Partagez | .
 

 ... de l'air!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: ... de l'air!   Jeu 8 Nov - 9:44

==>> le gymnase, la fête d'anniversaire de Rachel.

Enfin dehors! Il était un peu plus de 22h. Il faisait nuit. La lune, renvoyant la lumière du soleil, éclairait légèrement le parc. L'air était frais, mais pas froid. Je desserrais ma cravate et ouvris un ou deux boutons de ma chemise. Il n'y avait personne dehors. La personne qui était sortie n'était déjà plus là. Tant mieux, c'était plus simple pour moi.

De l'air! Mes mains tremblaient. Mes jambes commençaient à flageoler. Il était temps que je sorte. Je n'avais pas fait de crise d'angoisse depuis... ce moment qui avait tué ma mère. Si j'étais resté une minute de plus à cette fête, j'aurais perdu le contrôle. J'avais pourtant fait de beaux progrès avec la télékinésie depuis mes 17 ans, mais il m'arrivait encore parfois - très très rarement - de perdre le contrôle.

Je prenais de grandes inspirations, et soufflais le plus lentement possible. Je devais me calmer. Je faisais quelques pas dans le parc qui m'éloignaient doucement du brouhaha de la fête. Je vis un banc à quelques pas. J'allais donc m'asseoir un peu. Je me posais, ralentissais ma respiration, fermais les yeux, et tentais de me recentrer afin de retrouver vraiment mon calme. Je me parlais intérieurement à moi-même.

* On respire, on se calme. Le temps des explications viendra certainement - plus tard ou plus tôt - mais pour le moment, on respire lentement et on se calme. *
Je prenais conscience de l'air qui entrait dans mes poumons, m'imaginant qu'il emmenait mes angoisses lorsqu'il en sortait. Concentré sur ma respiration, j'étais fermé à ce qui se passait autour de moi. C'était comme si j'étais seul au milieu de nulle part, seul avec moi-même, à me retrouver... à retrouver mon calme.


Dernière édition par Jonathan McGregor le Mar 20 Nov - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Ven 9 Nov - 6:19

Damn ! Mais que lui avait-il prit de l’inviter à danser ? Parce que, clairement, on pouvait dire que c’était là le point de départ. Une danse, loin d’être innocente. L’aveu avait simplement été le point de rupture. Et celui de non retour. Et pourquoi ne pouvait-elle pas inviter quelqu’un à danser sans que cela porte à confusion ? Une soirée sans cassage de tête. Surtout ce soir. Les jours comportaient leur lot de migraine, cette soirée ne pouvait-elle être exempt de remue ménage ? Elle aurait aimé quelque chose de léger, de… En fait, elle ne savait pas ce qu’elle s’était imaginée en invitant Jonathan sur la piste de danse, mais certainement pas à cette finale.

La fuite du mutant lui apporta finalement un peu d’irritation. Il aurait dû rester pour en discuter, au lieu de prendre les jambes à son cou. Tous ses secrets, tous ses mots à demi voilés, ce lourd passé camouflé. Tant de chose qu’elle ignorait et qu’il ne voulait pas lui dire ! Tant de chose qu’elle avait eu l’impression de lui arracher, lors de leur dernière conversation. Voilà maintenant qu’elle devait le pourchasser. Et pourquoi, pour qu’il évite ses questions, comme il tendait si facilement à le faire ?

Elle le rejoignit sans difficulté. L’avantage de la télépathie était qu’il était facile de localiser quelqu’un. Elle s’avança, se plaça devant lui, et trouva plus approprié de rester debout, bien qu’elle aurait aimé s’asseoir sur ce banc. L’ancienne Phoenix demanda calmement : « J’ai le droit à une explication ? »

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Ven 9 Nov - 13:53

Un moment passa, pas très longtemps, mais suffisamment pour que je retrouve mon calme. Soudain, j'entendis la voix de Rachel devant moi, qui me tira de ma concentration, me demandant si elle avait droit à une explication. J'ouvris les yeux. Je la vis devant moi, debout. J'étais assis au milieu du banc, je me décalais donc sur la droite, et montrais à Rachel que je libérais de la place à ma gauche à son attention. Je passais mes mains sur mon visage et frottais mes yeux. Ma séance de relaxation m'avait un peu engourdi. Je pris une grande inspiration, et, sans tourner la tête vers elle, je répondis enfin à sa question.
" Oui... je vous le dois bien. "

Je réfléchissais quelques secondes... Une explication... Par où commencer? Je respirais calmement. Je me sentais mieux. Je pouvais donc m'expliquer. Je cherchais comment m'y prendre. J'eus un petit rire nerveux tout en passant un doigt sur un sourcil.
" J'espère que je ne vous ai pas offensée en sortant de cette façon, mais je... j'avais la sensation que j'allais perdre le contrôle. La dernière fois que c'est arrivé ne date pas d'hier, mais c'était pas beau à voir. Il fallait que je sorte. J'avais vraiment besoin de m'isoler et... de me calmer. "
Voilà une explication pour ma fuite...

Le plus difficile venait: pourquoi avais-je eu une telle montée d'angoisse? Je passais ma main dans mes cheveux - mon autre tic révélateur de stress - et pris une grande inspiration.

