en sorte de pouvoir se faire un peu pardonner. Il ne savait pas encore comment, mais il trouverait bien ! Le tout étant de ne pas entretenir de doute sur leur relation. Pour le moment, dans la tête du milliardaire, il n'était question que de cette nuit qu'ils venaient de passer, et de peut-être, peut-être quelques rares autres mais seulement pour le plaisir. Et c'était ça le plus délicat avec les femmes, leur faire comprendre que ça n'engageait à rien d'autre à qu'à de torrides parties de jambes en l'air. Ce qui était comique, c'était que Tony pensait ça sans savoir qu'au final il allait lui-même se faire prendre à son propre jeu, et qu'il allait briser ses propres règles anti-sentiments...

    « Pour rien ? Je ne fais jamais rien pour rien, tu devrais le savoir... Mais je pense en effet pouvoir retrouver le chemin tout seul... Alors... Merci pour cette nuit très... agréable... » lui répondit-il alors en marchant à reculons pour revenir vers la baie vitrée, avec un son petit air plus que satisfait rien qu'à s'en souvenir de nouveau.

    « Ce fut un réel plaisir ! » termina-t-il en s'inclinant légèrement d'un air amusé.

    Il lui accorda un dernier regard même s'il savait devoir s'attendre à de la froideur en retour, avant de faire volte-face et de traverser le salon et le corridor pour rejoindre la porte d'entrée. Il franchit cette dernière pour retrouver son bolide à deux roues qui l'avait attendu bien sagement là toute la nuit. Il l'enfourcha avec agilité en mettant son casque, fermant sa veste en cuir avant de démarrer en trombe dans l'allée, ne ratant pas l'occasion de faire un burn magnifique à en provoquer un nuage de fumée derrière lui. Alors qu'il quittait la propriété et fonçait déjà à vive allure sur la route menant vers New York, il alluma les hologrammes dans son casque et Jarvis s'empressa de l'informer de ce qu'il avait à faire aujourd'hui. Tony lui coupa aussitôt la parole, car ses rendez-vous de la journée étaient le cadet de ses soucis.

    « Plus une, Jarvis ! »
    « Plus une Monsieur ? Ah... Je vois... Mlle Romanoff. Je suppose que votre nuit a du être excellente... »
    « Oh que oui ! C'est bon t'as noté ? »
    « C'est fait, Monsieur. »
    « J'en suis à combien ? »
    « Pour le bien-être de votre égo déjà bien assez gonflé comme ça, je préfère m'abstenir de vous donner des chiffres, Monsieur... Mais félicitations, après trois ans, vous y êtes enfin parvenu ! C'est pas trop tôt... »
    « Je vais finir par croire que je t'ai crée avec une trop grande gueule... »
    « Dois-je vous rappeler que vous m'avez programmé sur la base de vos critères caractériels ? »
    « Oh, la ferme... Tiens, préviens Red que j'arrive pour terminer la sonde au lieu de m'embêter ! »

    Et il coupa la communication, passant la vitesse supérieure pour venir frôler en zigzag les voitures sur son chemin, à la recherche d'adrénaline, se sentant surtout trop bien depuis cette superbe nuit et voulant encore s'accorder quelques frissons avant de devoir se plonger dans une journée qui risquait d'être barbante. Mais plus une, et pas n'importe laquelle, venait d'être rajoutée à son tableau de chasse. Oui, pour ça, Tony était un vrai enfoiré à compter ses conquêtes. Ce qui changeait radicalement par rapport à d'habitude, c'était que le milliardaire sentait déjà dans un coin de esprit l'envie de remettre ça, avec la même, avec Elle...

    [TOPIC TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Terra Justice
~ Maître du Jeu ~
avatar

MessageSujet: Re: Visite Nocturne [Tony Stark - Hot]   Mer 2 Avr - 8:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite Nocturne [Tony Stark - Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: New York :: Les Résidences :: Villas et Manoirs :: Villa Romanoff-