" Rachel, je... oh que c'est pas simple!... "
* On respire, on reste calme.*
" Ce que je ressens pour vous... ça m'est tombé dessus comme ça, et... j'ai du mal à gérer tout ce que ça implique... parce qu'il y a des choses de mon passé que je croyais derrière moi... mais qui reviennent sur le devant de la scène à cause de ce que vous m'inspirez. Oh, je sais que vous n'y êtes pour rien. Vous n'avez rien fait pour ça, rien pour m'encourager dans ce sens... à part ce soir... Vous m'avez invité à danser, un slow, alors que vous aviez compris, vous saviez. Je ne vous le reproche pas, rassurez-vous, je voudrais seulement... comprendre pourquoi... vous l'avez fait... "

Elle se demandait certainement quels éléments de mon passé pouvaient me mettre dans cet état dans une telle situation, mais je me demandais aussi pourquoi elle m'avait proposé - et avait même insisté - de danser ce slow... sorte de câlin sur musique douce.


Dernière édition par Jonathan McGregor le Mar 20 Nov - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Ven 9 Nov - 17:46

Le banc était frais, presque froid, lorsqu’elle s’y assit. Elle pouvait le sentir à travers ses vêtements. Jonathan à sa droite se passait les mains sur le visage. Elle attendit, tourna la tête vers la lune. Presque pleine, elle propageait une douce lueur. Dans trois jours, elle serait complète. Les secondes s’égrenèrent, avant et après qu’il eut accepté de lui fournir une explication. Ne pas le pousser, elle n’obtiendrait rien de cette façon. Il avait besoin d’autre chose de sa part. Il expliqua la fuite, la sensation qu’il avait eu qu’il allait perdre le contrôle – de ses pouvoirs. Elle n’était plus irritée, ce sentiment avait été rapidement relégué au second plan. Rachel se contenta d’écouter. Elle tourna à quelques reprises la tête dans sa direction.

Ses mains étaient posées sur le rebord du banc, qu’elle enserra. Et la fraîcheur se répandit dans ses mains. Réaction extérieure à un fort sentiment intérieur alors qu’il lui expliquait sommairement sa réaction. Elle l’avait encouragée alors qu’elle savait ; terrible vérité. Et il voulait savoir pourquoi. Et elle, elle voulait savoir ce qui remontait de son passé, pour créer une telle réaction. La mutante s’était demandée comment elle réagirait, s’il lui disait ouvertement qu’il ressentait des choses pour elle. Elle ne le savait toujours pas. Son regard fixait le sol. Elle lâcha le banc de marbre, rapprocha ses mains l’une de l’autre sur ses cuisses, les serra.

« Je… l’ignore. Pardonnez moi, je n’ai pas réfléchit. J’avais simplement envie… de passer un moment avec vous. » Ses mains étaient froides. D’ailleurs, elle ne pu retenir un frisson. L’air était frais en cette nuit de septembre pour une personne qui ne portait pas grand-chose pour lui tenir au chaud. Elle préféra continuer en lui renvoyant la balle : « Quelles sont ses choses du passé ? »

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Lun 12 Nov - 12:49

« Je… l’ignore. Pardonnez moi, je n’ai pas réfléchit. J’avais simplement envie… de passer un moment avec vous. »
Je ne savais comment je devais interpréter cet acte, ni la façon dont elle en parlait. Je préférais ne pas approfondir la question. Après tout, cela ne nous apporterait rien du tout et ne nous mènerait malheureusement nulle part. Je remarquais qu'elle commençait à frissonner. Il se faisait tard et la température extérieure était un peu fraîche. Alors que je commençais à enlever ma veste, elle demanda:
« Quelles sont ces choses du passé ? »
Elle voulait savoir. Je le comprenais bien.

Je passais un bras derrière elle et posais ma veste sur ses épaules. Rachel pouvait sentir ma chaleur et l'odeur discrète de mon eau de toilette, à l'intérieur de la veste. En posant ma veste sur elle, je dis:

" Tenez, je ne voudrais pas que vous preniez froid... Si vous l'enfilez, ça vous tiendra plus au chaud. "

Ayant lâché ma veste, je baissais mes mains vers les siennes, mais arrêtais mon geste avant de les atteindre. Je cherchais un contact, un réconfort. Elle voulait savoir, comprendre ma réaction. Je sentais que je pouvais lui parler. Je cherchais la force dont j'avais besoin pour y parvenir. Je regardais un instant mes mains au dessus des siennes, stoppées avant le contact, puis les retirais et me redressais. Je passais mes mains dans mes cheveux, tout en poussant un soupir.

Je regardais un instant ses beaux yeux verts.

" Vous le savez... sans le savoir. Nous avons abordé ce sujet dans votre bureau... "
Je marquais une courte pause. C'était un tel effort. Elly était au courant que j'avais un problème à ce niveau là, sans en connaitre les détails - elle était un peu jeune pour ça et en avait bien assez avec ses propres blessures - sinon, je n'en avais jamais parlé... à personne. J'avais peur d'en parler. Pas peur de lui en parler, à elle, mais peur d'aborder le sujet. C'était intime, et j'en étais si complexé... Je m'accoudais au dossier du banc, le corps tourné vers Rachel. J'avais donc une main dans le vide - celle dont le coude était sur le dossier - entre elle et moi, et l'autre posée sur une cuisse.

Si ce que je ressentais pour elle était réciproque - parce que je ne savais pas trop comment interpréter ses non-dits - je me devais d'être honnête avec elle avant de démarrer une éventuelle relation. Celle-ci étant vouée à être quasi-platonique.

J'avais un grand besoin de tendresse. J'avais aussi très envie d'en donner. Mais je ne pouvais pas grand chose de plus à offrir à une femme. Il valait mieux qu'elle le sache. Et si jamais elle venait quand même vers moi, ce serait en toute connaissance de cause. Sinon, nous deviendrions certainement de proches amis. Je reprenais donc:

" Je vous ai dit que j'avais reçu des blessures qui avaient toujours une incidence sur ma vie présente... "

Dès lors, je commençais à fuir son regard. Une poussée d'angoisse fit remonter une boule dans ma gorge. Mes mains commencèrent à trembler. Je les rassemblais sur mes cuisses et tentais de reprendre mon calme. Je fermais un instant les yeux et me forçais à respirer lentement. J'avais l'impression que j'allais lâcher une bombe ou, peut-être même, exploser moi-même. Mes yeux commençaient à piquer, et je devais faire des efforts pour ne pas craquer. Bientôt, des feuilles mortes et des petites pierres, étendues sur le sol, commencèrent à léviter autour de nous. Mon angoisse était en train de prendre le dessus, et cette fois, je commençais à perdre le contrôle de la télékinésie.


Dernière édition par Jonathan McGregor le Mar 20 Nov - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Lun 12 Nov - 17:30

Rachel fut surprise du geste que fit le mutant, en posant sa veste sur ses épaules. Un geste bienveillant. Elle sentit, aussitôt, la chaleur qui l’empreignait. Douce chaleur bienfaitrice et réconfortante. Cela lui fit un drôle d’effet, alors que son odeur était également partout sur ce vêtement qui lui appartenait. Elle n’aurait pas aimé que Jonathan ait froid à cause d’elle, mais elle se garda de protester et lui offrit un bref sourire pour remerciement. Elle remarqua, le contraire eut été difficile, le geste que l’homme ébaucha en direction de ses mains. Elle frissonna de nouveau, mais cette fois pour une raison différente du froid. Il n’alla pas jusqu’au bout de son geste, pourtant voyant la réaction qui suivit, il était facile de déduire qu’il avait dû se débattre avec cette envie. Elle-même se surprit à ressentir un peu de déception, sans trop comprendre pourquoi.

Elle leva ses mains pour mieux placer la veste, mais n’alla pas jusqu’à l’enfiler. Une de ses mains resta au niveau du col, pour le tenir en place. Elle tourna ensuite la tête, et il commença à lui parler. Suivit d’une pause, où Rachel se mit à réfléchir sur ce qu’il avait pu lui dire à ce sujet, dans son bureau. Elle ne trouva rien susceptible de l’éclairer. Jonathan changea de position, peut-être cherchant à se mettre à l’aise, pour aborder un sujet qui ne le mettait pas à l’aise. La mutante remarqua alors l’ironie de la situation : Elle n’avait pas été en mesure de répondre à sa simple mais troublante question sur le pourquoi elle l’avait invité à danser en sachant ce qu’il ressentait, et elle le poussait à parler de quelque chose qui l’incommodait.

<< Je vous ai dit que j'avais reçu des blessures qui avaient toujours une incidence sur ma vie présente... >> Exact, mais ce qui ne l’aidait pas davantage à comprendre ce qui se passait dans la tête de Jonathan. Une autre pause, mais une pause qui s’éternisait alors que Jonathan était en proie à une réaction physique à l'image de son trouble psychique. Elle qui le regardait sans savoir ce qu’elle devait faire, releva la tête en remarquant que la télékinésie de son interlocuteur était à l’œuvre. Mais il était dans un tel état qu’il ne contrôlait probablement rien. Il lui fallait réagir, avant que les choses ne prennent une plus grande échelle.

La mutante combla l’espace qui les séparait alors. Elle posa d’instinct la main sur celle de Jonathan, la serra. Geste de soutien et de réconfort. « Ça va aller. Respirez… » Et elle tenta de le calmer, par quelques mots doux. Elle conclut finalement par : « Si vous ne vous en sentez pas capable, vous n’êtes pas obligé de m’en parler. » Sa réaction la concernait beaucoup. Il semblait qu’il faudrait plus pour que Jonathan se calme et revienne les pieds sur terre. Alors, pour faire taire cette angoisse, Rachel se servit de sa télépathie, et envoya une onde de chaleur, de sérénité qui enveloppa le mutant.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Mar 13 Nov - 12:02

Je vis bien Rachel se rapprocher de moi, mais j'étais tellement perdu à cet instant que je ne remarquais pas qu'elle avait pris ma main. Je fermais les yeux. Je cherchais mes mots. J'étais arrivé à un stade où il fallait que ça sorte. Je devais poser mon fardeau, le partager. C'était devenu tellement lourd à porter. J'avais la sensation d'étouffer. Elle me dit quelque chose, mais je ne l'entendais plus. Je perdais le contrôle.

Soudain, je fus envahi par une sensation agréable et apaisante. Je pus à nouveau respirer profondément. Les pierres et les feuilles retombèrent au sol. Je rouvris les yeux. Je vis ceux de Rachel, tout près de moi. Je sentis sa main qui serrait la mienne. Je baissais mon regard vers cette main. Puis, je regardais à nouveau la jeune femme dans les yeux. Il me paraissait évident qu'elle était intervenue pour que je retrouve mon calme.

" Merci... "
J'esquissais un sourire qui fondit rapidement. Mes yeux étaient plus humide qu'à la normale. Je pris sa main dans les miennes, et caressais le dos de celle-ci avec mes pouces. Je me penchais légèrement en avant, regardant cette main, douce, blanche, et tellement apaisante.

" Je crains de ne pouvoir avoir une vie de couple normal un jour, faute de... ne pouvoir... "satisfaire" une femme... "
C'était dit. J'eus l'impression qu'un poids était sorti de ma poitrine. Cependant, cette phrase n'était pas forcément simple à interpréter. J'ajoutais donc:
" Ma mère voulait me protéger des "tentations de la chair". C'était une sorte d'extrémiste religieuse... Et elle s'est arrangée pour que je ne puisse pas "pécher"... "
Je n'avais toujours pas relever le regard vers le visage de Rachel. Je regardais toujours cette main. J'ouvris mes mains, libérant celle de Rachel, comme pour lui signifier que je ne la retiendrais pas si elle souhaitait partir.

" En fait, je ne vous souhaite que du bonheur. Si je pouvais vous l'apporter, j'en serais vraiment... vraiment très heureux. Mais voilà, il y a des choses que je ne peux apporter à une femme... et je ne peux imposer cette condition. "
Oh oui, j'aimerais faire son bonheur... mais étant persuadé que je ne pouvais pas "satisfaire" une femme, je ne pouvais me lancer dans une relation. Cette fois, Rachel savait. Elle pouvait très bien partir et m'éviter ensuite, je le comprendrais. On pouvait aussi devenir des très bons amis qui se font des confidences. Après, si mes sentiments étaient réciproques, Rachel était au courant de mon problème... si elle faisait un pas vers moi, ce serait donc en toute connaissance de cause.

Comment allait-elle réagir à cette confidence? Je ressentais encore un peu d'angoisse à cette idée. J'espérais sincèrement qu'elle passerait outre ce problème, ou du moins, que nous parviendrions à trouver une solution ou à contourner ça, ensemble...

L'aveu de mon "handicap" m'avait vidé de mon énergie. Je me sentais épuisé, mais soulagé à la fois.


Dernière édition par Jonathan McGregor le Mar 20 Nov - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Mar 13 Nov - 17:39

L’intervention télépathique de Rachel porta ses fruits – en fait, il n’y avait eu aucun doute possible là-dessus. Jonathan reprit le contrôle de lui-même, et sembla remarquer quelque chose qu’il n’avait pas réalisé plus tôt : la main de la mutante qui tenait la sienne. Rachel fut tentée de l’enlever ; ne le fit pas. L’homme la remercia d’un pauvre sourire, mais s’il avait reprit le contrôle de lui-même, il n’en menait pas large, avec l’explication qu’il devait lui fournir et ses yeux humides – mais il faisait trop noir, même avec la lune les éclairants, pour qu’elle remarque ce détail. Et quelque chose retenait toute l’attention de Rachel : la caresse des doigts de Jonathan sur sa main qu’il tenait captive, mais qu’elle ne tentait pas de reprendre. Un geste d’une douceur absolu qui la toucha certainement plus que les mots.

<< Je crains de ne pouvoir avoir une vie de couple normal un jour, faute de... ne pouvoir... "satisfaire" une femme... >> Rachel releva la tête. Elle écouta, toute ouïe, voulant réellement comprendre où il voulait en venir. Elle y tenait plus que ce qu’elle voulait encore se l’admettre. Cela chamboulait tellement le mutant qu’elle ne pouvait y être insensible. << Ma mère voulait me protéger des "tentations de la chair". C'était une sorte d'extrémiste religieuse... Et elle s'est arrangée pour que je ne puisse pas "pécher"... >> Elle fronça les sourcils. Voulait-il dire ce qu’elle croyait que cela voulait dire ? Sa mère l’aurait mutilé ?

Jonathan lâcha soudain sa main. À nouveau libre de ses mouvements, elle hésita, la main dans les airs. Une hésitation qui étreignit son cœur. Tout ça allait peut-être trop vite. Elle déposa sa main sur sa propre cuisse, évitant l’envie première qui l’aurait poussé à la poser sur l’homme. Pourtant, Rachel ne s’écarta pas, et elle était très près de Jonathan. << ...Mais voilà, il y a des choses que je ne peux apporter à une femme... et je ne peux imposer cette condition. >> La mutante détourna la tête, appuya le haut de son corps sur le dossier et tenta de mesurer toutes les implications de ce qu’il lui avait dit. Tenta aussi de résonner son cœur qui s’était affolé. Elle replaça la veste qui avait bougé, leva la tête vers les étoiles. Et son silence dura plusieurs secondes. Lorsqu’elle parla, ce fut d’un ton calme, égale, et elle posa une question : « Alors vous n’avez jamais… » Et elle abandonna cette question indiscrète pour une autre : « Ça n’a jamais fonctionné avec aucune femme ? » Elle ne voulait pas parler uniquement de l'acte, mais aussi d'une relation normale. Et ses questions lui laissaient le temps de la réflexion.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Mer 14 Nov - 12:30

« Alors vous n’avez jamais… Ça n’a jamais fonctionné avec aucune femme ? »
Soit j'interprétais mal, soit elle se fichait de moi depuis le début. Je ne savais plus quoi penser. Je lui répondis sur un ton plus sec, plus dur. Sans même réfléchir, je lui dis, comme dans un réflex:
" Mais c'est quoi ces questions?! Vous croyez quoi? Que c'est quelque chose de facile à aborder avec une femme pour qui on a des sentiments?! "
Et je ne parlais pas que de Rachel à cet instant précis.

J'avais mal, je me sentais trahi, et j'étais en colère. J'étais tellement gêné. Je regrettais de m'être laissé aller à la confidence. J'enchainais sans laisser à Rachel le temps de dire quoi que ce soit.

" J'ai toujours préféré éviter ce genre de relation. Je croyais qu'avec vous je pouvais en parler. Vous m'aviez dit que je... "
Elle m'avait dit qu'elle serait là si je voulais parler de mes blessures du passé. Elle avait eu l'air sincère. Je lui avais accordé ma confiance, et c'était quelque chose que je ne faisais pas facilement. Dire que je lui avais parlé d'Elly! Je m'en sentais encore plus mal, et coupable. J'enchainais encore:
" Je me suis trompé apparemment. "
Je croyais avoir trouvé quelqu'un à qui je pourrais me confier. Une épaule sur laquelle m'appuyer, comme je l'étais pour Elly. Je me sentais déstabilisé, perdu.

Je me levais du banc, et commençais à marcher vers le manoir. Je voulais regagner ma chambre. Et sans même me retourner, je dis d'un ton froid:

" Bonsoir mademoiselle Summers. "
Je n'avais pas laissé de répit à Rachel. Si elle voulait dire ou faire quelque chose, elle ne pouvait le faire qu'à partir de ce moment. Je me taisais enfin, tout en m'éloignant. Mon cerveau carburait. Je me demandais ce que j'allais faire. Je n'oserais plus regarder Rachel en face, après ça. J'avais honte. J'étais si complexé. Je m'étais enfin confié à quelqu'un... et je le regrettais. Des larmes que je ne pouvais plus retenir descendirent sur mes joues. Je les essuyais rapidement d'un geste de la main.


Dernière édition par Jonathan McGregor le Mar 20 Nov - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Mer 14 Nov - 17:55

Étais-ce le ton impersonnel avec lequel elle avait posé la question, l’indiscrétion de cette dernière, la manière dont elle l’avait fait, la honte de Jonathan, une mauvaise interprétation ou bien le manque d’empathie dont elle avait fait preuve à une telle annonce ? Quel qu’en soit la ou les raisons, les mots prononcés par Rachel blessèrent le mutant, et les réponses de ce dernier furent dites avec tant d’âpreté qu’elle les reçut comme une gifle. Elle se redressa, interloquée, mais il enchaîna les mots sans lui laisser le loisir de trouver une réplique. Elle eut alors l’envie de le secouer, pour qu’il l’écoute, ou du moins qu’il change de ton, mais en fut incapable. Elle sentit toutefois poindre en elle un regain d’énergie, une énergie qui bouillonna en elle.

Impuissante, elle le regarda se lever, s’éloigner, et lui dire, sans même prendre la peine de la regarder, d’un ton plus glaciale que la nuit elle-même : << Bonsoir mademoiselle Summers. >> Aucune utilisation de son prénom, voilà qui était impersonnelle ! Mais impuissante, Rachel ne l’était pas. « Attends ! » C’était là presque un ordre dans sa bouche ; elle avait effectivement parlé d’un ton ferme. Mais Jonathan pu aussi noter qu’elle avait utilisé la deuxième personne du singulier, ce qui était un fait nouveau.

En le rattrapant en quelques grandes enjambés, elle enleva la veste qui l’avait tenu au chaud. Lorsqu’elle se plaça devant lui pour lui couper la retraite, elle tenait le vêtement d’une main. Rachel pouvait être impulsive, et elle avait presque envie de le traiter d’imbécile. Il lui fallu beaucoup de savoir faire pour garder son sang froid et ne pas réagir comme lui l’avait fait. Il aurait été tellement facile de le laisser partir et de passer à autre chose. Pourtant, c’était là quelque chose qu’elle ne pouvait pas laisser faire. « Ce n’était qu’une question, bon sang ! » Elle reprit un peu de son calme en voyant les larmes de Jonathan. « Vous réagissez comme si je vous avais attaqué. J’ai l’impression de marcher sur des œufs avec vous… » Elle soupira et, baissant la tête, remarqua la veste. Veste qu’elle lui rendit alors. « Vous pouvez m’en parler. Mais là c’est votre honte qui parle. » Elle rassembla ses idées. « J’ignore comment je suis censé réagir. Je n’ai pas toujours les bons mots... et je m'en excuse. » Et l’amour que Jonathan lui portait la déstabilisait énormément. « Quand allez-vous arrêter de fuir ? Je ne vous veux aucun mal, mais si vous pensez le contraire… » Elle secoua alors légèrement la tête, et se déplaça de côté pour laisser le chemin libre à Jonathan.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Jeu 15 Nov - 14:18

Rachel me rattrapa rapidement, et me tendit ma veste tout en expliquant qu'elle n'avait pas voulu me blesser, que je pouvais lui parler, et même, qu'elle était désolée. Puis elle se décala pour me laisser passer. Je me tournais vers elle, pris ma veste, et la replaçais sur ses épaules tout en disant:
" Vous allez prendre froid... "

Puis, j'enchainais, le regard baissé sur le col de la veste que je remettais en place sur elle.
" Je suis tellement désolé... "
J'étais désolée pour un tas de choses. La coupe était pleine. J'en avais tellement en tête que ça devait certainement déborder. J'étais désolé d'être si maladroit, si susceptible, si gêné, si "anormal"... d'être un homme avec un tel "handicap"... d'avoir tellement besoin de tendresse et d'être toujours rejeté... d'avoir encore des moments ou je perdais le contrôle de ma télékinésie... d'avoir gêné Rachel... d'en tomber amoureux alors que j'avais l'impression que ça la gênait plus qu'autre chose... de ne pas être un homme séduisant et doué pour elle (oui, parce que je me croyais moche en plus)... d'être complexé au point de me bloquer totalement...

Incapable de la regarder en face, je fixais un point de la veste. MA veste. Sur SES épaules. Ses cheveux cuivrés tombant sur la veste écru... Je fixais une mèche de cheveux tombant sur la veste.

Je pris une grande inspiration, et soufflais lentement. Je ramassais rapidement du bout des doigts des larmes qui m'échappaient encore. Je me retenais. Je ne voulais pas me laisser aller. Pourtant, il y a des moments où pleurer un bon coup soulage. J'en avais besoin. Je n'osais pas. Je me sentais comme une cocotte-minute de larmes qui sifflait, et qui allait bientôt exploser. Je ne savais pas si je devais rentrer à ma chambre pour fuir - encore - cette situation... ou si je pouvais rester là, avec elle, et me laisser aller... soulager ma douleur... alléger mon fardeau... Si seulement j'avais une épaule sur laquelle me poser... Si seulement elle me prenait dans ses bras... juste cette fois... juste pour soulager le mal qui me rongeait...

" Je ne voulais pas vous ennuyer... "
Cependant, j'oubliais que tout avait commencé avec cette danse. Elle avait insisté en sachant ce que je ressentais pour elle, et ne savait apparemment pas pourquoi elle avait agit ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Jeu 15 Nov - 16:22

<< Vous allez prendre froid... >> En fait, elle allait prendre froid si ils restaient dehors pour parler. Ainsi, s’il lui remettait la veste sur les épaules, cela voulait dire que Jonathan ne comptait pas partir tout de suite. C’était bien. Elle l’aurait sûrement retenu de toute manière. L’homme prenait drôlement son temps, pour bien placer la veste, il s’attardait même un plus que d’usage. Et elle le laissait être s’y près. << Je suis tellement désolé... >> Cela devenait une manie chez eux, de s’excuser mutuellement. Un jour, il faudrait que cela cesse.

Alors, elle capta quelque chose provenant de lui. Elle ouvrit son esprit aux pensées que Jonathan laissait déborder. Et ce qu’elle entendit enserra son cœur dans un étau de tristesse. Sa respiration s’était accélérée en réaction, et Rachel ferma les yeux. Elle avait la cruelle conscience qu’elle avait causé tout ça. Et elle savait ce qu’il lui restait à faire maintenant : recoller les morceaux qu’elle avait brisé.

Elle ignorait le spectacle qu’elle donnait, ainsi dans sa veste. Ignorait l’effet que cela pouvait produire. Ses cheveux qu’il fixait sans pouvoir les toucher, car si la veste lui appartenait, celle qui s’y tenait au chaud ne lui appartenait pas encore.

Rachel posa ses yeux émeraude sur l’homme. Quelques larmes s’étaient échappées de son contrôle, mais la barrière qu’il avait érigée tenait encore bon. Il se retenait. Allait exploser ; et si ce n’était pas de l’extérieur, Rachel sentait que se serait de l’intérieur. Elle entendit à nouveau le mutant. Son hésitation à rester, celle à soulager sa peine et l’épaule qu’elle pouvait lui tendre, à défaut de lui avoir servit son cœur sur un plateau d’argent. Elle ne pu empêcher sa voix de trembler d’émotion : « Jonathan… vous ne m’ennuyez jamais. » Et d’un geste plein de tendresse, tout naturellement, elle le prit dans ses bras, lui murmura : « Laissez-vous aller. »

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Ven 16 Nov - 16:37

Elle me dit que je ne l'ennuyais jamais. Vraiment? Jamais? Qu'est-ce qu'elle voulait dire? Avais-je vraiment trouvé quelqu'un à qui je pouvais me confier? Puis elle se rapprocha de moi, me prit dans ses bras et me dit avec douceur:
« Laissez-vous aller. »

Alors, j'eus une sensation étrange. Un frisson parcouru tout mon corps, pas à cause de la température fraiche qui régnait dans le parc, mais à cause de cette étreinte. J'en avais tellement envie. C'était une étreinte de réconfort. Rien de plus, je ne me faisais pas d'illusion. Mais c'était bon.

Je me laissais un peu aller, mais pas trop quand même. Je devais garder le contrôle, et ce n'était vraiment pas facile. Sur le coup, je ne savais pas où je pouvais poser mes mains. Puis les larmes venant, je lui rendis son étreinte très naturellement. D'abord hésitant, puis je plaçais une main au milieu de son dos, et l'autre à l'arrière de sa tête, enfouissant mes doigts dans sa flamboyante chevelure. Les larmes sortaient, salvatrices. Doucement, je soufflais, je retrouvais mon calme petit à petit.


" C'est quand même votre anniversaire, et je gâche la fête... "
* Pardon... *

D'ailleurs, peut-être que quelqu'un allait finir par venir voir ce qu'elle fichait... où elle était passée. Elly avait-elle remarqué mon départ? ou mon absence ensuite?... Peu importe!

Je profitais de cet instant de réconfort, de tendresse. J'hésitais à serrer Rachel dans mes bras. Je la serrais légèrement, me retenant de la serrer fort afin de ne pas la gêner, de ne pas avoir l'air de "profiter" de l'occasion. Ce n'était pas mon genre.

Je me calmais, doucement mais sûrement. Je ne sais pas combien de temps avait pu durer cette étreinte, mais elle m'avait apporté bien plus qu'un simple réconfort. Un contact physique avec quelqu'un qui m'est précieux, ça n'avait pas de prix. Il n'y avait qu'avec Elly que je partageais de tels moments. Et ce n'était une jeune adolescente. Je ne pouvais pas m'ouvrir à elle comme à une adulte. Elly avait un gros besoin affectif. C'était encore un point sur lequel on se retrouvait... Qu'en était-il pour Rachel? Avait-elle ce genre de manque? Comment vivait-elle cette étreinte? Est-ce que ça lui apportait quelque chose? Est-ce qu'elle comprenait pourquoi elle m'avait invité à danser? Pourquoi l'avait-elle fait? Ces diverses questions étaient enfouies en moi. La jeune télépathe ne les entendaient probablement pas...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Ven 16 Nov - 18:08

Il fallait que Rachel démêle trois choses dans son esprit, pour ne pas les confondre : l’élan de tendresse envers quelqu’un qui en avait besoin, la joie d’une amitié et les havres d’un amour. Trois choses différentes, l’une pouvant engendrer la pitié, la seconde une amitié tout ce qu’il y avait de plus normal, et la dernière… La dernière n’a pas besoin d’explication. Mais c’était là également trois éléments qui pouvaient parfaitement se mélanger, si on leur laissait l’opportunité de le faire.

C’est un élan de tendresse qui l’avait poussé à prendre Jonathan dans ses bras. C’est par amitié qu’elle l’avait suivit à l’extérieur. Mais étais-ce par attirance qu’elle restait dans ses bras, même après que ses larmes se soient tarit ? Par attirance qu’elle avait apprécier cette accolade et qu’elle en avait fermé les yeux un instant, pour mieux l’apprécier ?

<< C'est quand même votre anniversaire, et je gâche la fête... >> Une autre excuse s’ensuivit. Rachel secoua légèrement la tête de manière négative. « Je vous l’ai dit, c’est ma fête mais cette soirée est à tout le monde …C’est également la vôtre. » Elle fut alors particulièrement troublée de sentir l’étreinte de Jonathan. Était-elle de nouveau en train de l’encouragée, comme avec la danse ? Était-il en train de se faire des idées ? Qu’en était-il d’elle ? Inutile de revenir sur le passé, ce câlin semblait avoir plus de poids qu’une simple danse. Les battements de son cœur mêlaient ses pensées - pour une télépathe, s’était le comble ; il faudrait qu’elle les démêle pour bien saisir la porté de tout ce qui était en train de se passer. Elle s’était déjà demandée si les sentiments de Jonathan, le fait qu’elle les ait lu en lui et qu’ils aient été si puissants, n’influençaient pas directement ou indirectement ce qu’elle-même pouvait ressentir.

Elle tarda à le faire, mais mit fin à l’étreinte. Elle aurait dû lui dire : je vous ai mis dans cet état, cela ne se reproduira pas. Parce que lui donner de faux espoir, alors qu'elle ignorait où elle en était, serait malsain. Mieux valait attendre de savoir, de comprendre, de réaliser, avant de poser un geste dévastateur. « Vous vous sentez mieux ? » Compassion.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan McGregor
~ Mutant lv3 ~
~ Mutant lv3   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Lun 19 Nov - 12:24

Rachel voulait me faire déculpabiliser. Son attitude me touchait vraiment. Je pus soulager ma douleur et apaiser mon esprit. Cette étreinte était vraiment salvatrice. C'était comme une bouffée d'oxygène. J'avais l'impression de retrouver la surface après être tombé dans une profonde étendue d'eau.

Je me sentais de mieux en mieux. Au bout d'un moment, Rachel relâcha l'étreinte et me demanda si je me sentais mieux. Je lâchais donc la jeune télépathe, et rapidement, comme par réflexe, je passais mes mains sur mes yeux. Puis, en la regardant dans les yeux, je lui dis:

" Oui... ça va mieux, merci. "
Je lui offrais un sourire, fatigué mais sincère. Ce que je venais de vivre, depuis que j'avais quitté la fête, m'avait vidé de mon énergie. Je me sentais mieux, j'avais l'esprit plus clair, mais j'étais épuisé. Je n'avais plus qu'une envie: rejoindre ma chambre pour m'allonger.
" Ne m'en veuillez pas, mais je crois que je vais rentrer... Je suis vraiment fatigué. "
J'étais sincère. Je ne tenais pas à retourner à la fête. J'avais trop besoin de me reposer après tout ça.
" J'aimerais vraiment que vous profitiez de votre soirée... "
Je fis un pas en arrière, comme pour amorcer mon départ. Je la regardais, durant un court instant, de la tête au pied. Je lui souris et dis:
" Vous êtes vraiment magnifique. Vous devez en faire tourner des têtes! "
Ce qui voulait implicitement dire " Je comprends que vous devez avoir l'embarras du choix parmi vos prétendants, et je ne me fais pas d'illusion. " Rachel y comprendrait ce qu'elle y comprendrait...

Puis, avant qu'elle n'ait le temps d'en parler, j'ajoutais:

" Oh, et pour la veste, gardez la pour le moment. ça vous évitera d'avoir froid quand vous rentrerez. "
Je lui pris une main, me courbais légèrement vers celle-ci, et y déposais un baiser simple, correct. Le baise-main d'un gentleman. Puis plongeant mon regard dans le sien, je dis:
" Bonne nuit Rachel. "
Tenté par le fait de caresser cette main, je la lâchais tout de même. Je lui souriais. Je n'avais plus qu'à me retirer.

Intérieurement, je me disais que Rachel et moi allions devenir de bons amis. J'avais déjà eu des coups de cœur par le passé, qui m'étaient passés avec le temps. Il en serait certainement de même avec Rachel. Pourtant, il ne s'agissait pas d'un simple coup de cœur, mais je voulais me mettre des œillères. Oublier. La solitude me pesait, mais je m'y sentais condamné...


à suivre, par ici
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Grey-Summers
~ Mutant lv5 ~
~ Mutant lv5   ~
avatar

MessageSujet: Re: ... de l'air!   Mer 21 Nov - 3:14

Contente de le savoir en meilleur état, Rachel hocha la tête et lui offrit un sourire. Ce qu’il lui dit ensuite, elle s’en serait douté ne serais-ce qu’à l’air qu’il avait : << Ne m'en veuillez pas, mais je crois que je vais rentrer... Je suis vraiment fatigué. >> C’était mieux ainsi. Cette discussion avait miné l’homme et troublée la femme. Qu’auraient-ils fait de toute manière, s’ils étaient retournés ensemble à la fête ? Terminé la danse aurait été hors de question. Il la regarda, lui dit : << Vous êtes vraiment magnifique. Vous devez en faire tourner des têtes! >> Son cœur cogna un coup puissant dans sa poitrine. Tant pour le compliment, que pour ce qu’il semblait sous entendre. Elle répondit faiblement : « Et briser des cœurs ? »

<< Oh, et pour la veste, gardez la pour le moment. ça vous évitera d'avoir froid quand vous rentrerez. >> Elle aurait préféré la lui rendre, l’agréable et entêtante odeur de Jonathan y était partout. Plus tard, elle se rendit compte qu’il lui avait fournit une excuse parfaite pour se revoir. Elle fut agréablement surprise, lorsqu’il lui prit la main pour y déposer un baiser, avant de plonger son regard dans le sien. Elle ne le savait pas ainsi. << Bonne nuit Rachel. >> Rachel aurait pu alors lui dire que, commençant sérieusement à avoir chaud, elle n’avait plus besoin de la veste. Elle lui répondit calmement : « Bonne nuit, Jonathan. » Ils pourraient devenir de bons amis, ça, du moins, elle savait sans l’ombre d’un doute qu’elle pouvait le lui donner.

L’ancienne Phoenix leva la tête à nouveau vers les hauteurs, et resta un petit moment ainsi. Elle envoya une question, puis une prière silencieuse aux étoiles. Tournant les talons, elle reprit ensuite la route du gymnase.

__________________________
In order to rise from it's own ashes a Phoenix must first burn...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ... de l'air!   

Revenir en haut Aller en bas
 

... de l'air!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra616 :: QG des Organisations :: Institut Xavier :: Parc-